Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par John le Ven 24 Avr 2015 - 10:43

Hubert Tison, secrétaire général de l'Association des professeurs d'histoire-géographie :
Nous avons un programme allégé qui prévoit des questions obligatoires et des questions facultatives. Par exemple, l'Europe des Lumières : ce sont quand même de grands philosophes, c'est l'encyclopédie de Diderot, c'est Rousseau... Négliger ce chapitre revient à amputer la culture des élèves.
http://www.franceinter.fr/depeche-college-polemique-autour-des-nouveaux-programmes-dhistoire

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par Laotzi le Ven 24 Avr 2015 - 11:24

La réponse de Denis Paget est contradictoire. Il semble dire que le professeur choisira ("en fonction de l'intérêt des élèves" hum) quel chapitre facultatif il traitera. Donc on attend bien qu'il en choisisse un. Donc en quoi rendre Les Lumières obligatoires (parce que l'on considérerait que ce serait "un point de passage obligé") et et virer l'autre chapitre facultatif alourdirait le programme puisqu'on semble attendre du professeur qu'il fasse un choix entre les deux ? Il faudrait peut-être arrêter de brandir cet argument de la lourdeur des programmes dès lors que l'on s’interroge sur ces chapitres facultatifs.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."

Laotzi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par Carnyx le Ven 24 Avr 2015 - 11:51

Les Lumières c'est dépassé, ces salauds de philosophes blancs, mâles et morts avaient pour devise Sapere aude ! (Ose savoir !) ce qui est en totale contradiction avec les idées des pondeurs de programmes qui n'attendent des élèves qu'un comportement moutonnier à toujours « travailler » en groupes.

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par Elaïna le Ven 24 Avr 2015 - 13:17

@Carnyx a écrit:Les Lumières c'est dépassé, ces salauds de philosophes blancs, mâles et morts avaient pour devise Sapere aude ! (Ose savoir !) ce qui est en totale contradiction avec les idées des pondeurs de programmes qui n'attendent des élèves qu'un comportement moutonnier à toujours « travailler » en groupes.

on peut faire la même réflexion sur les humanistes de la Renaissance, facultatifs en seconde. Ah, ce *** d'Erasme, il ferait bien de tomber aux oubliettes de l'histoire.

Brrrrrrref.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par titus06 le Ven 24 Avr 2015 - 15:00

Dans l'article, la réponse de Denis Paget est irritante : ces profs qui se plaignent d'avoir des programmes trop lourds, on leur offre un beau programme à options et ils se plaignent encore... A noter que le programme de 4e fera aussi l'impasse sur la France de 1815 à 1870.


titus06
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par KrilinXV3 le Ven 24 Avr 2015 - 15:26

@titus06 a écrit:Dans l'article, la réponse de Denis Paget est irritante : ces profs qui se plaignent d'avoir des programmes trop lourds, on leur offre un beau programme à options et ils se plaignent encore... A noter que le programme de 4e fera aussi l'impasse sur la France de 1815 à 1870.
Moi je suis en partie d'accord avec lui: tout le monde est d'accord pour dire que que les programmes sont trop longs, mais si on veut réduire, il faut faire des choix, ce qui est compliqué, nous en faisant actuellement l'expérience. Là où il se trompe, c'est que ce ne sont pas forcément des profs d'HG qui se plaignent...

Sinon, pour ce qui est de l' "impasse", je ne suis pas vraiment d'accord. Le thème nous amènera à réféchir à l'ensemble de l'histoire politique du 19e.

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par titus06 le Ven 24 Avr 2015 - 15:52

arth75 a écrit:
@titus06 a écrit:Dans l'article, la réponse de Denis Paget est irritante : ces profs qui se plaignent d'avoir des programmes trop lourds, on leur offre un beau programme à options et ils se plaignent encore... A noter que le programme de 4e fera aussi l'impasse sur la France de 1815 à 1870.
Moi je suis en partie d'accord avec lui: tout le monde est d'accord pour dire que que les programmes sont trop longs, mais si on veut réduire, il faut faire des choix, ce qui est compliqué, nous en faisant actuellement l'expérience. Là où il se trompe, c'est que ce ne sont pas forcément des profs d'HG qui se plaignent...

Sinon, pour ce qui est de l' "impasse", je ne suis pas vraiment d'accord. Le thème nous amènera à réféchir à l'ensemble de l'histoire politique du 19e.

Les programmes de 2008 (en tout cas ceux que je pratique) sont faisables assez correctement (6e et 4e). Pour celui de 3e, il est vraiment que, dans son état d'origine, c'était une calamité.
Pour mémoire ceux de 1996 étaient vraiment pour le coup infaisables ( j'ai eu l'occasion de les faire lors de leurs dernières années d'application pour les 4e et les 3e).
Le soucis, c'est que quelque soit le programme, il est prévu pour être appliqué dans des conditions optimales, il ne tient jamais compte des éventuelles pertes de temps ou impondérables liés à notre fonction (sorties, conseils de classe etc.). Et si nous ne faisions QUE 3h d'histoire-géographie, la question ne se poserait même plus.

titus06
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par kero le Ven 24 Avr 2015 - 15:56

@titus06 a écrit:
arth75 a écrit:
@titus06 a écrit:Dans l'article, la réponse de Denis Paget est irritante : ces profs qui se plaignent d'avoir des programmes trop lourds, on leur offre un beau programme à options et ils se plaignent encore... A noter que le programme de 4e fera aussi l'impasse sur la France de 1815 à 1870.
Moi je suis en partie d'accord avec lui: tout le monde est d'accord pour dire que que les programmes sont trop longs, mais si on veut réduire, il faut faire des choix, ce qui est compliqué, nous en faisant actuellement l'expérience. Là où il se trompe, c'est que ce ne sont pas forcément des profs d'HG qui se plaignent...

Sinon, pour ce qui est de l' "impasse", je ne suis pas vraiment d'accord. Le thème nous amènera à réféchir à l'ensemble de l'histoire politique du 19e.

Les programmes de 2008 (en tout cas ceux que je pratique) sont faisables assez correctement (6e et 4e). Pour celui de 3e, il est vraiment que, dans son état d'origine, c'était une calamité.

Plus que leur longueur, leur défaut majeur est le manque total de liberté quant au contenu. Tout juste nous est-il accordé de choisir entre une étude de cas et une autre...

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par titus06 le Ven 24 Avr 2015 - 16:24

@kero a écrit:
@titus06 a écrit:
arth75 a écrit:
Moi je suis en partie d'accord avec lui: tout le monde est d'accord pour dire que que les programmes sont trop longs, mais si on veut réduire, il faut faire des choix, ce qui est compliqué, nous en faisant actuellement l'expérience. Là où il se trompe, c'est que ce ne sont pas forcément des profs d'HG qui se plaignent...

Sinon, pour ce qui est de l' "impasse", je ne suis pas vraiment d'accord. Le thème nous amènera à réféchir à l'ensemble de l'histoire politique du 19e.

Les programmes de 2008 (en tout cas ceux que je pratique) sont faisables assez correctement (6e et 4e). Pour celui de 3e, il est vraiment que, dans son état d'origine, c'était une calamité.

Plus que leur longueur, leur défaut majeur est le manque total de liberté quant au contenu. Tout juste nous est-il accordé de choisir entre une étude de cas et une autre...

Ce que tu dis est à la fois vrai et faux, certains chapitres nous laissent relativement libres dans nos choix (ex: les espaces productifs français ou bien un siècle de transformations scientifiques et technologiques en 3e), d'autres sont extrêmement contraignants (ex : les temps forts de la Révolution française en 4e ou bien la Première Guerre mondiale en 3e). Sur les deux derniers thèmes cités, je comprend d'ailleurs tout à fait ces contraintes.
C 'est surtout la démarche quasi systématique par étude de cas qui gêne beaucoup de collègues. On aime ou on aime pas.

titus06
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par KrilinXV3 le Ven 24 Avr 2015 - 16:57

@titus06 a écrit:

Les programmes de 2008 (en tout cas ceux que je pratique) sont faisables assez correctement (6e et 4e). Pour celui de 3e, il est vraiment que, dans son état d'origine, c'était une calamité.
Pour mémoire ceux de 1996 étaient vraiment pour le coup infaisables ( j'ai eu l'occasion de les faire lors de leurs dernières années d'application pour les 4e et les 3e).
Le soucis, c'est que quelque soit le programme, il est prévu pour être appliqué dans des conditions optimales, il ne tient jamais compte des éventuelles pertes de temps ou impondérables liés à notre fonction (sorties, conseils de classe etc.). Et si nous ne faisions QUE 3h d'histoire-géographie, la question ne se poserait même plus.

Je suis dans la même situation que toi: j'ai fait les anciens (96 et 98) en 4e et 3e et c'était vraiment terrible.

Pour celui de 4e, j'ai compté 27 thèmes, quand même (12 en histoire, 9 en géo et 6 en EC). Je trouve que le programme d'histoire est bien trop long.

Mais là où je te suis vraiment, c'est sur "les conditions optimales". Chaque année, je peste contre les sorties, projets, voyages, obligations (et même parfois jours fériés). Et puis dans mon établissement, plus d'élèves de 5e et 4e après le 5 juin (et cette année ce sera pire encore).

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par Isis39 le Ven 24 Avr 2015 - 21:32

arth75 a écrit:
@titus06 a écrit:

Les programmes de 2008 (en tout cas ceux que je pratique) sont faisables assez correctement (6e et 4e). Pour celui de 3e, il est vraiment que, dans son état d'origine, c'était une calamité.
Pour mémoire ceux de 1996 étaient vraiment pour le coup infaisables ( j'ai eu l'occasion de les faire lors de leurs dernières années d'application pour les 4e et les 3e).
Le soucis, c'est que quelque soit le programme, il est prévu pour être appliqué dans des conditions optimales, il ne tient jamais compte des éventuelles pertes de temps ou impondérables liés à notre fonction (sorties, conseils de classe etc.). Et si nous ne faisions QUE 3h d'histoire-géographie, la question ne se poserait même plus.

Je suis dans la même situation que toi: j'ai fait les anciens (96 et 98) en 4e et 3e et c'était vraiment terrible.

Pour celui de 4e, j'ai compté 27 thèmes, quand même (12 en histoire, 9 en géo et 6 en EC). Je trouve que le programme d'histoire est bien trop long.

Mais là où je te suis vraiment, c'est sur "les conditions optimales". Chaque année, je peste contre les sorties, projets, voyages, obligations (et même parfois jours fériés). Et puis dans mon établissement, plus d'élèves de 5e et 4e après le 5 juin (et cette année ce sera pire encore).

Mais nous on a les élèves jusqu'à la fin !

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par KrilinXV3 le Ven 24 Avr 2015 - 21:35

@Isis39 a écrit:
arth75 a écrit:
@titus06 a écrit:

Les programmes de 2008 (en tout cas ceux que je pratique) sont faisables assez correctement (6e et 4e). Pour celui de 3e, il est vraiment que, dans son état d'origine, c'était une calamité.
Pour mémoire ceux de 1996 étaient vraiment pour le coup infaisables ( j'ai eu l'occasion de les faire lors de leurs dernières années d'application pour les 4e et les 3e).
Le soucis, c'est que quelque soit le programme, il est prévu pour être appliqué dans des conditions optimales, il ne tient jamais compte des éventuelles pertes de temps ou impondérables liés à notre fonction (sorties, conseils de classe etc.). Et si nous ne faisions QUE 3h d'histoire-géographie, la question ne se poserait même plus.

Je suis dans la même situation que toi: j'ai fait les anciens (96 et 98) en 4e et 3e et c'était vraiment terrible.

Pour celui de 4e, j'ai compté 27 thèmes, quand même (12 en histoire, 9 en géo et 6 en EC). Je trouve que le programme d'histoire est bien trop long.

Mais là où je te suis vraiment, c'est sur "les conditions optimales". Chaque année, je peste contre les sorties, projets, voyages, obligations (et même parfois jours fériés). Et puis dans mon établissement, plus d'élèves de 5e et 4e après le 5 juin (et cette année ce sera pire encore).

Mais nous on a les élèves jusqu'à la fin !
Vous en avez de la chance. (et je suis sérieux)

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par Chocolat le Ven 24 Avr 2015 - 21:42

@John a écrit:
Hubert Tison, secrétaire général de l'Association des professeurs d'histoire-géographie :
Nous avons un programme allégé qui prévoit des questions obligatoires et des questions facultatives. Par exemple, l'Europe des Lumières : ce sont quand même de grands philosophes, c'est l'encyclopédie de Diderot, c'est Rousseau... Négliger ce chapitre revient à amputer la culture des élèves.
http://www.franceinter.fr/depeche-college-polemique-autour-des-nouveaux-programmes-dhistoire

Il était temps qu'ils réagissent...

Les Lumières, un thème facultatif !

Mais comment peut-on oser proposer un truc pareil ?!

furieux furieux furieux

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par Isis39 le Sam 25 Avr 2015 - 6:27

arth75 a écrit:
@Isis39 a écrit:
arth75 a écrit:

Mais là où je te suis vraiment, c'est sur "les conditions optimales". Chaque année, je peste contre les sorties, projets, voyages, obligations (et même parfois jours fériés). Et puis dans mon établissement, plus d'élèves de 5e et 4e après le 5 juin (et cette année ce sera pire encore).

Mais nous on a les élèves jusqu'à la fin !
Vous en avez de la chance. (et je suis sérieux)

Pourquoi vos élèves désertent-ils les cours ?
Ici c'est juste compliqué pour les faire travailler après le brevet. C'était mieux quand le brevet et les corrections tombaient à la fin.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par Malaga le Sam 25 Avr 2015 - 7:12

Dans mon collège rural, les élèves restent (pour 90% d'entre eux) jusqu'à la fin. S'ils ne viennent pas au collège, les élèves qui vivent dans plein de villages différents ne voient plus beaucoup leurs copains. Mais je sais que dans certains collèges urbains, pour lesquels les élèves peuvent se retrouver facilement hors du collège, les cours sont rapidement désertés au mois de juin.

Sinon, d'accord avec Isis sur les dates du brevet. Le brevet devrait tomber cette année durant la dernière semaine de cours, début juillet : le français et les maths le mardi et l'HG le mercredi par exemple.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire : l'APHG s'inquiète que les Lumières deviennent un thème facultatif.

Message par KrilinXV3 le Sam 25 Avr 2015 - 22:45

@Isis39 a écrit:
arth75 a écrit:
@Isis39 a écrit:

Mais nous on a les élèves jusqu'à la fin !
Vous en avez de la chance. (et je suis sérieux)

Pourquoi vos élèves désertent-ils les cours ?
Ici c'est juste compliqué pour les faire travailler après le brevet. C'était mieux quand le brevet et les corrections tombaient à la fin.

Le mécanisme est assez compliqué, mais je le résumerai par le terme "atavisme". Les gamins commencent par arriver tranquillement à 10h au lieu de 8, ou à pas venir l'après-midi, ou à venir que quand il y a eps. Les enseignants commencent à lâcher prise: faire des jeux Shocked , regarder des films Shocked , la vie scolaire laisse les élèves traîner dans le collège plutôt que d'aller en classe, la perm a lieu dans la cour, certains profs d'EPS organisent des tournois de foot qui acceptent les élèves qui n'ont rien à faire là (certains profs y participent alors qu'ils devraient être en train de faire cour). Les gamins disent à leurs parents qu'il n'y a plus cours et les parents ne cherchent pas plus loin. La vie scolaire nous dit "ça sert à rien de remplir les billets d'absences, on ne les envoie plus, il y en à trop". En salle des profs, on entend des trucs du genre "j'en avais que 5, ah ben, je les ai envoyé au cdi, je fais pas cours à 5 élèves, moi". Ce qui encourage et renforce l'absentéisme. Des conseils de classe organisés entre 25 mai et le 10 juin, ce qui n'arrange rien. Un grand salon international d'aviation, avec son lot de loopings et de manifestations bruyantes du savoir-faire aéronautique français entraîne, tous les deux ans, la suspension des cours pendant 1 à 2 semaines en juin.

Bref, c'est une faillite collective, qui chaque année me donne envie de vomir (et pas seulement parce que je finis "glorieusement" mes programmes devant 3 à 7 élèves).

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum