Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Olympias le Sam 25 Avr 2015 - 12:51

@Elyas a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Sinon, pour la géographie physique, c'est dû au redécoupage des disciplines après 1995 (normalement ça va à la SVT) et au fait qu'à l'université, la géographie physique s'est clairement fermée sur elle-même et se moque bien de former des enseignants du secondaire (et on peut malheureusement dire ça d'une bonne partie de la géographie humaine aussi).

Cela dépend. J'ai eu énormément de géographie physique dans mon cursus et j'adore ça (et je l'enseigne toujours, j'en place très souvent dans mes chapitres).
Je ne serai pas si catégorique que toi. Après, les géographes ont des débouchés bien plus rémunérateurs que l'enseignement.
Ça c'est vrai, que les géographes désertent de plus en plus les salles de classe.
J'aime beaucoup la géographie physique, c'est elle qui aide à comprendre pourquoi les hommes s'installent quelque part, ce qu'ils peuvent ou non mettre en valeur, les trésors d'ingéniosité parfois déployés par les hommes pour dépasser un milieu hostile... Mais les programmes sont parfois conçus par des géographes hors sol (hors géographie et hors salles de classe Laughing Les profs de SVT ne font pas de géo physique, celle que j'ai apprise. Et puis, moi, d'abord, j'habite sur une butte témoin de relief de cuesta...nananere

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Olympias le Sam 25 Avr 2015 - 12:53

@Malaga a écrit:A part une personne (qui vient assez peu sur le forum), je ne vois pas quel prof d'HG a dit ici qu'il ne fallait plus de chronologie, ni de grandes figures, ni de Louis XIV, ni de XIXe siècle. Une des disputes mémorables avait porté sur la guerre de Sept Ans et il y avait effectivement un désaccord entre profs de lettres et d'HG. Et le développement durable qui apparait beaucoup (trop) en classe de 5e a été critiqué par presque l'ensemble des collègues ici.
D'accord pour la géo physique : je crois qu'il n'y a que Gryphe et moi qui souhaiterions que cela apparaisse clairement dans les programmes.

Maintenant, j'imagine que l'enseignement par tâches complexes et par compétences, prôné et bien réalisé par certains collègues (pas par tous, loin de là), peut faire de notre discipline une matière "précurseur" (précurseuse ?). Je mets des guillemets car certains "nouvelles méthodes" n'ont rien de nouveau, ni de révolutionnaire même si certains formateurs pensent réinventer la roue.

Et avec moi, ça fait  trois. J'ai fait travailler mes secondes sur l'eau. L'une m'écrit que le fleuve a un grand cours d'eau et prend sa ressource dans la mer. Laughing
Et le développement durable à toutes les sauces, j'en ai assez. Et les injonctions pédagogiques normatives, j'en ai ras-le-bol aussi.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par roxanne le Sam 25 Avr 2015 - 12:59

@Jane a écrit:En tous cas, avec les nouveaux programmes et la baisse du français disciplinaire notamment en 6°, les élèves auront plus d'EPS que de français (4h30 - 1h d'AP= 3h30 contre 4h en EPS). On n'aura peut-être pas de grands littéraires, mais on risque de tout exploser au JO.
Après, on peut en ricaner ou le déplorer, mais on peut reconnaître aux collègues d'EPS d'avoir su défendre leur matière, contrairement aux profs de lettres par exemple. Le français est toujours l variable d'ajustement et on finit par se retrouver avec des horaires ridicules.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Jane le Sam 25 Avr 2015 - 13:03

@JPhMM a écrit:Ou pas.

C'est pour ça que j'ai dit "risque" Rolling Eyes

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Jane le Sam 25 Avr 2015 - 13:05

@roxanne a écrit:
@Jane a écrit:En tous cas, avec les nouveaux programmes et la baisse du français disciplinaire notamment en 6°, les élèves auront plus d'EPS que de français (4h30 - 1h d'AP= 3h30 contre 4h en EPS). On n'aura peut-être pas de grands littéraires, mais on risque de tout exploser au JO.
Après, on peut en ricaner ou le déplorer, mais on peut reconnaître aux collègues d'EPS d'avoir su défendre leur matière, contrairement aux profs de lettres par exemple. Le français est toujours l variable d'ajustement et on finit par se retrouver avec des horaires ridicules.

C'est vrai, malheureusement pour les profs de lettres.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Cath le Sam 25 Avr 2015 - 13:13

@Jane a écrit:En tous cas, avec les nouveaux programmes et la baisse du français disciplinaire notamment en 6°, les élèves auront plus d'EPS que de français (4h30 - 1h d'AP= 3h30 contre 4h en EPS). On n'aura peut-être pas de grands littéraires, mais on risque de tout exploser au JO.
C'est déjà le cas en LP : 2.5 heures de français contre 3 heures d'EPS. Avec les résultats qu'on imagine.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Jane le Sam 25 Avr 2015 - 13:18

Et ça n'interpelle pas la FCPE ? Suspect Suspect

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Malaga le Sam 25 Avr 2015 - 13:20

@Jézabel a écrit:
@Malaga a écrit:A part une personne (qui vient assez peu sur le forum), je ne vois pas quel prof d'HG a dit ici qu'il ne fallait plus de chronologie, ni de grandes figures, ni de Louis XIV, ni de XIXe siècle. Une des disputes mémorables avait porté sur la guerre de Sept Ans et il y avait effectivement un désaccord entre profs de lettres et d'HG. Et le développement durable qui apparait beaucoup (trop) en classe de 5e a été critiqué par presque l'ensemble des collègues ici.
D'accord pour la géo physique : je crois qu'il n'y a que Gryphe et moi qui souhaiterions que cela apparaisse clairement dans les programmes.

Maintenant, j'imagine que l'enseignement par tâches complexes et par compétences, prôné et bien réalisé par certains collègues (pas par tous, loin de là), peut faire de notre discipline une matière "précurseur" (précurseuse ?). Je mets des guillemets car certains "nouvelles méthodes" n'ont rien de nouveau, ni de révolutionnaire même si certains formateurs pensent réinventer la roue.

J'en fais aussi partie.
Je crois que ce que voulait dire Cripure à propos de l'histoire, c'est que notre discipline est en train de perdre son âme. Il ne visait pas le forum en particulier, mais la configuration actuelle des programmes et la bataille des pédagogistes pour détériorer complètement l'histoire.

@Olympias a écrit:
@Malaga a écrit:A part une personne (qui vient assez peu sur le forum), je ne vois pas quel prof d'HG a dit ici qu'il ne fallait plus de chronologie, ni de grandes figures, ni de Louis XIV, ni de XIXe siècle. Une des disputes mémorables avait porté sur la guerre de Sept Ans et il y avait effectivement un désaccord entre profs de lettres et d'HG. Et le développement durable qui apparait beaucoup (trop) en classe de 5e a été critiqué par presque l'ensemble des collègues ici.
D'accord pour la géo physique : je crois qu'il n'y a que Gryphe et moi qui souhaiterions que cela apparaisse clairement dans les programmes.

Maintenant, j'imagine que l'enseignement par tâches complexes et par compétences, prôné et bien réalisé par certains collègues (pas par tous, loin de là), peut faire de notre discipline une matière "précurseur" (précurseuse ?). Je mets des guillemets car certains "nouvelles méthodes" n'ont rien de nouveau, ni de révolutionnaire même si certains formateurs pensent réinventer la roue.

Et avec moi, ça fait  trois. J'ai fait travailler mes secondes sur l'eau. L'une m'écrit que le fleuve a un grand cours d'eau et prend sa ressource dans la mer. Laughing
Et le développement durable à toutes les sauces, j'en ai assez. Et les injonctions pédagogiques normatives, j'en ai ras-le-bol aussi.

Pardon de vous avoir oubliées, Olympias et Jezabel topela
J'ai fait un cursus de géographie à la fac et j'ai étudié la climatologie, la géomorphologie, l'hydrologie marine et continentale... Il est vrai que nous étions très peu de géographes à passer ensuite les concours (à vue de nez, environ 10%) mais je trouve tout de même dommage que la géo physique soit si oubliée des programmes.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Cath le Sam 25 Avr 2015 - 14:11

@Cath a écrit:
@Jane a écrit:En tous cas, avec les nouveaux programmes et la baisse du français disciplinaire notamment en 6°, les élèves auront plus d'EPS que de français (4h30 - 1h d'AP= 3h30 contre 4h en EPS). On n'aura peut-être pas de grands littéraires, mais on risque de tout exploser au JO.
C'est déjà le cas en LP : 2.5 heures de français contre 3 heures d'EPS. Avec les résultats qu'on imagine.

@Jane a écrit:Et ça n'interpelle pas la FCPE ? Suspect Suspect
Ça n'interpelle personne (à part moi, semble-t-il).
Le LP, tout le monde s'en fout.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Olympias le Sam 25 Avr 2015 - 14:56

@Jane a écrit:Et ça n'interpelle pas la FCPE ? Suspect Suspect
Mais non ! La FCPE veut une école qui amuse et qui donne les diplômes sans faire le moindre effort

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par A Tuin le Sam 25 Avr 2015 - 16:45

J'ai vu le le reportage de France2 avec l'appel à une piscine pour demander s'il s'adressait bien à un «milieu aquatique profond et standardisé».

J'ai trouvé cela bien drôle, et cela soulignait tout-à-fait le jargon qu'on peut trouver dans les IUFM/ESPE. Je n'ai pas vu le rapport avec l'EPS et j'avoue que je continue à ne pas voir le rapport. De ce que j'en ai vu, le reportage ironisait surtout sur les formules prétentieuses et maniérées qu'on trouve fréquemment dans la bouche de certains formateurs ou dans les documents de programmes ou autres.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par profEPS le Sam 25 Avr 2015 - 16:55

@Jane a écrit:En tous cas, avec les nouveaux programmes et la baisse du français disciplinaire notamment en 6°, les élèves auront plus d'EPS que de français (4h30 - 1h d'AP= 3h30 contre 4h en EPS). On n'aura peut-être pas de grands littéraires, mais on risque de tout exploser au JO.

Parce que tu crois vraiment que c'est avec les cours d'EPS qu'on forme nos grands sportifs?

profEPS
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par profEPS le Sam 25 Avr 2015 - 16:58

@roxanne a écrit:
@Jane a écrit:En tous cas, avec les nouveaux programmes et la baisse du français disciplinaire notamment en 6°, les élèves auront plus d'EPS que de français (4h30 - 1h d'AP= 3h30 contre 4h en EPS). On n'aura peut-être pas de grands littéraires, mais on risque de tout exploser au JO.
Après, on peut en ricaner ou le déplorer, mais on peut reconnaître aux collègues d'EPS d'avoir su défendre leur matière, contrairement aux profs de lettres par exemple. Le français est toujours l variable d'ajustement et on finit par se retrouver avec des horaires ridicules.

Je pense que la clé est là: il y a un syndic très fort et très représentatif de la profession qui défend la discipline....


profEPS
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 25 Avr 2015 - 17:31

@profEPS a écrit:
@roxanne a écrit:
@Jane a écrit:En tous cas, avec les nouveaux programmes et la baisse du français disciplinaire notamment en 6°, les élèves auront plus d'EPS que de français (4h30 - 1h d'AP= 3h30 contre 4h en EPS). On n'aura peut-être pas de grands littéraires, mais on risque de tout exploser au JO.
Après, on peut en ricaner ou le déplorer, mais on peut reconnaître aux collègues d'EPS d'avoir su défendre leur matière, contrairement aux profs de lettres par exemple. Le français est toujours l variable d'ajustement et on finit par se retrouver avec des horaires ridicules.

Je pense que la clé est là: il y a un syndic très fort et très représentatif de la profession qui défend la discipline....


C'est possible grâce à la spécificité du corps des profs d'EPS, sinon il n'y aurait pas de syndicat à part.
Et pour avoir assisté à de très nombreuses réunions de CAPA et de GT de profs d'EPS comme observateur, je peux vous assurer qu'un syndicat quasi unique et en position hégémonique, c'est très loin d'être bon pour la transparence.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Jane le Sam 25 Avr 2015 - 17:32

@profEPS a écrit:
@Jane a écrit:En tous cas, avec les nouveaux programmes et la baisse du français disciplinaire notamment en 6°, les élèves auront plus d'EPS que de français (4h30 - 1h d'AP= 3h30 contre 4h en EPS). On n'aura peut-être pas de grands littéraires, mais on risque de tout exploser au JO.

Parce que tu crois vraiment que c'est avec les cours d'EPS qu'on forme nos grands sportifs?

C'est ce qu'on appelle de l'ironie. Disons qu'avec des horaires inférieurs aux vôtres, nous ne formerons pas de grands littéraires. Je n'ai évidemment rien contre l'enseignement de l'EPS ni contre les profs d'EPS en général, mais il ne me semble pas qu'il s'agisse d'un enseignement fondamental. Un de mes enfants doit être dispensé d'EPS: c'est une excellente élève. Je ne suis pas sûre qu'un élève qui serait dispensé de cours de français s'en sortirait aussi bien.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 25 Avr 2015 - 17:34

@Jane a écrit:Je ne suis pas sûre qu'un élève qui serait dispensé de cours de français s'en sortirait aussi bien.  

C'est uniquement parce que tout le monde considère le français comme plus important que l'EPS. Si nous vivions dans une société dans laquelle il serait aussi important de bien savoir lire et écrire que d'être un sportif accompli, on ne pourrait pas être considéré comme un "bon élève" sans faire de sport. Mais cette notion même de "bon élève" est toute relative, et socialement construite.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Jane le Sam 25 Avr 2015 - 17:39

Spoiler:
Chic ! Je vais demander alors une dispense pour les maths; ma fille a horreur de ça. Laughing Laughing
Le fait est que malgré tout, notre société fonctionne comme ça. Indéniablement, l'EPS apporte quelque chose. Mais on peut en être dispensé. Pas des autres enseignements. On peut donc parfaitement réussir sans. Je ne vois pas comment un élève qui ne sait ni lire ni écrire la langue du pays dans lequel il vit peut avoir des chances d'y réussir sa scolarité, en revanche.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 25 Avr 2015 - 17:41

@Jane a écrit:Le fait est que malgré tout, notre société fonctionne comme ça.

Oui, c'est très exactement ce que je dis.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Jane le Sam 25 Avr 2015 - 17:42

Ai-je dit le contraire ? Neutral Neutral

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 25 Avr 2015 - 17:43

Le "malgré tout".

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Jane le Sam 25 Avr 2015 - 17:44

Malgré tout ce qui été écrit précédemment, désolée pour le raccourci.
Vl'à-t-y pas que je vais devoir faire l'exégèse de mes propres messages... Laughing Laughing

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 25 Avr 2015 - 17:47

Very Happy

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Honchamp le Sam 25 Avr 2015 - 22:45

C'est que l'histoire a toujours été un enjeu passionnel en France et il y a clairement ceux qui veulent en faire un enseignement connecté aux évolutions de l'histoire comme discipline universitaire, et ceux qui veulent en faire un point d'appui pour un enseignement moralisant et civique. Toutes les disciplines ne sont pas marquées par de tels enjeux en France. C'est à la fois un garant de son succès (voyez le nombre de sujets sur les nouveaux programmes dès qu'on en parle un peu) et quelque chose de très pénible.

Pour moi, ni l'un ni l'autre..
L'enseignant d'histoire doit se tenir au courant des travaux universitaires , tenir compte de l'avancée de la recherche, mais pas forcément en transposer le vocabulaire dans le secondaire, au collège en particulier.
J'ai l'impression de faire du bourrage de crâne quand je dois faire assimiler à certains élèves de 3ème "violence de masse" et "guerre d'anéantissement" par exemple.

L'enseignant d'histoire ne doit pas non plus servir la soupe à un enseignement moralisant et idéologique.
Actuellement, c'est plutôt la géographie qui est idéologique avec le développement durable à toutes les sauces. Et à nouveau en 5ème avec les nouveaux programmes...
La géo l'est aussi quand les programmes survendent l'UE sans esprit critique.
La géo a perdu le nord ces dernières années.

Donc selon moi, l'histoire doit contribuer à :
- donner une culture générale aux élèves. Indépendamment des modes et des lubies de l'institution.
- Les faire réfléchir... Nous nous en gargarisons, alors que nous ne faisons souvent que du gavage d'oie !
C'est une des raisons qui m'a fait quitter le lycée pour le collège : en terminale, j'avais l'impression de faire du remplissage d'élève, impérativement , à cause du bac.
(Que je ne remets pas en cause en tant qu'examen terminal).
- Donner des compétences, au sens actuel du terme en éducation. Mais :  pour acquérir ces compétences, il faut travailler sur du contenu, et non sur du vent. Ensuite, il suffit de penser un peu à ce qu'on fait, d'être carré, savoir où on va et comment. Pas la peine de faire des tonnes de textes là-dessus et de caporaliser les profs avec ça.


Dernière édition par Thalia de G le Dim 26 Avr 2015 - 7:44, édité 1 fois (Raison : Balises de citation)

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 25 Avr 2015 - 22:48

Si seulement tout le monde pouvait penser comme toi Honchamp topela

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Tamerlan le Dim 26 Avr 2015 - 7:30

J'ai un peu de mal pour suivre la logique : pourquoi refuser de s'interroger en cours sur des notions comme "guerre d'anéantissement" et dire vouloir ensuite les "faire réfléchir", n'est-ce pas un peu comme cela qu'on y arrive ?

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Honchamp le Dim 26 Avr 2015 - 10:46

Bonjour
Faire réfléchir sur guerre  d'anéantissement, oui. Voir en quoi cette 2ème GM est différente de la 1ère , oui.
Voir que les Nazis se comportent différemment à l'Est et à l'Ouest, oui. Etudier le génocide des Juifs et le génocide partiel des Tziganes oui.

Ce qui me gêne est que ce vocabulaire puisse être requis au DNB.
Certains élèves (pourtant braves) ont peu de capacités (ben, oui, il faut le dire). Donc, seule solution, leur donner une définition simple et leur faire annônner régulièrement. Et les autres soupirent...


Autre problème: je suis gênée par la définition de ce concept, c'est pour cela que je l'ai cité.
J'aimerais votre avis, d'ailleurs, car cela a été notre question développée de 2ème DNB blanc, par manque de sujet possible entre nous ( on ne traite pas le programme dans le même ordre en histoire.
Nous sommes 2 à faire chronologique. Et 2 à faire thématique : toutes les questions mondiales/internationales. Puis la France).

Donc, Oradour sur Glane , est-ce que cela fait partie de la guerre d'anéantissement ?
Le génocide : il appartient à la guerre d'anéantissement, ou bien il est "à part" ?
Les tapis de bombes sur l'Allemagne, guerre d'anéantissement ?
Plus de civils morts que de militaires, guerre  d'anéantissement ?

C'est aussi parce que j'ai l'impression que ce terme "anéantissement " est galvaudé, à géométrie variable, que je regrette qu'il soit exigible en 3ème.
Je préférerais pouvoir le citer, entre crochets : dans mon "code de fonctionnement", cela veut dire : "vous le notez. Vous n'êtes pas obligé de l'apprendre ou de le retenir". C'est "du plus".
C'est ma manière de faire de l'enseignement différencié : tout le monde n'a pas la même quantité de trace écrite, ou en tout cas, pas les mêmes mots.

Par ailleurs, on se moque des EPS/istes qui jargonnent, mais avec nos "interfaces" en géo, on n'est pas mal ! Zones de contact, ce serait plus clair.
Et nos "flux"... Déplacements ?
Ouf, au collège on n'a pas d'archipel métropolitain mondial....

Sincèrement, j'aimerais bien qu'on débatte de "Guerre d'anéantissement".
Cordialement

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum