Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 14 Mai 2015 - 17:39

@Delim a écrit:
Si les consultations avaient été réellement prises en compte, on n'aurait pas mis en partie à la trappe l'étude de l'Egypte antique en 6e, l'on n'aurait pas éradiqué l'Italie de Mussolini (enseigné jusqu'à la fin des années 1990) ou encore la marche à la guerre en 3ème...

Oui, enfin je veux bien, mais il faut quand même prendre en compte qu'il y a 20 ans, eh bien il y avait 20 ans d'histoire contemporaine en moins à enseigner. Ça paraît stupide dit comme ça, mais on ne peut pas étendre les programmes à l'infini et si on veut étudier le temps présent (ce qui est légitime), il faut bien éliminer des thèmes, c'est fatal.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Zakalwe le Jeu 14 Mai 2015 - 17:39

@Elyas a écrit:Ah mince, le christianisme médiéval ne serait plus du tout enseigner. C'est bizarre car je ne me vois pas enseigner un thème obligatoire (celui sur la construction de l'Etat en France au Moyen Âge) sans parler du christianisme médiéval (enseigner les Capétiens sans parler du christianisme médiéval... euh... Suspect ).

C'est ce que j'ai dit - mais le fait est que ça ne convaincra pas tout le monde, et qu'il serait donc plus simple d'ajouter une référence à ça dans l'intitulé du thème ou dans les notions à maîtriser...

Sinon, je ne peux qu'approuver la remarque sur le vocabulaire : je me dis finalement qu'avec les élèves de seconde que j'ai en face de moi, je ne vois même pas comment évoquer la différence entre "girondins" et "montagnards" pendant la révolution, parce qu'ils ne disposent tout bêtement pas de concepts nécessaires pour appréhender cela ("pour le roi", "contre le roi", ça passera... mais les nuances plus fines, presque aucune chance pour une bonne moitié d'entre eux... No )

_________________
INJUSTE Terme utilisé pour désigner les avantages dont on a essayé de spolier d'autres gens, mais sans y arriver. Voir aussi MALHONNETETE, DISSIMULATION, et TIENS J'AI DU POT

Blog de l'association La Cave à Jeux : http://lacaveajeux.fr/

Zakalwe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Elyas le Jeu 14 Mai 2015 - 17:40

@Delim a écrit:Je suis d'accord avec Marie-Laetitia.
J'ajoute que ces pseudo-consultations serviront à justifier une réforme qui n'est pas défendable. Le gouvernement pourra faire dire ce qu'il désire aux enseignants.
Si les consultations avaient été réellement prises en compte, on n'aurait pas mis en partie à la trappe l'étude de l'Egypte antique en 6e, l'on n'aurait pas éradiqué l'Italie de Mussolini (enseigné jusqu'à la fin des années 1990) ou encore la marche à la guerre en 3ème...

L'Egypte n'a pas été supprimée, elle est toujours là. Après, l'histoire du temps présent étant entré dans les programmes et nos horaires baissant, il a bien fallu faire de la place et enlever des trucs (personnellement, je n'aime pas l'histoire du temps présent, on manque de recul).

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Isis39 le Jeu 14 Mai 2015 - 17:41

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Marie Laetitia a écrit: Cette histoire de faire confiance aux enseignants comme justification à tout commence à me sortir par les yeux... (ce qui est un comble)

Je vais parler très directement et très honnêtement: je n'ai pas envie d'avoir confiance en certains collègues. Quand je vois certains qui préparent leurs cours avec des manuels et n'ont plus ouvert de livre d'histoire depuis la fac (et encore, des manuels...) ou quand je vois certains anciens étudiants qui réussissent au CAPES, je me dis qu'on ne peut pas faire confiance aux collègues d'histoire-géographie en bloc. Désolé d'avoir été si franc, mais je le pense profondément.

Et l'immense majorité des profs qui sont compétents, qui se forment, ils n'ont pas le droit à cette confiance et à cette liberté pédagogique ?
On n'a qu'à nous donner les cours tout fait à appliquer et comme ça vous pourrez avoir confiance. Sad

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Elyas le Jeu 14 Mai 2015 - 17:43

@Zakalwe a écrit:
@Elyas a écrit:Ah mince, le christianisme médiéval ne serait plus du tout enseigner. C'est bizarre car je ne me vois pas enseigner un thème obligatoire (celui sur la construction de l'Etat en France au Moyen Âge) sans parler du christianisme médiéval (enseigner les Capétiens sans parler du christianisme médiéval... euh... Suspect ).

C'est ce que j'ai dit - mais le fait est que ça ne convaincra pas tout le monde, et qu'il serait donc plus simple d'ajouter une référence à ça dans l'intitulé du thème ou dans les notions à maîtriser...

Sinon, je ne peux qu'approuver la remarque sur le vocabulaire : je me dis finalement qu'avec les élèves de seconde que j'ai en face de moi, je ne vois même pas comment évoquer la différence entre "girondins" et "montagnards" pendant la révolution, parce qu'ils ne disposent tout bêtement pas de concepts nécessaires pour appréhender cela ("pour le roi", "contre le roi", ça passera... mais les nuances plus fines, presque aucune chance pour une bonne moitié d'entre eux... No )

Il suffit d'ajouter une case "notions et repères obligatoires" et c'est réglé.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 14 Mai 2015 - 17:43

@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Marie Laetitia a écrit: Cette histoire de faire confiance aux enseignants comme justification à tout commence à me sortir par les yeux... (ce qui est un comble)

Je vais parler très directement et très honnêtement: je n'ai pas envie d'avoir confiance en certains collègues. Quand je vois certains qui préparent leurs cours avec des manuels et n'ont plus ouvert de livre d'histoire depuis la fac (et encore, des manuels...) ou quand je vois certains anciens étudiants qui réussissent au CAPES, je me dis qu'on ne peut pas faire confiance aux collègues d'histoire-géographie en bloc. Désolé d'avoir été si franc, mais je le pense profondément.

Et l'immense majorité des profs qui sont compétents, qui se forment, ils n'ont pas le droit à cette confiance et à cette liberté pédagogique ?
On n'a qu'à nous donner les cours tout fait à appliquer et comme ça vous pourrez avoir confiance. Sad

La réforme de la formation et du recrutement ne me laisse guère d'illusion sur le court temps qu'il faudra pour que cette "immense majorité" fonde comme neige au soleil, et l'indigence des PAF va aggraver cela. (et d'ailleurs, tu me sembles bien optimiste sur cette "immense majorité", mais en l'absence de statistique, je veux bien croire que je n'ai pas eu la chance de rencontrer les bonnes personnes)

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Zakalwe le Jeu 14 Mai 2015 - 17:47

@Elyas a écrit:
@Zakalwe a écrit:
@Elyas a écrit:Ah mince, le christianisme médiéval ne serait plus du tout enseigner. C'est bizarre car je ne me vois pas enseigner un thème obligatoire (celui sur la construction de l'Etat en France au Moyen Âge) sans parler du christianisme médiéval (enseigner les Capétiens sans parler du christianisme médiéval... euh... Suspect ).

C'est ce que j'ai dit - mais le fait est que ça ne convaincra pas tout le monde, et qu'il serait donc plus simple d'ajouter une référence à ça dans l'intitulé du thème ou dans les notions à maîtriser...

Il suffit d'ajouter une case "notions et repères obligatoires" et c'est réglé.

Pas de souci avec ça, bien au contraire. Mais ça aurait impliqué des ajustements moins "médiatiques" que la commission Nora, pour le coup, qui va se sentir obligée de donner des gages à tout le monde (sauf miracle, mais je crains que Io l'Aveugle ne soit fort occupé actuellement, hélas).

_________________
INJUSTE Terme utilisé pour désigner les avantages dont on a essayé de spolier d'autres gens, mais sans y arriver. Voir aussi MALHONNETETE, DISSIMULATION, et TIENS J'AI DU POT

Blog de l'association La Cave à Jeux : http://lacaveajeux.fr/

Zakalwe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Marie Laetitia le Jeu 14 Mai 2015 - 17:47

@Delim a écrit:Je suis d'accord avec Marie-Laetitia.
J'ajoute que ces pseudo-consultations serviront à justifier une réforme qui n'est pas défendable. Le gouvernement pourra faire dire ce qu'il désire aux enseignants.
Si les consultations avaient été réellement prises en compte, on n'aurait pas mis en partie à la trappe l'étude de l'Egypte antique en 6e, l'on n'aurait pas éradiqué l'Italie de Mussolini (enseigné jusqu'à la fin des années 1990) ou encore la marche à la guerre en 3ème...

Tiens, à propos de la disparition de l'Égypte en 6e (disparition partielle à bien y regarder, et puis la Mésopo, c'est cro bien avec les 6e, ils adorent ça...), faire passer une heure par semaine aux élèves pour lire des livres sur le programme français/histoire, c'est du transdisciplinaire qui me plairait! (bon, je le fais déjà, je monte des caisses de livres en rapport avec les chapitres d'histoire-géo et je fais ma marchande de petits pains en distribuant les livres aux élèves... ce qui leur plaît bien... Du coup, on manque de livres du CDI pour satisfaire la demande).

Au lieu de ça, il faudrait que l'on fasse des EPI sur nos heures... furieux

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Delim le Jeu 14 Mai 2015 - 17:47

@Elyas a écrit:L'Egypte n'a pas été supprimée, elle est toujours là. Après, l'histoire du temps présent étant entré dans les programmes et nos horaires baissant, il a bien fallu faire de la place et enlever des trucs (personnellement, je n'aime pas l'histoire du temps présent, on manque de recul).

Eh bien l'Egypte est en concurrence avec l'étude de l'Orient ancien. Cette façon de procéder, qui consiste à demander au professeur d'éliminer de lui-même, par des choix, des pans entiers de l'Histoire est navrante. Lorsque j'ai commencé à enseigner dans les années 1990, l'on avait davantage de liberté pédagogique. Actuellement, notre liberté se limite finalement dans la possibilité de choisir un thème plutôt qu'un autre. Pathétique! Par ailleurs, vous pointez du doigt le problème: la baisse des horaires, autre véritable scandale.

Delim
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Condorcet le Jeu 14 Mai 2015 - 17:48

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Je vais parler très directement et très honnêtement: je n'ai pas envie d'avoir confiance en certains collègues. Quand je vois certains qui préparent leurs cours avec des manuels et n'ont plus ouvert de livre d'histoire depuis la fac (et encore, des manuels...) ou quand je vois certains anciens étudiants qui réussissent au CAPES, je me dis qu'on ne peut pas faire confiance aux collègues d'histoire-géographie en bloc. Désolé d'avoir été si franc, mais je le pense profondément.

Et l'immense majorité des profs qui sont compétents, qui se forment, ils n'ont pas le droit à cette confiance et à cette liberté pédagogique ?
On n'a qu'à nous donner les cours tout fait à appliquer et comme ça vous pourrez avoir confiance. Sad

La réforme de la formation et du recrutement ne me laisse guère d'illusion sur le court temps qu'il faudra pour que cette "immense majorité" fonde comme neige au soleil, et l'indigence des PAF va aggraver cela. (et d'ailleurs, tu me sembles bien optimiste sur cette "immense majorité", mais en l'absence de statistique, je veux bien croire que je n'ai pas eu la chance de rencontrer les bonnes personnes)

Cela me rappelle certains rapports de visite truffés de fautes d'orthographe et de lacunes historiques/historiographiques.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Elyas le Jeu 14 Mai 2015 - 17:49

@Delim a écrit:
@Elyas a écrit:L'Egypte n'a pas été supprimée, elle est toujours là. Après, l'histoire du temps présent étant entré dans les programmes et nos horaires baissant, il a bien fallu faire de la place et enlever des trucs (personnellement, je n'aime pas l'histoire du temps présent, on manque de recul).

Eh bien l'Egypte est en concurrence avec l'étude de l'Orient ancien. Cette façon de procéder, qui consiste à demander au professeur d'éliminer de lui-même, par des choix, des pans entiers de l'Histoire est navrante. Lorsque j'ai commencé à enseigner dans les années 1990, l'on avait davantage de liberté pédagogique. Actuellement, notre liberté se limite finalement dans la possibilité de choisir un thème plutôt qu'un autre. Pathétique! Par ailleurs, vous pointez du doigt le problème: la baisse des horaires, autre véritable scandale.

Ah parce que la Mésopotamie, ce n'est pas important ?

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Isis39 le Jeu 14 Mai 2015 - 17:53

@Elyas a écrit:
@Delim a écrit:
@Elyas a écrit:L'Egypte n'a pas été supprimée, elle est toujours là. Après, l'histoire du temps présent étant entré dans les programmes et nos horaires baissant, il a bien fallu faire de la place et enlever des trucs (personnellement, je n'aime pas l'histoire du temps présent, on manque de recul).

Eh bien l'Egypte est en concurrence avec l'étude de l'Orient ancien. Cette façon de procéder, qui consiste à demander au professeur d'éliminer de lui-même, par des choix, des pans entiers de l'Histoire est navrante. Lorsque j'ai commencé à enseigner dans les années 1990, l'on avait davantage de liberté pédagogique. Actuellement, notre liberté se limite finalement dans la possibilité de choisir un thème plutôt qu'un autre. Pathétique! Par ailleurs, vous pointez du doigt le problème: la baisse des horaires, autre véritable scandale.

Ah parce que la Mésopotamie, ce n'est pas important ?

C'est pourtant plus important, à mon sens, que l'Egypte (même si j'adore cette période).

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Delim le Jeu 14 Mai 2015 - 18:04

Ben je ne vois pas où j'ai pu écrire que l'étude de la Mésopotamie ne serait pas importante... :-/

Delim
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par PabloPE le Jeu 14 Mai 2015 - 19:15

@Malaga a écrit:Je reste, à titre personnel, dérangée de voir que l'Eglise au Moyen-âge, la pensée humaniste ou les Lumières seront des chapitres facultatifs. Ils me semblent essentiels.
Itou

@Marie Laetitia a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Marie Laetitia a écrit: Cette histoire de faire confiance aux enseignants comme justification à tout commence à me sortir par les yeux... (ce qui est un comble)

Je vais parler très directement et très honnêtement: je n'ai pas envie d'avoir confiance en certains collègues. Quand je vois certains qui préparent leurs cours avec des manuels et n'ont plus ouvert de livre d'histoire depuis la fac (et encore, des manuels...) ou quand je vois certains anciens étudiants qui réussissent au CAPES, je me dis qu'on ne peut pas faire confiance aux collègues d'histoire-géographie en bloc. Désolé d'avoir été si franc, mais je le pense profondément.

Ah mais tu peux. Je suis parfaitement d'accord avec toi.

J'ajouterai un autre argument. Il faut que l'on s'accorde sur ce que les élèves doivent savoir, donc il faut un programme clair, sans facultatif dans tous les sens, et sans être pléthorique pour autant si l'on veut privilégier la compréhension et non le gavage.

Et pour moi, ça doit passer par du vocabulaire. Chacun ses marottes, mais plus le temps passe, plus je suis convaincue que, plus un élève a un vocabulaire précis (donc riche), plus il sait parler et écrire. S'accorder sur des notions-clés que les élèves doivent connaître et savoir expliquer est fondamental pour savoir sur quelles bases on peut s'appuyer pour faire progresser les élèves.

@Isis39 a écrit:
Et l'immense majorité des profs qui sont compétents, qui se forment, ils n'ont pas le droit à cette confiance et à cette liberté pédagogique ?
On n'a qu'à nous donner les cours tout fait à appliquer et comme ça vous pourrez avoir confiance. Sad
Et quand bien même on leur ferait confiance.. quand on voit comme il est galère de boucler le programme pourtant obligatoire, qui aura le temps de faire en plus des parties optionnelles?
A moins de faire du magistral à fond: une semaine/un thème, copiez la leçon que vous  apprendrez par cœur pour la prochaine fois, merci et au revoir. Mais je pense que ce n'est pas tout à fait l'esprit de la réforme Razz

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Olympias le Jeu 14 Mai 2015 - 19:18

@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Marie Laetitia a écrit: Cette histoire de faire confiance aux enseignants comme justification à tout commence à me sortir par les yeux... (ce qui est un comble)

Je vais parler très directement et très honnêtement: je n'ai pas envie d'avoir confiance en certains collègues. Quand je vois certains qui préparent leurs cours avec des manuels et n'ont plus ouvert de livre d'histoire depuis la fac (et encore, des manuels...) ou quand je vois certains anciens étudiants qui réussissent au CAPES, je me dis qu'on ne peut pas faire confiance aux collègues d'histoire-géographie en bloc. Désolé d'avoir été si franc, mais je le pense profondément.

Et l'immense majorité des profs qui sont compétents, qui se forment, ils n'ont pas le droit à cette confiance et à cette liberté pédagogique ?
On n'a qu'à nous donner les cours tout fait à appliquer et comme ça vous pourrez avoir confiance. Sad
Isis, Marcel, il y a les deux. Je connais des collègues qui se forment et d'autres qui n'ouvrent jamais un bouquin.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Carnyx le Jeu 14 Mai 2015 - 20:15

@Olympias a écrit:
Isis, Marcel, il y a les deux. Je connais des collègues qui se forment et d'autres qui n'ouvrent jamais un bouquin.
En effet, entre les collègues qui ne font que des « activités » et ceux qui arrivent quasiment illettrés en hist-géo, faire confiance me paraît pour le moins déconseillé.

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Nicolatsar le Jeu 14 Mai 2015 - 20:42

@Isis39 a écrit:
Historien(ne)s de métier, nous sommes consterné(e)s par la tonalité actuelle du débat public sur les nouveaux programmes d’histoire du collège. Nous souhaitons ici opposer une contradiction des plus fermes aux peurs, aux mensonges et aux fantasmes alimentés à ce sujet par différents médias.
Mensonge pur et simple d’abord sur le contenu de ces programmes, quand on cherche à faire croire que l’enseignement de l’histoire du christianisme médiéval, au contraire de celle de l’islam, ne serait plus obligatoire. Tentative éhontée d’alimenter la stigmatisation grandissante de l’islam, qui ne mérite qu’une opposition ferme. Mensonge tout aussi direct lorsqu’on s’ingénie à faire croire à nos concitoyens que la « chronologie » disparaîtrait : que chacun se rassure, le déroulé chronologique des périodes historiques est une réalité parfaitement ancrée, du primaire à l’université, dans notre système d’enseignement, et le projet actuel de programmes ne l’altère en rien.
Fantasme récurrent, enfin, lorsque l’on prétend que l’histoire de France serait sacrifiée. Il faut d’abord rappeler que la construction de la nation telle que nous la connaissons ne s’est achevée que très tardivement : vouloir enseigner l’histoire de France au Moyen Age comme si notre pays avait été déjà là n’a donc absolument aucun sens. D’autre part, il n’y a d’histoire que pour comprendre le présent : les nouveaux programmes sont ouverts sur le monde car ils répondent à des questions d’aujourd’hui et invitent à une réflexion sur les liens entre les hommes au-delà des frontières.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/05/14/enseignement-de-l-histoire-au-college-halte-aux-mensonges-et-aux-fantasmes_4633649_3232.html#UeokPV6uJlwcqzk8.99

C'est pourtant dommage de supprimer la géopolitique en troisième. Sur le reste du texte je suis d'accord.

_________________
Quels enfants léguerons-nous à notre terre ?

Nicolatsar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Fesseur Pro le Jeu 14 Mai 2015 - 21:20

@PabloPE a écrit:Et quand bien même on leur ferait confiance.. quand on voit comme il est galère de boucler le programme pourtant obligatoire, qui aura le temps de faire en plus des parties optionnelles?
Ces parties optionnelles servent justement à alléger les programmes.
Le problème n'est donc pas là.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par PabloPE le Jeu 14 Mai 2015 - 21:28

@Fesseur Pro a écrit:
@PabloPE a écrit:Et quand bien même on leur ferait confiance.. quand on voit comme il est galère de boucler le programme pourtant obligatoire, qui aura le temps de faire en plus des parties optionnelles?
Ces parties optionnelles servent justement à alléger les programmes.
Le problème n'est donc pas là.
Et le programme est vraiment allégé pour le coup? Pas de nouveautés par rapport à l'ancien?
Nous en CM1 on va passer de Charlemagne à François 1er (avec une exception pour LIX de mémoire), du coup sans le Moyen Age (je caricature à peine humhum ) ça nous laisse pas mal de temps pour faire autre chose effectivement (le MA pour ma part mais je connais des PE qui seront ravis de faire l'impasse)

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Fesseur Pro le Jeu 14 Mai 2015 - 21:32

C'est vraiment allégé car ( pour simplifier ) les parties optionnelles sont obligatoires actuellement.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Isis39 le Jeu 14 Mai 2015 - 21:38

@Fesseur Pro a écrit:C'est vraiment allégé car ( pour simplifier ) les parties optionnelles sont obligatoires actuellement.
Et il me semble qu'il y en a plus.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par PabloPE le Jeu 14 Mai 2015 - 21:41

@Fesseur Pro a écrit:C'est vraiment allégé car ( pour simplifier ) les parties optionnelles sont obligatoires actuellement.
Dans ce cas l'espoir est permis.
Après vue la médiocrité des programmes du cycle 3, vous allez avoir du boulot pour rattraper affraid

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par Marie Laetitia le Jeu 14 Mai 2015 - 21:49

@Fesseur Pro a écrit:C'est vraiment allégé car ( pour simplifier ) les parties optionnelles sont obligatoires actuellement

Je ne comprends pas ta phrase... Suspect

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par titus06 le Jeu 14 Mai 2015 - 21:53

@PabloPE a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@PabloPE a écrit:Et quand bien même on leur ferait confiance.. quand on voit comme il est galère de boucler le programme pourtant obligatoire, qui aura le temps de faire en plus des parties optionnelles?
Ces parties optionnelles servent justement à alléger les programmes.
Le problème n'est donc pas là.
Et le programme est vraiment allégé pour le coup? Pas de nouveautés par rapport à l'ancien?
Nous en CM1 on va passer de Charlemagne à François 1er (avec une exception pour LIX de mémoire), du coup sans le Moyen Age (je caricature à peine  humhum ) ça nous laisse pas mal de temps pour faire autre chose effectivement (le MA pour ma part mais je connais des PE qui seront ravis de faire l'impasse)

Bah, de quoi vous plaignez vous! Vous faites quand même l'histoire des migrations du Ve au Xe siècle, non? Un sujet, au combien essentiel pour nos petits écoliers....

titus06
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par PabloPE le Jeu 14 Mai 2015 - 21:56

@titus06 a écrit:
@PabloPE a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
Ces parties optionnelles servent justement à alléger les programmes.
Le problème n'est donc pas là.
Et le programme est vraiment allégé pour le coup? Pas de nouveautés par rapport à l'ancien?
Nous en CM1 on va passer de Charlemagne à François 1er (avec une exception pour LIX de mémoire), du coup sans le Moyen Age (je caricature à peine  humhum ) ça nous laisse pas mal de temps pour faire autre chose effectivement (le MA pour ma part mais je connais des PE qui seront ravis de faire l'impasse)

Bah, de quoi vous plaignez vous! Vous faites quand même l'histoire des migrations du Ve au Xe siècle, non? Un sujet, au combien essentiel pour nos petits écoliers....
Laughing Laughing
Pinez ils n'y comprennent rien en plus pale
Alors que les chevaliers, les liens féodo-vassaliques, la guerre de 100 ans etc ils adorent (et moi aussi Razz ).

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune des historiens : Enseignement de l’histoire au collège : halte aux mensonges et aux fantasmes !

Message par titus06 le Jeu 14 Mai 2015 - 22:11

@PabloPE a écrit:
@titus06 a écrit:
@PabloPE a écrit:
Et le programme est vraiment allégé pour le coup? Pas de nouveautés par rapport à l'ancien?
Nous en CM1 on va passer de Charlemagne à François 1er (avec une exception pour LIX de mémoire), du coup sans le Moyen Age (je caricature à peine  humhum ) ça nous laisse pas mal de temps pour faire autre chose effectivement (le MA pour ma part mais je connais des PE qui seront ravis de faire l'impasse)

Bah, de quoi vous plaignez vous! Vous faites quand même l'histoire des migrations du Ve au Xe siècle, non? Un sujet, au combien essentiel pour nos petits écoliers....
Laughing Laughing
Pinez ils n'y comprennent rien en plus pale
Alors que les chevaliers, les liens féodo-vassaliques, la guerre de 100 ans etc ils adorent (et moi aussi  Razz ).

Je viens de revoir le projet de programme de CM1. J'hallucine, il n'y quasiment plus aucune référence à l'Antiquité!!
Je ne veux pas dire, mais ce 1er thème, "Des traces de l’histoire dans l’environnement des élèves", il est ... Shocked

titus06
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum