Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Dalva le Dim 7 Juin 2015 - 9:54

Salut à tous,

Je suis en train de préparer un topo synthétique à propos de la réforme du collège 2016 replacée dans la continuité des différentes réformes depuis 1975, fin de l'envoyer à ceux de mes connaissances qui me le demandent (je leur ai envoyé un lien vers une pétition en leur promettant d'expliquer s'ils le souhaitaient).

Le topo pourra servir plus largement, je l'espère.

Son contenu vise à répondre à la question
Pourquoi la réforme du collège de NVB n'est-elle qu'une fuite en avant vers le pire ?
via les questions suivantes :
* Que reproche-t-on au collège actuel, et pourquoi ?
* Comment en est-on arrivé au collège actuel ?
* Comment la réforme propose-t-elle de mettre fin à ce qui ne fonctionne pas dans le collège actuel (et pourquoi) ?
* Question subsidiaire : la source principale du problème réside-t-elle vraiment dans le collège actuel et dans son organisation ?

Comme j'ai peu de temps, je préfèrerais ne pas le passer à rechercher des infos dont je sais qu'elles se trouvent ici et là sur le forum (parfois les mots clés que j'utilise pour les rechercher ne sont pas les bons, et je ne les retrouve pas), mais aussi tout bêtement dans vos têtes voire en lien dans vos favoris.
Je n'ai pas besoin qu'on me fasse des résumés ni qu'on me redonne les données, mais tout simplement qu'on me donne des liens vers les sources.

Mes questions sont diverses, je ne sais pas s'il vaut mieux que je les liste ici dans ce premier message, ou au contraire que j'écrive un message par question / recherche.

Voilà pour commencer :

1. L'une de mes parties consiste à reprendre les chiffres (décrocheurs, sorties sans diplômes, parallèle fait avec les CSP, cf. article cité par Guennec) et à les contrecarrer. Je ne nie pas qu'il y ait un problème, mais je n'aime pas l'interprétation qu'on fait de ces chiffres, sans rigueur aucune.
Quelqu'un saurait-il me trouver les chiffres du décrochage concernant la cohorte d'élèves entrés en 6e en septembre 2005, voire en 2010 ?
Je n'ai trouvé pour l'instant que ce document intéressant et complet de l'INSEE, qui analyse la cohorte de 1995. Or, depuis 1995, dieu sait que les choses ont déjà évolué (notamment la parution de la loi 2005 sur le handicap).

2. Le projet de réforme a été rédigé à partir de rapports commandés bien avant l'entrée en fonction de NVB, et même avant la présidence de Hollande. J'ai retrouvé, grâce au blog de Luigi, quels étaient ces rapports. J'aurais besoin de savoir qui a rédigé le projet de réforme soumis à NVB. J'aimerais même en retrouver le texte exact, de ce projet de réforme (pas ce qui est publié avec des jolis dessins sur le site gouvernemental, mais le texte qui a été soumis à NVB).

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par bernardo le Dim 7 Juin 2015 - 10:04

Je pense que tu pourrais t'adresser à des secrétaires généraux des syndicats de professeurs : ils ont sûrement une masse d'informations sur le sujet.

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Daphné le Dim 7 Juin 2015 - 10:25

Tu contactes Celeborn sur ce forum.
Tu vas sur le site du SNALC www.snalc.fr

Spoiler:
Sorry Celeborn mais je ne vois que toi alors que tu croules déjà sous le boulot Embarassed

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Dalva le Dim 7 Juin 2015 - 11:25

Merci Daphné et Guennec.
Oui, je voulais éviter de m'adresser à des personnes individuelles en particulier, pour ne pas peser sur leurs épaules. Mais je vais déjà me nourrir des sites de syndicat + de La vie moderne et du blog du lapin en retard.
J'espère que je vais réussir à pondre quelque chose très rapidement (aujourd'hui), au minimum un texte dans lequel il ne restera plus qu'à inclure les infos manquantes.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Daphné le Dim 7 Juin 2015 - 11:57

@Dalva a écrit:Merci Daphné et Guennec.
Oui, je voulais éviter de m'adresser à des personnes individuelles en particulier, pour ne pas peser sur leurs épaules. Mais je vais déjà me nourrir des sites de syndicat + de La vie moderne et du blog du lapin en retard.

Tu auras déjà pas mal d'éléments exploitables.

J'espère que je vais réussir à pondre quelque chose très rapidement (aujourd'hui), au minimum un texte dans lequel il ne restera plus qu'à inclure les infos manquantes.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par philbog le Lun 8 Juin 2015 - 2:36

censure efficace...

philbog
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Dalva le Lun 8 Juin 2015 - 8:08

Je suis désolée, philbog, je ne comprends pas ton intervention.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

101.000 décrocheurs

Message par Luigi_B le Lun 8 Juin 2015 - 8:30

@Dalva a écrit:Quelqu'un saurait-il me trouver les chiffres du décrochage concernant la cohorte d'élèves entrés en 6e en septembre 2005, voire en 2010 ?
Il n'y a pas 140.000 ou 150.000 décrocheurs comme il est répété partout, mais 101.000 décrocheurs par an pour la période 2010-2012 (en incluant 47.000 élèves ayant malgré tout le brevet). Ce nombre, si élevé soit-il, n'a jamais été aussi bas.



Source : DEPP, répertorié sur ce fil de discussion : http://www.laviemoderne.net/forum/cursus-et-examens/5949-le-decrochage-dans-le-secondaire?start=40#11943

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Luigi_B le Lun 8 Juin 2015 - 8:32

L'exagération sur les chiffres vise évidemment à servir de levier rhétorique pour la réforme.

Le vrai problème est en réalité le faible niveau de nombreux non-décrocheurs.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Dalva le Lun 8 Juin 2015 - 8:43

Merci beaucoup Luigi_B !
Je savais que les chiffres avancés n'étaient pas les bons, mais n'arrivais pas à en trouver de plus récents.
Les communicants jouent sur la confusion facile entre élèves décrocheurs (quittant le système scolaire sans être allés au bout de leur formation diplômante, y compris pour un diplôme de fin de secondaire), élèves sortants précoces tels que définis par le cadre européen (proportion des 18-24 ans sans diplôme de niveau CITE 3 ou supérieur et ne suivant pas une formation dans les 4 semaines précédant l'enquête).
Le nombre est nécessairement très différent !

J'ai découvert en voulant approfondir ces chiffres que le brevet des collèges français est considéré comme un diplôme de niveau CITE 2. A un an près (passé en seconde, donc), il était considéré comme CITE 3 (si je ne me trompe pas) et les chiffres basculent...

Luigi_B, je sais que tu connais le travail de Florence Lefresne, connais-tu cette étude de Cédric Afsa, sous-directeur des synthèses à la DEPP, et qui met à bas (malgré lui ?) bien des arguments à propos des décrocheurs et des sortants précoces ?
Etude "Qui décroche", in dossier "Le décrochage scolaire : un défi à relever plutôt qu'une fatalité", Éducation et formation, n°84, décembre 2013, pages 9-19
http://cache.media.education.gouv.fr/file/revue_84/52/9/DEPP_EetF_2013_84_decrochage_scolaire_294529.pdf

Cela ne résout en rien le problème du faible niveau des élèves, mais là n'était pas la question.

Je souhaite en effet, entre autres choses, répondre de façon documentée et sûre à cette phrase de Grard et Delahaye :
La moitié des décrocheurs ont un père ouvrier, 5 % un père cadre. 54 % des enfants en retard en troisième ont des parents non diplômés, 14 % ont des parents diplômés du supérieur. La France de l’échec scolaire est dans son immense majorité issue des catégories défavorisées.
Source http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/05/28/une-ecole-pensee-pour-la-reussite-de-tous-les-enfants_4642149_3232.html#ceWY7xOSGhVDe5rz.99

J'ai donc besoin des vrais chiffres des décrocheurs, mais aussi de la répartition des parents dans les CSP, etc.

On peut tout de suite faire remarquer que "père ouvrier" et "père cadre" est un abus de langage absolument terrifiant en 2015 (les enquêtes demandent quelle est la CSP du "chef de famille", qui ne se résume pas au père...).

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par bernardo le Lun 8 Juin 2015 - 9:13

Ce que vous écrivez est énorme : ce chiffre, qui n'a d'ailleurs cessé de varier dans les discours (d'abord 140 000 puis 150 puis 160 … pour finalement se stabiliser à 150, qui est plus rond) a servi d' "argument massu" à tous les défenseurs de la réforme. Et, comme on pouvait s'en douter sans savoir comment le prouver (or vous venez de le faire, merci !!!), il était faux. Quand je pense que NVB devant le Sénat a levé la main droite et a juré de dire la vérité, je tremble pour la démocratie.

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Al-qalam le Lun 8 Juin 2015 - 9:23

Le jeu sur les chiffres, même s'il relève de la malhonnêteté ou de l'ignorance, ne contredit pas le constat principal : 15% des élèves qui quittent le système sans diplôme ou avec seulement le brevet, c'est énorme.

La question des causes, elle, est plus complexe, et c'est là que les avis divergent.

Al-qalam
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par bernardo le Lun 8 Juin 2015 - 9:28

@Al-qalam a écrit:Le jeu sur les chiffres, même s'il relève de la malhonnêteté ou de l'ignorance, ne contredit pas le constat principal : 15% des élèves qui quittent le système sans diplôme ou avec seulement le brevet, c'est énorme.

La question des causes, elle, est plus complexe, et c'est là que les avis divergent.

Compte tenu du fait que tous les élèves vont au collège, y compris des élèves qui ne maîtrisent pas correctement les bases du français à la fin du CM2, je ne trouve pas ça si énorme. Cela signifie au moins que les professeurs au collège ne sont pas si incompétents qu'on le suggère.

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Dalva le Lun 8 Juin 2015 - 9:35

@Al-qalam a écrit:Le jeu sur les chiffres, même s'il relève de la malhonnêteté ou de l'ignorance, ne contredit pas le constat principal : 15% des élèves qui quittent le système sans diplôme ou avec seulement le brevet, c'est énorme.

La question des causes, elle, est plus complexe, et c'est là que les avis divergent.
Sauf que ce n'est pas 15 %, mais 11,9 % en France, pour une moyenne européenne de 12,5 %.
L'objectif européen (Stratégie de Lisbonne, programme "Education et formation 2020" datant de 2009) est de ne pas dépasser la barre des 10 %.
D'une part la France en est proche (ce qui ne signifie pas, d'ailleurs, que le niveau atteint par ces 88 % environ de "non sortants précoces" est satisfaisant...), d'autre part il est reconnu au niveau européen que passer sous la barre des 10 % est quasiment impossible - sauf à modifier les modes de calcul, comme le font certains pays.

Un élément me paraît essentiel :
en même temps que, au fil des années, le nombre de sortants précoces en France a drastiquement diminué, le nombre d'élèves entrants en 6e a augmenté, plus précisément le nombre d'élèves qui ne sont pas voués à parvenir jusqu'au brevet.

En effet, les premiers chiffres sur lesquels on travaille communément, en ce qui concerne les sortants précoces et les sortants sans diplômes, datent des cohortes des milieux des années 70.
Or, en 1975, c'est le début du collège unique, en 2005 c'est la loi sur le handicap (inclusion scolaire entre autres).
Mécaniquement, les chiffres concernant les sortants précoces auraient dû augmenter. Ils ont diminué.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Dalva le Lun 8 Juin 2015 - 10:00

A noter.
En Angleterre, on passe un examen de fin de formation initiale à 16 ans (équivalent 2nde), qui n'est pas au niveau de notre baccalauréat mais qui, étant donné le nombre d'années d'études, est au-dessus de notre brevet des collèges (il n'est pas question du contenu...).
En vertu de quoi, les élèves anglais qui sortent du système scolaire avec uniquement ce diplôme en poche ne sont pas considérés comme "sortants précoces".
Au contraire, les élèves français qui quittent le système scolaire avec uniquement le brevet des collèges en poche sont comptabilisés comme "sortants précoces".

Source : Florence Lefresne (DEPP) dans "Réduire les sorties précoces : un objectif central du programme « Éducation et formation 2020 »" in La France dans l'UE,
http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/FR-UE14_e_D4_education.pdf

Florence Lefresne a écrit: Si la définition européenne est clairement établie en référence à la CITE 2 ou CITE 3C court, il est possible que certains diplômes nationaux soient codés en CITE 3 alors même qu’ils n’auraient pas entièrement satisfait aux critères (notamment de durée) d’accomplissement d’un second cycle d’enseignement secondaire. De ce simple fait, la proportion de sortants précoces se trouve mécaniquement abaissée. Une organisation spécifique des cycles d’enseignement peut, par exemple, donner lieu à des marges d’interprétation de classement. Ainsi , au Royaume-Uni, les élèves entrent tôt dans l’enseignement primaire obligatoire (cinq ans au lieu de six ans). L’enseignement secondaire commence à l’âge de 11 ans par un premier cycle de trois ans, à l’issue duquel ils préparent, en deux ans, donc pour la plupart de l’âge de 14 à 16 ans, un examen appelé General certificate of secondary education (GCSE). Quinze à quarante matières sont proposées, en fonction de l’école ; la plupart des élèves en présentent neuf à douze à l'examen. Le premier cycle de l’enseignement secondaire est ainsi plus long que dans la plupart des autres pays européens. Si l’on raisonne en termes d’âge (16 ans), le GCSE équivaudrait à la fin de la seconde en France. Après le GCSE, les élèves ont le choix entre quitter l’école ou continuer d’étudier deux ans pour atteindre les A-levels équivalant au baccalauréat, ce qui correspond au second cycle de l’enseignement secondaire, plus court que dans les autres pays européens. Le Royaume-Uni classe les titulaires du GCSE qui ont validé leurs cinq matières obligatoires en CITE 3, ce qui bien entendu influence le niveau de sorties précoces.

NB : CITE = classification internationale type d’éducation, qui essaie de classifier tous les diplômes des différents systèmes éducatifs à des fins comparatives.
CITE 0 = pré-primaire (3 ans à entrée en primaire)
CITE 1 = primaire (âge d'accès 5 ou 6 ans, durée 6 ans)
CITE 2 = premier cycle de l'enseignement secondaire, durée minimale 3 ans
CITE 3 = second cycle de l'enseignement secondaire, durée minimale 2 ans

Il faut être titulaire d'un diplôme ou d'une qualification de niveau CITE 3 au moins pour ne pas être considéré comme sortant précoce.
L'organisation du système scolaire français fait que, par force, le DNB se trouve en CITE 2.
Avec l'organisation en cycles telle que choisie, ça ne s'améliorera pas, puisque maintenant la 6e sera comptabilisée dans le primaire, portant sa durée à 6 ans.
ALORS QUE notre système scolaire scolarise, contrairement à de nombreux pays, tous les enfants ou presque dès 3 ans, que l'école maternelle appartient à l'école primaire (elle n'est pas considérée en France comme du pré-primaire et j'en veux pour preuve qu'on lui donne des programmes y compris en termes de numération, lecture et écriture) et qu'il paraît je crois évident à tous que la grande section de maternelle pourrait être comptabilisée comme première année de primaire, puisque c'est bien au cours de cette année qu'on met en place les bases fondamentales à l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.

Le choix de nos dirigeants aurait pu être d'intégrer l'année de grande section à l'école élémentaire par le jeu des cycles.
Reste que le brevet des collèges est passé, pour le malheur de nos statistiques, une année trop tôt par nos élèves.

C'est un peu particulier, non, ce jeu des chiffres ?

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Luigi_B le Lun 8 Juin 2015 - 14:08

@Al-qalam a écrit:Le jeu sur les chiffres, même s'il relève de la malhonnêteté ou de l'ignorance, ne contredit pas le constat principal : 15% des élèves qui quittent le système sans diplôme ou avec seulement le brevet, c'est énorme.
Oui mais on ne peut pas accuser le collège d'être "dans l'impasse" (dixit Najat Vallaud-Belkacem) si 92% des élèves d'une génération obtiennent le brevet.

Ou alors il faut aller jusqu'au bout du raisonnement : le brevet est à ce point dévalorisé qu'il ne veut plus rien dire.

Par ailleurs, je le rappelle, cette proportion, si importante soit-elle, n'a jamais été aussi faible dans l'histoire de la République. Pourquoi donc le Ministère ne s'en félicite-t-il pas ? Twisted Evil

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

"Jeunes ayant quitté prématurément l'éducation et la formation - % (2013)"

Message par Luigi_B le Lun 8 Juin 2015 - 14:18

@Dalva a écrit:Sauf que ce n'est pas 15 %, mais 11,9 % en France, pour une moyenne européenne de 12,5 %.
L'objectif européen (Stratégie de Lisbonne, programme "Education et formation 2020" datant de 2009) est de ne pas dépasser la barre des 10 %.
D'une part la France en est proche (ce qui ne signifie pas, d'ailleurs, que le niveau atteint par ces 88 % environ de "non sortants précoces" est satisfaisant...), d'autre part il est reconnu au niveau européen que passer sous la barre des 10 % est quasiment impossible - sauf à modifier les modes de calcul, comme le font certains pays.

Il y a un autre indicateur utilisé récemment par "France stratégie" (avec une belle omission au passage et des erreurs plus graves encore) et dans lequel la France se distingue positivement : EuroStat, "Jeunes ayant quitté prématurément l'éducation et la formation - % (2013)"


  • Allemagne : 9,9%
    France : 9,7%
    Suède : 7,1%
    UE27 : 12%
    Royaume-Uni : 12,4%

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par philbog le Mar 9 Juin 2015 - 15:13

décrochage en 2012 france  11.6% espagne 24.9%  portugal 20.8% par contre finlande 8.9% suede 7.5% ( soit 35% de pourcentage de décrocheurs en moins que la france).
On trouve toujours pire et toujours mieux ailleurs mais en éducation que vaut il mieux regarder?

http://cache.media.education.gouv.fr/file/2013/49/9/DEPP-RERS-2013_266499.pdf

_________________
“Le féminisme a toujours avancé sur deux fronts : celui de la théorie et celui de la lutte.”

"Contrairement aux idées préconçues, l’anarchie n’est pas un déni de tout système, qui amènerait la société au désordre et au chaos; elle propose une vraie solution politique, construite sur la libre association des hommes, en dehors des États, toujours pourvoyeurs d’une autorité imposée."

Tout le monde savait que c'était impossible. Est arrivé un qui ne le savait pas et qui l'a fait !
Marcel Pagnol.

philbog
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Luigi_B le Mar 9 Juin 2015 - 15:55

topela

@philbog a écrit:décrochage en 2012 france  11.6% espagne 24.9%  portugal 20.8% par contre finlande 8.9% suede 7.5% ( soit 35% de pourcentage de décrocheurs en moins que la france).
On trouve toujours pire et toujours mieux ailleurs mais en éducation que vaut il mieux regarder?

http://cache.media.education.gouv.fr/file/2013/49/9/DEPP-RERS-2013_266499.pdf

Ce sont des chiffres de 2012. Les chiffres de 2014 ont changé...   Laughing

Jeunes ayant quitté prématurément l'éducation et la formation en 2014
France : 8,5%
Finlande : 9,5%
UE27 : 11,2%
Eurostat : http://ec.europa.eu/eurostat/tgm/table.do?tab=table&init=1&language=fr&pcode=tsdsc410&plugin=1

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par fabienne7564 le Mar 9 Juin 2015 - 15:58

@Luigi : j'adore ton humeur du jour yesyes

fabienne7564
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par bernardo le Mer 10 Juin 2015 - 14:20

encore des chiffres cités ici : https://www.contrepoints.org/2015/06/10/210471-reforme-du-college-on-bricole-sur-le-titanic

extrait : En effet, aujourd’hui, l’école ne fait progresser que « les élèves de première classe », soit environ la moitié des élèves (selon l’enquête PISA 2012), les autres étant condamnés à la noyade sociale, c’est-à-dire au chômage ou à la précarité car sortant du système sans bien maîtriser le français, et encore moins le reste des connaissances basiques. Le tout dans un « collège unique « pour que chaque citoyen reçoive la même instruction jusqu’à la 3ème » et que se réduisent ainsi les inégalités.

Les enquêtes ne cessent de souligner la baisse continue du niveau des élèves, avec par exemple la 25ème place dans le classement PISA 2012 en lecture et mathématiques. De plus, avec 130 milliards d’euros (7 % du PIB), notre pays dépense tous les ans pour l’éducation 30 milliards de plus que l’Allemagne, 16ème du classement Pisa , et 2.2 points de son PIB de plus que le Japon (4.8 % du PIB), qui se classe lui-même 7ème. Et cette baisse du niveau français se fait à inégalité croissante : l’origine sociale pèse plus que partout sur les destins scolaires. Or ce n’est pas un accident. « Il est inhérent à un système qui a globalement conservé la structure et l’organisation adaptées à la mission qui lui a été assignée à l’origine : trier et sélectionner »  (p.161 du rapport de Jean-Paul Delahaye, mai 2015).

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par archeboc le Mer 10 Juin 2015 - 15:05

l'auteur cité par guennec a écrit:Et cette baisse du niveau français se fait à inégalité croissante : l’origine sociale pèse plus que partout sur les destins scolaires. Or ce n’est pas un accident. « Il est inhérent à un système qui a globalement conservé la structure et l’organisation adaptées à la mission qui lui a été assignée à l’origine : trier et sélectionner »  (p.161 du rapport de Jean-Paul Delahaye, mai 2015).

On est ici en présence de l'argument qui s'est mis en place au sein des sciences de l'éducation au cours des dix années écoulées pour éviter de rendre compte du désastre éducatif : si la situation s’aggrave, c'est parce que l'on n'est pas allé assez loin dans l'unification du collège.

Delahaye, qui n'est pas une autorité scientifique mais un haut fonctionnaire de l'éducation, a sorti cet argument déjà en 2012. Je vous renvoie à l'article que j'ai rédigé pour laviemoderne (je vais finir par lasser à force de le citer).

Dans les faits, le système français a cessé de trier et de sélectionner depuis des dizaines d'années. Baisse importante du taux de redoublement, mélange des classes de germaniste sur au moins deux classes, suppression de l'allemand en LV1, suppression des examens d'appel au profit d'une commission toujours plus bienveillante, augmentation par circulaire des taux de diplomation, les exemples sont innombrables de l'intervention de la haute hiérarchie pour décréter le succès : la machine à trier ne trie plus que tout en haut de la structure : à bac+2 avec les concours des grandes écoles, et à bac+4 avec l'entrée en M2. En dessous, on laisse faire le tri naturel, par le découragement des élèves broyés entre des classes trop hétérogènes, des études trop longues pour eux, et des méthodes pédagogistes qui ont fait la preuve de leur nocivité.

On est ici face à un bel exemple de refus du réel, de même nature que celui qui, entre 1990 et 2005, ne voyait pas de baisse du niveau de l'école. De fait, c'est lorsque cet argument-ci est devenu intenable que celui-là a connu le succès éditorial. 2005, ce sont les émeutes des banlieues, avec attaque de bâtiments publics dont des écoles. Très vite aussi apparaît dans le débat sur l'école le classement PISA.


Dernière édition par archeboc le Jeu 11 Juin 2015 - 9:30, édité 2 fois

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par bernardo le Mer 10 Juin 2015 - 15:07

@archeboc a écrit:
guennec a écrit:Et cette baisse du niveau français se fait à inégalité croissante : l’origine sociale pèse plus que partout sur les destins scolaires. Or ce n’est pas un accident. « Il est inhérent à un système qui a globalement conservé la structure et l’organisation adaptées à la mission qui lui a été assignée à l’origine : trier et sélectionner »  (p.161 du rapport de Jean-Paul Delahaye, mai 2015).

On est ici en présence de l'argument qui s'est mis en place au sein des sciences de l'éducation au cours des années dix années écoulées pour éviter de rendre compte du désastre éducatif : si la situation s’aggrave, c'est parce que l'on n'est pas allé assez loin dans l'unification du collège.

Delahaye, qui n'est pas une autorité scientifique mais un haut fonctionnaire de l'éducation, a sorti cet argument déjà en 2012. Je vous renvoie à l'article que j'ai rédigé pour laviemoderne (je vais finir par lasser à force de le citer).

Dans les faits, le système français a cessé de trier et de sélectionner depuis des dizaines d'années. Baisse importante du taux de redoublement, mélange des classes de germaniste sur au moins deux classes, suppression de l'allemand en LV1, suppression des examens d'appel au profit d'une commission toujours plus bienveillante, augmentation par circulaire des taux de diplomation, les exemples sont innombrables de l'intervention de la haute hiérarchie pour décréter le succès : la machine à trier ne trie plus que tout en haut de la structure : à bac+2 avec les concours des grandes écoles, et à bac+4 avec l'entrée en M2. En dessous, on laisse faire le tri naturel, par le découragement des élèves broyés entre des classes trop hétérogènes, des études trop longues pour eux, et des méthodes pédagogistes qui ont fait la preuve de leur nocivité.

On est ici face à un bel exemple de refus du réel, de même nature que celui qui, entre 1990 et 2005, ne voyait pas de baisse du niveau de l'école. De fait, c'est lorsque cet argument-ci est devenu intenable que celui-là a connu le succès éditorial. 2005, ce sont les émeutes des banlieues, avec attaque de bâtiments publics dont des écoles. Très vite aussi apparaît dans le débat sur l'école le classement PISA.

Tu as écrit "guennec a écrit" … Mais ce n'est pas moi qui ai écrit ça !!! Very Happy Very Happy Very Happy

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'infos (sources, chiffres, liens) pour rédaction d'un topo synthétique (collège unique et réformes)

Message par Dalva le Mer 10 Juin 2015 - 15:17

C'est un rapport biaisé :
on impose le collège unique, donc de s'adresser en même temps à tout le monde. Donc, par extension, à peu près de la même façon et au même rythme, parce qu'on a beau faire, à 28 pendant 55 minutes dans une même classe, l'adaptation réelle, humaine, à chaque individu, est impossible et inexistante.
Or on compare ce système, qui ne trie ni ne sélectionne rien du tout contrairement à ce que prétend Delahaye*, d'un côté au système allemand, qui trie les élèves à l'issue du cycle primaire (tout le monde ne va pas au Gymnasium), de l'autre côté au Japon qui fonctionne sur un système de l'exigence - et qui donc, s'il ne trie pas à la sortie du cycle primaire, sélectionne à fond les manettes. Une source parmi d'autres, qui date de 2009 : http://www.cahiers-pedagogiques.com/L-ecole-japonaise-sans-stereotypes

* Delahaye affirme que l'organisation et la structure du collège actuel sont celles du collège d'antan, qui était destiné à trier et sélectionner.
Faux à deux égards : d'abord, il faudrait prouver qu'une structure peut être destinée à trier et sélectionner (et non les contenus...) et que, si c'est le cas, modifier la mission sans modifier la structure empêche la réalisation de la mission. Par ailleurs, l'organisation du système, et sa structure, ont été modifiées dans les faits.
Ensuite, si l'on parle du collège, le collège n'était pas destiné à trier et sélectionner, puisque le tri était fait à l'issue du cycle primaire. S'il faut donc pointer du doigt un système qui n'aurait pas été modifié structurellement pour éviter le tri et la sélection, c'est exclusivement du cycle primaire qu'il faut parler.


Dernière édition par Dalva le Mer 10 Juin 2015 - 15:18, édité 3 fois

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum