Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par John le Lun 4 Mai 2015 - 10:01

Le projet restaure la séquence comme mode de structuration des apprentissages, l’étude de la langue étant intégrée à sa dynamique d’ensemble : quels arguments opposer à ceux qui préfèrent les traditionnels « cours » de grammaire ou d’orthographe ?

La séquence avait été timidement maintenue comme possibilité dans les anciens programmes. De nombreux enseignants ont continué de fonctionner avec, car cela apportait une cohérence et un mode d’articulation entre divers aspects de la langue que l’ancien cloisonnement ne permettait guère. Qu’il y ait eu des dérives, comme parfois des rattachements artificiels à telle question de langue à telle étude d’œuvre, sans doute, mais l’essentiel est de maintenir les interactions entre le travail sur la langue et les pratiques de lecture, d’écriture et d’oral. L’étude plus « méta » de la langue garde sa place s’il s’agit d’en comprendre le fonctionnement global, avec ses régularités et ses normes, qui peuvent d’ailleurs évoluer. Mais il reste bien plus productif d’étudier les adjectifs à partir des besoins apparaissant dès qu’on veut décrire ou de travailler les temps du récit en faisant écrire des récits. Quelle cohérence y avait-il jusqu’ici, alors qu’on recommençait souvent sur les mêmes objets d’étude, d’année en année, avec des manuels parfois inflationnistes sans priorités ni hiérarchie entre les problèmes de langue. Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement ! Le point de clivage essentiel reste de savoir si on enseigne en se centrant sur ce qui est enseigné ou en se centrant sur ce que l’élève aura retenu sur le long terme ou, mieux, saura mobiliser sur le long terme
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/05/04052015Article635663216439245944.aspx

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par User5899 le Lun 4 Mai 2015 - 10:09

Mais le travail de l'enseignant consiste justement à délimiter ce qui nécessite un apprentissage systématique et à le distinguer de ce qui supporte d'être vu "au fil des textes". On réinvente le fil à couper le beurre, là. Et par parenthèse, on montre de facto qu'il faut une bonne formation disciplinaire des enseignants, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui des professeurs de français... en grammaire française...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par PauvreYorick le Lun 4 Mai 2015 - 10:10

Jean-Michel Zakhartchouk a écrit:Le point de clivage essentiel reste de savoir si on enseigne en se centrant sur ce qui est enseigné ou en se centrant sur ce que l’élève aura retenu sur le long terme ou, mieux, saura mobiliser sur le long terme
Pour qu'il y ait clivage, et plus encore « clivage essentiel », il faudrait qu'il y eût alternative, non ? Ou alors ce n'est pas clairement exprimé, ou alors il n'y en a pas réellement, de part et d'autre du « ou ». Ou encore, je n'ai pas compris.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par User5899 le Lun 4 Mai 2015 - 10:12

@PauvreYorick a écrit:
Jean-Michel Zakhartchouk a écrit:Le point de clivage essentiel reste de savoir si on enseigne en se centrant sur ce qui est enseigné ou en se centrant sur ce que l’élève aura retenu sur le long terme ou, mieux, saura mobiliser sur le long terme
Pour qu'il y ait clivage, et plus encore « clivage essentiel », il faudrait qu'il y eût alternative, non ? Ou alors ce n'est pas clairement exprimé, ou alors il n'y en a pas réellement, de part et d'autre du « ou ». Ou encore, je n'ai pas compris.
C'est sûrement ça. Zakhartchouk, ça se mérite.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par Carnyx le Lun 4 Mai 2015 - 10:18

« Si celui qui a commis une erreur ne dissimule pas sa maladie par crainte du traitement et ne persiste pas dans son erreur au point de ne plus pouvoir être guéri, mais manifeste honnêtement, sincèrement, le désir de se soigner, de se corriger, nous nous en réjouirons et nous le guérirons, afin qu’il devienne un bon camarade. »


_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par ylm le Lun 4 Mai 2015 - 11:01

Ça ne s'apprend plus en primaire les adjectifs de couleur?

ylm
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par dandelion le Lun 4 Mai 2015 - 11:13

Pas en éducation prioritaire, où on n'apprend rien aux enfants, parce qu'ils sont trop bêtes, et qu'on entend ainsi les rendre moins bêtes. J'avoue que la logique m'échappe, mais ça doit être à cause de mes origines populaires, sans doute.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par JPhMM le Lun 4 Mai 2015 - 11:15

Passer vingt secondes de sa vie à lire du Zakhartchouk, et pour quel résultat, franchement ?
On ne m'y reprendra plus.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par AsarteLilith le Lun 4 Mai 2015 - 11:17

@ylm a écrit:Ça ne s'apprend plus en primaire les adjectifs de couleur?

En 5è aussi

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par roxanne le Lun 4 Mai 2015 - 11:19

Je suis en REP et l'évaluation sur les adjectifs de couleur en 4e a été plutôt réussie.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par Hermione0908 le Lun 4 Mai 2015 - 11:58

Parmi tout ce que j'ai lu, j'ai bloqué là-dessus :

Croire qu’il faille d’abord savoir pour ensuite utiliser est une erreur complète

C'est beau comme de l'Antique...
Le corollaire est donc que pour utiliser, il n'est pas nécessaire de savoir, si je comprends bien ?...

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par Lornet le Lun 4 Mai 2015 - 12:31

@JPhMM a écrit:Passer vingt secondes de sa vie à lire du Zakhartchouk, et pour quel résultat, franchement ?
On ne m'y reprendra plus.

Mieux vaut lire les Tchouks !


_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par ycombe le Lun 4 Mai 2015 - 12:34

J-M Z a écrit:Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement
Je suis le seul à trouver cette phrase puante de mépris pour les élèves de l'éducation prioritaire?

Si on pousse un peu le raisonnement, pour ces gamins, point n'est besoin d'apprendre le français, le petit nègre suffira.



_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par Lornet le Lun 4 Mai 2015 - 12:35

C'est la reconnaissance et l'affirmation d'un enseignement à deux vitesses.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par Celadon le Lun 4 Mai 2015 - 12:45

@Hermione0908 a écrit:Parmi tout ce que j'ai lu, j'ai bloqué là-dessus :

Croire qu’il faille d’abord savoir pour ensuite utiliser est une erreur complète

C'est beau comme de l'Antique...
Le corollaire est donc que pour utiliser, il n'est pas nécessaire de savoir, si je comprends bien ?...
Ben oui, c'est ça. C'est même carrément contrindiqué.
Sinon, comment construit-on ses apprentissages si on SAIT ?

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par coindeparadis le Lun 4 Mai 2015 - 12:54

Les adjectifs de couleur sont peu présents dans les ouvrages de primaire. De manière générale on évite ce qui relève de l'exception et surtout de la nécessaire mémorisation. Bien-sûr le Bled y consacre 1 ou 2 leçons, mais le Bled est inconnu en ZEP (mais pas à l'école Jeanne d'Arc...).

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par doctor who le Lun 4 Mai 2015 - 14:37

Certains profs de collège passent effectivement deux heures sur les adjectifs de couleur.
Ils supposent que l'identification et l'utilisation des adjectifs qualificatifs est maîtrisé en fin de primaire, ce qui n'est pas souvent le cas (la "maîtrise").
De fait, c'est trop et il vaut mieux faire un peu plus d'analyse grammaticale.

Seulement, M. Zakhartchouck devrait plutôt insister pour que les élèves de fin de 6e sachent accorder sans problème l'adjectif au nom. Ce n'est visiblement pas son propos.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par Ventre-Saint-Gris le Lun 4 Mai 2015 - 15:06

@Lornet a écrit:C'est la reconnaissance et l'affirmation d'un enseignement à deux vitesses.

Un genre d'individualisation de masse, en somme.

Ventre-Saint-Gris
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par AsarteLilith le Lun 4 Mai 2015 - 17:49

@ycombe a écrit:
J-M Z a écrit:Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement
Je suis le seul à trouver cette phrase puante de mépris pour les élèves de l'éducation prioritaire?

Si on pousse un peu le raisonnement, pour ces gamins, point n'est besoin d'apprendre le français, le petit nègre suffira.



Je bosse en REP, je suis d'accord avec toi. Et sérieusement, passer du temps sur de l'orthographe... ça sert toujours monsieur Z. !

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par Carnyx le Lun 4 Mai 2015 - 18:37

@doctor who a écrit:Certains profs de collège passent effectivement deux heures sur les adjectifs de couleur.
Ils supposent que l'identification et l'utilisation des adjectifs qualificatifs est maîtrisé en fin de primaire, ce qui n'est pas souvent le cas (la "maîtrise").
De fait, c'est trop et il vaut mieux faire un peu plus d'analyse grammaticale.

Seulement, M. Zakhartchouck devrait plutôt insister pour que les élèves de fin de 6e sachent accorder sans problème l'adjectif au nom. Ce n'est visiblement pas son propos.

Pour M. Zakhartchouck, l'important c'est les élèves vivent bien le fait d'être ignorants. Very Happy

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par Lornet le Lun 4 Mai 2015 - 18:47

Grâce à ce fil, j'ai découvert que les tomes 3 et 4 des Tchouks étaient sortis et je viens de les commander sur Amazon.

Chouette association d'idées !

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par Marie Laetitia le Lun 4 Mai 2015 - 18:51

@ycombe a écrit:
J-M Z a écrit:Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement
Je suis le seul à trouver cette phrase puante de mépris pour les élèves de l'éducation prioritaire?

Si on pousse un peu le raisonnement, pour ces gamins, point n'est besoin d'apprendre le français, le petit nègre suffira.



Non, non...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par trompettemarine le Lun 4 Mai 2015 - 18:59

Donc la méthode Zakhartchouk, c'est celle-ci :



et son aboutissement, c'est :





trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par trompettemarine le Lun 4 Mai 2015 - 19:02

Et voilà le programme de troisième :

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Passer deux heures en éducation prioritaire sur les adjectifs de couleurs, et pour quel résultat, franchement !"

Message par MUTIS le Lun 4 Mai 2015 - 19:23

Les programmes de 2008, élaborés de manière peu transparente d’ailleurs, apparaissaient comme un retour en arrière par rapport non seulement aux programmes de 2002 mais aussi par rapport aux nombreuses pratiques intéressantes qui s’étaient développées. De plus, leur référence au socle commun était très formelle et il avait fallu la raccrocher dans une seconde version un peu améliorée. Les longs et fastidieux listings de notions grammaticales, le retour de la « leçon » formelle de langue, sans qu’on s’interroge sur son efficacité, le renvoi de la littérature jeunesse au « cursif » en oubliant combien elle peut être un puissant « passeur de culture », une absence de formation à l’oral dans les objectifs poursuivis et une réduction des travaux d’écriture à la traditionnelle rédaction, qui donne bien souvent de piètres résultats, autant de raisons qui ont amené le groupe de travail sur le français à modifier profondément l’orientation même du nouveau programme en ayant le souci de donner du sens, de relier le français au travail global sur le socle commun et de faire en sorte qu’à terme, le français ne soit plus considéré en début comme en fin de collège comme une des matières les plus ennuyeuses, si on en croit plusieurs enquêtes.
Début de l'entretien de M. Zakhartchouk....

Les programmes de 2008 (rédigés par de véritables littéraires) avaient réussi à corriger les défauts des programmes précédents et de nombreuses pratiques pédagogiques qui avaient montré leurs limites et conduit une génération à l'ennui et à l'échec : la séquence, le formalisme technique, la linguistique du discours...De plus il ne s'embarrassaient pas de références au socle dont tout le monde aura compris qu'il est devenu un agrégat indigeste et incohérent de compétences fort discutables... Ils proposaient un programme de grammaire enfin rétabli comme une étude cohérente, régulière, suivie. Une méthode beaucoup plus efficace que la dissémination incohérente pratiquée dans les séquences.
La littérature classique était restituée dans sa dimension formatrice et intégrée à un projet humaniste. Celui énoncé par Todorov dans la Littérature en péril. La littérature de jeunesse pouvait constituer un apport pour les lectures cursives mais ne pouvait remplacer l'étude des auteurs classiques. L'oral était affiché clairement comme un objectif mais les auteurs, conscients du peu d'heures dévolues au Français et des difficultés aujourd'hui dans la maîtrise de l'expression écrite chez beaucoup d'élèves, avaient affiché clairement les priorités : la lecture et l'écriture. Les pratiques d'écriture diverses étaient proposées et un travail régulier dans ce domaine était encouragé.
Bref, vous l'avez compris c'était un odieux programme réactionnaire et élitiste...
Tout cela, nous avons décidé de le balayer car nous sommes des révolutionnaires. Un peu de dynamite et nous avons enfin mis à bas cet édifice qui permettait depuis quelques années de freiner la débâcle spectaculaire produite par les programmes précédents. Il fallait détruire les derniers remparts. Permettez-moi de m'en attribuer un peu de mérite, moi dont la modestie n'a d'égale que l'habileté à promouvoir mon dogmatisme et mes fort discutables réussites.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum