Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par bernardo le Mar 2 Juin 2015 - 21:49

Explication de texte, svp
J'ai trouvé ça sur le site de NVB. Je n'arrive pas à analyser (trop compliqué pour moi). Il me semble que le collège unique est nommé "l'école qui s'adresse aux enfants des pauvres" … hallucination ?

"Si l’on veut mettre réellement en application le principe affirmé dans la loi de 2013 d’une école inclusive, car tous les élèves sont capables d’apprendre, alors toute la scolarité obligatoire doit être conçue comme à la fois exigeante et bienveillante pour tous les élèves, gratuite dans son offre, avec une part significative d’enseignement collectif en classes hétérogènes. L’école qui s’adresse aux enfants des pauvres ne peut être une pauvre école, organisée à part et avec peu d’ambition. Et ce qui est bon pour tous les élèves le sera aussi pour les enfants des milieux populaires et ne nuira pas aux autres.
Quand on sait en outre que les inégalités actuelles freinent la croissance, on voit que l’intérêt bien compris de notre pays rejoint l’idéal d’une école plus juste.
Le refus du scenario de séparation impose à l’école de travailler à l’amélioration de son fonctionnement et à la collectivité nationale de soutenir son école dans cette évolution. C’est le choix de la solidarité pour la réussite de tous."

Marie-Aleth Grard, rapporteure de l’avis du CESE, « Une école de la réussite pour tous », mai 2015 et Jean-Paul Delahaye, auteur du rapport à la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, « Grande pauvreté et réussite scolaire, le choix de la solidarité pour la réussite de tous », mai 2015

Texte complet : http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/05/28/une-ecole-pensee-pour-la-reussite-de-tous-les-enfants_4642149_3232.html#E0IgFBMpTxCFOFKb.99


Dernière édition par Thalia de G le Mar 2 Juin 2015 - 21:54, édité 1 fois (Raison : Titre précisé.)

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par Stéphane60150 le Mar 2 Juin 2015 - 21:58

guennec a écrit:J'ai trouvé ça sur le site de NVB. Je n'arrive pas à analyser (trop compliqué pour moi). Il me semble que le collège unique est nommé "l'école qui s'adresse aux enfants des pauvres" … hallucination ?

Texte complet : http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/05/28/une-ecole-pensee-pour-la-reussite-de-tous-les-enfants_4642149_3232.html#E0IgFBMpTxCFOFKb.99

Pour ma part, je ne cherche plus a analyser ce verbiage, vide de sens, qui doit être le fruit d'une version très améliorée, du fameux pipotron Suspect

_________________
"Ce n'est pas un gage de bonne santé, que d'être bien intégré dans une société profondément malade" (Jiddu Krishnamurti)

Stéphane60150
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par Thalia de G le Mar 2 Juin 2015 - 21:59

C'est en effet très jargonnant et c'est épuisant à la longue.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par bernardo le Mar 2 Juin 2015 - 22:07

Il semblerait que ça soit une sorte de synthèse d'un très long rapport : http://www.education.gouv.fr/cid88768/grande-pauvrete-et-reussite-scolaire-le-choix-de-la-solidarite-pour-la-reussite-de-tous.html.
Bon, c'est vraiment bizarre : je n'arrive pas encore à me faire à l'idée qu'un type puisse écrire 180 pages d'un rapport jargonnant sans y croire un tout petit peu. Rolling Eyes

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par philbog le Mer 3 Juin 2015 - 3:57

ce rapport s'adresse aux professionnels et aux spécialistes de l'éducation. Qu'il soit jargonnant pour les autres est tout à fait normal car chaque profession a son jargon... par contre si les professionnels concernés ont du mal à le lire, il s'agirait là d'un problème de compétence assez inquiétant...
pour les autres qui auraient du mal il s'agit simplement d'expliquer de façon rigoureuse et argumentée que la mixité est un gage de réussite pour tous les élèves et qu'on refuse donc les classes de niveau. Les bons élèves ne sont affectés ni par la mixité avec les plus faibles ni par la ségrégation en classe de niveau. Par contre les élèves en difficultés sont tirés vers le haut par la mixité et vers le bas par la ségrégation... Les études montrent clairement par exemple que les classes bilangues ou européennes ainsi que les classes de latinistes entraînent la plupart du temps une ségrégation en classe de niveau ... Bien sur certains enseignants préfèrent des classes de niveau pour leur confort ou pour leurs enfants qui appartiennent à la classe sociale qui réussit le mieux à l'école... et donc dés qu'on leur parle autrement c'est du verbiage jargonnant qu'ils entendent...
http://www.liberation.fr/societe/2015/05/28/un-college-sur-deux-a-des-classes-de-niveau_1318430

philbog
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par nlm76 le Mer 3 Juin 2015 - 5:37

Dans l'article, premier problème : bac pro = échec scolaire.
Deuxième problème, l'article prétend que le latin sera proposé à tous les élèves en 5e grâce à la réforme : c'est déjà le cas.
Troisième problème : l'article parle d'enfants de pauvres et vous parlez de classes de niveau. Cela signifie-t-il que quand on est pauvre, on a un faible niveau, naturellement ? Autrement dit, le raisonnement est le suivant :

L'école fabrique l'échec pour les pauvres
Parce qu'elle enseigne mal aux pauvres
Qui ne sont pas plus bêtes que les riches
Mais qui deviennent plus bêtes parce qu'on les met dans des classes de bêtes
Or on les met dans des classes de bêtes
Comment ? en les mettant dans des classes de pauvres
Ce qui veut dire que pauvres = bêtes.
Et l'ensemble du raisonnement prouve que ceux qui le tiennent sont les véritables imbéciles.

Autre raisonnement:
L'école instruit de moins en moins les pauvres
Or elle prétend instruire tout le monde
Mais elle ne le fait pas
Parce qu'elle ne montre pas assez aux pauvres
Qu'apprendre davantage, avoir plus d'heures de cours
en latin, en allemand, par exemple
fait progresser, est utile pour l'avenir
Parce qu'elle leur dit "ce n'est pas pour vous, c'est pour les riches"
"Les déclinaisons, c'est ennuyeux"
Tandis que les parents riches disent à leurs enfants
"plus tu prends d'options, plus tu travailleras, plus tu apprendras, plus tu seras dans des classes où on travaille davantage, et si ça te plaît pas c'est la même chose"
Donc faisons de la propagande auprès de tous, pauvres compris, pour faire entendre que plus de cours, plus d'options, plus d'étude, ça fait progresser.

Autre raisonnement :
L'école instruit de moins en moins les pauvres
Or elle prétend instruire tout le monde
Mais elle ne le fait pas
Parce qu'elle impose des programmes et des méthodes qui favorisent les favorisés
Donc en sortant de l'école primaire
Les enfants moins aidés par leurs parents sont moins bons
Donc il faut des programmes et des méthodes qui aident tout le monde
Donc il faut utiliser les programmes et les manuels du GRIP.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par nlm76 le Mer 3 Juin 2015 - 5:50

Sinon, je viens de lire quelques pages du rapport. J'y lis des choses intéressantes :
"Le système éducatif français est plus inégalitaire en 2012 qu’il ne l’était 9 ans auparavant et les inégalités sociales se sont surtout aggravées entre 2003 et 2006." Pour augmenter les inégalités entre 2003 et 2006, je ne vois que deux causes : les classes de latinistes et de germanistes, qui ont été créées ces années-là !
...
A moins que ce ne soient les réformes débiles qu'on nous a pondues entre 2000 et 2006 ?

D'autre part, ce rapport reprend le rapport PISA 2012 sur "l'anxiété des élèves". Or il est tout à faux sur ce point, à cause de problèmes de traduction. Voir http://www.laviemoderne.net/detox/65-petite-climatologie-scolaire.

Enfin, par exemple, le rapport préconise de supprimer le redoublement parce qu'il est inefficace (mais ce n'est qu'une pétition de principe : aucune preuve n'est apportée, sinon la citation d'un prétendu chercheur qui a la même pétition de principe) ET parce que cette suppression permettrait d'économiser des milliards (là encore, ce n'est pas prouvé dans le rapport). Un autre exemple : il faudrait poursuivre l'expérimentation "plus de maîtres que de classes"; mais aucun des arguments présentés n'est sérieux. On a seulement des rapports qui disent "c'est mieux, parce que je trouve ça mieux". Pas d'évaluation des progrès réels des élèves.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par lumeeka le Mer 3 Juin 2015 - 6:09

@nlm76 a écrit:Dans l'article, premier problème : bac pro = échec scolaire.
Deuxième problème, l'article prétend que le latin sera proposé à tous les élèves en 5e grâce à la réforme : c'est déjà le cas.
Troisième problème : l'article parle d'enfants de pauvres et vous parlez de classes de niveau. Cela signifie-t-il que quand on est pauvre, on a un faible niveau, naturellement ? Autrement dit, le raisonnement est le suivant :

L'école fabrique l'échec pour les pauvres
Parce qu'elle enseigne mal aux pauvres
Qui ne sont pas plus bêtes que les riches
Mais qui deviennent plus bêtes parce qu'on les met dans des classes de bêtes
Or on les met dans des classes de bêtes
Comment ? en les mettant dans des classes de pauvres
Ce qui veut dire que pauvres = bêtes.
Et l'ensemble du raisonnement prouve que ceux qui le tiennent sont les véritables imbéciles.

Autre raisonnement:
L'école instruit de moins en moins les pauvres
Or elle prétend instruire tout le monde
Mais elle ne le fait pas
Parce qu'elle ne montre pas assez aux pauvres
Qu'apprendre davantage, avoir plus d'heures de cours
en latin, en allemand, par exemple
fait progresser, est utile pour l'avenir
Parce qu'elle leur dit "ce n'est pas pour vous, c'est pour les riches"
"Les déclinaisons, c'est ennuyeux"
Tandis que les parents riches disent à leurs enfants
"plus tu prends d'options, plus tu travailleras, plus tu apprendras, plus tu seras dans des classes où on travaille davantage, et si ça te plaît pas c'est la même chose"
Donc faisons de la propagande auprès de tous, pauvres compris, pour faire entendre que plus de cours, plus d'options, plus d'étude, ça fait progresser.

Autre raisonnement :
L'école instruit de moins en moins les pauvres
Or elle prétend instruire tout le monde
Mais elle ne le fait pas
Parce qu'elle impose des programmes et des méthodes qui favorisent les favorisés
Donc en sortant de l'école primaire
Les enfants moins aidés par leurs parents sont moins bons
Donc il faut des programmes et des méthodes qui aident tout le monde
Donc il faut utiliser les programmes et les manuels du GRIP.
Very Happy

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/

lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par bernardo le Mer 3 Juin 2015 - 10:15

@nlm76 a écrit:Dans l'article, premier problème : bac pro = échec scolaire.
Deuxième problème, l'article prétend que le latin sera proposé à tous les élèves en 5e grâce à la réforme : c'est déjà le cas.
Troisième problème : l'article parle d'enfants de pauvres et vous parlez de classes de niveau. Cela signifie-t-il que quand on est pauvre, on a un faible niveau, naturellement ? Autrement dit, le raisonnement est le suivant :

L'école fabrique l'échec pour les pauvres
Parce qu'elle enseigne mal aux pauvres
Qui ne sont pas plus bêtes que les riches
Mais qui deviennent plus bêtes parce qu'on les met dans des classes de bêtes
Or on les met dans des classes de bêtes
Comment ? en les mettant dans des classes de pauvres
Ce qui veut dire que pauvres = bêtes.
Et l'ensemble du raisonnement prouve que ceux qui le tiennent sont les véritables imbéciles.

Autre raisonnement:
L'école instruit de moins en moins les pauvres
Or elle prétend instruire tout le monde
Mais elle ne le fait pas
Parce qu'elle ne montre pas assez aux pauvres
Qu'apprendre davantage, avoir plus d'heures de cours
en latin, en allemand, par exemple
fait progresser, est utile pour l'avenir
Parce qu'elle leur dit "ce n'est pas pour vous, c'est pour les riches"
"Les déclinaisons, c'est ennuyeux"
Tandis que les parents riches disent à leurs enfants
"plus tu prends d'options, plus tu travailleras, plus tu apprendras, plus tu seras dans des classes où on travaille davantage, et si ça te plaît pas c'est la même chose"
Donc faisons de la propagande auprès de tous, pauvres compris, pour faire entendre que plus de cours, plus d'options, plus d'étude, ça fait progresser.

Autre raisonnement :
L'école instruit de moins en moins les pauvres
Or elle prétend instruire tout le monde
Mais elle ne le fait pas
Parce qu'elle impose des programmes et des méthodes qui favorisent les favorisés
Donc en sortant de l'école primaire
Les enfants moins aidés par leurs parents sont moins bons
Donc il faut des programmes et des méthodes qui aident tout le monde
Donc il faut utiliser les programmes et les manuels du GRIP.

Merci pour cette analyse, nml76 (et pour le voussoiement de rigueur Very Happy ). Je pense que le rapport évoqué dans cet article va servir de support à une nouvelle orientation "sociologique" de "l'argumentaire" de NVB : voir ce début d'article du Monde (je ne suis pas abonné) : http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/06/02/il-faut-achever-la-reforme-du-college-unique-pour-defaire-les-inegalites-scolaires_4645845_3232.html

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par bernardo le Mer 3 Juin 2015 - 10:23

@philbog a écrit:ce rapport s'adresse aux professionnels et aux spécialistes de l'éducation. Qu'il soit jargonnant pour les autres est tout à fait normal car chaque profession a son jargon... par contre si les professionnels concernés ont du mal à le lire, il s'agirait là d'un problème de compétence assez inquiétant...
pour les autres qui auraient du mal il s'agit simplement d'expliquer de façon rigoureuse et argumentée que la mixité est un gage de réussite pour tous les élèves et qu'on refuse donc les classes de niveau. Les bons élèves ne sont affectés ni par la mixité avec les plus faibles ni par la ségrégation en classe de niveau. Par contre les élèves en difficultés sont tirés vers le haut par la mixité et vers le bas par la ségrégation... Les études montrent clairement par exemple que les classes bilangues ou européennes ainsi que les classes de latinistes entraînent la plupart du temps une ségrégation en classe de niveau ... Bien sur certains enseignants préfèrent des classes de niveau pour leur confort ou pour leurs enfants qui appartiennent à la classe sociale qui réussit le mieux à l'école... et donc dés qu'on leur parle autrement c'est du verbiage jargonnant qu'ils entendent...
http://www.liberation.fr/societe/2015/05/28/un-college-sur-deux-a-des-classes-de-niveau_1318430

Je dois donc avoir un "problème de compétence assez inquiétant" Very Happy
A part ça, je veux bien croire que "les études montrent clairement que …" mais j'aimerais ton témoignage à toi (si possible). Tu me sembles être plutôt pro-réforme, ce qui m'intéresse vivement, car je n'ai pas eu encore la possibilité de discuter avec un collègue qui l'était. A vrai dire, en SVT, je n'ai pas l'impression que la réforme soit très bonne pour vous … Tu es d'accord pour donner ton point de vue ?

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par Daphné le Mer 3 Juin 2015 - 12:50

@lumeeka a écrit:
@nlm76 a écrit:Dans l'article, premier problème : bac pro = échec scolaire.
Deuxième problème, l'article prétend que le latin sera proposé à tous les élèves en 5e grâce à la réforme : c'est déjà le cas.
Troisième problème : l'article parle d'enfants de pauvres et vous parlez de classes de niveau. Cela signifie-t-il que quand on est pauvre, on a un faible niveau, naturellement ? Autrement dit, le raisonnement est le suivant :

L'école fabrique l'échec pour les pauvres
Parce qu'elle enseigne mal aux pauvres
Qui ne sont pas plus bêtes que les riches
Mais qui deviennent plus bêtes parce qu'on les met dans des classes de bêtes
Or on les met dans des classes de bêtes
Comment ? en les mettant dans des classes de pauvres
Ce qui veut dire que pauvres = bêtes.
Et l'ensemble du raisonnement prouve que ceux qui le tiennent sont les véritables imbéciles.

Autre raisonnement:
L'école instruit de moins en moins les pauvres
Or elle prétend instruire tout le monde
Mais elle ne le fait pas
Parce qu'elle ne montre pas assez aux pauvres
Qu'apprendre davantage, avoir plus d'heures de cours
en latin, en allemand, par exemple
fait progresser, est utile pour l'avenir
Parce qu'elle leur dit "ce n'est pas pour vous, c'est pour les riches"
"Les déclinaisons, c'est ennuyeux"
Tandis que les parents riches disent à leurs enfants
"plus tu prends d'options, plus tu travailleras, plus tu apprendras, plus tu seras dans des classes où on travaille davantage, et si ça te plaît pas c'est la même chose"
Donc faisons de la propagande auprès de tous, pauvres compris, pour faire entendre que plus de cours, plus d'options, plus d'étude, ça fait progresser.

Autre raisonnement :
L'école instruit de moins en moins les pauvres
Or elle prétend instruire tout le monde
Mais elle ne le fait pas
Parce qu'elle impose des programmes et des méthodes qui favorisent les favorisés
Donc en sortant de l'école primaire
Les enfants moins aidés par leurs parents sont moins bons
Donc il faut des programmes et des méthodes qui aident tout le monde
Donc il faut utiliser les programmes et les manuels du GRIP.
Very Happy

Laughing Laughing Laughing

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par Daphné le Mer 3 Juin 2015 - 12:52

Le collège unique a bientôt 40 ans d'existence : bilan ?

Oui je sais je suis réac.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par PauvreYorick le Mer 3 Juin 2015 - 13:14

guennec a écrit:Il me semble que le collège unique est nommé "l'école qui s'adresse aux enfants des pauvres" … hallucination ?
Oui, hallucination.

Le sens est: «il ne doit pas y avoir d'une part une pauvre école pour les enfants de pauvres et d'autre part une riche école pour les enfants de riches» (et il n'y a guère moyen de comprendre la phrase autrement).

Après, je laisse bien sûr à ses auteurs l'entière responsabilité de cette phrase, au sens littéral de laquelle tout un chacun applaudira, j'imagine, mais dont on peut se demander ce qu'elle vise effectivement à faire étant donné que personne ou presque ne défend la ségrégation.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par lumeeka le Mer 3 Juin 2015 - 14:14

Le Monde a écrit:Remarquons d’ailleurs qu’on ne songe à implanter des formations « nobles » comme les sections européennes ou les classes bilangues que lorsqu’il s’agit de faire venir ou de retenir dans un établissement des élèves issus de milieux plus favorisés. Un peu comme si les pauvres n’étaient pas dignes eux-mêmes de se voir proposer spontanément et naturellement ces enseignements.
Ce discours hypocrite ou mal informé me met hors de moi. Rien que dans le centre ville de Nice, je connais quelques collèges que je ne qualifierais vraiment pas comme attirant les élèves issus de milieux favorisés et qui pourtant offrent des sections bilangues anglais/nissart ou anglais/italien. Idem pour l'Euro.
D'ailleurs, le meilleur article que j'ai lu à ce sujet : http://www.lepoint.fr/societe/classes-europeennes-qu-on-arrete-de-dire-que-ce-sont-des-classes-de-privilegies-18-05-2015-1929164_23.php

De plus, si Le Monde pense que tous les élèves sont frustrés de ne pas avoir cette chance, il se met le doigt dans l’œil : j'ai, certainement pour la dernière année, recruté dans mes classes de cinquième les élèves désireux de prendre euro l'an prochain. Ai-je eu 25 ou 27 dossiers par classe ? Non, j'ai en moyenne 7 à 8 élèves par classe. Malheureusement, tous ne seront pas pris car pour le faire il faudrait créer un nouveau poste ce qui demanderait un enseignant ou deux supplémentaires (or, il y a comme en maths une pénurie de professeurs d'anglais) et bien évidemment de l'argent. Rolling Eyes
Tous les élèves sont-ils disposés à faire deux heures de plus ? Non. En 1988, quand je remplissais mon dossier pour étudier le grec en 4e (le culot, je suis issue de la classe ouvrière), mes copines hallucinaient. J'invite Le Monde à interroger des professeurs de LC et à découvrir comment ces enseignants en sont parfois réduits à vendre le concept du latin ou du grec.
Donc, plutôt que de créer des postes afin de satisfaire des besoins, on préfère supprimer ces filaires et pénaliser les élèves qui avaient envie de le faire ?

Et les classes CHAM ou sportives ont eu la chance de passer dans les mailles du filet. J'hallucine vraiment. J'en pleurerai presque.

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/

lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par bernardo le Mer 3 Juin 2015 - 15:09

@Daphné a écrit:Le collège unique a bientôt 40 ans d'existence : bilan ?

Oui je sais je suis réac.

ça m'intéresse ! est-ce que tu peux développer ? Par exemple, que réponds-tu à Bayrou quand il écrit (2ème "évidence" dans Le Monde) :
"Le collège unique n'est pas la question, la question c'est le collège uniforme. Je suis moi-même l'auteur dans les années 1990 de la formule " collège unique, collège inique ", mais c'était une formule approximative. Le collège unique a été conçu, très justement, dans le septennat de Valéry Giscard d'Estaing, pour échapper à la discrimination dévalorisante entre lycées et collèges d'enseignement secondaire (CES, urbains) et collèges d'enseignement généraux (CEG, ruraux). Il est juste que tous les élèves, à l'instar de l'école élémentaire, suivent le même cycle d'enseignement secondaire et cela ne peut être remis en cause." ?

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par Daphné le Mer 3 Juin 2015 - 16:09

guennec a écrit:
@Daphné a écrit:Le collège unique a bientôt 40 ans d'existence : bilan ?

Oui je sais je suis réac.

ça m'intéresse ! est-ce que tu peux développer ? Par exemple, que réponds-tu à Bayrou quand il écrit (2ème "évidence" dans Le Monde) :
"Le collège unique n'est pas la question, la question c'est le collège uniforme. Je suis moi-même l'auteur dans les années 1990 de la formule " collège unique, collège inique ", mais c'était une formule approximative. Le collège unique a été conçu, très justement, dans le septennat de Valéry Giscard d'Estaing, pour échapper à la discrimination dévalorisante entre lycées et collèges d'enseignement secondaire (CES, urbains) et collèges d'enseignement généraux (CEG, ruraux). Il est juste que tous les élèves, à l'instar de l'école élémentaire, suivent le même cycle d'enseignement secondaire et cela ne peut être remis en cause." ?

Tu vas sur le site national du SNALC www.snalc.fr et tu auras tout ce dont tu as besoin.
Et notre proposition de collège modulaire.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par bernardo le Mer 3 Juin 2015 - 16:17

@Daphné a écrit:
guennec a écrit:
@Daphné a écrit:Le collège unique a bientôt 40 ans d'existence : bilan ?

Oui je sais je suis réac.

ça m'intéresse ! est-ce que tu peux développer ? Par exemple, que réponds-tu à Bayrou quand il écrit (2ème "évidence" dans Le Monde) :
"Le collège unique n'est pas la question, la question c'est le collège uniforme. Je suis moi-même l'auteur dans les années 1990 de la formule " collège unique, collège inique ", mais c'était une formule approximative. Le collège unique a été conçu, très justement, dans le septennat de Valéry Giscard d'Estaing, pour échapper à la discrimination dévalorisante entre lycées et collèges d'enseignement secondaire (CES, urbains) et collèges d'enseignement généraux (CEG, ruraux). Il est juste que tous les élèves, à l'instar de l'école élémentaire, suivent le même cycle d'enseignement secondaire et cela ne peut être remis en cause." ?

Tu vas sur le site national du SNALC www.snalc.fr et tu auras tout ce dont tu as besoin.
Et notre proposition de collège modulaire.

merci Smile

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par philbog le Jeu 4 Juin 2015 - 14:28

guennec a écrit:
@philbog a écrit:ce rapport s'adresse aux professionnels et aux spécialistes de l'éducation. Qu'il soit jargonnant pour les autres est tout à fait normal car chaque profession a son jargon... par contre si les professionnels concernés ont du mal à le lire, il s'agirait là d'un problème de compétence assez inquiétant...
pour les autres qui auraient du mal il s'agit simplement d'expliquer de façon rigoureuse et argumentée que la mixité est un gage de réussite pour tous les élèves et qu'on refuse donc les classes de niveau. Les bons élèves ne sont affectés ni par la mixité avec les plus faibles ni par la ségrégation en classe de niveau. Par contre les élèves en difficultés sont tirés vers le haut par la mixité et vers le bas par la ségrégation... Les études montrent clairement par exemple que les classes bilangues ou européennes ainsi que les classes de latinistes entraînent la plupart du temps une ségrégation en classe de niveau ... Bien sur certains enseignants préfèrent des classes de niveau pour leur confort ou pour leurs enfants qui appartiennent à la classe sociale qui réussit le mieux à l'école... et donc dés qu'on leur parle autrement c'est du verbiage jargonnant qu'ils entendent...
http://www.liberation.fr/societe/2015/05/28/un-college-sur-deux-a-des-classes-de-niveau_1318430

Je dois donc avoir un "problème de compétence assez inquiétant" Very Happy
A part ça, je veux bien croire que "les études montrent clairement que …" mais j'aimerais ton témoignage à toi (si possible). Tu me sembles être plutôt pro-réforme, ce qui m'intéresse vivement, car je n'ai pas eu encore la possibilité de discuter avec un collègue qui l'était. A vrai dire, en SVT, je n'ai pas l'impression que la réforme soit très bonne pour vous … Tu es d'accord pour donner ton point de vue ?

Pour ta première remarque l'humour l'ironie et le second degré ne font pas bon ménage avec un forum de débat... il n’empêche que l'argument du jargonnant, verbiage,et autre pédagogisme est assez fatiguant,  comme l'argument à la mode qui sert à tout: la "bien-pensance".
En gros on s'attaque à la forme pour ne pas parler du fond.

De même mon expérience en banlieue nord de paris  ou dans le milieu pauvre rural de la Dordogne en tant que prof mais aussi dans d'autres fonctions qui m'ont permis de connaitre de très nombreuses classes, maîtres et établissement ne servirait pas un discours sur une réforme. Les arguments qui peuvent me paraître pertinents pour être pour ou contre une reforme touchant la France entière ne peuvent pas être de simples témoignages. Or ce que j'observe c'est le "Moi Je" en permanence et donc un manque de recul qui me parait être assez grave de la part de ceux qui sont sensés enseigner la réflexion et l'esprit critique plutôt que de penser comme des moutons.
Tu vois (je tutoie mes collègues) je me suis fait du mal hier, moi qui suis extrêmement critique vis à vis des OGM et d'une certaine agriculture intensive, je me suis obligé à passer à mes élèves de ES un témoignage très pertinent d'une agricultrice en conventionnel. Pourquoi me suis je fais si mal? parce que j'ai voulu leur donner un autre son de cloche que la propagande permanente qu'il subissent sur le Bio et les mechants mosanto (en SES, en HG et en SVT et dans la vie de tous les jours). L'esprit critique, la réflexion ne peut pas se faire si on ne se base que sur de la propagande à sens unique comme sur ce forum. Pour la réforme c'est pareil je suis critique négatif sur des points mais je cherche aussi à comprendre et à prendre en compte d'autres points positifs.
Les points négatifs cités comme arguments majeurs contre la réforme pourraient pratiquement tous être améliorés sans renoncer à cette réforme qui sur le fond correspond aux problèmes de l'exclusion, la ségrégation et le tirage vers le bas des élèves en difficultés, ce sur quoi je trouve qu'il faut lutter et faire quelque chose! Cette reformette ne va pourtant pas bien loin et ne correspond pas à une telle lever de boucliers.
Vouloir rejeter tout en bloc et attendre une reforme bien pire, à la Sarko par exemple, du prochain gouvernement de droite...trés peu pour moi!

philbog
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par Reine Margot le Jeu 4 Juin 2015 - 14:36

Moi ce qui m'agace c'est cette répétition de l'idée que l'école n'est pas "bienveillante", comme si les profs étaient des sadiques voulant rabaisser les élèves et les trier au plus vite.

M'énerve. (non, pas toi Ménerve Razz )

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par philbog le Jeu 4 Juin 2015 - 14:50

@Reine Margot a écrit:Moi ce qui m'agace c'est cette répétition de l'idée que l'école n'est pas "bienveillante", comme si les profs étaient des sadiques voulant rabaisser les élèves et les trier au plus vite.

M'énerve. (non, pas toi Ménerve  Razz  )

Je fais parti des profs bienveillants, peut être trop parfois? Et je suis content de voir que la malveillance de certains soit systématiquement dénoncée car je la trouve inacceptable (surtout en sixième par exemple) .Suis je facho sur ce point de vouloir imposer à tout prix la bienveillance?

Par contre ce qui est sur c'est que le systme scolaire est quant à lui trés malveillant vis à vis des plus faibles. Ça ce sont les évaluations du système qui le montrent toutes clairement, et quand on assiste à un conseil de classe on s'en rend tout de suite compte...

philbog
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par Reine Margot le Jeu 4 Juin 2015 - 14:54

@philbog a écrit:
@Reine Margot a écrit:Moi ce qui m'agace c'est cette répétition de l'idée que l'école n'est pas "bienveillante", comme si les profs étaient des sadiques voulant rabaisser les élèves et les trier au plus vite.

M'énerve. (non, pas toi Ménerve  Razz  )

Je fais parti des profs bienveillants, peut être trop parfois? Et je suis content de voir que la malveillance de certains soit systématiquement dénoncée car je la trouve inacceptable (surtout en sixième par exemple) .Suis je facho sur ce point de vouloir imposer à tout prix la bienveillance?

Par contre ce qui est sur c'est que le systme scolaire est quant à lui trés malveillant vis à vis des plus faibles. Ça ce sont les évaluations du système qui le montrent toutes clairement, et quand on assiste à un conseil de classe on s'en rend tout de suite compte...

Il faudrait savoir ce qu'on appelle "malveillant". Qu'on n'ait pas assez d'heures et des classes trop chargées pour aider les plus faibles, oui. Par contre je ne connais pas de prof qui refuse de réexpliquer ou qui soit humiliant envers les élèves. Pour les conseils de classe, le maximum doit passer en classe supérieure, et ensuite en seconde, même si le travail et les résultats ne sont pas au rendez-vous, et l'avis des enseignants importe peu; ils passent tous...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par florestan le Jeu 4 Juin 2015 - 16:56

Je suis très "bienveillante" envers les élèves, je n'y peux rien et je n'en tire aucune gloire, c'est comme ça. Je suis "gentille" polie je dis bonjour et au revoir je suis souriante mais .... je note sec et c'est difficile pour beaucoup. Je différencie bien sûr la personne de la note et ne suis jamais méprisante, mais des enseignants méprisants, j'en rencontre tous les jours au boulot et chez les enseignants de mes fils. Pas mal d'enseignants ne connaissent pas leurs élèves et s'en vantent, pour l'enseignante de français de mon fils aîné il est le numéro 11 (c'est ce qui est écrit sur ses copies et elle les appelle par leur numéro qui correspond à l'ordre alphabétique).
J'enseigne une matière cumulative et j'ai des classes à 35 LV1 et LV2 mélangés. Je ne veux pas que mes bons élèves s'ennuient plus que nécessaire donc.... j'avance, je ne refuse jamais de répondre aux questions mais j'avance. si les élèves ne se prennent pas en main, ne travaillent pas chez eux pour combler leurs lacunes (apprentissage de vocabulaire, conjugaison des verbes les plus fréquents), je ne peux RIEN pour eux. Or beaucoup n'ont absolument aucune habitude de travail et considèrent que se mettre à participer à une semaine du conseil est la preuve ultime de leur bonne volonté. Quand je leur dit qu'il faut qu'ils fassent au moins deux ou trois heures d'allemand par semaine pour espérer progresser ils me regardent comme si j'avais perdu la tête. Je n'ai absolument pas les moyens de faire progresser tout le monde. je manque d'heures et mes classes sont trop chargées et hétérogènes (je n'arrive pas à être convaincue que l'hétérogénéité en langue vivante soit un atout).
Je n'ai aucune envie de sacrifier mes bons élèves travailleurs motivés curieux, je trouve ça dégu..... Mais tout le monde n'est pas bienveillant c'est faux, il y a des enseignants qui prennent leur pied à se venger en conseil de classe, qui n'ont aucune distance par rapport à des comportements de merd...mal élevés et prennent tout comme une attaque personnelle.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par nlm76 le Jeu 4 Juin 2015 - 17:12

Qu'est-ce que c'est que ces sottises ? Non florestan, vous n'êtes pas malveillante, vous êtes bienveillante. Vous veillez au bien de vos élèves. Je connais très peu d'enseignants qui ne soient pas bienveillants. 95% des enseignants souhaitent que leurs élèves apprennent et progressent, et font ce qu'ils peuvent dans ce but.

Certains manquent vraiment de bienveillance parce qu'ils n'ont pas le courage de faire ce qu'il faut pour que leurs élèves progressent, à commencer par l'imposition d'une certaine rigueur ; parce qu'ils manquent de courage pour être suffisamment honnête avec leurs élèves et leur indiquer convenablement le chemin à suivre; parce qu'ils n'ont pas le courage de sanctionner aussi tôt que possible leurs élèves, afin de n'avoir pas à le faire tard et lourdement. Et ceux-là sont ceux qui s'autoproclament bienveillants.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par frdm le Jeu 4 Juin 2015 - 17:16

@philbog a écrit:
@Reine Margot a écrit:Moi ce qui m'agace c'est cette répétition de l'idée que l'école n'est pas "bienveillante", comme si les profs étaient des sadiques voulant rabaisser les élèves et les trier au plus vite.

M'énerve. (non, pas toi Ménerve  Razz  )

Je fais parti des profs bienveillants, peut être trop parfois? Et je suis content de voir que la malveillance de certains soit systématiquement dénoncée car je la trouve inacceptable (surtout en sixième par exemple) .Suis je facho sur ce point de vouloir imposer à tout prix la bienveillance?

Par contre ce qui est sur c'est que le systme scolaire est quant à lui trés malveillant vis à vis des plus faibles. Ça ce sont les évaluations du système qui le montrent toutes clairement, et quand on assiste à un conseil de classe on s'en rend tout de suite compte...

Mais qu'est-ce que cela signifie, être un professeur bienveillant ? Quand tu te décris comme tel, est-ce juste un moyen de te jeter des fleurs (je sais bien qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même) en sous-entendant que contrairement à d'autres, tu fais ton métier avec beaucoup de conscience professionnelle ? Tu dis même que tu l'es peut-être trop : là encore, je ne comprends pas.
Et que sont ces salopards de professeurs malveillants que tu vois autour de toi et que par grandeur d'âme tu ne dénonces pas ? Torturent-ils les petits enfants, prennent-ils un malin plaisir à les humilier en leur donnant des mauvaises notes, n'écoutent-ils pas assez le désir d'amusement des élèves,...?

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Message par florestan le Jeu 4 Juin 2015 - 17:21

Je me suis sans doute mal exprimée nlm76. J'ai la prétention d'être bienveillante mais je ne veux pas mentir aux élèves et très souvent je me trouve confrontée à des élèves désespérés par les notes que je leur mets et quand je leur explique qu'il va falloir faire des efforts et parfois des gros efforts et ce en dehors des cours aussi et bien.... C'est difficile à faire passer. Je n'ai aucun respect pour le travail pour le travail (je ne sais pas si je m'exprime bien encore une fois) je veux dire par là que passer sa vie à travailler ne me semble pas un but valable mais... sans apprendre consciencieusement un certain nombre de choses par cœur (et ça peut prendre du temps selon les facilités et les capacités de mémorisation de l'élève, ben oui la vie est injuste dans la distribution des dons et pas seulement dans les différentes origines, ça c'est pas pris en compte dans la réforme)il est impossible d'apprendre l'allemand( hors plongée en milieu germanophone et encore même là avec une solide volonté d'apprendre).

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum