Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Seikilos
Niveau 9

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Seikilos le Mer 27 Mai 2015 - 13:49
Ce que je lis ici fait écho à ce que j'ai rencontré cette année en cours (en licence) : incapacité à comprendre un énoncé, une consigne (même simple) ; contresens et interprétations erronées des textes lus...
avatar
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par abricotedapi le Mer 27 Mai 2015 - 13:49
@Hermiony a écrit:
@zeprof a écrit:à mes débuts, il y a 13 ans, lorsque je donnais une oeuvre à lire à la maison j'avais environ 2 ou 3 pénibles qui refusaient de jouer le jeu... aujourd'hui la tendance est inversée : j'ai 2 ou 3 gamins qui lisent et le reste de la classe qui s'en tape...
les excuses sont diverses : ils n'aiment pas lire, "le livre il est trop gros madame c'est abusé !", ils n'ont pas le temps (sic Rolling Eyes ) mais le fond du problème est là : quel plaisir peut-on avoir à lire un bouquin lorsque lire une demi page est une torture de chaque instant ?
J'ai le même problème en 6e cette année. Pour la première fois, j'ai un tiers de la classe (j'ai deux classes sur le même modèle) qui n'a lu aucune des oeuvres demandées depuis le début de l'année, qu'elles soient prêtées ou achetées, que ce soit Harry Potter ou les Contes de Grimm, avec les mêmes excuses que les tiens.
Même constat de mon côté...

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
Spoiler:
2018-2019 : 4 classes de 6e + AP
2017-2018 : 2 classes et demi de 4e, 2 classes de 6e + co-animation + PP 6e
2016-2017 : 1 classe de 4e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2015-2016 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2014-2015 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2013-2014 (stagiaire) : 2 classes de 5e, 1 classe de 6e + AP
avatar
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par abricotedapi le Mer 27 Mai 2015 - 13:49
@Seikilos a écrit:Ce que je lis ici fait écho à ce que j'ai rencontré cette année en cours (en licence) : incapacité à comprendre un énoncé, une consigne (même simple) ; contresens et interprétations erronées des textes lus...
affraid No pale

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
Spoiler:
2018-2019 : 4 classes de 6e + AP
2017-2018 : 2 classes et demi de 4e, 2 classes de 6e + co-animation + PP 6e
2016-2017 : 1 classe de 4e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2015-2016 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2014-2015 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2013-2014 (stagiaire) : 2 classes de 5e, 1 classe de 6e + AP
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Écusette de Noireuil le Mer 27 Mai 2015 - 13:52
@Seikilos a écrit:Ce que je lis ici fait écho à ce que j'ai rencontré cette année en cours (en licence) : incapacité à comprendre un énoncé, une consigne (même simple) ; contresens et interprétations erronées des textes lus...

Il y a un mystère: comment arrivent - ils en licence? heu

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par abricotedapi le Mer 27 Mai 2015 - 13:53
@Écusette de Noireuil a écrit:
@Seikilos a écrit:Ce que je lis ici fait écho à ce que j'ai rencontré cette année en cours (en licence) : incapacité à comprendre un énoncé, une consigne (même simple) ; contresens et interprétations erronées des textes lus...
Il y a un mystère: comment arrivent - ils en licence? heu
Rolling Eyes Rolling Eyes Pourquoi n'y arriveraient-ils pas ?

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
Spoiler:
2018-2019 : 4 classes de 6e + AP
2017-2018 : 2 classes et demi de 4e, 2 classes de 6e + co-animation + PP 6e
2016-2017 : 1 classe de 4e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2015-2016 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2014-2015 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2013-2014 (stagiaire) : 2 classes de 5e, 1 classe de 6e + AP
avatar
Seikilos
Niveau 9

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Seikilos le Mer 27 Mai 2015 - 13:56
@Écusette de Noireuil a écrit:
@Seikilos a écrit:Ce que je lis ici fait écho à ce que j'ai rencontré cette année en cours (en licence) : incapacité à comprendre un énoncé, une consigne (même simple) ; contresens et interprétations erronées des textes lus...

Il y a un mystère: comment arrivent - ils en licence? heu

En ayant leur bac (seul critère pour s'inscrire) ?

_________________
Inter deum et diabolum semper musica est.
CatLea
Oracle

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par CatLea le Mer 27 Mai 2015 - 13:56
Ils y arrivent parce que, malgré tout, ils obtiennent leur bac, voire même, avec mention. Mais quand on voit les notes qu'ils obtiennent en licence (même pour de bons dossiers sur le papier), il y a de quoi se poser des questions.
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Hermiony le Mer 27 Mai 2015 - 13:56
@Écusette de Noireuil a écrit:
@Seikilos a écrit:Ce que je lis ici fait écho à ce que j'ai rencontré cette année en cours (en licence) : incapacité à comprendre un énoncé, une consigne (même simple) ; contresens et interprétations erronées des textes lus...

Il y a un mystère: comment arrivent - ils en licence? heu

Parce qu'ils ont le bac, puis des UE à la fac qui leur permettent de cacher les lacunes sous le tapis ? En lettres dans ma fac, on peut désormais faire un parcours "arts et culture" et arriver au CAPES en n'ayant jamais fait d'ancien français en 3 ans (alors qu'avant, c'était obligatoire dès la L2) mais en ayant travaillé sur des mises en scène de théâtre et vu un certain nombre de spectacles.

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
Seikilos
Niveau 9

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Seikilos le Mer 27 Mai 2015 - 13:59
@abricotedapi a écrit:
affraid No pale

Vous voulez avoir encore plus peur ? Devinez à quel métier ils se destinent...
(j'ajoute tout de même que 10% de la promo est exemplaire)

_________________
Inter deum et diabolum semper musica est.
avatar
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par abricotedapi le Mer 27 Mai 2015 - 14:00
@CatLea a écrit:Ils y arrivent parce que, malgré tout, ils obtiennent leur bac, voire même, avec mention.
Et oui...


Quand j'étais en licence de lettres, j'ai rencontré de nombreux étudiants qui n'aimaient pas lire et qui faisaient pas mal de fautes de français à l'écrit... C'est tout à fait banal :/

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
Spoiler:
2018-2019 : 4 classes de 6e + AP
2017-2018 : 2 classes et demi de 4e, 2 classes de 6e + co-animation + PP 6e
2016-2017 : 1 classe de 4e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2015-2016 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2014-2015 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2013-2014 (stagiaire) : 2 classes de 5e, 1 classe de 6e + AP
CatLea
Oracle

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par CatLea le Mer 27 Mai 2015 - 14:04
@Seikilos a écrit:
@abricotedapi a écrit:
affraid No pale

Vous voulez avoir encore plus peur ? Devinez à quel métier ils se destinent...
(j'ajoute tout de même que 10% de la promo est exemplaire)

@abricotedapi a écrit:
@CatLea a écrit:Ils y arrivent parce que, malgré tout, ils obtiennent leur bac, voire même, avec mention.
Et oui...


Quand j'étais en licence de lettres, j'ai rencontré de nombreux étudiants qui n'aimaient pas lire et qui faisaient pas mal de fautes de français à l'écrit... C'est tout à fait banal :/

Purée, ça fait peur!!! affraid pale
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Thalia de G le Mer 27 Mai 2015 - 14:05
@Hermiony a écrit:
@Écusette de Noireuil a écrit:
@Seikilos a écrit:Ce que je lis ici fait écho à ce que j'ai rencontré cette année en cours (en licence) : incapacité à comprendre un énoncé, une consigne (même simple) ; contresens et interprétations erronées des textes lus...

Il y a un mystère: comment arrivent - ils en licence? heu

Parce qu'ils ont le bac, puis des UE à la fac qui leur permettent de cacher les lacunes sous le tapis ? En lettres dans ma fac, on peut désormais faire un parcours "arts et culture" et arriver au CAPES en n'ayant jamais fait d'ancien français en 3 ans (alors qu'avant, c'était obligatoire dès la L2) mais en ayant travaillé sur des mises en scène de théâtre et vu un certain nombre de spectacles.
Je ne connais plus le cursus et les systèmes d'UE à la fac mais je me rappelle la réaction d'un animateur TV (Nagui pour ne pas le citer) face à un candidat en licence de lettres expliquant qu'il avait validé son année grâce à ses notes en sport. Le candidat s'est fait vanner méchant. Bon, Nagui a sa décharge d'avoir une maman prof de LC. Wink

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par auléric le Mer 27 Mai 2015 - 14:36
@Gilbertine a écrit:Je rejoins les conclusions d'Ecusette, le texte long, non illustré devient un objet étranger. La fréquentation des livres n'est plus une habitude, ainsi nos élèves n'ont ni le goût, ni une capacité de concentration suffisante pour s'y frotter.

je plussoie ... j'ai encore en travers de la gorge mes CM1/CM2 qui ont râlé d'avoir 4 pages de livre de poche (police équivalente à une taille 14 je dirai .... pas énorme du tout comme quantité donc) à lire sur un week-end ... Selon eux j'étais une tortionnaire qui voulait les tuer à la tâche.... leurs oreilles doivent encore siffler de mes commentaires acides.
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Écusette de Noireuil le Mer 27 Mai 2015 - 14:44
Ne lâchez rien! Il est essentiel que le primaire tienne bon. ..

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 27 Mai 2015 - 14:46
On se permet déjà ce genre de commentaires en CM ? :shock:

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Marie Laetitia le Mer 27 Mai 2015 - 14:56
@Carnyx a écrit:Ça fait des années que je ne fais plus lire les textes à haute voix par un lycéen. C’est trop souvent mal fait, on s’ennuie, c’est trop lent.
C'est moi que j’lis ! Very Happy

Bbrrr... j'veux rester en collège! calimero Ils se battent pour lire, à cet âge...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par doctor who le Mer 27 Mai 2015 - 14:58
Regardez les programmes de lecture pour le cycle 3. C'est pas prêt de s'arranger. Bientôt, pour lire un album - de 9 ans, il faudra avoir déjà un master en psychologie cognitive.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Marie Laetitia le Mer 27 Mai 2015 - 15:00
@Ajupouet a écrit:
@CatLea a écrit:Moi je m'en rend compte quand je fais analyser des documents à mes élèves (premières, terminales, voire même aux BTS). Plus ça va et plus ils butent sur la recherche d'éléments de réponse dans les documents et sur les énoncés des questions. Certains ne comprennent carrément pas les consignes données dans la question et ne savent pas à quel document se référencer pour répondre. Dans certains cas, je les fais lire les textes des documents à voix haute et, du coup, les réponses semblent plus rapides, plus nombreuses et plus justes. Mais lors des devoirs sur table, alors qu'ils doivent lire en silence les documents, ils ont plus de mal. Je ne compte plus les questions du genre "madame, je ne comprends pas ce qu'il faut faire, vous attendez quoi?" et je leur réponds invariablement qu'ils ont toutes les consignes dans la question et les éléments de réponse dans les documents. Mais pour certains (non dys, je le précise), ça reste difficile.

Ce sont des élèves qui ont appris avec la méthode globale, un mot est reconnu par son image. Une image = un seul sens... Ils passent donc en général à côté du sens du texte. Autre conséquence de nos fantastiques méthodes d'enseignement de la lecture, les élèves ne s'entendent pas lire dans leur tête. Quand il y a lecture au haute voix, le passage par l'écoute de la parole leur permet d'accéder un minimum au sens du texte. Cerise sur le gâteau, quand ils recopient quelque chose ils le font sans lire ce qu'ils recopient, et sans comprendre, fatalement.
Je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout surprise de ce que tu décris Catlea.

ça me met en colère, mais en colère...  

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Marie Laetitia le Mer 27 Mai 2015 - 15:01
@zeprof a écrit:
Cripure a écrit:
@Gilbertine a écrit:Je rejoins les conclusions d'Ecusette, le texte long, non illustré devient un objet étranger. La fréquentation des livres n'est plus une habitude, ainsi nos élèves n'ont ni le goût, ni une capacité de concentration suffisante pour s'y frotter.
Rappelons que notre métier ne consiste pas à les accompagner sur des tablettes, mais à faire en sorte que la fréquentation des livres demeure une activité pratiquée de façon non exceptionnelle.

je suis d'accord mais nous sommes en bout de chaine, surtout en lycée.
ma fille ainée adore lire, elle lit de gros pavés, par pu plaisir. elle a 10 ans et demi.
à la maison pas de tablette, elle a un ordi sur lequel elle écrit des nouvelles ou joue aux échecs contre le PC, l'utilisation de la console de jeux est raisonnée (environ 1/semaine le dimanche s'il pleut), nous allons à la bibliothèque une fois par semaine mais globalement c'est une extra terrestre. elle a 2 ou 3 copines qui font comme elles mais c'est tout.
et pourtant nous ne sommes pas en zone difficile ni en difficulté sociale.
comment faire face à un public qui ne lit pas et n'a pas l'habitude de lire surtout

J'ai l'impression que c'était déjà le cas "à mon époque" (quann j'étais au collège dans les années 90, dans un coin semi-rural peuplé d'ouvriers et de paysans)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Malaca
Sage

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Malaca le Mer 27 Mai 2015 - 15:16
@Écusette de Noireuil a écrit:
@Ajupouet a écrit:

Ce sont des élèves qui ont appris avec la méthode globale (...)

Je ne suis pas du tout persuadée que le problème vienne seulement de la méthode globale: pour commencer, la plupart des professeurs des écoles actuellement enseignent plutôt avec une méthode de type semi globale, je ne suis pas spécialiste bien sûr mais il me semble que la méthode" tout global" c'est beaucoup plus rare qu'on ne le pense et que le "tout syllabique" on ne le rencontre pas si souvent que ça non plus .
Mes enfants ont tous appris à lire avec une méthode semi globale, ils n'ont aucun problème pour comprendre les textes. Je pense que le problème vient plutôt de la fréquentation de la lecture après : mes enfants ont eu des parents et des grands-parents qui leur lisaient des histoires, qui ne les laissaient pas devant la télévision toute la journée, qui les incitaient à lire eux mêmes, qui les emmenaient à la bibliothèque, bref de. Le contraire de ce que vivent la plupart des élèves. Et plus les sollicitations( télévision, internet) se multiplient, plus la fréquentation du livre est réduite.  Ce n'est pas seulement une question de technique selon moi.  Par ailleurs, je suis plutôt d'accord avec le constat sur les capacités de lecture de nos élèves (je suis en lycée) .

Je suis d'accord avec l'analyse d'Ecusette. Il y a bien longtemps que la méthode globale pure n'est plus utilisée telle quelle en primaire ! cela me semble réducteur d'accuser l'école et les enseignants du primaire.

Le problème de manque de fréquentation de l'écrit dans la famille, et la surenchère de ce que j'appelle "écrans-nourrice" est déjà bien visible à l'école, et dès le plus jeune âge (tous les parents n'ont même pas le réflexe de "juger" que le temps passé devant l'écran est suffisant, puisqu'en contrepartie ils ont la paix) ... et le travail qui est fait en classe ne saurait être suffisant.
Les images, les sons, le zapping cela n'incite ni à la concentration ni à l'effort nécessaire pour lire. Avec les nouvelles technologies le plaisir est instantané, comment le livre pourrait-il lutter ? sauf pour quelques rares élèves encore "élevés" aux valeurs de travail, projet, effort, persévérance, satisfaction différée ...

Etant dans les DOM-TOM j'avais l'impression que ce phénomène de "refus/peur/difficulté" de lecture, très fréquent ici, était lié aux habitudes familiales, aux cultures d'origine souvent orales et au manque de maîtrise de langue française comme langue maternelle ... ne serait-ce pas un profil qui se généralise en métropole ?

_________________
Ajouter de la vie aux années plutôt que des années à la vie ...

"Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité." A. de Saint-Exupéry

mes rêves, ma réalité ...
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par NLM76 le Mer 27 Mai 2015 - 15:22
Et Ribambelle, Pas à Page, Que d'histoires, Grindelire, Croque Lignes, Rue des Contes, Litournelle, ce n'est plus utilisé dans les écoles ?
Si.
Et pourtant ce sont des horreurs.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par auléric le Mer 27 Mai 2015 - 15:25
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:On se permet déjà ce genre de commentaires en CM ? :shock:

ceux de cette année osent tout , si tu savais (on est 3 PE à se partager la promo , on s'arrache les cheveux de concert, y compris les remplaçants éventuels....)
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Reine Margot le Mer 27 Mai 2015 - 15:32
J'insistais pour qu'ils lisent, et je ne lâchais jamais: c'est d'une part une bonne façon de repérer les difficultés chez certains, et d'autre part j'ai souvent remarqué que les élèves étaient plus attentifs quand un autre élève lisait.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Malaca
Sage

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Malaca le Mer 27 Mai 2015 - 15:33
@nlm76 a écrit:Et Ribambelle, Pas à Page, Que d'histoires, Grindelire, Croque Lignes, Rue des Contes, Litournelle, ce n'est plus utilisé dans les écoles ?
Si.
Et pourtant ce sont des horreurs.

Je ne pense pas que ce soit une généralité, ni que ces méthodes soient utilisées de façon exclusive ... pas assez en tout cas pour que cela suffise à expliquer le phénomène généralisé à mon sens.


Dernière édition par Malaca le Mer 27 Mai 2015 - 15:34, édité 1 fois

_________________
Ajouter de la vie aux années plutôt que des années à la vie ...

"Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité." A. de Saint-Exupéry

mes rêves, ma réalité ...
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Reine Margot le Mer 27 Mai 2015 - 15:34
@Marie Laetitia a écrit:
@Carnyx a écrit:Ça fait des années que je ne fais plus lire les textes à haute voix par un lycéen. C’est trop souvent mal fait, on s’ennuie, c’est trop lent.
C'est moi que j’lis ! Very Happy

Bbrrr... j'veux rester en collège! calimero Ils se battent pour lire, à cet âge...

Et puis en lycée avoir des secondes qui butent encore sur la lecture, ne reconnaissent pas des mots de vocabulaire simple... affraid

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Luigi_B le Mer 27 Mai 2015 - 15:36
@Innovair a écrit:Bonjour,
J'ai constaté que lorsqu'on aborde une lecture analytique en lycée ou un  dossier de documents en BTS, beaucoup d'élèves ne veulent pas lire, restent le nez en l'air et attendent que quelqu'un, surtout le professeur, lise le texte à haute voix. Ils prétextent qu'ils n'aiment pas lire seuls et que, de toute façon, cela ne sert à rien de lire en silence puisque le texte va être lu à haute voix. Du coup, c'est tout le cours qui tombe à l'eau parce qu'on pose alors des questions sur un texte dont les élèves n'ont même pas pris connaissance. Connaissez-vous cette situation ? Faites-vous lire les textes en silence et à haute voix ?

Je crois qu'on ne réalise pas où nous en sommes : http://www.laviemoderne.net/mirabilia/67-l-avare-et-son-lingot-d-or
Contenu sponsorisé

Re: Les élèves ne veulent pas lire

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum