Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par John le Jeu 23 Avr 2015 - 18:38

Ce serait la fin du «roman national fédérateur». Les critiques fusent sur les futurs programmes d'histoire, qui évinceraient notamment l'étude de la chrétienté médiévale. Une polémique inévitable tant il s'agit d'une discipline sensible, reflet de notre identité nationale. Certains historiens jugent que les nouveaux programmes du collège laissent trop de liberté aux enseignants, leur permettant de faire l'impasse sur la période des Lumières ou sur l'Empire byzantin.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/22/01016-20150422ARTFIG00330-reforme-du-college-en-histoire-la-chretiente-medievale-rendue-facultative.php

Regardons d'un peu plus près. Un professeur peut très bien choisir choisir, entre l'Islam et le royaume de France, de traiter les thèmes «Routes de commerces, échanges culturels» et «Essor des villes et éducation». L'élève saisira-t-il, alors, mieux la continuité et les ruptures entre l'Hégire et Philippe le Bel? On peut en douter. Tel est pourtant le pari fait par la réforme des programmes d'histoire de Mme Vallaud-Belkacem.

Charlemagne, les châteaux forts et les cathédrales y sont aussi optionnels que les pyramides en sixième ou les Lumières en quatrième. C'est la balade thématique qui est privilégiée car, même si la trame reste heureusement chronologique, les différentes parties du programme ne cessent d'amener l'élève d'un territoire à un autre, d'une culture à une autre, voire d'une civilisation à une autre. Il devient ainsi difficile de faire vraiment de l'histoire: celle-ci suppose que l'on parvienne à mettre en évidence un lien entre les événements, à en restituer le sens et l'articulation et à les imbriquer dans des dynamiques plus larges. Éclater l'enseignement de l'histoire en une myriade de rapides incursions ici ou là, c'est empêcher que l'on rentre dans l'intelligence d'une époque, condition préalable à l'exercice de l'esprit critique.

C'est également mettre en danger une certaine idée de l'enseignement républicain de l'histoire. Les grands jalons de l'histoire de France et les traits saillants de notre héritage commun passent massivement du côté du facultatif. Ce qui donne un terreau fertile à tous les enfants habitant en France, quelle que soit leur culture familiale, pourra ne pas être enseigné. Tel enfant de telle école saura au sortir du collège ce qu'est Notre-Dame de Paris et qui est Voltaire tandis que tel autre ne connaîtra que la Hanse et le commerce triangulaire.
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/04/22/31003-20150422ARTFIG00229-reforme-du-college-l-islam-obligatoire.php


Dernière édition par John le Jeu 23 Avr 2015 - 18:45, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Elyas le Jeu 23 Avr 2015 - 18:42

L'auteur oublie que les Débuts du christianisme, les débuts du judaïsme, les polythéismes antiques (et le chamanisme fort probablement) sont obligatoires en 6e. Donc, l'histoire des débuts de l'Islam aurait été la seule à ne pas avoir été obligatoire...
Quant au reste, elle oublie que l'histoire n'a pas pour mission de rendre "fier" mais de donner les clefs pour questionner le monde et le comprendre.
Ensuite, encore une fois, on voit que ces gens n'ont aucune confiance dans les enseignants sur le terrain et que leur seule volonté est de faire de nous des techniciens contrôlés, cadrés, asservis à la propagation d'un roman national qui relève autant de la mythologie que le Livre des Conquêtes avec ses Tuatha dé Danann, ses Formoriens, ses Milésiens et autres Firbologs.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par zeprof le Jeu 23 Avr 2015 - 18:44

@Elyas a écrit:L'auteur oublie que les Débuts du christianisme, les débuts du judaïsme, les polythéismes antiques (et le chamanisme fort probablement) sont obligatoires en 6e. Donc, l'histoire des débuts de l'Islam aurait été la seule à ne pas avoir été obligatoire...
Quant au reste, elle oublie que l'histoire n'a pas pour mission de rendre "fier" mais de donner les clefs pour questionner le monde et le comprendre.
Ensuite, encore une fois, on voit que ces gens n'ont aucune confiance dans les enseignants sur le terrain et que leur seule volonté est de faire de nous des techniciens contrôlés, cadrés, asservis à la propagation d'un roman national qui relève autant de la mythologie que le Livre des Conquêtes avec ses Tuatha dé Danann, ses Formoriens, ses Milésiens et autres Firbologs.

veneration

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Isis39 le Jeu 23 Avr 2015 - 18:48

@zeprof a écrit:
@Elyas a écrit:L'auteur oublie que les Débuts du christianisme, les débuts du judaïsme, les polythéismes antiques (et le chamanisme fort probablement) sont obligatoires en 6e. Donc, l'histoire des débuts de l'Islam aurait été la seule à ne pas avoir été obligatoire...
Quant au reste, elle oublie que l'histoire n'a pas pour mission de rendre "fier" mais de donner les clefs pour questionner le monde et le comprendre.
Ensuite, encore une fois, on voit que ces gens n'ont aucune confiance dans les enseignants sur le terrain et que leur seule volonté est de faire de nous des techniciens contrôlés, cadrés, asservis à la propagation d'un roman national qui relève autant de la mythologie que le Livre des Conquêtes avec ses Tuatha dé Danann, ses Formoriens, ses Milésiens et autres Firbologs.

veneration

Pareil ! veneration

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Ventre-Saint-Gris le Jeu 23 Avr 2015 - 19:28

Bonjour Elyas,

@Elyas a écrit:Quant au reste, elle oublie que l'histoire n'a pas pour mission de rendre "fier" mais de donner les clefs pour questionner le monde et le comprendre.

Ensuite, encore une fois, on voit que ces gens n'ont aucune confiance dans les enseignants sur le terrain et que leur seule volonté est de faire de nous des techniciens contrôlés, cadrés, asservis à la propagation d'un roman national qui relève autant de la mythologie que le Livre des Conquêtes avec ses Tuatha dé Danann, ses Formoriens, ses Milésiens et autres Firbologs.

"Donner des clés pour questionner le monde", c'est bien joli, mais c'est tellement fourre-tout... On peut tellement faire rentrer là-dedans n'importe quelle pratique...
De manière générale, ton propos me rappelle l'épisode amusant auquel j'ai assisté l'année dernière, dans mon collège de REP. Les minots ne faisaient strictement rien, et mes collègues d'histoire-géo ont vociféré une bonne partie de l'année au sujet de la peine qui était la leur à les faire adhérer à quoi que ce soit. Les gamins méprisaient finalement pas mal la matière.
Or, les résultats de brevet sont tombés : 28,5 / 40 de moyenne. Comme par magie, plus de vociférations, plus de récriminations, mais un sourire satisfait. Le sentiment du devoir accompli. Une fierté.

Voilà ce qu'on fait du bel engagement des gens de terrain, de leur amour de la jeunesse et de leur beau métier. Chacun voit midi à sa porte. Tout le monde va se faire inspecter, et quand finalement l'institution se déclare satisfaite, sans doute y aurait-il quelque vice à se ronger les sangs.
Nul doute qu'il restera bon nombre de gens honnêtement investis et amoureux de leur métier, de profs qui ont leur mission dans la peau et nul doute que le cadre qui est donné ici n'empêchera pas beaucoup de profs de continuer à faire au mieux. Mais si je crois aux pédagogues, j'ai beaucoup plus de mal avec ce progressisme pédagogiste.

Ventre-Saint-Gris
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

programmes totalement stupides

Message par force W le Jeu 23 Avr 2015 - 19:29

Loi de 1905 : "La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte"
Nouveau programme d'histoire de 5è : l'islam thème obligatoire, l'occident chrétien médiéval thème facultatif
Qu'on ne vienne surtout pas me taxer d'islamophobie ou de fascisme, mais rappelez moi, on est en ... France ? Un pays... chrétien ?
Au moment où on nous rebat les oreilles avec la laïcité depuis le 7 janvier, au moment où Daesh, Boko Haram ou d'autres illuminés massacrent des chrétiens par centaines en Afrique et au Moyen Orient, au moment où on déjoue des attentats contre des églises chrétiennes sur notre propre sol, au moment où le pape François lui-même souligne le "silence complice" de l'occident chrétien, qu'on m'explique la pertinence et le bien fondé de ces nouveaux programmes d’histoire...
Pas sûr que de cette façon on puisse lutter contre l'intégrisme musulman et renforcer la cohésion nationale. Non, on va juste attiser un peu plus la haine et l'intolérance, et faire gagner encore un peu plus de voix à Marine, Marion et compagnie. C'est vraiment consternant.


force W
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Isis39 le Jeu 23 Avr 2015 - 19:34

@force W a écrit:Loi de 1905 : "La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte"
Nouveau programme d'histoire de 5è : l'islam thème obligatoire, l'occident chrétien médiéval thème facultatif
Qu'on ne vienne surtout pas me taxer d'islamophobie ou de fascisme, mais rappelez moi, on est en ... France ? Un pays... chrétien ?
Au moment où on nous rebat les oreilles avec la laïcité depuis le 7 janvier, au moment où Daesh, Boko Haram ou d'autres illuminés massacrent des chrétiens par centaines en Afrique et au Moyen Orient, au moment où on déjoue des attentats contre des églises chrétiennes sur notre propre sol, au moment où le pape François lui-même souligne le "silence complice" de l'occident chrétien, qu'on m'explique la pertinence et le bien fondé de ces nouveaux programmes d’histoire...
Pas sûr que de cette façon on puisse lutter contre l'intégrisme musulman et renforcer la cohésion nationale. Non, on va juste attiser un peu plus la haine et l'intolérance, et faire gagner encore un peu plus de voix à Marine, Marion et compagnie. C'est vraiment consternant.

Je t'invite à lire les programmes : christianisme et judaïsme obligatoires en 6e, comme l'islam en 5ème. Égalité de traitement.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Elyas le Jeu 23 Avr 2015 - 19:34

@Ventre-Saint-Gris a écrit:Bonjour Elyas,

@Elyas a écrit:Quant au reste, elle oublie que l'histoire n'a pas pour mission de rendre "fier" mais de donner les clefs pour questionner le monde et le comprendre.

Ensuite, encore une fois, on voit que ces gens n'ont aucune confiance dans les enseignants sur le terrain et que leur seule volonté est de faire de nous des techniciens contrôlés, cadrés, asservis à la propagation d'un roman national qui relève autant de la mythologie que le Livre des Conquêtes avec ses Tuatha dé Danann, ses Formoriens, ses Milésiens et autres Firbologs.

"Donner des clés pour questionner le monde", c'est bien joli, mais c'est tellement fourre-tout... On peut tellement faire rentrer là-dedans n'importe quelle pratique...
De manière générale, ton propos me rappelle l'épisode amusant auquel j'ai assisté l'année dernière, dans mon collège de REP. Les minots ne faisaient strictement rien, et mes collègues d'histoire-géo ont vociféré une bonne partie de l'année au sujet de la peine qui était la leur à les faire adhérer à quoi que ce soit. Les gamins méprisaient finalement pas mal la matière.
Or, les résultats de brevet sont tombés : 28,5 / 40 de moyenne. Comme par magie, plus de vociférations, plus de récriminations, mais un sourire satisfait. Le sentiment du devoir accompli. Une fierté.

Voilà ce qu'on fait du bel engagement des gens de terrain, de leur amour de la jeunesse et de leur beau métier. Chacun voit midi à sa porte. Tout le monde va se faire inspecter, et quand finalement l'institution se déclare satisfaite, sans doute y aurait-il quelque vice à se ronger les sangs.
Nul doute qu'il restera bon nombre de gens honnêtement investis et amoureux de leur métier, de profs qui ont leur mission dans la peau et nul doute que le cadre qui est donné ici n'empêchera pas beaucoup de profs de continuer à faire au mieux. Mais si je crois aux pédagogues, j'ai beaucoup plus de mal avec ce progressisme pédagogiste.

Je ne vois absolument pas le lien avec le sujet ou ce que je dis. La question du DNB et de sa correction est un sujet à part (et 28,5/40 en HG, ton établissement a une moyenne supérieure de 2 points à la moyenne nationale au passage, donc c'est très bizarre ce que tu dis).

Maintenant, si tu veux, tu peux nous dire qu'il faut ramener les EDC obligatoires, les entrées obligatoires, les capacités obligatoires, les % horaires obligatoires et le roman national obligatoire. Au moins, tu auras l'honnêteté de dire que tes collègues d'HG doivent être des propagandistes nationalistes et non des enseignants comme les autres.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Isis39 le Jeu 23 Avr 2015 - 19:35

@Ventre-Saint-Gris a écrit:Bonjour Elyas,

@Elyas a écrit:Quant au reste, elle oublie que l'histoire n'a pas pour mission de rendre "fier" mais de donner les clefs pour questionner le monde et le comprendre.

Ensuite, encore une fois, on voit que ces gens n'ont aucune confiance dans les enseignants sur le terrain et que leur seule volonté est de faire de nous des techniciens contrôlés, cadrés, asservis à la propagation d'un roman national qui relève autant de la mythologie que le Livre des Conquêtes avec ses Tuatha dé Danann, ses Formoriens, ses Milésiens et autres Firbologs.

"Donner des clés pour questionner le monde", c'est bien joli, mais c'est tellement fourre-tout... On peut tellement faire rentrer là-dedans n'importe quelle pratique...
De manière générale, ton propos me rappelle l'épisode amusant auquel j'ai assisté l'année dernière, dans mon collège de REP. Les minots ne faisaient strictement rien, et mes collègues d'histoire-géo ont vociféré une bonne partie de l'année au sujet de la peine qui était la leur à les faire adhérer à quoi que ce soit. Les gamins méprisaient finalement pas mal la matière.
Or, les résultats de brevet sont tombés : 28,5 / 40 de moyenne. Comme par magie, plus de vociférations, plus de récriminations, mais un sourire satisfait. Le sentiment du devoir accompli. Une fierté.

Voilà ce qu'on fait du bel engagement des gens de terrain, de leur amour de la jeunesse et de leur beau métier. Chacun voit midi à sa porte. Tout le monde va se faire inspecter, et quand finalement l'institution se déclare satisfaite, sans doute y aurait-il quelque vice à se ronger les sangs.
Nul doute qu'il restera bon nombre de gens honnêtement investis et amoureux de leur métier, de profs qui ont leur mission dans la peau et nul doute que le cadre qui est donné ici n'empêchera pas beaucoup de profs de continuer à faire au mieux. Mais si je crois aux pédagogues, j'ai beaucoup plus de mal avec ce progressisme pédagogiste.
Je ne comprends pas le sens de ton intervention par rapport à notre position vis à vis des nouveaux programmes.

Édit : Elyas a dégainé plus vite que moi.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Balthamos le Jeu 23 Avr 2015 - 19:37

@force W a écrit:Loi de 1905 : "La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte"
Nouveau programme d'histoire de 5è : l'islam thème obligatoire, l'occident chrétien médiéval thème facultatif
Qu'on ne vienne surtout pas me taxer d'islamophobie ou de fascisme, mais rappelez moi, on est en ... France ? Un pays... chrétien ?
Au moment où on nous rebat les oreilles avec la laïcité depuis le 7 janvier, au moment où Daesh, Boko Haram ou d'autres illuminés massacrent des chrétiens par centaines en Afrique et au Moyen Orient, au moment où on déjoue des attentats contre des églises chrétiennes sur notre propre sol, au moment où le pape François lui-même souligne le "silence complice" de l'occident chrétien, qu'on m'explique la pertinence et le bien fondé de ces nouveaux programmes d’histoire...
Pas sûr que de cette façon on puisse lutter contre l'intégrisme musulman et renforcer la cohésion nationale. Non, on va juste attiser un peu plus la haine et l'intolérance, et faire gagner encore un peu plus de voix à Marine, Marion et compagnie. C'est vraiment consternant.


Ce post est totalement hors sujet:
-notre enseignement est neutre (pas de cours de religion)
- la France n'est plus un pays chrétien depuis la révolution française (on peut détailler, mais pour sûr notre république ne peut pas se définir comme chrétienne).
- je ne vois pas ce que le terrorisme vient faire dans ce sujet. Et même, justement parce que certaines personnes se revendiquent d'une religion pour agir à mal, l'étude de cette religion peut être intéressante. De toute façon, ce n'est pas sous cet angle que l'histoire est enseignée.

Sinon pour t'éclairer, je te conseille de lire plusieurs posts sur le forum ou même ici, il me semble qu'Elyas a expliqué la confusion que tu fais...

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Balthamos le Jeu 23 Avr 2015 - 19:39

Le figaro attaque sans réfléchir sur un sujet identitaire et fédérateur parmi ses lecteurs.
Je suis étonné que la manif pour tous n'ait pas encore dégainée.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par John le Jeu 23 Avr 2015 - 19:40

@balthamos a écrit:Ce post est totalement hors sujet
Ce post n'est pas du tout hors-sujet !
Je tique sur "France pays chrétien" pour la situation d'aujourd'hui, mais enfin pour traiter le Moyen Age français et/ou européen, c'est tout de même difficile de ne pas aborder obligatoirement l'Eglise, l'humanisme, la Réforme et les Lumières.
Or tous ces thèmes sont optionnels.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Isis39 le Jeu 23 Avr 2015 - 19:42

@John a écrit:
@balthamos a écrit:Ce post est totalement hors sujet
Ce post n'est pas du tout hors-sujet !
Je tique sur "France pays chrétien" pour la situation d'aujourd'hui, mais enfin pour traiter le Moyen Age français et/ou européen, c'est tout de même difficile de ne pas aborder obligatoirement l'Eglise, l'humanisme, la Réforme et les Lumières.
Or tous ces thèmes sont optionnels.

Donc tu ne fais pas confiance aux profs d'HG.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par John le Jeu 23 Avr 2015 - 19:43

@Isis39 a écrit:
@John a écrit:
@balthamos a écrit:Ce post est totalement hors sujet
Ce post n'est pas du tout hors-sujet !
Je tique sur "France pays chrétien" pour la situation d'aujourd'hui, mais enfin pour traiter le Moyen Age français et/ou européen, c'est tout de même difficile de ne pas aborder obligatoirement l'Eglise, l'humanisme, la Réforme et les Lumières.
Or tous ces thèmes sont optionnels.
Donc tu ne fais pas confiance aux profs d'HG.
Si tous les profs abordent ces thèmes, pourquoi ne sont-ils pas obligatoires ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Celeborn le Jeu 23 Avr 2015 - 19:45

@Isis39 a écrit:
@force W a écrit:Loi de 1905 : "La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte"
Nouveau programme d'histoire de 5è : l'islam thème obligatoire, l'occident chrétien médiéval thème facultatif
Qu'on ne vienne surtout pas me taxer d'islamophobie ou de fascisme, mais rappelez moi, on est en ... France ? Un pays... chrétien ?
Au moment où on nous rebat les oreilles avec la laïcité depuis le 7 janvier, au moment où Daesh, Boko Haram ou d'autres illuminés massacrent des chrétiens par centaines en Afrique et au Moyen Orient, au moment où on déjoue des attentats contre des églises chrétiennes sur notre propre sol, au moment où le pape François lui-même souligne le "silence complice" de l'occident chrétien, qu'on m'explique la pertinence et le bien fondé de ces nouveaux programmes d’histoire...
Pas sûr que de cette façon on puisse lutter contre l'intégrisme musulman et renforcer la cohésion nationale. Non, on va juste attiser un peu plus la haine et l'intolérance, et faire gagner encore un peu plus de voix à Marine, Marion et compagnie. C'est vraiment consternant.

Je t'invite à lire les programmes : christianisme et judaïsme obligatoires en 6e, comme l'islam en 5ème. Égalité de traitement.

Soyons précis :

1) le thème sur l'Islam en 5e n'en envisage pas que les "débuts", mais également l' "expansion", les "sociétés" et les "cultures" (de ce point de vue, le thème a pris de l'ampleur par rapport à l'intitulé actuel). Les thèmes de 6e sur le judaïsme et le christianisme ne parlent que des "débuts".

2) Que l'étude de l'Islam en histoire soit obligatoire, ça semble d'autant + évident que ça l'est déjà actuellement (et que ça me semble historiquement indiscutable). Je crois que le souci est qu'on propose un programme (de 5e) qui permet de traiter de façon facultative à la fois Byzance, l'Église au Moyen Âge (et encore, uniquement en lien avec l'aspect rural de la société), la Réforme et les conflits religieux. C'est au minimum ultra-maladroit.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par C'est pas faux le Jeu 23 Avr 2015 - 19:46

@Isis39 a écrit:
@John a écrit:
@balthamos a écrit:Ce post est totalement hors sujet
Ce post n'est pas du tout hors-sujet !
Je tique sur "France pays chrétien" pour la situation d'aujourd'hui, mais enfin pour traiter le Moyen Age français et/ou européen, c'est tout de même difficile de ne pas aborder obligatoirement l'Eglise, l'humanisme, la Réforme et les Lumières.
Or tous ces thèmes sont optionnels.

Donc tu ne fais pas confiance aux profs d'HG.
Vous avez dit ailleurs qu'il ne fallait pas compter sur vous pour être des profs de culture générale, ce qui peut émousser la confiance la mieux disposée a priori.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par JPhMM le Jeu 23 Avr 2015 - 19:46

@Isis39 a écrit:
@John a écrit:
@balthamos a écrit:Ce post est totalement hors sujet
Ce post n'est pas du tout hors-sujet !
Je tique sur "France pays chrétien" pour la situation d'aujourd'hui, mais enfin pour traiter le Moyen Age français et/ou européen, c'est tout de même difficile de ne pas aborder obligatoirement l'Eglise, l'humanisme, la Réforme et les Lumières.
Or tous ces thèmes sont optionnels.

Donc tu ne fais pas confiance aux profs d'HG.
Ce n'est pas une question de confiance.
Il y a ce qui est obligatoire dans le programme, et ce qui n'est pas.

Si tout se limitait à une question de confiance, alors il serait possible de demander l'absence de TOUT programme (dans toutes les disciplines évidemment). Puisque, bien sûr, il suffirait de faire confiance aux enseignants.


Dernière édition par JPhMM le Jeu 23 Avr 2015 - 19:47, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Celeborn le Jeu 23 Avr 2015 - 19:47

@John a écrit:
@Isis39 a écrit:
@John a écrit:
Ce post n'est pas du tout hors-sujet !
Je tique sur "France pays chrétien" pour la situation d'aujourd'hui, mais enfin pour traiter le Moyen Age français et/ou européen, c'est tout de même difficile de ne pas aborder obligatoirement l'Eglise, l'humanisme, la Réforme et les Lumières.
Or tous ces thèmes sont optionnels.
Donc tu ne fais pas confiance aux profs d'HG.
Si tous les profs abordent ces thèmes, pourquoi ne sont-ils pas obligatoires ?

Je suis tellement d'accord avec ta remarque, John !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Isis39 le Jeu 23 Avr 2015 - 19:49

@C'est pas faux a écrit:
@Isis39 a écrit:
@John a écrit:
Ce post n'est pas du tout hors-sujet !
Je tique sur "France pays chrétien" pour la situation d'aujourd'hui, mais enfin pour traiter le Moyen Age français et/ou européen, c'est tout de même difficile de ne pas aborder obligatoirement l'Eglise, l'humanisme, la Réforme et les Lumières.
Or tous ces thèmes sont optionnels.

Donc tu ne fais pas confiance aux profs d'HG.
Vous avez dit ailleurs qu'il ne fallait pas compter sur vous pour être des profs de culture générale, ce qui peut émousser la confiance la mieux disposée a priori.

Nous sommes profs d'histoire ( mais aussi de géo et de d'EMC)

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Balthamos le Jeu 23 Avr 2015 - 19:53

@John a écrit:
@balthamos a écrit:Ce post est totalement hors sujet
Ce post n'est pas du tout hors-sujet !
Je tique sur "France pays chrétien" pour la situation d'aujourd'hui, mais enfin pour traiter le Moyen Age français et/ou européen, c'est tout de même difficile de ne pas aborder obligatoirement l'Eglise, l'humanisme, la Réforme et les Lumières.
Or tous ces thèmes sont optionnels.

C'est une réponse à force W qui fait le lien entre les thèmes facultatifs (la société rurale encadrée par l'Eglise)/ obligatoires (l'Islam débuts, expansion, sociétés et cultures) et la laïcité.
La laïcité n'a rien à faire ici puisque l'enseignement est forcément neutre.

Les thèmes facultatifs posent d'autres problèmes :
- dans la formulation (ex : la société rurale encadrée par l'Eglise : oui mais l'Eglise n'est pas absente des sociétés urbaines- ec. Grenoble)
- dans le côté facultatif aussi (humanisme, guerres de religion, etc.)
Ce sont des projets de programmes, et à nous enseignants d'HG de faire remonter ces remarques.

Enfin, ce qui me choque aussi c'est la demande d'un "roman national fédérateur".

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Elyas le Jeu 23 Avr 2015 - 19:55

De toute façon, rassurez-vous. Les programmes seront revus à la hausse, avec des carcans horaires terrifiants mais tout sera là pour faire plaisir à tout le monde. Quant aux élèves, ils n'auront que du saupoudrage tant ce sera dense. Mais, ce sera une victoire du camp du bien. En arrivant au lycée, tout le monde se plaindra Smile Comme aujourd'hui. Après tout, pourquoi ne pas continuer avec la même logique qui aboutit aux mêmes résultats depuis 30 ans en HG Wink

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Feuchtwanger le Jeu 23 Avr 2015 - 19:55

@balthamos a écrit:
- la France n'est plus un pays chrétien depuis la révolution française (on peut détailler, mais pour sûr notre république ne peut pas se définir comme chrétienne).

C'est vrai qu'en lisant cela on peut ne pas avoir confiance en les profs d'histoire puisque le concordat c'est 1801. humhum
D'ailleurs l'aspect non chrétien de la République est très fortement à nuancer quand on connait bien le rôle des chrétiens dans sa formation, particulièrement à gauche et ce au moins jusqu'aux années 1970.

C'est très frappant cette réaction épidermique alors que je suis sûr que tu le sais. Très idéologique.

De même comparer les débuts du christianisme faits en 6ème à la chrétienneté médiévale en 5ème, c'est totalement hors sujet puisque cela n'a rien à voir (même en termes de dogmes). Sincèrement, je ne vois même pas comment on peut prétendre enseigner la Révolution Française sans que les élèves aient à l'esprit les transformations religieuses du XVIIIème siècle. C'est pas pour rien que Robespierre adorait l'Etre Suprême, que Fouché déchristianisait le Nivernais et que Marat se prenait pour la réincarnation du Christ.


Dernière édition par Feuchtwanger le Jeu 23 Avr 2015 - 19:56, édité 1 fois

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Anaxagore le Jeu 23 Avr 2015 - 19:56

@Celeborn a écrit:
@John a écrit:
@Isis39 a écrit:
Donc tu ne fais pas confiance aux profs d'HG.
Si tous les profs abordent ces thèmes, pourquoi ne sont-ils pas obligatoires ?

Je suis tellement d'accord avec ta remarque, John !

Et puis invoquer ici l'argument de la "confiance", c'est enfourcher une rosse efflanquée.

Laisser les enseignants travailler en paix dans un cadre correct,
c'était justement ce qui se passait il y a plusieurs décennies, avant
les diktats pseudo-pédagogiques et les pressions locales.

Le programme précédent était mauvais, mais ce n'est pas parce que la belle est insatisfaite qu'il faut lui refiler la chtouille. professeur

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Les thèmes facultatifs provoquent des protestations contre les projets de programmes d'histoire.

Message par Isis39 le Jeu 23 Avr 2015 - 19:57

@Elyas a écrit:De toute façon, rassurez-vous. Les programmes seront revus à la hausse, avec des carcans horaires terrifiants mais tout sera là pour faire plaisir à tout le monde. Quant aux élèves, ils n'auront que du saupoudrage tant ce sera dense. Mais, ce sera une victoire du camp du bien. En arrivant au lycée, tout le monde se plaindra Smile Comme aujourd'hui. Après tout, pourquoi ne pas continuer avec la même logique qui aboutit aux mêmes résultats depuis 30 ans en HG Wink

topela

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum