Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Message par Spinoza1670 le Mar 5 Mai - 17:02

Présentation a écrit:n° 100, mars 2015 - Auteur(s) : Catherine Reverdy

Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF)   

Résumé :  
Les années 1970 ont apporté les « 10 % pédagogiques » et la possibilité de réaliser des projets souvent interdisciplinaires avec les élèves, pour insuffler de l’innovation dans les pratiques pédagogiques françaises ; les années 2010 sont en passe de (ré-)introduire au collège des « enseignements pratiques interdisciplinaires » et 20 % du temps d’enseignement laissé au libre choix pédagogique des établissements. Cette réforme semble cristalliser depuis son annonce de nombreuses tensions autour des territoires disciplinaires des enseignants. Pourquoi l’interdisciplinarité est-elle si difficile à appliquer en France ? Qu’en est-il dans les autres pays ? Des problèmes au niveau de la collaboration entre enseignants, au niveau pratique, ou au niveau des traditions disciplinaires sont soulevés. 

En parallèle, depuis les années 1990, l’éducation à la santé, à la citoyenneté, au développement durable, aux médias, à l’information, au patrimoine… sont autant de demandes faites par la société à l’école pour former les futurs citoyens. Leur caractère particulièrement complexe, du point de vue des concepts étudiés mais aussi du point de vue de la « transmission » d’un certain engagement citoyen à tous les élèves, en fait des objets difficiles à enseigner. Selon les curriculums des différents pays, ces « éducations à » sont tantôt traitées comme des matières séparées, tantôt intégrées à une ou plusieurs matières. 

Ce centième Dossier de veille aborde les questions concernant ces contenus transversaux qui sont encore et toujours au cœur de l’actualité éducative et des discussions sur les finalités éducatives de l’enseignement secondaire : comment éduquer les élèves pour en faire des citoyens responsables dans un système surtout centré sur les disciplines scolaires, et qui ne permet donc pas facilement d’embrasser d’un même regard les questions complexes, forcément interdisciplinaires ?

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Message par Spinoza1670 le Mar 5 Mai - 17:06

Ça pique les yeux et les oreilles.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Message par Feuchtwanger le Mar 5 Mai - 17:55

@Spinoza1670 a écrit:Ça pique les yeux et les oreilles.

Et puis il faut arrêter, la société ne leur a rien demandé du tout.

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Message par Spinoza1670 le Mar 5 Mai - 18:21

Peut-être pas la société.
Mais ça peut venir d'en haut : on leur demande un moyen détourné, indirect, acceptable de fusionner des postes et d'assouplir la gestion de la main d'oeuvre.
Les experts pédagogiques sont chargés de trouver une explication pédagogique afin de faire passer la réforme pour naturelle et la situation présente pour ignoble afin de limiter la contestation et de noyer le poisson.

La réforme 2016 touche sévèrement les disciplines mais à part le latin, grec, elles sont encore debout, chancelantes (programmes vidés en français et maths, allemand attaqué à travers bilangue et euro, etc). mais debout.
La prochaine étape sera celle-ci : un, deux ou trois professeurs pour tout le collège. A collège unique, professeur unique.
S'ils parviennent à mettre un professeur des collèges uniques devant chaque classe de collégiens pour 24h de cours / semaine + 2 H soutien + 1 h réunion avec un salaire de PE (salaire capes)
ou 2 professeurs des collèges (1 scientifique 1 littéraire), ça coûtera beaucoup moins et donc il faut maintenant justifier scientifiquement ce futur idéal.

Idem avec la politique de lutte contre les redoublements commencés dans les années 60-70 : ça coûte cher, mais tout le monde y tient. Il faut les diminuer avant tout et les faire passer aussi pour mauvais. On cherchera dans un second temps les études qui le prouvent. (cf. texte RCP)

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Message par Presse-purée le Mar 5 Mai - 18:36

Je l'ai lu il y a deux semaines. C'est creux.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Message par Spinoza1670 le Mar 5 Mai - 18:37

@Spinoza1670 a écrit:Peut-être pas la société.
Mais ça peut venir d'en haut : on leur demande un moyen détourné, indirect, acceptable de fusionner des postes et d'assouplir la gestion de la main d'oeuvre.
Les experts pédagogiques sont chargés de trouver une explication pédagogique afin de faire passer la réforme pour naturelle et la situation présente pour ignoble afin de limiter la contestation et de noyer le poisson.
[...]
Idem avec la politique de lutte contre les redoublements commencés dans les années 60-70 : ça coûte cher, mais tout le monde y tient. Il faut les diminuer avant tout et les faire passer aussi pour mauvais. On cherchera dans un second temps les études qui le prouvent. (cf. texte RCP)

extrait :

Diane Galbaud, dans "Le verdict sans appel des chercheurs : inefficace et cher" (Le Monde de l'Éducation, Octobre 2003, pages 25 à 28), nous dit :
Engagée dès la fin des années 1980, la politique de restriction des redoublements s'est affirmée avec la loi d'orientation de 1989.

Confortée à plusieurs reprises, cette volonté politique n'est pas née de rien. Elle s'est appuyée sur de multiples études abondant toutes dans le même sens : le redoublement serait inefficace.

En France, c'est la recherche conduite en 1979 par Claude Seibel, alors directeur du service des statistiques de l'éducation nationale, qui a tiré le signal d'alarme. « Elle a déclenché la politique de restriction du redoublement et convaincu le ministère de ne pas fixer l'évaluation nationale au CP », se souvient Francine Best, ancienne directrice de l'INRP.

Retenons deux choses : "La politique de restriction des redoublements est engagée dès la fin des années 80…" , "En France, c'est la recherche conduite en 1979 … qui a tiré le signal d'alarme".

Là, tout est parfait dans le meilleur des mondes dans lequel on fait d'abord des recherches scientifiques, bien sûr dans l'intérêt des élèves et, l'expérimentation scientifique ayant donné des résultats probants et validés, on applique ensuite la réforme.

Il est dommage que ce soit faux.

En effet, le communiqué du conseil des ministres du 16 Janvier 1974 intitulé « Les principes directeurs de la réforme de l’enseignement du second degré », dans le chapitre de référence qui s'appelait rien moins que "Suppression des redoublements", précisait en son point e) :
Conseil des ministres, 16 janvier 1974 a écrit:Le recours abusif au redoublement sera énergiquement banni. La fréquence excessive des redoublements d’un taux exceptionnellement élevé en France, comparativement à d’autres pays, est une des plaies majeures de notre système éducatif. Elle provoque un alourdissement notable des effectifs scolaires et corrélativement des charges supplémentaires importantes.

--------------------------------------------------------
extrait de http://michel.delord.free.fr/rcp1.pdf


Dernière édition par Spinoza1670 le Mar 5 Mai - 18:40, édité 1 fois

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Message par User5899 le Mar 5 Mai - 18:39

La classe verticale de Meirieu avec la transversalité, ça va filer la gerbe pale

Et pendant ce temps, les élèves travaillent, qui dirigeront demain...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Message par Spinoza1670 le Mar 5 Mai - 18:42

@Presse-purée a écrit:Je l'ai lu il y a deux semaines. C'est creux.
Je pensais que ce serait plutôt fumeux d'après le résumé. Mais puisque tu l'as lu, je te crois sans réserve.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Message par Spinoza1670 le Mar 5 Mai - 18:54

Cripure a écrit:La classe verticale de Meirieu avec la transversalité, ça va filer la gerbe pale
D'où l'idée du socle.

Plaisanterie mise à part, je ne suis pas sûr que Meirieu parlerait de sa classe comme de "classe verticale" affraid affraid affraid affraid puisqu'il est contre ce que lui ou d'autres appelle l'enseignement descendant, la pédagogie frontale, le cours magistral, les classes autobus, les classes tablettes de chocolat où l'élève reçoit passivement (bien sûr) un savoir figé (évidemment) asséné par un professeur qui fait plus travailler le "par cœur" que la compréhension.


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Message par Olympias le Mar 5 Mai - 21:36

Mais que j'en ai marre de tous ces gens qui n'ont ni collégiens ni lycéens mais qui savent mieux que nous comment faire !!!!!! furieux furieux furieux , furieux

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Message par User5899 le Mar 5 Mai - 23:31

@Spinoza1670 a écrit:je ne suis pas sûr que Meirieu parlerait de sa classe comme de "classe verticale"
Il écrit ailleurs qu'il en rêve, il y a un topic sur ça.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Institut Français de l'Éducation : Éduquer au-delà des frontières disciplinaires

Message par Spinoza1670 le Mer 6 Mai - 0:32

Cripure a écrit:
@Spinoza1670 a écrit:je ne suis pas sûr que Meirieu parlerait de sa classe comme de "classe verticale"
Il écrit ailleurs qu'il en rêve, il y a un topic sur ça.
Ah bon, d'accord, je regarderai. Autant pour moi.
HS : Merci encore de m'avoir fait découvrir Daria. J'ai décroché momentanément car on est passé à la série Elementary (mon cher Watson).

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum