Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Elyas le Lun 20 Avr 2015 - 13:24

@cignus a écrit:
@Elyas a écrit:
@Seifer a écrit:Donc on n'a pas le droit d'être pour cette réforme ? Sympa pour pas mal de collègues.

Chut ! Tu vas te faire lyncher et traiter de monstre incompétent pédagogiste Wink

après avoir beaucoup lu de commentaires, notamment sur les réseaux sociaux, ce sont les pro-réformes qui traitent les collègues d'incompétents, méchants, réactionnaires, frontistes et de bien d'autres choses...

Vous pouvez être pour cette réforme, mais la minorité qui est pour ne doit pas imposer cette réforme à la majorité qui est contre...

Je ne suis pas pro-réforme mais, j'ai apporté des nuances. Cela a suffi pour que je me fasse insulter par plusieurs anti-réforme qui ne cherchaient pas à argumenter, juste à démolir alors que j'apportais des idées et des arguments nuancés.
En revanche, sur twitter, j'ai lu les deux camps utiliser les mêmes attaques. On a même des gens sur ce forum qui iraient sur le compte twitter d'une personne (si elle avait un compte) juste pour l'insulter
Il y a un truc qui est certain, c'est que le spectacle lamentable offert par des collègues qui refusent qu'on ne soit pas d'accord avec eux donne du grain à moudre à tous ceux qui détestent les enseignants. Le respect d'autrui disparaît très vite, voyez comment vous vous parlez, Seifer et vous.

Ensuite, sur ce forum, il y a tout de même des arguments anti-réforme ahurissants et des attaques contre des collègues qui n'ont rien demandé à personne (les propos tenus contre les collègues de Clisthène ou d'Anatole France sont sidérants, accepteriez-vous de dévoiler comme eux ce qu'ils font et de vous prendre dans la figure tous les internautes anonymes ou pas qui ne dévoilent pas comment ils travaillent mais ont un avis négatif à donner sur les autres qui le font).

Les EPI sont une vraie bonne idée. Cependant, la mise en œuvre horaire, le choix de certains thèmes d'EPI et le choix de faire disparaître le latin et le grec comme des enseignements disciplinaires à part entière sont des erreurs fondamentales qui sont autant de dangers pour le collège. Si on rajoute la disparition de l'accompagnement éducatif et la faible marge prof, toutes les bonnes idées de la réforme sont tuées dans l'œuf : les EPI et la pause méridienne d'1h30.


Dernière édition par Elyas le Lun 20 Avr 2015 - 13:47, édité 2 fois

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Lora le Lun 20 Avr 2015 - 13:29

@pedro771 a écrit:Moi personnellement, je suis contre... mais je demande à voir.

A l'image d'un petit rongeur curieux, je vais sûrement m'approcher de cette réforme pour voir si elle a bon gout.

Je préfère dire "j'ai essayé, vous avez vu, c'est trop le bor***!!!",

plutôt que dire :

"de toute façon c'est pas la peine d'essayer cela ne marchera pas"


Sauf que le latin et le grec auront disparu et qu'il sera trop tard...

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Seifer le Lun 20 Avr 2015 - 13:32

Je vois que le mépris du contre-réformiste qu'est cignus s'ajoute l'irrespect de l'expérimenté (l'êtes-vous ?) contre le "jeune".

Mais j'en reviens à ce que je disais : apprenez à lire, cela ne vous fera pas de mal. Je n'ai jamais dit que je m'informais avec RTL ou RMC, mais que je lisais parfois les commentaires.

Plus de 50% des français qui ont voté ont choisi Hollande qui mène cette réforme. Donc plus de 50% des français souhaitent cette réforme ? bounce Je tente tant bien que mal de faire ressurgir la stérilité de vos propos qui ne valent pour ainsi dire pas grand chose.

Je vais essayer de ne plus vous répondre, donc faites en de même, ça m'évitera de perdre du temps.

_________________
Pour les rêves qu'on a faits, et pour ceux qu'on fera.
Pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera.
Pour un idéal, pour une utopie.
Allons marchons ensemble enfants de la Patrie.

Seifer
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Ronin le Lun 20 Avr 2015 - 13:33

@Elyas a écrit:
@cignus a écrit:
@Elyas a écrit:

Chut ! Tu vas te faire lyncher et traiter de monstre incompétent pédagogiste Wink

après avoir beaucoup lu de commentaires, notamment sur les réseaux sociaux, ce sont les pro-réformes qui traitent les collègues d'incompétents, méchants, réactionnaires, frontistes et de bien d'autres choses...

Vous pouvez être pour cette réforme, mais la minorité qui est pour ne doit pas imposer cette réforme à la majorité qui est contre...

Je ne suis pas pro-réforme mais, j'ai apporté des nuances. Cela a suffi pour que je me fasse insulter par plusieurs anti-réforme qui ne cherchaient pas à argumenter, juste à démolir alors que j'apportais des idées et des arguments nuancés.
En revanche, sur twitter, j'ai lu les deux camps utiliser les mêmes attaques. On a même des gens sur ce forum qui iraient sur le compte twitter d'une personne (si elle avait un compte) juste pour l'insulter
Il y a un truc qui est certain, c'est que le spectacle lamentable offert par des collègues qui refusent qu'on ne soit pas d'accord avec eux donne du grain à moudre à tous ceux qui détestent les enseignants. Le respect d'autrui disparaît très vite, voyez comment vous vous parlez, Seifer et vous.

Ensuite, sur ce forum, il y a tout de même des arguments anti-réforme ahurissants et des attaques contre des collègues qui n'ont rien demandé à personne (les propos tenus contre les collègues de Clisthène ou d'Anatole France sont sidérants, accepteriez-vous de dévoiler comme eux ce qu'ils font et de vous prendre dans la figure tous les internautes anonymes ou pas qui ne dévoilent pas comment ils travaillent mais ont un avis négatif à donner sur les autres qui le font).

Les EPI sont une vraie bonne idée. Cependant, la mise en œuvre horaire, le choix de certains thèmes d'EPI et le choix de faire disparaître le latin et le grec comme des enseignements disciplinaires à part entière sont des erreurs fondamentales qui sont autant de dangers pour le collège. Si on rajoute la disparition de l'accompagnement éducatif et la faible marge prof, toutes les bonnes idées de la réforme sont tuées dans l'œuf : les EPI et la pause méridienne d'1h30.

Mon Dieu, mais tu es ...contre ! réactionnaire va ! Razz

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par musa le Lun 20 Avr 2015 - 13:35

J'arrive à comprendre qu'on soit pour cette réforme ou au moins pour certaines de ses dispositions et quand c'est argumenté à la manière d'Elyas, même si je ne suis pas d'accord, il n'y a rien à dire, c'est du débat.
Le problème et notamment chez les jeunes collègues c'est le discours sans aucun argument "les profs y font rien qu'à râler et moi, pour me démarquer, même si je ne connais rien à la réforme et qu'au fond je m'en fous -assez énorme quand même!- j'y serais plutôt favorable mais ne comptez pas sur moi pour aller lire de quoi elle retourne et ce qu'elle peut impliquer."

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par cignus le Lun 20 Avr 2015 - 13:38

@Seifer a écrit:
Moi je t'invite simplement à apprendre à lire, ou bien à lire correctement les textes sortis, pour voir que nombre d'arguments valent copec(1). Sur ce, je m'attendais nécessairement à des attaques gratuites(2) etoilecoeur

(1) c'est justement parce que j'ai lu en large et en travers, y compris les programmes... que je me suis documenté, que j'ai lus les arguments des uns et des autres, et que je le fais encore... que je peux me faire mon opinion, alors toi qui t'en fous (de ton propre aveu), tu devrais t'y intéresser un peu plus et te faire TON opinion sans juste réciter la prose de certains syndicats et avoir de réels arguments pour essayer de convaincre les autres que cette réforme est merveilleuse. Maintenant, je te laisse découvrir le métier et on en reparle dans 20 ans.
(2) soupir ....

_________________
2014-20xx : Maths Tx Je m'éclate au collège...
2013-2014 : Maths R2 - 2nde - 1STMG - TSTMG - BTS CGO
2012-2013 : Maths R1 - 6èmes + 4èmes
2011-2012 : SII-SIN - 1ère STI2D + T-STI
1995-2011 : G. Electronique - 2nde-1ère-Tales-BTS-Licence-Ecoles_ingé

cignus
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Seifer le Lun 20 Avr 2015 - 13:42

Oui, je m'en fous, au sens où ce n'est pas un combat pour moi. J'ai lu les textes et le programme de Lettres, ça ne m'a pas choqué outre mesure, je n'ai jamais dit qu'elle était merveilleuse, ni que c'était le diable.

Le fait est : je suis incapable de dire la répercussion que celle-ci aura dans 20 ans. Apparemment toi, si. Tu peux me dire si la France va remporter l'Euro 2016 ? Si tu peux voir dans 20 ans, une année ce devrait être plutôt aisé pour toi.

_________________
Pour les rêves qu'on a faits, et pour ceux qu'on fera.
Pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera.
Pour un idéal, pour une utopie.
Allons marchons ensemble enfants de la Patrie.

Seifer
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Elyas le Lun 20 Avr 2015 - 13:44

@Ronin a écrit:
@Elyas a écrit:
@cignus a écrit:

après avoir beaucoup lu de commentaires, notamment sur les réseaux sociaux, ce sont les pro-réformes qui traitent les collègues d'incompétents, méchants, réactionnaires, frontistes et de bien d'autres choses...

Vous pouvez être pour cette réforme, mais la minorité qui est pour ne doit pas imposer cette réforme à la majorité qui est contre...

Je ne suis pas pro-réforme mais, j'ai apporté des nuances. Cela a suffi pour que je me fasse insulter par plusieurs anti-réforme qui ne cherchaient pas à argumenter, juste à démolir alors que j'apportais des idées et des arguments nuancés.
En revanche, sur twitter, j'ai lu les deux camps utiliser les mêmes attaques. On a même des gens sur ce forum qui iraient sur le compte twitter d'une personne (si elle avait un compte) juste pour l'insulter
Il y a un truc qui est certain, c'est que le spectacle lamentable offert par des collègues qui refusent qu'on ne soit pas d'accord avec eux donne du grain à moudre à tous ceux qui détestent les enseignants. Le respect d'autrui disparaît très vite, voyez comment vous vous parlez, Seifer et vous.

Ensuite, sur ce forum, il y a tout de même des arguments anti-réforme ahurissants et des attaques contre des collègues qui n'ont rien demandé à personne (les propos tenus contre les collègues de Clisthène ou d'Anatole France sont sidérants, accepteriez-vous de dévoiler comme eux ce qu'ils font et de vous prendre dans la figure tous les internautes anonymes ou pas qui ne dévoilent pas comment ils travaillent mais ont un avis négatif à donner sur les autres qui le font).

Les EPI sont une vraie bonne idée. Cependant, la mise en œuvre horaire, le choix de certains thèmes d'EPI et le choix de faire disparaître le latin et le grec comme des enseignements disciplinaires à part entière sont des erreurs fondamentales qui sont autant de dangers pour le collège. Si on rajoute la disparition de l'accompagnement éducatif et la faible marge prof, toutes les bonnes idées de la réforme sont tuées dans l'œuf : les EPI et la pause méridienne d'1h30.

Mon Dieu, mais tu es ...contre ! réactionnaire va ! Razz

T'imagine, je lis Freinet et j'essaie de l'appliquer très modestement dans mes cours disciplinaires. Je suis un vil réac qui lit des auteurs antételephoneportables (barbarisme abominable, je sais).


Dernière édition par Elyas le Lun 20 Avr 2015 - 13:46, édité 1 fois

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par User5899 le Lun 20 Avr 2015 - 13:45

@Reine Margot a écrit:Ne vous fâchez pas ! Oui, d'accord, mon titre est une basse provocation...Mais ça me semble trop facile de crier "rabais, rabais, rabais", de se prendre la tête dans les mains et de commencer un lamento sans rien proposer d'autre que de continuer (notamment à décrier ce que l'on souhaite continuer quand bien même décrié  Suspect  Suspect  Suspect )(c'est clair ?)

Favorable et dubitatif


Etre plutôt favorable à la réforme du collège (qu'il faut réformer, je pense que tout le monde est d'accord sur ce point) n'empêche pas d'être profondément dubitatif et inquiet quant à  son application, sa réalité prochaine. Si j'y suis favorable, c'est qu'elle met l'accent sur des aspects trop peu présents aujourd'hui dans notre enseignement : la continuité, la ecolediversité des manières de travailler, la cohérence, le suivi des élèves, la souplesse, la réactivité. Bien faite (mais, mais, mais...) elle pourrait s'attaquer à trois fléaux : la dispersion (les élèves sont perdus d'heures en heures, de professeurs en professeurs), l'abandon (on laisse des élèves traîner des années avec des moyennes terrifiantes) et l'ennui (sans cohérence, le sens de nos enseignements n’apparaît pas clairement).

Foirer totalement cette réforme me semble cependant largement possible, voire, malheureusement, prévisible. Il suffit de lire les exemples d'EPI  (enseignements pratiques interdisciplinaires) proposés pour être complètement déprimé. On sent venir le projet "lutte contre les discriminations par l'élevage de lapins albinos" (quoique, la reproduction des lapins ait une dimension mathématique intéressante, façon Fibonacci), "étude des communications à travers les âges" par la construction d'un téléphone à l'aide de boîtes de conserves recyclées, "atelier poésie et cuisine" par la confection de cup-cakes poétiques et équitables calligraphiés sans colorants, projet "potagers et culture" avec une étude du Cageot de Ponge, la fabrication d'un cageot du futur durable, etc.(eh, en fait, j'aime bien mon idée du cageot !). Bon, d'accord, j'exagère. C'est un peu injuste. Il y aura tout un tas de choses bien. Et exigeantes. Et imaginatives. Mais ce sera difficile, très difficile. Dans la mesure où nous n'avons pas été formés pour de telles manières de travailler, dans la mesure où l'on a été échaudés par des gadgets vite abandonnés, dans la mesure où cela va exiger de modifier des habitudes depuis longtemps installées.

suite ici http://maragoyet.blog.lemonde.fr/2015/04/16/reforme-du-college-serons-nous-a-la-hauteur/

Vous devriez mettre des guillemets.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par User5899 le Lun 20 Avr 2015 - 13:47

@musa a écrit:Elle est ironique ou elle est d'une prétention invraisemblable?
Non parce que si comme elle le dit, être à la hauteur de la réforme "ça va nous demander en matière de culture, de savoir, de ferveur, d'être mille fois plus exigeant que J. De Romilly, Alain Finkielkraut et Aulu-Gelle réunis", c'est tout vu non?


Elle n'a pas tort : faire des cours sur des points qui ne relèvent pas de nos disciplines entraînera nécessairement du boulot en plus... Et provoquera bien sûr un détournement de la réforme, qui ne sera appliquée que par quelques craintifs, les autres sauront s'arranger pour donner le change. As usual.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Ronin le Lun 20 Avr 2015 - 13:50

Elyas, toute provoc mise à part, si toi aussi tu n'es pas convaincu, qui croit encore dans cette réforme ?

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par User5899 le Lun 20 Avr 2015 - 13:53

@Seifer a écrit:Donc on n'a pas le droit d'être pour cette réforme ? Sympa pour pas mal de collègues.
Bien sûr qu'on a le droit. De même que le droit d'aimer ce qui nous cause du tort, ou de prendre systématiquement de mauvaises décisions par rapport à notre intérêt, est, selon Dostoïevski, le signe pertinent de notre liberté.
Maintenant, cette réforme touche à une telle profondeur l'essence même du métier que je ne vois pas comment pourront cohabiter pacifiquement en sdp ses défenseurs et ses contempteurs, et je souhaite surtout que le pluridisciplinaire ne se fasse qu'avec des équipes qui se seront choisies, et non qui auront été constituées par le CdE, parce qu'il est évident que dans ce dernier cas, ce sera rock and roll. A juste titre, ce me semble.
Il pourrait aussi être intéressant que les défenseurs des réformes s'inscrivent sur une liste publique : on saurait ensuite à qui aller demander des comptes au moment de publier la réforme suivante, rendue nécessaire par la catastrophique précédente réforme Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par cignus le Lun 20 Avr 2015 - 13:55

@Seifer a écrit:Je vois que le mépris du contre-réformiste qu'est cignus(1) s'ajoute l'irrespect de l'expérimenté (l'êtes-vous ?) contre le "jeune"(2).

Mais j'en reviens à ce que je disais : apprenez à lire, cela ne vous fera pas de mal. Je n'ai jamais dit que je m'informais avec RTL ou RMC, mais que je lisais parfois les commentaires.

Plus de 50% des français qui ont voté ont choisi Hollande qui mène cette réforme. Donc plus de 50% des français souhaitent cette réforme ? bounce Je tente tant bien que mal de faire ressurgir la stérilité de vos propos qui ne valent pour ainsi dire pas grand chose.

Je vais essayer de ne plus vous répondre, donc faites en de même, ça m'évitera de perdre du temps.

(1) alors pour commencer, je n'ai pas de mépris pour ceux qui sont pour cette réforme... mais je ne vais pas aller plus loin là dessus. Par contre, le mépris vient bien plutôt de votre part. être contre cette réforme fait de moi un "contre-réformiste" ! Cela me rappelle ce déni de démocratie qu'aura été le référendum pour le traité européen... Tous ceux qui votaient NON étaient dénoncés comme étant contre l’Europe... Et quand le NON l'a emporté, on a dit au peuple : vous n'avez rien compris, on signe quand même le traité... La démocratie est morte (un peu plus) ce jour là... Ce que vous faites est la même chose.
(2) "l'irrespect de l'expérimenté" : ne vous a-t-on jamais appris le respect des anciens ? Visiblement non. Votre jeunesse devrait vous amener à mesurer un peu vos propos. Mais le non respect que vous dénoncez (abusivement) vous n'en montrez pas vous même... Et vous ressortez l'argument des adolescents "les vieux contre les jeunes"... Sans vous manquer de respect, il serait tout de même profitable pour vous de grandir un peu... Enfin, de l'expérience, j'en ai un peu après 19 ans d'enseignement et le doute que vous émettez est une preuve de VOTRE mépris.
Alors, justement, je ne débattrais plus avec vous sauf éventuellement en face à face si nous étions amenés à nous rencontrer. Et je ne doute pas que nos échanges seront cordiaux.

_________________
2014-20xx : Maths Tx Je m'éclate au collège...
2013-2014 : Maths R2 - 2nde - 1STMG - TSTMG - BTS CGO
2012-2013 : Maths R1 - 6èmes + 4èmes
2011-2012 : SII-SIN - 1ère STI2D + T-STI
1995-2011 : G. Electronique - 2nde-1ère-Tales-BTS-Licence-Ecoles_ingé

cignus
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Seifer le Lun 20 Avr 2015 - 13:56

Cripure a écrit:
@Seifer a écrit:Donc on n'a pas le droit d'être pour cette réforme ? Sympa pour pas mal de collègues.
Bien sûr qu'on a le droit. De même que le droit d'aimer ce qui nous cause du tort, ou de prendre systématiquement de mauvaises décisions par rapport à notre intérêt, est, selon Dostoïevski, le signe pertinent de notre liberté.
Maintenant, cette réforme touche à une telle profondeur l'essence même du métier que je ne vois pas comment pourront cohabiter pacifiquement en sdp ses défenseurs et ses contempteurs, et je souhaite surtout que le pluridisciplinaire ne se fasse qu'avec des équipes qui se seront choisies, et non qui auront été constituées par le CdE, parce qu'il est évident que dans ce dernier cas, ce sera rock and roll. A juste titre, ce me semble.
Il pourrait aussi être intéressant que les défenseurs des réformes s'inscrivent sur une liste publique : on saurait ensuite à qui aller demander des comptes au moment de publier la réforme suivante, rendue nécessaire par la catastrophique précédente réforme Razz

C'est tout ce qu'il y a de plus logique, non ?

_________________
Pour les rêves qu'on a faits, et pour ceux qu'on fera.
Pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera.
Pour un idéal, pour une utopie.
Allons marchons ensemble enfants de la Patrie.

Seifer
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par User5899 le Lun 20 Avr 2015 - 13:57

@Sullien a écrit:
PS: à mes heures perdues j'imagine ce que je pourrai faire pendant les heures d'EPI (c'est facile de critiquer, il faut aussi oser proposer !). Je vois bien  (je le dis très rapidement, mais je peux développer, étayer...) un grand travail sur la peinture d'Histoire au XIXe. Qui permet de faire de l'histoire (et de réviser), d'étudier sa place dans les mentalités à travers les âges, ses enjeux, les liens entre l'Art et le pouvoir, entre le récit historique et le roman national; et qui me permettrait, en outre,  d'étudier tous ces tableaux pompiers qui me font hurler de rire. J'imagine aussi un travail sur les mythologies qui amènerait les élèves à saisir toute l'épaisseur, toute la densité du présent (lieux de mémoires, emblèmes, vignettes,  Barthes, Barthes, proto-Barthes, méta-Barthes, néo-Barthes, études des modes, des mots, etc.).
Bon... Soyons bien d'accord, les EPI s'organisent autour de la réalisation d'un projet collectif concret.
La consigne est pourtant claire, alors avant de donner des leçons à ses collègues... Rolling Eyes
Cette jeune collègue ne sait pas, de toute évidence, que ce qu'elle décrit comme un EPIsode (une ode à l'EPI), c'est simplement, à propos des arts, ce que faisaient les profs d'histoire naguère, ce qui permettait à tous les jeunes lycéens d'avoir un bagage culturel et artistique en entrant au lycée, au lieu de centrer l'histoire des arts, comme c'est le cas dans mon coin, sur l'étude d'Antigone d'Anouilh titanic
Quant à Barthes au collège... Allons-y, j'ai pris l'habitude de L'Est républicain en 1re Rolling Eyes


Seifer : c'est peut-être logique, mais il faudra bien pallier l'éventuelle absence de volontaires... C'est d'ailleurs tout le problème des volontaires : c'est qu'ils n'en font qu'à leur tête Smile

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par User5899 le Lun 20 Avr 2015 - 14:00

@Isis39 a écrit:
@Elyas a écrit:
@Seifer a écrit:Donc on n'a pas le droit d'être pour cette réforme ? Sympa pour pas mal de collègues.

Chut ! Tu vas te faire lyncher et traiter de monstre incompétent pédagogiste Wink

On monte un club ? Very Happy
C'est facile, aussi, d'être pour quand on enseigne l'une des seules disciplines qui ne sera pas heurtée de plein fouet par ladite réforme (c'est en tout cas ce qui se dit ici ou ailleurs depuis qu'on en cause). On réfléchirait sûrement plus sereinement sur le transdisciplinaire s'il n'y avait pas eu comme préalable la disparition pure et simple des langues anciennes, des langues rares, des bilangues, des sections européennes, le tout dans le but démagogico-pseudo-démocratique d'abaisser tout le monde pour que les plus fainéants arrivent quand même à ramasser un truc.
C'est d'ailleurs en partie ce qu'Elyas a précisé supra.


Dernière édition par Cripure le Lun 20 Avr 2015 - 14:07, édité 1 fois (Raison : ajout d'une précision.)

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par miss sophie le Lun 20 Avr 2015 - 14:00

@Seifer a écrit:
Cripure a écrit:
@Seifer a écrit:Donc on n'a pas le droit d'être pour cette réforme ? Sympa pour pas mal de collègues.
Bien sûr qu'on a le droit. De même que le droit d'aimer ce qui nous cause du tort, ou de prendre systématiquement de mauvaises décisions par rapport à notre intérêt, est, selon Dostoïevski, le signe pertinent de notre liberté.
Maintenant, cette réforme touche à une telle profondeur l'essence même du métier que je ne vois pas comment pourront cohabiter pacifiquement en sdp ses défenseurs et ses contempteurs, et je souhaite surtout que le pluridisciplinaire ne se fasse qu'avec des équipes qui se seront choisies, et non qui auront été constituées par le CdE, parce qu'il est évident que dans ce dernier cas, ce sera rock and roll. A juste titre, ce me semble.
Il pourrait aussi être intéressant que les défenseurs des réformes s'inscrivent sur une liste publique : on saurait ensuite à qui aller demander des comptes au moment de publier la réforme suivante, rendue nécessaire par la catastrophique précédente réforme Razz

C'est tout ce qu'il y a de plus logique, non ?

La logique et l'Education nationale, hein... C'est bien ce qu'on disait plus haut : l'expérience nous rend méfiants.

miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par User5899 le Lun 20 Avr 2015 - 14:05

@Elyas a écrit:le spectacle lamentable offert par des collègues qui refusent qu'on ne soit pas d'accord avec eux
Il est particulièrement intéressant, de ce point de vue, de suivre différents comptes UNSA et SGEN sur Twittter (je mets de côté celui d'@AurélieGascon, une collègue capable d'honnêteté) : condescendance, railleries, insultes à peine voilées à chaque heure, chaque minute. Bon, en même temps, sur twitter, qu'attendre d'autre ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Seifer le Lun 20 Avr 2015 - 14:06

@cignus a écrit:
@Seifer a écrit:Je vois que le mépris du contre-réformiste qu'est cignus(1) s'ajoute l'irrespect de l'expérimenté (l'êtes-vous ?) contre le "jeune"(2).

Mais j'en reviens à ce que je disais : apprenez à lire, cela ne vous fera pas de mal. Je n'ai jamais dit que je m'informais avec RTL ou RMC, mais que je lisais parfois les commentaires.

Plus de 50% des français qui ont voté ont choisi Hollande qui mène cette réforme. Donc plus de 50% des français souhaitent cette réforme ? bounce Je tente tant bien que mal de faire ressurgir la stérilité de vos propos qui ne valent pour ainsi dire pas grand chose.

Je vais essayer de ne plus vous répondre, donc faites en de même, ça m'évitera de perdre du temps.

(1) alors pour commencer, je n'ai pas de mépris pour ceux qui sont pour cette réforme... mais je ne vais pas aller plus loin là dessus. Par contre, le mépris vient bien plutôt de votre part. être contre cette réforme fait de moi un "contre-réformiste" ! Cela me rappelle ce déni de démocratie qu'aura été le référendum pour le traité européen... Tous ceux qui votaient NON étaient dénoncés comme étant contre l’Europe... Et quand le NON l'a emporté, on a dit au peuple : vous n'avez rien compris, on signe quand même le traité... La démocratie est morte (un peu plus) ce jour là... Ce que vous faites est la même chose.
(2) "l'irrespect de l'expérimenté" : ne vous a-t-on jamais appris le respect des anciens ? Visiblement non. Votre jeunesse devrait vous amener à mesurer un peu vos propos. (1)Mais le non respect que vous dénoncez (abusivement) vous n'en montrez pas vous même... Et vous ressortez l'argument des adolescents "les vieux contre les jeunes"... Sans vous manquer de respect, il serait tout de même profitable pour vous de grandir un peu... Enfin, de l'expérience, j'en ai un peu après 19 ans d'enseignement et le doute que vous émettez est une preuve de VOTRE mépris. (2)
Alors, justement, je ne débattrais plus avec vous sauf éventuellement en face à face si nous étions amenés à nous rencontrer. Et je ne doute pas que nos échanges seront cordiaux.

1 : Aucunement.
2 : C'est sûr que cela est perceptible sur votre fiche, on a accès à votre âge, vos années d'expérience, la couleur de vos cheveux, la marque de vos caleçons. Je posais une simple question, ce sur quoi vous vous enflammez : tant mieux pour vous, peu m'importe, me faire gueuler dessus parce que je pose une simple question, objectivement, ça sous-entend pas mal de choses de votre part. Au revoir.

_________________
Pour les rêves qu'on a faits, et pour ceux qu'on fera.
Pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera.
Pour un idéal, pour une utopie.
Allons marchons ensemble enfants de la Patrie.

Seifer
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Elyas le Lun 20 Avr 2015 - 14:09

@Ronin a écrit:Elyas, toute provoc mise à part, si toi aussi tu n'es pas convaincu, qui croit encore dans cette réforme ?

C'est rigolo cette image que j'ai car je ne suis pas du tout un partisan de l'interdisciplinaire, je lui préfère largement le transdisciplinaire.

Soyons clair, cette réforme me pose problème pour trois raisons :
- la faiblesse des horaires en français et en sciences.
- le sort fait au latin et au grec, choix relevant du crime contre l'intelligence et la civilisation pour moi.
- les 8 thèmes des EPI qui me semblent conjoncturels alors que l'enseignement se doit d'être structurel.

Après, certaines démarches anti-réforme me mettent très mal à l'aise. Donc, j'interviens très peu sur les fils liés à la réforme (sauf quand j'ai des pulsions téméraires comme aujourd'hui chevalier ).

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par User5899 le Lun 20 Avr 2015 - 14:12

@Elyas a écrit:
@Ronin a écrit:Elyas, toute provoc mise à part, si toi aussi tu n'es pas convaincu, qui croit encore dans cette réforme ?

C'est rigolo cette image que j'ai car je ne suis pas du tout un partisan de l'interdisciplinaire, je lui préfère largement le transdisciplinaire.

Soyons clair, cette réforme me pose problème pour trois raisons :
- la faiblesse des horaires en français et en sciences.
- le sort fait au latin et au grec, choix relevant du crime contre l'intelligence et la civilisation pour moi.
- les 8 thèmes des EPI qui me semblent conjoncturels alors que l'enseignement se doit d'être structurel.

Après, certaines démarches anti-réforme me mettent très mal à l'aise. Donc, j'interviens très peu sur les fils liés à la réforme (sauf quand j'ai des pulsions téméraires comme aujourd'hui chevalier ).
Je pense que la plupart des collègues pourraient se mettre d'accord sur cette position.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Carnyx le Lun 20 Avr 2015 - 14:15

« Croire en la réforme » c’est bien ce que veulent nous imposer les réformateurs : « Vous devez croire en la réforme », « On est là pour croire en la réforme » et tout ça accompagné inévitablement de « changement de mentalité » (sinon de “paradigme” chez les plus cuistres) pour les esprits récalcitrants !

On pourrait avancer que les réformes devraient être examinées à l’aide de la raison plutôt que de la foi.

Ce type d’appel à la foi est courant dans les utopies sociales : si elles échouent c’est parce que les citoyens n’ont rien compris, n’ont pas réussi à s’adapter à la nouvelle situation et aux besoins nouveaux, n’ont pas su y croire !

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Lefteris le Lun 20 Avr 2015 - 14:15

De toute manière, en nous faisant venir à reculons au boulot, après nous avoir dénigré, supprimé nos matières pour certain d'entre nous, nous réclamer plus de travail pour des choses que nous jugeons ridicules (en plein blocage du point d'indice en plus) , nous focaliser sur des portes de sorties personnelles le cas échéant, il est certain que la bonne volonté va faire défaut, et que les ardeurs vont se clamer toutes seules.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par C'est pas faux le Lun 20 Avr 2015 - 14:16

@miss sophie a écrit:
@Seifer a écrit:
Cripure a écrit:
Bien sûr qu'on a le droit. De même que le droit d'aimer ce qui nous cause du tort, ou de prendre systématiquement de mauvaises décisions par rapport à notre intérêt, est, selon Dostoïevski, le signe pertinent de notre liberté.
Maintenant, cette réforme touche à une telle profondeur l'essence même du métier que je ne vois pas comment pourront cohabiter pacifiquement en sdp ses défenseurs et ses contempteurs, et je souhaite surtout que le pluridisciplinaire ne se fasse qu'avec des équipes qui se seront choisies, et non qui auront été constituées par le CdE, parce qu'il est évident que dans ce dernier cas, ce sera rock and roll. A juste titre, ce me semble.
Il pourrait aussi être intéressant que les défenseurs des réformes s'inscrivent sur une liste publique : on saurait ensuite à qui aller demander des comptes au moment de publier la réforme suivante, rendue nécessaire par la catastrophique précédente réforme Razz

C'est tout ce qu'il y a de plus logique, non ?

La logique et l'Education nationale, hein... C'est bien ce qu'on disait plus haut : l'expérience nous rend méfiants.
L'élaboration des programmations, elle, ne se fera pas sur la base des affinités électives, et j'ai peine à imaginer ce que ça va donner : pour les profs de 6e, qui devront s'entendre avec tous les instits de cm1 et cm2 de leur secteur; pour les instits, qui devront faire de même dans tous les domaines. Il n'en sortira que de la bouillie mal bricolée.
Sans compter le problème des très nombreux élèves qui déménagent et vont être automatiquement et par principe fragilisés, au nom de l'égalité des chances et de la réussite de tous.
Les programmes Darcos avaient sans doute bien des défauts, mais une grande vertu réelle : une répartition annuelle qui, à mon sens, explique les timides progrès constatés chaque année. Tout cela est par terre.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Sphinx le Lun 20 Avr 2015 - 14:17

Je suis assez d'accord avec Elyas sur les points à reprocher à la réforme. Je ne suis pas anti-réforme, au contraire : si être conservateur c'est s'accrocher viscéralement à ce qui existe sans vouloir le changer, alors, euh, non, et je ne crois pas qu'on trouve beaucoup de profs pour prétendre que le collège actuel fonctionne bien et qu'il n'y faille rien changer. Je ne suis pas anti-réforme, donc, je suis juste anti-celle-là.

Je comprends qu'on puisse avoir envie de fonctionner avec une dose d'inter/trans/méta disciplinaire (appelez ça comme vous voulez), mais de la façon dont c'est mis en oeuvre ici, non, mille fois non.

@Seifer a écrit:J'ai lu les textes et le programme de Lettres, ça ne m'a pas choqué outre mesure

Là, par contre, Seifer, j'ai du mal avec ça, surtout venant d'un prof de Lettres Shocked  les superbes thèmes ("Se chercher, se construire" ; "Vivre en société, participer à la société"), la fin de l'étude par genre et par mouvement, les "fictions audiovisuelles", tu approuves ?

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Goyet: "Serons-nous à la hauteur de la réforme du collège?"

Message par Lefteris le Lun 20 Avr 2015 - 14:19

@Carnyx a écrit:« Croire en la réforme » c’est bien ce que veulent nous imposer les réformateurs : « Vous devez croire en la réforme », « On est là pour croire en la réforme » et tout ça accompagné inévitablement de « changement de mentalité » (sinon de “paradigme” chez les plus cuistres) pour les esprits récalcitrants !

On pourrait avancer que les réformes devraient être examinées à l’aide de la raison plutôt que de la foi.

Ce type d’appel à la foi est courant dans les utopies sociales : si elles échouent c’est parce que les citoyens n’ont rien compris, n’ont pas réussi à s’adapter à la nouvelle situation et aux besoins nouveaux, n’ont pas su y croire !

Mais c'est du Terra Nova , ça ! Les salariés doivent comprendre qu'on les précarise pour leur bien, le peuple qu'il doit changer pour faire plaisir à ses dirigeants qui ont vraiment compris, que la mondialisation est pour leur bien et qu'il ne faut être attaché ni à une terre, ni à un travail, ni à des valeurs....

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum