Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Provence
Enchanteur

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Provence le Lun 22 Oct 2012 - 23:23
@virgieb a écrit:Provence a trouvé Smile

Tu as le droit de citer des marques. Wink
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Thalia de G le Mar 23 Oct 2012 - 4:27
@virgieb a écrit:Provence a trouvé Smile
Au temps pour moi. Embarassed Razz

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
virgieb
Niveau 3

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par virgieb le Mar 23 Oct 2012 - 7:44
Je pensais que non héhé je le saurai désormais
avatar
céliacheynel
Niveau 2

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par céliacheynel le Mar 23 Oct 2012 - 19:21
@Rikki a écrit:
@Eloah a écrit:
@Thalia de G a écrit:

Un exemple pour bien faire comprendre que je sais que les dyspraxiques ne sont pas voués à l'échec. Mon collègue d'HG l'est. Il a été "rééduqué" et il est passé par la prépa.

Que veux-tu dire par "rééduqué" ? A ma connaissance, on peut aider le dyspraxique à trouver des stratégies pour contourner son handicap (un ex tout bête : ne pas porter de chaussures à lacets puisqu'il ne peut pas les nouer) mais comment réduire son handicap (autre ex simple : un dyspraxique n'a pas d'équilibre, je ne pensais pas que ça pouvait se "guérir") ? 😕

Si, bien sûr, on peut rééduquer bien des dyspraxies, je ne suis pas spécialiste de la question, mais je sais que les ergothérapeutes et les psychomotriciens arrivent à faire des choses vraiment formidables.

On peut tout à fait aider un enfant dyspraxique à progresser dans son écriture. J'ai suivi une enfant (Aurore, là : http://www.reeducation-ecriture.com/reeducation_en_ecriture/Resultats.html ) dyspraxique sévère dont l'écriture a nettement évoluée au cours de l'année. Comme le dit Rikki, une réapprentissage de l'écriture, en suivant une méthode logique et adaptée au handicap peut parfois faire des merveilles...

_________________
www.reeducation-ecriture.com
Fabre de Morlhon
Je viens de m'inscrire !

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Fabre de Morlhon le Sam 27 Oct 2012 - 13:55
Bonjour,

J'ai créé des cahiers pour aider les enfants dyspraxiques dans leur apprentissage de l'écriture (cahiers d'exercices ou cahiers vierges avec des lignes colorées). Mes cahiers sont déjà utilisés dans plusieurs écoles.
Si cela vous intéresse, ils sont disponibles sur serpodile.com.
J'écris aussi un blog où j'écris des articles sur la dyspraxie : blog.serpodile.com

Bon week-end

Elisabeth
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Gryphe le Sam 27 Oct 2012 - 14:04
Merci pour le lien.
Pour les adultes dyspraxiques, vous avez des idées ? Ça m'intéresse. Very Happy

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint. Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2017
Fabre de Morlhon
Je viens de m'inscrire !

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Fabre de Morlhon le Sam 27 Oct 2012 - 14:09
Quel type de liens cherchez vous : scolarité, vie quotidienne, diagnostique ... ?
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Gryphe le Sam 27 Oct 2012 - 14:27
@Fabre de Morlhon a écrit:Quel type de liens cherchez vous : scolarité, vie quotidienne, diagnostique ... ?
Eh bien, quelque chose comme "vie quotidienne et dyspraxie" lorsqu'on est adulte. "Diagnostic", pourquoi pas.
Personnellement, je contourne le problème. Voiture ? Vendue ! Cuisine ? Je n'en fais pas. Bricolage et sport ? Non plus. Ça règle les 3/4 du problème, mais sait-on jamais que je trouve des choses pour me simplifier la vie... Very Happy

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint. Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2017
Fabre de Morlhon
Je viens de m'inscrire !

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Fabre de Morlhon le Sam 27 Oct 2012 - 14:44
Pour les diagnostiques, j'ai des adresses sur Paris et dans le 92 que je vous fais passé en MP. Pour les sites pour adultes, je me renseigne auprès de DFD (Dyspraxies France Dys) où je sais qu'il y a des adultes dyspraxiques.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Thalia de G le Sam 27 Oct 2012 - 16:53
@Fabre de Morlhon a écrit:Bonjour,

J'ai créé des cahiers pour aider les enfants dyspraxiques dans leur apprentissage de l'écriture (cahiers d'exercices ou cahiers vierges avec des lignes colorées). Mes cahiers sont déjà utilisés dans plusieurs écoles.
Si cela vous intéresse, ils sont disponibles sur serpodile.com.
J'écris aussi un blog où j'écris des articles sur la dyspraxie : blog.serpodile.com

Bon week-end

Elisabeth
Pour un élève de 6e qui connaît l'alphabet, quel cahier recommanderiez-vous ?

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Fabre de Morlhon
Je viens de m'inscrire !

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Fabre de Morlhon le Sam 27 Oct 2012 - 19:01
Bonjour,

Je fais des cahiers "vierges" avec des lignes colorés qui aident les enfants dyspraxiques à s'orienter dans la feuille (cahiers à couverture orange). Je fais 4 interlignes différents 7 mm, 5 mm, 3 mm et 2 mm (lignes séyès). Ces cahiers peuvent servir en classe et à la maison comme un cahier ordinaire.
Je pense que pour un enfant de 6ème l'interligne 2 mm ou 3 mm peut très bien convenir.

Elisabeth

serpodile.com
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Thalia de G le Dim 28 Oct 2012 - 4:08
Merci. Je le recommanderai à la maman.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Ajupouet le Dim 28 Oct 2012 - 6:48
Je vais donner mon avis sur la question des lignages
J'ai testé les lignages couleur ( avec la terre, le ciel, l'herbe...)
Et? J'ai laissé tombé, probablement définitivement.
Avec ces lignages, les dyspraxiques ( et les autres ) verbalisent, c'est à dire qu'ils pensent et décrivent leurs gestes ( je monte jusqu'au ciel, je descend jusque à la terre)
Ils peuvent écrire ( bien former leurs lettres), ce lignage peut les aider pour ça, mais ils n'ont alors plus accès au sens de ce qu'ils écrivent tout concentrés qu'ils sont sur leur geste. Leur écriture reste désespérément lente et coûteuse, et par la même inefficace en classe.
Au cabinet, j'utilise temporairement un lignage avec des zones colorées qui les aide à mieux voir le lignage, mais je n'ai pas recours à la verbalisation, surtout pas avec un dyspraxique. C'est justement de ça qu'il faut s'affranchir pour qu'un dyspraxique puisse écrire vite et bien.
Voici le lien vers ces lignages
http://www.sos-ecriture.fr/2012/09/lignages-decriture-agrandis.html

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Rikki le Dim 28 Oct 2012 - 10:00
Je rejoins Ajupouet — mais c'est logique, nous avons choisi la même formation — sur la question de la verbalisation.

La méthode que nous avons apprise et adoptée permet non de verbaliser un tracé (je monte, je tourne, je descends...) mais de nommer (j'écris un l). Bien sûr, il faut passer par des étapes préalables, surtout pour les élèves dyspraxiques, pour leur permettre de savoir faire tourner leurs doigts, et pour leur permettre de connaître les tracés de toutes les lettres. Mais je pense que le résultat obtenu est beaucoup plus durable, car l'enfant ne reste pas "engoncé" dans la verbalisation du geste ("là, je monte, là, je fais une canne...") mais a le cerveau disponible pour penser à ce qu'il écrit.

C'est valable à tous niveaux : j'ai reçu avant-hier un jeune homme, brillant étudiant à Dauphine, à l'orthographe et l'expression écrite absolument impeccables (nous avions échangé par mél au préalable), qui souffre de dysgraphie sévère depuis quelques années. Il prend tous ses cours à l'ordinateur, sans problème particulier, mais est obligé de noter à la main un cours qui comprend une importante partie mathématique, car les formules sont impossibles à noter rapidement sur Word.

Eh bien, ce garçon a maintenant des difficultés avec ce cours, car il est tellement concentré sur l'effort que doit accomplir sa main pour écrire, qu'il en perd totalement le sens du cours qu'il est en train de noter !


_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Nasopi le Dim 28 Oct 2012 - 12:02
Pour les formules mathématiques, il ne faut surtout pas prendre word ; il faut prendre latex. Avec un peu d'entraînement, ce sera beaucoup plus rapide (dixit mon mari, mathématicien).

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Rikki le Dim 28 Oct 2012 - 12:30
Je sais bien. Mais la question n'est pas là.

C'était juste pour expliquer pourquoi il écrit ce cours-là à la main, et quel est le problème qui en découle. De toute manière, les examens doivent être écrits à la main, donc il est indispensable de rééduquer son écriture s'il veut les réussir ! C'est même une urgence !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Thalia de G le Dim 28 Oct 2012 - 14:14
@Rikki a écrit:Je sais bien. Mais la question n'est pas là.

C'était juste pour expliquer pourquoi il écrit ce cours-là à la main, et quel est le problème qui en découle. De toute manière, les examens doivent être écrits à la main, donc il est indispensable de rééduquer son écriture s'il veut les réussir ! C'est même une urgence !
Pas forcément. Nous avons tous les ans au moins un scripteur réquisitionné.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Rikki le Dim 28 Oct 2012 - 14:21
@Thalia de G a écrit:
@Rikki a écrit:Je sais bien. Mais la question n'est pas là.

C'était juste pour expliquer pourquoi il écrit ce cours-là à la main, et quel est le problème qui en découle. De toute manière, les examens doivent être écrits à la main, donc il est indispensable de rééduquer son écriture s'il veut les réussir ! C'est même une urgence !
Pas forcément. Nous avons tous les ans au moins un scripteur réquisitionné.

Dans le cadre d'une reconnaissance de handicap, bien sûr.

La question est de savoir ce qui est le plus coûteux — et je ne parle pas forcément au sens financier : basculer du côté du handicap ou faire une rééducation qui demande des exercices quotidiens ?

Les gens que je vois ont tendance à penser que la deuxième solution leur est plus bénéfique... mais je suppose que les autres, je ne les vois pas, c'est logique ! En tout cas, la maman du collégien que je suis depuis un mois et dont la prof principale a dit "Finalement, il fait tellement de progrès qu'on va peut-être surseoir à la signature du PAI", elle était ravie.

Quoi qu'on en dise, se retrouver étiqueté "handicapé", ce n'est ni simple, ni facile à vivre.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
bluebizine
Niveau 1

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par bluebizine le Dim 28 Oct 2012 - 16:43
@Rikki a écrit:Je rejoins Ajupouet — mais c'est logique, nous avons choisi la même formation — sur la question de la verbalisation.

La méthode que nous avons apprise et adoptée permet non de verbaliser un tracé (je monte, je tourne, je descends...) mais de nommer (j'écris un l). Bien sûr, il faut passer par des étapes préalables, surtout pour les élèves dyspraxiques, pour leur permettre de savoir faire tourner leurs doigts, et pour leur permettre de connaître les tracés de toutes les lettres. Mais je pense que le résultat obtenu est beaucoup plus durable, car l'enfant ne reste pas "engoncé" dans la verbalisation du geste ("là, je monte, là, je fais une canne...") mais a le cerveau disponible pour penser à ce qu'il écrit.

C'est valable à tous niveaux : j'ai reçu avant-hier un jeune homme, brillant étudiant à Dauphine, à l'orthographe et l'expression écrite absolument impeccables (nous avions échangé par mél au préalable), qui souffre de dysgraphie sévère depuis quelques années. Il prend tous ses cours à l'ordinateur, sans problème particulier, mais est obligé de noter à la main un cours qui comprend une importante partie mathématique, car les formules sont impossibles à noter rapidement sur Word.

Eh bien, ce garçon a maintenant des difficultés avec ce cours, car il est tellement concentré sur l'effort que doit accomplir sa main pour écrire, qu'il en perd totalement le sens du cours qu'il est en train de noter !

http://www.dmaths.org/, c'est un logiciel très adapté
Tazon
Niveau 9

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Tazon le Dim 28 Oct 2012 - 18:19
@Nasopi a écrit:Pour les formules mathématiques, il ne faut surtout pas prendre word ; il faut prendre latex. Avec un peu d'entraînement, ce sera beaucoup plus rapide (dixit mon mari, mathématicien).

A mon avis, ce n'est pas facile du tout. Il faut un long apprentissage, qui ne vaut pas le coup juste pour écrire quelques formules. Si c'était si facile, tous les profs de maths l'utiliseraient, parce que c'est drôlement embêtant de taper ses formules en dehors de son texte, et les textes en latex sont si joliment présentés.

L'éditeur d'équation d'open office ou libre office n'est pas mal( c'est pareil que Dmaths d'ailleurs)
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Rikki le Dim 28 Oct 2012 - 21:32
Je continue à persister et à signer : le but n'est pas de trouver une béquille adaptée, mais d'apprendre à marcher sans.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Sugnet
Niveau 9

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Sugnet le Lun 29 Oct 2012 - 0:26
Je crois que dans le domaine cela dépend vraiment des cas.

Evidemment je fais toujours le plus possible pour que l'enfant (l'ado dans mon cas) puisse au mieux possible effectuer un maximum de tâches de manière autonome, mais l'année dernière je me suis battue pour un jeune dyspraxique à qui il est extrêmement couteux (cognition, temps, fatigue) d'écrire, même juste trois ou quatre mots dans l'heure. Il le faisait pour me faire plaisir...

Mais c'était surtout extrêmement couteux pour lui en terme de dignité. Quand ton écriture à 15 ans peut se comparer à celle d'un gosse de début de C.P. c'est tout simplement pas possible. Personne ne mérite ça.

Alors je me suis battue: MDPH...Et il a été convenu qu'il aie un ordinateur, mais pas d'AVS (trop vieux, et comme disait la mère, pas la peine de mettre de l'argent là dedans, il apprendra bien à se servir de l'ordi, va)

En attendant qu'il reçoive l'ordi, j'ai amené un vieux à moi pour qu'il puisse commencer à s'habituer à l'ordi dans la situation de prendre des notes, ou de rédiger, de dessiner, faire des tableaux...en même temps que tout le monde. Il n'a reçu son ordi qu'à la fin de l'année scolaire donc heureusement...Mes collègues n'étaient pas tous franchement enthousiastes à l'idée d'avoir un gamin avec un ordi. "moi je le ferai écrire". Un jour j'ai explosé "s'il avait deux jambes en moins vous lui demanderiez de courir?". Les autres sont plutôt contents (passé le stade de la jalousie du chouette ordi), car souvent il copie, fait même des trucs super propres il a passé son été à s'entraîner...Du coup il arrive que j'imprime pour tout le monde. Et c'est pratique quand un copain est malade.

Dès qu'il le peut, de lui même il se passe de l'ordi (maths...). J'ai eu des jeunes dyslexiques qui ont réussi à progresser sans outil, sans rien. Une fille dyspraxique qui réussissait aussi à se débrouiller sans ordi. Mais depuis que je suis dans ce département, quand j'ai un gamin avec ce genre de troubles, je demande à la toubib scolaire, et aux orthophonistes ou autres rééducateurs qui prennent en charge le jeune. Ils m'éclairent bien et n'exagèrent pas le trait alors si on me dit qu'il faut un ordi ou un AVS j'écoute. Si ce n'est pas absolument nécessaire, les personnes préfèrent qu'on pousse à rentrer dans le moule.

Les étiquettes c'est quand même pas l'idéal.


Dernière édition par Sugnet le Lun 29 Oct 2012 - 0:31, édité 1 fois (Raison : fautes, pis y'en a p'têt'encore, hélas!)

_________________
" Le silence est comme une note suspendue qui permet de mieux entendre celle qui précède et celle qui suit. Ecole du respect, il prépare la qualité de notre présence à l'autre et la qualité de la rencontre..." Michel Hubault
avatar
Sugnet
Niveau 9

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Sugnet le Lun 29 Oct 2012 - 0:55
@céliacheynel a écrit:

On peut tout à fait aider un enfant dyspraxique à progresser dans son écriture. J'ai suivi une enfant (Aurore, là : http://www.reeducation-ecriture.com/reeducation_en_ecriture/Resultats.html ) dyspraxique sévère dont l'écriture a nettement évoluée au cours de l'année. Comme le dit Rikki, une réapprentissage de l'écriture, en suivant une méthode logique et adaptée au handicap peut parfois faire des merveilles...

Dans mon message précédent je parlais bien évidemment d'un gamin chez qui on avait durant toute la primaire, "tout" tenté, même la graphothérapie..Enfin au bout d'un moment faut arrêter l'écharnement, les kilomètres...S'il n'y a pas de résultats c'est terrible pour les gamins.
Il est évident que si quelques séances chez un psychologue couplées avec de la rééducation en écriture portent leur fruits à vie, c'est à mon sens préférable (c'est ce que je souhaiterais à ma fille et à mes jeunes.)
Cei dit des fois il suffit d'une dizaine de séances chez un ortoptiste pour améliorer l'écriture, comme quoi établir un diagnostique comme ça, pas facile et chaque cas aura des solutions différentes. Même ne pas pouvoir écrire à la main.


Dernière édition par Sugnet le Lun 29 Oct 2012 - 0:58, édité 1 fois (Raison : décidément, même en me relisant: ce soir c'est la cata...)

_________________
" Le silence est comme une note suspendue qui permet de mieux entendre celle qui précède et celle qui suit. Ecole du respect, il prépare la qualité de notre présence à l'autre et la qualité de la rencontre..." Michel Hubault
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Rikki le Lun 29 Oct 2012 - 8:15
Je suis d'accord, Sugnet.

C'est pour cela qu'on ne propose pas de rééducations longues en écriture.

S'il y a des cas où ça ne marche pas, mieux vaut jeter l'éponge que s'acharner. Je n'ai pas encore eu le cas, mais ça viendra peut-être ! Il y a un moment où on atteint la limite.

C'est comme dans l'apprentissage de la lecture : j'ai un ancien élève qui a réussi vaille que vaille à apprendre à déchiffrer, mais ça ne suit pas bien à l'intérieur, et il rame terriblement en CE1. Parfois, on atteint la limite. Mais je me demande toujours si j'aurais pu tenter une autre approche, faire mieux, différemment, refaire... ça me préoccupe beaucoup.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par doublecasquette le Lun 29 Oct 2012 - 8:22
@Rikki a écrit:Je suis d'accord, Sugnet.

C'est pour cela qu'on ne propose pas de rééducations longues en écriture.

S'il y a des cas où ça ne marche pas, mieux vaut jeter l'éponge que s'acharner. Je n'ai pas encore eu le cas, mais ça viendra peut-être ! Il y a un moment où on atteint la limite.

C'est comme dans l'apprentissage de la lecture : j'ai un ancien élève qui a réussi vaille que vaille à apprendre à déchiffrer, mais ça ne suit pas bien à l'intérieur, et il rame terriblement en CE1. Parfois, on atteint la limite. Mais je me demande toujours si j'aurais pu tenter une autre approche, faire mieux, différemment, refaire... ça me préoccupe beaucoup.

Pour des enfants comme celui-là, je me demande toujours si, par hasard, un an de plus, ça n'aurait pas été aussi un peu plus de maturité, un peu moins de peine, une plus grande aisance qui aurait permis que l'école soit moins difficile...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
Tate
Niveau 6

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Tate le Lun 29 Oct 2012 - 9:37
Basm' a écrit:J'ai fait mon mémoire IUFM sur la dyslexie ; j'ai lu pas mal de bouquins, me suis documentée, ai essayé de trouver des réponses.

Mais je suis blasée par toutes les personnes qui utilisent la dyslexie comme prétexte pour le manque de travail ou pour les lacunes en orthographe... Et j'en étais arrivée à dire dans mon mémoire que cette maladie était une "mode" !

Ce qu'a confirmé ma directrice de mémoire !

Tout à fait d'accord.J'ai un élève qui ne fournit pas le moindre effort car la dyslexie l'empêcherait même de participer en cours.... furieux
Contenu sponsorisé

Re: Dans la famille des Dys, je demande Dysphasie, Dyslexie, Dyscalculie, Dysorthographie, Dysgraphie et Dyspraxie

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum