Les traitements des enseignants français 1960 - 2004.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les traitements des enseignants français 1960 - 2004.

Message par invitéW le Dim 10 Mai 2015 - 9:21

Résumé :
En nous appuyant sur une reconstruction des grilles indiciaires des enseignants, échelon par échelon, pour les instituteurs, agrégés et certifiés, maîtres de conférences et professeurs des universités, de 1960 à 2004, nous montrons que la valeur des carrières des agrégés du secondaire et des professeurs des universités, définie comme somme actualisée et espérée des salaires nets réels sur le cycle de vie professionnelle, a baissé d’environ 20% en 25 ans, de 1981 à 2004. Cette baisse est due pour l’essentiel à une érosion de 15% de la valeur réelle du point d’indice, à laquelle il faut ajouter l’alourdissement des cotisations obligatoires, durant la période considérée. Si les traitements nets associés à un échelon donné de la carrière des professeurs certifiés ont bien subi une érosion de pouvoir d’achat de l’ordre de 20%, les mesures de revalorisation de carrière mises en place à partir de 1990 constituent des compensations partielles, qui conduisent, pour ce qui les concerne, à un jugement plus
nuancé. Enfin, la situation des instituteurs ne s’est pas dégradée, mais uniquement en raison des compensations offertes par la création du corps des professeurs des écoles. Nous discutons ensuite les ressorts possibles de ce « tournant de la rigueur », qui remonte à 1983, du point de vue de l’économie politique, et formulons l’hypothèse qu’il comporte d’importants coûts sociaux à long terme, en partie cachés, sous forme d’aggravation du risque moral, de baisse de la qualité et de la productivité du service, et sous forme d’anti-sélection dans les recrutements.

MOTS CLEF : FONCTION PUBLIQUE. SALAIRES. PERSONNEL. EDUCATION. ENSEIGNANTS

http://ces.univ-paris1.fr/membre/Gary-Bobo/fonctionnaires06g.pdf


invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traitements des enseignants français 1960 - 2004.

Message par Spinoza1670 le Dim 10 Mai 2015 - 9:59

Rapport a écrit:Enfin, la situation des instituteurs ne s’est pas dégradée, mais uniquement en raison des compensations offertes par la création du corps des professeurs des écoles.
Il faudrait voir dans le détail.
La retraite des instits, par exemple, était à 55 ans.
Cela s'est donc beaucoup dégradé sur ce point.
A 62 ans, "pomme de reinette et pomme d'api", c'est chouette !

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les traitements des enseignants français 1960 - 2004.

Message par Daphné le Dim 10 Mai 2015 - 10:27

Oui mais ils sont passés de fonctionnaires de catégorie B à catégorie A.
Et ne sont plus recrutés à 18 ans à l'Ecole Normale.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum