Le SNES et la réforme

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par FrontUnique le Dim 7 Juin 2015 - 15:41

guennec a écrit:
Si tu expliques aux rares collègues qui envisageaient de faire grève le 11 de garder leurs sous, c'est sûr que la grève du 11 sera moins suivie que celle du 19 ! N'y aurait-il pas pourtant d'autres façons de procéder ? Par exemple que tous les collègues qui envisagent de faire grève rédigent un tract, et, le 11, profitent du temps libre (avant la manifestation) pour aller rencontrer les collègues des établissements à côté, en leur donnant le tract et en en discutant avec eux. En y allant 2 par 2 par exemple, cela permet de faire plusieurs établissements. Dans chaque établissement tu prends un contact, tu fais une liste de diffusion, qui permet de se tenir informés. Tu proposes une AG, tu prépares une action, tu étends ainsi la mobilisation petit à petit et au fur et à mesure. La grève d'une journée, je me répète, est un point d'appui, pas plus. Mais il faut s'en servir. On sait très bien que ce gouvernement ne pliera pas devant une manifestation. Mais si on est peu nombreux le 11, le gouvernement et ses journalistes aux ordres ne se priveront pas d'annoncer la démobilisation, ce qui ne sera bon pour le moral de personne … et confirmera les pessimistes que … ça ne servait à rien de faire grève. C'est un cercle vicieux : on ne fait pas grève parce que "ça ne sert à rien et qu'elle ne sera pas suivie" donc, en effet, la grève n'est pas suivie et en conclut qu'on avait bien raison. CQFD, et chacun se retrouve seul avec son amertume. Il y a pourtant une chose certaine : cette réforme est destructrice ;  il faut se battre de toutes nos forces. Il faudra remobiliser en septembre, c'est incontestable. Mais, entre temps, il y a le 11 et il est certain que beaucoup auront les yeux rivés sur les chiffres de la grève et des manifestations. Notamment les conseillers en "com" de Hollande (voir sur un autre fil le journal de 20 h de France 2 hier soir). Courage collègues !

On n'est pas nés d'hier et ce travail-là, nous l'avons fait dans la préparation du 19 mai:
- début avril, 17 collègues ont signé une adresse à l'ensemble des syndicats pour leur demander de se prononcer pour le retrait du projet de réforme et de boycotter le CSE
- dans les jours qui ont précédé le 19 mai, 22 collègues ont signé une communication aux parents d'élèves leur exposant les conséquences de la "réforme" pour leurs enfants. Pas forcément les mêmes collègues d'ailleurs, certains rechignant à s'adresser aux parents qui, dans mon coin, sont assez largement UMP.
- le 19, 45% des collègues étaient en grève, dans des conditions où près de 15% ne le pouvaient pas (descente d'un inspecteur général prévue de longue date et inspections en anglais, dans la foulée)
Je précise qu'à mon arrivée en septembre, j'étais confronté à l'absence de vie syndicale depuis dix ans et à une très forte implantation du SGEN. Il s'agissait donc d'un renversement de tendance très significatif, agrémenté par le fait que la majorité des syndiqués SGEN annoncent qu'ils ne reprendront pas leur carte l'an prochain.

Le 20, il y a eu une sorte de flottement entre ceux qui perdaient courage et ceux qui fulminaient devant l'arrogance de Valls.

L'heure syndicale qui a suivi a montré que les réponses de l'intersyndicale ne convainquaient personne: et pourtant, dans le même temps, j'ai vu débouler des collègues plutôt réacs voire habituellement "dans la ligne" du ministère qui manifestaient leur rejet de la réforme. Les collègues sont désormais majoritairement opposés à la réforme, et dans le même temps ils ne croient pas à l'efficacité du dispositif actuel. L'idée d'une motion au CA des collègues qui y siègent est en débat, et c'est tout.

Je n'exclus pas que, dans deux ou trois académies, la situation soit différente: il est nettement plus facile de faire la tournée des bahuts en Seine-Saint-Denis que dans le Tarn-et-Garonne ou en Ardèche. Si dans les concentrations majeures (Versailles, Créteil, Lille...) une telle évolution se manifestait, j'en tiendrais évidemment compte. Je sais en revanche de source sûre que la tendance qui s'exprime dans mon établissement est manifeste aussi dans bien d'autres secteurs.

Aujourd'hui encore, si la direction du SNES faisait le choix d'annoncer la préparation d'une montée nationale au ministère pour l'abrogation du décret, ne serait-ce qu'après la rentrée, cela ne convaincrait peut-être pas tous mes montagnards de collègues de faire le chemin, mais cela galvaniserait la fraction la plus consciente et la plus mobilisée, celle qui est capable d'entraîner les autres. Cela constituerait une étape nouvelle qui redonnerait confiance et détermination aux enseignants.

Après 10 ans dans l'académie de Créteil, où des générations de jeunes profs sont invités à jouer à la grève reconductible en pure perte chaque année, au nom du schéma jamais vérifié de la grève "boule de neige", je suis plus convaincu que jamais que la base ne peut être réellement mobilisée qu'à condition que le sommet soit sérieusement bousculé. En nous invitant à nous éparpiller chacun dans notre coin, les dirigeants syndicaux ont préparé le terrain à une trahison et c'est ce qui se dessine: implosion de l'intersyndicale, rencontre avec NVB le 10. On est bien loin de l'affrontement.

En l'état actuel des choses, c'est 4 ou 5 collègues maximum qui feraient grève le 11. Soit encore moins que le 9 avril. Nous avons déjà tous plus ou moins le nez dans le guidon car le mois de juin est chargé: on ne sait rien de ce que prévoit de faire le SNES à la rentrée. En désespoir de cause, certains collèges de mon académie ont décidé de boycotter les conseils pédagogiques voire les CA: il est remarquable de constater que les syndicats n'y appellent pas nationalement, alors même qu'une telle initiative contribuerait sérieusement à mettre des bâtons dans les roues de NVB. La direction du SNES nous appelle à "investir" la consultation sur les programmes qui fait un four, alors même qu'il faudrait les rejeter pour bloquer clairement la machine de la "réforme". Il est clair pour moi qu'il faut proposer autre chose qu'une grevette pour permettre que nous ne soyions pas dispersés et démoralisés. Ce sera la perspective d'une manif nationale.

Et je suis convaincu moi aussi que la grève peut-être efficace... à condition de participer d'un affrontement clair avec le gouvernement, ce qui n'est pas le cas à ce stade.

FrontUnique
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par henriette le Dim 7 Juin 2015 - 15:52

@Piqueboufigue a écrit:
Entièrement d'accord  avec toi, Serge ! Si les gens ne sont pas informés après tout ce qui s'est dit dans les salles des profs et dans les médias, c'est qu'ils s'en tapent complétement... Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Une grève le 11, une grève pour l'écrit du brevet, une grève pour les corrections du brevet.... des grevettes qui feront des scores ridicules et qui décrédibiliseront ceux qui la font et les syndicats qui les portent... Que veulent les syndicats ? Compter leur troupe ? Estimer leur rapport de force respectif ? Ce sera sans moi : personne dans mon collège ne fera grève ni le 11 ni pour le brevet et pourtant on était en grève à 90% la dernière fois.
Merci de te présenter dans la section ad hoc du forum : http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par pamplemousses4 le Dim 7 Juin 2015 - 16:17

@FrontUnique a écrit:
En l'état actuel des choses, c'est 4 ou 5 collègues maximum qui feraient grève le 11. Soit encore moins que le 9 avril. Nous avons déjà tous plus ou moins le nez dans le guidon car le mois de juin est chargé: on ne sait rien de ce que prévoit de faire le SNES à la rentrée. En désespoir de cause, certains collèges de mon académie ont décidé de boycotter les conseils pédagogiques voire les CA: il est remarquable de constater que les syndicats n'y appellent pas nationalement, alors même qu'une telle initiative contribuerait sérieusement à mettre des bâtons dans les roues de NVB. La direction du SNES nous appelle à "investir" la consultation sur les programmes qui fait un four, alors même qu'il faudrait les rejeter pour bloquer clairement la machine de la "réforme". Il est clair pour moi qu'il faut proposer autre chose qu'une grevette pour permettre que nous ne soyions pas dispersés et démoralisés. Ce sera la perspective d'une manif nationale.

Et je suis convaincu moi aussi que la grève peut-être efficace... à condition de participer d'un affrontement clair avec le gouvernement, ce qui n'est pas le cas à ce stade.

Je souligne au-dessus: cela vous semble-t-il une bonne idée, ou n'est-ce pas scier la branche sur laquelle on est assis -chancelant, mais encore assis-?

Et je réitère une demande formulée plus haut: a-t-on quelque part une liste de ces fameux établissements (ou académies) pionniers? Par exemple, j'entends par ici que tous les élèves d'un niveau donné de certains collèges du coin recevraient une tablette numérique personnelle, à conserver jusqu'à la fin du collège; effet collatéral, idéologique, et par anticipation, de la réforme, me semble-t-il.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par neo le Dim 7 Juin 2015 - 18:11

@nlm76 a écrit:Est-ce que l'appel à la grève concerne le lycée ? Je suis d'oral de bac. Et ça me ferait du bien de donner un coup de pied dans la fourmilière si ça pouvait être utile.
Oui, les profs de lycée sont couverts.

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par hypermnestre le Mar 9 Juin 2015 - 8:04

Avez-vous vu la photo de Frédérique Rolet au congrès de Poitiers, riant avec M Cambadélis ?
Quelqu'un peut-il m'expliquer ?

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par bernardo le Mar 9 Juin 2015 - 8:42

@hypermnestre a écrit:Avez-vous vu la photo de Frédérique Rolet au congrès de Poitiers, riant avec M Cambadélis ?
Quelqu'un peut-il m'expliquer ?

C'est parce qu'il l'avait chatouillée ?
Je me pose aussi des questions sur le positionnement du SNES demain, notamment parce que j'ai lu ça sur un autre fil :
http://www.creteil.snes.edu/mobilisations/greve-jeudi-11-juin-manifestation.html
Dans ce communiqué je lis ceci :
"Après le revirement de la FCPE et le succès de notre précédente mobilisation, la Ministre propose enfin d’ouvrir le dialogue au delà des seuls décrets d’application."
Or je me demande où et quand elle a écrit ou dit qu'elle proposait d'ouvrir le dialogue.
Je fais plutôt confiance au SNES (en tout cas aux militants que je connais) mais c'est un peu troublant en effet.

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par Celeborn le Mar 9 Juin 2015 - 8:46

guennec a écrit:
@hypermnestre a écrit:Avez-vous vu la photo de Frédérique Rolet au congrès de Poitiers, riant avec M Cambadélis ?
Quelqu'un peut-il m'expliquer ?

C'est parce qu'il l'avait chatouillée ?
Je me pose aussi des questions sur le positionnement du SNES demain, notamment parce que j'ai lu ça sur un autre fil :
http://www.creteil.snes.edu/mobilisations/greve-jeudi-11-juin-manifestation.html
Dans ce communiqué je lis ceci :
"Après le revirement de la FCPE et le succès de notre précédente mobilisation, la Ministre propose enfin d’ouvrir le dialogue au delà des seuls décrets d’application."
Or je me demande où et quand elle a écrit ou dit qu'elle proposait d'ouvrir le dialogue.
Je fais plutôt confiance au SNES (en tout cas aux militants que je connais) mais c'est un peu troublant en effet.

J'imagine que le SNES fait référence à la lettre que la ministre leur a envoyée : LIEN

Le souci, c'est qu'à aucun moment je n'y lis qu'elle ouvre la discussion au-delà du décret, mais bien au contraire qu'elle ouvre la discussion dans le "cadre donné actuellement par le décret et l'arrêté".

C'est d'ailleurs pour cette raison que le SNALC ne va pas à la réunion du 10, en accord avec la position prise par l'intersyndicale sur le refus de discuter des modalités d'application.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par hypermnestre le Mar 9 Juin 2015 - 8:47

Moi aussi, je fais une totale confiance aux militants, aux représentants locaux ; mais au SNES, c'est-à-dire aux représentants au niveau national, de moins en moins. Je suis de plus en plus circonspecte et de plus en plus méfiante.

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par fabienne7564 le Mar 9 Juin 2015 - 9:09

@hypermnestre a écrit:Moi aussi, je fais une totale confiance aux militants, aux représentants locaux ; mais au SNES, c'est-à-dire aux représentants au niveau national, de moins en moins. Je suis de plus en plus circonspecte et de plus en plus méfiante.

Moi aussi. Je ne digère toujours pas que les représentants nationaux du SNES n'aient pas appelé à une marche dominicale... S'ils ne s'y décident pas en septembre, je rends ma carte... On aura beau se bouger au niveau local avec des représentants locaux souvent très investis (et on en croise sur ce forum), si les instances nationales ne lancent pas un appel à cette marche, on ne peut rien faire, rien organiser car comme l'a très justement dit Serge sur un autre fil, nous avons besoin des moyens logistiques d'un syndicat très largement majoritaire (mais pour combien de temps ?) dans la profession.

fabienne7564
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par MUTIS le Mar 9 Juin 2015 - 9:31


@hypermnestre a écrit:Avez-vous vu la photo de Frédérique Rolet au congrès de Poitiers, riant avec M Cambadélis ?
Quelqu'un peut-il m'expliquer ?
Et où peut-on voir cette photo ?
Si c'est vrai, c'est énorme ! affraid
J'espère que c'est une blague...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par Wilde le Mar 9 Juin 2015 - 9:52

@MUTIS a écrit:

@hypermnestre a écrit:Avez-vous vu la photo de Frédérique Rolet au congrès de Poitiers, riant avec M Cambadélis ?
Quelqu'un peut-il m'expliquer ?
Et où peut-on voir cette photo ?
Si c'est vrai, c'est énorme ! affraid
J'espère que c'est une blague...

+1

Wilde
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par bernardo le Mar 9 Juin 2015 - 9:54

@Celeborn a écrit:
guennec a écrit:
@hypermnestre a écrit:Avez-vous vu la photo de Frédérique Rolet au congrès de Poitiers, riant avec M Cambadélis ?
Quelqu'un peut-il m'expliquer ?

C'est parce qu'il l'avait chatouillée ?
Je me pose aussi des questions sur le positionnement du SNES demain, notamment parce que j'ai lu ça sur un autre fil :
http://www.creteil.snes.edu/mobilisations/greve-jeudi-11-juin-manifestation.html
Dans ce communiqué je lis ceci :
"Après le revirement de la FCPE et le succès de notre précédente mobilisation, la Ministre propose enfin d’ouvrir le dialogue au delà des seuls décrets d’application."
Or je me demande où et quand elle a écrit ou dit qu'elle proposait d'ouvrir le dialogue.
Je fais plutôt confiance au SNES (en tout cas aux militants que je connais) mais c'est un peu troublant en effet.

J'imagine que le SNES fait référence à la lettre que la ministre leur a envoyée : LIEN

Le souci, c'est qu'à aucun moment je n'y lis qu'elle ouvre la discussion au-delà du décret, mais bien au contraire qu'elle ouvre la discussion dans le "cadre donné actuellement par le décret et l'arrêté".

C'est d'ailleurs pour cette raison que le SNALC ne va pas à la réunion du 10, en accord avec la position prise par l'intersyndicale sur le refus de discuter des modalités d'application.

Dans cette lettre, je n'ai trouvé que ça qui pose question : "C’est pourquoi, je vous propose de participer au groupe de travail que je vais mettre en place dans la semaine du 8 juin et qui vous permettra d’élaborer des textes complémentaires".
Je ne sais pas ce que signifie "textes complémentaires".

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par Celeborn le Mar 9 Juin 2015 - 10:09

guennec a écrit:
@Celeborn a écrit:
guennec a écrit:

C'est parce qu'il l'avait chatouillée ?
Je me pose aussi des questions sur le positionnement du SNES demain, notamment parce que j'ai lu ça sur un autre fil :
http://www.creteil.snes.edu/mobilisations/greve-jeudi-11-juin-manifestation.html
Dans ce communiqué je lis ceci :
"Après le revirement de la FCPE et le succès de notre précédente mobilisation, la Ministre propose enfin d’ouvrir le dialogue au delà des seuls décrets d’application."
Or je me demande où et quand elle a écrit ou dit qu'elle proposait d'ouvrir le dialogue.
Je fais plutôt confiance au SNES (en tout cas aux militants que je connais) mais c'est un peu troublant en effet.

J'imagine que le SNES fait référence à la lettre que la ministre leur a envoyée : LIEN

Le souci, c'est qu'à aucun moment je n'y lis qu'elle ouvre la discussion au-delà du décret, mais bien au contraire qu'elle ouvre la discussion dans le "cadre donné actuellement par le décret et l'arrêté".

C'est d'ailleurs pour cette raison que le SNALC ne va pas à la réunion du 10, en accord avec la position prise par l'intersyndicale sur le refus de discuter des modalités d'application.

Dans cette lettre, je n'ai trouvé que ça qui pose question : "C’est pourquoi, je vous propose de participer au groupe de travail que je vais mettre en place dans la semaine du 8 juin et qui vous permettra d’élaborer des textes complémentaires".
Je ne sais pas ce que signifie "textes complémentaires".

Des textes qui viennent en +, donc qui ne remettent pas en cause le décret ni l'arrêté. En gros, une circulaire, quoi.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par hypermnestre le Mar 9 Juin 2015 - 10:09

Les opposants ne veulent pas de textes complémentaires ! Ils veulent des textes à la place du décret !
A ce rythme-là, autant que le SNES fusionne avec le SGEN.
La photo ne présente pas d'intérêt en elle-même, elle est floue, probablement faite avec un smartphone. Il y a M Cambadélis, une femme brune (ils se parlent en souriant), et Mme Rolet.

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par MUTIS le Mar 9 Juin 2015 - 10:14

Bon, quelqu'un peut-il confirmer la présence de Mme Rolet au Congrès du PS à Poitiers ? furieux Shocked

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par bernardo le Mar 9 Juin 2015 - 12:46

@hypermnestre a écrit:Les opposants ne veulent pas de textes complémentaires ! Ils veulent des textes à la place du décret !
A ce rythme-là, autant que le SNES fusionne avec le SGEN.
La photo ne présente pas d'intérêt en elle-même, elle est floue, probablement faite avec un smartphone. Il y a M Cambadélis, une femme brune (ils se parlent en souriant), et Mme Rolet.

J'ai demandé à des militants du SNES qui m'ont transmis ce communiqué :
"Communiqué de l’intersyndicale
vendredi 5 juin 2015
A la demande, appuyée par la forte mobilisation des personnels, de l’intersyndicale du second degré, la Ministre a proposé de réunir un groupe de travail mercredi 10 juin.
Les organisations syndicales SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, CGT Educ’action et Sud Education en prennent acte et en attendent des réponses à leurs demandes.
Elles rappellent leur opposition à la réforme, leur demande d’abrogation des textes (décret et arrêté) et leur refus de toute négociation sur des textes d’application. Pour elles, les discussions doivent impérativement déboucher sur l’écriture de nouveaux textes réglementaires (décret ou arrêté) intégrant les demandes des personnels.
Elles appellent les personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation à amplifier la mobilisation, en particulier le 11 juin, journée nationale de grève dans tous les collèges."
Cela semble rassurant, non ?

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par Osmie le Mar 9 Juin 2015 - 12:50

Je trouve aussi ; le SNES a une position affirmée, et il était temps. Je vous garantis que les militants y contribuent.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par bernardo le Mar 9 Juin 2015 - 12:53

@Osmie a écrit:Je trouve aussi ; le SNES a une position affirmée, et il était temps. Je vous garantis que les militants y contribuent.

J'en connais plusieurs dans le 13e de Paris et je confirme !

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par V.Marchais le Mar 9 Juin 2015 - 13:09

guennec a écrit:
@hypermnestre a écrit:Les opposants ne veulent pas de textes complémentaires ! Ils veulent des textes à la place du décret !
A ce rythme-là, autant que le SNES fusionne avec le SGEN.
La photo ne présente pas d'intérêt en elle-même, elle est floue, probablement faite avec un smartphone. Il y a M Cambadélis, une femme brune (ils se parlent en souriant), et Mme Rolet.

J'ai demandé à des militants du SNES qui m'ont transmis ce communiqué :
"Communiqué de l’intersyndicale
vendredi 5 juin 2015
A la demande, appuyée par la forte mobilisation des personnels, de l’intersyndicale du second degré, la Ministre a proposé de réunir un groupe de travail mercredi 10 juin.
Les organisations syndicales SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, CGT Educ’action et Sud Education en prennent acte et en attendent des réponses à leurs demandes.
Elles rappellent leur opposition à la réforme, leur demande d’abrogation des textes (décret et arrêté) et leur refus de toute négociation sur des textes d’application. Pour elles, les discussions doivent impérativement déboucher sur l’écriture de nouveaux textes réglementaires (décret ou arrêté) intégrant les demandes des personnels.
Elles appellent les personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation à amplifier la mobilisation, en particulier le 11 juin, journée nationale de grève dans tous les collèges."
Cela semble rassurant, non ?

Et si cette rencontre intersyndicale a lieu sur cette base, le SNALC ne fera pas entendre ses propres exigences ?

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par Celeborn le Mar 9 Juin 2015 - 13:11

@V.Marchais a écrit:
Et si cette rencontre intersyndicale a lieu sur cette base, le SNALC ne fera pas entendre ses propres exigences ?

Elle n'a pas lieu sur cette base. C'est une réunion pour discuter de la circulaire d'application : ça nous a été présenté comme tel (et ce n'est nullement une réunion obtenue par l'intersyndicale). Et c'est présenté comme tel par la ministre dans la lettre qu'elle a envoyée au SNES.

Et sinon, notre exigence, c'est l'abrogation. Je crois qu'ils sont au courant.


Dernière édition par Celeborn le Mar 9 Juin 2015 - 13:12, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par Lefteris le Mar 9 Juin 2015 - 13:12

On ne va pas bouder si le SNES se remue, ni faire un procès d'intention. Mais je suis convaincu qu'on aurait une réaction beaucoup plus virulente sous un autre pouvoir politique, face à une réforme qui va plus loin que celle de Chatel : car la réécriture de l'évaluation des enseignants -liée aux nouvelles missions- est dans les cartons, un "groupe de travail" est prévu à cet effet.
Je suis intimement persuadé qu'il n'y aurait pas eu d'abstention du SNES, mais un vote "contre" dans la réécriture des décrets de 1950.

Maintenant, regardons l'avenir, on va bien voir...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par V.Marchais le Mar 9 Juin 2015 - 13:20

@Celeborn a écrit:
@V.Marchais a écrit:
Et si cette rencontre intersyndicale a lieu sur cette base, le SNALC ne fera pas entendre ses propres exigences ?

Elle n'a pas lieu sur cette base. C'est une réunion pour discuter de la circulaire d'application : ça nous a été présenté comme tel (et ce n'est nullement une réunion obtenue par l'intersyndicale). Et c'est présenté comme tel par la ministre dans la lettre qu'elle a envoyée au SNES.


Effectivement, ce n'est pas la même chose.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par hypermnestre le Mar 9 Juin 2015 - 13:31

@Lefteris a écrit:On ne va pas bouder si le SNES se remue,  ni faire un procès d'intention. Mais je suis convaincu qu'on aurait une réaction beaucoup plus virulente sous un autre pouvoir politique, face à une réforme qui va plus loin que celle de Chatel : car la réécriture de l'évaluation des enseignants -liée aux nouvelles missions-  est dans les cartons, un "groupe de travail" est prévu à cet effet.
Je suis intimement  persuadé qu'il n'y aurait pas eu d'abstention du SNES, mais un vote "contre"  dans la réécriture des décrets de 1950.

Maintenant, regardons l'avenir, on va   bien voir...

Tout à fait d'accord avec le début du post. Avec la droite au pouvoir, on l'aurait eu tous les dimanches, la marche de la mobilisation nationale contre la politique éducative, et ils l'auraient faite quelle que soit la nature des autres participants !
Concernant les décrets de 50, quelqu'un peut me rappeler les votes ? Abstention pour le SNES... et les autres ? Merci !
Et sinon, effectivement, si le SNES va à la réunion du 10 en rappelant bien qu'il ne veut que l'abrogation, laissons faire... nous verrons bien.

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par hypermnestre le Mar 9 Juin 2015 - 13:44

Pour la présence du SNES au congrès de Poitiers, une militante porte-parole précise qu'il s'agissait de porter la contradiction.
Pourquoi pas...
Bref, fin du débat.

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par Lefteris le Mar 9 Juin 2015 - 14:02

@hypermnestre a écrit:Pour la présence du SNES au congrès de Poitiers, une militante porte-parole précise qu'il s'agissait de porter la contradiction.
Pourquoi pas...
Bref, fin du débat.
De toute manière , on ne peut rien faire sans le SNES, il faut en être conscient. Le SNES possède la plus grosse force numérique, même avec une légère perte aux dernières élections. Les autres syndicats (dont je suis) ne peuvent que contribuer à une action, éventuellement l'initier, mais ne peuvent pratiquement rien faire seuls.
(Sauf bien sûr les syndicats qui sont aux manettes, parce que ce sont les syndicats du pouvoir, qui relaient les volontés du ministère et de l'administration).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNES et la réforme

Message par Guillaume le Grand le Mar 9 Juin 2015 - 14:53

@hypermnestre a écrit:
Concernant les décrets de 50, quelqu'un peut me rappeler les votes ? Abstention pour le SNES... et les autres ? Merci !


Pour: 5 (UNSA, SGEN-CCFDT)
Contre: 4 (SUD, FO, CGT, SNUEP)
Abstention: 6 (SNES, SNUipp, SNEP)

http://www.sudeducation.org/Statuts-une-reforme-oui-mais-pas.html

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum