Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Docteur OX le Dim 17 Mai - 8:02

http://www.lemonde.fr/education/article/2015/05/17/mathematiques-le-niveau-des-collegiens-francais-a-recule_4634823_1473685.html

Quelle surprise !

Selon cette étude portant sur un échantillon représentatif de quelque 8 000 collégiens de 3ème, inscrits dans 323 collèges publics et privés sous contrat, en 2014, un élève sur cinq n'était capable de traiter que des exercices très simples, de niveau CM2 ou de début du collège. En outre, le pourcentage des élèves de très faible ou de faible niveau passe de 15 % à 19,5 % en six ans.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Al9 le Dim 17 Mai - 8:13

Non, pas possible...
L'article a écrit:
Ce qui baisse vraiment, note-t-elle, c'est la maîtrise technique (les calculs décimaux, le début du calcul littéral...)

Pas très étonné puisque le discours a été longtemps (est encore ?) que la maîtrise technique n'est pas l'essentiel.

Al9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Anaxagore le Dim 17 Mai - 8:24

C'est le résultat du progrès inexorable, bande de réactionnaires.

Nous sommes au bord du gouffre. Heureusement nous prévoyons un grand pas en avant.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par InvitéFi le Dim 17 Mai - 8:46

Je peux vous dire une chose: les années où j'ai fait de vrais exercices techniques et où je prenais vraiment du temps pour les travailler en classe, les élèves avaient un bien meilleur niveau en fin d'année. D'ailleurs, j'ai encore des nouvelles de certains qui sont au lycée et ils s'en sortent très très bien !

Mais depuis que j'ai basculé sur des cours à base de problèmes ouverts, travaux de groupe, situations problèmes, taches complexes (vous voyez ce que je veux dire ...) les élèves en difficultés ont beaucoup plus de mal avec la technique. En effet, on en fait ponctuellement, mais par petite touche (comme demandé dans les documents EduSCOL). Enfin, ce n'est pas grave !!
Si ils sont bloqués par la technique, il faut leur faire utiliser le tableur ou toute une panoplie de logiciels (genre Xcas) pour surmonter la difficulté technique  Very Happy

Je me souviens avoir dit en formation que les élèves ont besoin de faire leurs gammes avant de faire des problèmes, je suis passé pour un vieux réac'   Rolling Eyes

InvitéFi
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Marlou.Bassboost le Dim 17 Mai - 8:47

La maîtrise technique n'étant pas une priorité... Et ce sera pire avec les nouveaux programmes... Nos élèves sont nuls en maths et c'est normal.
Ah si la solution est de faire 5 min de " travaux flashs" ai je entendu en début de chaque heure... Au milieu de la magnificence des tâches complexes en collège pour des gamins plutôt immatures.
Avec un programme à boucler et des compétences à évaluer.... Ben oui les fondations s'effritent dans la maison mathématiques.

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Padre P. Lucas le Dim 17 Mai - 8:54

Depuis le temps qu'on nous bassine en primaire en nous répétant que l'apprentissage des techniques opératoires constituait un frein au calcul réfléchi (tout comme l'apprentissage du code était un frein à la lecture courante ...), il n'est pas étonnant que des collégiens ne sachent pas mieux calculer qu'ils ne savent lire.

Padre P. Lucas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par stagnola le Dim 17 Mai - 9:01

oulala ça craint je suis une vieille réac privilégiant la maitrise de la technique !
J'ose même dire à mes élèves que les maths c'est comme le sport , il faut s'entraîner régulièrement, en refaisant les exercices de bases jusqu'à ce qu'ils soient corrects, pas en les regardant pendant des heures .
Mais bon, c'est trop fatigant ....

stagnola
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par JPhMM le Dim 17 Mai - 9:03

L'apprentissage par cœur est devenu tabou. Les élèves ne sont pas dupes.
Du coup, impossible de faire des multiplications, des divisions, de travailler sur les fractions, de factoriser, etc.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Osmie le Dim 17 Mai - 9:03

Cela ira mieux avec des heures en moins ; tout ira mieux partout. Vive la réforme du collège.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par JPhMM le Dim 17 Mai - 9:05

@Padre P. Lucas a écrit:Depuis le temps qu'on nous bassine en primaire en nous répétant que l'apprentissage des techniques opératoires constituait un frein au calcul réfléchi (tout comme l'apprentissage du code était un frein à la lecture courante ...), il n'est pas étonnant que des collégiens ne sachent pas mieux calculer qu'ils ne savent lire.
C'est évidemment l'inverse.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Thalia de G le Dim 17 Mai - 9:05

frederiquev a écrit:oulala ça craint je suis une vieille réac privilégiant la maitrise de la technique !
J'ose même dire à mes élèves que les maths c'est comme le sport , il faut s'entraîner régulièrement, en refaisant les exercices de bases jusqu'à ce qu'ils soient corrects, pas en les regardant pendant des heures .
Mais bon, c'est trop fatigant ....

@JPhMM a écrit:L'apprentissage par cœur est devenu tabou. Les élèves ne sont pas dupes.
Du coup, impossible de faire des multiplications, des divisions, de travailler sur les fractions, de factoriser, etc.
J'ai donc tout faux quand je dis aux élèves que comme en maths il faut apprendre des définitions et s'entraîner par des exercices ? pale


Dernière édition par Thalia de G le Dim 17 Mai - 9:08, édité 1 fois

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Anaxagore le Dim 17 Mai - 9:06

frederiquev a écrit:oulala ça craint je suis une vieille réac privilégiant la maitrise de la technique !
J'ose même dire à mes élèves que les maths c'est comme le sport , il faut s'entraîner régulièrement, en refaisant les exercices de bases jusqu'à ce qu'ils soient corrects, pas en les regardant pendant des heures .
Mais bon, c'est trop fatigant ....



"Condamné à avancer
Dans l'expérience de l'incertitude,
Condamné à dépasser
Les influences et les inquiétudes,
Condamné à remplacer
La négligence par l'exactitude,
Condamné à chercher la bonne attitude.

Ne dis pas qui tu es
Mais dis que tu le sais.
Ne dis pas ce que tu fais
Mais fais ce que tu dis.

Ne dis pas ce que tu penses
Mais penses ce que tu dis.
Ne dis pas que tu danses
Mais danse si t'as envie."


_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par jaybe le Dim 17 Mai - 9:07

L'étude parle-t-elle des capacités des élèves en difficulté lorsqu'ils se trouvaient en fin de cycle 3 ? Je pense que parmi les élèves qui savent "juste" résoudre des problèmes de niveau CM2 en fin de troisième, une bonne proportion était complètement perdue en CM2, et qu'une partie importante du travail de leurs professeurs au collège a été d'abord de leur permettre d'assimiler les notions du primaire.

_________________
Wir müssen wissen, wir werden wissen

jaybe
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par JPhMM le Dim 17 Mai - 9:08

@Thalia de G a écrit:
frederiquev a écrit:oulala ça craint je suis une vieille réac privilégiant la maitrise de la technique !
J'ose même dire à mes élèves que les maths c'est comme le sport , il faut s'entraîner régulièrement, en refaisant les exercices de bases jusqu'à ce qu'ils soient corrects, pas en les regardant pendant des heures .
Mais bon, c'est trop fatigant ....

@JPhMM a écrit:L'apprentissage par cœur est devenu tabou. Les élèves ne sont pas dupes.
Du coup, impossible de faire des multiplications, des divisions, de travailler sur les fractions, de factoriser, etc.
J'ai donc tout faux quand je dis aux élèves que comme en maths il faut apprendre des définitions et s'entraîner par des exercices ? pale
Non non.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Tamerlan le Dim 17 Mai - 9:37

Ne peut-on pas estimer que le recul est avant tout dû au recul des horaires ?

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par ycombe le Dim 17 Mai - 9:40

Dans les projets de programme de cycle 3 il y a écrit:
Le calcul mental, le calcul posé et le calcul instrumenté sont à construire en interaction. Par exemple, le calcul mental est mobilisé dans le calcul posé et il peut être utilisé pour fournir un ordre de grandeur avant un calcul instrumenté. Réciproquement, le calcul instrumenté permet de vérifier un résultat obtenu par le calcul mental ou par le calcul posé.
Rien qui vous choque ?

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Al9 le Dim 17 Mai - 9:40

Pour ma part, je pointerais plusieurs facteurs :

- Effectivement la diminution des horaires
- La multiplicité des choses qu'on nous demande de faire : tâches complexes, tice, problème ouvert dans une durée qui est toujours la même. A multiplier les objectifs, on n'atteint aucun d'entre eux.
- L'augmentation des influences externes au cours au sein du collège (sorties diverses, projets, etc) qui font encore diminuer les horaires


Al9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par JPhMM le Dim 17 Mai - 9:43

@ycombe a écrit:
Dans les projets de programme de cycle 3 il y a écrit:
Le calcul mental, le calcul posé et le calcul instrumenté sont à construire en interaction. Par exemple, le calcul mental est mobilisé dans le calcul posé et il peut être utilisé pour fournir un ordre de grandeur avant un calcul instrumenté. Réciproquement, le calcul instrumenté permet de vérifier un résultat obtenu par le calcul mental ou par le calcul posé.
Rien qui vous choque ?

Si.

De plus, je note qu'il va falloir acheter un stock de bouliers.



PS : qu'on vienne pas me dire que le calcul instrumenté signifie "calculatrice", hein, parce que sinon ils auraient utilisé le mot "calculatrice". L'EN c'est quand même l'endroit de l'explicite, l'endroit où un chat est appelé un chat. Razz


Dernière édition par JPhMM le Dim 17 Mai - 9:44, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par stagnola le Dim 17 Mai - 9:44

Merde je continue a faire des interrogations de leçon! Vous vous rendez compte du par coeur gloups ! J ose même leur dire que c’est aussi beau que la poésie.

stagnola
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par JPhMM le Dim 17 Mai - 9:45

frederiquev a écrit:Merde je continue a faire des interrogations de leçon!  Vous vous rendez compte du par coeur gloups ! J ose même leur dire que c’est aussi beau que la poésie.
Idem.
3 ou 4 points par devoir de synthèse portent sur du par cœur en question de cours, une définition à restituer, etc.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Iphigénie le Dim 17 Mai - 9:53

Je pense qu'il n'y a pas que les horaires même s'ils comptent évidemment; dans toutes les matières il y a aussi la concentration qui est en cause, et la mémorisation, et la capacité de travail tout simplement.
Ce n'est pas peut-être pas flatteur pour moi mais je vois en latin (que j'ai toujours en dernière heure il est vrai), de réels bons élèves, intelligents et motivés, qui s'endorment littéralement sur leur table, en étant désolés d'ailleurs de s'endormir ainsi: c'est à leur corps défendant: "le latin est rébarbatif" (remplacer latin par toutes les autres matières du vendredi en fin de journée) Trop d'heures avant peut-être, mais aussi une incapacité d'endurance dans la concentration: jamais nous ne nous serions endormis en classe il y a cinquante ans, même en dernière heure du samedi: donc pourquoi aujourd'hui? que font-ils que nous ne faisions pas? ou qu'exigeait-on de nous-mêmes que nous n'exigeons plus aujourd'hui? Je pense au récit que j'ai entendu par ici de vieilles gens qui marchaient six km à pied en rase campagne tous les matins et soirs pour aller à l'école: quel élève accepterait cela aujourd'hui? Je crois que c'est un peu le problème .
Il y a aussi le comportement face au savoir: à force de dénigrement, de confusion et de relativisme, d'une réussite ramenée strictement au terme de l'argent que l'on rapporte, etc on arrive à des populations d'élèves qui n'écoutent le prof que d'une oreille discrète avant de se rebrancher dès la sortie du cours sur son petit univers.
Les explications de la dérive scolaire ne peuvent être ramenées à une seule cause, c'est tout une évolution et un formatage social, médiatique qui est impliqué: et je dirai que plus on cherche à distraire les élèves, à les faire s'"activer", "parler", "participer" plus on éloigne encore la faculté de concentration sans laquelle on ne peut pas réellement investir une connaissance quelle qu'elle soit.
Je ne vois pas de solution pour ma part, à part un combat quotidien et au cas par cas.


Dernière édition par Iphigénie le Dim 17 Mai - 10:00, édité 1 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par palomita le Dim 17 Mai - 9:55

Je me demande si ce ne serait pas une des conséquences de la mise en place des programmes de 2002 de l'école primaire scratch


_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par Docteur OX le Dim 17 Mai - 9:59

le pourcentage des élèves de très faible ou de faible niveau passe de 15 % à 19,5 % en six ans

Non mais, il va ressembler à quoi l'avenir de ce pays avec 20% d'élèves faiblards en Maths ? C'est énorme !

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par ycombe le Dim 17 Mai - 10:00

@jaybe a écrit:L'étude parle-t-elle des capacités des élèves en difficulté lorsqu'ils se trouvaient en fin de cycle 3 ? Je pense que parmi les élèves qui savent "juste" résoudre des problèmes de niveau CM2 en fin de troisième, une bonne proportion était complètement perdue en CM2, et qu'une partie importante du travail de leurs professeurs au collège a été d'abord de leur permettre d'assimiler les notions du primaire.
Non. Ils sont entre 25 et 30 par classe, on leur a tout appris de la proportionnalité, des triangles rectangles, des équations. On ne peut pas remédier avec le programme à avancer (pour tous). On fait semblant.

De toutes façons, que l'on ait remédié ou pas, ils ne redoublent pas. Si tu as passé l'année de sixième à leur assurer les bases manquantes du primaire, ils arrivent en cinquième et il leur manque tout le programme de sixième. On ne fait que reporter le problème.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mathématiques : le niveau des collégiens français a reculé

Message par ycombe le Dim 17 Mai - 10:02

@Docteur OX a écrit:
le pourcentage des élèves de très faible ou de faible niveau passe de 15 % à 19,5 % en six ans

Non mais, il va ressembler à quoi l'avenir de ce pays avec 20% d'élèves faiblards en Maths ? C'est énorme !
Le niveau est sur-estimé. En vrai, deux élèves sur 3 n'ont pas eu la moyenne à l'épreuve de maths du DNB l'an dernier. C'était essentiellement le programme de 4e/3e, avec une notation bienveillante.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum