SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par C'est pas faux le Mar 12 Mai 2015 - 21:45

Mail reçu ce soir du SNUDI-FO 94.


Mardi 19 mai : grève à l'appel de FO, du SNES-FSU, du SNEP-FSU, de la CGT, de SUD et du SNALC

pour le retrait de la réforme du collège

La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ?

(...)

La réforme du collège, qui réduit les enseignements disciplinaires au profit de vagues activités transversales, marque un pas supplémentaire dans l’approfondissement de l’autonomie des établissements : 20% des horaires sont laissés à la disposition du conseil d’administration de l’établissement, qui organise l'enseignement dans le cadre du projet d’établissement, lui-même dépendant des PEDT généralisés cette année.

Cette réforme participe donc bien du processus d’autonomie et de territorialisation de l’école de la République dans le cadre de la réforme territoriale, à l’image des décrets Peillon/Hamon sur les rythmes scolaires dont on mesure chaque jour les méfaits.

Quel est l’objectif poursuivi par ceux qui, aujourd’hui, tentent d’imposer les réformes du collège, des rythmes scolaires, les PEdT et la transformation du directeur d’école en chef d’établissement ?

Un exemple éclairant : la Suède, souvent présentée comme le modèle européen à suivre en terme de réforme éducative.

Afin de réduire les déficits publics, en particulier ceux de l’Etat, pour répondre aux directives et préconisations de l’Union Européenne, les gouvernements suédois ont, en quelques années, à coup de réformes successives, transformé l’école publique en passant d'un système éducatif étatique et centralisé à une décentralisation totale. Ainsi, aujourd’hui, les enseignants suédois sont devenus des employés communaux et sont embauchés par les communes. Les établissements sont gérés par des chefs d'établissement qui ont une totale liberté de gestion sous tutelle de la municipalité et une large autonomie pédagogique. Les parents peuvent inscrire leur enfant dans l’école de leur choix, en fonction de son projet particulier ou de sa réputation, à l’intérieur de la commune.

Vingt ans après la mise en place de cette (contre) réforme, l'OCDE pointe le faible niveau de compétences des élèves suédois et la baisse régulière des performances en compréhension de l'écrit, en maths et en sciences dans les évaluations PISA depuis 10 ans.  

Cette situation catastrophique provient aussi de l'émiettement du système de formation des enseignants dont l'embauche est maintenant municipale.

La catastrophe scolaire suédoise, c’est le modèle que ceux qui aujourd’hui territorialisent l’école, poursuivent la mise en œuvre de la honteuse réforme des rythmes scolaire, et tentent d’imposer une nouvelle régression avec la réforme du collège et la transformation du directeur d’école en chef d’établissement. On voit bien d’ailleurs avec la situation en Suède comment l’ensemble de ces contre-réformes sont imbriquées.

Assez de la territorialisation !

La ministre doit retirer la réforme du collège, elle doit suspendre immédiatement les  décrets Peillon/Hamon sur les rythmes scolaires et abandonner les PEdT, elle doit annuler les 64 fermetures de classes, de postes spécialisés, ouvrir toutes les classes nécessaires et rétablir les RASED...

Le SNUDI-FO 94 invite les collègues à adresser la motion ci-dessous (et en pièce jointe) à la Ministre (et en copie au syndicat) :

Madame la Ministre

Les enseignants de l'école.............................................. exigent avec leurs collègues du second degré, qui seront en grève le 19 mai, le retrait de la réforme des collèges.

Avec eux nous refusons que :
* 20% de l'horaire d'enseignement soit déterminé localement par l'établissement, de façon différente d’un collège à un autre : tous les élèves n’auront donc pas suivi les mêmes enseignements en arrivant au lycée !
* l'organisation de l'enseignement soit décidée par le conseil d'administration dans le cadre de l'autonomie des collèges,
* 400 heures d'enseignement disparaissent sur les 4 années de collège
* le latin et le grec ne soient plus proposés dans tous les établissements,
* les classes bilangues et les sections euro disparaissent,
* les heures de groupes actuellement incluses dans les enseignements en 6e disparaissent.  
* l’enseignement ne se fasse plus annuellement, mais par cycle entier intégrant plusieurs niveaux : un seul cycle pour les classes de 5ème, 4ème, 3ème et à l’intérieur de ce cycle les horaires sont adaptables : ce sont donc 5000 collèges, 5000 organisations, 5000 contenus : la disparition d’horaires nationaux par an identiques sur tout le territoire national.

Nous exigeons la suspension des rythmes scolaires, l'abrogation des décrets Peillon et Hamon et l'abandon des PEdT et des projets de transformer le directeur d'école en chef d'établissement.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par ben2510 le Mar 12 Mai 2015 - 22:05

Mais c'est quoi des PEDT ?

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par JPhMM le Mar 12 Mai 2015 - 22:07


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par ben2510 le Mar 12 Mai 2015 - 22:18

Merci !

affraid   "RÉUNIR LES ACTEURS LOCAUX ET RÉALISER UN DIAGNOSTIC"
Ça me fait furieusement penser à ceci : https://www.youtube.com/watch?v=jKwW12IXaZ4

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par PabloPE le Mar 12 Mai 2015 - 22:25

@ben2510 a écrit:Mais c'est quoi des PEDT ?
Ce sont les projets éducatifs territoriaux, lancés lors de la réforme des rythmes un peu partout dans les médias, jusqu'à ce que quelqu'un au ministère (ou au secteur communication du gouvernement) réalise que les PET ça ne faisait pas glamour et que ça devenait l'objet de railleries. Du coup ils ont vite rajouté un D. Rolling Eyes

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par PabloPE le Mar 12 Mai 2015 - 22:27


@ben2510 a écrit:Merci !

affraid   "RÉUNIR LES ACTEURS LOCAUX ET RÉALISER UN DIAGNOSTIC"
Ça me fait furieusement penser à ceci : https://www.youtube.com/watch?v=jKwW12IXaZ4
Ca fait peur hein... et croyez moi à vivre en vrai c’est encore pire Evil or Very Mad

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par JPhMM le Mar 12 Mai 2015 - 22:54

@ben

Excellent, merci pour cette découverte.

J'aime beaucoup celui-ci :


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par Ilse le Mar 12 Mai 2015 - 22:55

@JPhMM a écrit:@ben

Excellent, merci pour cette découverte.

J'aime beaucoup celui-ci :


Merci pour ces liens Ben

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par zoupinette le Mer 13 Mai 2015 - 7:11

La plupart des PE approuvent ou se contrefichent des nouveaux programmes.
Je doute fort qu'ils se lancent dans un grève sur ce mot d'ordre et encore moins sur le mot territorialisation.

zoupinette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par auléric le Mer 13 Mai 2015 - 7:41

je le ferai mais je serai bien seule dans mon école (déjà, je crois bien que mes collègues n'ont pas lu les projets .... et effectivement un certain nombre en seront probablement ravies)

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par Thierry30 le Mer 13 Mai 2015 - 7:48

@auléric a écrit:je le ferai mais je serai bien seule dans mon école (déjà, je crois bien que mes collègues n'ont pas lu les projets .... et effectivement un certain nombre en seront probablement ravies)

Nous sommes nombreux à avoir bien donné l'an dernier pour tenter de faire tomber la contre-réforme des rythmes.
Nous tentons tous de sortir la tête de l'eau cette année avec le mercredi travaillé.
Le point d'indice est toujours bloqué et il faut croûter avec le peu que nous avons...
Le SNUDI a raison sur le fond, mais a peu de chances d'être suivi sur une grève contre la réforme du collège dans le 1er degré.

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par C'est pas faux le Jeu 14 Mai 2015 - 11:36

Nouveau mail du SNUDI-FO :


19 mai : une grève légitime, une échéance essentielle

communiqué de la FNEC FP-FO

A quelques jours de la grève du 19 mai appelée pour le retrait de la réforme du collège par SNFOLC, SNETAA-FO, FO enseignement privé, SNES-FSU, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, CGT Education, SUD éducation, SNALC, SNCL les personnels subissent une campagne médiatique forcenée de tous ceux qui veulent sauver la réforme de Najat Vallaud Belkacem appliquant au collège la loi de refondation de Vincent Peillon.

Unis avec leurs organisations syndicales qui représentent 80% des personnels, les professeurs préparent la grève pour défendre leurs conditions de travail, pour défendre les disciplines, les programmes et les horaires nationaux, pour défendre leurs garanties statutaires, pour défendre la mission fondamentale de l’école républicaine : transmettre des connaissances.

Un à un, tous les membres du gouvernement, le Premier ministre, le Président de la république, les chefs de parti se succèdent et multiplient les mensonges sur le contenu de la réforme et les propos méprisants pour les personnels.

Passéiste, la défense du latin, des langues vivantes, de l’histoire géographie ?

Pseudo-intellectuel, le fait de vouloir enseigner des disciplines avec des horaires et un programme et non un enseignement inter-disciplinaire au contenu variable d’un collège à l’autre en fonction du projet local ?

Rétrograde, le refus que 20% des heures de cours soient abandonnées au projet d’établissement pour enseigner autre chose que les contenus disciplinaires ? Aucun argument d’autorité ne pourra changer un fait simple : la réforme de la ministre remet en cause l’égalité du droit à l’instruction et supprime pour les élèves 400 heures de cours disciplinaires, l’équivalent d’une demi-année scolaire sur les 4 années de collège.

Le gouvernement et la ministre pensent-ils avoir raison contre tout le monde ?

Pensent-ils pouvoir ignorer le fait que l’immense majorité des professeurs refuse la réforme avec leurs organisations syndicales ?

Les personnels ne sont pas dupes. Ils ne sont pas dupes de cette campagne médiatique, mêlant mensonges, pressions et mépris. Ils ne sont pas dupes non plus des manœuvres politiques de récupération de ceux qui, hier ou avant-hier, initiaient en réalité les mêmes contre-réformes avec les mêmes méthodes, à commencer par l’ancien ministre Luc Chatel.

Les personnels sont scandalisés d’entendre la ministre et ses soutiens justifier la réforme au nom de l’égalité et de la réussite scolaire alors qu’ils préparent le contraire. Ils sont scandalisés d’entendre le Président de la république les taxer d’immobilisme, c’est précisément parce qu’ils agissent quotidiennement pour la réussite des élèves, de tous leurs élèves, que les professeurs avec leurs organisations syndicales, s’opposent à cette réforme.

La ministre doit savoir que c’est par esprit de responsabilité que les professeurs avec leurs organisations syndicales se préparent à faire massivement grève le 19 mai. Croit-elle pouvoir passer en force en semant la confusion et en abritant sa réforme derrière des rideaux de fumée ?

La FNEC FP-FO soutient la grève du 19 mai pour le retrait de la réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem. Elle appelle les personnels à rester soudés sur leurs revendications précises et clairement exprimées dans les centaines d’assemblées générales et de réunions de préparation de la grève du 19 mai.

Montreuil, le 13 mai 12h

Ecoles, collèges, c’est le même processus destructeur qui est à l’oeuvre

La réforme du collège qui réduit les enseignements disciplinaires au profit de vagues activités transversales, marque un pas supplémentaire dans l’approfondissement de l’autonomie des établissements. Ainsi, 20% des horaires seraient laissés à la disposition du conseil d’administration, dans le cadre du projet d’établissement, lui-même dépendant des PEDT que le ministère veut généraliser.

Cette réforme participe donc bien du processus d’autonomie et de territorialisation de l’école de la République dans le cadre de la réforme territoriale, à l’image des décrets Peillon/Hamon sur les rythmes scolaires ou des mesures de l’école du socle qui visent à institutionnaliser la liaison école/collège contre les statuts particuliers des enseignants, à partir notamment…

- du conseil école/collège mis en place pour favoriser des contrats d’objectifs regroupant un collège et les écoles du secteur en partenariat avec les collectivités territoriales ;

- du conseil de cycle CM1/CM2/6ème qui conduit à la polyvalence des enseignants entre école et collège afin de remettre en cause les règles statutaires d’affectation, de mutation, les obligations de service…

L’école du socle c’est aussi le projet de suppression des SEGPA.

Le 9 avril, les enseignants étaient en grève dans les écoles, dans les collèges, les lycées et les lycées professionnels (25% en moyenne et 35% dans les collèges). Ils sont mobilisés contre l’austérité, les atteintes aux droits statutaires.

Nous sommes tous concernés. Dans ces conditions, la question de la grève est posée dans le 1er degré ! Le SNUDI-FO appelle les PE exerçant en SEGPA, UPI… à la grève le 19 mai pour l’abandon du projet de dissolution de SEGPA et le retrait de la réforme du collège. Il propose aux enseignants de se réunir dans les écoles pour discuter de cette proposition.

Obtenir le retrait de la réforme du collège, maillon de la réforme territoriale, c’est préparer les conditions pour le retrait de toutes les mesures de territorialisation: rythmes scolaires, PEDT, école du socle…

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par may68 le Jeu 14 Mai 2015 - 11:43

je voulais la faire cette grève , j'ai lancé l'idée mais tout le monde s'en fout !
Donc toute seule ... je renonce . Sad

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par auléric le Jeu 14 Mai 2015 - 12:02

mais j'ai un doute là .... ils n'appellent à la grève que ceux en SEGPA ???

je veux bien être la seule de mon école à faire grève (çà ne sera pas la première fois, c'était pareil sur les rythmes où pourtant toute l'équipe souffre) , mais au moins que ce soit sur un appel franc de quelqu'un...

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par auléric le Jeu 14 Mai 2015 - 14:32

je m'auto-réponds : voilà la fin d'un mail reçu cet aprem de FO de mon département
SNUDI-FO91 a écrit:Le 19 Mai 2015, la grève dans le 1er degré est posée.

Pour le SNUDI FO 91, l'austérité doit cesser, les postes doivent être créés, les salaires augmentés, la mise en place de l'école territoriale doit être stoppée. Pour cela, le pacte de responsabilité doit être retiré, la réforme du collège abandonnée, les décrets PEILLON/HAMON sur les rythmes scolaires doivent être abrogés, les postes doivent être crées pour répondre aux besoins des écoles.

Dans le cadre de l'appel intersyndical, la FNEC FP FO invite les personnels du 1er et du 2nd degré à se mettre en grève le 19 mai 2015 pour demander l'abandon de cette contre réforme, pour demander l'abrogation des décrets PEILLON/HAMON, la création de tous les postes demandés par les écoles. (déclaration d'intention de grève en pièce jointe).



Edit : dommage , pas eu de mail de l'émanescence du SNALC en primaire pour cette grève, ni du SNUIPP .... et même là l'appel n'est pas aussi relayé que pour les rythmes , çà aurait mérité des mails rien que pour çà .


Dernière édition par auléric le Jeu 14 Mai 2015 - 14:37, édité 1 fois

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par Ronin le Jeu 14 Mai 2015 - 14:34

Le SNALC, FO,, SUD et la CGT appellent à la grève conjointement primaire et secondaire. A juste titre.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: SNUDI-FO : La question de la grève dans le 1er degré n’est-elle pas aussi posée ? L'exemple catastrophique de la Suède

Message par Ronin le Jeu 14 Mai 2015 - 14:35

Evidemment, le Snuipp est aux abonnés absents, dans sa grande cohérence habituelle.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum