Alain Bentolila : des programmes "de gauche" ? L'école mérite mieux qu'une idéologie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alain Bentolila : des programmes "de gauche" ? L'école mérite mieux qu'une idéologie.

Message par titus06 le Lun 27 Avr 2015 - 20:16

Article issu du "Plus" de l'Obs : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1358962-reforme-du-college-des-programmes-de-gauche-l-ecole-merite-mieux-qu-une-ideologie.html

Extrait :

C’est à ces enseignants, épuisés, désabusés mais pas encore désespérés que l’on tente d’enrôler aujourd’hui dans une nouvelle guérilla idéologique en imposant des programmes qui favorisent le cheminement aléatoire au détriment d’une progression maîtrisée et qui privilégient le questionnement tâtonnant contre l’analyse rigoureuse et l’apprentissage des règles.

Le pendule est donc reparti vers une idéologie qui au nom du droit à la différence (ou plutôt à l’indifférence), assimile l’échec scolaire à une forme d’identité culturelle.

Les choix des nouveaux programmes se prétendent de gauche, alors qu’ils cachent bien mal leur impuissance sous le masque d’une "culturisation de l’inculture". Posture intellectuelle et idéologique de plus en plus "tendance" chez ceux dont les enfants craignent peu l’échec.

C’est ainsi que, sous prétexte d’éviter la stigmatisation, on refuse de prendre en compte l’erreur comme moteur de l’apprentissage. Et au lieu d’avoir pour tous les élèves de grandes ambitions, pour les plus brillants comme pour ceux qui ont plus de mal, on affiche un apitoiement qui est synonyme de renoncement et d’abandon.

titus06
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Bentolila : des programmes "de gauche" ? L'école mérite mieux qu'une idéologie.

Message par Melyne5 le Lun 27 Avr 2015 - 20:49

Merci, cet article mérite d'être lu dans sa totalité cheers veneration
"La culturisation de l'inculture" , c'est vers cela qu'on veut nous mener ? Evil or Very Mad

Melyne5
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Bentolila : des programmes "de gauche" ? L'école mérite mieux qu'une idéologie.

Message par Iphigénie le Lun 27 Avr 2015 - 20:52

Le pendule est donc reparti vers une idéologie qui au nom du droit à la différence (ou plutôt à l’indifférence), assimile l’échec scolaire à une forme d’identité culturelle.
Je trouve cette phrase terrible.
Et très juste.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Bentolila : des programmes "de gauche" ? L'école mérite mieux qu'une idéologie.

Message par Cath le Mar 28 Avr 2015 - 11:18

Oh cette phrase ! Elle me glace...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Bentolila : des programmes "de gauche" ? L'école mérite mieux qu'une idéologie.

Message par PauvreYorick le Mar 28 Avr 2015 - 11:35

@Iphigénie a écrit:
Alain Bentolila a écrit:Le pendule est donc reparti vers une idéologie qui au nom du droit à la différence (ou plutôt à l’indifférence), assimile l’échec scolaire à une forme d’identité culturelle.
Je trouve cette phrase terrible.
Et très juste.
Ouille. Oui.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Bentolila : des programmes "de gauche" ? L'école mérite mieux qu'une idéologie.

Message par Carnyx le Mar 28 Avr 2015 - 11:54

@Iphigénie a écrit:
Le pendule est donc reparti vers une idéologie qui au nom du droit à la différence (ou plutôt à l’indifférence), assimile l’échec scolaire à une forme d’identité culturelle.
Je trouve cette phrase terrible.
Et très juste.
Pour nos dames patronnesses, les « nouveaux publics », càd les Arabes et les Noirs, ont trop de « handicaps socioculturels » pour pouvoir assimiler un enseignement rigoureux. Racisme implicite.
Parce qu’ils refusent d’enseigner, les pédagos ont inventé les « difficultés d’apprentissage » et ces fameux « handicaps » pour expliquer l’échec de leurs bidules. Les petits paysans de la fin du XIXe avaient-ils des handicaps socioculturels ?

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum