Passage de l'enseignement public au privé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Passage de l'enseignement public au privé

Message par Steffy85 le Jeu 7 Mai 2015 - 13:56

Bonjour à tous,

J'aimerais obtenir des commentaires de professeurs ayant passé le CAPES externe (ou l'Agrégation) et enseigné dans le public, puis qui ont souhaité enseigner dans le privé par la suite. Avez-vous passé le CAFEP? Quelles ont été vos motivations? Quelles différences sont notables entre le statut de professeur dans le public et dans le privé?

Mille mercis pour vos réponses!
Bien à vous,

Steffy85

Steffy85
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par zemacebe le Jeu 7 Mai 2015 - 16:17

Je ne suis pas dans le privé mais il me semble que la retraite est différente (même si ça n'est pas ta priorité pour l'instant Wink ). Dans le privé ça se calcule sur les 20 (25?) meilleures années, dans le public sur les 6 derniers mois.

zemacebe
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Lorine le Jeu 7 Mai 2015 - 16:26

Mes motivations :
- ne pas etre mutée dans une autre région .Mon premier poste a été à 1h30 de route de ma maison natale et maintenant je suis à 1 h
-parents enseignants dans le privé et moi élève dans le privé, je ne me voyais pas enseigner dans le public
-la "réputation" de l'Enseignement privé : public plus facile, enseignement plus cadré

Lorine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par nitescence le Jeu 7 Mai 2015 - 17:07

Lorine2 a écrit:Mes motivations :
- ne pas etre mutée dans une autre région .Mon premier poste a été à 1h30 de route de ma maison natale et maintenant je suis à 1 h
-parents enseignants dans le privé et moi élève dans le privé, je ne me voyais pas enseigner dans le public
-la "réputation" de l'Enseignement privé : public plus facile, enseignement plus cadré

Détrompe-toi ! Il y a deux types de privé : le privé d'élite et le privé poubelle du public...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Steffy85 le Jeu 7 Mai 2015 - 17:41

Merci beaucoup pour vos réponses, elles sont très intéressantes! Je partage ton opinion Lorine2, pour avoir connu à la fois le public et le privé en tant qu'élève et professeur. Y aurait-il des professeurs qui ont déjà enseigné dans le public et sont passes dans le privé par la suite?

Steffy85
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Lorine le Jeu 7 Mai 2015 - 19:00

@Steffy85 a écrit:Merci beaucoup pour vos réponses, elles sont très intéressantes! Je partage ton opinion Lorine2, pour avoir connu à la fois le public et le privé en tant qu'élève et professeur. Y aurait-il des professeurs qui ont déjà enseigné dans le public et sont passes dans le privé par la suite?
Il faudra que tu repasses le concours CAFEP pour cela.
Si tu en as le courage...

Lorine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par menerve le Jeu 7 Mai 2015 - 19:14

Moi j'enseigne dans le public et ai mis ma fille dans le privé.
Certes le public n'est pas le même...pour mettre ses enfants dans le privé, il faut avoir les moyens de payer...mais je m'intérroge quant au pouvoir des principaux...n'en ont ils pas plus que dans le public vis à vis des profs?

menerve
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par scot69 le Jeu 7 Mai 2015 - 20:54

J'enseigne dans le privé et je le regrette franchement. Je ne veux en aucun cas scier la branche sur laquelle je suis assis donc je joue le jeu malgré tout. Je suis rentré dans le privé par hasard, et plusieurs paramètres ont fait que j'y suis resté.

Comme le dit Nitescence, il y a vraiment 2 types de privés, surtout en centre-ville. Plusieurs établissements privés sont de vraies "poubelles" et récupèrent les élèves qui ont été virés du public. Ils sont obligés de gonfler les classes au maximum pour ne pas fermer de classes. Les incivilités rencontrées sont franchement du même ordre que dans le public.

Concernant le pouvoir du chef d'établissement... difficile de savoir! Selon lui, il "a les mains liées" par le rectorat, ce qui ne l'empêche pas de prendre parfois des libertés... je pense que tout dépend des rapports qu'il entretient avec l'inspection. Le CDE d'une grosse boite élitiste aura bien plus de pouvoir et de libertés que celui d'un petit LEP sur la sellette qui menace de fermer chaque année et qui survit tant bien que mal... (le CDE aura alors intérêt à bien obéir pour ne pas voir ses heures trop réduites.

Je précise que seul un mi temps est assuré à l'enseignant.

Après je ne parle même pas des intégristes religieux qui sévissent encore dans certains établissements... (rares aujourd'hui, heureusement, mais toujours là...)

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Lorine le Jeu 7 Mai 2015 - 21:10

@scot69 a écrit:J'enseigne dans le privé et je le regrette franchement. Je ne veux en aucun cas scier la branche sur laquelle je suis assis donc je joue le jeu malgré tout. Je suis rentré dans le privé par hasard, et plusieurs paramètres ont fait que j'y suis resté.

Comme le dit Nitescence, il y a vraiment 2 types de privés, surtout en centre-ville. Plusieurs établissements privés sont de vraies "poubelles" et récupèrent les élèves qui ont été virés du public. Ils sont obligés de gonfler les classes au maximum pour ne pas fermer de classes. Les incivilités rencontrées sont franchement du même ordre que dans le public.

Concernant le pouvoir du chef d'établissement... difficile de savoir! Selon lui, il "a les mains liées" par le rectorat, ce qui ne l'empêche pas de prendre parfois des libertés... je pense que tout dépend des rapports qu'il entretient avec l'inspection. Le CDE d'une grosse boite élitiste aura bien plus de pouvoir et de libertés que celui d'un petit LEP sur la sellette qui menace de fermer chaque année et qui survit tant bien que mal... (le CDE aura alors intérêt à bien obéir pour ne pas voir ses heures trop réduites.

Je précise que seul un mi temps est assuré à l'enseignant.

Après je ne parle même pas des intégristes religieux qui sévissent encore dans certains établissements... (rares aujourd'hui, heureusement, mais toujours là...)
Sans aller jusque là, on observe depuis deux ans une accentuation de ce coté religieux.
Dans mon lycée, il ya beaucoup plus de "temps forts" (célébrations, intervention de communautés religieuses...)depuis mon nouveau CDE. Les crucifix sont apparues aussi dans les classes.
Les CDE ont eu des directives de la Direction de l’Enseignement Catholique.

Lorine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Carrie7 le Jeu 7 Mai 2015 - 21:15

Intégristes ??? je ne crois pas en avoir croisé pour le moment, et pourtant je suis dans un établissement plutôt plus catho que la moyenne... Après si la moindre mention du caractère chrétien des établissements confessionnels fait hurler à l'intégrisme, effectivement Scot69 tu peux envisager de repasser un autre concours... ou d'essayer d'intégrer les établissements privés laïques (peu nombreux).

Carrie7
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par scot69 le Jeu 7 Mai 2015 - 21:17

Je sais que certains gros collèges privés de Lyon vont jusqu'à donner des consignes aux profs de SVT pour éviter certains sujets. Ces mêmes établissements affrétaient des cars pour aller manifester contre le mariage pour tous...

De tous les bahuts privés où j'ai bossé, un seul mettait imposait une véritable pression religieuse. Pour les autres, c'était juste "une option".

Après,il y a aussi quelques établissements privés non catholiques (2%!)

édit: nos messages se sont croisés! je suis actuellement dans un établissement où le caractère religieux passe vraiment au second plan, plus de soucis pour moi avec ça, je parlais du cas d'UN bahut où j'ai bossé il y a quelques années!

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Carrie7 le Jeu 7 Mai 2015 - 21:21

Quoi qu'on pense des positions de l'Eglise catholique, il ne paraît pas scandaleux que l'enseignement catholique les prenne en compte, si ? Le contraire serait un tout petit peu incohérent. Après pour moi, l'intégrisme c'est autre chose.

Carrie7
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Ancolie le Jeu 7 Mai 2015 - 23:12

@scot69 a écrit:J'enseigne dans le privé et je le regrette franchement. Je ne veux en aucun cas scier la branche sur laquelle je suis assis donc je joue le jeu malgré tout. Je suis rentré dans le privé par hasard, et plusieurs paramètres ont fait que j'y suis resté.

Comme le dit Nitescence, il y a vraiment 2 types de privés, surtout en centre-ville. Plusieurs établissements privés sont de vraies "poubelles" et récupèrent les élèves qui ont été virés du public. Ils sont obligés de gonfler les classes au maximum pour ne pas fermer de classes. Les incivilités rencontrées sont franchement du même ordre que dans le public.

Concernant le pouvoir du chef d'établissement... difficile de savoir! Selon lui, il "a les mains liées" par le rectorat, ce qui ne l'empêche pas de prendre parfois des libertés... je pense que tout dépend des rapports qu'il entretient avec l'inspection. Le CDE d'une grosse boite élitiste aura bien plus de pouvoir et de libertés que celui d'un petit LEP sur la sellette qui menace de fermer chaque année et qui survit tant bien que mal... (le CDE aura alors intérêt à bien obéir pour ne pas voir ses heures trop réduites.

Je précise que seul un mi temps est assuré à l'enseignant.

Après je ne parle même pas des intégristes religieux qui sévissent encore dans certains établissements... (rares aujourd'hui, heureusement, mais toujours là...)

scratch


Ancolie
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par eleonore69 le Jeu 7 Mai 2015 - 23:30

Lorine2 a écrit:
@Steffy85 a écrit:Merci beaucoup pour vos réponses, elles sont très intéressantes! Je partage ton opinion Lorine2, pour avoir connu à la fois le public et le privé en tant qu'élève et professeur. Y aurait-il des professeurs qui ont déjà enseigné dans le public et sont passes dans le privé par la suite?
Il faudra que tu repasses le concours CAFEP pour cela.
Si tu en as le courage...

Pas sûr ! Il faut se renseigner... J'ai une amie qui est passée du public au privé avec le capes et n'a pas repassé le concours.

eleonore69
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par scot69 le Jeu 7 Mai 2015 - 23:58

@Ancolie:

s'il y a perte d'heures, ils ne sont pas tenus de te trouver un complément, tant que tu ne tombes pas en dessous du mi-temps (en général, tu es prioritaire pour un complément de service... normalement... car les magouilles sont très fréquentes à ce niveau...) Si tu te retrouves avec seulement 14h par exemple, tu ne seras payé(e) que 14h.


scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Steffy85 le Ven 8 Mai 2015 - 10:05

eleone69 a écrit:

Merci Eléonore, je vais me rapprocher du Rectorat...

Steffy85
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Aliceinwonderland le Ven 8 Mai 2015 - 11:14

En même temps si la réforme du public passe est-ce que ça ne va pas changer la donne?
Dans mon secteur il y a encore peu de temps il y avait le choix entre plusieurs privés comme le dit Nitescence : très bon ou poubelle. Mais les deux établissements poubelle ayant connu un afflux de demande, ils sont en train de modifier leur recrutement (ne gardent plus les élèves en grande difficulté par exemple en refusant la seconde car ils peuvent se le permettre désormais). Et leurs résultats au brevet ont augmenté sensiblement...
Et la réforme devrait accentuer la fuite.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Balthamos le Lun 18 Mai 2015 - 17:14

@Aliceinwonderland a écrit:En même temps si la réforme du public passe est-ce que ça ne va pas changer la donne?
Dans mon secteur il y a encore peu de temps il y avait le choix entre plusieurs privés comme le dit Nitescence : très bon ou poubelle. Mais les deux établissements poubelle ayant connu un afflux de demande, ils sont en train de modifier leur recrutement (ne gardent plus les élèves en grande difficulté par exemple en refusant la seconde car ils peuvent se le permettre désormais). Et leurs résultats au brevet ont augmenté sensiblement...
Et la réforme devrait accentuer la fuite.

Ce n'est pas la réforme du public, mais du collège.
Donc logiquement elle va s'appliquer au privé sous contrat s'il veut rester sous contrat (avec application des programmes et du collège)

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

cafep 2015

Message par kokonuss135 le Lun 17 Aoû 2015 - 9:25

Bonjour, je suis actuellement dans le public mais je vais passer dans le privé pour des raisons de mutation. Le rectorat ne me donne pas le droit d'aller enseigner dans le privé. Quelqu'un prépare t il le cafep d'allemand à la rentrée 2015 ? merci d'avance:)

kokonuss135
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par UNSA-Enseignement le Sam 12 Sep 2015 - 10:41

Lorsqu'un fonctionnaire (un collègue ayant en poche le CAPES, CAPLP, CAPEPS ) souhaite travailler dans un établissement privé sous contrat, il peut demander son détachement auprès de son Rectorat d'origine si un directeur de l'établissement est d'accord.

Il faut qu'un temps complet soit disponible ET que le Recteur soit d'accord.

Attention à la pénurie de profs qui conduit les Rectorats à conserver en poste les profs du public disponibles ...

_________________
Plus de détails :
www.unsa-enseignement.fr

UNSA-Enseignement
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Framboisine le Dim 13 Sep 2015 - 9:43

Bonjour

Comment se fait le détachement vers le privé?
Au bout de combien d'années est-il possible de solliciter le détachement?

Framboisine
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par UNSA-Enseignement le Dim 13 Sep 2015 - 9:56

En amont du mouvement de l'emploi (mars, avril) , les Rectorats/DSDEN  publient une circulaire avec en annexe le formulaire pour le détachement.

par exemple pour Grenoble :
http://ac-grenoble.fr/admin/spip/IMG/pdf/mvtprive/annexe_1_MVT_2015_Premiere_affectation_maitre_public.doc

Il faut etre fonctionnaire pour pouvoir solliciter un détachement. c'est à dire stagiaire validé, donc avec 1 an d'ancienneté mini.

_________________
Plus de détails :
www.unsa-enseignement.fr

UNSA-Enseignement
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Pierre-Henri le Dim 13 Sep 2015 - 10:02

@Framboisine a écrit:Bonjour

Comment se fait le détachement vers le privé?
Au bout de combien d'années est-il possible de solliciter le détachement?

Il vaut mieux ne pas compter dessus. Avec la crise des recrutements, ces détachements sont rarissimes et le deviendront de plus en plus. En effet, le CAPES ne remplit pas tous ses postes, alors que le CAFEP y parvient encore. Par conséquent, il faut vraiment des conditions exceptionnelles (besoin très spécifique, disciplines rares, poste à profil...) pour qu'un tel mouvement soit possible.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage de l'enseignement public au privé

Message par Balthamos le Mar 22 Sep 2015 - 20:22


Juste pour information, quelles sont vos motivations de passer du public au privé?

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum