Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Thalia de G
Médiateur

Re: Subordonnée relative, effaçable mais non déplaçable ?

par Thalia de G le Jeu 7 Mai 2015 - 19:44
@Nita a écrit:C'est possible, plus je réfléchis, plus je constate que ma cervelle est morte (et je n'ai plus de feu Razz ).
yesyes Sacrée Nita. Razz

Tant que tu gardes le feu (sacré), il n'y a pas péril en la demeure, celle où tu passeras peut-être la nuit.
Cath
Bon génie

Re: Subordonnée relative, effaçable mais non déplaçable ?

par Cath le Jeu 7 Mai 2015 - 20:20
@Cath a écrit:
laïla a écrit:
3. Je ne connaissais pas d’endroit où j’allais passer la nuit.
Cette phrase est fautive : une règle que je n'ai plus en tête impose de mettre le verbe à l'infinitif si le sujet de la subordonnée est le même que celui de la principale (ou quelque chose de ce genre)
Les deux livres qui me sont tombés sous la main disent que la transformation infinitive est "des fois obligatoire, mais des fois non". professeur
Mais sans donner de règle.


Dernière édition par Cath le Ven 8 Mai 2015 - 12:17, édité 1 fois
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Subordonnée relative, effaçable mais non déplaçable ?

par tannat le Jeu 7 Mai 2015 - 20:27
Des livres FLE ?

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
Cath
Bon génie

Re: Subordonnée relative, effaçable mais non déplaçable ?

par Cath le Ven 8 Mai 2015 - 12:18
Non, du tout : un Bescherelle de grammaire de 1989 et un bouquin de 4ème/3ème de 1979...
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Subordonnée relative, effaçable mais non déplaçable ?

par Oudemia le Ven 8 Mai 2015 - 12:43
Je ne connaissais pas d'endroit où passer la nuit / d'enfant à qui donner ce jouet : c'est tout à fait correct.

Il disait avoir fait son travail seul est plus élégant que Il disait qu'il avait fait son travail tout seul.


Je suis désolée que vous ne connaissiez pas cet usage, mais Je suis certaine de le pratiquer régulièrement.

Etc...

En revanche la relative "réduite", c'est jouer sur les mots : sans pronom relatif, plus de proposition  relative !


Dernière édition par Oudemia le Ven 8 Mai 2015 - 12:58, édité 1 fois
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Subordonnée relative, effaçable mais non déplaçable ?

par tannat le Ven 8 Mai 2015 - 12:55
Cependant le pronom peut faire l'objet d'une "ellipse", n'est-ce pas ?
Cet homme qui fume des cigares, boit du scotch et ne fait surtout pas de sport est Winston Churchill.
Le pronom est absent dans "boit du scotch" et de " ne fait surtout pas de sport".


Dernière édition par tannat le Ven 8 Mai 2015 - 13:08, édité 1 fois

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Subordonnée relative, effaçable mais non déplaçable ?

par Oudemia le Ven 8 Mai 2015 - 13:00
@tannat a écrit:Cependant le pronom peut faire l'objet d'une "ellipse", n'est-ce pas ?
Cet homme qui fume des cigares, boit du scotch et ne fait surtout pas de sport est Winston Churchill.
Le pronom est absent dans "boit du scotch" et de " ne fait surtout pas de sport".

Oui, bien sûr,  la reprise du pronom initial est sous-entendue, mais ce premier pronom est bien présent.
Contenu sponsorisé

Re: Subordonnée relative, effaçable mais non déplaçable ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum