Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Nicolatsar le Jeu 28 Mai 2015 - 22:01

Pour revenir au sujet, il est évident que le privé sous contrat est concerné par la réforme.

Nicolatsar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Presse-purée le Jeu 28 Mai 2015 - 22:11

@Diclonia a écrit:

Le sujet ici est de rappeler que sous contrat, le privé devra appliquer la réforme, et je pense que les enseignants du privé et du public feraient peut-être mieux de s'unir au lieu de s'envoyer ce genre de remarques.

Oui, mais on verra dans quelles conditions. Proportionnellement, par ex, il y a 25% de plus de latinistes ds le privé que dans le public... Le privé trouve bien le moyen d'avoir des nombres de groupes conformes aux demandes, ce que le public refuse de faire.
Alors, pour les EPI, ça donnera quoi?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par C'est pas faux le Jeu 28 Mai 2015 - 22:11

@Nicolatsar a écrit:Pour revenir au sujet, il est évident que le privé sous contrat est concerné par la réforme.
C'est au moins une différence notable avec la réforme des rythmes scolaires.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par archeboc le Jeu 28 Mai 2015 - 23:27

@Diclonia a écrit:Le sujet ici est de rappeler que sous contrat, le privé devra appliquer la réforme, et je pense que les enseignants du privé et du public feraient peut-être mieux de s'unir au lieu de s'envoyer ce genre de remarques.

Que tout le monde ait à perdre dans la réforme, cela semble certain.
Que privé et public aient intérêt à s'allier me semble évident aussi.

Ensuite, il n'est pas moins vrai que le privé dispose des armes qui lui permettront de mieux se défendre contre les effets délétères de cette réforme : en disant cela, il ne s'agit pas de diviser, mais de faire remarquer qu'au nom d'une égalité chimérique, le ministère va cliver encore plus le système scolaire en cantonnant encore plus le public au rôle de voiture balai.


@Presse-purée a écrit:Proportionnellement, par ex, il y a 25% de plus de latinistes ds le privé que dans le public... Le privé trouve bien le moyen d'avoir des nombres de groupes conformes aux demandes, ce que le public refuse de faire.

J'aimerais voir aussi une comparaison du nombre de mesures de carte scolaire entre privé et public. Même chose pour les compléments de service.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Puck le Ven 29 Mai 2015 - 1:06

Tout dépend du CE. Certains jouent sur cette spécificité c-à-d ne pas se précipiter sur les réformes, faire un accueil du matin ou une étude du soir, préserver les LA et les europes ou les bilangues. Chez nous, les parents sont reçus longuement lors de l'inscription et s'engagent à jouer le jeu du règlement intérieur. On peut virer un élève de cours et quel que soit le motif, il est sûr de prendre au moins 2h de colle, tarif de base pour être  dans le bureau du CPE. Après ça peut augmenter mais régresser jamais. Mais si le CE se laisse prendre au chant des sirènes, ça craint comme partout. Certains bahuts ont vu leurs résultats dégringoler car il ne fallait pas contrarier les parents considérés comme "clients". Dans mon collège, une autre anecdote pour illustrer l'ambiance : les élèves qui ont  réussi le brevet avec la mention TB sont reçus avec leurs parents en soirée au moment de la remise du diplôme. Il y a un apéro dînatoire et les élèves ont des bons d'achat FNAC de 50€ offerts par l'assos de parents. Le CE fait un blabla, nous, nous sommes contents de voir nos anciens élèves (ça se passe vers la fin septembre)et eux sont plutôt fiers. Donc mélange de discipline et de convivialité. Mais nous avons un nouveau chef. Wait and see ... Je précise que la population est très variée, il y a des familles aisées, voire très pour certaines, comme des gosses moins favorisés, voire pas du tout. Certains arrivent chez nous pour éviter le collège de secteur et sortir ainsi du ghetto de la cité, d'autres parce que c'est plus confortable pour les parents. Moins de grèves - le privé est en général assez timoré sur ce sujet - et des horaires extra-scolaires assez pratiques. Et la possibilité de faire du latin, du grec, de l'anglais(LV1 obligatoire), de l'allemand, de l'italien et de l'espagnol. 2 classes-Europe (gros des bataillons latinistes/hellénistes). C'est un collège d'environ 630 élèves, presque tous DP, et pas mal de boursiers. Il est situé dans une petite ville collée à Mrs et proche des quartiers Nord. Pourquoi les parents ont-ils choisi ce collège ? Pour les raisons expliquées supra. Mais si notre CE décide d'appliquer la réforme à la lettre, cela risque de ne plus motiver certaines familles. C'est un privé catho mais ce n'est pas le critère des parents. Quelle latitude aurait le CE avec cette réforme ? Préserver des Zépis LCA et nous laisser carte blanche pour faire de la langue et ces zaffreuses déclinaisons, on enseignerait en allant en salle informatique par exemple, un titre accrocheur, obligation de garder ce zépi sur 3ans et hop, le tour est joué. Même chose pour l'anglais-Europe, etc. Mais tout cela dépendra de la volonté du CE. Pourquoi le public ne fait-il pas de même ? Les équipes, CE compris, tournent beaucoup plus. Il est donc plus difficile de garder une certaine cohérence dans le long terme. Bien sûr, dans le privé, ça peut être sclérosant, cet "immobilisme". Mais le fait d'être en concurrence avec de souvent "bons" collèges gratuits oblige à être vigilant, innovant et à "offrir" quelque chose d'autre (le travail exigé ou des activités péri-scolaires, ...).

Puck
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Amaliah le Ven 29 Mai 2015 - 18:34

@Leclochard a écrit:

Moi, pas comprendre.

Sinon, juste une précision pour Aliceinworderland : pour scolariser un enfant dans un collège "hors-contrat" les parents doivent payer entre 5000 et 6000 euros par an. On est loin de ce que tu donnes aujourd'hui. C'est la raison pour laquelle ces établissements sont si rares.

L'cole privée hors contrat de ma ville coûte 180 euros par mois. Tarif de l'an dernier. Pour le privé sous contrat, c'est 60 euros par mois.
La réforme des rythmes scolaires n'est pas passée.
J'espère qu'ils adapteront la réforme du collège. Tout dépendra du CDE. Dans le collège privé, ils ont la moitié des 6e qui sont bilangues et ils proposent en 4e l'allemand en LV2 ou LV3 même aux bilangues!

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Puck le Ven 29 Mai 2015 - 18:38

Mais il faut surtout que cette réforme disparaisse !
La lutte doit être sans relâche public/privé/parents(maintenant que les fédés se réveillent )...

Puck
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Daphné le Ven 29 Mai 2015 - 19:45

@Diclonia a écrit:

Il me semble que les salaires nets des enseignants du privé sont moins élevés que ceux du public, avec des cotisations et des prélèvements plus importants afin de permettre aux enseignants du public d'obtenir une retraite plus conséquente.

Alors là ! Les professeurs du public ont leur retraite calculée selon le codes des pensions civiles et militaires : pas de pension plus importante.
Les professeurs du privé sous contrat ont la même rémunération que leurs collègues du public, ISOE, HS...
Exactement la même !

Les remplaçants du public ne sont-ils pas rémunérés même sans avoir de cours à assurer faute de poste ?
Les professeurs du public ont forcément un poste : poste fixe ou ZR.
Entre les remplacements les TZR assurent un service dans leur RAD.




Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Diclonia le Ven 29 Mai 2015 - 22:18

Je fais allusion à des légendes urbaines.
Merci, lors des citations, de ne pas couper les messages.

Ensuite, parlons nous salaires bruts ou salaires nets ?

Et pour finir, si on pouvait s'entendre sur les actions à mener de concert pour l'avenir de la profession au lieu de toujours relancer ce clivage... ce serait sans doute plus constructif...

_________________
Même si vous n'êtes pas un soleil, ce n'est pas une raison pour être un nuage... (Proverbe arabe)

Diclonia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Tazon le Ven 29 Mai 2015 - 22:43

@Nicolatsar a écrit:Pour revenir au sujet, il est évident que le privé sous contrat est concerné par la réforme.
Cela n'a rien d'évident

"Décret n o 2015-544 du 19 mai 2015elatif à l’organisation des enseignements au collège


Art. 2. – A compter du 1 er septembre 2016, l’article D. 332-4 du même code est ainsi rédigé :
« Art. D. 332-4. – I. – Les enseignements obligatoires dispensés au collège se répartissent en enseignements communs à tous les élèves et en enseignements complémentaires définis par l’article L. 332-3.
« Les programmes des enseignements communs, le volume horaire des enseignements communs et complémentaires, ainsi que les conditions dans lesquelles ce dernier peut être modulé par les établissements, sont fixés par arrêté du ministre chargé de l’éducation. Cet arrêté fixe également le cadre des enseignements complémentaires dont le contenu est défini par chaque établissement.
« Cet arrêté peut prévoir d’autres enseignements pour les élèves volontaires.

« II. – Conformément à l’article R. 421-41-3, le conseil pédagogique est consulté sur la préparation de l’organisation des enseignements. En application du 2 o de l’article R. 421-2, l’organisation des enseignements est fixée par le conseil d’administration, après avis du conseil pédagogique et conformément au projet d’établissement.
« L’amplitude quotidienne ne dépasse pas six heures d’enseignement pour les élèves de sixième, sauf dérogation accordée par le recteur d’académie en cas de contraintes spécifiques.
« Une pause méridienne d’une durée minimale d’une heure trente minutes est assurée à chaque élève, sauf
dérogation accordée par le recteur d’académie en cas de contraintes spécifiques.

« III. – Pour la mise en œuvre du premier alinéa du II dans les établissements d’enseignement privés sous contrat, l’organisation des enseignements est fixée par le chef d’établissement en concertation avec les professeurs.
Ces derniers sont informés par le chef d’établissement des suites de cette consultation. Dans ces établissements, les deux derniers alinéas du II ne sont pas applicables. »


Dernière édition par Thalia de G le Sam 30 Mai 2015 - 8:53, édité 2 fois (Raison : mise en page)

Tazon
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par oxa le Ven 29 Mai 2015 - 22:50

@Elaïna a écrit:C'est une évidence.
Perso, si je mets un jour mes enfants dans le privé, ce sera pour d'autres raisons, notamment ....prendre en charge les gosses de 8h à 17h.

affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid

Spoiler:
Y'en a qui voit pas plus loin que leur nombril.... et qui c'est qui va les garder les gosses????

oxa
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Daphné le Sam 30 Mai 2015 - 1:57

@Diclonia a écrit:Je fais allusion à des légendes urbaines.
C'est pour cela que j'ai démenti.

Merci, lors des citations, de ne pas couper les messages.
Je répondais à des points précis.



Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par totoro le Sam 30 Mai 2015 - 8:32

@oxa a écrit:
@Elaïna a écrit:C'est une évidence.
Perso, si je mets un jour mes enfants dans le privé, ce sera pour d'autres raisons, notamment ....prendre en charge les gosses de 8h à 17h.

affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid

Spoiler:
Y'en a qui voit pas plus loin que leur nombril.... et qui c'est qui va les garder les gosses????

Le personnel OGEC, où est le problème ????

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Diclonia le Sam 30 Mai 2015 - 9:08

@Daphné a écrit:
@Diclonia a écrit:Je fais allusion à des légendes urbaines.
C'est pour cela que j'ai démenti.

Merci, lors des citations, de ne pas couper les messages.
Je répondais à des points précis.



Ok ! Smile

Ceci dit, dans le privé, le salaire net est vraiment moins élevé que celui du public, en ayant, comme tu le dis, les mêmes salaires bruts de base, et les mêmes iso, etc.
Assimilés fonctionnaires, avec le même salaire brut, mais assimilé seulement : un certifié du privé sans poste ne touche que le chômage, pas un traitement complet. Il se dit (légende urbaine encore ?) qu'un enseignant du public sans poste a son traitement plein jusqu'à ce qu'on lui trouve un poste.
Pour la retraite, ce sont les 25 meilleures années, pas les dernières.
Du coup, je profite du hs pour demander confirmation ou pas de ce qui se dit !

_________________
Même si vous n'êtes pas un soleil, ce n'est pas une raison pour être un nuage... (Proverbe arabe)

Diclonia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Diclonia le Sam 30 Mai 2015 - 9:17

Tazon, le privé doit appliquer la réforme côté programme.

C'est pour la mise en œuvre que le privé a plus de latitude.
Il me semble qu'il n'y a pas de conseil pédagogique (à moins que ce soit un autre terme ??).
Qui assiste à ce conseil dans le public ??

Dans le privé, si les chefs le décident, il semblerait que les vacances pourraient être décalées, les horaires de la journées également, ou encore l'organisation des cours, mais pas le programme proprement dit.
Ce sont les inspecteurs du public qui viennent inspecter dans le privé. Si le privé pouvait faire ce qu'il veut, n'aurait-il pas ses propres inspecteurs ?
Le privé sous contrat doit suivre le même programme.

Et c'est pour cela que beaucoup d'enseignants du privé ne sont pas d'accord non plus avec la réforme !

Edit : il n'y aurait pas un autre fil pour discuter de tout ça ? Différences et points communs public/ privé ? Pour arrêter avec tous ces bruits de couloirs et légendes urbaines ? Et qu'on arrête à chaque de se lancer à la figure du "oui mais vous dans le public..." ou du "oui mais vous le privé..." Je trouve cela très intéressant !

_________________
Même si vous n'êtes pas un soleil, ce n'est pas une raison pour être un nuage... (Proverbe arabe)

Diclonia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par eleonore69 le Sam 30 Mai 2015 - 9:27

@Diclonia a écrit:
@Daphné a écrit:
@Diclonia a écrit:Je fais allusion à des légendes urbaines.
C'est pour cela que j'ai démenti.

Merci, lors des citations, de ne pas couper les messages.
Je répondais à des points précis.



Ok ! Smile

Ceci dit, dans le privé, le salaire net est vraiment moins élevé que celui du public, en ayant, comme tu le dis, les mêmes salaires bruts de base, et les mêmes iso, etc.
Assimilés fonctionnaires, avec le même salaire brut, mais assimilé seulement : un certifié du privé sans poste ne touche que le chômage, pas un traitement complet. Il se dit (légende urbaine encore ?) qu'un enseignant du public sans poste a son traitement plein jusqu'à ce qu'on lui trouve un poste.
Pour la retraite, ce sont les 25 meilleures années, pas les dernières.

Du coup, je profite du hs pour demander confirmation ou pas de ce qui se dit !

Ce n'est pas une légende urbaine, c'est la réalité... En faite c'est surtout valable pour les TZR: entre 2 remplacements ils sontt payés.

eleonore69
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par miss sophie le Sam 30 Mai 2015 - 10:27

Je ne comprends pas bien ton indignation, Diclonia. Tu as choisi un système différent, le privé, et tu t'étonnes justement qu'il y ait des différences ? Si le traitement financier n'est pas tout à fait le même, il me semble que la mobilité géographique non plus, par exemple... Chaque statut a ses avantages et ses inconvénients.

miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Dorian Gray le Sam 30 Mai 2015 - 11:40

Les TZRs sans poste à l'année sont une espèce devenue aussi rare que le rhinocéros du Cap. Si effectivement ils n'ont pas de remplacement, ils sont tenus de venir dans leur établissement de rattachement où ils effectuent toutes sortes de tâches: ils peuvent permettre à un collègue de scinder sa classe pour travailler en petit groupe, par exemple, ou assurer des études accompagnées, ou organiser des séances au CDI... Voila pour la théorie. Pour être tout à fait honnête, une infime partie arrive à glandouiller tranquille à la maison tout en étant payé, oui injuste

Dorian Gray
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par eleonore69 le Sam 30 Mai 2015 - 13:08

@Dorian Gray a écrit:Les TZRs sans poste à l'année sont une espèce devenue aussi rare que le rhinocéros du Cap. Si effectivement ils n'ont pas de remplacement, ils sont tenus de venir dans leur établissement de rattachement où ils effectuent toutes sortes de tâches: ils peuvent permettre à un collègue de scinder sa classe pour travailler en petit groupe, par exemple, ou assurer des études accompagnées, ou organiser des séances au CDI... Voila pour la théorie. Pour être tout à fait honnête, une infime partie arrive à glandouiller tranquille à la maison tout en étant payé, oui injuste

Ce n'est obligatoire... cela dépend des chefs d'établissement (et c'est légal).. ce que tu décris correspond surtout au collège.. mon chef d'établissement me laisse relativement tranquille lorsque je n'ai pas de remplacement (c'est rare, je le reconnais), il ne voit pas l'intérêt de nous m'occuper pour nous 'occuper..En gros c'est : je vous appelle si j'ai besoin de vous.

eleonore69
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Daphné le Sam 30 Mai 2015 - 14:13

@Diclonia a écrit:
@Daphné a écrit:
@Diclonia a écrit:Je fais allusion à des légendes urbaines.
C'est pour cela que j'ai démenti.

Merci, lors des citations, de ne pas couper les messages.
Je répondais à des points précis.



Ok ! Smile

Ceci dit, dans le privé, le salaire net est vraiment moins élevé que celui du public, en ayant, comme tu le dis, les mêmes salaires bruts de base, et les mêmes iso, etc.
Assimilés fonctionnaires, avec le même salaire brut, mais assimilé seulement : un certifié du privé sans poste ne touche que le chômage, pas un traitement complet. Il se dit (légende urbaine encore ?) qu'un enseignant du public sans poste a son traitement plein jusqu'à ce qu'on lui trouve un poste.
Un enseignant du public n'est jamais ans poste : il a toujours un poste comme je l'ai dit plus haut : et un TZR a un EDT dans son RAD entre les rempalcements.
Pour la retraite, ce sont les 25 meilleures années, pas les dernières.
Exact : dans le public c'est sur les 6 derniers mois.
C'est le statut de la fonction publique : on doit muter, partir, quitter sa région. Il faut bien une compensation.
Chaque système a ses avantages et ses inconvénients, il faut choisir.
Mais on ne peut avoir les avantages des deux et les inconvénients d'aucun.

Du coup, je profite du hs pour demander confirmation ou pas de ce qui se dit !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par tannat le Sam 30 Mai 2015 - 14:30

L'un d'entre vous pourrait-il m'expliquer en quoi les remarques sur les collèges et les collègues du "privé" vont dans le sens d'une lutte contre cette réforme ?
Supprimer l'aide de l’État pour ces établissements sous-contrat permettrait-il de récupérer des fonds qui ne sont pas/plus alloués ?

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues

tannat
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Pierre-Henri le Sam 30 Mai 2015 - 14:36

@tannat a écrit:
Supprimer l'aide de l’État pour ces établissements sous-contrat permettrait-il de récupérer des fonds qui ne sont pas/plus alloués ?

Pas sûr, puisque les élèves ainsi libérés se retrouveraient dans le public, et qu'il faudra recruter des professeurs fonctionnaires (dont la retraite coûte plus cher que celle des professeurs du privé).

A moins, bien sûr, qu'on envisage d'injecter 2 millions d'élèves dans le système public sans recrutements ni moyens supplémentaires pour ce dernier...

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Carrie7 le Sam 30 Mai 2015 - 14:39

Par ailleurs un élève du privé coûte nettement moins cher à la collectivité qu'un élève du public... Pas sûr que l'état serait ravi...

Carrie7
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par tannat le Sam 30 Mai 2015 - 14:42

A moins, bien sûr, qu'on envisage d'injecter 2 millions d'élèves dans le système public sans recrutements ni moyens supplémentaires pour ce dernier...

Ce qui, compte tenu de l'état des finances publiques, pourrait effectivement être l'option choisie de la plupart des partis politiques, n'est-ce pas ?

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues

tannat
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par tannat le Sam 30 Mai 2015 - 14:45

Par ailleurs un élève du privé coûte nettement moins cher à la collectivité qu'un élève du public... Pas sûr que l'état serait ravi...
J'entends bien mais encore une fois : en quoi les remarques sur les collègues et établissements liés au privé sous-contrat font-elles avancer la lutte contre la réforme actuelle ?

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues

tannat
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise au point : le privé appliquera la réforme lui aussi.

Message par Carrie7 le Sam 30 Mai 2015 - 14:52

Aucunement, on n'est bien d'accord ! Un peu plus haut dans le fil, un néo voulait profiter de la réforme pour ne plus financer les salaires des profs du privé. Aucun lien...

Carrie7
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum