Dépistage dyspraxie

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par Eloah le Sam 1 Oct 2016 - 19:01

@elisa18 a écrit: J'ai rdv avec le neurologue aux vacances de la Toussaint et j'attends avec impatience son diagnostique car cela déclenchera une prise en charge adaptée.

Malheureusement, le diagnostic n'entraîne pas forcément de prise en charge immédiate à l'école ... Ma fille a bien été diagnostiquée dyspraxique par un centre spécialisé, elle a un dossier long comme le bras et pourtant la MDPH a rejeté son dossier car elle est aussi précoce ce qui lui permet de compenser ses difficultés dans  certaines matières (mais ni en eps, ni en langues, ni en géométrie !). Quand j'ai téléphoné à la MDPH, on m'a dit qu'il faudra re-faire un dossier quand ses résultats témoigneront de ses difficultés : en d'autres termes, pour le moment elle réussit trop bien, laissons la s'épuiser et décrocher pour l'aider. Suspect Résultat, elle est scolarisée dans un collège privé qui accueille les enfants "à besoins particuliers", comme ils disent. Elle est donc dans une classe qui réunit des enfants sans difficulté particulière, des enfants dys, des enfants précoces et un enfant hyperactif. Les profs sont formés, à leur demande. Elle a toujours des difficultés en langue et en eps mais ça se passe bien, elle se sent comprise et ça change pas mal de choses !

Eloah
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par elisa18 le Sam 1 Oct 2016 - 22:44

@Eloah a écrit:
@elisa18 a écrit: J'ai rdv avec le neurologue aux vacances de la Toussaint et j'attends avec impatience son diagnostique car cela déclenchera une prise en charge adaptée.

Malheureusement, le diagnostic n'entraîne pas forcément de prise en charge immédiate à l'école ... Ma fille a bien été diagnostiquée dyspraxique par un centre spécialisé, elle a un dossier long comme le bras et pourtant la MDPH a rejeté son dossier car elle est aussi précoce ce qui lui permet de compenser ses difficultés dans  certaines matières (mais ni en eps, ni en langues, ni en géométrie !). Quand j'ai téléphoné à la MDPH, on m'a dit qu'il faudra re-faire un dossier quand ses résultats témoigneront de ses difficultés : en d'autres termes, pour le moment elle réussit trop bien, laissons la s'épuiser et décrocher pour l'aider.
C'est aussi un peu mon ressenti, mais du point de vue du médecin scolaire: ses résultats étaient bons jusqu'au milieu de la 5°, maintenant il ne compense plus: les résultats chutent, il s'épuise, décroche et je rame pour l'aider!


Dernière édition par elisa18 le Dim 2 Oct 2016 - 19:13, édité 1 fois

elisa18
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par Ajupouet le Dim 2 Oct 2016 - 16:24

Ici, ça se passe bien.
On a un diagnostic en cours, qui explique tout : syndrome d'Ehlers Danlos type III hypermobile.
Les ligaments ne jouent pas leur rôle, les articulations ont des débattements plus grands que la normale et toute la perception du corps et de l'espace est donc perturbée.
Dispense de tout sport de ballon, raquette, sport ou l'on prend des coups et sports nécessitant de la force dans les membres. En classe, il reste endurance et natation...

Elle continue le sport en club pourtant, et fait de la course d'orientation.
En classe, pas d'adaptation en dehors du sport.

Donc, si vous avez un gamin hyper souple qui se cogne et renverse tout, c'est une piste à creuser...

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Ajupouet
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par anthracite le Mer 18 Jan 2017 - 9:32

Bonjour,
Je remonte ce fil car j'aurai besoin d'avis. Mon petit à 3 ans. Il a un retard d'apprentissage du langage. Je le comprends très bien car j'entends ses baraguoins depuis toujours, mais la maîtresse tire la sonnette d'alarme. Je dois reconnaître qu'il bute beaucoup sur les mots et saute des mots dans les deux seules chansons qu'il connait (toujours les mêmes, alors qu'on les rechante tous les jours. du genre "caché la planche" pour "caché sous la planche" ou "descendra le ciel" pour "quand tu descendras du ciel"). Il ne parvient pas à retenir ne serait-ce qu'une phrase d'une chanson qu'ils chantent depuis 1 mois à l'école. De plus il est maladroit (mange salement, fait beaucoup tomber la nourriture), il peine à décoller une gommette et ne parvient jamais à la coller au bon endroit. Il ne parvient toujours pas à tenir un stylo, et à faire ne serait-ce qu'un trait avec. La maîtresse dit pudiquement qu'il a de grosses difficultés en graphisme (alors que je n'ai jamais vu qu'il ait pu faire quoi que ce soit ni à l'école ni à la maison, pas même vraiment de grabouillons, il peut juste donner de grands coups sur la feuille pour faire un point ou un trait tordu si le stylo glisse tout seul).
Il a de grosses difficultés d'attention mais je ne le trouve pas hyperactif au sens de mes collégiens. Par contre il bouge tout le temps une jambe ou un bras, même la nuit en dormant, il tape de grands coups dans le matelas toutes les 10 minutes.
Je revois le médecin ce soir pour demander une ordonnance pour un bilan orthophonique car d'après la maîtresse c'est urgent. Or je me demande s'il n'y a pas un autre problème. Et je connais le médecin, il est du genre à expédier le patient en 5 minutes en disant de ne pas s'inquiéter, que tout va bien.
Qu'en pensez-vous ? Est-ce qu'il y a lieu de s'inquiéter de dyspraxie ? de TDAH ? ou autre ?
Si oui, quel bilan demander ? J'ai vu ici parler d'ergothérapie, neuropsychiatre. Est-ce qu'il faut une ordonnance du médecin pour faire ce bilan ? Est-ce qu'il y a des centres spécialisés qui pourraient prendre le problème dans sa globalité ? J'ai vu parler ici du CAMPS, c'est un endroit où on peut prendre rendez-vous comme ça ou il faut avoir été dirigé là-bas ?
Je suis surprise aussi de ne pas avoir de suivi à l'école. Il n'y a plus d'orthophonistes dans les écoles ? de psychomotriciens (désolée si la question est décalée, mais il y en avait dans mon école qui prenaient des copines en difficultés sur le temps scolaire).
Merci d'avance pour vos avis, je suis un peu perdue...

anthracite
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par Ajupouet le Mer 18 Jan 2017 - 9:46

Je pense qu'il faut que tu fasses un bilan orthophonique avant toute chose (ordonnance indispensable).
Ensuite, ce que je te recommande, c'est un bilan psychomoteur, avec un psychomotricien (pas d'ordonnance, car pas remboursé). Probablement qu'il y aura quelques séances de psychomotricité à faire.
Autre point à vérifier, les yeux : ophtalmo et orthoptiste neurovisuel (j'insiste sur le "neurovisuel").
Tu sens que ton fils a un décalage avec les autres, il est donc important de lui donner le coup de pouce dont il a besoin. De là à s'inquiéter, il y a un pas que je ne franchirai pas. Quant à parler de dyspraxie, il a 3 ans, pas de panique!
Il me semble plus urgent de l'accompagner dans ses apprentissages que de l'enfermer dans une case. Bien fort celui qui pourrait prédire ce dont ton fils sera capable dans 1,2 ou 5 ans!

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Ajupouet
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par elisa18 le Mer 18 Jan 2017 - 15:08

@Ajupouet a écrit:Je pense qu'il faut que tu fasses un bilan orthophonique avant toute chose (ordonnance indispensable).
Ensuite, ce que je te recommande, c'est un bilan psychomoteur, avec un psychomotricien (pas d'ordonnance, car pas remboursé). Probablement qu'il y aura quelques séances de psychomotricité à faire.
Autre point à vérifier, les yeux : ophtalmo et orthoptiste neurovisuel (j'insiste sur le "neurovisuel").
Tu sens que ton fils a un décalage avec les autres, il est donc important de lui donner le coup de pouce dont il a besoin. De là à s'inquiéter, il y a un pas que je ne franchirai pas. Quant à parler de dyspraxie, il a 3 ans, pas de panique!
Il me semble plus urgent de l'accompagner dans ses apprentissages que de l'enfermer dans une case. Bien fort celui qui pourrait prédire ce dont ton fils sera capable dans 1,2 ou 5 ans!

Je suis tout à fait d'accord: commencer par l'orthophoniste, cela déblaiera déjà le terrain.
Pour l'orthoptiste, effectivement, bien demander un bilan neuro visuel (avec ordonnance du médecin) ou visuo-spatial, tous les orthoptistes ne sont pas formés.
Pour le graphisme, ce serait plutôt l'ergothérapeute, mais vas-y doucement, chaque bilan en son temps. Tu peux lui faire un petit test: tu lui donnes un stylo bille à 3 côtés (les bics en ont 4 mais cela peut marcher), et tu regardes comment il tient son stylo: avec la main (prise palmaire) ou normalement; mais 3 ans, c'est encore très jeune!!!!!
Si tu me dis dans quelle région tu es (par Mp si tu veux), je peux regarder quelle assoc peut te conseiller les bons spécialistes. Sinon, ici

elisa18
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par Ajupouet le Mer 18 Jan 2017 - 15:36

Elisa18, l'ergo, pourquoi pas, mais je trouve que c'est un peu tôt. Vu qu'il semble y avoir peut-être une maladresse générale, c'est vraiment une prise en charge psychomotrice que je recommanderais et qui me semble la plus adaptée. En cas de handicap avéré, l'ergothérapeute est un bon interlocuteur qui pourra adapter l'environnement au handicap, et rééduquer en fonction du handicap (typiquement, passage à l'ordi, utilisation de guides doigts pour aider à la préhension...)
Quant au graphisme, je prêche pour ma paroisse plutôt que pour l'ergothérapie : la rééducation de l'écriture. Menée par d'anciens enseignants spécialement formés et travaillant en libéral, c'est une méthode qui vise à restaurer ou donner les bons gestes pour écrire de façon fluide, lisible et sans douleur.
Mais là, c'est un peu tôt évidemment, on parle d'un minipouce de 3 ans!
Par contre, il n'est pas du tout trop tôt pour lui apprendre à bien tenir son crayon à ce pitchoune!
Tenir son crayon à trois doigts est déjà bien, mais ce n'est pas suffisant pour savoir s'il tient bien son crayon. Le crayon est-il tenu entre le pouce et le majeur? le majeur est-il sur ou sous le crayon? La commissure pouce index est-elle fermée ou ouverte? le pouce est-il dans l'axe de l'avant bras ou le poignet est-il cassé? Le pouce est-il fixe ou mobile?
Le psychomotricien pourra faire cette évaluation.
Une rééducatrice de l'écriture aussi.

Précision : à cet âge là, il est possible de consulter en rééducation de l'écriture, mais il ne s'agira pas d'apprendre à écrire à l'enfant. Le but sera de regarder précisément les difficultés liées au graphisme, et d'expliquer aux parents des exercices ludiques qu'ils peuvent faire avec leur enfant pour débloquer ce qui coince. Mais encore une fois, vu les problèmes moteurs plus généraux suspectés, je commencerais plutôt par de la psychomotricité.


Dernière édition par Ajupouet le Mer 18 Jan 2017 - 15:50, édité 2 fois

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Ajupouet
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par RogerMartin le Mer 18 Jan 2017 - 15:42

Anthracite : juste un petit conseil : n'attendez pas grand-chose de la médecine scolaire, qui est hélas sinistrée, tous les personnels sont débordés, et je doute fort qu'il y ait une psycho-motricienne rattachée à votre école maternelle. Prenez tous les RDV qui vous sont conseillés plus haut par vous-meme -- c'est d'ailleurs pour cela que l'enseignante vous a fait signe. Bon courage !

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par Colombine le Mer 18 Jan 2017 - 16:19

@Ajupouet a écrit:Elisa18, l'ergo, pourquoi pas, mais je trouve que c'est un peu tôt. Vu qu'il semble y avoir peut-être une maladresse générale, c'est vraiment une prise en charge psychomotrice que je recommanderais et qui me semble la plus adaptée. En cas de handicap avéré, l'ergothérapeute est un bon interlocuteur qui pourra adapter l'environnement au handicap, et rééduquer en fonction du handicap (typiquement, passage à l'ordi, utilisation de guides doigts pour aider à la préhension...)
Quant au graphisme, je prêche pour ma paroisse plutôt que pour l'ergothérapie : la rééducation de l'écriture. Menée par d'anciens enseignants spécialement formés et travaillant en libéral, c'est une méthode qui vise à restaurer ou donner les bons gestes pour écrire de façon fluide, lisible et sans douleur.
Mais là, c'est un peu tôt évidemment, on parle d'un minipouce de 3 ans!
Par contre, il n'est pas du tout trop tôt pour lui apprendre à bien tenir son crayon à ce pitchoune!
Tenir son crayon à trois doigts est déjà bien, mais ce n'est pas suffisant pour savoir s'il tient bien son crayon. Le crayon est-il tenu entre le pouce et le majeur? le majeur est-il sur ou sous le crayon? La commissure pouce index est-elle fermée ou ouverte? le pouce est-il dans l'axe de l'avant bras ou le poignet est-il cassé? Le pouce est-il fixe ou mobile?
Le psychomotricien pourra faire cette évaluation.
Une rééducatrice de l'écriture aussi.

Précision : à cet âge là, il est possible de consulter en rééducation de l'écriture, mais il ne s'agira pas d'apprendre à écrire à l'enfant. Le but sera de regarder précisément les difficultés liées au graphisme, et d'expliquer aux parents des exercices ludiques qu'ils peuvent faire avec leur enfant pour débloquer ce qui coince. Mais encore une fois, vu les problèmes moteurs plus généraux suspectés, je commencerais plutôt par de la psychomotricité.

Ajupouet, je rebondis sur ton dernier paragraphe, car mon fils de 4 ans, en MS, rencontre des difficultés dans le domaine du graphisme (la psy qu'on voit régulièrement le trouve très en avance dans de nombreux domaines et se penchera au prochain RDV sur ce point en particulier). Cela fait des mois que j'essaie d'en savoir plus auprès de son enseignante (la même depuis la PS), qui me dit qu'il est jeune. Certes, mais je vois bien la différence par rapport aux enfants de son âge. Il a encore une prise palmaire, spontanément. Il sait que ce n'est pas la bonne manière mais il a énormément de mal à savoir comment tenir son crayon autrement. Il me demande, je lui place, mais ce n'est pas du tout naturel et trop contraignant pour lui. Je ne savais pas qu'on pouvait consulter en rééducation de l'écriture. J'ai acheté des jeux qui, me semble-t-il, permettent de travailler la prise du crayon (des jeux de filage avec une sorte de stylet, par exemple) mais il me laisse tout faire. Je voulais commencer par un bilan en psycho-motricité. Mais j'ai peur que ça ne soit pas suffisant. Comment savoir qui consulter ?

Anthracite : ton fils ressemble beaucoup au mien au même âge, sur certains points, notamment les chansons. Le mien oublie aussi systématiquement des phrases complètes et ne chante jamais de chansons apprises à l'école. Je ne sais même pas s'il en apprend là-bas. Ou alors il n'en retient aucune. Je le reconnais aussi pour le problème des gommettes, pour les difficultés dans le graphisme et pour la façon de manger (là, il ne s'embête même plus avec la fourchette, il prend à pleines mains... et en fait tomber quand même).

Je soupçonne le papa d'être un dyspraxique qui s'ignore...

Je vais donc suivre ce post avec intérêt.
avatar
Colombine
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par anthracite le Mer 18 Jan 2017 - 17:00

Oh merci bien pour toutes ces réponses.
En fait, mon petit a déjà eu un bilan vision (mais pas neurovisuel) et un auditif car un retard de langage avait déjà été détecté à 18 mois. Comme tout était bon, circulez, y a rien à voir. J'aurai déjà dû insister là.
Colombine, comme ton fils, le mien me laisse tout faire. "fait maman" est son expression favorite. assorti de Gaël parle mal, parce qu'il commence à se trouver en dessous des autres (même s'il a des copains) snif...
Je vous tiens au courant pour la suite.

anthracite
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par Colombine le Mer 18 Jan 2017 - 17:10

Un retard de langage à 18 mois ? Mais comment est-ce possible ? De mémoire, mon fils ne disait rien, à cet âge-là...
avatar
Colombine
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par Colombine le Mer 18 Jan 2017 - 17:11

Et à l'école, fait-il plus de choses tout seul ? La maîtresse m'a signalé récemment qu'il faisait comme à la maison, pour les activités manuelles : il lui demande de faire à sa place. Alors que par ailleurs il veut toujours tout faire tout seul (ç'en est même très pénible). Mais pour tout ce qui est graphisme, il n'essaie même pas.
avatar
Colombine
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par Jane le Mer 18 Jan 2017 - 18:42

Mon fils avait, à 4 ans et selon ses instits de maternelle, un gros retard de langage. Et c'est vrai qu'il parlait mal ! Bien plus mal que sa sœur qui a un an et demi de moins... Il passait son temps à se casser la figure dans la cour, était d'une maladresse extrême... en revanche, il était très en avance sur le plan du graphisme (je pense qu'il a dû faire son premier bonhomme en 3 parties vers 2 ans, 2 ans et demi peut-être, mais vu qu'il a 18 ans, je ne saurais être exacte).
On a déclenché le plan Orsec, visites diverses, rendez-vous multiples, jusqu'à ce qu'on découvre qu'il n'avait aucun retard de langage, mais se plaisait dans son monde de "bébé" Razz Je me revois lui demander pourquoi il ne voulait pas faire d'effort pour parler; et lui de me répondre très clairement: "tu me comprends, ça me suffit" Suspect Bon, je veux bien admettre que je puisse avoir un fiston un peu particulier; mais je trouve que certains collègues sont parfois un peu prompts à alerter. Ne pas parler correctement à trois ans, ça ne me paraît pas non plus catastrophique. On peut aussi imaginer que son rythme soit juste un peu "différent". Mais je rejoins les néocollègues; il n'y a rien de mieux que de suivre le parcours indiqué ci-dessus.
Pour la petite histoire, Fiston était entré à l'école avec "un an d'avance" (il est de janvier). Il a redoublé sa moyenne section parce qu'il parlait mal, justement (donc s'est retrouvé à l'âge "normal"); puis a sauté deux classes... Certes, depuis ses 4 ans les choses ont beaucoup évolué, mais bon, voilà quoi.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)
avatar
Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par louella77bis le Mer 18 Jan 2017 - 19:44

@anthracite a écrit:Bonjour,
Je remonte ce fil car j'aurai besoin d'avis. Mon petit à 3 ans. Il a un retard d'apprentissage du langage. Je le comprends très bien car j'entends ses baraguoins depuis toujours, mais la maîtresse tire la sonnette d'alarme. Je dois reconnaître qu'il bute beaucoup sur les mots et saute des mots dans les deux seules chansons qu'il connait (toujours les mêmes, alors qu'on les rechante tous les jours. du genre "caché la planche" pour "caché sous la planche" ou "descendra le ciel" pour "quand tu descendras du ciel"). Il ne parvient pas à retenir ne serait-ce qu'une phrase d'une chanson qu'ils chantent depuis 1 mois à l'école. De plus il est maladroit (mange salement, fait beaucoup tomber la nourriture), il peine à décoller une gommette et ne parvient jamais à la coller au bon endroit. Il ne parvient toujours pas à tenir un stylo, et à faire ne serait-ce qu'un trait avec. La maîtresse dit pudiquement qu'il a de grosses difficultés en graphisme (alors que je n'ai jamais vu qu'il ait pu faire quoi que ce soit ni à l'école ni à la maison, pas même vraiment de grabouillons, il peut juste donner de grands coups sur la feuille pour faire un point ou un trait tordu si le stylo glisse tout seul).
Il a de grosses difficultés d'attention mais je ne le trouve pas hyperactif au sens de mes collégiens. Par contre il bouge tout le temps une jambe ou un bras, même la nuit en dormant, il tape de grands coups dans le matelas toutes les 10 minutes.
Je revois le médecin ce soir pour demander une ordonnance pour un bilan orthophonique car d'après la maîtresse c'est urgent. Or je me demande s'il n'y a pas un autre problème. Et je connais le médecin, il est du genre à expédier le patient en 5 minutes en disant de ne pas s'inquiéter, que tout va bien.
Qu'en pensez-vous ? Est-ce qu'il y a lieu de s'inquiéter de dyspraxie ? de TDAH ? ou autre ?
Si oui, quel bilan demander ? J'ai vu ici parler d'ergothérapie, neuropsychiatre. Est-ce qu'il faut une ordonnance du médecin pour faire ce bilan ? Est-ce qu'il y a des centres spécialisés qui pourraient prendre le problème dans sa globalité ? J'ai vu parler ici du CAMPS, c'est un endroit où on peut prendre rendez-vous comme ça ou il faut avoir été dirigé là-bas ?
Je suis surprise aussi de ne pas avoir de suivi à l'école. Il n'y a plus d'orthophonistes dans les écoles ? de psychomotriciens (désolée si la question est décalée, mais il y en avait dans mon école qui prenaient des copines en difficultés sur le temps scolaire).
Merci d'avance pour vos avis, je suis un peu perdue...

Bonsoir,
Je vous ai envoyé un message en MP mais je ne sais pas si vous l'avez reçu.

Cordialement

louella77bis
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par anthracite le Mer 18 Jan 2017 - 20:20

Bon, on a un bilan orthophonique à faire. Au vu des résultats on avisera, mais le docteur a dit qu'il faudrait peut être à terme voir en psychomotricité quand je lui ai montré le cahier de mon fils. Et c'est vrai Jane qu'il essaie beaucoup de rester bébé (refus de la sieste sans couche alors qu'il pourrait par exemple). ça ne doit pas aider non plus.
Colombine, pour le retard de langage, il avait été écrit par le pédiatre "son langage se développe bien côté compréhension mais l'expression est en décalage, il n'est pas bavard, ne fait pas de geste, émet parfois des mots type papa". D'où le bilan ORL (normal du coup). Comme c'est mon premier, je n'ai pas trop de repère pour savoir s'il est normal ou pas de ne pas parler à 18 mois, donc j'ai suivi l'avis donné (sans regret, c'est déjà ça de rassurant).
Je reviendrai vous dire le bilan de l'orthophoniste quand on aura eu le rendez-vous.

édit : merci beaucoup louella pour ton message et tous tes conseils, je viens juste de coucher les petits, je le vois maintenant. ça va beaucoup me servir.

anthracite
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par lene75 le Mer 18 Jan 2017 - 23:14

Tout dépend de ce qu'on appelle "langage". Anthracite, ton pédiatre parlait aussi de gestes, apparemment. Le retard de langage de notre fille a commencé à être soupçonné alors qu'elle n'avait que quelques semaines (c'est un repère comme un autre : les SF l'avaient déjà remarqué quand je faisais ma rééducation du périnée, qu'on fait vers les 2 mois de l'enfant), parce que chez elle c'est extrême : pas de babillage, pleurs de nouveau-né très longtemps, etc.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
lene75
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par anthracite le Lun 20 Mar 2017 - 21:46

Bonsoir à tous,
Quelques nouvelles comme promis. On a fais faire à mon fils un bilan d'orthophonie qui n'est pas mauvais. Il a été testé au dessus de sa moyenne d'âge en vocabulaire (compétences lexicales). En dessous en compétences morphosyntaxiques. Il a des problèmes en grammaire, ne prononce pas les mots qui ne l'intéresse pas (les qui, où etc...), "omet, ajoute ou inverse des sons dans les mots", et a de gros problèmes de timidité. On a fait 6 séances pour le "débloquer", il a beaucoup progressé dans le langage à la maison et chante, répète les mots justes, mais ne parle toujours quasiment pas à l'école (encore ce matin, il était tout rouge et regardait ses pieds pour dire un mot à la maîtresse).
Il a toujours ses gros problèmes en graphisme, on verra peut être une psychomotricienne plus tard mais l'orthophoniste conseillait d'attendre qu'il ai 4 ans. A suivre donc. Je suis quand même rassurée et vous remercie pour les conseils donnés.

anthracite
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par lene75 le Mar 21 Mar 2017 - 9:25

Ça a l'air quand même positif, tout ça !
Quant à la timidité, tu sais, de ce que j'ai lu ou entendu ici ou là (et surtout sur néo Wink ) beaucoup d'enfants sont mutiques en PS. Pour avoir fait tous ces tests en seulement 6 séances, il ne doit quand même pas être si timide que ça : en près de deux ans d'orthophonie avec deux orthophonistes différentes ma grande n'a jamais pu passer de tests aussi complets, si on arrivait à lui faire sortir 3 mots dans la séance à grands renforts de bonbons et petits cadeaux pour la récompenser, c'était déjà une grande victoire. Pourtant le psy du CMP qu'on a vu à ce sujet (et à qui elle ne parlait, au bout d'un certain temps d'adaptation, que par téléphone en plastique interposé) nous a dit que sa timidité n'était pas un problème mais qu'elle était simplement réservée, en nous rappelant son âge (5 ans à l'époque) et le fait que de nos jours on sollicitait les enfants très jeunes.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
lene75
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par anthracite le Mar 21 Mar 2017 - 20:51

Oui, merci Lene, j'ai bien conscience que ce "problème" de timidité n'est un problème que parce qu'il faut remplir le cahier d'évaluation dès la PS. On en est aux bonhommes rouges tout tristes, orange ou vert joyeux pour des travaux de PS scratch
Enfin, affaire à suivre l'an prochain donc. Et bon courage à vous tous et à vos petits.

anthracite
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par lene75 le Jeu 23 Mar 2017 - 9:15

Au fait, ça ne t'avancera pas, mais j'ai découvert cette année que ces évaluations ne se faisaient pas partout. On a eu le même problème avec ma grande (la maîtresse déléguait l'atsem pour l'interroger dans le dortoir à un moment où elle était plus coopérative, c'est à la limite du harcèlement Rolling Eyes ). Et là, ma n°2 est en PS dans une autre école (publique aussi) et pas d'évaluations, rien, nous n'avons pas eu de "bulletin" semestriel et la seule chose qu'il y ait, ce sont des "diplômes de champions" quand les enfants ont réussi une activité seuls, mais ils ont le droit à autant d'essais qu'ils veulent pour réussir et leurs échecs ne sont jamais sanctionnés. Au pire, s'ils sont vraiment lents et que l'activité n'est plus disponible, ils auront moins de diplômes de champions que les autres, c'est tout.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
lene75
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par anthracite le Jeu 23 Mar 2017 - 11:00

Chez nous, c'est un intermédiaire entre les deux écoles, on ne le harcèle pas, mais est évalué dès cette année.
Je vais surtout voir s'il évolue et comment ça se passe en début de MS avant de prendre rendez-vous ou non ailleurs.

anthracite
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dépistage dyspraxie

Message par poupou1 le Ven 28 Avr 2017 - 18:15

Bonjour,
Je suis enseignante depuis plus de 10 ans en CM1. J'ai chaque année des élèves dys dans ma classe. J'ai donc créé un blog pour proposer des aides concrètes et des logiciels pour pouvoir les aider en classe et en dehors. La priorité est qu'ils aient confiance en eux. Ce sont des enfants plus fatigables que les autres et qui ont aussi des problèmes de concentration. Le diagnostique de dyspraxie est difficile à poser, souvent l'enfant a déjà été suivi par une psychomotricienne, un orthoptiste, un ergothérapeute, un orthophoniste... et ils parlent souvent de suspicion, mais le bilan n'est pas toujours clair. L'enfant fait tomber son matériel, il a des difficultés à écrire, en EPS il rencontre de grandes difficultés (s'accroupir, faire la roulade avant, faire du vélo, faire un relais, attraper le ballon...). Avant que le trouble soit avéré, on entend souvent ( cet enfant est maladroit, il n'est pas bon en sport, l'écriture n'est pas soignée, il n'est pas appliqué....).
Je vous mais le lien si vous souhaitez aller voir.
maclassecm1.simplesite.com

avatar
poupou1
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum