Autom-ne ? Auto-mne?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Autom-ne ? Auto-mne?

Message par Tournesol le Mer 3 Juin 2009 - 14:18

Bon, j'ai un peu honte mais ... tant pis ! Dans sa copie, une élève a coupé le mot "automne", pour aller à la ligne, ainsi : "auto/mne". J'avoue ne pas savoir s'il faut couper de cette façon ou entre le "m" et le "n" ("autom/ne")... Embarassed
Allez, un moment de honte est vite passé... Et j'espère avoir plus de répone que pour ma question théâtre!

Tournesol
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autom-ne ? Auto-mne?

Message par anthinéa le Mer 3 Juin 2009 - 14:26

et bien je l'aurasi coupé comme toi et non comme ton élève

_________________
17 morts , 66 millions de blessés. 
Je suis Charlie et abonnée.
Paix à votre âme mes amis, on prend la suite.
Je suis flic , je suis Homme.
Je suis laïque, je suis libre, je suis La France.

anthinéa
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autom-ne ? Auto-mne?

Message par Saraswati le Mer 3 Juin 2009 - 14:53

Je me serais arrangée pour ne pas avoir à couper le mot ! Razz
Sinon, naturellement je pense que j'aurais fait comme vous, mais je n'ai pas de "règle" à appliquer, je ne sais pas comment l'expliquer... heu Tu vois Tournesol, je partage ta honte ! trop sympa !

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autom-ne ? Auto-mne?

Message par anthinéa le Mer 3 Juin 2009 - 14:55

sara j'aurais fait comme toi j'aurais mis le mot sur la ligne suivante .... Mais nos élèves n'ont pas ce réflexe malheureusement ....

_________________
17 morts , 66 millions de blessés. 
Je suis Charlie et abonnée.
Paix à votre âme mes amis, on prend la suite.
Je suis flic , je suis Homme.
Je suis laïque, je suis libre, je suis La France.

anthinéa
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autom-ne ? Auto-mne?

Message par Saraswati le Mer 3 Juin 2009 - 15:00

@anthinéa a écrit:sara j'aurais fait comme toi j'aurais mis le mot sur la ligne suivante .... Mais nos élèves n'ont pas ce réflexe malheureusement ....
oui parce qu'ils ne se rendent compte qu'ils sont au bout de la ligne que quand ils commencent à écrire sur la table ! Laughing

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autom-ne ? Auto-mne?

Message par doublecasquette le Mer 3 Juin 2009 - 15:06

La règle est simple ! On coupe entre les deux consonnes !
autom-
ne

ver-
bal

al-
cool

Mais exceptions !!!

dé-
blatérer (logique vu que dé est un préfixe et bla une syllabe!)


Dernière édition par doublecasquette le Mer 3 Juin 2009 - 15:14, édité 1 fois

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autom-ne ? Auto-mne?

Message par doublecasquette le Mer 3 Juin 2009 - 15:11

La coupure d'un mot est parfois nécessaire en fin de ligne lorsqu'il n'y a pas suffisamment de place pour le contenir en totalité. Elle se fait en respectant le découpage du mot en syllabes et en tenant compte aussi de certaines règles. Cette coupure se matérialise par un trait d'union.
§157 / a - Généralités

Le mot "césure" (repos ménagé dans un vers pour en régler la cadence) est souvent rencontré, mais son utilisation est impropre car il ne s'applique pas à un texte normal.
Conventions : une bonne coupure est marquée par le symbole du trait d'union " - " ou la barre de fraction " / " alors qu'une mauvaise coupure est marquée par le symbole " // ".
Cette coupure de mot est souhaitable pour éviter un "blanc" disgracieux en bout de ligne, principalement dans une page au texte justifié. Procédé utilisé très souvent pour placer le texte dans des colonnes.
Naturellement la coupure des mots, signalée par un trait d'union, ne se rencontre qu'à l'écrit, mais elle facilite la lecture et la récitation des textes, sans oublier la présentation générale des pages.


§157 / b - Syllabes
À la fin d'une ligne, on ne coupe pas les mots n'importe où, mais on le fait en fonction des syllabes.
La syllabe correspond à une voyelle ou à une réunion de lettres qui se prononcent d'une seule émission de voix. Toute syllabe comprend au moins une voyelle. Chaque mot a autant de syllabes que de voyelles :
- Oh ! pain, ta/ble, oa/sis, li/ber/té, é/cu/rie, en/tre/pri/se.

Pour décomposer des mots en syllabes, théoriquement on commence par la fin du mot, en disposant un séparateur devant chaque consonne qui se trouve elle-même placée devant la voyelle d'un mot :
- Voici la naissance de la nouvelle voiture.
- Voi/ci /la /nais/san/ce /de /la /nou/vel/le /voi/tu/re.
* Les monosyllabes sont des mots formés d'une seule syllabe :
Ours, pont, mal.

* Les polysyllabes sont des mots formés de plusieurs syllabes :
- Cavalier = ca / va / lier. Bureau = bu / reau.

  • a - On détache les syllabes entre deux consonnes :
    - Prin / cipale. In / ver / sion
  • b - On détache les syllabes entre une voyelle et une consonne :
    - Cou / per. Rhu / ma / tis / me.


§157 / c - Règles de coupure des mots

  • a - Important : On marque la coupure par un trait d'union en fin de ligne, mais on n'en place pas au début de la ligne suivante :
    - La vie est un long fleu-
    ve tranquille.
    - La vie est un long fleu
    -ve tranquille. > Coupure mal placée.
  • b - On ne coupe pas avant ou après une apostrophe :
    - Ce coureur a de l'avance. > ce coureur a de l'avan- ce. (Et non : de l' // avance ou de l // 'avance). Aujourd'hui > aujour- d'hui. (Et non : aujourd' // hui).
  • c - On ne laisse pas une seule lettre en bout de ligne :
    - Un écolier > éco- lier. (Et non : un é// colier). Une alerte > Une aler- te. (Et non : une a// lerte).
  • d - On ne coupe pas les mots de moins de quatre lettres :
    - Île > île. (Et non : î // le). Âgé > Âgé. (Et non : â // gé).


    Noter


  • 1 - On ne sépare pas deux voyelles :
    - Aviation > avia- tion. (Et non : avi // ation). Noël > Noël.(Et non : No // ël).
  • 2 - Quand on a une seule consonne entre deux voyelles, on coupe avant la consonne :
    - Charité > cha- rité ou chari- té. Déménager > dé- ménager ou démé- nager ou déména- ger. Tapis > ta- pis.Cheval > che- val.

    2a - Si on a "x" ou "y" entre deux voyelles, on ne coupe pas le mot :
    - Taxation > taxa- tion. (Et non: ta // xa // tion). Payer. (Et non : pay // e). Rayer. (Et non : ray// er).
    2b - Toutefois si la prononciation correspond à un son unique on peut couper :
    - Deuxièmement > deux- ièmement.
  • 3 - Quand on a deux consonnes (identiques ou non) entre deux voyelles, on coupe entre les deux consonnes :
    - Ballon > bal- lon. Colonne > colon- ne. Fermer > fer- mer. Liste > lis- te. Correspond > cor- respond.
    Mais coupure avant les deux consonnes,

    3a - si elles représentent un seul son (gh, ph, rh, th, ill, ps ) :
    - Pignon > pi- gnon. Rattacher > ratta- cher ou rat- tacher. Théorème > théo- rème. (Et non : thé// orème).

    3b - si la deuxième consonne est un "r" ou un "l" et la première différente de "r" et "l" :
    - Table > ta- ble. Propriété > pro- priété.
  • 4 - Quand il y a trois consonnes, on coupe après la deuxième consonne :
    - Ancrage > anc- rage. Instituteur > ins- tituteur.

    4a - Mais on coupe après la première, lorsqu'elles représentent un son unique ou encore si la troisième consonne est un "r" ou un "l" :
    - Amphibie > am- phibie. Marchand > mar- chand. Prescription > pres- cription. Application > ap- plication.
  • 5 - Quand il y a quatre consonnes, on coupe après la deuxième consonne :
    - Construction > cons- truction. Instrument > ins- trument.
  • 6 - Quand un mot est composé d'un préfixe "dé" ou "pré", on coupe après le préfixe :
    - Détacher > dé- tacher. Présélection > pré- sélection.

§157 / b - On ne coupe pas



  • a - On ne coupe pas les noms propres, patronymiques et prénoms, et on ne sépare pas le nom propre d'un éventuel article ou d'une particule :
    - Les Pyrénées, La Fontaine, de Gaulle, Grégory. Et non Les// Pyrénées, La// Fontaine,. de// Gaulle, Gré// gory.

    Mais on peut couper, après le trait d'union, un nom propre composé ou un prénom composé :
    - Saint- Exupéry, Jean- Pierre.
  • b - On ne coupe pas une expression désignée par des initiales :
    Mme Dupont ou Mme Dupont. (On ne peut pas couper après Mme ou Mme).
  • c - On ne coupe pas les abréviations, les sigles, les acronymes, les symboles, les formules algébriques :
    - SVP, SNCF, ONU, CO2, R2.
  • d - On ne coupe pas les nombres exprimés en chiffres lorsqu'ils sont précédés ou accompagnés ainsi que les nombres décimaux :
    - 625 participants. Louis XIV. 40 euros. 572,83.
  • e - On ne coupe pas les dates, les heures, les numéros de téléphone ou de code postal :
    - 25 01 2001, l'année 2000, 18 h 15, Téléphone 01 24 50 27 98, 31 100.
    Mais on peut couper le nom du mois s'il est écrit en lettres :
    - Le 11 novembre 1914 > le 11 no- vembre 1914.

  • f - On ne coupe pas après le "t" euphonique des verbes à la troisième personne du singulier :
    - Semble-t-il > (Et non : semble-t-// il). Annonça-t-elle > (Et non : annonça-t-// elle). Ni après le "à" dans c'est-à-dire.


    Mais on peut couper avant ce "t" euphonique :
    - Semble- t-il. Annonça- t-elle.
  • g - On évite les coupures malsonnantes :
    - C'est un grand con// cierge.Le désarroi de ce cul// tivateur est énorme.
  • h - On évite enfin d'avoir plus de trois lignes coupées à la suite.
  • i - Il est recommandé de ne pas rejeter à la ligne suivante les syllabes muettes (ne pas confondre les syllabes et la coupure) :
    - Tran- quille > (Et non tranqui // le). Ab- surde > (Et non absur // de).

En savoir plus


§157 / d - Coupure des mots composés
Pour un mot composé, on place aussi le trait d'union à la fin d'une ligne et pas au début de la ligne suivante.


  • 1 - Un mot composé peut être coupé seulement après son premier trait d'union :
    - Aigre-douce >
    aigre-
    douce.
    (Et non :
    aigre
    -douce
    (ni)
    aigre-dou
    -ce).
  • 2 - Un mot composé avec deux traits d'union se coupe après le premier :
    - Arc-en-ciel > arc-
    en-ciel.
    (Et non)
    arc-en-
    ciel).

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autom-ne ? Auto-mne?

Message par Saraswati le Mer 3 Juin 2009 - 15:23

oui, la règle de couper entre 2 consonnes je m'en souviens, mais j'avais un doute vu qu'on n'entend pas le -m-, mais bon après tout, ça ne change rien visiblement.
Merci pour ces précisions !

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Autom-ne ? Auto-mne?

Message par Tournesol le Mer 3 Juin 2009 - 17:30

Je partageais les mêmes doutes, Saraswati, et c'est bien la prononciation qui me posait problème !
Merci, Double casquette ! Quelle est la source de ces explications ? Je peux "copier-coller" ?

Tournesol
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum