Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Will.T
Prophète

Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Will.T le Sam 16 Mai 2015 - 9:24
le point a écrit:Le Point :
Vous êtes, avec Christophe Hélou, l'auteur d'un livre, La Souffrance des enseignants, sous-titré Une sociologie pragmatique du travail enseignant.
Est-ce que l'absence de reconnaissance du véritable temps de travail fourni par les professeurs fait partie des causes de cette souffrance ?
Françoise Lantheaume : 
Vous supposez - à juste titre - que l'un des problèmes du travail invisible, c'est qu'il ne peut pas donner lieu à une reconnaissance. En effet, il s'agit là de l'une des difficultés majeures du travail enseignant. Or on sait bien que l'une des sources de la souffrance des enseignants c'est la faiblesse de la reconnaissance de leur travail, particulièrement par leur hiérarchie et par leurs pairs. Dans ces conditions, les enseignants ont tendance à se reposer beaucoup sur la reconnaissance des élèves, mais elle est aléatoire car les élèves ne sont pas toujours en mesure d'apprécier leur programmation didactique, le choix de leurs outils pédagogiques, de leurs critères d'évaluation, etc.
lire l'article.
avatar
WabiSabi
Habitué du forum

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par WabiSabi le Sam 16 Mai 2015 - 9:57
Article très intéressant mais il apparait à la simple lecture des commentaires gerbants d'un Hamilton ou d'autres que ces courageux sociologues prêchent dans le désert, le mal est trop profond... 
Quand on voit Hamilton qui calcule le taux horaire moyen des profs en fonction des 648 heures annuelles supposées de présence en cours, on touche le fond...

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T2 ('17-'18) : TZR 2 collèges REP/REP+, 5e/4e/3e
T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S
Cath
Esprit sacré

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Cath le Sam 16 Mai 2015 - 10:07
Les commentaires font mal au ventre...
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Hermiony le Sam 16 Mai 2015 - 10:08
@WabiSabi a écrit:Article très intéressant mais il apparait à la simple lecture des commentaires gerbants d'un Hamilton ou d'autres que ces courageux sociologues prêchent dans le désert, le mal est trop profond... 
Quand on voit Hamilton qui calcule le taux horaire moyen des profs en fonction des 648 heures annuelles supposées de présence en cours, on touche le fond...

Je ne sais pas où il est allé chercher un salaire de 2596 euros...Zut alors, mes fiches de paie ne sont pas bonnes, faut que j'aille réclamer !

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
InvitéeLa
Niveau 5

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par InvitéeLa le Sam 16 Mai 2015 - 10:25
Certains des commentateurs de l'article devraient enseigner quelques jours pour revoir leur jugement, effectivement.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Jenny le Sam 16 Mai 2015 - 10:27
@Hermiony a écrit:
@WabiSabi a écrit:Article très intéressant mais il apparait à la simple lecture des commentaires gerbants d'un Hamilton ou d'autres que ces courageux sociologues prêchent dans le désert, le mal est trop profond... 
Quand on voit Hamilton qui calcule le taux horaire moyen des profs en fonction des 648 heures annuelles supposées de présence en cours, on touche le fond...

Je ne sais pas où il est allé chercher un salaire de 2596 euros...Zut alors, mes fiches de paie ne sont pas bonnes, faut que j'aille réclamer !

Ah, c'est chouette… Je vais réclamer aussi. Laughing
avatar
linkus
Expert

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par linkus le Sam 16 Mai 2015 - 11:02
J'apprends que les chirurgiens ne travaillent qu'au bloc opératoire. Dès qu'ils en sortent ils ne peuvent même pas réfléchir à leur métier. 
Si j'ai besoin d'être opéré j'irai voir un (e) sociologue qui connaît les métiers
Il est drôle ce commentaire. lol!

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy
avatar
kero
Grand sage

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par kero le Sam 16 Mai 2015 - 11:07
Bah, les commentaires.

"Haters gonna hate", comme on dit.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par JPhMM le Sam 16 Mai 2015 - 11:11
@kero a écrit:Bah, les commentaires.

"Haters gonna hate", comme on dit.
Evil or Very Mad

Pas de locution latine, merci, c'est élitiste professeur

Spoiler:
Oui, oui, je sais... Razz

:bebe:

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Iphigénie le Sam 16 Mai 2015 - 11:21
On n'a jamais fait chez les profs une opération:" je rends visible mon travail invisible"?
Une semaine de cours improvisés (volontairement -espérons- truffés d'erreurs, et d'approximations) sans documents et sans corrections de copies, sans réunion, sans réponse aux élèves entre deux cours et sans report de notes ni de cahier de textes, par exemple? Laughing
ah pardon, ça s'appelle un épi, c'est vrai.
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Tamerlan le Sam 16 Mai 2015 - 11:21
Disons que les commentaires sont un bon indicateur de la qualité tout de même réelle de l'article.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Tamerlan le Sam 16 Mai 2015 - 11:23
@Iphigénie a écrit:On n'a jamais fait chez les profs une opération:" je rends visible mon travail invisible"?
Une semaine de cours improvisés (volontairement -espérons- truffés d'erreurs, et d'approximations) sans documents et sans corrections de copies, sans réunion, sans réponse aux élèves entre deux cours et sans report de notes ni de cahier de textes, par exemple? Laughing
ah pardon, ça s'appelle un épi, c'est vrai.

Il faut vraiment n'avoir jamais fait de travail de projet sérieusement pour ne pas savoir combien cela peut demander de travail de préparation et de suivi...
avatar
Will.T
Prophète

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Will.T le Sam 16 Mai 2015 - 11:23
@Cath a écrit:Les commentaires font mal au ventre...

Il ne fallait les lire...
avatar
stanleymilgram
Niveau 10

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par stanleymilgram le Sam 16 Mai 2015 - 11:49
Comme a dit un Néo récemment et très judicieusement , il y a le "savoir-faire" et le "faire-savoir"...
Certains sont moins invisibles que d'autres...
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Iphigénie le Sam 16 Mai 2015 - 11:59
@Tamerlan a écrit:
@Iphigénie a écrit:On n'a jamais fait chez les profs une opération:" je rends visible mon travail invisible"?
Une semaine de cours improvisés (volontairement -espérons- truffés d'erreurs, et d'approximations) sans documents et sans corrections de copies, sans réunion, sans réponse aux élèves entre deux cours et sans report de notes ni de cahier de textes, par exemple? Laughing
ah pardon, ça s'appelle un épi, c'est vrai.

Il faut vraiment n'avoir jamais fait de travail de projet sérieusement pour ne pas savoir combien cela peut demander de travail de préparation et de suivi...
Détends-toi, je plaisante. Et puis tu parles du passé et je parle du futur.
Et puis et enfin, le temps passé n'est pas non plus une garantie d'efficacité, en fait. Wink
avatar
Steph1.14
Niveau 5

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Steph1.14 le Sam 16 Mai 2015 - 12:00
@Will.T a écrit:
@Cath a écrit:Les commentaires font mal au ventre...

Il ne fallait les lire...

Le problème est qu'on sait tous qu'il y a une grande inégalité dans le travail "invisible". Nous n'avons pas tous des copies à corriger, nous n'en corrigeons pas tous le même nombre, et j'en passe. Alors le vulgum pecus va vite vers le bas : les profs ne font rien en dehors de leurs 15h ou 18h.
Dans Libération aujourd'hui, un article de Le Maire : sa solution, les profs à 20h, on est bien avancés avec des propositions pareilles.
http://www.liberation.fr/politiques/2015/05/15/il-faut-remplacer-le-college-unique-par-un-college-diversifie_1310210
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Iphigénie le Sam 16 Mai 2015 - 12:02
MAis il n'y a qu'une seule réponse à donner: les gens vont finir par avoir les profs qu'ils méritent (et qu'ils payent): ça commence d'ailleurs...


Dernière édition par Iphigénie le Sam 16 Mai 2015 - 12:04, édité 1 fois
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Tamerlan le Sam 16 Mai 2015 - 12:04
@Iphigénie a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Iphigénie a écrit:On n'a jamais fait chez les profs une opération:" je rends visible mon travail invisible"?
Une semaine de cours improvisés (volontairement -espérons- truffés d'erreurs, et d'approximations) sans documents et sans corrections de copies, sans réunion, sans réponse aux élèves entre deux cours et sans report de notes ni de cahier de textes, par exemple? Laughing
ah pardon, ça s'appelle un épi, c'est vrai.

Il faut vraiment n'avoir jamais fait de travail de projet sérieusement pour ne pas savoir combien cela peut demander de travail de préparation et de suivi...
Détends-toi, je plaisante. Et puis tu parles du passé et je parle du futur.
Et puis et enfin, le temps passé n'est pas non plus une garantie d'efficacité, en fait. Wink

C'est le WE, je ne suis pas tendu, juste un peu chaud Razz  . Je considère que le temps passé à préparer est un atout quel que soit le modèle d'enseignement, mais par contre effectivement et hélas pas une garantie...
avatar
Olympias
Prophète

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Olympias le Sam 16 Mai 2015 - 14:02
@stanleymilgram a écrit:Comme a dit un Néo récemment et très judicieusement , il y a le "savoir-faire" et le "faire-savoir"...
Certains sont moins invisibles que d'autres...
Sans compter certains collègues "éoliennes" mais spécialisés dans le faire savoir qu'ils brassent beaucoup d'air...et que le courant d'air arrive jusqu'au rectorat.
avatar
ben2510
Neoprof expérimenté

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par ben2510 le Sam 16 Mai 2015 - 15:11
laïla a écrit:Certains des commentateurs de l'article devraient enseigner quelques jours pour revoir leur jugement, effectivement.

Sûrement pas !
Pas question de confier des élèves à n'importe qui !
Contenu sponsorisé

Re: Enseignants : "Le travail invisible ne peut donner lieu à une reconnaissance"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum