NVB en crise ?

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Cleroli le Dim 10 Mai 2015 - 11:01

@sebiseb a écrit:  Lors de la réforme des LP j'ai du me reconvertir de prof d'atelier à construction. Cette matière est régulièrement mise à mal par certains inspecteurs eux-mêmes qui considèrent que les profs d'atelier peuvent l'enseigner. Ça fait 15 ans que j'enseigne dans des (2) disciplines dont on supprime par vague des postes, donc je sais de quoi je parle. Merci pour la leçon, et je n'ai pas vu beaucoup de prof' de Lettres avec des pancartes aux portes de mon bahut😕 .

Ce que vivent les profs de l'enseignement pro est inadmissible mais ce n'est pas une raison pour que le principe soit étendu à tous.

@sebiseb a écrit:Je connais beaucoup d'établissements qui vendent les LCA ou les classes bilangues pour attirer les enfants "plus" favorisés. Les CdE développent pleins de stratégies pour ne pas perdre de moyens, et ce n'est pas en cherchant les élèves à problème (même s'ils mettent en place des classes de soutien / relais).
je t'invite à faire un tour dans l'établissement (public) de mes enfants. Les latinistes sont regroupés dans deux classes, celles qui comprennent les élèves les moins "faciles" et les moins scolaires. Le CDE (et ses prédécesseurs) part sûrement de l'idée que les latinistes sont "bons" par essence, ce qui n'est pas le cas pourtant (option ouverte à tous, sans sélection, contrairement à l'anglais euro). La conclusion est simple : ma fille, en 3ème, est depuis 2 ans dans une classe très faible et remuante, dans laquelle la "tête de classe" est formée par 4 élèves, dont 2 seulement sont latinistes, les autres latinistes formant le "milieu" ou le "fond" de la classe (je suis parent délégué, je parle de ce que je constate en conseil de classe). Ta vision des "classes latinistes, classes d'évitement" est à ranger du côté des souvenirs d'un temps lointain.
PS: ma fille va poursuivre le latin en 2de, par choix, mais sa camarade qui s'en sort très bien hésite : ses parents m'ont dit qu'ils redoutaient de la pénaliser encore au lycée vu le type de classes qui regroupent les malheureux latinistes.

@sebiseb a écrit:Je pense simplement qu'il faut que l'on fasse évoluer notre façon de travailler (moins individuel, plus collective), notre rapport avec les élèves et parents.
Qu'il faille faire évoluer notre façon de travailler, pourquoi pas, mais faisons déjà un bilan de ce qui se pratique en lycée (AP, EE) avant de généraliser le principe au collège.
Pour le rapport profs-parents ou profs-élèves, commençons par restaurer l'autorité du prof qui est mise à mal depuis des décennies. Ce rapport est inégal au point que les parents nous suspectent de tous les maux et refusent, pour bcp d'eux, de voir les difficultés de leurs enfants, préférant supposer que les profs sont de mauvais juges (après tout, vu le manque de considération dont nous sommes victimes de la part de nos ministres successifs, ils ont raison de le penser).


Dernière édition par Cléroli le Dim 10 Mai 2015 - 11:07, édité 1 fois

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Cath le Dim 10 Mai 2015 - 11:04

@sebiseb a écrit:
Je pense simplement qu'il faut que l'on fasse évoluer notre façon de travailler (moins individuel, plus collective), notre rapport avec les élèves et parents.
Mais ça veut dire quoi, en clair ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par hypermnestre le Dim 10 Mai 2015 - 11:35

@sebiseb a écrit:
Je connais beaucoup d'établissements qui vendent les LCA ou les classes bilangues pour attirer les enfants "plus" favorisés.
Juste une remarque sur ce point : pour les LCA, cela s'appelle une légende urbaine. Je ne connais aucun collège qui ne propose pas le latin. Aucun. Donc je ne vois pas quel établissement miserait sur une option proposée par tous pour attirer les "élèves les plus favorisés".

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Cath le Dim 10 Mai 2015 - 11:43

Et pour la plupart des élèves, entrer au collège, ça veut dire entrer dans le collège du secteur parce que c'est le seul pour lequel il y a un transport scolaire. Alors le "choix"...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par sebiseb le Dim 10 Mai 2015 - 12:10

@celitian a écrit:
@sebiseb a écrit:Lors de la réforme des LP j'ai du me reconvertir de prof d'atelier à construction. Cette matière est régulièrement mise à mal par certains inspecteurs eux-mêmes qui considèrent que les profs d'atelier peuvent l'enseigner. Ça fait 15 ans que j'enseigne dans des (2) disciplines dont on supprime par vague des postes, donc je sais de quoi je parle. Merci pour la leçon, et je n'ai pas vu beaucoup de prof' de Lettres avec des pancartes aux portes de mon bahut😕

Je connais beaucoup d'établissements qui vendent les LCA ou les classes bilangues pour attirer les enfants "plus" favorisés. Les CdE développent pleins de stratégies pour ne pas perdre de moyens, et ce n'est pas en cherchant les élèves à problème (même s'ils mettent en place des classes de soutien / relais).

Je pense simplement qu'il faut que l'on fasse évoluer notre façon de travailler (moins individuel, plus collective), notre rapport avec les élèves et parents.

Tu as des enfants ? la plupart des parents ne souhaitent pas que leurs enfants se retrouvent dans des classes pourries où les profs ne peuvent pas faire cours, où le niveau est tellement bas que des gamins moyens sont jugés comme étant excellents.
A force de supprimer les classes relais/soutien...et de garder tout le monde dans le système classique, tout est aligné vers le bas, je n'ose pas imaginer le jour où les classes de SEGPA seront supprimées.
Une petite anecdote, une collègue "extrême gauche" à fond a laissé son fils dans un collège ZEP au nom de la mixité sociale, du non-élitisme, son fils était excellent mais arrivé au lycée, il s'est planté car il n'avait jamais eu besoin de travailler, résultat ses petits-enfants sont tous dans le privé.

Tu penses vraiment qu'en changeant "notre façon de travailler" nous allons régler tous les problèmes qui sont dus à une évolution sociétale ?
Oui, je l'ai dit un de mes fils entrera au collège en 2016. Donc, je suis TRÈS concerné.
Je ne suis pas pour la suppression des classes relais ou SEGPA, mais je n'ai pas vu dans la réforme que l'on évoquait leurs suppressions ?

On a tous des anecdotes dans un sens ou dans l'autre. Et je ne comprends pas bien, parce que les opposants les plus farouches à la réforme affirment haut et fort que le latin et le grec ne sont pas un moyen de trier les "bons" des "mauvais", mais précisent que si la réforme passe ils mettront leur progéniture dans le privé parce qu'eux, sous-entendu, proposeront ce moyen de sélection (ce qui au passage est faux, car les textes seront transposés à l'identique et la souplesse des directeurs du privé très limitées dès lors qu'ils sont sous contrat). angedemon

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !

sebiseb
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Daphné le Dim 10 Mai 2015 - 12:14

@sebiseb a écrit:
@celitian a écrit:
@sebiseb a écrit:Lors de la réforme des LP j'ai du me reconvertir de prof d'atelier à construction. Cette matière est régulièrement mise à mal par certains inspecteurs eux-mêmes qui considèrent que les profs d'atelier peuvent l'enseigner. Ça fait 15 ans que j'enseigne dans des (2) disciplines dont on supprime par vague des postes, donc je sais de quoi je parle. Merci pour la leçon, et je n'ai pas vu beaucoup de prof' de Lettres avec des pancartes aux portes de mon bahut😕

Je connais beaucoup d'établissements qui vendent les LCA ou les classes bilangues pour attirer les enfants "plus" favorisés. Les CdE développent pleins de stratégies pour ne pas perdre de moyens, et ce n'est pas en cherchant les élèves à problème (même s'ils mettent en place des classes de soutien / relais).

Je pense simplement qu'il faut que l'on fasse évoluer notre façon de travailler (moins individuel, plus collective), notre rapport avec les élèves et parents.

Tu as des enfants ? la plupart des parents ne souhaitent pas que leurs enfants se retrouvent dans des classes pourries où les profs ne peuvent pas faire cours, où le niveau est tellement bas que des gamins moyens sont jugés comme étant excellents.
A force de supprimer les classes relais/soutien...et de garder tout le monde dans le système classique, tout est aligné vers le bas, je n'ose pas imaginer le jour où les classes de SEGPA seront supprimées.
Une petite anecdote, une collègue "extrême gauche" à fond a laissé son fils dans un collège ZEP au nom de la mixité sociale, du non-élitisme, son fils était excellent mais arrivé au lycée, il s'est planté car il n'avait jamais eu besoin de travailler, résultat ses petits-enfants sont tous dans le privé.

Tu penses vraiment qu'en changeant "notre façon de travailler" nous allons régler tous les problèmes qui sont dus à une évolution sociétale ?
Oui, je l'ai dit un de mes fils entrera au collège en 2016. Donc, je suis TRÈS concerné.
Je ne suis pas pour la suppression des classes relais ou SEGPA, mais je n'ai pas vu dans la réforme que l'on évoquait leurs suppressions ?
Ce n'est pas dans le cadre de la réforme que ces classes sont menacées de suppression, c'est tout court !
Demande des mêmes syndicats que les pro-réformes, au nom de l'inclusion, contre les discriminations ghettoïsation....
Rolling Eyes

On a tous des anecdotes dans un sens ou dans l'autre. Et je ne comprends pas bien, parce que les opposants les plus farouches à la réforme affirment haut et fort que le latin et le grec ne sont pas un moyen de trier les "bons" des "mauvais", mais précisent que si la réforme passe ils mettront leur progéniture dans le privé parce qu'eux, sous-entendu, proposeront ce moyen de sélection (ce qui au passage est faux, car les textes seront transposés à l'identique et la souplesse des directeurs du privé très limitées dès lors qu'ils sont sous contrat). angedemon

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Ilse le Dim 10 Mai 2015 - 12:19

Je suis contre :
- la fin de l'accompagnement éducatif : aide aux devoirs, club lecture, club informatique, club europe dans mon collège
- l'AP prise sur les heures de cours (et non en plus, comme maintenant) . Je me suis battue au CA pour qu'il y ait de l'AP en maths et français (1h/semaine) en 5è et 4è pour ne pas laisser les élèves en difficulté (et j'ai réussi ! on le fait depuis 2 ans)...

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par VanGogh59 le Dim 10 Mai 2015 - 12:26

Imaginer qu'avec l'interdisciplinarité à tout crin, on va améliorer le niveau des élèves me semble vraiment relever de la naïveté la plus béate. Imaginer qu'on va pouvoir également contraindre une majorité de professeurs qui sont contre jouer le jeu (surtout avec des propos aussi méprisants à notre encontre de notre "chère ministre") relève là quasiment de l'inculture historique....

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Cath le Dim 10 Mai 2015 - 12:29

@sebiseb a écrit:
Je ne suis pas pour la suppression des classes relais ou SEGPA, mais je n'ai pas vu dans la réforme que l'on évoquait leurs suppressions ?
Si tu enseignes en LP, tu dois en avoir entendu parler depuis 2 ans : les segpa vont être supprimées au profit de l'"inclusion" de ces élèves dans les classes ordinaires. Y compris en LP.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par ycombe le Dim 10 Mai 2015 - 12:31

@VanGogh59 a écrit:Imaginer qu'avec l'interdisciplinarité à tout crin, on va améliorer le niveau des élèves me semble vraiment relever de la naïveté la plus béate. Imaginer qu'on va pouvoir également contraindre une majorité de professeurs qui sont contre jouer le jeu (surtout avec des propos aussi méprisants à notre encontre de notre "chère ministre") relève là quasiment de l'inculture historique....
Quand bien même les professeurs joueraient le jeu, l'interdisciplinarité n'améliore pas le niveau des élèves. Dans le mode paranoïaque, on pourrait imaginer que le ministère a choisi ça pour faire semblant de faire quelque chose, en choisissant sciemment une idée qui heurte les enseignants (travailler à plusieurs sans temps de concertation) pour pouvoir au moment de l'échec accuser les enseignants d'avoir traîné les pieds et de ne pas l'avoir vraiment mis en place.

De toutes façons à la fin, ce sont les enseignants qui sont responsables de l'échec.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par sebiseb le Dim 10 Mai 2015 - 12:40

@Cath a écrit:
@sebiseb a écrit:
Je ne suis pas pour la suppression des classes relais ou SEGPA, mais je n'ai pas vu dans la réforme que l'on évoquait leurs suppressions ?
Si tu enseignes en LP, tu dois en avoir entendu parler depuis 2 ans : les segpa vont être supprimées au profit de l'"inclusion" de ces élèves dans les classes ordinaires. Y compris en LP.
Donc pourquoi le ministère continu-t-il a attribué des heures dans la DGH, et même en heures exceptionnelles flêchées ?

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !

sebiseb
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Docteur OX le Dim 10 Mai 2015 - 12:51


Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Cath le Dim 10 Mai 2015 - 12:51

@sebiseb a écrit:
@Cath a écrit:
@sebiseb a écrit:
Je ne suis pas pour la suppression des classes relais ou SEGPA, mais je n'ai pas vu dans la réforme que l'on évoquait leurs suppressions ?
Si tu enseignes en LP, tu dois en avoir entendu parler depuis 2 ans : les segpa vont être supprimées au profit de l'"inclusion" de ces élèves dans les classes ordinaires. Y compris en LP.
Donc pourquoi le ministère continu-t-il a attribué des heures dans la DGH, et même en heures exceptionnelles flêchées ?
Parce que ce n'est pas encore fait, pardi. Tout le monde sait que c'est programmé.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par kero le Dim 10 Mai 2015 - 12:52

Seule ?

Avec elle, il y a juste deux syndicats, la présidence et le premier ministre, le MEDEF. J'oublie qui ?

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Docteur OX le Dim 10 Mai 2015 - 12:54

@kero a écrit:Seule ?

Avec elle, il y a juste deux syndicats, la présidence et le premier ministre, le MEDEF. J'oublie qui ?

Mila SA, Laurence DC, Phil Méirieu, Luc Cédelle etc...

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par kero le Dim 10 Mai 2015 - 12:56

La FCPE.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Cleroli le Dim 10 Mai 2015 - 13:03

@sebiseb a écrit:
On a tous des anecdotes dans un sens ou dans l'autre. Et je ne comprends pas bien, parce que les opposants les plus farouches à la réforme affirment haut et fort que le latin et le grec ne sont pas un moyen de trier les "bons" des "mauvais", mais précisent que si la réforme passe ils mettront leur progéniture dans le privé parce qu'eux, sous-entendu, proposeront ce moyen de sélection (ce qui au passage est faux, car les textes seront transposés à l'identique et la souplesse des directeurs du privé très limitées dès lors qu'ils sont sous contrat). angedemon

N'extrapole pas à partir de ce que tu as lu/entendu de quelques uns. Ainsi, si je prends mon cas, je ne songe pas scolariser mes enfants dans le privé à partir de 2016 et je ne suis sûrement pas la seule. En revanche, je ferai grève le 19 pour éviter ce que je considère être une mauvaise réforme.
Quant aux anecdotes, pour t'avoir lu sans te répondre jusqu'à présent, j'ai cru comprendre que tu en étais friand quand ça sert ton propos Rolling Eyes

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Reine Margot le Dim 10 Mai 2015 - 13:12

@sebiseb a écrit:[

On a tous des anecdotes dans un sens ou dans l'autre. Et je ne comprends pas bien, parce que les opposants les plus farouches à la réforme affirment haut et fort que le latin et le grec ne sont pas un moyen de trier les "bons" des "mauvais", mais précisent que si la réforme passe ils mettront leur progéniture dans le privé parce qu'eux, sous-entendu, proposeront ce moyen de sélection (ce qui au passage est faux, car les textes seront transposés à l'identique et la souplesse des directeurs du privé très limitées dès lors qu'ils sont sous contrat). angedemon

Ou plutôt parce qu'ils veulent un enseignement exigeant pour leurs enfants, ou au moins qu'ils puissent travailler sereinement?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par fracflo le Dim 10 Mai 2015 - 13:13

@Docteur OX a écrit:
@kero a écrit:Seule ?

Avec elle, il y a juste deux syndicats, la présidence et le premier ministre, le MEDEF. J'oublie qui ?

Mila SA, Laurence DC, Phil Méirieu, Luc Cédelle etc...

Vous avez également oublié François Durpaire.

fracflo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Paddy le Dim 10 Mai 2015 - 13:14

@Docteur OX a écrit:
@kero a écrit:Seule ?

Avec elle, il y a juste deux syndicats, la présidence et le premier ministre, le MEDEF. J'oublie qui ?

Mila SA, Laurence DC, Phil Méirieu, Luc Cédelle etc...

Et, cerise sur le cageot, Dubet.

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par sebiseb le Dim 10 Mai 2015 - 13:20

@Reine Margot a écrit:
Ou plutôt parce qu'ils veulent un enseignement exigeant pour leurs enfants, ou au moins qu'ils puissent travailler sereinement?
Tu sais vraiment ce qui se passe dans le privé (sous-contrat) ? Sereinement peut-être, mais exigeant ça dépend des établissements ... Je ne parle même pas des CdE qui ont affrété des bus pour se rendre à la manif' pour tous ! Qui font des messes à la place des cours Twisted Evil

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !

sebiseb
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Reine Margot le Dim 10 Mai 2015 - 13:23

@sebiseb a écrit:
@Reine Margot a écrit:
Ou plutôt parce qu'ils veulent un enseignement exigeant pour leurs enfants, ou au moins qu'ils puissent travailler sereinement?
Tu sais vraiment ce qui se passe dans le privé (sous-contrat) ? Sereinement peut-être, mais exigeant ça dépend des établissements ... Je ne parle même pas des CdE qui ont affrété des bus pour se rendre à la manif' pour tous ! Qui font des messes à la place des cours Twisted Evil

Les établissements exigeants sont connus par le bouche à oreille, certes il y a les bahuts privés moins bien cotés et moins exigeants sur le public accueilli mais les bons bahuts ça se sait.
Pour l'aspect confessionnel on peut passer à côté si l'enseignement en vaut la peine, mais je doute qu'un établissement sous contrat ait le droit de faire des messes à la place des cours obligatoires.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par sebiseb le Dim 10 Mai 2015 - 13:27

@Reine Margot a écrit:
Pour l'aspect confessionnel on peut passer à côté si l'enseignement en vaut la peine, mais je doute qu'un établissement sous contrat ait le droit de faire des messes à la place des cours obligatoires.
Et le rectorat ferme souvent les yeux, rappelle à l'ordre que si la CFDT (car les autres syndicats représentatifs sont souvent d’obédience catho') lui signale ces abus ... Mais ça ne va jamais jusqu'à une remise en question du contrat !

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !

sebiseb
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Ventre-Saint-Gris le Dim 10 Mai 2015 - 13:42



@sebiseb a écrit:Je ne parle même pas des CdE qui ont affrété des bus pour se rendre à la manif' pour tous ! Qui font des messes à la place des cours Twisted Evil
Qui ont fait manifester leurs élèves après une messe ?

Faut pas y aller trop fort quand tu joues au troll, parce que ça commence à se voir beaucoup, là.

Bonne continuation.

Ventre-Saint-Gris
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par celitian le Dim 10 Mai 2015 - 13:44

@Reine Margot a écrit:
@sebiseb a écrit:
@Reine Margot a écrit:
Ou plutôt parce qu'ils veulent un enseignement exigeant pour leurs enfants, ou au moins qu'ils puissent travailler sereinement?
Tu sais vraiment ce qui se passe dans le privé (sous-contrat) ? Sereinement peut-être, mais exigeant ça dépend des établissements ... Je ne parle même pas des CdE qui ont affrété des bus pour se rendre à la manif' pour tous ! Qui font des messes à la place des cours Twisted Evil

Les établissements exigeants sont connus par le bouche à oreille, certes il y a les bahuts privés moins bien cotés et moins exigeants sur le public accueilli mais les bons bahuts ça se sait.
Pour l'aspect confessionnel on peut passer à côté si l'enseignement en vaut la peine, mais je doute qu'un établissement sous contrat ait le droit de faire des messes à la place des cours obligatoires.
Mon enfant a un cours de catéchisme toutes les semaines et, effectivement, 1 ou 2 fois dans l'année il y a une messe sur les cours mais aucune obligation d'y assister. Mais le reste du temps, les profs peuvent faire cours normalement, donner des devoirs, punir alors que dans le collège public de notre zone c'est impossible.

Et Sebiseb si tu es en LP, tu as bien du voir la chute catastrophique du niveau des élèves à cause de toutes les réformes subies ; les enfants issus des milieux défavorisés ont besoin de faire du disciplinaire, du soutien et croire qu'ils vont pouvoir s'améliorer en leur faisant construire des cabanes dans la cour Rolling Eyes


celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB en crise ?

Message par Ilse le Dim 10 Mai 2015 - 13:44

@kero a écrit:La FCPE.
L'UNEF et la FIDL ont voté aussi la réforme.

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum