[Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par doctor who le Dim 26 Avr 2015 - 13:48

Les programmes de primaire se vident de leur contenu. La preuve !

Preuve par neuf


Accablant.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par Ronin le Dim 26 Avr 2015 - 14:33

Retour à 2002. En pire.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par Spinoza1670 le Dim 26 Avr 2015 - 15:00


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par Luigi_B le Dim 26 Avr 2015 - 21:51

Shocked

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par Spinoza1670 le Dim 26 Avr 2015 - 21:55

C'est reculer pour mieux ... reculer.
Merci à Auléric et doublecasquette pour ce travail d'investigation journalistique.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par ysabel le Dim 26 Avr 2015 - 22:00

On nous prépare l'obligation scolaire jusqu'à 18 ans... donc on recule.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par Gryphe le Dim 26 Avr 2015 - 22:57

Je ne suis pas étonnée... C'est l'impression que j'ai eue en lisant les programmes.
Merci pour l'article.

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par pulcinella le Sam 2 Mai 2015 - 1:09

C'est effrayant et incompréhensible.
Cela donne presque l'impression qu'ils font exprès de mettre tout en oeuvre pour rabaisser le niveau des élèves !!! heu heu

pulcinella
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par Spinoza1670 le Sam 2 Mai 2015 - 1:49

Marc Le Bris notait dans un de ses textes que les étudiants français qui souhaitaient postuler à un job pour de grandes compagnies étaient de deux ans plus âgés que leurs homologues d'autres pays, notamment indiens, je crois. 
Dans quelques années, l'écart sera de trois ans. 

Voici un des textes justifiant la baisse tendancielle du niveau des programmes depuis les années 60 :
Antoine Prost, historien de l'éducation a écrit:… [les programmes sont trop difficiles par rapport à l'âge de l'enfant]


"La division est un art difficile, surtout quand on est si petite. Les programmes de l'école primaire française sont en moyenne en avance d'un ou deux ans sur ceux des écoles étrangères, mais près de la moitié des élèves redoublent au moins une fois." 

(Antoine Prost, Histoire générale de l'enseignement et de l'éducation en France, Tome IV, Page 161.)

Aussi bien n'y parviennent-ils pas, ou du moins pas dans les délais.

La fréquence des redoublements est un trait assez caractéristique de l'enseignement français pour que les experts de l'OCDE lui consacrent un développement particulier dans leur Examen des politiques nationales de l'éducation (1971).

En 1956, 22,3 % des élèves du cours moyen 2e année redoublaient cette classe : près d'un sur quatre ! Comme d'autres écoliers avaient redoublé d'autres classes, moins de la moitié achevaient leur scolarité élémentaire à l'âge normal. Daniel Blot a calculé qu'en 1966, dans la meilleure des hypothèses, 4 écoliers sur 10 seulement achevaient leur scolarité élémentaire sans aucun redoublement (41,6 %) ; un tiers avait redoublé au moins une classe (33,1 %), un huitième, deux (16,2 %) et près d'un dixième (9,3 %) avait connu trois redoublements ou plus. Le cas normal, c'est de redoubler.

Si plus de la moitié des enfants ne peuvent accomplir le parcours élémentaire dans le temps imparti, n'est-ce pas qu'il est trop dur pour leur âge ? On en a pourtant tiré toutes les conclusions, sauf celle-là.

L'écolier qui redouble est en situation d'échec, et il s'ennuie à refaire la même classe.

Pour l'école, le redoublement se traduit par un effectif supplémentaire.

On s'est donc efforcé de lutter contre les redoublements depuis le début des années soixante, sans pour autant modifier les programmes.

Le résultat n'est pas négligeable, mais pas spectaculaire : la proportion d'élèves du cours moyen 2e année qui ont plus de 11 ans culminait à 53,2 % en 1961-1962 : elle est redescendue à 38,1 % en 1976-1977, ce qui fait encore beaucoup de redoublants, même s'ils sont désormais moins d'un sur deux."  

Texte cité dans Michel Delord, "RCP comme Redoublement en CP ? Pour la restauration du cours préparatoire", 2003.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par doctor who le Sam 2 Mai 2015 - 13:19

Les gamins rentraient plus tard en CP. Prost compte les petits entrés à 7 ans dans les redoublants : des "faux-redoublants"

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par ycombe le Sam 2 Mai 2015 - 14:38

@doctor who a écrit:Les gamins rentraient plus tard en CP. Prost compte les petits entrés à 7 ans dans les redoublants : des "faux-redoublants"
Précisément on entrait au CP à 6 ans révolus. Les enfants nés entre la rentrée et le 31 décembre commençaient leur scolarité obligatoire l'année de leur 7 ans. Ce qui rend difficile le calcul du taux de redoublants à partir de l'année de naissance: on peut être «de l'année suivante» parce qu'on a redoublé ou parce qu'on est de la fin de l'année.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par JPhMM le Sam 2 Mai 2015 - 14:44

Vous ne comprenez rien, parce que vous n'avez pas lu les textes des réformes, bande de pseudo z'intellectuels  furieux

Vous avez tort de croire que les élèves auront un an de retard sur les précédents.
Ce sont les précédents qui avaient un an d'avance, donc certains ne pouvaient pas suivre, ainsi c'est une bonne mesure contre l'échec scolaire.  professeur

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par auléric le Sam 2 Mai 2015 - 14:54

au nombre d'heures passées à dresser le tableau , je pense que si je l'ai lu No
je l'ai même tellement lu que je n'ai pas eu le courage de sacrifier 2 autres journées de vacances pour dresser le tableau similaire pour le cycle3 (d'autant que là il aurait fallu que je me fade en prime toutes les matières de 6è à télécharger et compiler au moins les programmes de primaire , je les ai dans le pc et en papier pour m'en faciliter la lecture)

(j'ai bien compris que c'était de l'humour de ta part Wink )

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par doctor who le Sam 2 Mai 2015 - 14:55

D'ailleurs, merci encore Auléric. Ton tableau m'a bien servi à Rue des Ecoles.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par auléric le Sam 2 Mai 2015 - 14:57

de rien Wink

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par Spinoza1670 le Sam 2 Mai 2015 - 15:42

@ycombe a écrit:
@doctor who a écrit:Les gamins rentraient plus tard en CP. Prost compte les petits entrés à 7 ans dans les redoublants : des "faux-redoublants"
Précisément on entrait au CP à 6 ans révolus. Les enfants nés entre la rentrée et le 31 décembre commençaient leur scolarité obligatoire l'année de leur 7 ans. Ce qui rend difficile le calcul du taux de redoublants à partir de l'année de naissance : on peut être «de l'année suivante» parce qu'on a redoublé ou parce qu'on est de la fin de l'année.
 Dans le texte suscité, la défense par Delord d'un CP remplissant les exigences du programme d'écriture-lecture et des quatre opérations et, en général, d'une scolarité primaire de très haute qualité, est remarquable. 

Puisque cette défense est de la forme : "même avec un taux de redoublement aussi élevé, il ne faut pas supprimer le redoublement ou baisser lourdement le niveau des programmes parce que ... "

extrait a écrit:Depuis une trentaine d'années, une réforme chasse l'autre, - ce qui est déjà grave car tester complètement une progression suppose au moins une vingtaine d'années (et maîtriser le programme d'une année suppose au moins 4 à 5 ans de pratique de ce programme dans une classe), ceci signifiant bien sûr qu'il n'y a aucune évaluation globale qui ait une valeur quelconque depuis la même date, leur existence prouvant au contraire en elle-même une grave erreur de méthodologie.

Mais il y a plus grave car chaque réforme fait des coupes claires dans les savoirs de base et c'est pourquoi la pétition contre les nouveaux programmes du primaire parue fin 2001 appelait à
s'opposer à la spirale infernale, depuis longtemps en action, qui prétend faciliter la compréhension en allégeant les savoirs fondamentaux 

et explicitait :
Le résultat en est l'exact contraire : la « structure en gruyère » des programmes rend plus difficile ou même impossible la compréhension des savoirs fondamentaux rescapés. Cela servira de prétexte à d'autres allégements mais surtout détruit déjà chez l'enfant toute possibilité d'accession à la rationalité, lui apprend au contraire systématiquement à « penser » de manière incohérente et réduit l'enseignement à des contenus procéduraux qui ne peuvent même plus être maîtrisés car la simple maîtrise de mécanismes suppose justement un minimum de rationalité.

Si l'on veut donc échapper à cette spirale infernale des réformes dont chacune aggrave les effets de la précédente, il importe donc, en évitant la nostalgie qui oblitère la question des programmes pour se concentrer sur l'odeur de l'encre violette ou le port de la blouse, de tenter de comprendre ce qui faisait les succès pédagogiques de l'école des années 20 qui permettait en effet d'avoir une population scolaire sortant du CM2 comportant trois fois plus d'élèves que maintenant qui réussissaient les problèmes posés au certificat d'études ou qui faisaient en dictée, en moyenne, 6 fautes contre 14 maintenant.

Or une des raisons de l'efficacité instructive de l'école de Jules Ferry a été, contrairement aux pédagogies qui l'ont précédée, de comprendre, dans le cadre de la méthode intuitive, la nécessité et la synergie positive de l'apprentissage simultané, comme condition de passage au cours élémentaire, d'un coté de la lecture/écriture et de l'autre coté de la numération et du calcul : cette orientation est la seule qui permette de répondre rationnellement au formidable appétit de connaissances des jeunes enfants, appétit que l'on tue en craignant de surcharger leur mémoire.

Bien sûr, lorsque ce meurtre est effectué, on pose ensuite candidement, dans le forum du Débat sur l'École (Thélot, 2003), la "Question 8" :
Comment développer le désir et le plaisir d'apprendre ?

Question à laquelle on peut alors ajouter la fausse problématique, une fois que l'on a allégé suffisamment les programmes en cassant leur logique interne, ce qui les rend proprement incompréhensibles :
Faut-il enseigner moins pour enseigner mieux ?

Alors évidemment, les arguments contre ces réformes qui ont diminué de plus en plus massivement la qualité de l'instruction depuis les années 60-70, ces arrguments ont d'autant plus de force que l'on s'aperçoit que les chiffres de l'échec scolaire et du redoublement de l'école d'autrefois ont été gonflés par ceux-là même qui ont impulsé ces réformes :  
Bonod Loys, Mauvaise lecture ! L’historien Antoine Prost et l’apprentissage de la lecture au XXe siècle (2013)
Bulle Nathalie, Redoublement : une erreur malencontreuse, retards scolaires et réformisme éducatif des années soixante-dix (2012)
Cordoba Pedro, Combien de redoublants dans les années 1960 ?
Delord Michel, "Connaissances en français et en calcul des élèves des années 20 et d'aujourd'hui", Bilan partagé ?
Delord Michel, Note technique sur la "massification" (2004)
Delord Michel, "Seuls 10 % d'une classe d'âge allaient en sixième"
Delord Michel, Marchandisation et décentralisation de l'éducation (l'influence de l'OCDE sur les politiques éducatives nationales de 1950 à nos jours)
Jacolino Pierre, En 1957, le niveau montait (avril 2014)
Jacolino Pierre, Nos grands-parents ne savaient-ils pas lire ? Réponse critique à l'historien Antoine Prost. (2013)

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par Spinoza1670 le Sam 2 Mai 2015 - 15:55

@JPhMM a écrit:Vous ne comprenez rien, parce que vous n'avez pas lu les textes des réformes, bande de pseudo z'intellectuels  furieux

Vous avez tort de croire que les élèves auront un an de retard sur les précédents.
Ce sont les précédents qui avaient un an d'avance, donc certains ne pouvaient pas suivre, ainsi c'est une bonne mesure contre l'échec scolaire.  professeur

Tout à fait, vous faites partie de la caste poussiéreuse des professeurs réactionnaires, paranoïaques, mal informés, incompétents et élitistes, et vous vous en prenez injustement aux gentils réformateurs.
(j'emprunte les termes à Fanny Capel dans cette page Collectif Anti-Allègre )

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par JPhMM le Sam 2 Mai 2015 - 15:56

@doctor who a écrit:D'ailleurs, merci encore Auléric. Ton tableau m'a bien servi à Rue des Ecoles.
+1000 merci beaucoup. veneration

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par pulcinella le Sam 2 Mai 2015 - 21:57

Si on peut parler des redoublements, je trouve aussi qu'on pourrait parler des sauts de classe.

Mes trois enfants ont chacun sauté une classe et s'en portent à merveille : je ne le dis pas du tout par orgueil mais pour servir d'exemple. Ils "s'ennuyaient" à l'école. Mon fils aîné était même, en maternelle, jugé comme perturbateur. Il refusait de travailler, jetait à terre ses affaires, déchirait ses feuilles, avait mal au ventre chaque matin en allant à l'école. Son enseignante nous répétait que c'était un enfant à problème... jusqu'à ce que le psychologue scolaire le teste et décrète qu'il valait mieux lui faire sauter une classe parce qu'il était en souffrance. Mon fils est passé directement de GS au CE1. (Et il est de "fin d'année", né le 31 octobre...)
Le premier jour de CE1, il est rentré à la maison avec un grand sourire en clamant : "C'est bien l'école ! On apprend des choses !" Depuis son saut de classe, il n'a plus jamais eu au mal au ventre pour aller à l'école et n'a plus jamais été catalogué d'enfant perturbateur.

J'enseigne en collège depuis 18 ans et j'ai plusieurs élèves qui ont sauté une classe et qui sont très épanouis.

Citer le taux de redoublements pour expliquer que le niveau était trop "difficile" pour les élèves, c'est un argument parmi d'autres...
Mais alors ne peut-on pas mettre aussi en avant le taux de "sauts de classe" pour dire que le niveau est rabaissé et ne correspond plus forcément à ce que les enfants peuvent faire à leur âge et que, du coup, certains ont même besoin de sauter une classe pour s'épanouir ? Je connais de plus en plus d'élèves dans ce cas...


pulcinella
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par Celadon le Sam 2 Mai 2015 - 21:59

Et bientôt ce sera 2 classes.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par The Goon le Dim 3 Mai 2015 - 8:04

ne serait-ce pas le but de la manœuvre ? Remplacer les redoublements par les sauts de classe ? Au lieu que l'élève coute un ou deux ans de plus à l'Etat, on économiserait un ou deux ans. Et les parents seront ravis, ça ira de "mon enfant a le niveau" à "mon enfant est brillant, il a sauté une classe".

Prochaines économies la réforme du bac avec un diplôme de fin d'étude du secondaire à l'américaine.

The Goon
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par Roumégueur Ier le Ven 8 Mai 2015 - 14:38

En fait, en lisant les annexes des programmes, c'est très novateur, on apprend plein de trucs complètement dingues.
Par exemple concernant le point de vue et l'orientation, on peut faire plein de choses avec de bêtes gants Mappa :
"HYPERTEXTE EG 1
Point de vue et orientation
L’orientation de l’espace est une question délicate, puisque la différence entre notre gant droit et notre gant gauche est une question d’orientation (on parcourt les doigts du pouce vers l’auriculaire dans un sens différent pour les deux mains, ce qui fait qu’on ne peut échanger deux gants. Mais si un gant de main droite peut se retourner, comme les gants en latex, alors il devient gant de main gauche !
Aussi, les élèves n’aborderont que la question de l’orientation dans un plan, bien plus simple. Cependant, il faut remarquer que si la règle « on roule à droite » permet de ne pas se rencontrer quand on « roule à droite en sens inverse », c’est que chacun roule à sa droite, et donc laisse à l’autre la gauche de la route, qui est bien la droite de l’autre !
Sur une ligne, c’est encore plus simple puisqu’il n’y a que deux sens de parcours à partir d’un point. Le problème de l’orientation d’un parcours se vit couramment dans le métro, lorsqu’il faut choisir le quai du train qui va dans la direction recherchée. Si la ville est inconnue et si l’on ne sait pas lire, la question est insoluble !"

Source :
http://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/29/4/ANNEXES-Projet_de_programme_de_CYCLE_2_414294.pdf
http://www.education.gouv.fr/cid87938/projets-de-programmes-pour-l-ecole-elementaire-et-le-college.html
(annexe du projet de programme du cycle2, hypertexte EG1)


Dernière édition par Roumégueur Ier le Ven 8 Mai 2015 - 14:38, édité 1 fois (Raison : n)

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par C'est pas faux le Ven 8 Mai 2015 - 14:42

Shocked
Ca confirme la sale impression qu'une bonne partie au moins de ces programmes n'est tout simplement pas sérieuse.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par ysabel le Ven 8 Mai 2015 - 15:27

@Roumégueur Ier a écrit:En fait, en lisant les annexes des programmes, c'est très novateur, on apprend plein de trucs complètement dingues.
Par exemple concernant le point de vue et l'orientation, on peut faire plein de choses avec de bêtes gants Mappa :
"HYPERTEXTE EG 1
Point de vue et orientation
L’orientation de l’espace est une question délicate, puisque la différence entre notre gant droit et notre gant gauche est une question d’orientation (on parcourt les doigts du pouce vers l’auriculaire dans un sens différent pour les deux mains, ce qui fait qu’on ne peut échanger deux gants. Mais si un gant de main droite peut se retourner, comme les gants en latex, alors il devient gant de main gauche !
Aussi, les élèves n’aborderont que la question de l’orientation dans un plan, bien plus simple. Cependant, il faut remarquer que si la règle « on roule à droite » permet de ne pas se rencontrer quand on « roule à droite en sens inverse », c’est que chacun roule à sa droite, et donc laisse à l’autre la gauche de la route, qui est bien la droite de l’autre !
Sur une ligne, c’est encore plus simple puisqu’il n’y a que deux sens de parcours à partir d’un point. Le problème de l’orientation d’un parcours se vit couramment dans le métro, lorsqu’il faut choisir le quai du train qui va dans la direction recherchée. Si la ville est inconnue et si l’on ne sait pas lire, la question est insoluble !"

Source :
http://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/29/4/ANNEXES-Projet_de_programme_de_CYCLE_2_414294.pdf
http://www.education.gouv.fr/cid87938/projets-de-programmes-pour-l-ecole-elementaire-et-le-college.html
(annexe du projet de programme du cycle2, hypertexte EG1)

Shocked heu Suspect No

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nouveaux programmes] En primaire : une année de retard pour tous!

Message par Lornet le Ven 8 Mai 2015 - 16:55

@pulcinella a écrit:Si on peut parler des redoublements, je trouve aussi qu'on pourrait parler des sauts de classe.

Mes trois enfants ont chacun sauté une classe et s'en portent à merveille : je ne le dis pas du tout par orgueil mais pour servir d'exemple. Ils "s'ennuyaient" à l'école. Mon fils aîné était même, en maternelle, jugé comme perturbateur. Il refusait de travailler, jetait à terre ses affaires, déchirait ses feuilles, avait mal au ventre chaque matin en allant à l'école. Son enseignante nous répétait que c'était un enfant à problème... jusqu'à ce que le psychologue scolaire le teste et décrète qu'il valait mieux lui faire sauter une classe parce qu'il était en souffrance. Mon fils est passé directement de GS au CE1. (Et il est de "fin d'année", né le 31 octobre...)

Pour ma petite soeur, ça avait été la même chose, en tout cas pour le mal au ventre chaque matin et le test par le psychologue scolaire, d'où un saut de classe en GS (et ça avait été difficile car elle était de la deuxième moitié de l'année et que c'est pris en compte).

Pour ma fille, qui va entrer en CP à 5 ans, j'espère qu'elle ne va pas faire d'autres sauts mais ça me semble mal parti.

Et pour peu qu'on nous ponde d'autres réformes dans les années à venir, mon bébé à naître va pouvoir sauter des classes sans être précoce.

Vu ce que le programme d'histoire devient en CE2 : scratch confused heu S'il y a de moins en moins de choses à apprendre, ils vont être de plus en plus nombreux à s'ennuyer.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum