[3e] Quel texte de contre-utopie pour une évaluation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[3e] Quel texte de contre-utopie pour une évaluation ?

Message par virgere le Jeu 23 Avr 2015 - 21:49

Bonsoir,

Je vais aborder une séquence sur la contre utopie. Les élèves y étudieront le film Gattaca, et deux extraits du Meilleur des mondes d'Huxley (l'incipit et le chapitre 2 en quasi-totalité). Ils auront aussi lu le Journal d'un clone de Gudule en cursive.
Je cherche un texte pour l'évaluation de cette séquence, et je sèche...
Rien trouvé de suffisamment satisfaisant dans 1984, dans Fahrenheit 451, dans la Planète des singes. Rien non plus chez Bordages...
Je cherche encore dans Ravage... Et il me reste un Bonheur insoutenable à lire.
Au pire, je pourrais toujours me rabattre sur un autre extrait du meilleur des mondes, mais j'aime bien élargir à des textes nouveaux pour l'évaluation...

Des idées d'extraits à me suggérer ?

Merci Smile

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3e] Quel texte de contre-utopie pour une évaluation ?

Message par totoro le Jeu 23 Avr 2015 - 22:52

Les extraits de Ravage sont complexes pour les 3ème je trouve (beaucoup d'ironie).
Un extrait de Matin brun peut-être ?

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3e] Quel texte de contre-utopie pour une évaluation ?

Message par henriette le Jeu 23 Avr 2015 - 23:25

Et du côté de La Ferme des animaux, tu as regardé ?

Sinon, j'avais récupéré quelque part ces extraits d'Un bonheur insoutenable :

Dans un futur proche, le bonheur est imposé aux hommes, et les êtres humains n'ont plus de choix à opérer: ils sont programmés dès leur naissance. Les nations ont aboli toutes les guerres et la misère en créant UniOrd, un ordinateur central qui gère la vie de tous afin que tout le monde puisse vivre dans la paix et la prospérité. LI RM35M4419 est un jeune garçon tout ce qu'il y a de plus normal : il suit ses traitements contre les maladies mortelles, se confesse toutes les semaines auprès de son conseiller, chante des chansons en hommage au Christ, Marx et Wei, et éprouve le plus grand respect pour les décisions d'UniOrd. Voici deux extraits de cette œuvre :

Dialogue entre LI RM35M4419, surnommé Copeau, et Bob, l’un de ses amis.

"- Bob, nous ne sommes pas libres. Ni toi ni moi. Aucun membre de la Famille n'est libre.
- Comment veux-tu que je t'écoute comme si tu étais en bonne santé, quand tu dis des choses pareilles ? Evidemment, que nous sommes libres! Libres de la guerre, du besoin et de la faim, libres du crime, de la violence, de l'agressivité, de l'ego...
- Oui, oui, nous sommes libres "de" certaines choses, mais nous ne sommes pas libres de "faire" des choses. Tu dois comprendre cela, Bob. Etre "libre de quelque chose" n'a rien à voir avec la liberté.
Bob plissa le front.
- Libres de faire quoi ? demanda-t-il.
Ils descendirent de l'escalator, firent un demi-tour et s'engagèrent sur le suivant.
- De choisir notre propre classification... d'avoir des enfants lorsque nous le désirons, d'aller où nous le voulons et de faire ce qui nous plaît, de refuser les traitements quand nous ne les voulons pas..."

Dialogue entre Copeau et le conseiller auquel il doit se confesser chaque semaine.

- Un membre a dit que tu avais besoin d'aide. [..]. Anna... (Elle regarda l'écran) …VHF35H6143.
        Copeau fit signe d'assentiment.
        - J'avais dit un gros mot.
        - Un très gros mot, précisa Mary, mais cela importe peu. Relativement peu. Certaines autres choses que tu as dites sont bien plus importantes - comme de décider quelle classification tu choisirais si Uni n'était pas la pour le faire.
        Copeau détourna les yeux et fixa les guirlandes vertes et rouges.
        - Tu penses souvent à cela, Li ?
        - De temps en temps. Pendant la récréation, ou bien la nuit, mais jamais en classe ou pendant la TV.
        - La nuit compte aussi, tu sais. Elle est faite pour dormir.
        Copeau la regarda sans rien dire.
        - Tu fais cela depuis longtemps ?
        - Je ne sais plus... Depuis quelques années, quand nous étions encore à Eur.
        - Ton grand-père, dit-elle.
        Il fit un signe d'assentiment.
        Elle jeta un coup d'œil sur l'écran, puis regarda Copeau d'un air sombre.
        - Il ne t'est jamais venu à l'idée que "décider" et "choisir" étaient des manifestations d'égoïsme ? Des actes égoïstes ?
        - Peut-être, des fois, dit Copeau en suivant attentivement le rebord du bureau avec son doigt.
        - Oh, Li ! Pourquoi crois-tu que je sois là ? À quoi servent les conseillers ? À nous aider, n'est-ce pas ?
        Il fit un signe d'assentiment.
        - Pourquoi ne m'en as-tu pas parlé ? Ou à ton conseiller d'Eur ? Pourquoi as-tu attendu, et perdu tant d'heures de sommeil, et inquiété cette petite Anna ?
        Copeau haussa les épaules, en regardant son doigt qui frottait le dessus du bureau. L'ongle était tout noir.
        - C'était... intéressant, dans un sens.
        - Intéressant, dans un sens ! répéta Mary. Il aurait été tout aussi intéressant, dans un sens, de penser au chaos Pré-U que nous aurions si nous choisissions nos classifications. Y as-tu jamais réfléchi ?
        - Non.
        - Je te conseille de le faire. Imagine un million de membres voulant devenir acteurs de TV et pas un seul décidant de travailler dans un crématoire !
        Coupeau leva les yeux sur elle.
        - Je suis très malade ? demanda-t-il.
        - Non, mais tu aurais fort bien pu le devenir si Anna ne t’avait pas aidé. (Elle ôta le presse-papiers qui maintenait le bouton du téléord ; les symboles verts disparurent de l'écran.) Touche, dit-elle.
        Copeau appliqua son bracelet contre le lecteur. Tout en lui parlant, Mary maniait les touches de l'appareil.
        - Depuis ton entrée à l'école, tu as passé des centaines de test, et UniOrd en a enregistré les résultats, tous les résultats.
        Ses doigts couraient sur les touches.
- Tu as également eu des centaines de rencontres avec tes conseillers, et chaque fois Uni en a suivi le déroulement. Uni sait quelles tâches doivent être accomplies, et qui sera susceptible de les accomplir. Uni sait tout. Qui pourra choisir la meilleure classification, la plus efficace ? Toi ou Uni ?
        - Uni, bien sûr, dit Copeau. Je le sais bien. Je ne voulais pas vraiment le faire moi-même ; c'était... c'était simplement un jeu... je m'amusais à me demander comment ça serait si, voilà tout.
        Les doigts de Mary cessèrent de courir sur les touches et elle appuya sur le bouton "réponse". Des symboles verts apparurent de nouveau sur l'écran.
        - Voilà, tu peux aller à la salle de traitement.
        Copeau se leva joyeusement.
        - Merci !
        - Uni merci, dit Mary en refermant le téléord.

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3e] Quel texte de contre-utopie pour une évaluation ?

Message par virgere le Ven 24 Avr 2015 - 0:22

Merci de vos réponses Smile

En fait, j'ai du mal à trouver un extrait qui soit court et explicite...
Matin Brun, ils l'ont lu en cursive, c'est une idée à creuser (même si je n'y vois pas vraiment une contre-utopie)
La ferme des animaux, je dois avouer que je n'en ai qu'un souvenir vague... Je l'ai lu il y a une vingtaine d'années, et me rappelle surtout ne pas avoir accroché Embarassed
J'ai commencé à lire un Bonheur insoutenable.

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3e] Quel texte de contre-utopie pour une évaluation ?

Message par Cwmystwyth le Mar 28 Avr 2015 - 19:06

Le roman Le Passeur (Lois Lowry) est une contre-utopie. Je l'ai fait lire à des 3e cette année, ils ont plutôt apprécié. L'inconvénient, c'est que le texte est traduit...

Cwmystwyth
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3e] Quel texte de contre-utopie pour une évaluation ?

Message par Oxford le Mer 29 Avr 2015 - 6:28

Un extrait des Cinq cents millions de la Bégum, de Jules Verne : la Cité de l'Acier ?

Oxford
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3e] Quel texte de contre-utopie pour une évaluation ?

Message par Écusette de Noireuil le Mer 29 Avr 2015 - 8:10

Un bonheur insoutenable est vraiment intéressant, long pour des 3e mais un extrait, ça doit passer. Il me semble outre les extraits signalés que le début est assez explicite aussi (il faudrait que je le relise).

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3e] Quel texte de contre-utopie pour une évaluation ?

Message par Grignote le Mer 29 Avr 2015 - 8:22

Un extrait de W ou le souvenir d'enfance, de Perec

Grignote
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3e] Quel texte de contre-utopie pour une évaluation ?

Message par virgere le Sam 2 Mai 2015 - 23:43

Merci à tous.
W, ou le souvenir d'enfance, j'ai vérifié, mais je n'ai trouvé d'extrait "exploitable" (quel vilain mot), même dans la description de l'île, de son organisation... C'est trop étendu à travers les chapitres.

Le passeur, c'est vrai, je l'ai relu il y a peu, en plus. Je vais regarder.

Relu Ravage, c'est vrai que c'est très ironique. Difficile en évaluation, sans doute.

Sinon, oui, un bonheur insoutenable. Je l'ai fini. Je n'ai pas accroché plus que ça, et habituellement je préfère prendre des textes plus littéraires pour mes évaluations. Mais c'est vrai que les extraits cités plus haut sont pas mal.

(je fais ma difficile, désolée Embarassed)

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum