BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par nouvelle78 le Mer 13 Mai 2015, 12:05

oui Bravo Celeborn, tu étais bien plus convaincant que la CDE qui bafouillait et j'ai adoré ("je leur conseille de mettre leurs enfants dans telles ou telles classes"... heuuuuuu c'est pas justement contre ça que tu te bats Madame?) et elle a fait en plus de très grosses erreurs de français (entres autres "elles me dit"....) ça pique les oreilles ;-).

nouvelle78
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Leclochard le Mer 13 Mai 2015, 12:12

@nouvelle78 a écrit:oui Bravo Celeborn, tu étais bien plus convaincant que la CDE qui bafouillait et j'ai adoré ("je leur conseille de mettre leurs enfants dans telles ou telles classes"... heuuuuuu c'est pas justement contre ça que tu te bats Madame?) et elle a fait en plus de très grosses erreurs de français (entres autres "elles me dit"....) ça pique les oreilles ;-).

Les CDE ne sont pas recrutés sur leur maîtrise du français. Le mien bat tous les records en la matière. Et dire qu'on n'a qu'un aperçu de son niveau, étant donné que sa secrétaire corrige ses messages autant qu'elle peut. Razz

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Spinoza1670 le Mer 13 Mai 2015, 12:23

@Roumégueur Ier a écrit:Enooorme le "virage sur la qualité", encore un collector!

Il y en aura moins, mais ce sera plus puissant.

Je pique l'analogie à Luigi_B : http://www.neoprofs.org/t87745p980-recapitulatif-actions-pour-sauver-les-langues-anciennes-dans-la-reforme-du-college#3049773

Une analyse décapante et à formule enrichie de Mireille : "Nouvel emballage, nouvelle formule : la fin des tâches résistantes ! - Comment la publicité pour les lessives a gagné le domaine de l’éducation"

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par MUTIS le Mer 13 Mai 2015, 12:29

@Lora a écrit:
@Ilse a écrit:Et l'IG et les IPR de lettres classiques ? Quel silence...

Non non, mon IPR de Lettres Classiques s'est exprimée : elle a envoyé à tous les profs de l'académie un mail en disant combien les langues anciennes allaient être renforcées par cette formidable réforme !

Sérieux ? affraid

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Leclochard le Mer 13 Mai 2015, 12:33

@MUTIS a écrit:
@Lora a écrit:
@Ilse a écrit:Et l'IG et les IPR de lettres classiques ? Quel silence...

Non non, mon IPR de Lettres Classiques s'est exprimée : elle a envoyé à tous les profs de l'académie un mail en disant combien les langues anciennes allaient être renforcées par cette formidable réforme !

Sérieux ? affraid

Garder le silence, c'est une chose. S'abaisser ainsi, c'est consternant.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Spinoza1670 le Mer 13 Mai 2015, 12:50

La citation ci-dessous s'applique bien à la réforme actuelle :

Christian Morrisson (OCDE) a écrit:Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse.

On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles ou aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants.

Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement.

Cette citation était déjà utilisée dans un contexte similaire (réforme Allègre-Jospin-Lang de 1999-2000) par le collectif Sauvons l'école :

http://www.geocities.ws/demission_99/tract1.pdf
http://www.geocities.ws/demission_99/maj.htm



Dernière édition par Spinoza1670 le Mer 13 Mai 2015, 13:19, édité 4 fois

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Frisouille le Mer 13 Mai 2015, 12:51

C'est écoeurant.

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Oudemia le Mer 13 Mai 2015, 12:51

"la qualité et pas la quantité" Shocked
Avec les excellents profs que nous sommes tous, baissons encore les horaires lol!

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Lefteris le Mer 13 Mai 2015, 12:52

@MUTIS a écrit:
@Leclochard a écrit:

Ils ont vendu leur liberté de parole. Quant aux chefs d'établissement, ils sont là pour appliquer les réformes. Ils peuvent seulement s'exprimer en privé.

... sauf s'ils sont POUR la réforme. Là ils ont le droit de s'exprimer en public... Twisted Evil
ça doit être cela le "devoir de réserve"... Le devoir d'approuver...
Exactement ça Very Happy . S'il fallait contester, tout en étant de l'autre côté du manche, ça serait certainement moins bruyant. Approuver ses maîtres et protecteurs est assez peu dangereux, les courtisans qui plaisent ne sont pas disgraciés comme cela.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Lefteris le Mer 13 Mai 2015, 12:56

@Oudemia a écrit:"la qualité et pas la quantité" Shocked
Avec les excellents profs que nous sommes tous, baissons encore les horaires lol!
C'est l'éternel credo des IUFM, j'ai entendu ça à peine reconverti . Avec : "les disciplines, ce n'est pas le plus important".
Une demi -heure de français par semaine, juste le temps d'apprendre à apprendre, devrait être largement suffisante. D'ailleurs les élèves "savent déjà" (autre scie) , il s'agit juste de mettre tout ça en place.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Carnyx le Mer 13 Mai 2015, 12:58

@Lefteris a écrit:
@MUTIS a écrit:

... sauf s'ils sont POUR la réforme. Là ils ont le droit de s'exprimer en public... Twisted Evil
ça doit être cela le "devoir de réserve"... Le devoir d'approuver...
Exactement ça Very Happy . S'il fallait contester, tout en étant de l'autre côté du manche, ça serait certainement moins bruyant. Approuver ses maîtres et protecteurs est assez peu dangereux, les courtisans  qui plaisent ne sont pas disgraciés comme cela.
Ce qui ne les empêchera pas de vouloir passer pour des rebelles victimes d'un prétendu conservatisme, etc.
Les syndicats jaunes sont rois dans cette « double pensée ».

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Carnyx le Mer 13 Mai 2015, 13:01

@Lefteris a écrit:
@Oudemia a écrit:"la qualité et pas la quantité" Shocked
Avec les excellents profs que nous sommes tous, baissons encore les horaires lol!
C'est l'éternel credo des IUFM, j'ai entendu ça à peine reconverti . Avec  : "les disciplines, ce n'est pas le plus important".
Une demi-heure de français par semaine, juste le temps d'apprendre à apprendre, devrait être largement suffisante. D'ailleurs les élèves "savent déjà" (autre scie), il s'agit juste de mettre tout ça en place.  
Je le répète, les IPR chez nous sont dans cette optique, « tout est sur l'Internet, faut occuper les élèves avec des activités », donc ce qui prévaut c'est une salle, une classe, un adulte et la garderie est assurée.
Les plus au courant mettant leurs rejetons dans des établissements à l'abri de ces délires.

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par hypermnestre le Mer 13 Mai 2015, 13:12

Je viens de voir le débat.
Celeborn : MERCI.
Que cela fait du bien d'entendre ces paroles pleines de bon sens !
Comment tu as bien répondu aux propos consternants de cette dame !


hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par micaschiste le Mer 13 Mai 2015, 13:14

Bravo Celeborn ! Tu as été très clair.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Spinoza1670 le Mer 13 Mai 2015, 13:15

@Spinoza1670 a écrit:Cette citation s'applique bien à la réforme actuelle :
Christian Morrisson (OCDE) a écrit:Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse.

On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles ou aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants.

Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement.

Je rajoute que l'OCDE fabrique et gère l'évaluation internationale PISA et que c'est au nom de cette évaluation que s'effectuent en France (mais pas que) :
- la refondation de l'école, 
- le socle commun, 
- la réforme du collège 
- les nouveaux programmes du cycle 2, 3 et 4.

Relire à ce sujet l'article percutant de Luigi_B :

"Nouvelle livraison de PISA (Les chausse-trappes d’une évaluation internationale)"

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par musa le Mer 13 Mai 2015, 13:43

Franchement tu as été excellent et la dame en face ne faisait pas le poids. Je suis sûre que tu vas être invité partout et ça c'est bon pour notre défense!

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Héliandre le Mer 13 Mai 2015, 13:44

Excellent, Celeborn, c'est efficace, direct, précis, tu fais preuve d'une conviction qui ne peut faire douter de ta sincérité, et bravo aussi pour ta réactivité (la question sur le salaire... hop, tu déroules une super démonstration). Merci yesyes

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Laepixia le Mer 13 Mai 2015, 13:50

Merci pour le petit mot sur la globalisation en 6ème des SVT/SPC/Techno. Smile

Laepixia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Lilypims le Mer 13 Mai 2015, 13:58

Bravo, Celeborn !

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par trompettemarine le Mer 13 Mai 2015, 14:07

Bravo !

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Orlanda le Mer 13 Mai 2015, 14:24

Merci, vraiment, cher collègue! Il y avait tout ce qu'il fallait.
Je me suis agacée en même temps que toi, de l'autre côté de l'écran. Il est difficile de demeurer aussi calme devant les ravis de la réforme.

_________________
I have become comfortably numb.

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Celeborn le Mer 13 Mai 2015, 14:27

Oh bah merci à tous pour tous ces retours ! bisous

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Seifer le Mer 13 Mai 2015, 14:32

C'est surtout justifié. Razz

_________________
Pour les rêves qu'on a faits, et pour ceux qu'on fera.
Pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera.
Pour un idéal, pour une utopie.
Allons marchons ensemble enfants de la Patrie.

Seifer
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par Serge le Mer 13 Mai 2015, 14:37

Oui, on a besoin de faire entendre tout ça !
Même si on sent que tu es frustré du peu de temps pour dire des choses qui mériteraient d'être encore éclairées pour le public.
Oseront-ils un vrai plateau en prime time sur une question aussi essentielle ?

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par blanche le Mer 13 Mai 2015, 14:39

Je suis en train de regarder, je n'en crois pas mes oreilles lorsque cette dame prétend que les parents de milieux défavorisés ne sont souvent pas au courant que l'option latin existe dans le collège où sont scolarisés leurs enfants...Quand je pense à tout ce qu'on fait pour que justement, le latin soit proposé à tous, à ces heures d'initiation en 6e, à la réunion que je viens de faire (mot distribué en amont à tous les parents avec coupon-réponse à rendre au PP...)- je suis écoeurée...MERCI Celeborn (contente de te découvrir "en vrai"!)!

blanche
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: BFM : Pourquoi le rejet de la réforme du collège prend-il une telle ampleur ?

Message par almuixe le Mer 13 Mai 2015, 15:01

Bravo et surtout merci beaucoup d'avoir été aussi efficace (tout en restant respectueux)

almuixe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum