Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel est votre état d'esprit face au PS aujourd'hui ?

2% 2% 
[ 4 ]
7% 7% 
[ 12 ]
1% 1% 
[ 2 ]
59% 59% 
[ 97 ]
28% 28% 
[ 46 ]
2% 2% 
[ 3 ]
 
Total des votes : 164

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Cath le Lun 11 Mai 2015, 10:30

Visiblement ils ont raison : beaucoup ici écrivent qu'ils ne voteront plus pour eux sauf...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Whypee le Lun 11 Mai 2015, 20:24

@Cath a écrit:Visiblement ils ont raison : beaucoup ici écrivent qu'ils ne voteront plus pour eux sauf...

Je suis arrivé à un point où je préfère m'abstenir, ou voter blanc si vraiment on les comptabilise.

Si seulement on pouvait avoir un(e) candidat(e) honnête, intègre, intelligent(e), droit(e), entouré(e) de personnes à son image. Ni de droite ni de gauche mais efficace. Du neuf quoi ! Mais une mec ou une nana comme ça finirait avec une balle dans la tête, dans un étang, ...

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Ascagne le Lun 11 Mai 2015, 22:14

Si seulement on pouvait avoir un(e) candidat(e) honnête, intègre, intelligent(e), droit(e), entouré(e) de personnes à son image. Ni de droite ni de gauche mais efficace. Du neuf quoi ! Mais une mec ou une nana comme ça finirait avec une balle dans la tête, dans un étang, ...

Euh, tu décris Bayrou, là, non ?
Attention, je prépare le bouclier ! Very Happy

Plus sérieusement, je soupire un peu quand je vois ce genre de message. Bayrou, entre 2007 et 2012, est passé par toutes les embûches possibles pour essayer de présenter justement cette option-là... Quand l'élection arrive, on dit "Ah, Bayrou, mais..." et puis ensuite on se reprend à rêver.

D'ailleurs, concernant Bayrou, les commentateurs l'ont souvent présenté comme "seul" (alors qu'il a toujours été entouré de personnalités peu connues, mais qui gagneraient à l'être plus que d'autres), alors que de l'autre côté, un Hollande ne pouvait être présenté que comme "bien entouré" - c'est un gros parti, voyez-vous... Regardez le résultat, et notamment ce que produit la solidarité gouvernementale aujourd'hui à propos de la réforme : je me dis "encore heureux qu'il y ait quelques ministres ou secrétaires d'État et des députés PS sérieux, parce que sinon..." Rolling Eyes


Dernière édition par Ascagne le Lun 11 Mai 2015, 22:20, édité 2 fois

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Guillaume le Grand le Lun 11 Mai 2015, 22:15

Demain, je continuerai à refuser de voter Very Happy

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Ascagne le Lun 11 Mai 2015, 22:20

Demain, je continuerai à refuser de voter

Le problème de l'abstentionnisme, c'est qu'il empêche, par nature, de faire advenir la situation qui te pousserait à ne plus refuser de voter.

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Guillaume le Grand le Lun 11 Mai 2015, 22:36

Mon abstentionnisme est purement idéologique. Mais c'est un débat trop long et surtout un hors-sujet par rapport au thème du fil

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par stench le Lun 11 Mai 2015, 22:41

@Guillaume le Grand a écrit:Demain, je continuerai à refuser de voter Very Happy

Pareil. Very Happy

EDIT : je constate aussi que nos avatars sont sensiblement identiques, il n'y a qu'une question de couleurs en fait Razz

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Guillaume le Grand le Lun 11 Mai 2015, 22:48

@stench a écrit:
@Guillaume le Grand a écrit:Demain, je continuerai à refuser de voter Very Happy

Pareil. Very Happy

EDIT : je constate aussi que nos avatars sont sensiblement identiques, il n'y a qu'une question de couleurs en fait Razz
J'en avais assez de la bobine de Kropotkine.
Et pour les couleurs, quoi de plus normal, anar des villes, anar des champs Wink

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Sullien le Lun 11 Mai 2015, 22:49

@e-Wanderer a écrit:J'attends toujours le successeur de Chevènement… Crying or Very sad

topela

Sullien
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Pierre-Henri le Mar 12 Mai 2015, 09:18

J'ai coché la dernière case. J'ai cessé de voter à gauche il y a déjà longtemps, lorsque j'étais doctorant. Je serais plutôt compatible avec les idées du PS, mais leurs méthodes m'ont toujours inquiété : appels à la censure, intimidation intellectuelle, refus du dialogue, incapacité à mener une réflexion politique -- à laquelle ils substituent la répétition obsessionnelle de slogans toujours identiques (réacs, conservateurs...). Leur certitude d'appartenir au camp du Bien et du Vrai les mène à commettre sans arrêt les mêmes erreurs de jugement. Je la trouve d'ailleurs vaguement inquiétante, cette certitude. J'ai rarement discuté avec un socialiste qui ne rangeait pas la société en deux catégories : le Bien (nous, les progressistes, la gauche, la justice sociale) ; le Mal (eux, les autres, les conservateurs, la réaction, les heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire).  Les choses m'ont toujours parues un peu plus compliquées.

Ce manichéisme m'est d'autant plus insupportable lorsqu'on place du côté du mal, en vrac, les latinistes, les bons élèves, ceux qui savent rédiger une dissertation, les gens cultivés, ceux qui lisent des livres, qui attachent un certain prix à la correction de la langue, ceux qui pensent que Maitre Gims ne vaut pas le Modern Jazz Quartet, que Booba n'est pas Senghor, ou qu'un sapin de noël en forme de godemiché anal géant n'a pas la même valeur artistique qu'un Giotto.

Peu après mon doctorat, quand je commençais déjà à hésiter, un militant pédagogique m'avait traité, sérieusement, d' "enseigneur de la race"  parce que j'avais un bon CV universitaire, parce que j'écrivais et que je parlais trop bien. Je ne vois aucune raison de voter pour un parti qui m'insulte de telle manière. Si, pour le PS, ceux qui aiment la culture sont tous des nazis, dans ce cas, entre la culture et eux, le choix est vite fait.

Cependant, je reste un démocrate, et la vague de protestations contre les politiques, les élus, les ministres me parait aussi trop facile et potentiellement dangereuse. A l'éducation nationale, le ou la ministre n'est qu'une figure de proue. Sur la question scolaire, par exemple, l'université partage une bonne part de la faute. Elle a donné des diplômes à trop d'idéologues déguisés en chercheurs, a assuré trop de carrières académiques sur de mauvais critères. Donc, non, le PS et Najat Vallaud-Belkacem "ne sont pas si mauvais", en tous cas pas coupables de tout. Les responsabilités sont plus diffuses que cela.


Dernière édition par Pierre-Henri le Mar 12 Mai 2015, 10:29, édité 1 fois

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Tazon le Mar 12 Mai 2015, 09:50

Ne pas voter P.S., tellement déçue, comme presque tout le monde, mais aux élections locales? Je connais personnellement ma candidate PS, de mon point de vue elle est très bien, très honnête et tout, et même, c'est important pour moi, de sensibilité réellement écologiste, mais il est clair qu'on ne peut espérer gagner une élections sans infrastructure solide, ni travailler  de façon efficace dans son mandat sans réseaux et sans compromis, et, le voudrait-elle, ce qui n'est pas le cas, envoyer balader le PS la condamnerait à ne plus exister politiquement. De là à ne pas voter pour elle, ce serait injuste envers son engagement et son courage, et vraiment idiot sur le plan de la politique locale. Et j'étais tellement remontée contre mes amis qui s'étaient amusés à voter Besancenot et m'avaient contrainte à voter Chirac, vais-je faire pareil qu'eux maintenant?  Je suis perdue dans un marais fangeux une nuit de brouillard.

Tazon
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Marie Laetitia le Mar 12 Mai 2015, 11:05

@Ascagne a écrit:
Si seulement on pouvait avoir un(e) candidat(e) honnête, intègre, intelligent(e), droit(e), entouré(e) de personnes à son image. Ni de droite ni de gauche mais efficace. Du neuf quoi ! Mais une mec ou une nana comme ça finirait avec une balle dans la tête, dans un étang, ...

Euh, tu décris Bayrou, là, non ?
Attention, je prépare le bouclier ! Very Happy

Plus sérieusement, je soupire un peu quand je vois ce genre de message. Bayrou, entre 2007 et 2012, est passé par toutes les embûches possibles pour essayer de présenter justement cette option-là... Quand l'élection arrive, on dit "Ah, Bayrou, mais..." et puis ensuite on se reprend à rêver.

D'ailleurs, concernant Bayrou, les commentateurs l'ont souvent présenté comme "seul" (alors qu'il a toujours été entouré de personnalités peu connues, mais qui gagneraient à l'être plus que d'autres), alors que de l'autre côté, un Hollande ne pouvait être présenté que comme "bien entouré" - c'est un gros parti, voyez-vous... Regardez le résultat, et notamment ce que produit la solidarité gouvernementale aujourd'hui à propos de la réforme : je me dis "encore heureux qu'il y ait quelques ministres ou secrétaires d'État et des députés PS sérieux, parce que sinon..." Rolling Eyes


topela

@Pierre-Henri a écrit:J'ai coché la dernière case. J'ai cessé de voter à gauche il y a déjà longtemps, lorsque j'étais doctorant. Je serais plutôt compatible avec les idées du PS, mais leurs méthodes m'ont toujours inquiété : appels à la censure, intimidation intellectuelle, refus du dialogue, incapacité à mener une réflexion politique -- à laquelle ils substituent la répétition obsessionnelle de slogans toujours identiques (réacs, conservateurs...). Leur certitude d'appartenir au camp du Bien et du Vrai les mène à commettre sans arrêt les mêmes erreurs de jugement. Je la trouve d'ailleurs vaguement inquiétante, cette certitude. J'ai rarement discuté avec un socialiste qui ne rangeait pas la société en deux catégories : le Bien (nous, les progressistes, la gauche, la justice sociale) ; le Mal (eux, les autres, les conservateurs, la réaction, les heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire).  Les choses m'ont toujours parues un peu plus compliquées.(...)
Cependant, je reste un démocrate, et la vague de protestations contre les politiques, les élus, les ministres me parait aussi trop facile et potentiellement dangereuse. A l'éducation nationale, le ou la ministre n'est qu'une figure de proue. Sur la question scolaire, par exemple, l'université partage une bonne part de la faute. Elle a donné des diplômes à trop d'idéologues déguisés en chercheurs, a assuré trop de carrières académiques sur de mauvais critères. Donc, non, le PS et Najat Vallaud-Belkacem "ne sont pas si mauvais", en tous cas pas coupables de tout. Les responsabilités sont plus diffuses que cela.

D'accord aussi sur ces points.
J'ai toujours l'impression que si de nombreux enseignants votent à gauche, c'est en raison d'un idéal moral de justice sociale, qui n'a pas été réalisé depuis très très longtemps par les socialistes. Et je n'en attends pas davantage des autres partis de gauche.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Stered le Mar 12 Mai 2015, 11:18

@ycombe a écrit:Je suis de gauche, je vote à gauche.
Le PS est à droite, je ne vote pas PS.

Et je ne commencerai pas demain.


topela Idem

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par PauvreYorick le Mar 12 Mai 2015, 11:33

@Stered a écrit:
@ycombe a écrit:Je suis de gauche, je vote à gauche.
Le PS est à droite, je ne vote pas PS.

Et je ne commencerai pas demain.


topela Idem

Voilà. La question des seconds tours se posant toujours, et, dans mon cas du moins, de façon de moins en moins évidente.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Pierre-Henri le Mar 12 Mai 2015, 11:53

@Marie Laetitia a écrit:
D'accord aussi sur ces points.
J'ai toujours l'impression que si de nombreux enseignants votent à gauche, c'est en raison d'un idéal moral de justice sociale, qui n'a pas été réalisé depuis très très longtemps par les socialistes. Et je n'en attends pas davantage des autres partis de gauche.

Il y a aussi des questions d'expérience personnelle. J'ai effectué mon service à l'école de cavalerie de Saumur, où j'ai fait la connaissance du style "vieille France" et lui ai découvert un certain cachet. J'ai travaillé dans le privé, où j'ai constaté que les patrons n'étaient pas tous des exploiteurs capitalistes abrutis et assoiffés de fric. Au contraire, la culture personnelle est appréciée, au moins dans certaines entreprises, où l'on cherche des gens capables de tenir une conversation soignée. Enfin, le hasard m'a mis en relation avec quelques catholiques conservateurs, avec qui je n'ai pourtant pas beaucoup de points communs, mais avec lesquels j'ai apprécié converser. Discuter théologie, art et histoire avec un catho à l'ancienne a plus de gueule qu'une trente-six-millième théorisation en français asyntaxique du triangle didactique ou des habitus bourdieusiens.

La gauche écrit trop mal, parle trop mal, pense trop mal, par automatismes, sans originalité, sans style. Je ne vois guère que Christiane Taubira, au PS, qui soit encore capable d'honorer la langue française. Elle doit se sentir bien seule.

Le PS devrait se poser la question de ce désastre culturel. Pourquoi en sont-ils venus à parler comme de mauvais collégiens, à se muer en pareilles caricatures de "d'jeunz" branchouilles, incultes et vides ? Pour qui les éructations adolescentes de Daniel Cohn-Bendit, assénées de sa voix aigre, sont-elles autre chose qu'une souffrance auditive ? Qui peut lire deux pages de Philippe Meirieu sans ressentir une envie de sieste ? Qui ne remarque pas que Laurent Lafforgue, par exemple, même si l'on est pas d'accord avec lui, l'éparpille en deux phrases, l'éclate dans les grandes largeurs, l'atomise, lui et tout le ban et l'arrière-ban des pédagogistes, qu'il les renvoie au néant ?

Politiquement, le danger est réel pour la gauche, puisqu'elle a perdu son pouvoir d'attraction culturelle. S'il n'y avait pas eu Sarkozy, si l'UMP avait choisi un chef un peu moins vulgaire, ou plus discret dans son inculture, nombre de gens seraient passés à droite avec armes et bagages. A cause de sa Princesse de Clèves, il a manqué la chance de retourner une bonne partie des intellectuels.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Carnyx le Mar 12 Mai 2015, 11:54

Cripure a écrit:
@Whypee a écrit:
@AsarteLilith a écrit:Je ne voterai PS que s'ils sont face au FN en 2nd tour.

Moi, j'irai à la pêche.
Je mettrai une jolie photo de Belkacem, de Le Guen et de Savary dans l'enveloppe Smile
C’est une bonne idée !  Very Happy

Cette bien-pensance qu’incarne le PS a son côté ridicule mais surtout elle sert à masquer et à légitimiter une oppression économique, sociale et politique et à sauvegarder des intérêts de classe.
La Najat-qui-pouffe devient un pendant du sourire de la Ségolène de Muray, elle est le condensé de cette pensée de dames patronnesses.

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par V.Marchais le Mar 12 Mai 2015, 12:30

"Mon père était tellement de Gauche que quand il est mort, la Gauche est morte avec lui"...
Et ça fait déjà un bail.
Perso, j'ai fait mon deuil.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Ascagne le Mar 12 Mai 2015, 12:47

@Pierre-Henri a écrit:Leur certitude d'appartenir au camp du Bien et du Vrai les mène à commettre sans arrêt les mêmes erreurs de jugement.

Oui, et aussi à être contre-productifs, et très éloignés dans leurs réalisations de ce à quoi l'on aurait pu s'attendre au départ (en partie aussi parce qu'il n'y a pas qu'une manière de considérer, par exemple, la "justice sociale"...).
Je me méfie de la Weltanschauung "basique" des UMP et des PS, qui aboutit à des positions, à des décisions et à des résultats qui me font parfois vraiment écarquiller les yeux, quel que soit le niveau d'action politique concerné, de la commune à l'Élysée. L'exemple de la réforme actuelle, considéré du point de vue de nombreux enseignants qui étaient sympathisants du PS, tendrait à le montrer. Il était clair pour moi en 2012 que les électeurs "supplémentaires" ayant voté Hollande dès le premier tour par espoir seraient bien déçus (mais je ne me doutais pas que les choses iraient si mal dans certains domaines).
L'aspect contre-productif me paraît fort dangereux, parce que les travers, voire les fautes, de "progressistes" idéologiques bornés - pour ainsi dire - peuvent mettre en péril le progressisme en lequel je crois, celui qui s'appuie sur la recherche et le débat intellectuel poussé, celui qui ne s'arrête pas qu'à une opinion, certes parfois droite, mais sans assise profonde, capable d'entraîner vers certains excès. C'est ce genre de considération qui fait que j'ai du mal, aussi, avec les partis situés plus à gauche et les héritiers du grand soir... Ma pragmatique politique me pousse à regarder dubitativement ceux qui, déçus du PS, vont aller chercher plus à gauche, étant donné le contexte (mais aussi dans l'absolu) ; mais bon, je suis un de ces naïfs qui supposent qu'il faudrait tendre, politiquement, vers une approche correspondant le plus possible à la synthèse opérée par le rapprochement des trois termes de notre si exigeante devise républicaine (cette belle folie).


Dernière édition par Ascagne le Mar 12 Mai 2015, 12:56, édité 1 fois

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Thierry30 le Mar 12 Mai 2015, 12:54

L'objectif d'un résultat à 1 chiffre est désormais possible pour le PS aux futures Régionales.
Twisted Evil

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par mafalda16 le Mar 12 Mai 2015, 12:57

@V.Marchais a écrit:"Mon père était tellement de Gauche que quand il est mort, la Gauche est morte avec lui"...
Et ça fait déjà un bail.
Perso, j'ai fait mon deuil.
topela Evil or Very Mad

"je sais pas quelle tête il aurait fait en 2001 2017 en allant voter"

mafalda16
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Maieu le Mar 12 Mai 2015, 14:01

@Pierre-Henri a écrit:
Cependant, je reste un démocrate, et la vague de protestations contre les politiques, les élus, les ministres me parait aussi trop facile et potentiellement dangereuse. A l'éducation nationale, le ou la ministre n'est qu'une figure de proue. Sur la question scolaire, par exemple, l'université partage une bonne part de la faute. Elle a donné des diplômes à trop d'idéologues déguisés en chercheurs, a assuré trop de carrières académiques sur de mauvais critères. Donc, non, le PS et Najat Vallaud-Belkacem "ne sont pas si mauvais", en tous cas pas coupables de tout. Les responsabilités sont plus diffuses que cela.

Je trouve en effet assez remarquable qu'aucun des intervenants ne pose la question de la part de responsabilité des enseignants eux-mêmes dans le malaise de l'école. Il suffit de parcourir les interventions dans le débat concernant la pétition pour les LA pour se convaincre que tous ne sont pas vraiment conscients de l'enjeu.
Ce qu manque dans le discours du gouvernement, c'est exactement ce qui manque le plus souvent dans l'enseignement : la construction de problématiques.

Maieu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Ashtrak le Mar 12 Mai 2015, 15:11

@Pierre-Henri a écrit:

La gauche écrit trop mal, parle trop mal, pense trop mal, par automatismes, sans originalité, sans style. Je ne vois guère que Christiane Taubira, au PS, qui soit encore capable d'honorer la langue française. Elle doit se sentir bien seule.


Si tu considères PS = gauche, ce que tu écris ci-dessus n'a pas de sens, puisque le PS n'est plus à gauche. Si tu ne parles pas du PS et si, en conséquence, tu es capable d'évaluer la totalité des écrivains, penseurs, artistes, etc. de gauche et juger de leur piètre qualité d'écriture, d'élocution et de réflexion, je dirais, sans exagérer, que tu es extraordinaire. En conséquence, je ne peux être que complètement admiratif ! veneration

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Sullien le Mar 12 Mai 2015, 15:15

@Ashtrak a écrit:
@Pierre-Henri a écrit:

La gauche écrit trop mal, parle trop mal, pense trop mal, par automatismes, sans originalité, sans style. Je ne vois guère que Christiane Taubira, au PS, qui soit encore capable d'honorer la langue française. Elle doit se sentir bien seule.


Si tu considères PS = gauche, ce que tu écris ci-dessus n'a pas de sens, puisque le PS n'est plus à gauche. Si tu ne parles pas du PS et si, en conséquence, tu es capable d'évaluer la totalité des écrivains, penseurs, artistes, etc. de gauche et juger de leur piètre qualité d'écriture, d'élocution et de réflexion, je dirais, sans exagérer, que tu es extraordinaire. En conséquence, je ne peux être que complètement admiratif ! veneration

D'ailleurs, C. Taubira est au PRG, non ?

Sullien
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Ashtrak le Mar 12 Mai 2015, 15:49

@Sullien a écrit:
@Ashtrak a écrit:
@Pierre-Henri a écrit:

La gauche écrit trop mal, parle trop mal, pense trop mal, par automatismes, sans originalité, sans style. Je ne vois guère que Christiane Taubira, au PS, qui soit encore capable d'honorer la langue française. Elle doit se sentir bien seule.


Si tu considères PS = gauche, ce que tu écris ci-dessus n'a pas de sens, puisque le PS n'est plus à gauche. Si tu ne parles pas du PS et si, en conséquence, tu es capable d'évaluer la totalité des écrivains, penseurs, artistes, etc. de gauche et juger de leur piètre qualité d'écriture, d'élocution et de réflexion, je dirais, sans exagérer, que tu es extraordinaire. En conséquence, je ne peux être que complètement admiratif ! veneration

D'ailleurs, C. Taubira est au PRG, non ?

Tu chipotes toi ! Pierre-Henri ayant une vision globale, parfois, à la marge, il confond. Mais ce n'est pas grave, car il nous guide veneration

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Ronin le Mar 12 Mai 2015, 15:50

Je trouve, moi, qu'il dit des choses très valables.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hier j'étais électeur PS (ou pas). Demain...

Message par Pierre-Henri le Mar 12 Mai 2015, 16:21

@Ashtrak a écrit:
Si tu considères PS = gauche, ce que tu écris ci-dessus n'a pas de sens, puisque le PS n'est plus à gauche. Si tu ne parles pas du PS et si, en conséquence, tu es capable d'évaluer la totalité des écrivains, penseurs, artistes, etc. de gauche et juger de leur piètre qualité d'écriture, d'élocution et de réflexion, je dirais, sans exagérer, que tu es extraordinaire. En conséquence, je ne peux être que complètement admiratif ! veneration

Bien sûr, que le PS est de gauche, en tout cas sur les questions éducatives. Il est même d'extrême-gauche, puisque sa conception de l'égalité scolaire est d'opérer une grande table rase et de mettre tout le monde au niveau zéro : tous égaux dans la même ignorance. Rattrapés par les réalités économiques et budgétaires, qui s'imposent à tout gouvernement et les forcent à recentrer leurs politiques, les socialistes essaient de donner le change à l'éducation nationale, en étant plus gauchistes que gauchistes.

Sus, donc au latin (raciste ! "pure souche !"), sus à l'Allemand, sus aux disciplines (anti-libertaires !), sus aux filières sélectives (reproduction sociale !), sus aux notes (élitistes !), sus à la culture (forcément bourgeoise !), sus à l'histoire chronologique (réactionnaire !), sus à tout ce qui rappelle le passé honni, et en marche vers le Monde Nouveau. C'est du maoïsme soixante-huitard pur jus, première pression, avec de gros morceaux de Bourdieu dedans, libres enfants de Summerhill et patin-couffin.

Bien sûr, le PS n'est pas vraiment de gauche. Il joue à être de gauche. Ces beaux idéaux de gauche parés de toutes les vertus éducatives, d'ailleurs, il les réserve aux enfants de pauvres. Aux enfants des autres. Les notables socialistes mettent les leurs à l'abri, d'enfants. La fille de Madame la Députée continuera à faire du latin et le fils de Monsieur le Conseiller Général ira en classe bilingue. Les socialistes se contentent de projeter sur le peuple, dont ils ignorent à peu près tout, des fantasmes idéologiques d'un autre siècle, qui survivent à peine chez quelques pédagogistes cooptés pour leur capacité à répéter les mêmes sornettes depuis des décennies. Tout cela est une mystification. Mais une mystification de gauche -- ou, pour le moins, une mystification qui s'imagine de gauche.    

Pour le reste, je n'ai pas de prétention à avoir tout lu, et je ne doute pas qu'il y ait nombre de mauvais penseurs à droite. J'ai simplement retracé mon parcours personnel et tenté d'expliquer pourquoi la pensée de gauche en était venue à m'ennuyer, alors qu'au départ je baignais dedans. Au bout du compte, cela se résume à deux mots : je trouve les gens de droite, dans l'ensemble, plus cultivés et plus polis. En tout cas, ils m'ont toujours mieux accueilli, de façon plus ouverte, que les inquisiteurs de type Inrocks/Télérama/Nouvel Obs. La véritable respiration intellectuelle, pour moi, aujourd'hui, est de discuter des Sermons de Bossuet avec un membre laïc de l'ordre dominicain, ou de remarquer à quel point Lafforgue met dans le mille quand il part des ordres pascaliens pour expliquer les dysfonctionnements de l'éducation nationale.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum