pour mobiliser un collège endormi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pour mobiliser un collège endormi...

Message par hypermnestre le Mar 9 Juin 2015 - 9:04

J'essaie de rassembler des informations sur ce qui se passe dans les collèges autour de mon établissement, et voilà que je reçois un message d'une collègue me disant qu'en gros, personne n'est vraiment au courant, que la plupart des enseignants pensent qu'ils ne seront pas concernés... Aucune réunion n'a été organisée. Je précise, mais vous l'aurez deviné, qu'il n'y a pas de représentant syndical dans ce collège. Apparemment aucune information n'a été affichée non plus... Bref, une poignée de grévistes le 19 mai, moins encore certainement ce jeudi.
Je lui propose de lui envoyer des éléments à afficher, elle est d'accord.
Que me conseillez-vous ?
J'aimerais des informations portant sur l'allemand, le latin-grec, mais aussi sur les autres disciplines et, si possible, des affiches émanant de différents syndicats.
Merci !
avatar
hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par John le Mar 9 Juin 2015 - 12:30

je reçois un message d'une collègue me disant qu'en gros, personne n'est vraiment au courant, que la plupart des enseignants pensent qu'ils ne seront pas concernés...
Sans rien juger sur le fond et sans commenter davantage, je pense que c'est une collègue lucide en l'état actuel des choses.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par Dinaaa le Mar 9 Juin 2015 - 12:57

Je suis exactement dans le même genre de collège : tout le monde s'en fout, j'ai entendu plusieurs fois "mais si on n'a pas de projet on fera pas d'EPI, épicétou", et j'ai des collègues qui demandent "c'est quoi le machin ? des EMI ? ETI ? EVI ?" (cherche encore, mon grand...)

Ah et puis il y a celui qu'on entend toujours partout et qui vient de proposer par mail collectif son premier projet d'EPI (auquel il a réfléchi tout seul comme un grand, hein, parce qu'imaginer des activités pour les collègues des autres matières, c'est mieux quand on leur en parle pas et qu'on les met devant le fait accompli...).

Je suis en rage. Quand je tente d'expliquer les réductions horaires et le but économique de la réforme, on me regarde avec une petite moue dubitative.
avatar
Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par tiptop77 le Mar 9 Juin 2015 - 13:01

Je vois très bien ce que tu veux dire Rolling Eyes

_________________
En mode stratégies de contournement et d'évitement. Aussi loin de la sdp bergerie que possible.
avatar
tiptop77
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 9 Juin 2015 - 13:08

Il y a deux semaines, un professeur de je-ne-sais-quoi de mon collège a déboulé en salle des professeurs, triomphal, en clamant qu'il tenait la preuve que le latin n'est pas menacé.

La preuve, c'était une phrase du décret qu'il ne lisait pas correctement, et qui l'autorisait à dire que, pour le latin, il y aurait une dotation horaire tout à fait spéciale, réservée, qui permettrait à tous les établissement de le maintenir sans avoir à sacrifier quoi que ce soit.

Je lui ai expliqué l'affaire, grammaire l'appui, mais non, rien à faire, j'étais de mauvaise foi.

"Profession intellectuelle."
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par Asha Kraken le Mar 9 Juin 2015 - 19:26

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Il y a deux semaines, un professeur de je-ne-sais-quoi de mon collège a déboulé en salle des professeurs, triomphal, en clamant qu'il tenait la preuve que le latin n'est pas menacé.

La preuve, c'était une phrase du décret qu'il ne lisait pas correctement, et qui l'autorisait à dire que, pour le latin, il y aurait une dotation horaire tout à fait spéciale, réservée, qui permettrait à tous les établissement de le maintenir sans avoir à sacrifier quoi que ce soit.

Je lui ai expliqué l'affaire, grammaire l'appui, mais non, rien à faire, j'étais de mauvaise foi.

"Profession intellectuelle."

Ah c'est sûr que le décret, pour bosser sur l'implicite et les modalisateurs, c'est Broadway ! Rolling Eyes

Sinon, nous on est mous du genou surtout parce que personne n'est foutu de se mettre d'accord sur la forme que prendrait une action commune (même sur l'info aux parents).Wouh, ça sent le petit couteau à huîtres entre les dents tout ça. cafe
avatar
Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par archeboc le Mar 9 Juin 2015 - 20:34


@John a écrit:
je reçois un message d'une collègue me disant qu'en gros, personne n'est vraiment au courant, que la plupart des enseignants pensent qu'ils ne seront pas concernés...
Sans rien juger sur le fond et sans commenter davantage, je pense que c'est une collègue lucide en l'état actuel des choses.

C'est une confidence ? Un pronostic ? du teasing ?


_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3

archeboc
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par Roumégueur Ier le Mar 9 Juin 2015 - 20:38

@hypermnestre a écrit:J'essaie de rassembler des informations sur ce qui se passe dans les collèges autour de mon établissement, et voilà que je reçois un message d'une collègue me disant qu'en gros, personne n'est vraiment au courant, que la plupart des enseignants pensent qu'ils ne seront pas concernés... Aucune réunion n'a été organisée. Je précise, mais vous l'aurez deviné, qu'il n'y a pas de représentant syndical dans ce collège. Apparemment aucune information n'a été affichée non plus... Bref, une poignée de grévistes le 19 mai, moins encore certainement ce jeudi.
Je lui propose de lui envoyer des éléments à afficher, elle est d'accord.
Que me conseillez-vous ?
J'aimerais des informations portant sur l'allemand, le latin-grec, mais aussi sur les autres disciplines et, si possible, des affiches émanant de différents syndicats.
Merci !

Un collègue qui était dans la même situation a fait une demande d'heure d'information syndicale et a contacté un syndicat qui a envoyé plusieurs enseignants expliquer en détail les joyeusetés de cette réforme. Lui-même a été étonné du nombre de professeurs présents à l'HIS (ce devait être la première du genre!) et tout le monde a bien compris de quoi il en retournait. Et voilà comment un établissement endormi, indolent, devient davantage mobilisé et conscient.
avatar
Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par Ismyrr le Mer 10 Juin 2015 - 8:34

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Il y a deux semaines, un professeur de je-ne-sais-quoi de mon collège a déboulé en salle des professeurs, triomphal, en clamant qu'il tenait la preuve que le latin n'est pas menacé.

La preuve, c'était une phrase du décret qu'il ne lisait pas correctement, et qui l'autorisait à dire que, pour le latin, il y aurait une dotation horaire tout à fait spéciale, réservée, qui permettrait à tous les établissement de le maintenir sans avoir à sacrifier quoi que ce soit.

Je lui ai expliqué l'affaire, grammaire l'appui, mais non, rien à faire, j'étais de mauvaise foi.

"Profession intellectuelle."

Hier en conseil de classe, mon CDE m'a conseillé de ne plus lire la presse syndicale et m'a soutenu mordicus la même chose. A la question d'un parent dont je lui faisais part, qui voulait savoir si sa fille, choisissant latin en 5è l'en prochain, pourrait le continuer en 2016, il a répondu : "bien sûr que oui, puisqu'il y aura 1h-2h-2h !! Et puis de toutes façon, elle (NVB) va installer la réforme en faisant N+1, N+2 etc... "
Il a même ajouté qu'on pouvait expliquer aux futurs parents de 6è que leurs enfants feraient EPI LCA en 6è, alors que je disais que les EPI, c'était pour le cycle 4...
je lui ai donc conseillé de lire davantage la presse syndicale et d'abandonner la propagande officielle. (étrange, il est délégué syndical des CDE...)

Y-a-t-il une certitude que ceux qui ont commencé euro / bilangue/ latin / toussa pourraient continuer en 2016 ?
avatar
Ismyrr
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par BrindIf le Mer 10 Juin 2015 - 9:41

Mari-aime a écrit:Y-a-t-il une certitude que ceux qui ont commencé euro / bilangue/ latin / toussa pourraient continuer en 2016 ?
"La nouvelle organisation du collège entre en vigueur, pour tous les niveaux d’enseignement, à compter de la rentrée scolaire 2016."
avatar
BrindIf
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par Oudemia le Mer 10 Juin 2015 - 9:50

Hypermnestre, tu as cette page sur le site du SNALC

http://www.snalc.fr/national/article/1470/

choisis les fiches à mettre au mur.

Et aussi bien sûr reformeducollège, plus long à lire et assimiler, à mettre en lien partout.
avatar
Oudemia
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par Ismyrr le Mer 10 Juin 2015 - 11:09

@BrindIf a écrit:
Mari-aime a écrit:Y-a-t-il une certitude que ceux qui ont commencé euro / bilangue/ latin / toussa pourraient continuer en 2016 ?
"La nouvelle organisation du collège entre en vigueur, pour tous les niveaux d’enseignement, à compter de la rentrée scolaire 2016."

Merci BrIndif. C'est donc bien ce que j'ai répondu. Donc au mieux, mes 2 CDE sont des menteurs, au pire, ils ne sont pas informés. Ou l'inverse.
avatar
Ismyrr
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par Osmie le Mer 10 Juin 2015 - 11:21

@Roumégueur Ier a écrit:
@hypermnestre a écrit:J'essaie de rassembler des informations sur ce qui se passe dans les collèges autour de mon établissement, et voilà que je reçois un message d'une collègue me disant qu'en gros, personne n'est vraiment au courant, que la plupart des enseignants pensent qu'ils ne seront pas concernés... Aucune réunion n'a été organisée. Je précise, mais vous l'aurez deviné, qu'il n'y a pas de représentant syndical dans ce collège. Apparemment aucune information n'a été affichée non plus... Bref, une poignée de grévistes le 19 mai, moins encore certainement ce jeudi.
Je lui propose de lui envoyer des éléments à afficher, elle est d'accord.
Que me conseillez-vous ?
J'aimerais des informations portant sur l'allemand, le latin-grec, mais aussi sur les autres disciplines et, si possible, des affiches émanant de différents syndicats.
Merci !

Un collègue qui était dans la même situation a fait une demande d'heure d'information syndicale et a contacté un syndicat qui a envoyé plusieurs enseignants expliquer en détail les joyeusetés de cette réforme. Lui-même a été étonné du nombre de professeurs présents à l'HIS (ce devait être la première du genre!) et tout le monde a bien compris de quoi il en retournait. Et voilà comment un établissement endormi, indolent, devient davantage mobilisé et conscient.

+1. Dans les collèges" mous", n'hésitez pas à contacter les militants qui viendront animer des heures syndicales chez vous ; on se déplace partout au SNES (dans d'autres syndicats aussi je pense) pour faire les heures d'info, mais il faut nous inviter, on ne peut pas débarquer comme ça.
avatar
Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 10 Juin 2015 - 12:47

Mari-aime a écrit:je lui ai donc conseillé de lire davantage la presse syndicale et d'abandonner la propagande officielle. (étrange, il est délégué syndical des CDE...)

Qu'il lise le décret surtout ! Et nous autres professeurs de français serons là pour vérifier sa compréhension. Smile
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: pour mobiliser un collège endormi...

Message par Daphné le Mer 10 Juin 2015 - 18:06

Mari-aime a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Il y a deux semaines, un professeur de je-ne-sais-quoi de mon collège a déboulé en salle des professeurs, triomphal, en clamant qu'il tenait la preuve que le latin n'est pas menacé.

La preuve, c'était une phrase du décret qu'il ne lisait pas correctement, et qui l'autorisait à dire que, pour le latin, il y aurait une dotation horaire tout à fait spéciale, réservée, qui permettrait à tous les établissement de le maintenir sans avoir à sacrifier quoi que ce soit.

Je lui ai expliqué l'affaire, grammaire l'appui, mais non, rien à faire, j'étais de mauvaise foi.

"Profession intellectuelle."

Hier en conseil de classe, mon CDE m'a conseillé de ne plus lire la presse syndicale et m'a soutenu mordicus la même chose. A la question d'un parent dont je lui faisais part, qui voulait savoir si sa fille, choisissant latin en 5è l'en prochain, pourrait le continuer en 2016, il a répondu : "bien sûr que oui, puisqu'il y aura 1h-2h-2h !! Et puis de toutes façon, elle  (NVB) va installer la réforme en faisant N+1,  N+2 etc... "
Il a même ajouté qu'on pouvait expliquer aux futurs parents de 6è que leurs enfants feraient EPI LCA en 6è, alors que je disais que les EPI, c'était pour le cycle 4...
je lui ai donc conseillé de lire davantage la presse syndicale et d'abandonner la propagande officielle. (étrange, il est délégué syndical des CDE...)


yesyes yesyes

Il est à l'UNSA ? C'est eux qui ont le plus important syndicat de CDE.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum