Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par *Fifi* le Sam 16 Mai - 18:58

FIGAROVOX. - À mesure que nous réduisons l'histoire à l'école, elle est de plus en plus populaire dans les médias, dans les librairies, les spectacles. Comment expliquer ce paradoxe?
Franck Ferrand. - Je ne suis pas certain qu'il faille établir un lien entre le recul de l'histoire dans l'enseignement et le succès des émissions, des livres et des spectacles historiques. Le goût des Français pour l'histoire n'est pas une chose nouvelle, vous savez;

Le président de la République a inauguré lundi un musée de l'esclavage. Donnons nous, selon vous, trop d'importance aux pages sombres de notre histoire?
Bien sûr! Je n'ai rien, en soi, contre un musée de l'esclavage; je suis même sincèrement curieux de le découvrir. Mais on construit une conscience collective sur les réussites, les victoires, le souvenir des progrès et des joies collectives -non sur le ressassement des heures sombres et des crimes éventuellement commis. Il est inouï de voir jusqu'où peut aller notre culpabilité collective…

L'université est parfois coupée des médias et les travaux des chercheurs semblent destinés aux seuls spécialistes. Comment promouvoir une vulgarisation intelligente?
Je ne détiens pas de formule magique. Mais c'est bien ainsi que je conçois mon rôle à la radio et à la télévision: avec quelques autres, nous sommes des passeurs de savoir; notre rôle consiste à lire, assimiler, comprendre les travaux rares ou pointus, et à en communiquer la substance, le moins mal possible, à tous ceux qui n'auraient jamais accès à de tels travaux. Cela demande de la passion, de l'humilité, de l'application, beaucoup de travail. Mais il me semble que le jeu en vaut la chandelle!

L'honneur de l'Éducation nationale, ce devrait-être, non d'abaisser le niveau général dans un souci d'apparente équité mais au contraire de hisser le plus grand nombre, chaque fois que possible, à un niveau élevé.

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/05/15/31003-20150515ARTFIG00242-franck-ferrand-il-faudrait-s-interroger-sur-la-maniere-de-transmettre-l-histoire.php

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par JPhMM le Sam 16 Mai - 19:14

Qui ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par Elyas le Sam 16 Mai - 19:15

Recul de l'histoire dans l'enseignement ? Il a vu ça où ? Suspect
avatar
Elyas
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par JPhMM le Sam 16 Mai - 19:19

@Elyas a écrit:Recul de l'histoire dans l'enseignement ? Il a vu ça où ? Suspect
C'est scientifique professeur
Du fait de la flèche du temps, à chaque instant les événements (historiques mais pas seulement) s'éloignent du présent.
Mais le présent est l'instant de référence, alors il est scientifiquement établi que l'Histoire recule.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par Isis39 le Sam 16 Mai - 19:19

Le président de la République a inauguré lundi un musée de l'esclavage. Donnons nous, selon vous, trop d'importance aux pages sombres de notre histoire?
Bien sûr! Je n'ai rien, en soi, contre un musée de l'esclavage; je suis même sincèrement curieux de le découvrir. Mais on construit une conscience collective sur les réussites, les victoires, le souvenir des progrès et des joies collectives -non sur le ressassement des heures sombres et des crimes éventuellement commis. Il est inouï de voir jusqu'où peut aller notre culpabilité collective…

Shocked
avatar
Isis39
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par Olympias le Sam 16 Mai - 20:01

On est gagné par une sorte de navritude...😹
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par Fesseur Pro le Sam 16 Mai - 20:06

Au secours !
Laissez-nous !

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Fesseur Pro
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par Isis39 le Sam 16 Mai - 20:06

@Olympias a écrit:On est gagné par une sorte de navritude...😹

C'est joli. 😋
avatar
Isis39
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par Caspar Goodwood le Sam 16 Mai - 20:07

Je savais bien que j'avais raison d'écouter Jean Lebrun plutôt que ce monsieur. Razz
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par Laotzi le Sam 16 Mai - 20:18

Il nous manquait encore Franck Ferrand... No
Les questions sont particulièrement orientées déjà. Leur auteur, Vincent Tremolet de Villers, rédacteur en chef du Figaro Histoire et Hors série, fils de l'avocat monarchiste Jacques Tremolet de Villers (figure de l'extrême-droite), est un proche de la mouvance Buisson (qui dirige toujours la chaîne Histoire).
Bref, aucun intérêt donc.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Laotzi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par Fesseur Pro le Sam 16 Mai - 20:21

Etonnant qu'on n'ait pas encore une réaction de Lorànt Deutsch.
J'ai hâte...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Fesseur Pro
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par User5899 le Sam 16 Mai - 20:31

@JPhMM a écrit:à chaque instant les événements (historiques mais pas seulement) s'éloignent du présent.
Mais le présent est l'instant de référence, alors il est scientifiquement établi que l'Histoire recule.
Bref, quand le passé avance, le présent recule.
On se doute de comment ça va finir Rolling Eyes
Conclusion : l'histoire se répète professeur

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par Ronin le Sam 16 Mai - 20:43

@JPhMM a écrit:
@Elyas a écrit:Recul de l'histoire dans l'enseignement ? Il a vu ça où ? Suspect
C'est scientifique professeur
Du fait de la flèche du temps, à chaque instant les événements (historiques mais pas seulement) s'éloignent du présent.
Mais le présent est l'instant de référence, alors il est scientifiquement établi que l'Histoire recule.

Pff, le temps est une projection mobile de l'éternité, même que c'est un vieux barbu qui l'a dit ( le père Noël jcrois ) professeur

_________________
avatar
Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par ycombe le Sam 16 Mai - 22:47

@JPhMM a écrit:
@Elyas a écrit:Recul de l'histoire dans l'enseignement ? Il a vu ça où ? Suspect
C'est scientifique professeur
Du fait de la flèche du temps, à chaque instant les événements (historiques mais pas seulement) s'éloignent du présent.
Mais le présent est l'instant de référence, alors il est scientifiquement établi que l'Histoire recule.
Je me suis laissé dire que si on inversait le sens du temps d'un seul coup, personne ne se rendrait compte de rien…


_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par JPhMM le Sam 16 Mai - 23:12

Mieux ! il paraît que le temps n'existe pas ailleurs que dans nos esprits, et que les lois de la physique peuvent être décrites sans lui.

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-le-temps-est-il-une-illusiona-26041.php

Cela provoque en moi des effets contradictoires. Je le vois mais ne me le représente pas. Je le sens mais ne le crois pas. Je sais cela, mais ne le connais pas.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par zoupinette le Dim 17 Mai - 8:35

@Elyas a écrit:Recul de l'histoire dans l'enseignement ? Il a vu ça où ? Suspect

En élémentaire, c'est incontestable !

zoupinette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par Carnyx le Dim 17 Mai - 8:46

@zoupinette a écrit:
@Elyas a écrit:Recul de l'histoire dans l'enseignement ? Il a vu ça où ? Suspect

En élémentaire, c'est incontestable !
Par chez moi, les instits me disent que leurs collègues n'enseignent plus l'hist-géo. Ils ne connaissent pas et ça ne les intéresse pas. No
Quelques textes à trous et c'est fini.

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.
avatar
Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Franck Ferrand, il faut s'interroger sur le contenu de l'enseignement de l'histoire et sur sa transmission.

Message par zoupinette le Dim 17 Mai - 9:20

Avec les nouveaux programmes, ça sera pire.

zoupinette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum