pétition pour sauver le programme de mathématiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pétition pour sauver le programme de mathématiques

Message par Marlou.Bassboost le Sam 23 Mai 2015 - 12:36

https://www.change.org/p/madame-la-ministre-de-l-%C3%A9ducation-nationale-de-l-enseignement-sup%C3%A9rieur-et-de-la-recherche-r%C3%A9vision-du-projet-des-programmes-de-math%C3%A9matiques-pour-les-cycles-3-et-4

Apparue à l'aube du troisième millénaire av. J.-C., la Géométrie s'est d'abord imposée comme une puissante partenaire de vie pour les contemporains de cette époque, qui ont rapidement saisi la richesse de ses ressources, et fait dès lors un usage immodéré de ses outils efficaces pour résoudre nombre de problèmes pratiques posés dans des domaines aussi divers que l'architecture, la topographie, l'arpentage ou les partages territoriaux. Peu à peu, la Géométrie a ensuite acquis ses lettres de noblesse et commencé à se développer en tant qu'entité propre, se dégageant des préoccupations utilitaires et se révélant progressivement comme une formidable école du raisonnement, dotant quiconque en faisait usage d'une propension à la rigueur et à la précision.

Pourtant, si l'on évalue la situation à l'aune de la dernière décennie, force est de constater que cette belle histoire semble vouée à connaître un bien lugubre épilogue. À chaque renouvellement des programmes scolaires, la quotité affectée à la géométrie se réduit en effet peu à peu comme peau de chagrin. Ce processus de destruction, qui transcende les partis politiques, va bientôt connaître une nouvelle étape puisque de nouveaux programmes seront appliqués dans les écoles primaires et dans les collèges.

Au collège, depuis bien longtemps, les transformations affines n’agissent plus sur les points, mais sont devenues de vagues procédés de déformation de figures géométriques. Les vecteurs, quant à eux, ont disparu depuis plusieurs années déjà, alors que les translations ont été étonnamment maintenues. Les théorèmes sur les positions relatives de droites et de plans ont également été supprimés. Aujourd’hui, la géométrie poursuit sa longue agonie : les médianes, les parallélogrammes, les cercles inscrits et circonscrits, les théorèmes des milieux, l’aire du disque et les volumes de la sphère, de la pyramide et du cône disparaîtraient des nouveaux programmes. Les figures usuelles (cercles, triangles, quadrilatères,…) n’ont plus de propriétés : il est vrai que les élèves n’apprendront qu’« à exercer un contrôle des caractéristiques d’une figure ». L’exemple de la section d’une pyramide ou d’un cône par un plan parallèle à la base qui permettait d’illustrer dans l’espace les notions d’agrandissement et de réduction abordées dans les classes du collège, a également été sacrifié.

Au lycée, les programmes suivent la même logique de destruction. Les recherches de lieux géométriques et les problèmes de construction qui agrémentaient les manuels scolaires, deviennent de plus en plus rares. Les transformations affines n’apparaissent toujours pas et les barycentres n’ont pas survécu.

En classe préparatoire, la géométrie affine a quasi disparu – à l’exception de la convexité, présentée de manière isolée et singulièrement hors contexte. Les coniques, après avoir été chassées des programmes de terminale, connaissent le même sort au sein des classes préparatoires. Le calcul des aires et des volumes, mais aussi les propriétés métriques des courbes, ne seront également plus abordés. Seule la géométrie vectorielle semble résister. Mais pour combien de temps encore ?

D’une façon générale, les programmes successifs de mathématiques offrent de moins en moins de supports à l’apprentissage de la démonstration. Ainsi fragilisée, la géométrie est peu à peu réduite à sa dimension utilitaire, perdant ainsi son aspect plus formatif qui est celui de créer des esprits rigoureux. Blaise Pascal disait pourtant :

« Et je n'ai choisi cette science [la géométrie] (...) que parce qu'elle seule sait les véritables règles du raisonnement, (…) et se fonde sur la véritable méthode de conduire le raisonnement en toutes choses, que presque tout le monde ignore, et qu'il est si avantageux de savoir, que nous voyons par expérience qu'entre esprits égaux et toutes choses pareilles, celui qui a de la géométrie l'emporte et acquiert une vigueur toute nouvelle. »

Par le biais de la géométrie, l’Education Nationale s’en prend en définitive à toutes les mathématiques : les étudiants accueillis dans les universités et les écoles de l’enseignement supérieur n’auront pas été suffisamment formés à la rigueur de la démonstration et une nouvelle baisse du niveau général de la licence est encore à prévoir.

La situation est d’autant plus grave que les programmes du CAPES de Mathématiques suivent l’évolution des enseignements dispensés dans les établissements du second degré : si les collégiens et les lycéens ne sont plus correctement formés à la rigueur de la démonstration, les futurs enseignants ne seront plus formés à transmettre cette rigueur. Quant aux professeurs des écoles, nous savons déjà que très peu de lauréats sont issus des filières scientifiques. Nous sommes donc résolument entrés dans une boucle infernale qu’il est urgent de rompre.

En conséquence, nous demandons au Ministère de l’Éducation Nationale la prise en compte de ces remarques, ainsi que la révision intégrale du projet des programmes de mathématiques pour les cycles 3 et 4.

******

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition pour sauver le programme de mathématiques

Message par JPhMM le Sam 23 Mai 2015 - 12:40

Signée, partagée.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition pour sauver le programme de mathématiques

Message par fanette le Sam 23 Mai 2015 - 17:47

Signée et transmise à mes collègues (je ne suis pas sûre que toutes signeront mais bon ...)

_________________
affraid Les légendes japonaises relatent que les samouraïs ingurgitaient une rasade de bile d’ours avant de partir au combat pour s’assurer de leur quasi invincibilité Very Happy diable  ... Sad

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition pour sauver le programme de mathématiques

Message par Thalia de G le Sam 23 Mai 2015 - 17:54

Signée.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition pour sauver le programme de mathématiques

Message par TFS le Sam 23 Mai 2015 - 19:23

BRAVO !

Enfin une action qui pose les véritables bases du problème de l'enseignement de notre discipline et de sa mise à bas...

Les associations professionnelles (APMEP, SMF ...) ayant complètement déserté en rase campagne, il était temps qu'une réaction viennent du corps enseignant.

Le texte est particulièrement bien écrit et souligne parfaitement que notre première mission est d'apprendre à tous nos élèves à réfléchir afin d'en faire des citoyens avisés, et non pas de leur transmettre seulement des techniques et des savoirs-faire et plus ou moins évolués selon leurs niveaux...

La réforme des programmes de l'école et du collège, dans la lignée de ceux du lycée, ont une vision utilitariste des mathématiques, alors que notre discipline devrait être libératrice.

Nous avons le devoir de résister.

P.S. La pétition a été signée et partagée...

TFS
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition pour sauver le programme de mathématiques

Message par ycombe le Sam 23 Mai 2015 - 19:47


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition pour sauver le programme de mathématiques

Message par fanette le Sam 23 Mai 2015 - 20:13

+1

Ceci dit, sur les EPI, sa réflexion n'est pas très poussée ! Le texte de la pétition vole tout de même plus haut ...

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition pour sauver le programme de mathématiques

Message par Al9 le Sam 23 Mai 2015 - 20:55

@ycombe a écrit:
Et s'affiche aussi pour les EPI:
https://www.youtube.com/watch?t=20&v=554bIyuCG4Y
Je cite :" Ils (les élèves) pourront prendre des décisions en étant pleinement informés..."

Mais qu'ont leur f*** la paix ! Ils n'ont que 12 ou 13 ans. Ils ont le temps de prendre des décisions !

Al9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition pour sauver le programme de mathématiques

Message par ycombe le Sam 23 Mai 2015 - 22:13

@Al9 a écrit:
@ycombe a écrit:
Et s'affiche aussi pour les EPI:
https://www.youtube.com/watch?t=20&v=554bIyuCG4Y
Je cite :" Ils (les élèves) pourront prendre des décisions en étant pleinement informés..."

Mais qu'ont leur f*** la paix ! Ils n'ont que 12 ou 13 ans. Ils ont le temps de prendre des décisions !
Elle est prof à la fac. Ce qu'est un gamin de collège dans son collège, elle n'en a qu'une vague idée. Et dans sa présentation de la réforme, elle garde le silence sur le fait  que les AP et l'EPI vont venir se soustraire aux horaires.

Sa présentation de l'AP (video n° 2) est risible: moyen de personnaliser les parcours...


Dernière édition par ycombe le Sam 23 Mai 2015 - 22:55, édité 1 fois

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition pour sauver le programme de mathématiques

Message par InvitéFi le Sam 23 Mai 2015 - 22:33

Dommage, l'idée de cette pétition me plaisait bien.

Pourquoi tous ces gens qui parlent des élèves ne vont pas d'abord dans les classes observer comment les choses se passent ? 
On devrait imposer à la ministre et à tous ses sbires du CSP d'aller au moins 1 mois visiter des classes. 
Ils comprendraient (peut-être) pourquoi leurs EPI imposés et généralisés sont utopiques.

InvitéFi
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: pétition pour sauver le programme de mathématiques

Message par ycombe le Sam 23 Mai 2015 - 22:59

fixb a écrit:Dommage, l'idée de cette pétition me plaisait bien.
Le texte de la pétition est très bien… pour défendre la géométrie. Mais il laisse le goût d'une pétition de quelqu'un qui défend son domaine, comme les proba-stats sont défendues par les statisticiens, comme l'informatique l'est par les informaticiens. Et il ne dit rien des autres questions, de l'incohérence des programmes en algèbre et en arithmétique.

Il faudrait une pétition plus globale, qui défende les mathématiques dans leur ensemble en réclamant de la cohérence, de l'arithmétique à l'analyse en passant par l'algèbre et la géométrie.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum