Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par ycombe le Sam 25 Avr 2015 - 1:01

Il y a une erreur dans le titre, si quelqu'un peut le changer.

Spoiler:

Il faut remplacer «Vexés» par «Ivres».

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par User5899 le Sam 25 Avr 2015 - 1:15

@Guillaume le Grand a écrit:
Cripure a écrit:
@Ergo a écrit:Je ne sais pas si c'est une légende urbaine ou un fait, mais j'ai cru entendre dire un jour que les réformes étaient souvent d'abord introduites par l'EPS, puis par les langues avant d'être généralisées. Un connaisseur pourra peut-être me dire si cette rumeur est fausse ou si elle s'est parfois vérifiée.
EPS+langues+histoire-géo.
A l'autre bout, philosophie Very Happy
Me demande bien pourquoi... Pourtant, PauvreYorick doit être charmant en réunion Novlangue & Progressisme mdr
Un exemple pour l'histoire-géo? je ne comprend pas votre remarque
lol!

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par User5899 le Sam 25 Avr 2015 - 1:22

@Guillaume le Grand a écrit:euh.. lesquelles?
Non mais vous plaisantez ou quoi ? La moitié du forum repose sur des disputes sur les innovations de cette discipline, portées aux nues ou vilipendées ! Et il ne faut plus de chronologie, et il ne faut plus de roman national, et les grandes figures c'est pas bien, et écouter un cours ou un récit bof bof, et Louis XIV, bah tant pis, et le XIXe siècle, tant pis, les profs de lettres le feront, et y folé maitren nactivité. Ne parlons pas de certaines "consignes" de correction du bac, avec par exemple la possibilité (le devoir ? l'obligation ?) de mettre la moyenne à un devoir hors-sujet qui traiterait correctement un autre sujet, et... et...
C'est peut-être légitime, hein, je ne dis pas. Mais que l'histoire-géographie (non ! plus de géographie physique, c'est pas bien ! du développement durable à la place !) soit une matière en pointe dans l'innovation ne me semble guère discutable. D'ailleurs, au moment où il semble que revienne en force le projet pluridisciplinaire, j'observe que ça fait bien 5 ou 6 ans que je ne peux plus travailler avec mes collègues d'histoire, nous n'avons plus rien en commun, hélas (mes meilleurs amis au lycée sont des profs d'histoire).

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Denys le Sam 25 Avr 2015 - 2:48

Je suis prof d'EPS en ZEP, et je puis vous dire que mes soucis de sécurité, de motivation, de problèmes d'élèves et de gestion de classe sont à des années lumières des textes inappropriés pondus par notre gouvernement !
Mon métier relève plus de l'assistance sociale que de la masturbation intello !
Donc, la formation des enseignants EPS qui n'est pas du tout adaptée aux ZEP plus proche des incivilités que du référentiel bondissant, a de sérieuses lacunes, ...0 combler rapidement, à mon avis professeur

_________________
Golding, Follett, Grisham, M.Connelly, Grangé, T.Harris, Merle, King, JM.Denis, Azzedine.

Denys
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par roxanne le Sam 25 Avr 2015 - 8:26

Cripure a écrit:
@Guillaume le Grand a écrit:euh.. lesquelles?
Non mais vous plaisantez ou quoi ? La moitié du forum repose sur des disputes sur les innovations de cette discipline, portées aux nues ou vilipendées ! Et il ne faut plus de chronologie, et il ne faut plus de roman national, et les grandes figures c'est pas bien, et écouter un cours ou un récit bof bof, et Louis XIV, bah tant pis, et le XIXe siècle, tant pis, les profs de lettres le feront, et y folé maitren nactivité. Ne parlons pas de certaines "consignes" de correction du bac, avec par exemple la possibilité (le devoir ? l'obligation ?) de mettre la moyenne à un devoir hors-sujet qui traiterait correctement un autre sujet, et... et...
C'est peut-être légitime, hein, je ne dis pas. Mais que l'histoire-géographie (non ! plus de géographie physique, c'est pas bien ! du développement durable à la place !) soit une matière en pointe dans l'innovation ne me semble guère discutable. D'ailleurs, au moment où il semble que revienne en force le projet pluridisciplinaire, j'observe que ça fait bien 5 ou 6 ans que je ne peux plus travailler avec mes collègues d'histoire, nous n'avons plus rien en commun, hélas (mes meilleurs amis au lycée sont des profs d'histoire).
Ce qui est vrai, c'est qu'ils ont une pression de l'inspection que nous n'avons pas (encore) en Lettres. Chaque année, ils sont convoqués à des formations, ils étaient les premiers à nous parler enthousiasmes des compétences (même si certains en sont un peu revenus quand elles se sont appliquées à leurs propres enfants).

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Carnyx le Sam 25 Avr 2015 - 9:06

Cripure a écrit:
@Guillaume le Grand a écrit:euh.. lesquelles?
Non mais vous plaisantez ou quoi ? La moitié du forum repose sur des disputes sur les innovations de cette discipline, portées aux nues ou vilipendées ! Et il ne faut plus de chronologie, et il ne faut plus de roman national, et les grandes figures c'est pas bien, et écouter un cours ou un récit bof bof, et Louis XIV, bah tant pis, et le XIXe siècle, tant pis, les profs de lettres le feront, et y folé maitren nactivité. Ne parlons pas de certaines "consignes" de correction du bac, avec par exemple la possibilité (le devoir ? l'obligation ?) de mettre la moyenne à un devoir hors-sujet qui traiterait correctement un autre sujet, et... et...
C'est peut-être légitime, hein, je ne dis pas. Mais que l'histoire-géographie (non ! plus de géographie physique, c'est pas bien ! du développement durable à la place !) soit une matière en pointe dans l'innovation ne me semble guère discutable. D'ailleurs, au moment où il semble que revienne en force le projet pluridisciplinaire, j'observe que ça fait bien 5 ou 6 ans que je ne peux plus travailler avec mes collègues d'histoire, nous n'avons plus rien en commun, hélas (mes meilleurs amis au lycée sont des profs d'histoire).
Je suis bien d'accord : des groupuscules se disputent le pouvoir dans la pédagogie offiicelle de l'HG appuyés par la plupart des commissaires politiques IPR. Con-pétences, activités en groupe, outinumérik, thèmes à la c…, etc.
Et c'est vrai qu'au bac il arrive qu'on nous conseille amicalement de mettre 10 sur 8 à la deuxième partie !
Heureusement comme tous les groupuscules, ils se déchirent, voir Aggiornamento. Very Happy
Les derniers IPR à venir chez nous nous ont fait la morale : « Les connaissances ils les ont sur Internet, les gamins faut les occuper, les met' en activité ! »

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Malaga le Sam 25 Avr 2015 - 9:27

A part une personne (qui vient assez peu sur le forum), je ne vois pas quel prof d'HG a dit ici qu'il ne fallait plus de chronologie, ni de grandes figures, ni de Louis XIV, ni de XIXe siècle. Une des disputes mémorables avait porté sur la guerre de Sept Ans et il y avait effectivement un désaccord entre profs de lettres et d'HG. Et le développement durable qui apparait beaucoup (trop) en classe de 5e a été critiqué par presque l'ensemble des collègues ici.
D'accord pour la géo physique : je crois qu'il n'y a que Gryphe et moi qui souhaiterions que cela apparaisse clairement dans les programmes.

Maintenant, j'imagine que l'enseignement par tâches complexes et par compétences, prôné et bien réalisé par certains collègues (pas par tous, loin de là), peut faire de notre discipline une matière "précurseur" (précurseuse ?). Je mets des guillemets car certains "nouvelles méthodes" n'ont rien de nouveau, ni de révolutionnaire même si certains formateurs pensent réinventer la roue.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Carnyx le Sam 25 Avr 2015 - 9:56

@Malaga a écrit:
Maintenant, j'imagine que l'enseignement par tâches complexes et par compétences, prôné et bien réalisé par certains collègues (pas par tous, loin de là), peut faire de notre discipline une matière "précurseur" (précurseuse ?). Je mets des guillemets car certains "nouvelles méthodes" n'ont rien de nouveau, ni de révolutionnaire même si certains formateurs pensent réinventer la roue.
Ils « mettent en œuvre des compétences spiralaires ».

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Jézabel le Sam 25 Avr 2015 - 10:57

Cripure a écrit:
@Guillaume le Grand a écrit:euh.. lesquelles?
Non mais vous plaisantez ou quoi ? La moitié du forum repose sur des disputes sur les innovations de cette discipline, portées aux nues ou vilipendées ! Et il ne faut plus de chronologie, et il ne faut plus de roman national, et les grandes figures c'est pas bien, et écouter un cours ou un récit bof bof, et Louis XIV, bah tant pis, et le XIXe siècle, tant pis, les profs de lettres le feront, et y folé maitren nactivité. Ne parlons pas de certaines "consignes" de correction du bac, avec par exemple la possibilité (le devoir ? l'obligation ?) de mettre la moyenne à un devoir hors-sujet qui traiterait correctement un autre sujet, et... et...
C'est peut-être légitime, hein, je ne dis pas. Mais que l'histoire-géographie (non ! plus de géographie physique, c'est pas bien ! du développement durable à la place !) soit une matière en pointe dans l'innovation ne me semble guère discutable. D'ailleurs, au moment où il semble que revienne en force le projet pluridisciplinaire, j'observe que ça fait bien 5 ou 6 ans que je ne peux plus travailler avec mes collègues d'histoire, nous n'avons plus rien en commun, hélas (mes meilleurs amis au lycée sont des profs d'histoire).

Je suis tout-à-fait d'accord.
Après, le but de l'école, c'est avant tout de forger des esprits conditionnés et obéissants, n'est-ce pas ? Alors supprimons tout ce qui permet d'apprendre à réfléchir.

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Jézabel le Sam 25 Avr 2015 - 11:01

@Malaga a écrit:A part une personne (qui vient assez peu sur le forum), je ne vois pas quel prof d'HG a dit ici qu'il ne fallait plus de chronologie, ni de grandes figures, ni de Louis XIV, ni de XIXe siècle. Une des disputes mémorables avait porté sur la guerre de Sept Ans et il y avait effectivement un désaccord entre profs de lettres et d'HG. Et le développement durable qui apparait beaucoup (trop) en classe de 5e a été critiqué par presque l'ensemble des collègues ici.
D'accord pour la géo physique : je crois qu'il n'y a que Gryphe et moi qui souhaiterions que cela apparaisse clairement dans les programmes.

Maintenant, j'imagine que l'enseignement par tâches complexes et par compétences, prôné et bien réalisé par certains collègues (pas par tous, loin de là), peut faire de notre discipline une matière "précurseur" (précurseuse ?). Je mets des guillemets car certains "nouvelles méthodes" n'ont rien de nouveau, ni de révolutionnaire même si certains formateurs pensent réinventer la roue.

J'en fais aussi partie.
Je crois que ce que voulait dire Cripure à propos de l'histoire, c'est que notre discipline est en train de perdre son âme. Il ne visait pas le forum en particulier, mais la configuration actuelle des programmes et la bataille des pédagogistes pour détériorer complètement l'histoire.

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Jézabel le Sam 25 Avr 2015 - 11:06

@Carnyx a écrit:
Les derniers IPR à venir chez nous nous ont fait la morale : « Les connaissances ils les ont sur Internet, les gamins faut les occuper, les met' en activité ! »
[il est où le smiley qui vomit ?]
Bon alors supprimons l'école.
Le jour où l'on passera officiellement du statut de "professeurs" à celui d'"animateurs" (pour l'instant, on peut encore résister), je démissionnerai.

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par JPhMM le Sam 25 Avr 2015 - 11:09

Ils nous ressortent la bonne vieille blague :

A quoi bon apprendre ce qui est dans les livres, puisque ca y est ?

Sauf que pour eux ce n'est pas une blague.

Le ciel est bas et lourd...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Ulrich le Sam 25 Avr 2015 - 11:16

@Jézabel a écrit: Je crois que ce que voulait dire Cripure à propos de l'histoire, c'est que notre discipline est en train de perdre son âme. Il ne visait pas le forum en particulier, mais la configuration actuelle des programmes et la bataille des pédagogistes pour détériorer complètement l'histoire.
Il y a pourtant eu quelques disputes mémorables... Mais c'est beaucoup plus calme maintenant.

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 25 Avr 2015 - 11:22

@Ulrich a écrit:
@Jézabel a écrit: Je crois que ce que voulait dire Cripure à propos de l'histoire, c'est que notre discipline est en train de perdre son âme. Il ne visait pas le forum en particulier, mais la configuration actuelle des programmes et la bataille des pédagogistes pour détériorer complètement l'histoire.
Il y a pourtant eu quelques disputes mémorables... Mais c'est beaucoup plus calme maintenant.

C'est que l'histoire a toujours été un enjeu passionnel en France et il y a clairement ceux qui veulent en faire un enseignement connecté aux évolutions de l'histoire comme discipline universitaire, et ceux qui veulent en faire un point d'appui pour un enseignement moralisant et civique. Toutes les disciplines ne sont pas marquées par de tels enjeux en France. C'est à la fois un garant de son succès (voyez le nombre de sujets sur les nouveaux programmes dès qu'on en parle un peu) et quelque chose de très pénible.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par faer le Sam 25 Avr 2015 - 11:32

@Jézabel a écrit:
@Carnyx a écrit:
Les derniers IPR à venir chez nous nous ont fait la morale : « Les connaissances ils les ont sur Internet, les gamins faut les occuper, les met' en activité ! »
[il est où le smiley qui vomit ?]
Bon alors supprimons l'école.
Le jour où l'on passera officiellement du statut de "professeurs" à celui d'"animateurs" (pour l'instant, on peut encore résister), je démissionnerai.

Ah non, non, on va nous dire qu'on est à la ramasse, et on va nous demander d'être des experts de la "google university" pour enseigner aux élèves comment faire correctement des recherches sur internet et aiguiser leur esprit critique face aux différentes sources d'information. L'art d'accoucher les E-sprits.

faer
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par User5899 le Sam 25 Avr 2015 - 11:44

@Malaga a écrit:A part une personne (qui vient assez peu sur le forum), je ne vois pas quel prof d'HG a dit ici qu'il ne fallait plus de chronologie, ni de grandes figures, ni de Louis XIV, ni de XIXe siècle. Une des disputes mémorables avait porté sur la guerre de Sept Ans et il y avait effectivement un désaccord entre profs de lettres et d'HG. Et le développement durable qui apparait beaucoup (trop) en classe de 5e a été critiqué par presque l'ensemble des collègues ici.
D'accord pour la géo physique : je crois qu'il n'y a que Gryphe et moi qui souhaiterions que cela apparaisse clairement dans les programmes.

Maintenant, j'imagine que l'enseignement par tâches complexes et par compétences, prôné et bien réalisé par certains collègues (pas par tous, loin de là), peut faire de notre discipline une matière "précurseur" (précurseuse ?). Je mets des guillemets car certains "nouvelles méthodes" n'ont rien de nouveau, ni de révolutionnaire même si certains formateurs pensent réinventer la roue.
Malaga, il est difficile de nier que la ligne officielle de l'HG n'a guère évolué en 30, 20 voire seulement 10 ans Smile
L'inspection s'appuie sur des gens dociles, avec peu de recul. Je le vois à l'oeuvre au quotidien. Il se trouve que je passe mon temps dans le bureau de l'HG, puisque mes amis enseignent cette discipline. Depuis septembre, nous avons un jeune agrégé nouvellement nommé sur son premier poste de titulaire après deux années comme TZR. Nous l'avons accueilli gentiment comme toujours, mais entendant nos conversations, très vite, il nous a snobés, sur le thème : "Vous ne savez pas faire cours, l'histoire a bien changé, d'ailleurs je fais des sujets avec l'IPR, d'ailleurs demain, je vais bosser avec l'IPR, d'ailleurs l'iPR il est gentil, et il faut bosser sur des tablettes comme le dit l'IPR, et la géographie physique c'est dépassé, l'IPR l'a bien dit", etc. Et comme, par les collègues, je connais les propos (et je lis les écrits) de l'IPR en question (pour les Bisontins, son patronyme semble indiquer qu'en forêt, il ne fiche rien, autant dire qu'il bulle au bois Very Happy), je n'ai guère eu de mal à me faire une opinion, qui rejoint celle que s'étaient faite les copains Rolling Eyes
Après, bien sûr, il existe de mauvais esprits qui raillent l'IPR et font tout le contraire, juste parce que c'est l'IPR qui l'a dit Laughing



@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ulrich a écrit:
@Jézabel a écrit: Je crois que ce que voulait dire Cripure à propos de l'histoire, c'est que notre discipline est en train de perdre son âme. Il ne visait pas le forum en particulier, mais la configuration actuelle des programmes et la bataille des pédagogistes pour détériorer complètement l'histoire.
Il y a pourtant eu quelques disputes mémorables... Mais c'est beaucoup plus calme maintenant.

C'est que l'histoire a toujours été un enjeu passionnel en France et il y a clairement ceux qui veulent en faire un enseignement connecté aux évolutions de l'histoire comme discipline universitaire, et ceux qui veulent en faire un point d'appui pour un enseignement moralisant et civique. Toutes les disciplines ne sont pas marquées par de tels enjeux en France. C'est à la fois un garant de son succès (voyez le nombre de sujets sur les nouveaux programmes dès qu'on en parle un peu) et quelque chose de très pénible.
Voilà.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 25 Avr 2015 - 11:55

Sinon, pour la géographie physique, c'est dû au redécoupage des disciplines après 1995 (normalement ça va à la SVT) et au fait qu'à l'université, la géographie physique s'est clairement fermée sur elle-même et se moque bien de former des enseignants du secondaire (et on peut malheureusement dire ça d'une bonne partie de la géographie humaine aussi).

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par User5899 le Sam 25 Avr 2015 - 11:58

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Sinon, pour la géographie physique, c'est dû au redécoupage des disciplines après 1995 (normalement ça va à la SVT) et au fait qu'à l'université, la géographie physique s'est clairement fermée sur elle-même et se moque bien de former des enseignants du secondaire (et on peut malheureusement dire ça d'une bonne partie de la géographie humaine aussi).
C'est franchement dommage. Quelque chose me dit que ça peut aider à comprendre certaines choses Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Elyas le Sam 25 Avr 2015 - 12:03

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Sinon, pour la géographie physique, c'est dû au redécoupage des disciplines après 1995 (normalement ça va à la SVT) et au fait qu'à l'université, la géographie physique s'est clairement fermée sur elle-même et se moque bien de former des enseignants du secondaire (et on peut malheureusement dire ça d'une bonne partie de la géographie humaine aussi).

Cela dépend. J'ai eu énormément de géographie physique dans mon cursus et j'adore ça (et je l'enseigne toujours, j'en place très souvent dans mes chapitres).
Je ne serai pas si catégorique que toi. Après, les géographes ont des débouchés bien plus rémunérateurs que l'enseignement.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 25 Avr 2015 - 12:06

@Elyas a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Sinon, pour la géographie physique, c'est dû au redécoupage des disciplines après 1995 (normalement ça va à la SVT) et au fait qu'à l'université, la géographie physique s'est clairement fermée sur elle-même et se moque bien de former des enseignants du secondaire (et on peut malheureusement dire ça d'une bonne partie de la géographie humaine aussi).

Cela dépend. J'ai eu énormément de géographie physique dans mon cursus et j'adore ça (et je l'enseigne toujours, j'en place très souvent dans mes chapitres).
Je ne serai pas si catégorique que toi. Après, les géographes ont des débouchés bien plus rémunérateurs que l'enseignement.

Je parle simplement de ce que je vois chez mes collègues de géographie, qui considèrent que la préparation aux concours est une pure perte de temps.
Mais tu as raison, il vaut mieux ne pas généraliser.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Carnyx le Sam 25 Avr 2015 - 12:12

La géo physique c'est dépassé pour les gens qui vont d'un aéroport international climatisé à un autre aéroport international climatisé, qui passent d'un hôtel climatisé à un autre, la « gauche kérosène » qui n'a pour seul horizon hors sol que son ordi portable.

Dans un atoll polynésien pris dans la « houle » ou à Bombay (Personne là-bas ne l'appelle Mumbai) sous la mousson la géo physique existe encore. Very Happy
Même les Alpes et la Manche existent ! Very Happy

http://www.dailymotion.com/video/xxckf5_mousson-a-bombay_news

https://www.youtube.com/watch?v=hnKSYa6R83Y

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Jane le Sam 25 Avr 2015 - 12:24

En tous cas, avec les nouveaux programmes et la baisse du français disciplinaire notamment en 6°, les élèves auront plus d'EPS que de français (4h30 - 1h d'AP= 3h30 contre 4h en EPS). On n'aura peut-être pas de grands littéraires, mais on risque de tout exploser au JO.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par JPhMM le Sam 25 Avr 2015 - 12:39

Ou pas.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par InvitéeD2 le Sam 25 Avr 2015 - 12:44

@Jane a écrit:En tous cas, avec les nouveaux programmes et la baisse du français disciplinaire notamment en 6°, les élèves auront plus d'EPS que de français (4h30 - 1h d'AP= 3h30 contre 4h en EPS). On n'aura peut-être pas de grands littéraires, mais on risque de tout exploser au JO.
Il se trouvera bien des gens pour t'expliquer que tu fais du mauvais esprit, et que l'AP ne sera pas forcément pris sur les heures de français, et que les établissements sauront adapter l'esprit de la réforme à la réalité du terrain, et que, et que... Rolling Eyes

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Jane le Sam 25 Avr 2015 - 12:49

Je fais du mauvais esprit ? Peut-être. En tous cas, faudra pas se plaindre quand on constatera que les chérimoncoeur on des résultats catastrophiques en français et en maths.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vexés, des profs d'EPS défendent leur «novlangue»

Message par Olympias le Sam 25 Avr 2015 - 12:51

@Elyas a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Sinon, pour la géographie physique, c'est dû au redécoupage des disciplines après 1995 (normalement ça va à la SVT) et au fait qu'à l'université, la géographie physique s'est clairement fermée sur elle-même et se moque bien de former des enseignants du secondaire (et on peut malheureusement dire ça d'une bonne partie de la géographie humaine aussi).

Cela dépend. J'ai eu énormément de géographie physique dans mon cursus et j'adore ça (et je l'enseigne toujours, j'en place très souvent dans mes chapitres).
Je ne serai pas si catégorique que toi. Après, les géographes ont des débouchés bien plus rémunérateurs que l'enseignement.
Ça c'est vrai, que les géographes désertent de plus en plus les salles de classe.
J'aime beaucoup la géographie physique, c'est elle qui aide à comprendre pourquoi les hommes s'installent quelque part, ce qu'ils peuvent ou non mettre en valeur, les trésors d'ingéniosité parfois déployés par les hommes pour dépasser un milieu hostile... Mais les programmes sont parfois conçus par des géographes hors sol (hors géographie et hors salles de classe Laughing Les profs de SVT ne font pas de géo physique, celle que j'ai apprise. Et puis, moi, d'abord, j'habite sur une butte témoin de relief de cuesta...nananere

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum