Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par John le Mar 28 Avr 2015 - 12:29

J’ai pris ces nouveaux programmes comme un nouveau coup de poignard à ce qui fonde notre identité. Les concepteurs des programmes n’ont pas tiré les leçons des attentats de janvier, ni compris l'attente de tout un peuple pour retrouver ses racines tout en restant ouverts et en intégrant le plus grand nombre par le fondement notre culture française.

La transmission de la culture est le premier facteur d’intégration : pour éviter que des événements comme ceux de janvier ne se reproduisent, il faut réapprendre à nos élèves à aimer la France. Ce n'est pas ce que font ces nouveaux programmes. Que serait la France sans l'humanisme de Montaigne et l'esprit des Lumières, deux thèmes qui, dois-je le rappeler, ont été rendus facultatifs ? En revanche l'accent est mis sur la civilisation musulmane et la traite négrière, qui deviennent des thèmes obligatoires, comme si il y avait une volonté de creuser davantage le fossé qui sépare les Français. Il est loin, le grand récit fédérateur dont la Nation aurait besoin pour rassembler et réconcilier tous les Français, quelle que soit leur origine ou leur religion. Comment la ministre de l'Education ose-t-elle nous parler de laïcité si l'on supprime l’étude des guerres de religion au programme de 5e ? Le concept de laïcité nait dès cette époque, il faut prendre le temps d'en expliquer la genèse, c'est-à-dire de l'Edit de Nantes pris en 1598 par le roi Henri IV après 40 ans de guerres civiles qui ont faillis faire disparaitre la France. Si nos enfants ne sont plus sensibilisés aux guerres de religion, à l'humanisme de Montaigne et à l’esprit des Lumières qui ont théorisé les concepts de laïcité et de tolérance, alors c'est la substance même de la culture et de l’identité française qui disparait.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/histoire-grande-braderie-comment-nouveaux-programmes-scolaires-preparent-guerres-civiles-francaises-demain-dimitri-casali-2116679.html#qJ6ZFJsLLH5gd8oy.99

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par User5899 le Mar 28 Avr 2015 - 12:34

Dimitri Casali a écrit:Les concepteurs des programmes n’ont pas tiré les leçons des attentats de janvier, ni compris l'attente de tout un peuple pour retrouver ses racines tout en restant ouverts et en intégrant le plus grand nombre par le fondement
Cette réforme, pourtant, me semble avoir suivi exactement ce chemin.


Sinon, je ne comprends pas la phrase originale.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Guillaume le Grand le Mar 28 Avr 2015 - 12:39


_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Isis39 le Mar 28 Avr 2015 - 12:53

Casali est un fanatique des grands hommes et du roman national. C'est son fonds de commerce...
http://www.historock.com/html/html/accueil.htm

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par PauvreYorick le Mar 28 Avr 2015 - 12:58

On devrait dire de l'histoire ce que Hegel disait de la philosophie : qu'elle doit se garder d'être édifiante.

Ras-le-bol de ceux, de tous bords, qui veulent transformer l'« Éducation nationale » en un gigantesque catéchisme de ceci ou de cela.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Isis39 le Mar 28 Avr 2015 - 13:02

@PauvreYorick a écrit:On devrait dire de l'histoire ce que Hegel disait de la philosophie : qu'elle doit se garder d'être édifiante.

Ras-le-bol de ceux, de tous bords, qui veulent transformer l'« Éducation nationale » en un gigantesque catéchisme de ceci ou de cela.

Merci. En ce moment, chaque jour un nouvel "intellectuel" qui s'exprime sur les programmes d'histoire. COmme Régis Debray ce matin sur France Inter.
Raz-le-bol.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Guillaume le Grand le Mar 28 Avr 2015 - 13:04

Par contre évitons quand même de mettre Casali et Debray dans le même sac. Ils ne portent pas du tout les mêmes critiques

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Isis39 le Mar 28 Avr 2015 - 13:09

@Guillaume le Grand a écrit:Par contre évitons quand même de mettre Casali et Debray dans le même sac. Ils ne portent pas du tout les mêmes critiques
Evidemment. Mais les deux pourraient lire les programmes avant d'en parler.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par PauvreYorick le Mar 28 Avr 2015 - 13:11

Je précise que je n'exceptais pas a priori les concepteurs eux-mêmes de ces fameux programmes, hein Razz

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par WabiSabi le Mar 28 Avr 2015 - 13:11

Cripure a écrit:
Dimitri Casali a écrit:Les concepteurs des programmes n’ont pas tiré les leçons des attentats de janvier, ni compris l'attente de tout un peuple pour retrouver ses racines tout en restant ouverts et en intégrant le plus grand nombre par le fondement
Cette réforme, pourtant, me semble avoir suivi exactement ce chemin.


Sinon, je ne comprends pas la phrase originale.

lol!

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Balthamos le Mar 28 Avr 2015 - 13:13

Casali vit médiatiquement uniquement pour descendre les programmes et l'enseignement de l'histoire.

On critique toujours mieux ce qu'on ne connaît pas.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par titus06 le Mar 28 Avr 2015 - 13:17

@PauvreYorick a écrit:Je précise que je n'exceptais pas a priori les concepteurs eux-mêmes de ces fameux programmes, hein Razz

Tu penses qu'ils agissent en ayant des arrières pensées politiciennes et idéologiques ?
Non, n'exagérons pas quand même...

titus06
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par JPhMM le Mar 28 Avr 2015 - 13:17

OSEF de ce que pense ce monsieur, non ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Anaxagore le Mar 28 Avr 2015 - 13:20

@PauvreYorick a écrit:Je précise que je n'exceptais pas a priori les concepteurs eux-mêmes de ces fameux programmes, hein. Razz

Merci. Ceci dit le problème reste entier.

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par V.Marchais le Mar 28 Avr 2015 - 13:26

@Isis39 a écrit:
@PauvreYorick a écrit:On devrait dire de l'histoire ce que Hegel disait de la philosophie : qu'elle doit se garder d'être édifiante.

Ras-le-bol de ceux, de tous bords, qui veulent transformer l'« Éducation nationale » en un gigantesque catéchisme de ceci ou de cela.

Merci. En ce moment, chaque jour un nouvel "intellectuel" qui s'exprime sur les programmes d'histoire. COmme Régis Debray ce matin sur France Inter.
Raz-le-bol.

Parce que rendre facultative l'étude de l'Humanisme et des Lumières, mais pas celle des migrations, mettre à toutes les sauces le développement durable, ce n'est pas donner dans le catéchisme ?
Perso, je le ressens ainsi. De même que je vis très mal l'instrumentalisation de la littérature censée être abordée à travers des thèmes citoyens ("vivre ensemble", etc.). D'un point de vue littéraire, ça n'a aucune sens.

En fait, j'aimerais bien que Yorick précise sa pensée.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par PauvreYorick le Mar 28 Avr 2015 - 13:37

@V.Marchais a écrit: En fait, j'aimerais bien que Yorick précise sa pensée.
Considères-tu que je l'ai fait suffisamment par la suite, ou pas assez ? Voir ceci :
@PauvreYorick a écrit:Je précise que je n'exceptais pas a priori les concepteurs eux-mêmes de ces fameux programmes, hein Razz

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Thalia de G le Mar 28 Avr 2015 - 13:42

@V.Marchais a écrit:
@Isis39 a écrit:
@PauvreYorick a écrit:On devrait dire de l'histoire ce que Hegel disait de la philosophie : qu'elle doit se garder d'être édifiante.

Ras-le-bol de ceux, de tous bords, qui veulent transformer l'« Éducation nationale » en un gigantesque catéchisme de ceci ou de cela.

Merci. En ce moment, chaque jour un nouvel "intellectuel" qui s'exprime sur les programmes d'histoire. COmme Régis Debray ce matin sur France Inter.
Raz-le-bol.

Parce que rendre facultative l'étude de l'Humanisme et des Lumières, mais pas celle des migrations, mettre à toutes les sauces le développement durable, ce n'est pas donner dans le catéchisme ?
Perso, je le ressens ainsi. De même que je vis très mal l'instrumentalisation de la littérature censée être abordée à travers des thèmes citoyens ("vivre ensemble", etc.). D'un point de vue littéraire, ça n'a aucun sens.

En fait, j'aimerais bien que Yorick précise sa pensée.
Deux éléments du catéchisme de la "citoyenneté" servis sur un plat, indigeste à mon goût, alors que nous savons fort bien que rien ne vaut le détour par l'esprit critique acquis par l'étude réfléchie des textes de sa propre langue.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Balthamos le Mar 28 Avr 2015 - 13:43

@V.Marchais a écrit:
Parce que rendre facultative l'étude de l'Humanisme et des Lumières, mais pas celle des migrations, mettre à toutes les sauces le développement durable, ce n'est pas donner dans le catéchisme ?


En fait le problème du projet est plus complexe que ça et :
- les critiques sont une lecture erronée du projet pour le plus souvent.
- mettre à toutes les sauces le DD, c'est déjà le cas dans le programme actuel (ad nauseam pour beaucoup, dont moi)
- ce n'est qu'un projet, qui va évoluer, pour sûr
- j'ai confiance dans les collègues pour ne pas tomber dans le catéchisme, comme pour les précédents programmes

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Isis39 le Mar 28 Avr 2015 - 13:46

Le thème 3 de 5e s'intitule "XVe - XVIIe siècle : nouveaux monde, nouvelles idées." Il faudra bien en passer par la Renaissance, l'Humanisme. Car le sujet obligatoire dans ce thème est "L'émergence du roi absolu" qui ne permet pas de traiter l'intitulé du thème.

Pour le thème 1 de 4e, "L'Europe et le monde XVIIe - XIXe siècles", difficile de traiter du sujet obligatoire "La Révolution et l'Empire" sans avoir fait les Lumières. Mais le sujet facultatif est "Sociétés et cultures au temps des Lumières". Je le vois comme un approfondissement permettant de faire de l'histoire sociale qui avait en grande partie disparu des programmes. Peut-être faudrait-il introduire un autre sujet obligatoire tel que "L'esprit des Lumières".

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par PauvreYorick le Mar 28 Avr 2015 - 13:47

D'ailleurs, au moins sur l'instrumentalisation de la littérature au profit de « thèmes citoyens » (comme le « vivre-ensemble » qui, on l'oublie trop, désigne chez Aristote le degré le plus bas de la société), je partage le diagnostic de V. Marchais : c'est du catéchisme, et insupportable. C'est exactement ce qui m'horripile. De ce point de vue, il n'y a strictement aucune différence entre les Casali, généralement tous les défenseurs du « roman national », et les concepteurs des programmes, généralement tous les défenseurs du « vivrensemble ». C'est absolument kif-kif.

Voilà, j'espère que j'ai précisé.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Carnyx le Mar 28 Avr 2015 - 13:53

Le pire c'est que ceux qui nous imposent ce catéchisme prétendent qu'il n'en est pas un. Very Happy
Après tout ils appellent « liberté pédagogique » le fait que le chef d'établissement nous impose ses décisions.


Dernière édition par Carnyx le Mar 28 Avr 2015 - 14:02, édité 1 fois

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Laotzi le Mar 28 Avr 2015 - 13:54

Casali ne représente que lui-même, ce qu'il dit n'a aucun intérêt si ce n'est pour continuer à vendre ses productions. C'est un marchand, c'est tout. On lui fait beaucoup trop d'honneur en lui consacrant un sujet.
Je dirais même pire : c'est l'idiot utile de quelques-uns. Si l'on a le malheur de porter des interrogations au sujet du nouveau programme d'histoire-géographie (même lorsqu'on a le bon goût d'appartenir à la caste des professeurs d'HG), on est au choix assimilé à ces gens dont la visées est identitaire (ou commerçante pour Casali) ou bien on passe pour des réactionnaires qui veulent le retour au saupoudrage et au carcan horaire.
Ce que dit Casali n'a strictement aucun intérêt. Mais cette idée de chapitres obligatoires et optionnels, et les choix (jamais justifiés, toujours arbitraires) qui ont été faits, sont la porte ouverte à ce type de "propos". La liberté pédagogique, ce n'est pas un programme scolaire à la carte, c'est la liberté du professeur pour mettre en œuvre les démarches qu'il considère comme étant les plus appropriées. Je crains qu'on fasse un peu l'inverse ici (ce qui ne signifie pas que ces projets soient catastrophiques ou à jeter à la poubelle et encore moins qu'il faille revenir à ce qui était avant).


Dernière édition par Laotzi le Mar 28 Avr 2015 - 13:59, édité 1 fois (Raison : précisions)

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."

Laotzi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Thalia de G le Mar 28 Avr 2015 - 13:56

Carnyx, peux-tu rétablir les citations et rendre à Véro ce qui est à Véro et à Thalia ce qui est à Thalia ? Merci.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Marie Laetitia le Mar 28 Avr 2015 - 14:01

@Isis39 a écrit:Le thème 3 de 5e s'intitule "XVe - XVIIe siècle : nouveaux monde, nouvelles idées." Il faudra bien en passer par la Renaissance, l'Humanisme. Car le sujet obligatoire dans ce thème est "L'émergence du roi absolu" qui ne permet pas de traiter l'intitulé du thème.

Pour le thème 1 de 4e, "L'Europe et le monde XVIIe - XIXe siècles", difficile de traiter du sujet obligatoire "La Révolution et l'Empire" sans avoir fait les Lumières. Mais le sujet facultatif est "Sociétés et cultures au temps des Lumières". Je le vois comme un approfondissement permettant de faire de l'histoire sociale qui avait en grande partie disparu des programmes. Peut-être faudrait-il introduire un autre sujet obligatoire tel que "L'esprit des Lumières".

topela
C'est-à-dire que j'attends de voir le collègue qui pourrait expliquer la monarchie absolue sans dire un mot des guerres de religion, donc sans parler de l'humanisme et des réformes... Probable que sans ça, on n'explique rien.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dimitri Casali : "J'ai pris ces nouveaux programmes comme un coup de poignard à ce qui fonde notre identité".

Message par Marie Laetitia le Mar 28 Avr 2015 - 14:04

@PauvreYorick a écrit:D'ailleurs, au moins sur l'instrumentalisation de la littérature au profit de « thèmes citoyens » (comme le « vivre-ensemble » qui, on l'oublie trop, désigne chez Aristote le degré le plus bas de la société), je partage le diagnostic de V. Marchais : c'est du catéchisme, et insupportable. C'est exactement ce qui m'horripile. De ce point de vue, il n'y a strictement aucune différence entre les Casali, généralement tous les défenseurs du « roman national », et les concepteurs des programmes, généralement tous les défenseurs du « vivrensemble ». C'est absolument kif-kif.

Voilà, j'espère que j'ai précisé.

Je précise quand même que le DD mal fait, ça peut virer au catéchisme. Bien fait, c'est juste passionnant. Et trop complexe, de mon point de vue, pour des 5e.

Ce qui me donne la nausée, c'est le yoyotage pénible des programmes. Bon sang, je viens de parcourir le programme de terminale, pour aider mon neveu. On retrouve pleins de chapitres très très proches de ceux de 5e-4e (et je n'ai pas regardé tout en détail). On pourrait faire tellement mieux, tellement plus intelligent, mais non. On répète, on répète...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum