[Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par ycombe le Lun 11 Mai 2015 - 13:00

On attendait depuis le départ une réaction de l'APMEP. La version courante de la position de la commission collège de cette association est en ligne sur le site du CFEM.

Le début a écrit:PROPOSITION DE TEXTE SUR LA RÉFORME DU COLLÈGE
Depuis le lancement de la réforme en 2012, nous avons constaté la continuité des textes et le maintien des
différentes étapes prévues. (Rappel historique et textes de références ; calendrier prévisionnel.)
L’esprit global de cette réforme correspond à nos revendications et l’état actuel du collège nécessite de le
réformer. Il serait dommage la rejeter dans sa globalité, mais nous devons être vigilants sur certains points.
Une réforme ambitieuse du collège nécessite des moyens, ceux proposés ne sont sans doute pas à la hauteur
des besoins. C’est pour cette raison que des précisions et des « garde-fous » sont indispensables, en
particulier pour que certaines heures ne deviennent pas des paramètres d’ajustement des services des
professeurs.
Une formation de qualité et un accompagnement des enseignants sur le terrain sont indispensables, mais le
rôle et la formation des chefs d’établissement peuvent être également déterminants. Ces derniers doivent
également être accompagnés par l’institution qui doit veiller à la mise en place de la réforme dans chaque
établissement.
Ce qui nous paraît bien :
- L’augmentation des heures d’AP, avec les réserves énoncées précédemment sur la bonne
utilisation de ces heures.
- Les heures pour des travaux en groupes à effectif réduit ou en co animation : mais comment répartir
les 3 heures hebdomadaires ?
- La volonté de proposer des liens entre les disciplines à travers les EPI. Mais là aussi, il faudrait des
documents d’accompagnement pour préciser les contenus possibles et veiller à ce que les
mathématiques y soient bien représentées.
Mais nous avons besoin de temps de concertation effectifs pour mettre en place tous ces dispositifs.
Les programmes
Un travail très important a été entamé pour construire des programmes qui soient vraiment une avancée dans
la forme et dans le choix des notions enseignées. Il est donc normal que ce travail ne soit pas complètement
abouti et mérite d’être amélioré. Nous ne pouvons que nous réjouir de la déclaration faite par le ministère de
vouloir prendre en compte réellement ce qui ressortira de cette consultation. Contrairement aux précédents
programmes, tout s’est fait dans la transparence, de nombreuses personnes ont été consultées, y compris
l’APMEP, et ces projets arrivent suffisamment tôt avant la mise en place de la réforme pour que nous ayons
le temps d’y travailler.
Il nous semble donc que nos critiques doivent être avant tout constructives.
La suite…


Dernière édition par ycombe le Dim 17 Mai 2015 - 17:48, édité 1 fois

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par ycombe le Lun 11 Mai 2015 - 13:04

On n'a pas l'impression qu'ils aient compris que l'augmentation des heures d'AP et la création des EPI se fera en diminuant les heures de cours.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par Winnie88500 le Lun 11 Mai 2015 - 14:26

Même sentiment...
Quelques remarques rapides (postées également sur le site de l'APMEP, comme Ycombe).
1) Encore cet imbroglio socle/programme.
2) Supprimer le théorème de Thalès ?! Pourtant, cela peut être travaillé avec les homothéties qui feraient leur retour (au passage, à quand le retour des projections ?).
3) Les relatifs pour se situer dans le temps n’est pas compris. Je pense qu’on parle de se repérer sur une frise chronologique où figurent des dates avant et après J.C., par exemple (exemple interdisciplinaire !).
4) La programmation et l’algorithmique : un regard critique sur les difficultés rencontrées au lycée serait intéressant.
5) Rien sur le passage à 3,5 heures en troisième ?! Alors que l’EPI devra, en plus, être inclus dedans.

Winnie88500
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par Balthazaard le Lun 11 Mai 2015 - 14:31

Peut on m'expliquer ce que peuvent être des critiques constructives sur un texte vicié à la base?

Il y en a un peu marre de ces phrases toutes faites qui signifient "on accepte n'importe quoi et on négocie à la marge sur ce que le pouvoir veut bien nous concéder par avance"

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par Al9 le Lun 11 Mai 2015 - 18:52

Ils sont un peu à côté de la plaque sur certaines questions...
APMEP a écrit:Quels sont les objectifs du travail sur les transformations : translation, symétrie, rotation ou
homothétie ? Jusqu’où aller ? Doit-on les étudier ou simplement les utiliser via un logiciel de
géométrie dynamique ?

Le programme est claire. C'est juste une élément de décoration. Translation sans vecteur, ni parallélogramme et rotation pour faire jolie (plus de polygone régulier)

APMEP a écrit:Concernant la démonstration en géométrie nous pouvons nous questionner sur les outils
disponibles. En effet, ce qui reste est très limité, à la fois pour demander aux élèves de faire des
démonstrations et pour construire une démonstration de cours.

Faire une démonstration aux élèves, nan mais ils sont fous. C'est quelque chose qui relèvera bientôt du mythe ou de la légende. Sans géométrie plane et le temps pour le faire (et la capacité des élèves à apprendre), c'est un voeu pieux.

APMEP a écrit:Peut-être serait-il mieux de supprimer le théorème de Thalès

Je propose qu'on supprime tout le reste aussi tant qu'à faire et qu'on fasse de la culture mathématique comme çà le problème sera réglé.
J'ai le désagréable impression que c'est ce vers quoi on tend et pfff, çà ne m'enchante pas.

Al9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par Al9 le Lun 11 Mai 2015 - 18:55

@Winnie88500 a écrit:

4) La programmation et l’algorithmique : un regard critique sur les difficultés rencontrées au lycée serait intéressant.

Est-ce vraiment sur le même plan ? Mes collègues de lycée l'introduisaient via des problèmes mathématiques. Ce n'est pas ce qu'on nous demande de faire pour le collège (jeu vidéo, tables de conjugaison)
On aura 2 matières à faire bien distinctes avec des objectifs distincts. Quand ils seront assez à l'aise en algorithmie, on pourra faire des maths avec.

Al9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par Peinard le Lun 11 Mai 2015 - 19:28

@ycombe a écrit:On n'a pas l'impression qu'ils aient compris que l'augmentation des heures d'AP et la création des EPI se fera en diminuant les heures de cours.
Tout à fait! J'ai eu la même impression à la lecture de ce texte!

De plus ce texte sur la réforme du collège n'aborde cette réforme que pour 1/4 du texte... les 3/4 concernent le nouveau programme...

@Balthazaard a écrit:Peut on m'expliquer ce que peuvent être des critiques constructives sur un texte vicié à la base?

Il y en a un peu marre de ces phrases toutes faites qui signifient "on accepte n'importe quoi et on négocie à la marge sur ce que le pouvoir veut bien nous concéder par avance"

Pareil; c'est quand même incroyable Shocked

Je ne commenterai pas ce projet de texte tellement je le trouve naïf et peu approfondi d'un point de vue qualitatif...

Peinard
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par Samuel DM le Lun 11 Mai 2015 - 20:38

J'ai répondu sur ton fil Ycombe.

Samuel DM
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par Winnie88500 le Lun 11 Mai 2015 - 20:55

@Al9 a écrit:Ils sont un peu à côté de la plaque sur certaines questions...
APMEP a écrit:Quels sont les objectifs du travail sur les transformations : translation, symétrie, rotation ou
homothétie ? Jusqu’où aller ? Doit-on les étudier ou simplement les utiliser via un logiciel de
géométrie dynamique ?

Le programme est claire. C'est juste une élément de décoration. Translation sans vecteur, ni parallélogramme et rotation pour faire jolie (plus de polygone régulier)
Effectivement, c'est pour décorer : dans le projet de programme, on lit, colonne 3, dans les exemples d'activités, "construire des frises, des pavages, des rosaces".
Bienheureux le prof de maths qui a une salle fixe et qui pourra ainsi l'embellir ! woohoo

Winnie88500
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par Moonchild le Lun 11 Mai 2015 - 22:13

@Peinard a écrit:
@Balthazaard a écrit:Peut on m'expliquer ce que peuvent être des critiques constructives sur un texte vicié à la base?

Il y en a un peu marre de ces phrases toutes faites qui signifient "on accepte n'importe quoi et on négocie à la marge sur ce que le pouvoir veut bien nous concéder par avance"

Pareil; c'est quand même incroyable Shocked

Je ne commenterai pas ce projet de texte tellement je le trouve naïf et peu approfondi d'un point de vue qualitatif...
Mettre aussi longtemps pour en arriver à ça... l'APMEP est vraiment en dessous de tout. Rolling Eyes

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par ycombe le Lun 11 Mai 2015 - 22:42

À la réflexion, il est impossible qu'ils n'aient pas saisi le truc avec les horaires.

J'en déduis qu'ils s'en foutent des baisses d'horaire, et qu'ils tentent de noyer le poisson en faisant comme s'ils n'avaient pas bien compris.

Ça peut expliquer le temps qu'ils ont mis à réagir: le temps de trouver comment soutenir sans avoir l'air d'approuver les baisses d'horaires ?



_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par fanette le Mar 12 Mai 2015 - 0:42

Même s'ils étaient TRES étourdis, ils ne pouvaient pas ne pas voir les 3,5 h en 3ème ! (J'avais d'ailleurs envoyé un mail au président de l'APMEP en m'étonnant de son silence, en particulier sur ces réductions d'horaires ... je n'ai pas eu de réponse ...). Je pense aussi qu'ils noient le poisson ... Evil or Very Mad

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par Winnie88500 le Mar 12 Mai 2015 - 7:45

@ycombe a écrit:À la réflexion, il est impossible qu'ils n'aient pas saisi le truc avec les horaires.
J'en déduis qu'ils s'en foutent des baisses d'horaire, et qu'ils tentent de noyer le poisson en faisant comme s'ils n'avaient pas bien compris.
Ça peut expliquer le temps qu'ils ont mis à réagir: le temps de trouver comment soutenir sans avoir l'air d'approuver les baisses d'horaires ?
C'est pourtant en contradiction avec les revendications de l’APMEP !
Extrait du dernier document sur les propositions et revendications de l'APMEP de juillet 2014
(dispo en en entier ici : http://www.apmep.fr/IMG/pdf/APMEP_-_propositions_et_revendications_-_2014-07-2.pdf ) :
"Tout au long de la scolarité obligatoire, garantir une durée minimale consacrée à l'apprentissage des mathématiques (en moyenne : au moins cinq heures hebdomadaires à l’école élémentaire, et au moins quatre heures hebdomadaires au collège et en Seconde)."

Winnie88500
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par m1m2m3 le Mar 12 Mai 2015 - 8:58

Il est fort qu'une association de professeur de mathématiques demande à enlever plus de choses que prévu:
au lieu de plaider pour les retour des équations-produits, il est proposé d'enlever aussi la factorisation et les IR... et de justifier tout ça part:
Cela pourrait préparer le travail au lycée en lui donnant du sens.
affraid

m1m2m3
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par ycombe le Mar 12 Mai 2015 - 20:35

@m1m2m3 a écrit:Il est fort qu'une association de professeur de mathématiques demande à enlever plus de choses que prévu:
au lieu de plaider pour les retour des équations-produits, il est proposé d'enlever aussi la factorisation et les IR... et de justifier tout ça part:
Cela pourrait préparer le travail au lycée en lui donnant du sens.
affraid
Ben quoi? Préparer le vide du lycée par le vide du collège, ça a du sens, non?

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par ycombe le Dim 17 Mai 2015 - 17:48


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par Al9 le Dim 17 Mai 2015 - 18:18

La lecture au début m'a fait un peu peur mais la conclusion est très juste et les remarques tout à fait fondées.


Al9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par Samuel DM le Mer 3 Juin 2015 - 9:22

LeFigaro.fr a écrit:Le 29 mai, une première séance [de table ronde avec la ministre] concernait les programmes de mathématiques. Des associations de spécialistes, des académiciens, des scientifiques se sont penchés sur la progressivité dans les programmes, la place du raisonnement et de la démonstration.

Des retours sur cette réunion ?

Samuel DM
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par doctor who le Mer 3 Juin 2015 - 9:26

@Winnie88500 a écrit:Même sentiment...
Quelques remarques rapides (postées également sur le site de l'APMEP, comme Ycombe).
1) Encore cet imbroglio socle/programme.
2) Supprimer le théorème de Thalès ?! Pourtant, cela peut être travaillé avec les homothéties qui feraient leur retour (au passage, à quand le retour des projections ?).
3) Les relatifs pour se situer dans le temps n’est pas compris. Je pense qu’on parle de se repérer sur une frise chronologique où figurent des dates avant et après J.C., par exemple (exemple interdisciplinaire !).
4) La programmation et l’algorithmique : un regard critique sur les difficultés rencontrées au lycée serait intéressant.
5) Rien sur le passage à 3,5 heures en troisième ?! Alors que l’EPI devra, en plus, être inclus dedans.

Pourtant, Thalès est toujours à faire.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par JPhMM le Mer 3 Juin 2015 - 9:31

@Winnie88500 a écrit:3) Les relatifs pour se situer dans le temps n’est pas compris. Je pense qu’on parle de se repérer sur une frise chronologique où figurent des dates avant et après J.C., par exemple (exemple interdisciplinaire !).
Il n'y a pas de zéro dans une frise chronologique... Rolling Eyes

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par Winnie88500 le Mer 3 Juin 2015 - 14:50

@JPhMM a écrit:
@Winnie88500 a écrit:3) Les relatifs pour se situer dans le temps n’est pas compris. Je pense qu’on parle de se repérer sur une frise chronologique où figurent des dates avant et après J.C., par exemple (exemple interdisciplinaire !).
Il n'y a pas de zéro dans une frise chronologique... Rolling Eyes

Je comprends bien ta remarque, je n'ai d'ailleurs pas parlé d'an zéro. Wink
Mais, il est vrai que l'on voit parfois de ces choses :




Winnie88500
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mathématiques] APMEP: Proposition de texte sur la réforme du collège (et celui de la SMF en page 1)

Message par JPhMM le Mer 3 Juin 2015 - 15:13

@Winnie88500 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Winnie88500 a écrit:3) Les relatifs pour se situer dans le temps n’est pas compris. Je pense qu’on parle de se repérer sur une frise chronologique où figurent des dates avant et après J.C., par exemple (exemple interdisciplinaire !).
Il n'y a pas de zéro dans une frise chronologique... Rolling Eyes

Je comprends bien ta remarque, je n'ai d'ailleurs pas parlé d'an zéro. Wink
Nombre de calculs sur les relatifs sont faux quand ils sont reportés sur des dates.
Auguste (né en 63 av J.-C., mort en 14 ap. J.-C.) n'a pas vécu 14 — (– 63) = 77 ans.
En l'absence du zéro, le repérage sur une frise n'est pas con-forme à un repérage sur la droite graduée. Stricto sensu, dire qu'Auguste est né en – 63 n'a pas de sens.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum