La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Ismyrr le Sam 9 Mai 2015 - 10:07


Génial ! j'ai bien ri ! (Sauf la partie finale sur l'heure du déjeuner pour laquelle je suis d'accord, prendre en compte le bien être des enfants me paraît important, mais il est vrai que peu d'écoles et collèges sont équipés en préau...toujours cet écart entre la mesure et les moyens).

Partagé, aussi, d'autant que j'ai vu que le SGEN est venu défendre la réforme à BFM. Quoi ? Ils auraient donc plus de possibilités de couverture médiatique que les syndicats opposants ? Suspect

Ismyrr
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par David30 le Sam 9 Mai 2015 - 11:29

Combien a couté cette propagande inutile ? Pour 100 fois moins chère, beaucoup ici feraient bien mieux.

David30
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par AsarteLilith le Sam 9 Mai 2015 - 11:35

@JPhMM a écrit:
@AsarteLilith a écrit:Je trouve le prof d'EPS très bien fait !
Le genre d'aveu qui est rarement fait pour les profs de maths. Laughing

Bah, si tu as un prof de maths mignon, je prends aussi hein....

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Reine Margot le Sam 9 Mai 2015 - 11:37

A publier et diffuser sur Facebook!

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Nannnie le Sam 9 Mai 2015 - 11:45

Sphinx, c'est excellent !!! 
Bravo !! 

cheers cheers yesyes yesyes

Nannnie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Nita le Sam 9 Mai 2015 - 11:57

@Sphinx a écrit:C'est moi qui l'ai fait, j'y ai passé trois heures Embarassed J'hésite à faire la suite, pour coller à toutes les cases de l'original...


veneration veneration

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Cath le Sam 9 Mai 2015 - 11:58

@Nita a écrit:
@Sphinx a écrit:C'est moi qui l'ai fait, j'y ai passé trois heures Embarassed J'hésite à faire la suite, pour coller à toutes les cases de l'original...


veneration veneration
veneration aussi !

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Serge le Sam 9 Mai 2015 - 12:04

J'espère qu'on pourra l'avoir en format plus grand cette BD : certaines personnes qui l'ont vue sur forum ont eu du mal à lire le texte par endroit, et sur twitter les vignettes apparaissent malheureusement encore plus petites.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par JPhMM le Sam 9 Mai 2015 - 12:04

@Cath a écrit:
@Nita a écrit:
@Sphinx a écrit:C'est moi qui l'ai fait, j'y ai passé trois heures Embarassed J'hésite à faire la suite, pour coller à toutes les cases de l'original...


veneration veneration
veneration aussi !
Idem veneration

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par JPhMM le Sam 9 Mai 2015 - 12:05

@AsarteLilith a écrit:
@JPhMM a écrit:
@AsarteLilith a écrit:Je trouve le prof d'EPS très bien fait !
Le genre d'aveu qui est rarement fait pour les profs de maths. Laughing

Bah, si tu as un prof de maths mignon, je prends aussi hein....
Mal barré ça alors... Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Nita le Sam 9 Mai 2015 - 12:14

@JPhMM a écrit:
@AsarteLilith a écrit:
@JPhMM a écrit:
Le genre d'aveu qui est rarement fait pour les profs de maths. Laughing

Bah, si tu as un prof de maths mignon, je prends aussi hein....
Mal barré ça alors... Laughing

Moi, j'en connais un, sur ce Forum même !
Et il est "demi-dieu", en plus !





(Hin hin hin, les soirées trombi ont du bon -sauf quand elles ont lieu pendant mes vacances)

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par InvitéeD2 le Sam 9 Mai 2015 - 12:25

@Sphinx a écrit:
Spoiler:

J'adore le coup de la flûte ! Laughing

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par AsarteLilith le Sam 9 Mai 2015 - 12:28

@Nita a écrit:
@JPhMM a écrit:
@AsarteLilith a écrit:

Bah, si tu as un prof de maths mignon, je prends aussi hein....
Mal barré ça alors... Laughing

Moi, j'en connais un, sur ce Forum même !
Et il est "demi-dieu", en plus !





(Hin hin hin, les soirées trombi ont du bon -sauf quand elles ont lieu pendant mes vacances)

Des noms, des noms ! Sinon, prof EPs, ça va aussi...
Bon j'arrête, ou je sens que mon pseudo va prêter à une réputation injustifiée ....

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Lefteris le Sam 9 Mai 2015 - 12:30

@Sphinx a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Sphinx a écrit:(En même temps, c'est aussi volontairement de la caricature, hein Razz Ryan ne sera pas vraiment assis sur les genoux de Marie-Hortense non plus.)
Bravo, toi au moins tu as une piste de reconversion ...

Quand je pense que j'ai voulu faire prof parce qu'auteur de bédé c'était trop précaire Razz

Serge : aucun EPI n'est obligatoire, les LCA au même titre que le reste. Mais si le conseil pédagogique décide d'organiser six EPI et qu'un sixième des élèves doit être affecté dans chacun et puis tourner, cela fait l'équivalent de deux classes (je reste sur le collège moyen de 4 classes par niveau) qui doivent suivre l'EPI LCA. Or on n'a qu'un prof de latin (ou zéro). Donc même si j'exagère certainement en y mettant le prof d'EPS et celui de techno, il est très probable qu'on va se retrouver avec un EPI assuré, par exemple, par un prof de LM et un prof d'histoire qui n'auront rien demandé.

Suite et fin. Bonne nuit tout le monde  cafe

Spoiler:
Very Happy
Du coup j'ai aussi été voir ce qu'était un hashtag, mot que j'entends souvent sans savoir ce que c'est ...

Pour les EPI, outre que trouver des thématiques va être capillotracté, il va falloir tenir compte des disponibilités des uns et des autres, ça va être coton.
Le mieux sera de s'arranger pour faire à tour de rôle un cours dans sa matière, l'autre collègue pourra corriger ses copies. Ca limitera les dégâts.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par AsarteLilith le Sam 9 Mai 2015 - 12:32

Dites, on a une heure syndicale Mardi en s3 et j'ai besoin d'un peu d'aide pour tout récapépéter (comme disait mon prof HG en lycée Laughing ) :

AVANT réforme : option LCA accessible à la 5è latin) ou 3ème (pour le grec ancien).
Pour le latin (pas de grec chez moi et je ne suis pas formée ECLA) : 2h en 5è, 3 en 4è et 3 en 3è. Programmes associant langues, vocabulaire, civilisation (histoire, culture, arts). Points en plus au DNB. Programme et horaires fixés légalement. Prof LC (mais baisse des recrutements) ou LM (volontaire ou plus ou moins désigné)

APRES réforme (autrement appelée bulldozer Twisted Evil ) :

Les LCA font partie des 8 EPI disponibles au collège. L'établissement a obligation de permettre que les élèves en suivent 6 durant la scolarité de cycle 4 (5è, 4è et 3è).

L'EPI LCA permettrait la découverte de la culture antique (mais pas de langue, contrairement à son intitulé). Il peut (mais pas obligatoirement) être complété par un enseignement de complément pour les élèves volontaires, portant sur la langue (uniquement donc ?) à raison d'1h en 5è, 2h en 4è et 3 è.

L'EPi LCA a besoin, pour exister, que d'autres matières donnent une parite de leurs horaires. En contrepartie, l'EPI LCA permettrait à ses matière sde faire un e partie de leur programme : les LCA ne sont donc pas enseignées pour elles-mêmes, mais pour compléter en qqe sorte une autre matière (ou plus si associées à l'EPI). le complément n'est pas obligatoire et doit être pris sur la marge-prof (càd les heure sen plus dans la DHG quand on a réparti les enseignements obligatoires ?). Pas de programme prévu pour le moment et pas de nécessité que l'EPI LCA soit fait par un LC donc.

Dans mon bahut, 2 classes par niveau, soit 8 classes au total. Donc 2.45h de marge (par classe) fois 8 en 2016, fois 3 en 2017 ? (je précise qu'on est REP). Ce qui revient à 19,6H (2016) et 24h (2017). Mais sur cette marge prendront place aussi : l'AP, les éventuels dédoublement de cours (LV, sciences) (je crois qu'on en a pas pour le moment) et d'autres EPI ??? (on a occitan chez nous). Et quid de l'accompagnement éducatif, qui existera encore chez nous ?

J'ai évalué les choses d'EPI : langues (difficile, vu leurs horaires et le risque de verser dans du technique linguistique + pas de programme qui le permette, à ma connaissance du moins) , français (si je suis prof français dans ma classe EPI, peut-on parler d'interdisciplinarité ? je serai toujours ok avec moi-même !) sciences (horaire diminué et peu élevé), arts (idem), techno (idem sciences+ on a un remplaçant actuellement et pas sur toutes les heures en prime), EPS ( à voir, déjà chargés avec l'UNSS et à voir avec leurs programmes) , occitan (déjà en EPI)

J'ai bon ?
Conclusion : on risque vraiment d'y passer !
Conclusion bis : si ça passe, qui est volontaire pour m'aider à maintenir les LCA ?
Conclusion ter: ça servirait à qqe chose que je propose un atelier de culture grecque l'année prochaine ? (j'ai perdu en grec, car pas enseigné en dehors de l'initiation en 4è au programme, donc je récupère mes bases pdt les congés d'été et à rythme assez faible)

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par sebiseb le Sam 9 Mai 2015 - 12:39

@Lefteris a écrit:
Pour les EPI, outre que trouver des thématiques va être capillotracté, il va falloir tenir compte des disponibilités des uns et des autres, ça va être coton.
Le mieux sera de s'arranger pour faire à tour de rôle un cours dans sa matière, l'autre collègue pourra corriger ses copies. Ca limitera les dégâts.
Le problème je pense c'est que l'on voit au travers des EPi l'idée qu'il faut faire des projets "atypiques". Les thèmes, j'en conviens sont ridicules. Pour ma part, je pense qu'il faut juste s'interroger sur ses cours (genre travaux dirigés) existants et voir si certains ne peuvent pas être partagés avec d'autres collègues qui peuvent également s'appuyer dessus. Il y a bien des textes de français sur lesquels un prof d'histoire peut s'appuyer et vice et versa.
Cela implique de rendre nos ressources disponibles aux collègues pour que chacun puissent se dire ; "tiens je pourrais utiliser ça pour mon cours de bidule" ... Et ensuite aller les uns vers les autres (faute de temps, ça peut s'ajuster par mail) pour donner un peu de cohérence. Je ne crois pas aux grands trucs qui feront la une de la presse ou même qui doivent donner lieu à toute une séquence passant par une sortie pédagogique. Il y a des trucs simples, un texte, une image, un fichier autour duquel on peut développer des choses !

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !

sebiseb
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Sphinx le Sam 9 Mai 2015 - 12:40

Merci pour tous ces commentaires positifs Embarassed

@Ergo a écrit:Sphinx: veneration
Tu l'envoies aux media, maintenant, dis ? bounce

Oh là là , je ne saurais pas m'y prendre et ça me paraîtrait très prétentieux Embarassed Surtout que ça n'a pas spécialement vocation à être pédagogique, sinon j'aurais évité les traits les plus caricaturaux comme celui que m'a fait remarquer Serge. Ca se veut juste un mouvement d'humeur en réponse à la BD débile publiée par le ministère. Si ça tourne sur Internet (en réponse à l'autre), c'est déjà bien !

Mari-aime a écrit:
Génial ! j'ai bien ri ! (Sauf la partie finale sur l'heure du déjeuner pour laquelle je suis d'accord, prendre en compte le bien être des enfants me paraît important, mais il est vrai que peu d'écoles et collèges sont équipés en préau...toujours cet écart entre la mesure et les moyens).

Chez moi, il y a un préau, mais les 550 élèves ne tiennent pas dessous. Sur le fond, je suis mitigée, d'autant que j'ai souvent des élèves qui se plaignent qu'ils n'ont que quinze minutes pour manger à la cantine tel jour de la semaine où ils passent en dernier (et que c'est pas bon). C'est pour cela que j'ai gardé dans la première case la référence au repas de la cantine qui ne passe pas (et qui n'est pas bon Razz ). Mais donner plus le temps le midi cela se fait si on peut occuper et/ou garder au chaud ceux qui ont fini de manger. C'était possible du temps où il y avait les clubs (chorale par exemple) ; mais avec la suppression de l'AE, et la doc qui va sans doute passer son temps elle aussi en réunions de concertation pour les EPI...

@Serge a écrit:J'espère qu'on pourra l'avoir en format plus grand cette BD : certaines personnes qui l'ont vue sur forum ont eu du mal à lire le texte par endroit, et sur twitter  les vignettes apparaissent malheureusement encore plus petites.

Il faut que je fasse un compte Dropbox ou quelque chose du genre alors, je suppose ? En général quand j'essaie de mettre un fichier trop gros sur le forum ça ne passe pas...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par JPhMM le Sam 9 Mai 2015 - 12:43

@Nita a écrit:
@JPhMM a écrit:
@AsarteLilith a écrit:

Bah, si tu as un prof de maths mignon, je prends aussi hein....
Mal barré ça alors... Laughing

Moi, j'en connais un, sur ce Forum même !
Et il est "demi-dieu", en plus !





(Hin hin hin, les soirées trombi ont du bon -sauf quand elles ont lieu pendant mes vacances)
Laughing

Ne rien dire, ne rien dire, ne rien dire ... Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Sphinx le Sam 9 Mai 2015 - 12:47

@sebiseb a écrit:
@Lefteris a écrit:
Pour les EPI, outre que trouver des thématiques va être capillotracté, il va falloir tenir compte des disponibilités des uns et des autres, ça va être coton.
Le mieux sera de s'arranger pour faire à tour de rôle un cours dans sa matière, l'autre collègue pourra corriger ses copies. Ca limitera les dégâts.
Le problème je pense c'est que l'on voit au travers des EPi l'idée qu'il faut faire des projets "atypiques". Les thèmes, j'en conviens sont ridicules. Pour ma part, je pense qu'il faut juste s'interroger sur ses cours (genre travaux dirigés) existants et voir si certains ne peuvent pas être partagés avec d'autres collègues qui peuvent également s'appuyer dessus. Il y a bien des textes de français sur lesquels un prof d'histoire peut s'appuyer et vice et versa.

Oui, mais ça, c'était avant. Ils ont soigneusement fait en sorte de nous déconnecter de l'histoire dans les nouveaux programmes. Avant on voyait les choses en parallèle année après année, maintenant, les programmes de français, c'est le f**toir.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Lefteris le Sam 9 Mai 2015 - 13:43

@sebiseb a écrit:
@Lefteris a écrit:
Pour les EPI, outre que trouver des thématiques va être capillotracté, il va falloir tenir compte des disponibilités des uns et des autres, ça va être coton.
Le mieux sera de s'arranger pour faire à tour de rôle un cours dans sa matière, l'autre collègue pourra corriger ses copies. Ca limitera les dégâts.
Le problème je pense c'est que l'on voit au travers des EPi l'idée qu'il faut faire des projets "atypiques". Les thèmes, j'en conviens sont ridicules. Pour ma part, je pense qu'il faut juste s'interroger sur ses cours (genre travaux dirigés) existants et voir si certains ne peuvent pas être partagés avec d'autres collègues qui peuvent également s'appuyer dessus. Il y a bien des textes de français sur lesquels un prof d'histoire peut s'appuyer et vice et versa.
Cela implique de rendre nos ressources disponibles aux collègues pour que chacun puissent se dire ; "tiens je pourrais utiliser ça pour mon cours de bidule" ... Et ensuite aller les uns vers les autres (faute de temps, ça peut s'ajuster par mail) pour donner un peu de cohérence. Je ne crois pas aux grands trucs qui feront la une de la presse ou même qui doivent donner lieu à toute une séquence passant par une sortie pédagogique. Il y a des trucs simples, un texte, une image, un fichier autour duquel on peut développer des choses !
Si c'est pour l'histoire-français, pas la peine d'inventer quelque chose de nouveau, ça existait quand les programmes étaient connectés.
Et puis, chacun faisait déjà de l’interdisciplinarité au sein de sa propre matière : il ne me viendrait pas à l'idée de ne pas faire un petit cours d'histoire sur l'époque d'un auteur, au même titre que le professeur d'histoire explique du français quand il travaille sur un document écrit. Donc ou bien les EPI seront des usines à gaz avec des liens tirés par les cheveux, dignes des pires projets actuels, ou bien réinventeront l'eau chaude en compliquant les choses (en retirant des heures au passage).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Lefteris le Sam 9 Mai 2015 - 13:45

@Sphinx a écrit:
@sebiseb a écrit:
@Lefteris a écrit:
Pour les EPI, outre que trouver des thématiques va être capillotracté, il va falloir tenir compte des disponibilités des uns et des autres, ça va être coton.
Le mieux sera de s'arranger pour faire à tour de rôle un cours dans sa matière, l'autre collègue pourra corriger ses copies. Ca limitera les dégâts.
Le problème je pense c'est que l'on voit au travers des EPi l'idée qu'il faut faire des projets "atypiques". Les thèmes, j'en conviens sont ridicules. Pour ma part, je pense qu'il faut juste s'interroger sur ses cours (genre travaux dirigés) existants et voir si certains ne peuvent pas être partagés avec d'autres collègues qui peuvent également s'appuyer dessus. Il y a bien des textes de français sur lesquels un prof d'histoire peut s'appuyer et vice et versa.

Oui, mais ça, c'était avant. Ils ont soigneusement fait en sorte de nous déconnecter de l'histoire dans les nouveaux programmes. Avant on voyait les choses en parallèle année après année, maintenant, les programmes de français, c'est le f**toir.
Il est vrai qu'il est difficile de faire en parallèle la littérature du Songaï et de Monomotapa Rolling Eyes

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par Iphigénie le Sam 9 Mai 2015 - 13:51

Mais vous ne pensez pas que l'"interdisciplinarité" des Epi se transformera très vite en ce qu'on voit pour les explorations en lycée?
La première année pour "littérature et société" on a eu deux collègues volontaires qui ont pris le même groupe sur une demi année chacun (pas ensemble, hein!)
et maintenant on donne L&S soit à un prof de lettres soit à un prof d'histoire pour compléter les EDT, point barre.
Et dans l'année, ils font une sortie sur un jour à deux...

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par AsarteLilith le Sam 9 Mai 2015 - 13:55

@JPhMM a écrit:
@Nita a écrit:
@JPhMM a écrit:
Mal barré ça alors... Laughing

Moi, j'en connais un, sur ce Forum même !
Et il est "demi-dieu", en plus !





(Hin hin hin, les soirées trombi ont du bon -sauf quand elles ont lieu pendant mes vacances)
Laughing

Ne rien dire, ne rien dire, ne rien dire ... Razz

Parle vite, que je ne t'assomme ! (référence inside !)

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par JPhMM le Sam 9 Mai 2015 - 14:05

@AsarteLilith a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Nita a écrit:

Moi, j'en connais un, sur ce Forum même !
Et il est "demi-dieu", en plus !





(Hin hin hin, les soirées trombi ont du bon -sauf quand elles ont lieu pendant mes vacances)
Laughing

Ne rien dire, ne rien dire, ne rien dire ... Razz

Parle vite, que je ne t'assomme ! (référence inside !)
Je ne suis pas une Flèche, je ne comprends pas les références... Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par AsarteLilith le Sam 9 Mai 2015 - 14:23

Bravo ! Mais comme Harpagon, tu retiens...des infos !^^

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: La réforme du collège expliquée en BD par le gouvernement

Message par JPhMM le Sam 9 Mai 2015 - 14:31

Membres => Trier par : Nombre de messages + Ordre : Décroissant.

Rolling Eyes Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum