Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par Presse-purée le Jeu 7 Mai 2015 - 19:00

@nlm76 a écrit:NVB sur radio classique vient de parler de 13% (2008) et de 22% (2015) d'élèves qui sortent du collège sans maîtriser les fondamentaux. C'est quoi, ce truc ?

C'est les programmes de 2002 qui commencent à être maîtrisés par les équipes.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par Presse-purée le Jeu 7 Mai 2015 - 19:01

@Luigi_B a écrit:
@Presse-purée a écrit:
@Luigi_B a écrit:@hypermnestre :
Je suis persuadé que personne au ministère n'a vraiment mesuré la bêtise des langues anciennes "incluses" dans l'EPI LCA.

Tu te trompes, ils savent au contraire très bien ce qu'ils font. Et ils parfaitement conscience des effets de ce choix.
Ils avaient prévu d'économiser des milliers de postes en supprimant les options mais je parierais plutôt sur le fait qu'ils concevaient malgré tout les EPI comme des possibilités de faire du latin et du grec (au rabais certes, mais quand même).

Je parie plutôt pour l'improvisation, en somme, plutôt que pour le machiavélisme, mais je peux me tromper. Ce qui me fait pencher pour la première hypothèse, c'est que les options ont été très rapidement recréées (enfin recréées, on se comprend...).

Ce ne sont que des annonces, on verra dans le décret final, comme pour les mentions dans le socle.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par nlm76 le Jeu 7 Mai 2015 - 22:41

@Presse-purée a écrit:
@nlm76 a écrit:NVB sur radio classique vient de parler de 13% (2008) et de 22% (2015) d'élèves qui sortent du collège sans maîtriser les fondamentaux. C'est quoi, ce truc ?

C'est les programmes de 2002 qui commencent à être maîtrisés par les équipes.
Loys, vous connaîtriez ces chiffres ?

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par Luigi_B le Ven 8 Mai 2015 - 10:27

Non mais ça m'intéresse beaucoup.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

"Nouvel emballage, nouvelle formule : la fin des tâches résistantes !"

Message par Luigi_B le Sam 9 Mai 2015 - 9:14

Une analyse décapante et à formule enrichie de Mireille : "Nouvel emballage, nouvelle formule : la fin des tâches résistantes ! - Comment la publicité pour les lessives a gagné le domaine de l’éducation"



Extrait :

« Parce que le numérique permet d’accéder à de nombreuses ressources de civilisation, ce qui est aussi faire du latin, de manière plus fun que les déclinaisons » : oui et ? montrer le Colisée, c’est bien, mais cela n’a de sens que pour l’élève qui est imprégné de culture latine, sinon, ça risque fort de ne rester qu’un tas de vieilles pierres dans lesquelles Gladiator a tué Commode, avant de devenir Noé.

Pourquoi faut-il changer les méthodes d’enseignement du latin ? En fait il n’y a plus de méthodes depuis vingt ans : les « rénovations » antérieures ont en effet eu pour principale « réussite » de faire en sorte de rendre les parcours incohérents : dans un certain sens on peut dire que la sortie du nouveau produit épicomplémentaire a été préparée par de nombreux essais préalables... Il y a ainsi des cas d’obsolescence programmée dans l’éducation.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par Adri le Sam 9 Mai 2015 - 9:32

cheers

_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par Zenxya le Sam 9 Mai 2015 - 17:34

Merci pour cet article Mireille (et Loys, de nous l'avoir mis en lien).
En plus, à la lecture, je n'ai pu m'empêcher de penser à ce regretté Coluche avec son fameux "plus blanc que blanc, c'est quoi comme couleur ?"

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par AsarteLilith le Sam 9 Mai 2015 - 22:55

Mon ARTELA s'associe à l'appel à la grève du 19 à Toulouse et a écrit un texte assez incendiaire pour dénoncer les propos récents de NVB et du Président. Je les avais vus aussi remontés. Je poste le tout en spoiler, car c'est assez long. Désolée pour la mise en page. Ils proposent aussi une affiche. Me MP si vous la voulez (si j'arriveà trouver comment joindre un fichier sur Néo)

Spoiler:
ARTELA‐CNARELA   (Association de la Région Toulousaine pour l’Enseignement des  Langues Anciennes)    La Réforme du collège comme trahison de l’enseignement public  Quand les masquent tombent et quand le mensonge devient mensonge d’Etat   Nous autres professeurs de l’Académie de Toulouse, de plus en plus indignés, condamnons  l’attitude partisane du président de la République, qui, en soutenant les mensonges de sa ministre  de l’éducation, abandonne son rôle d’arbitre et croit bon de sacrifier un peu plus sa crédibilité.  Sur la faiblesse misérable de la réforme, tout a été dit : 20% des enseignements deviennent,  aux dépens des vrais enseignements, des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI),  divertissants, sans cohérence et partout différents. Dans cet enseignement pratique intermittent est  désormais intégré en totalité l’enseignement des humanités, ce qui veut dire que le latin et le grec,  devenus des enseignements ludiques à éclipse, sont massacrés, éradiqués comme discipline à part  entière. Ce qu’on dit moins, c’est que le projet de réforme, en dehors de ces 20% d’enseignements  divertissants (grec et latin compris), c’est aussi un recul du nombre d’heures d’enseignement :  deux heures par semaine en moins, selon les analyses indépendantes les plus fiables. Le calcul n’est  pas facile, car la ministre déplace ses heures avec dextérité d’un paquet à un autre, comme dans un  jeu de bonneteau sur un champ de foire (« Ouketil ? Ouketil ? » comme dit Michel Simon dans le film  Fric Frac), tandis que les bonimenteurs complices (les « barons », dont fait maintenant partie le chef  de l’Etat en personne) accompagnent ces tours de passe‐passe de leurs bobards. Seule probabilité,  sinon certitude : le « client » ne peut manquer d’y laisser des plumes.  La conception misérablement fausse qu’a la ministre de l’actuel enseignement du latin et du  grec éclate dans les propos qu’elle tient. Par exemple sur I télé le 6 mai. Citation : « Au lieu de se  contenter de faire juste des déclinaisons aux élèves, on leur apprendra la culture antique, la  civilisation antique… en utilisant les outils numériques… ». Accuser les professeurs de lettres  classiques  de  se  contenter  de  faire  ânonner rosa  et  dominus est  un  pur  scandale. Leur  enseignement actuel, transformé depuis des années, ouvert à tous les élèves et attirant une forte  minorité d’entre eux, est exactement celui que la ministre fait semblant de vouloir imposer : un  enseignement des catégories de langue (dont l’utilité pour le français et les langues vivantes est  reconnue) et beaucoup de civilisation et de culture, sous une forme historique, critique, imagée et  comparative, avec une large utilisation de l’outil informatique. Tandis que l’enseignement du latin  que la ministre prétend nous imposer de force, à nous autres professeurs qui vomissons tous son  projet, et qu’elle prétend proposer à de jeunes élèves qui méritent mieux, c’est une caricature  d’enseignement, un dérisoire enseignement au rabais. L’attitude de la ministre, parce qu’elle est  absolument méprisante, est absolument méprisable. Elle ne fait que mettre en lumière son  incompétence et sa duplicité. Dans la suite de ses propos du 6 mai, la ministre s’enfonce dans son  mensonge habituel : elle soutient sans rire que son projet a pour but de « promouvoir le latin et le  grec », en rendant accessibles à tous les élèves « des offres qui étaient réservées à une minorité »  (sic). Elle sait pourtant mieux que quiconque que c’est actuellement que les options de langues  anciennes  sont  offertes  à  tous  (aucun  parent  ne  l’ignore) ; au contraire les EPI, ces  Enseignements Pratiques intermittents seront organisés d’une manière autonome par chaque  établissement. Où seront mis en place des EPI comprenant du latin et du grec, enseignements  exigeants et de haut niveau ? Certainement pas partout. Généralement pas dans les banlieues. Mais  la ministre ose parler d’égalité, de démocratie et de latin pour tous. 
Aujourd’hui, les masques tombent. Les propos tenus oralement, mais aussi les prétendues «  vérités » étalées par pages entières sur les sites du ministère et du gouvernement jettent une  cruelle clarté sur la nature de la réforme et sur ses motivations.   D’un côté la ministre, tout en appelant au débat, un débat serein, affirme que le projet est « déjà  voté ». Seule contre tous, mais plus intelligente que tout le monde, elle traite les opposants de  « pseudo‐intellectuels » qui répercutent « des rumeurs » (sic). Cette brochette de Nuls incapables  de lire et de penser, ce sont des savants et des penseurs tels que Marc Fumaroli, Pierre Nora, Régis  Debray, Alain Finkelkraut, François Hartog, Laurent Lafforgue (médaille Fields de mathématiques,  le « prix Nobel » des maths), Jean‐Pierre Le Goff, Michel Zink, Heinz Wismann, de nombreux  universitaires, d’anciens ministres de l’éducation et de la culture comme François Bayrou, Luc  Ferry et enfin…Jack Lang !  De l’autre côté, les sites gouvernementaux s’efforcent de présenter les syndicalistes, les savants et  les politiques qui condamnent massivement le projet comme de vils conservateurs tardigrades, en  utilisant un langage gauchisant qui fait comiquement écho aux vieilles théories de Pierre Bourdieu.  Comme les pseudo‐pédagogues qui inspirent la réforme étalent désormais sans se cacher leur  vieille haine des humanités « bourgeoises » et leur volonté de refuser aux jeunes, et notamment aux  plus défavorisés, la culture historique et critique dont ils ont bénéficié, voilà que le site du ministère  se met à parler d’« options privilégiées », d’« élitisme dynastique », d’« option parfois dévoyée pour  organiser l’entre‐soi culturel et social ». Et maintenant, le 6 mai, le président de la République en  personne, volant au secours de sa ministre en difficulté, reprend à son compte ces vieilles lunes et  se met à dénoncer  « le concert des immobiles », « la reproduction des élites ». S’emparer du dossier  d’une façon aussi piteuse, en reprenant un tel verbiage, est indigne du chef de l’Etat.  Voici enfin avec quelles phrases cruelles deux hautes personnalités du parti au pouvoir  parlent de la réforme proposée :  • Julien Dray (sur RTL, le 6 mai) : « Je pense qu’il faut reprendre la réforme… Je pense que le  latin et le grec ne sont pas des matières périmées. »  • Jack  Lang (sur France Inter, 7 mai) : « Les bonnes idées qui figurent dans le programme  présidentiel de François Hollande ont été plus ou moins mises à mal depuis deux ans par une  politique éducative incertaine… Une crainte qui est la mienne (est) la suppression de filières  d’excellence qui ont fait leurs preuves…  Il faut réfléchir au rétablissement de classes européennes.  De même, je regrette que les langues anciennes, dans la réforme proposée, risquent d’être  asphyxiées… C’est M. Châtel qui a supprimé le CAPES de lettres classiques. Alors,  foin  d’hypocrisie. Moi, je suis pour l’enseignement du latin et du grec inscrits pleinement, comme  matières, dans le cycle, dans les cycles, du collège… (20% de latinistes), c’est une minorité  importante, et contrairement à ce qu’on raconte souvent, dans des quartiers pas faciles. Ça redonne  souvent une confiance, une dignité, une force à des élèves… Je crois que notre ambition pour la  culture, comme pour l’éducation, est de construire une culture élitaire pour tous, une excellence  pour tous. Ce n’est pas en décapitant le meilleur, ou la recherche, ou les filières d’excellence,  que l’on peut construire une école de l’égalité et de la démocratie. »  « Construire une école de l’égalité et de la démocratie » : tout est dit. Ou presque. Car  le projet de réforme, c’est aussi une arnaque, moins d’heures, moins de moyens et, n’en  déplaise au président de la République, beaucoup d’esbrouffe.   Il est encore temps, il est plus que temps de construire, d’une manière concertée, un  véritable projet démocratique et égalitaire.     ARTELA‐CNARELA, 8 mai 2015 

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par Serge le Sam 9 Mai 2015 - 23:02


_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par AsarteLilith le Sam 9 Mai 2015 - 23:03

Gratias tibi ago !

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par Sibylle le Sam 9 Mai 2015 - 23:37

Merci pour le partage de ce texte!!

Sibylle
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par Luigi_B le Sam 9 Mai 2015 - 23:43

AsarteLilith, pas de lien pour ce texte ?

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par AsarteLilith le Sam 9 Mai 2015 - 23:58

Je suis inscrite à l'ARTELA et c'est par mail que je reçois tout ça. Comment je peux vous le passer, ainsi que l'affiche ?

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par AsarteLilith le Dim 10 Mai 2015 - 0:03


_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par AsarteLilith le Dim 10 Mai 2015 - 0:08


_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par AsarteLilith le Dim 10 Mai 2015 - 0:09


_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par AsarteLilith le Dim 10 Mai 2015 - 0:10

Je m'étais trompée, voici le texte du 08/05/2015. Je vais voir si je peux contacter l'ARTELA (la directrice est une ancienne de mes profs de fac, peut-être se rappellera-t-elle de moi, malgré les années, on ne sait jamais) pour publication sur avenirlatingrec

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par AsarteLilith le Dim 10 Mai 2015 - 0:19

Demande envoyée :

Madame,

J'ai eu l'honneur d'être une de vos étudiantes pour la préparation du CAPES LC, il y a de cela 7 ans. Je me doute que, très probablement, mon nom ne vous rappellera rien, après toutes ces années. J'ai été titularisée il y a cinq ans et j'enseigne avec grand bonheur le latin là où je suis.

Malheureusement, les réformes programmées sont arrivées et j'en ai pleuré, hurlé d'indignation. J'ai alors rejoint un forum, Néoprofs, et deux associations de défense des LCA, dont la vôtre, afin de ne pas être seule à me battre.

J'ai diffusé sur un fil du forum vos derniers textes, et notamment celui en date du 08/05/2015. Il a vivement intéressé les autres membres, dont le fondateur du site avenirlatingrec pour la défense des humanités(lien ici). Il souhaiterait pouvoir le diffuser sur son site. Seriez-vous intéressée ?


Classiquement vôtre,
XXXXXXXXX, professeur de Lettres Classiques.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par AsarteLilith le Dim 10 Mai 2015 - 10:19

Bonjour à tous ! Bonne nouvelle ! C'est ok pour la publication du texte, à condition que l'ARTELA-CNARELA soit toujour smentionnée comme auteur.

J'en profite pour remettre le texte, il y avait une coquille apparemment dans le titre.

R--Forme 8mai15 Artela (1) by axelle


_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par AsarteLilith le Dim 10 Mai 2015 - 12:21

De rien ! Je suis ravie de pouvoir contribuer, à ma modeste mesure. Les textes de la CNARELA sont un peu longs, mais bien écrits et résument bien l'urgence de la situation en LCA.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par alprechac2 le Dim 10 Mai 2015 - 12:23

Vous apprécierez la vision de notre enseignement pour 2016 :


Quel mépris pour nous ! Je me sens vraiment humiliée (et encore plus remontée ! furieux)
Mon conjoint, absolument pas dans l'EN, m'a dit, sidéré, en voyant la planche : "mais c'est n'importe quoi"

_________________
Habillez vos petits !http://www.neoprofs.org/t83863-vd-fille-mixte-du-1-mois-au-24-mois-maj-28-11-nombreuses-marques#2801921

Pour figurer dans la récap' des bébés néo, envoyez-moi un MP

alprechac2
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par AsarteLilith le Dim 10 Mai 2015 - 12:28

Déjà vu et j'ai même un peu cru à une blague... alors ok, je rêve de venir faire cours en toge à mes gamins en toge aussi, je donnes quelques consignes orales en latin (inspiré de la dernière méthode pour assimiler plus facilement le latin de l'université de Pau), m'enfin quand même !

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par Zazk le Dim 10 Mai 2015 - 12:30

Alprechac2, tu trouveras des réponses à ce chef d'oeuvre dans le lien suivant : http://www.neoprofs.org/t89621-reforme-du-college-la-bd-gouvernementale-de-louison-revue-et-corrigee-par-sphinx

Zazk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Récapitulatif: Actions pour sauver les langues anciennes dans la réforme du collège

Message par AsarteLilith le Dim 10 Mai 2015 - 12:37

Avec un prof d'EPS BG qui remplace le vieux croûton prof de latin Wink (je précise que ceci est de l'humour, pas taper, pas taper !)

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum