Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par Fraser le Mar 12 Mai 2015 - 16:26

Madame la Ministre,

Un certain nombre d’opposants à la réforme du collège s’expriment fortement sur les réseaux sociaux, dans les tribunes des journaux ou encore dans les émissions de radio et de télévision. Ces opposants s’expriment de manière d’autant plus virulente que les arguments fournis démontrent au mieux une méconnaissance des textes de la réforme ou de la mauvaise foi, et au pire une volonté de désinformation et d’instrumentalisation de ce projet.

Cette réforme ne doit pas être jugée à l'aune des polémiques qui ont surgi ces dernières semaines sur la prétendue suppression des classes bilangues jusque-là réservées à quelques-uns ou encore sur la disparition des options qui permettaient de constituer des filières élitistes au sein d'un collège, mais elle doit se concevoir comme un début de réponse aux enjeux de société auxquels nous devons répondre : amélioration des compétences et connaissances de tous , inclusion de tous les jeunes, citoyenneté, égalité et fraternité.

Nous souhaitons rappeler le consensus fort qui s'est dégagé sur les causes et les solutions à apporter après les évènements survenus en janvier dernier : une grande partie de ces solutions se trouvent au sein des établissements scolaires, dans les classes mais aussi en dehors et il est urgent de les mettre en place, avec l'ensemble des acteurs éducatifs.

L'Ecole est le creuset de la société de demain. Les inégalités qui se sont renforcées dans notre système éducatif approfondissent encore les inégalités générées par l'organisation de notre société. Les valeurs de respect et du vivre ensemble s'apprennent dans les écoles et les collèges à travers les enseignements du tronc commun mais aussi au quotidien dans la vie et les instances de gouvernance du collège où les élèves doivent être plus et mieux associés ainsi que dans tous les lieux et les moments de débats et de réflexion que nous pourrons introduire.

Dans une société de plus en plus complexe et technique, où les connaissances évoluent très vite et où la maîtrise et la compréhension des technologies sont obligatoires, il serait inacceptable de laisser 15% d'une classe d'âge au bord du chemin en ne préparant pas ces jeunes à prendre part à la société de demain. Demain, être citoyen, ce sera aussi maîtriser ces outils. Il serait tout autant inacceptable d'abandonner l'ambition d'un système éducatif qui s'adresse à tous, qui promeut et qui accompagne tous les élèves.

Madame la ministre, la réforme du collège a été approuvée à une large majorité (51 pour, 25 contre, une abstention) par la communauté éducative qui siège au Conseil supérieur de l’éducation (CSE) et vous n’êtes pas sans savoir que rares sont les réformes d’ampleur qui ont reçu un tel assentiment dans cette instance. Nous savons votre attachement à continuer de porter la refondation de l’Ecole et nous souhaitons, par la présente lettre, réaffirmer au-delà du vote en CSE, notre soutien à votre projet et vous faire part de notre détermination à continuer de faire progresser le collège.

En repensant la pédagogie, en donnant plus de sens aux apprentissages, en renforçant l'enseignement des langues pour tous, en favorisant le travail en équipe, en instituant une plus grande autonomie des établissements, en proposant un collège plus juste, cette réforme constitue une étape indispensable dans la construction d’un collège pour tous, adapté à notre société complexe, plurielle, ouverte sur le monde d'aujourd'hui. Pour réussir sa mise en œuvre, plusieurs conditions sont à réunir :
- La mise en place d’une formation continue qui parte des besoins des équipes, qui permette de construire des projets solides pour la rentrée 2016 et qui se fasse au sein des établissements ;
- Un accompagnement sur un temps long de ces équipes, en mobilisant toute l’institution pour ce faire ;
- Mettre bien en cohérence les nouveaux dispositifs, les programmes rénovés et des manières différentes d’évaluer, y compris la validation finale du socle commun

En outre, nous souhaiterions aller plus loin, notamment en mettant en place une nouvelle organisation du temps scolaire plus favorable aux apprentissages, en développant la vie collégienne en dehors du temps en classe, en renforçant l'encadrement éducatif dans les établissements, en favorisant les partenariats en particulier avec les acteurs du territoire, en repensant le rôle et la place des parents, .... Ainsi, nos organisations restent mobilisées pour poursuivre la refondation.

Nous vous prions de croire, Madame la Ministre, à l’expression de nos sentiments militants dévoués à la réussite de tous les élèves.

Paris, le 11 mai 2015

Philippe Watrelot, président du CRAP-Cahiers pédagogiques

Marie-Claude Cortial, présidente d’Education et Devenir

Paul Raoult, président de la FCPE

Christian Chevalier, secrétaire général du SE-UNSA

Frédéric Sève, secrétaire général du SGEN-CFDT


C'est bô...

Fraser
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par Fires of Pompeii le Mar 12 Mai 2015 - 16:30

A vomir.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par WabiSabi le Mar 12 Mai 2015 - 16:46

La servilité a encore de beaux jours devant elle... Tiens les voilà les soutiens du tyran chers à La Boétie (oui, j'ai kiffé ma prépa d'agreg! ^^). Mais l'ami de Montaigne a raison, ils seront, entre autres, "déchirés dans mille livres"; la vengeance est un plat qui se mange froid.

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par Spinoza1670 le Mar 12 Mai 2015 - 16:48

La réforme du collège fait l’objet de nombreuses rumeurs infondées, de prises de position caricaturales, voire de mensonges éhontés.

La FCPE, le Crap-cahiers pédagogiques, le SE-Unsa, le Sgen-CFDT et Education & Devenir vous invitent à une conférence de presse le lundi 11 mai 2015 à 13h30 au siège de la FCPE.

Les porte-paroles des cinq organisations s’attacheront à réexpliquer pourquoi cette réforme est nécessaire pour la réussite de tous les jeunes et l’avenir du système éducatif.

Afin de faire cesser la campagne de désinformation sans précédent menée par certains sur la réforme du collège, la FCPE, le Crap-cahiers pédagogiques, le SE-Unsa, le Sgen-CFDT et Education & Devenir organisent une conférence de presse lundi 11 mai 2015 à 13h30, au siège de la FCPE.

Sur cette conférence, le sujet neoprofs est : http://www.neoprofs.org/t89669-11-mai-conference-de-presse-fcpe-crap-se-unsa-sgen-cfdt-et-education-devenir-pour-defendre-la-reforme-du-college

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par Presse-purée le Mar 12 Mai 2015 - 17:36

C'est creux. Jamais aucun cas concret. Juste du vent. Si cette réforme passe en l'état, ce sera aux DhG de 2016 que le carnage se fera jour.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par GD le Mar 12 Mai 2015 - 17:56

Lettre, conférence de presse, pétition... Cette mobilisation sgen-unsa-fcpe est elle le signe que la réforme est menacée ?

GD
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par Thierry30 le Mar 12 Mai 2015 - 18:44

"On ne peut pas dire qu'ils furent esclaves
De là à dire qu'ils ont vécu
Lorsque l'on part ainsi vaincu
C'est dur de sortir de l'enclave
Et pourtant l'espoir fleurissait
Dans les rêves qui montaient aux yeux
Des quelques ceux qui refusaient
De ramper jusqu'à la vieillesse
Oui, not' monsieur oui not' bon maître"

Brel

http://www.udel.edu/fllt/grads/nicholsj/pageagd.html


Dernière édition par Thierry30 le Mar 12 Mai 2015 - 18:49, édité 1 fois

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par Paddy le Mar 12 Mai 2015 - 18:46

forrester1 a écrit:
Madame la Ministre,

Un certain nombre d’opposants à la réforme du collège s’expriment fortement sur les réseaux sociaux, dans les tribunes des journaux ou encore dans les émissions de radio et de télévision.  Ces opposants s’expriment de manière d’autant plus virulente que les arguments fournis démontrent au mieux une méconnaissance des textes de la réforme ou de la mauvaise foi, et au pire une volonté de désinformation et d’instrumentalisation de ce projet.

Cette réforme ne doit pas être jugée à l'aune des polémiques qui ont surgi ces dernières semaines sur la prétendue suppression des classes bilangues jusque-là réservées à quelques-uns ou encore sur la disparition des options qui permettaient de constituer des filières élitistes au sein d'un collège, mais elle doit se concevoir comme un début de réponse aux enjeux de société auxquels nous devons répondre : amélioration des compétences et connaissances de tous , inclusion de tous les jeunes, citoyenneté, égalité et fraternité.

Nous souhaitons rappeler le consensus fort qui s'est dégagé sur les causes et les solutions à apporter après les évènements survenus en janvier dernier : une grande partie de ces solutions se trouvent au sein des établissements scolaires, dans les classes mais aussi en dehors et il est urgent de les mettre en place, avec l'ensemble des acteurs éducatifs.

L'Ecole est le creuset de la société de demain. Les inégalités qui se sont renforcées dans notre système éducatif approfondissent encore les inégalités générées par l'organisation de notre société. Les valeurs de respect et du vivre ensemble s'apprennent dans les écoles et les collèges à travers les enseignements du tronc commun mais aussi au quotidien dans la vie et les instances de gouvernance du collège où les élèves doivent être plus et mieux associés ainsi que dans tous les lieux et les moments de débats et de réflexion que nous pourrons introduire.    

Dans une société de plus en plus complexe et technique, où les connaissances évoluent très vite et où la maîtrise et la compréhension des technologies sont obligatoires, il serait inacceptable de laisser 15% d'une classe d'âge au bord du chemin en ne préparant pas ces jeunes à prendre part à la société de demain. Demain, être citoyen, ce sera aussi maîtriser ces outils. Il serait tout autant inacceptable d'abandonner l'ambition d'un système éducatif qui s'adresse à tous, qui promeut et qui accompagne tous les élèves.

Madame la ministre, la réforme du collège a été approuvée à une large majorité (51 pour, 25 contre, une abstention) par la communauté éducative qui siège au Conseil supérieur de l’éducation (CSE) et vous n’êtes pas sans savoir que rares sont les réformes d’ampleur qui ont reçu un tel assentiment dans cette instance. Nous savons votre attachement à continuer de porter la refondation de l’Ecole et nous souhaitons, par la présente lettre, réaffirmer au-delà du vote en CSE, notre soutien à votre projet et vous faire part de notre détermination à continuer de faire progresser le collège.

En repensant la pédagogie, en donnant plus de sens aux apprentissages, en renforçant l'enseignement des langues pour tous, en favorisant le travail en équipe, en instituant une plus grande autonomie des établissements, en proposant un collège plus juste, cette réforme constitue une étape indispensable dans la construction d’un collège pour tous, adapté à notre société complexe, plurielle, ouverte sur le monde d'aujourd'hui. Pour réussir sa mise en œuvre, plusieurs conditions sont à réunir :
- La mise en place d’une formation continue qui parte des besoins des équipes, qui permette de construire des projets solides pour la rentrée 2016 et qui se fasse au sein des établissements ;
- Un accompagnement sur un temps long de ces équipes, en mobilisant toute l’institution pour ce faire ;
- Mettre bien en cohérence les nouveaux dispositifs, les programmes rénovés et des manières différentes d’évaluer, y compris la validation finale du socle commun

En outre, nous souhaiterions aller plus loin, notamment en mettant en place une nouvelle organisation du temps scolaire plus favorable aux apprentissages, en développant la vie collégienne en dehors du temps en classe, en renforçant l'encadrement éducatif dans les établissements, en favorisant les partenariats en particulier avec les acteurs du territoire, en repensant le rôle et la place des parents, .... Ainsi, nos organisations restent mobilisées pour poursuivre la refondation.  

Nous vous prions de croire, Madame la Ministre, à l’expression de nos sentiments militants dévoués à la réussite de tous les élèves.

Paris, le 11 mai 2015

Philippe Watrelot, président du CRAP-Cahiers pédagogiques

Marie-Claude Cortial, présidente d’Education et Devenir

Paul Raoult, président de la FCPE

Christian Chevalier, secrétaire général du SE-UNSA

Frédéric Sève, secrétaire général du SGEN-CFDT


C'est bô...

On dirait du veau. vache

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par Serge le Mar 12 Mai 2015 - 18:59

Ces opposants s’expriment de manière d’autant plus virulente que les arguments fournis démontrent au mieux une méconnaissance des textes de la réforme ou de la mauvaise foi, et au pire une volonté de désinformation et d’instrumentalisation de ce projet.

Mais LOL Razz

Ils ont croisé un miroir ? Laughing

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par may68 le Mar 12 Mai 2015 - 19:04

forrester1 a écrit:
Madame la Ministre,

Un certain nombre d’opposants à la réforme du collège s’expriment fortement sur les réseaux sociaux, dans les tribunes des journaux ou encore dans les émissions de radio et de télévision.  Ces opposants s’expriment de manière d’autant plus virulente que les arguments fournis démontrent au mieux une méconnaissance des textes de la réforme ou de la mauvaise foi, et au pire une volonté de désinformation et d’instrumentalisation de ce projet.

Cette réforme ne doit pas être jugée à l'aune des polémiques qui ont surgi ces dernières semaines sur la prétendue suppression des classes bilangues jusque-là réservées à quelques-uns ou encore sur la disparition des options qui permettaient de constituer des filières élitistes au sein d'un collège, mais elle doit se concevoir comme un début de réponse aux enjeux de société auxquels nous devons répondre : amélioration des compétences et connaissances de tous , inclusion de tous les jeunes, citoyenneté, égalité et fraternité.

Nous souhaitons rappeler le consensus fort qui s'est dégagé sur les causes et les solutions à apporter après les évènements survenus en janvier dernier : une grande partie de ces solutions se trouvent au sein des établissements scolaires, dans les classes mais aussi en dehors et il est urgent de les mettre en place, avec l'ensemble des acteurs éducatifs.

L'Ecole est le creuset de la société de demain. Les inégalités qui se sont renforcées dans notre système éducatif approfondissent encore les inégalités générées par l'organisation de notre société. Les valeurs de respect et du vivre ensemble s'apprennent dans les écoles et les collèges à travers les enseignements du tronc commun mais aussi au quotidien dans la vie et les instances de gouvernance du collège où les élèves doivent être plus et mieux associés ainsi que dans tous les lieux et les moments de débats et de réflexion que nous pourrons introduire.    

Dans une société de plus en plus complexe et technique, où les connaissances évoluent très vite et où la maîtrise et la compréhension des technologies sont obligatoires, il serait inacceptable de laisser 15% d'une classe d'âge au bord du chemin en ne préparant pas ces jeunes à prendre part à la société de demain. Demain, être citoyen, ce sera aussi maîtriser ces outils. Il serait tout autant inacceptable d'abandonner l'ambition d'un système éducatif qui s'adresse à tous, qui promeut et qui accompagne tous les élèves.

Madame la ministre, la réforme du collège a été approuvée à une large majorité (51 pour, 25 contre, une abstention) par la communauté éducative qui siège au Conseil supérieur de l’éducation (CSE) et vous n’êtes pas sans savoir que rares sont les réformes d’ampleur qui ont reçu un tel assentiment dans cette instance. Nous savons votre attachement à continuer de porter la refondation de l’Ecole et nous souhaitons, par la présente lettre, réaffirmer au-delà du vote en CSE, notre soutien à votre projet et vous faire part de notre détermination à continuer de faire progresser le collège.

En repensant la pédagogie, en donnant plus de sens aux apprentissages, en renforçant l'enseignement des langues pour tous, en favorisant le travail en équipe, en instituant une plus grande autonomie des établissements, en proposant un collège plus juste, cette réforme constitue une étape indispensable dans la construction d’un collège pour tous, adapté à notre société complexe, plurielle, ouverte sur le monde d'aujourd'hui. Pour réussir sa mise en œuvre, plusieurs conditions sont à réunir :
- La mise en place d’une formation continue qui parte des besoins des équipes, qui permette de construire des projets solides pour la rentrée 2016 et qui se fasse au sein des établissements ;
- Un accompagnement sur un temps long de ces équipes, en mobilisant toute l’institution pour ce faire ;
- Mettre bien en cohérence les nouveaux dispositifs, les programmes rénovés et des manières différentes d’évaluer, y compris la validation finale du socle commun

En outre, nous souhaiterions aller plus loin, notamment en mettant en place une nouvelle organisation du temps scolaire plus favorable aux apprentissages, en développant la vie collégienne en dehors du temps en classe, en renforçant l'encadrement éducatif dans les établissements, en favorisant les partenariats en particulier avec les acteurs du territoire, en repensant le rôle et la place des parents, .... Ainsi, nos organisations restent mobilisées pour poursuivre la refondation.  

Nous vous prions de croire, Madame la Ministre, à l’expression de nos sentiments militants dévoués à la réussite de tous les élèves.

Paris, le 11 mai 2015

Philippe Watrelot, président du CRAP-Cahiers pédagogiques

Marie-Claude Cortial, présidente d’Education et Devenir

Paul Raoult, président de la FCPE

Christian Chevalier, secrétaire général du SE-UNSA

Frédéric Sève, secrétaire général du SGEN-CFDT


C'est bô...

Yesssss des NAP au collège !!! affraid

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par Lefteris le Mar 12 Mai 2015 - 19:06


_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par hypermnestre le Mar 12 Mai 2015 - 19:09

@Lefteris a écrit:
Excellent. Et triste.

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par Thierry30 le Mar 12 Mai 2015 - 19:11

Excellent, Lefteris! Laughing

Tellement proche de la réalité!

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par JPhMM le Mar 12 Mai 2015 - 19:20


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à NVB pour la réforme signée par CFDT-FCPE-UNSA

Message par AsarteLilith le Mar 12 Mai 2015 - 21:23

forrester1 a écrit:
Madame la Ministre,

Un certain nombre d’opposants à la réforme du collège s’expriment fortement sur les réseaux sociaux, dans les tribunes des journaux ou encore dans les émissions de radio et de télévision.  Ces opposants s’expriment de manière d’autant plus virulente que les arguments fournis démontrent au mieux une méconnaissance des textes de la réforme ou de la mauvaise foi, et au pire une volonté de désinformation et d’instrumentalisation de ce projet.

Cette réforme ne doit pas être jugée à l'aune des polémiques qui ont surgi ces dernières semaines sur la prétendue suppression des classes bilangues jusque-là réservées à quelques-uns ou encore sur la disparition des options qui permettaient de constituer des filières élitistes au sein d'un collège, mais elle doit se concevoir comme un début de réponse aux enjeux de société auxquels nous devons répondre : amélioration des compétences et connaissances de tous , inclusion de tous les jeunes, citoyenneté, égalité et fraternité.

Nous souhaitons rappeler le consensus fort qui s'est dégagé sur les causes et les solutions à apporter après les évènements survenus en janvier dernier : une grande partie de ces solutions se trouvent au sein des établissements scolaires, dans les classes mais aussi en dehors et il est urgent de les mettre en place, avec l'ensemble des acteurs éducatifs.

L'Ecole est le creuset de la société de demain. Les inégalités qui se sont renforcées dans notre système éducatif approfondissent encore les inégalités générées par l'organisation de notre société. Les valeurs de respect et du vivre ensemble s'apprennent dans les écoles et les collèges à travers les enseignements du tronc commun mais aussi au quotidien dans la vie et les instances de gouvernance du collège où les élèves doivent être plus et mieux associés ainsi que dans tous les lieux et les moments de débats et de réflexion que nous pourrons introduire.    

Dans une société de plus en plus complexe et technique, où les connaissances évoluent très vite et où la maîtrise et la compréhension des technologies sont obligatoires, il serait inacceptable de laisser 15% d'une classe d'âge au bord du chemin en ne préparant pas ces jeunes à prendre part à la société de demain. Demain, être citoyen, ce sera aussi maîtriser ces outils. Il serait tout autant inacceptable d'abandonner l'ambition d'un système éducatif qui s'adresse à tous, qui promeut et qui accompagne tous les élèves.

Madame la ministre, la réforme du collège a été approuvée à une large majorité (51 pour, 25 contre, une abstention) par la communauté éducative qui siège au Conseil supérieur de l’éducation (CSE) et vous n’êtes pas sans savoir que rares sont les réformes d’ampleur qui ont reçu un tel assentiment dans cette instance. Nous savons votre attachement à continuer de porter la refondation de l’Ecole et nous souhaitons, par la présente lettre, réaffirmer au-delà du vote en CSE, notre soutien à votre projet et vous faire part de notre détermination à continuer de faire progresser le collège.

En repensant la pédagogie, en donnant plus de sens aux apprentissages, en renforçant l'enseignement des langues pour tous, en favorisant le travail en équipe, en instituant une plus grande autonomie des établissements, en proposant un collège plus juste, cette réforme constitue une étape indispensable dans la construction d’un collège pour tous, adapté à notre société complexe, plurielle, ouverte sur le monde d'aujourd'hui. Pour réussir sa mise en œuvre, plusieurs conditions sont à réunir :
- La mise en place d’une formation continue qui parte des besoins des équipes, qui permette de construire des projets solides pour la rentrée 2016 et qui se fasse au sein des établissements ;
- Un accompagnement sur un temps long de ces équipes, en mobilisant toute l’institution pour ce faire ;
- Mettre bien en cohérence les nouveaux dispositifs, les programmes rénovés et des manières différentes d’évaluer, y compris la validation finale du socle commun

En outre, nous souhaiterions aller plus loin, notamment en mettant en place une nouvelle organisation du temps scolaire plus favorable aux apprentissages, en développant la vie collégienne en dehors du temps en classe, en renforçant l'encadrement éducatif dans les établissements, en favorisant les partenariats en particulier avec les acteurs du territoire, en repensant le rôle et la place des parents, .... Ainsi, nos organisations restent mobilisées pour poursuivre la refondation.  

Nous vous prions de croire, Madame la Ministre, à l’expression de nos sentiments militants dévoués à la réussite de tous les élèves.

Paris, le 11 mai 2015

Philippe Watrelot, président du CRAP-Cahiers pédagogiques

Marie-Claude Cortial, présidente d’Education et Devenir

Paul Raoult, président de la FCPE

Christian Chevalier, secrétaire général du SE-UNSA

Frédéric Sève, secrétaire général du SGEN-CFDT


C'est bô...


Comme une brosse à reluire

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum