Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par A Tuin le Mar 9 Juin 2015 - 22:17

Tant mieux. J'espère que le rectorat ne va pas gêner la prise en compte de ton dossier.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Kea le Mer 10 Juin 2015 - 0:32

Super nouvelle !
Le CDE a l'air d'avoir instauré un certain "rapport de force" avec le rectorat pour conserver son équipe, on peut espérer que cela t'aide à te faire nommer sur ce poste.

Je n'ai pas de réponse à ta question sur la récupération des échelons.

As-tu vérifié que l'administration a bien respecté toute la procédure lors de ton abandon de poste (recommandé AR avec date buttoir...) ? J'ai trouvé quelques infos sur ce site.

Kea
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par tit871 le Mer 10 Juin 2015 - 11:31

@Libellule2202 a écrit:Rebonjour tout le monde!

@csb a écrit:alors alors Libellule ?

ça a donné quoi ?

j'espère que ça a été ...

Alors je viens enfin vous donner des nouvelles de mon entretien avec le principal!

Je lui ai donc avoué mon abandon de poste!

Je devais lui remettre le petit paquet de papiers à remplir, et c'est là que je lui ai parlé de l'attestation sur l'honneur en disant que ça par contre, je ne pouvais pas la signer car la ligne sur l'abandon de poste me concernait, qu'en effet quand j'avais quitté l'éducation nationale, je ne l'avais pas fait dans les règles de l'art et qu'il avait s'agi d'un abandon de poste. J'ai ajouté quelques précisions, que vous connaissez, sur mon histoire. Je n'ai pas mentionné   le mot "dépression". Pas eu besoin au juste. Et le principal a été tout à fait compréhensif et non gêné par cet aveu. Il souhaite toujours me garder et va tout faire pour que ça passe.

Bref : ouf !!!

Il a très bien réagi et a cherché avec moi la façon dont on pouvait faire passer mon dossier au rectorat. On ne peut pas faire un faux, bien entendu. Il a proposé soit de signer l'attestation en rayant ou en supprimant la ligne "a fait l'objet d'une radiation pour abandon de poste", soit de ne pas envoyer l'attestation sur l'honneur. Mais il est bien notifié au bas de la liste de documents à fournir que "tout dossier incomplet sera rejeté"...
Il m'a dit que de toute façon il connaissait très bien la personne du rectorat qui s'occupe de l'enseignement privé, qu'il lui expliquera tout cela, qu'il a toujours décidé des professeurs qu'il embauchait, qu'il était confiant, et même que je pouvais dormir sur mes deux oreilles! Bref, il s'est montré très rassurant!
Je lui ai demandé comment cela se passait, alors, si pour une rentrée scolaire un titulaire obtenait son voeu pour ce collège, qu'advenait-il du maître auxiliaire alors en place? Il m'a dit qu'il avait toujours réussi à refuser les éventuels titulaires affectés sur son établissement pour pouvoir garder ses profs à lui (parmi eux il y a des maîtres auxiliaires). Il m'a parlé de possibilité de me faire titulariser après trois ans d'ancienneté en passant le concours interne (ce que je ferai). Il a évoqué une inspection dès la 1ère année (qui permet soit de rester à l'échelon où l'on était dans le public, soit d'augmenter d'un échelon). Par contre, il ne sait pas si après un abandon de poste, on garde quand même nos échelons en passant du public au privé. Je crains qu'on ne garde pas les échelons. Et vous, que savez-vous à ce sujet?

Bref, je suis sortie de cet entretien le sourire aux lèvres, j'étais toute ravie, ravie par la perspective que cela marche et de me voir dans ce collège à la rentrée prochaine, ravie de ce principal et de nos échanges que j'apprécie, ravie de son indulgence à l'égard de l'abandon de poste. Pour lui, on doit avoir le droit à une 2ème chance. Il m'a dit que ça arrivait que des profs craquent et abandonnent leur poste, parce que trop fragiles, pas prêts, etc (là je lui ai rappelé que mon abandon de poste n'était pas dû au boulot), mais que rien ne devait les empêcher, cinq ans après par exemple, de vouloir réintégrer le métier, que pour lui ça peut être une évolution de vie parmi d'autres, etc. Bref, un homme positif, encourageant, près duquel ma motivation rebondit encore mieux. Je me sens boostée et pleine de bonnes volontés pour la suite!!

Voilà donc les nouvelles! Alors bon, rien n'est encore envoyé, fait, signé. Donc ne tirons pas trop tôt de plan sur la comète. Si ça se trouve, le dossier ne passera pas quel que soit l'appui du principal! Mais il s'est montré rassurant. Mais bon, tant que rien n'est signé, ne soyons pas trop optimiste non plus!

Qu'en pensez-vous?
Et sinon, juste petites questions :
-  quel est le salaire d'un maître auxiliaire?
- suite à un abandon de poste dans le public, récupère-t-on ses échelons une fois qu'on passe dans le privé?

Merci encore à tous de suivre ma petite histoire et de bien vouloir m'aider face à mes doutes et mes interrogations. Vos infos, conseils, ou soutiens, me font vraiment plaisir et je vous en remercie.

Bonne journée à tous!

Bonjour

Personnellement je trouve cela honteux de priver un enseignant titulaire d'un poste sur lequel il est affecté pour garder un non-titulaire, c'est une discrimination inadmissible pour la personne qui a passé le concours et cherche à se rapprocher du lieu où il désire être après avoir parfois galéré à tel ou tel endroit alors que toi tu n'as pas joué le jeu des mutations Mais j'imagine qu'encore une fois on va me tomber dessus pour ne pas faire preuve de compassion à ton égard, alors que la plupart des gens seraient sûrement scandalisé qu'un poste sur lequel ils sont mutés leur soit refusé pour un non titulaire...
Enfin sache que ton CDE n'a absolument aucun pouvoir sur ta réussite au Capes interne, je ne vois pas comment tu peux croire cela...

Bref je suis assez désolé de voir que tu te réjouis et affiche cela ici alors que tu es quand même en train de nous dire que tu vas avoir un poste au détriment possible d'un titulaire!

tit871
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Pierre-Henri le Mer 10 Juin 2015 - 11:43

@tit871 a écrit:
Bref je suis assez désolé de voir que tu te réjouis et affiche cela ici alors que tu es quand même en train de nous dire que tu vas avoir un poste au détriment possible d'un titulaire!

Libellule a expliqué plusieurs fois qu'elle postulait dans un établissement privé laïc, où le CdE se charge du recrutement. Les règles du public, ou celles mises en place par les diocèses qui les copient, ne s'appliquent pas à ce type d'établissements.




Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par tit871 le Mer 10 Juin 2015 - 11:49

les règles de mutation me semblent respecter les points d'ancienneté, n'est ce pas le cas? Et quand bien même pourquoi un titulaire passerait après un non titulaire...

tit871
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Pierre-Henri le Mer 10 Juin 2015 - 11:55

@tit871 a écrit: les règles de mutation me semblent respecter les points d'ancienneté, n'est ce pas le cas? Et quand bien même pourquoi un titulaire passerait après un non titulaire...

Parce que c'est un choix du chef d'établissement, qu'il en a le droit vu son statut, et que cela arrange tout le monde. Si j'ai bien compris, il s'agit d'une zone rurale, où les titulaires ne se bousculent pas forcément au portillon non plus. Enfin, considérant le niveau du CAPES-CAFEP de lettres, si le titulaire est recruté en fin de liste du concours, on comprend qu'un chef d'établissement préfère un suppléant avec 10 ans d'expérience.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par tit871 le Mer 10 Juin 2015 - 12:11

que c'est bien ce monde où un CDE est un petit chef qui décide au detriment d'un titulaire, à vous lire j'ai l'impression que vous n'attendez qu'une chose c'est que le public fasse de même et se libéralise ( et cela peut tout à fait se discuter)
Néanmoins je reste quand même bien dubitatif face à votre attitude à dire qu'un maitre ex prime sur un titulaire, je ne suis pas sûr que sur le terrain les titulaires réagiraient comme vous dans la vraie vie hors du compassionnel qui régne ici...

Enfin rassure moi ce CDE si puissant peut il donner son capes interne a la collègue comme il le laisse entendre? Car tant qu'on y est allons jusqu'au bout c'est au CDE de titulariser, faisons fi des concours nationaux!!

tit871
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Marie Laetitia le Mer 10 Juin 2015 - 12:23

@tit871 a écrit:que c'est bien ce monde où un CDE est un petit chef qui décide au detriment d'un titulaire, à vous lire j'ai l'impression que vous n'attendez qu'une chose c'est que le public fasse de même et se libéralise ( et cela peut tout à fait se discuter)
Néanmoins je reste quand même bien dubitatif face à votre attitude à dire qu'un maitre ex prime sur un titulaire, je ne suis pas sûr que sur le terrain les titulaires réagiraient comme vous dans la vraie vie hors du compassionnel qui régne ici...
C'est qui "vous"?

@tit871 a écrit:
Enfin rassure moi ce  CDE si puissant peut il donner son capes interne a la collègue comme il le laisse entendre? Car tant qu'on y est allons jusqu'au bout c'est au CDE de titulariser, faisons fi des concours nationaux!!
Il ne laisse rien entendre du tout, il est question de faire en sorte que Libelulle passe l'interne ce qui lui permettra d'être à nouveau titulaire. Il n'y a aucune magouille là-dedans Rolling Eyes

Maintenant, que cela prenne éventuellement un poste à un titulaire pourrait poser problème. Sauf que pour l'instant c'est théorique.
L'autre problème, c'est que Libelulle aussi a besoin de ce job à cause d'accidents de parcours qui font qu'elle ne peut pas commencer par un an d'études pour décrocher le concours. Ça aussi, il faut le comprendre, humainement.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par tit871 le Mer 10 Juin 2015 - 12:39

on a pas à donner un job à quelqu'un sous prétexte qu'elle en a besoin, on juge sur des compétences, arrêtez avec votre angélisme dégoulinant ( mon dieu je me zemourise;)

tit871
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Marie Laetitia le Mer 10 Juin 2015 - 13:50

@tit871 a écrit:on a pas à donner un job à quelqu'un sous prétexte qu'elle en a besoin, on juge sur des compétences, arrêtez avec votre angélisme dégoulinant ( mon dieu je me zemourise;)

Compétences? Ou obtention d'un concours? Pour les compétences, Libelulle a déjà fait ses preuves en obtenant un concours et en exerçant dix ans. À moins que toutes ses compétences n'aient fondu comme neige au soleil quand elle a quitté ses fonctions... Razz

Accessoirement, relis-toi, les fautes de ponctuation répétées et à chaque message, c'est pénible.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par tit871 le Mer 10 Juin 2015 - 19:35

désolé mais ne pas se présenter en cours et ne pas donner signe de vie pendant un mois, aussi triste soit-il , c'est faire preuve d'incompétence. J'en vois venir me dire " mais on a pas le droit d'être dépressif peut-être"? , je réponds si bien sûr mais il y a l'arrêt maladie pour ça .Il faut bien poser des limites à ce qui est acceptable.ON attend ça de nos élèves , normal que nous adultes on n'accepte pas certaines limites dépassées. Enfin, personne ne rebondit sur le fait qu'un titulaire pourrait se voir refuser un poste à cause d'un non-titulaire.Comme d'hab, ici, faut passer de la crème , mais dans la réalité seriez-vous si plein de compassion si vous étiez ce titulaire-là?...

tit871
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Olympias le Mer 10 Juin 2015 - 19:43

J'ai passé le concours dans une académie très ensoleillée. Certains de nos condisciples de fac n'ont pas voulu (certains n'avaient pas envie de partir, d'autres n'avaient pas le niveau du concours). Il n'y avait pas de postes pour nous. Nantis de nos 21 points nous avons fait le grand voyage vers de septentrionales contrées. Nos chers condisciples se sont fait embaucher comme maîtres auxiliaires. Ils ont été titularisés et sont toujours au soleil. Et nous sommes encore dans le Nord.
Ça m'a toujours énervée. furieux

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Pierre-Henri le Mer 10 Juin 2015 - 19:58

@Olympias a écrit:J'ai passé le concours dans une académie très ensoleillée. Certains de nos condisciples de fac n'ont pas voulu (certains n'avaient pas envie de partir, d'autres n'avaient pas le niveau du concours). Il n'y avait pas de postes pour nous. Nantis de nos 21 points nous avons fait le grand voyage vers de septentrionales contrées. Nos chers condisciples se sont fait embaucher comme  maîtres auxiliaires. Ils ont été titularisés et sont  toujours au soleil. Et nous sommes encore dans le Nord.
Ça m'a toujours énervée. furieux

En échange, vous avez la sécurité de l'emploi et une retraite sans comparaison possible avec celles du privé.



Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par tit871 le Mer 10 Juin 2015 - 21:22

@Olympias a écrit:J'ai passé le concours dans une académie très ensoleillée. Certains de nos condisciples de fac n'ont pas voulu (certains n'avaient pas envie de partir, d'autres n'avaient pas le niveau du concours). Il n'y avait pas de postes pour nous. Nantis de nos 21 points nous avons fait le grand voyage vers de septentrionales contrées. Nos chers condisciples se sont fait embaucher comme  maîtres auxiliaires. Ils ont été titularisés et sont  toujours au soleil. Et nous sommes encore dans le Nord.
Ça m'a toujours énervée. furieux

+1

tit871
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Kea le Mer 10 Juin 2015 - 21:28

Les règles du mouvement sont très différentes entre le privé et le public.

Les enseignants du privé ne quittent généralement pas leur académie après le concours car le mouvement est d'abord académique : il n'y a pas dans ce cas de titulaires expédiés loin de chez eux pendant que les maîtres auxiliaires restent dans leur région (sauf exceptions).

Il n'y a pas non plus de système de points pour les mutations. L'ancienneté peut être prise en compte mais elle n'est pas un critère strict. Le mouvement fait l'objet de négociations entre syndicats d'enseignants et de CDE ; le rectorat valide ensuite (ou non) les propositions, puis nomme les enseignants. Sur les postes non pourvus sont ensuite nommés des maîtres auxiliaires. Je parle de l'Enseignement catholique.

On est libre de penser que ce système est juste ou injuste, mais ce que Libellule nous présente est tout à fait crédible et conforme au droit.

Kea
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par celinesud le Mer 10 Juin 2015 - 22:05

+1

celinesud
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Olympias le Mer 10 Juin 2015 - 22:18

@Kea a écrit:Les règles du mouvement sont très différentes entre le privé et le public.

Les enseignants du privé ne quittent généralement pas leur académie après le concours car le mouvement est d'abord académique : il n'y a pas dans ce cas de titulaires expédiés loin de chez eux pendant que les maîtres auxiliaires restent dans leur région (sauf exceptions).

Il n'y a pas non plus de système de points pour les mutations. L'ancienneté peut être prise en compte mais elle n'est pas un critère strict. Le mouvement fait l'objet de négociations entre syndicats d'enseignants et de CDE ; le rectorat valide ensuite (ou non) les propositions, puis nomme les enseignants. Sur les postes non pourvus sont ensuite nommés des maîtres auxiliaires. Je parle de l'Enseignement catholique.

On est libre de penser que ce système est juste ou injuste, mais ce que Libellule nous présente est tout à fait crédible et conforme au droit.
Mais je ne parlais du privé mais du public.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Kea le Mer 10 Juin 2015 - 23:18

J'avais bien compris, Olympias. J'ai voulu rappeler la différence entre les deux systèmes quant aux nominations car les derniers messages mettaient en évidence des règles qui sont propres au public. Or Libellule vise un poste dans le privé.

Kea
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Libellule2202 le Mar 16 Juin 2015 - 10:39

Bonjour à tous!

Tout d'abord, merci pour vos messages de soutien et d'encouragement, c'est très sympa de votre part!

@DesolationRow a écrit:Je serais bien incapable de répondre à tes questions, mais je suis très heureux pour toi, et espère vraiment que tout va rouler !
Merci beaucoup!

@Marie Laetitia a écrit:Je suis incapable de répondre à tes dernières questions, mais en tout cas, je suis contente pour toi! Ça a l'air d'être quelqu'un de bien, le CDE. Bref, ça semble en bonne voie! trefle
@Rabelais a écrit:Super!! Je suis contente pour toi et espère qu'ils seront aussi bienveillant que ton CDE au rectorat.
Bonne chance en tous les cas!
Oui le CDE a l'air vraiment bien, que ce soit dans l'état d'esprit qu'il dégage et prône via sa façon de voir l'enseignement et l'équipe de collègues, que ce soit dans son humour ou encore dans sa bienveillance; ... intelligence et humanité font bon ménage chez cette personne et j'apprécie beaucoup!
Je me vois très bien dans cette petite équipe, je n'ai que hâte de m'y intégrer, après avoir vécu deux années un peu en "autarcie", j'aspire à une stabilité (après également 10 ans de TZR) et à une intégration dans une petite équipe qui dure, avec des collègues avec qui j'ai le temps de nouer des relations, une amitié, etc. Pas comme avant où je n'ai cessé de vagabonder d'établissements en établissements, moi qui suis déjà d'un naturel plus "réservé", tout du moins j'ai besoin de temps pour me familiariser avec les personnes, etc., bref avant à peine étais-je dans le bain qu'il fallait déjà en sortir et aller dans un autre collège où tout était à refaire. Pas de stabilité géographique ni relationnelle. C'est pourquoi imaginer cette équipe dans laquelle je m'intégrerais enfin me réjouit au plus haut point. Et cette stabilité professionnelle viendrait enfin à point nommé, après toutes ces années de prof certifiée TZR.

@skindiver a écrit:Félicitations!

Pour les salaires c'est la grille des maitres auxiliaires (MA2 pour toi) autant dire que ce n'est pas grand chose.
http://paris.aveclafepcfdt.fr/files/2013/09/130906_FEP_guide-pratique-enseignant-Second-degré.pdf

Merci pour cette grille des salaires, je l'ai consultée et bien sûr je ne peux que me décevoir (mais j'assume! c'est mon nouveau statut, il en va ainsi!) de lire un salaire qui est loin derrière celui que j'avais dans le public en tant que certifiée avec 10 ans d'ancienneté!! Je sais que je l'ai déjà dit, mais j'ai du mal à faire le deuil de ce que j'avais cumulé, obtenu, gravi. Du mal à faire le deuil d'un bilan professionnel de 10 ans qui était bien, et qui en 2 mois s'est trouvé réduit à néant (et bien à néant visiblement puisque pour certains l'obtention du CAPES il y a 10 ans est réduit à néant ou synonyme de "rien du tout" aujourd'hui. Ne confondons-nous pas parfois statut et expérience? (je n'ai plus le statut certifié mais cela n'enlève pas ni la réussite effective au concours ni l'expérience et les compétences liées)). Mais attention, au niveau du statut, j'assume ne plus être certifiée. Je dis simplement qu'au niveau de l'expérience, je reste une personne qui a obtenu son concours et qui a exercé en tant que certifiée. C'est aussi comme cela que me considère mon CDE, il ne me considère pas comme une non-certifiée (comme ceux qui sont non-certifiés depuis toujours) et peut-être est-ce cela (en plus de nos entretiens) qui a pesé dans la balance...

@A Tuin a écrit:Tant mieux. J'espère que le rectorat ne va pas gêner la prise en compte de ton dossier.
@Kea a écrit:Super nouvelle !
Le CDE a l'air d'avoir instauré un certain "rapport de force" avec le rectorat pour conserver son équipe, on peut espérer que cela t'aide à te faire nommer sur ce poste.

Je n'ai pas de réponse à ta question sur la récupération des échelons.

As-tu vérifié que l'administration a bien respecté toute la procédure lors de ton abandon de poste (recommandé AR avec date buttoir...) ? J'ai trouvé quelques infos sur ce site.
Oui maintenant il ne reste qu'à espérer que le dossier passe au rectorat.
Sinon, merci Kea pour tes infos. Oui toute la procédure d'abandon de poste avait été clairement respectée.

@tit871 a écrit:Bonjour

Personnellement je trouve cela honteux de priver un enseignant titulaire d'un poste sur lequel il est affecté pour garder un non-titulaire, c'est une discrimination inadmissible pour la personne qui a passé le concours et cherche à se rapprocher du lieu où il désire être après avoir parfois galéré à tel ou tel endroit alors que toi tu n'as pas joué le jeu des mutations Mais j'imagine qu'encore une fois on va me tomber dessus pour ne pas faire preuve de compassion à ton égard, alors que la plupart des gens seraient sûrement scandalisé qu'un poste sur lequel ils sont mutés leur soit refusé pour un non titulaire...
Enfin sache que ton CDE n'a absolument aucun pouvoir sur ta réussite au Capes interne, je ne vois pas comment tu peux croire cela...

Bref je suis assez désolé de voir que tu te réjouis et affiche cela ici alors que tu es quand même en train de nous dire que tu vas avoir un poste au détriment possible d'un titulaire!

@tit871 a écrit: les règles de mutation me semblent respecter les points d'ancienneté, n'est ce pas le cas? Et quand bien même pourquoi un titulaire passerait après un non titulaire...

@tit871 a écrit:que c'est bien ce monde où un CDE est un petit chef qui décide au detriment d'un titulaire, à vous lire j'ai l'impression que vous n'attendez qu'une chose c'est que le public fasse de même et se libéralise ( et cela peut tout à fait se discuter)
Néanmoins je reste quand même bien dubitatif face à votre attitude à dire qu'un maitre ex prime sur un titulaire, je ne suis pas sûr que sur le terrain les titulaires réagiraient comme vous dans la vraie vie hors du compassionnel qui régne ici...

Enfin rassure moi ce  CDE si puissant peut il donner son capes interne a la collègue comme il le laisse entendre? Car tant qu'on y est allons jusqu'au bout c'est au CDE de titulariser, faisons fi des concours nationaux!!

@tit871 a écrit:on a pas à donner un job à quelqu'un sous prétexte qu'elle en a besoin, on juge sur des compétences, arrêtez avec votre angélisme dégoulinant ( mon dieu je me zemourise;)

@tit871 a écrit:désolé mais ne pas se présenter en cours et ne pas donner signe de vie pendant un mois, aussi triste soit-il , c'est faire preuve d'incompétence. J'en vois venir me dire " mais on a pas le droit d'être dépressif peut-être"? , je réponds si bien sûr mais il y a l'arrêt maladie pour ça .Il faut bien poser des limites à ce qui est acceptable.ON attend ça de nos élèves , normal que nous adultes on n'accepte pas certaines limites dépassées. Enfin, personne ne rebondit sur le fait qu'un titulaire pourrait se voir refuser un poste à cause d'un non-titulaire.Comme d'hab, ici, faut passer de la crème , mais dans la réalité seriez-vous si plein de compassion si vous étiez ce titulaire-là?...

Bonjour,
je comprends ce que tu veux dire et ce qui te dérange : un non-titulaire qui serait affecté par choix du CDE à la place d'un titulaire qui serait affecté par mutation obtenue. Toutefois, on peut émettre les petites réflexions ci-après, si tu me le permets, pour répondre à cela (moyen de recrutement : par mutation ou par entretien) et aussi pour répondre à tes propos sur l'incompétence :

- pourquoi finalement un poste obtenu par voeu de mutation serait-il plus "mérité" qu'un poste obtenu par choix du CDE après un entretien? En quoi les compétences seraient-elles plus visibles dans le 1er cas?
On pourrait d'ailleurs se dire qu'un titulaire qui débarque dans un collège grâce à un voeu obtenu et qui "chipe" la place d'un prof qui était dans le dit-collège depuis longtemps et qui avait fait ses preuves, ce n'est pas forcément mieux, hein. Pour moi, l'obtention d'un voeu n'est EN RIEN gage de compétences, ces dernières étant évaluées lors d'entretiens, lesquels sont aussi une forme de recrutement légitime (en plus du concours).
- une chose est injuste par contre : que des "sans concours" prennent la place des "avec concours", ça d'accord. Maintenant, à savoir : parce que j'ai fait un abandon de poste voici deux ans, alors le concours pour lequel j'ai bossé et que j'ai obtenu il y a plus de 10 ans, il est réduit à néant? Il l'est dans le "statut" (purement administratif), mais pas dans la réalité des faits (je l'ai obtenu ce concours, merci, qui plus est à une période où on recrutait moins...).
- tu dis "on ne donne pas un job à quelqu'un sous prétexte qu'il en a besoin" : là je ne comprends pas par rapport à ma situation, on a tous besoin de travailler, non? Ensuite, on s'en donne les moyens, on passe un concours, on l'obtient, on mute à tel poste; ou bien on cherche les petites annonces, on passe les entretiens, on est pris. Au final, j'ai fait les deux. Et là, le principal m'a prise non pas parce que j'avais besoin de travailler (tous les postulants qui se sont présentés devant lui avaient autant le même désir/besoin de travailler) mais parce qu'il s'est basé sur mon expérience, nos échanges, que sais-je encore...
- tu dis que l'abandon de poste est une incompétence. C'est pas faux, je suis moi-même sévère juge de moi-même, il ne faut pas croire, je me déteste pour avoir été "cloîtrée" comme ça pendant deux mois, seule et complètement à la dérive, et n'avoir même pas réussi à sortir, chercher du courrier ou en poster, etc. Ensuite, on peut tout de même parler des compétences en classe, ce sont quand même celles-ci qui sont importantes, non?
- juste au passage, je préfère le piment à la guimauve, mais te zemourise pas trop non plus... : )  

Ah oui je précise une chose par contre que tu as mal comprise : le CDE ne va pas me titulariser lui-même, simplement au bout de trois ans, je peux passer le concours et si je l'ai, alors je serai titularisée.

@Olympias a écrit:J'ai passé le concours dans une académie très ensoleillée. Certains de nos condisciples de fac n'ont pas voulu (certains n'avaient pas envie de partir, d'autres n'avaient pas le niveau du concours). Il n'y avait pas de postes pour nous. Nantis de nos 21 points nous avons fait le grand voyage vers de septentrionales contrées. Nos chers condisciples se sont fait embaucher comme  maîtres auxiliaires. Ils ont été titularisés et sont  toujours au soleil. Et nous sommes encore dans le Nord.
Ça m'a toujours énervée. furieux
D'origine nantaise et ayant passé le concours au Mans, je comprends tout à fait ce que tu dis pour l'avoir vécu, mes 21 points aussi m'ont contrainte à venir dans l'académie de Versailles (et TZR en plus, d'ailleurs première forme d'injustice, certains avaient un poste fixe mais la plupart ont été affectés en zone de remplacement), alors laisse tomber pour obtenir un poste fixe dans ma belle région nantaise ensuite, moi petite célibataire sans enfants, ne pouvant compter que sur mes points d'ancienneté (à moins de faire des triplés avant la fin de l'année...), lesquels ne suffisaient pas bien entendu, donc chaque année, les mutations ce n'était pas pour moi, j'ai pris mon mal en patience, acceptant ce statut de TZR pas toujours facile, pendant 10 ans, pour cumuler mes points dans l'optique de revenir dans l'académie de Nantes un jour.
Au final, j'ai perdu tout cela, ce que j'avais précieusement cumulé. Je repars de zéro, avec juste mon expérience et mon concours anciennement obtenu.

Voilà j'ai modifié ce post aujourd'hui parce que je l'avais achevé dans la rapidité (avec fautes de frappe) et du coup j'ai aussi rajouté des paragraphes!

Je vous souhaite une bonne journée!


Dernière édition par Libellule2202 le Mer 17 Juin 2015 - 12:17, édité 5 fois

Libellule2202
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Touche pas à ma SEGPA le Mar 16 Juin 2015 - 11:15

Je parcours rapidement le fil et, après avoir souhaité bonne chance à Libellule pour les dernières étapes avant la concrétisation (si j'ai bien suivi), je me permets une question : en tant que certifié, peut-on parvenir à se faire embaucher dans un établissement privé de façon durable ?
Plus je vois les barres pour la région que je vise (ma région natale), plus je me dis que je n'y entrerai pas de mon vivant... et j'avoue en arriver à imaginer une reconversion. Je n'avais pas pensé au privé mais en lisant Libellule je me dis "pourquoi pas ?" et que mon CV pourrait peut-être convaincre...

Touche pas à ma SEGPA
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Pierre-Henri le Mar 16 Juin 2015 - 11:31

J'espère que les choses iront bien pour vous, et que vous trouverez votre place.

En outre, vous n'avez aucune raison de vous justifier. Les accusations que portent certains messages sont imaginaires. Elles n'ont aucune validité dans le cadre statutaire qui vous concerne, celui de l'enseignement privé. Vous ne vous rendez complice d'aucune injustice. C'est absurde.

Si certains veulent bénéficier du système de mutation de l'enseignement public, ils sont entièrement libres de passer le CAPES. Ce concours, avec presque autant d'admissibles que de postes, reste très accessible en Lettres. Il n'y a pas d'injustice, de ségrégation, de mise à l'écart. Tout cela relève de la fantasmagorie.  

Le privé, de son côté, joue cartes sur tables. Les professeurs qui s'adressent à lui sont mis au courant des règles de recrutement et des différences de statut.

En d'autres termes, ce n'est pas une vaste machination secrète qui opprime les faibles, mais un simple choix de carrière, avec des avantages et des inconvénients clairement posés des deux côtés, que chacun est libre de pondérer avant de se décider.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Pierre-Henri le Mar 16 Juin 2015 - 11:32

@Touche pas à ma SEGPA a écrit: Je n'avais pas pensé au privé mais en lisant Libellule je me dis "pourquoi pas ?" et que mon CV pourrait peut-être convaincre...

Le privé ne recrute pas les titulaires du CAPES. Il faut passer le CAFEP.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Touche pas à ma SEGPA le Mar 16 Juin 2015 - 11:34

Évidemment... C'était trop beau...

Merci pour la rapidité de la réponse.

Touche pas à ma SEGPA
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Pierre-Henri le Mar 16 Juin 2015 - 11:38

@Touche pas à ma SEGPA a écrit:Évidemment... C'était trop beau...

Merci pour la rapidité de la réponse.

Oui, trop beau... Que les deux systèmes restent imperméables l'un à l'autre arrange tout le monde. D'une part, le public ne veut pas perdre ses professeurs ; de l'autre, le privé possède son propre système de formation (FORMIRIS, Instituts catholiques) qu'il a besoin d'alimenter avec ses candidats spécifiques. Si l'on pouvait passer de l'un à l'autre, tout l'édifice serait bousculé.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par celitian le Mar 16 Juin 2015 - 12:42

@Pierre-Henri a écrit:
@Touche pas à ma SEGPA a écrit: Je n'avais pas pensé au privé mais en lisant Libellule je me dis "pourquoi pas ?" et que mon CV pourrait peut-être convaincre...
Le privé ne recrute pas les titulaires du CAPES. Il faut passer le CAFEP.
Si cela peut arriver, une collège titulaire du CAPES est partie dans un établissement privé pour se rapprocher de chez elle, et le rectorat a accepté de la laisser partir.

celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Urgent : attestation sur l'honneur, cruel dilemme!

Message par Carrie7 le Mar 16 Juin 2015 - 13:03

Oui mais d'après ma CDE, c'est rarissime que ce soit accepté, donc mieux vaut ne pas trop compter dessus ?

Carrie7
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum