Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
*Fifi*
Modérateur

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par *Fifi* le Dim 7 Juin 2015 - 11:05
@Elyas a écrit:
@*Fifi* a écrit:Pour le magazine scientifique, tu n'as pas un journal du collège chez toi ? Tes élèves peuvent publier dedans si tu te mets d'accord avec la doc. Je l'avais fait l'an dernier mais ça prend du temps de le faire en cours.

Ma prof doc mute. Je ne connais donc pas la pérennité du journal pour les prochaines années. De toute façon, je pensais associer le professeur documentaliste à ces travaux si ça lui convient et que ça l'intéresse.
A voir, donc. Si quelqu'un a déjà fait cette pratique de l'imprimerie en classe telle que Freinet la pratiquait, ça m'intéresse de toute façon Wink
Je ne faisais pas ca à ce niveau. Ma doc publie un journal tous les trimestres environ. Sur certains chapitres, je faisais rédiger une page à mes élèves en groupe (ex sur le collégien en 6eme, sur les grandes découvertes, sur telle ou telle EDC généralisée). C'était une sorte de recit général du chapitre bien souvent. Les élèves aimaient bien être publiés, lisaient du coup tout le journal, mais comme je les faisais écrire au brouillon puis taper à l'ordinateur en classe, cela me prenait beaucoup beaucoup de temps.
avatar
Cowabunga
Niveau 10

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Cowabunga le Dim 7 Juin 2015 - 11:13
@Elyas a écrit:En revanche, j'ai un souci. Chez Freinet, une coopérative est créée pour gérer l'argent. Est-ce possible dans le cadre légal qui est le nôtre actuellement ? Si quelqu'un sait comment faire, je suis preneur.
Le FSE ?

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Elyas le Dim 7 Juin 2015 - 11:20
@Cowabunga a écrit:
@Elyas a écrit:En revanche, j'ai un souci. Chez Freinet, une coopérative est créée pour gérer l'argent. Est-ce possible dans le cadre légal qui est le nôtre actuellement ? Si quelqu'un sait comment faire, je suis preneur.
Le FSE ?

J'y pensais mais penses-tu que le FSE peut intégrer une mini-coopérative dans son association ? Avec gestion de l'argent et vente/achat intégrés ? Je sais que cela crée des tensions cette question avec le cadre législatif actuel.
avatar
Cowabunga
Niveau 10

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Cowabunga le Dim 7 Juin 2015 - 17:29
Je ne pense pas (mais c'est à vérifier). Je ne comprends pas : pourquoi veux-tu une mini-coopérative au sein du FSE ? A partir du moment où la comptabilité est bien tenue et ou les comptes sont présentés clairement en AG, il n'y a aucune raison pour qu'on soupçonne une utilisation frauduleuse des cotisations, non ?

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur
avatar
Cowabunga
Niveau 10

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Cowabunga le Dim 7 Juin 2015 - 17:31
J'ai trouvé ça :
http://www.education.gouv.fr/cid4283/les-cooperatives-scolaires.html

et ça :
http://www.esen.education.fr/fr/ressources-par-type/outils-pour-agir/le-film-annuel-des-personnels-de-direction/detail-d-une-fiche/?a=18&cHash=67da0a0367

Sinon, tu peux te rapprocher de ta section départementale de l'OCCE pour avoir plus d'infos.

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Elyas le Dim 7 Juin 2015 - 17:46
Merci, Cowabunga. Pour le FSE, c'est à voir. Sinon, pour une vraie coopérative associative dans le cadre scolaire, ça fait peur par rapport au bilan comptable et à la responsabilité morale (je déteste ce genre de responsabilités). Je vais me renseigner, il y a une coopérative scolaire dans l'école de mon fils.
avatar
Dalva
Doyen

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Dalva le Lun 8 Juin 2015 - 14:27
@Cowabunga a écrit:De mon côté, c'est du travail maison (et c'est quasiment le seul travail que je leur donne à faire). Noté sur 15 comme au brevet (5 pour l'imagination, 5 pour la construction, 5 pour la langue).

En début d'année, je distribue une feuille avec des propositions de sujets pour ceux qui n'ont pas d'idée (des thèmes, des formes, des vrais sujets, etc.) ; ils s'en servent rarement.

Ils ont droit à toute l'aide qu'ils veulent (sauf plagiat Internet), mais maman et mamie se lassent vite de faire une rédac toutes les semaines. En fait, je considère purement et simplement que ce n'est pas mon problème si les parents apprennent à leur enfants à être malhonnêtes (et ignorants).

Ils ont le droit d'améliorer le même texte semaine après semaine ; d'ailleurs, je le conseille aux plus faibles (qui ne m'écoutent pas, mais c'est un autre problème).

Un fois par mois, ils ont rédac sur table avec sujet imposé, ça permet de voir les progrès.

Cowabunga, ton idée de sujets libres réguliers ne m'avait, je l'avoue, plus traversé l'esprit depuis... très longtemps !
Je suis ravie que tu en aies parlé !
Serait-ce trop te demander que de me donner quelques exemples des sujets que tu leur proposes quand ils n'ont pas d'idée ?
Mon grand problème en effet, c'est l'inspiration. J'ai toujours très facile à écrire pour les autres sur un sujet donné, mais quant à trouver moi-même quoi écrire sans "démarreur"... Ouille !
avatar
Cowabunga
Niveau 10

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Cowabunga le Jeu 11 Juin 2015 - 13:41
Un exemple, pour des 3e.
...
Bon, je n'arrive pas à charger le pdf, alors je fais un copié-collé (en spoiler pour ne pas prendre trop de place !)

Fiche TEL:

Ecrire autour d’une forme

  • ·         Un poème : sonnet, calligramme, haïku, en prose, en vers libres, etc. ;
  • ·         Une scène : de théâtre, de cinéma ;
  • ·         Un récit : historique, autobiographique, fantastique, merveilleux, etc. ;
  • ·         Une critique : de livre, de film, de jeu, etc.

 Ecrire autour d’un thème

  • ·         Le corps ;
  • ·         L’argent ;
  • ·         Le conflit ;
  • ·         Protéger ;
  • ·         Jouer ;
  • ·         Etc.

Ecrire pour se préparer au brevet
Sujet d’imagination
·         Racontez la plus grande peur de votre vie en insistant sur la ou les causes de cette peur, sur les émotions que vous avez ressenties et sur la réaction de votre entourage (famille ou amis).
Sujet de réflexion
·         Certains sont favorables au travail des jeunes pendant les vacances, d’autres le refusent. Vous exposerez les arguments des uns et des autres en les illustrant d’exemples et présenterez votre propre point de vue.

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur
avatar
Dalva
Doyen

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Dalva le Jeu 11 Juin 2015 - 13:56
Merci beaucoup Cowabunga !
J'ai bien fait de te demander, je n'imaginais pas ça comme ça du tout !

Je n'aurai pas de mal à me constituer mes propres listes de sujets pour les autres classes, du coup.
Merci encore !
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par nlm76 le Dim 21 Juin 2015 - 18:55
Je connais bien ces pédagogies : j'ai en effet pratiqué les techniques Freinet et la pédagogie institutionnelle, ou en tout cas essayé, pendant une dizaine d'années, à plus ou moins haute dose, en faisant beaucoup d'erreurs, et avec quelques bonheurs, en même temps que je me suis formé dans les stages du Collectif des Equipes de Pédagogie Institutionnelle, où j'ai été responsable de formation.

Le plus intéressant à mon sens, c'était le journal scolaire et la correspondance, fondés sur le texte libre et sa clé de voûte : le choix de textes. La partie "résolution des conflits" du Conseil est, je le pense, une erreur. Il faut s'en tenir au conseil de coopérative, dont il faut développer la signification.
Les ceintures sont une bonne chose, mais elles doivent s'appuyer sur des programmes solides, et ne pas tomber dans les micro-compétences : en gros une ceinture, c'est une année scolaire. Je développerai: j'ai pratiqué pour la rédaction et la conjugaison.
Les plans de travail sont aussi une bonne chose, mais ils sont beaucoup plus efficaces s'ils s'appuient sur un manuel solide.
L'articulation de cette affaire avec l'éparpillement propre à l'enseignement secondaire (on ne voit les élèves qu'une heure par-ci, une heure par là) rend en effet l'adaptation des pédagogies coopératives très délicate. Et pas seulement du point de vue des élèves, mais aussi du point de vue du professeur. On ne peut pas gérer plusieurs classes coopératives en même temps.
Enfin, la question de ce qu'est une institution, c'est-à-dire un objet symbolique qui aide à instruire, en quelque sorte placé entre l'enseignant et les élèves, entre les élèves eux-mêmes est à mon sens très féconde pour la réflexion pédagogique. En particulier, elle m'a permis de travailler la question de l'autorité, bien que je croie maintenant qu'il y a des chemins un peu moins cahoteux — en tout cas un peu moins périlleux.


Dernière édition par nlm76 le Dim 21 Juin 2015 - 18:58, édité 1 fois

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Elyas le Dim 21 Juin 2015 - 18:58
@nlm76 a écrit:J'ai pratiqué les techniques Freinet et la pédagogie institutionnelle, ou en tout cas essayé, pendant une demi-douzaine d'années, en même temps que je me suis formé dans les stages du Collectif des Equipes de Pédagogie Institutionnelle, où j'ai été responsable de formation.

Le plus intéressant à mon sens, c'était le journal scolaire et la correspondance, fondés sur le texte libre et sa clé de voûte : le choix de textes. La partie "résolution des conflits" du Conseil est, je le pense, une erreur. Il faut s'en tenir au conseil de coopérative, dont il faut développer la signification.
Les ceintures sont une bonne chose, mais elles doivent s'appuyer sur des programmes solides, et ne pas tomber dans les micro-compétences : en gros une ceinture, c'est une année scolaire. Je développerai: j'ai pratiqué pour la rédaction et la conjugaison.
Les plans de travail sont aussi une bonne chose, mais ils sont beaucoup plus efficaces s'ils s'appuient sur un manuel solide.
L'articulation de cette affaire avec l'éparpillement propre à l'enseignement secondaire (on ne voit les élèves qu'une heure par-ci, une heure par là) rend en effet l'adaptation des pédagogies coopératives très délicate. Et pas seulement du point de vue des élèves, mais aussi du point de vue du professeur. On ne peut pas gérer plusieurs classes coopératives en même temps.
Enfin, la question de ce qu'est une institution, c'est-à-dire un objet symbolique qui aide à instruire, en quelque sorte placé entre l'enseignant et les élèves, entre les élèves eux-mêmes est à mon sens très féconde pour la réflexion pédagogique.


Merci pour ce retour. Je partage ton avis sur le plan de travail en ajoutant une autre : les élèves doivent connaître explicitement les exigences et les codes des travaux qu'ils doivent réaliser.

De même pour les ceintures, je suis totalement d'accord avec toi.

Pure curiosité, pourquoi as-tu cessé ? Et dans quelles conditions as-tu pratiqué ?
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par nlm76 le Dim 21 Juin 2015 - 20:15
J'oubliais une chose très importante en PI : les EPIs (eh oui!), équipes de pédagogie institutionnelle, ou plutôt institutrice. En PI, on apprend à travailler efficacement en équipe, ce qui n'a absolument rien à voir avec ce que l'éducation nationale tente d'imposer, comme la fabrication commune de devoirs communs, qui est en général une fadaise. Une des conséquences de cela, c'est le travail de la monographie (d'élève, de classe...), à mon avis très utile.

J'ai pratiqué (un peu) à l'école primaire, où je n'ai été que stagiaire, et beaucoup dans un collège très très ZEP, où je n'enseignais que le français.
J'ai cessé essentiellement parce que j'ai constaté que c'était inadapté au système secondaire (il faut n'avoir qu'une seule classe), qu'une partie des éléments de la PI était trop dogmatique et surtout périlleuse, en tout cas sans une transposition radicale. Je me suis aperçu aussi qu'il me fallait beaucoup mieux assumer la place magistrale, laquelle est très institutrice, dès lors qu'on ne se prend pas trop pour un maître — bien qu'il soit nécessaire de se prendre un peu pour un maître. En quelque sorte, la PI a peut-être été pour moi un temps une tentative de fuir la question de l'autorité. J'ai enfin compris aussi que le contenu était un problème essentiel, plus essentiel que je ne le considérais (en particulier aujourd'hui que les programmes sont sinistrés, de la maternelle à l'université), que Freinet et Oury ont pu faire quelque chose parce qu'ils s'adossaient à des programmes solides. D'où le Grip.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Elyas le Dim 21 Juin 2015 - 20:32
@nlm76 a écrit:
J'oubliais une chose très importante en PI : les EPIs (eh oui!), équipes de pédagogie institutionnelle, ou plutôt institutrice. En PI, on apprend à travailler efficacement en équipe, ce qui n'a absolument rien à voir avec ce que l'éducation nationale tente d'imposer, comme la fabrication commune de devoirs communs, qui est en général une fadaise. Une des conséquences de cela, c'est le travail de la monographie (d'élève, de classe...), à mon avis très utile.

J'ai pratiqué (un peu) à l'école primaire, où je n'ai été que stagiaire, et beaucoup dans un collège très très ZEP, où je n'enseignais que le français.
J'ai cessé essentiellement parce que j'ai constaté que c'était inadapté au système secondaire (il faut n'avoir qu'une seule classe), qu'une partie des éléments de la PI était trop dogmatique et surtout périlleuse, en tout cas sans une transposition radicale. Je me suis aperçu aussi qu'il me fallait beaucoup mieux assumer la place magistrale, laquelle est très institutrice, dès lors qu'on ne se prend pas trop pour un maître — bien qu'il soit nécessaire de se prendre un peu pour un maître. En quelque sorte, la PI a peut-être été pour moi un temps une tentative de fuir la question de l'autorité. J'ai enfin compris aussi que le contenu était un problème essentiel, plus essentiel que je ne le considérais (en particulier aujourd'hui que les programmes sont sinistrés, de la maternelle à l'université), que Freinet et Oury ont pu faire quelque chose parce qu'ils s'adossaient à des programmes solides. D'où le Grip.

Je vois. Ce genre de pédagogie a besoin d'être adapté dans le secondaire. On ne peut pas la transposer telle quelle. Tu pointes aussi des éléments sur la PI qui me font préférer Freinet à Oury (et de loin). On pourrait croire de prime abord que c'est la même chose mais sur des éléments essentiels, c'est très différent. La PI est beaucoup plus à la mode que Freinet d'ailleurs dans le secondaire.
Merci pour ton témoignage Wink
avatar
kensington
Esprit éclairé

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par kensington le Mar 21 Juil 2015 - 15:03
Au hasard d'autres recherches, je suis tombé sur ça: Enseigner et vivre autrement au collège par la pédagogie Freinet  (dossier pdf 9 pages)

Peut-être connaissez-vous déjà.
avatar
Cowabunga
Niveau 10

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Cowabunga le Ven 24 Juil 2015 - 18:27
Merci kensington ! Ce document tombe à point nommé et répond à des questions que je me posais. Où l'as-tu trouvé ?

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur
avatar
kensington
Esprit éclairé

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par kensington le Ven 24 Juil 2015 - 22:03
De rien!

Je ne peux pas te dire précisément, je suis tombé, entre autres, sur le lien PDF en faisant une recherche sur G**gle qui n'avait rien à voir.

Peut-être à partir de l'adresse du fichier, pourras-tu remonter jusqu'au site où il se trouve.
avatar
Saloum
Habitué du forum

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Saloum le Jeu 30 Juil 2015 - 12:59
J'ai décidé de travailler en îlots à la rentrée. Mon idée n'était pas de mettre en place les îlots modifiés de M. Rivoire (je ne connaissais pas), mais plutôt de favoriser le travail de groupe et l'autonomie (et de différencier les activités au sein de la classe en proposant plusieurs "espaces" : lecture, rédaction, remédiation). L'idée du plan de travail m'intéresse beaucoup. Est-ce que quelqu'un l'a expérimenté en français et pourrait me donner un exemple de "feuille d'activité" ?
Je voudrais creuser davantage le sujet mais j'ai du mal à tomber sur les bons bouquins dans la forêt des ouvrages pédagogiques. Je ne suis pas sûre du tout que ces lubies soient applicables, mais j'ai envie d'essayer. Des avis ?
avatar
Simone Boué
Niveau 10

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Simone Boué le Jeu 30 Juil 2015 - 16:52
J'ai fait des plans de travail à chaque veille de vacances mais pas sur chaque élève. L'idéal, évidemment, ce serait de faire un plan de travail réel sur toute la semaine...mais ça...ce sera pour quand je ne serai plus prof !

_________________
Tant de pages, tant de livres qui furent nos sources d'émotion, et que nous relisons pour y étudier la qualité des adverbes ou la propriété des adjectifs.
E.C.
avatar
Serge
Médiateur

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Serge le Jeu 30 Juil 2015 - 17:01
Et en latin, tant que ça existe, certains ont testé des approches intéressantes ?

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Cowabunga
Niveau 10

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Cowabunga le Sam 1 Aoû 2015 - 16:11
En latin, oui. J'ai posté des documents sur un autre fil, mais je ne sais plus lequel... Embarassed

Edit : c'était là http://www.neoprofs.org/t77298p20-pedagogie-freinet-au-college
Mais je pense que tu les as déjà lus.

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur
hgvangogh
Niveau 2

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par hgvangogh le Mar 13 Déc 2016 - 18:44
3e édition des RENCONTRES COOPERATIVES

Ce sera à la BOURSE DU TRAVAIL le samedi 21 janvier

Tout est indiqué ici : https://bimestriel.framapad.org/p/Rencontres_p%C3%A9dagogies_coop%C3%A9ratives_Paris_21.01.17

L'inscription ouverte depuis ce soir est là : https://framacalc.org/3e_rencontres_franciliennes_autour_des_pedagogies_cooperatives_au_Second_degre

_________________
Sur Twitter : https://twitter.com/HGVangogh
Site : http://lewebpedagogique.com/hgvangogh/
Veille numérique et pédagogique : www.scoop.it/veille-tice-vangogh
Groupe Freinet/classe coopérative dans le
hgvangogh
Niveau 2

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par hgvangogh le Lun 19 Déc 2016 - 9:50
Dossier de veille de l'IFÉ :
La coopération entre élèves : des recherches aux pratiques
http://ife.ens-lyon.fr/vst/DA/detailsDossier.php?parent=accueil&dossier=114&lang=fr

_________________
Sur Twitter : https://twitter.com/HGVangogh
Site : http://lewebpedagogique.com/hgvangogh/
Veille numérique et pédagogique : www.scoop.it/veille-tice-vangogh
Groupe Freinet/classe coopérative dans le
hgvangogh
Niveau 2

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par hgvangogh le Mar 20 Déc 2016 - 8:36
Conjuguer Freinet à tous les temps, entretien avec Catherine Chabrun, rédactrice en chef du Nouvel Éducateur

http://www.questionsdeclasses.org/?Conjuguer-Freinet-a-tous-les-temps-entretien-avec-Catherine-Chabrun-redactrice

C’est le cinquantenaire de la disparition de Freinet, mais c’est aussi 90 ans de pratiques, d’expérimentations et de recherches à l’école et hors de l’école, de la maternelle au lycée. Un numéro exceptionnel de 140 pages du Nouvel éducateur présente le mouvement Freinet : une actualité ancrée dans l’Éducation nouvelle qui en ce début du xxie siècle demeure une force vive de propositions pour l’école populaire, celle de tous les enfants.

Cinquantenaire... « Freinet, toujours debout ! »
Dossier articulé en trois parties :
– La construction d’un mouvement pédagogique avec des articles d’historiens, de compagnons de Freinet et de militants ;
– L’actualité de la pédagogie Freinet, tout un avenir, avec des articles de praticiens, de militants, des secteurs et chantiers de l’iCEM ;
– Ensemble pour l’Éducation, avec des paroles extérieures.

_________________
Sur Twitter : https://twitter.com/HGVangogh
Site : http://lewebpedagogique.com/hgvangogh/
Veille numérique et pédagogique : www.scoop.it/veille-tice-vangogh
Groupe Freinet/classe coopérative dans le
hgvangogh
Niveau 2

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par hgvangogh le Sam 1 Avr 2017 - 13:27
Bonjour,

Pour informations :
Ouverture des inscriptions pour 4e rencontres coop IDF du 2degré. Programme à venir durant la 2e quinzaine d'avril.

https://frama.link/4erencontrescoopIDF2D

_________________
Sur Twitter : https://twitter.com/HGVangogh
Site : http://lewebpedagogique.com/hgvangogh/
Veille numérique et pédagogique : www.scoop.it/veille-tice-vangogh
Groupe Freinet/classe coopérative dans le
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Elyas le Lun 26 Juin 2017 - 6:55
Petit bilan de fin d'année après un an d'évaluation par ceintures dans toutes mes classes.

Je suis ravi et je ne pense pas revenir en arrière (sauf pour des raisons d'organisation et de conforts personnels si les programmes changent trop vite). Mes élèves ont tous été conquis par le système. Bon, je suis le type bizarre du collège (tu ne mets pas de notes, alors tu mets des couleurs et tu as une usine à gaz de compétences ? Euh, non, pas du tout).

Aujourd'hui, avant-dernier jour de cours, des élèves veulent encore passer des ceintures (une ceinture noire d'analyse de document en 6e) et des dizaines d'autres en ont passées après leur conseil de classe de troisième trimestre. Mes meilleurs élèves courent après les ceintures noires et mes autres élèves tentent d'aller aussi le plus loin possible. Mes élèves en difficulté et bosseurs ont bien progressé et ont tenté de monter petit à petit dans les niveaux.

J'arrive tout de même en fin de 6e à des élèves qui apprennent tout le cahier pour passer leur ceinture de maîtrise de connaissances ou pour faire un récit de conceptualisation sur la notion d'habiter.

J'ai pas mal monté mon niveau d'exigence sans que cela ne pose de problème aux élèves ou aux parents.

En revanche, au niveau logistique, j'ai dû beaucoup apprendre. Je deviens un pro des tableaux synoptiques, des gommettes et de l'organisation en imprimerie. Ma base de données de ceintures a été un gros chantier mais elle est bien fournie maintenant (je dois être à 150 ceintures en 6e et 150 en 5e).

L'un des gros avantages est de pouvoir faire réviser n'importe quel chapitre de l'année à n'importe quel moment de l'année.

Sur mes élèves en difficulté mais scolaire, le système les fait progresser et ils s'accrochent et c'est super car je vois un avant et un après.
Sur mes élèves de niveau correct, ils progressent aussi et tentent de se dépasser.
Sur mes très bons élèves, il y a des étincelles, ils font la course contre la montre pour atteindre les ceintures noires avant la fin de l'année.

Il y a des points critiques cependant : mes collègues et l'administration font comme si je n'existait pas car je n'ai pas de notes (mais bon, je m'en fiche) ; malgré mes demandes, il n'y a pas eu de sorties de mes ceintures en fin d'année pour montrer aux parents où en étaient leurs enfants ; c'est un travail monstrueux quand on le fait tout seul.

Il y a aussi d'autres points : je suis le seul à évaluer par ceintures ; ce fait peut expliquer le succès de mon expérience car je suis le seul à agir ainsi donc les élèves font leurs évaluations traditionnelles ailleurs et ont le temps de gérer leurs ceintures en HG-EMC. A voir.

Aucune plainte de parents. Pas mal de parents, au contraire, me remercient et sont contents car cela demande à leurs enfants de se dépasser. Cependant, ce sont les parents d'enfants en réussite et des parents investis. Les parents des élèves des classes défavorisées me font peu de retour.

Enfin, tous mes élèves sont capables d'expliquer le système des ceintures.

Bref, je crois avoir trouvé le système d'évaluation qui me convient et qui me permet de former comme je veux, avec mes pratiques personnelles basées sur l'initiation aux langages de l'HG, à un apport massif de connaissances et à l'apprentissage de l'autonomie par des activités langagières quais-permanentes. En clair, j'ai trouvé le système d'évaluation qui correspond à mes pratiques et ambitions didactiques et pédagogiques.

Le truc qui me fait peur est que les sciences veulent passer à l'évaluation par compétences chez moi et vont opter pour un système de listes de compétences (avec NA/ECA/A/Expert). J'ai un peu peur qu'à terme, la direction ne souhaite le passage au tout sans notes et que dans la "normalisation" des pratiques, on m'oblige à abandonner les ceintures (donc, je risque d'être vent debout aux côtés de mes collègues pro-notes chiffrées).

Vraiment, cela a été une année horrible pour avoir l'air frais et pimpant car je dormais peu, mais je suis ravi (et maintenant, j'ai une bonne base de données, une logistique qui roule et je vais enfin avoir des heures de trou !!!!!).
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Rendash le Lun 26 Juin 2017 - 7:37
Et pour les élèves en refus de travail, ou vraiment complètement largués, ça donne quoi ?
Contenu sponsorisé

Re: Pédagogies coopératives (type Freinet, PI...).

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum