Réforme du collège : le projet de circulaire

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Laepixia le Sam 13 Juin 2015 - 13:14

Comment communiquer sur les marges ?

Exemple dans notre tract pour les parents :

LA REFORME NE PERMETTRA UN TRAVAIL EN PETITS GROUPES QUE SUR QUELQUES HEURES !
Pour assurer tous les enseignements en petits groupes annoncés par le Ministère et nécessaires aux contenus et pratiques pédagogiques imposés par cette réforme, le Ministère dégage une marge horaire de 2h45 en 2016 et de 3h en 2017 par classe.
La répartition de cette marge horaire se décidera en Conseil Pédagogique et ne couvrira pas tous les besoins.
Exemple : en 2017, le Conseil Pédagogique décide de consacrer une partie de cette marge aux SVT, sciences physiques et chimiques et à la technologie en classe de 5ème. Cela prendra 1,5h sur la marge. Il décide ensuite de consacrer l’autre 1,5h aux langues. Il ne restera donc plus d’heures pour les EPI et l’AP qui s’effectueront en classe entière.

Laepixia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Ilse le Sam 13 Juin 2015 - 13:15

@Laepixia a écrit:Comment communiquer sur les marges ?

Exemple dans notre tract pour les parents :

LA REFORME NE PERMETTRA UN TRAVAIL EN PETITS GROUPES QUE SUR QUELQUES HEURES !
Pour assurer tous les enseignements en petits groupes annoncés par le Ministère et nécessaires aux contenus et pratiques pédagogiques imposés par cette réforme, le Ministère dégage une marge horaire de 2h45 en 2016 et de 3h en 2017 par classe.
La répartition de cette marge horaire se décidera en Conseil Pédagogique et ne couvrira pas tous les besoins.
Exemple : en 2017, le Conseil Pédagogique décide de consacrer une partie de cette marge aux SVT, sciences physiques et chimiques et à la technologie en classe de 5ème. Cela prendra 1,5h sur la marge. Il décide ensuite de consacrer l’autre 1,5h aux langues. Il ne restera donc plus d’heures pour les EPI et l’AP qui s’effectueront en classe entière.

et tu oublies : pour l'enseognemnt de complément de latin !! Si on prend pour cela 1h en 5ème et 2h en 4ème...

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Laepixia le Sam 13 Juin 2015 - 13:15

@Ilse a écrit:Dans mon collège, le CDE et le CA se font une priorité de faire des groupes en sciences et techno. Et bien sûr, rien ailleurs (classes de 28 ou 29 élèves...)

Je peux venir dans ton collège ? Smile

Laepixia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Laepixia le Sam 13 Juin 2015 - 13:16

On a une autre partie sur le latin dans notre tract.

Laepixia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Thalia de G le Sam 13 Juin 2015 - 14:04

@Ilse a écrit:Dans mon collège, le CDE et le CA se font une priorité de faire des groupes en sciences et techno. Et bien sûr, rien ailleurs (classes de 28 ou 29 élèves...)
Non mais tu rigoles ? Question d'une ironie amère. Comme si faire rédiger nos élèves ne relevait pas d'une discipline expérimentale.
mp

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par fracflo le Sam 13 Juin 2015 - 14:19

Et comme d'habitude, on discute sur un projet de projet...
Pour ma part, je préfère préparer mes cours pour la semaine prochaine.

fracflo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Asha Kraken le Sam 13 Juin 2015 - 14:23

Vous êtes pas en forme aujourd'hui. C'est dommage, vous êtes parfois divertissant.

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par MUTIS le Sam 13 Juin 2015 - 14:44

@fracflo a écrit:Et comme d'habitude, on discute sur un projet de projet...
Pour ma part, je préfère préparer mes cours pour la semaine prochaine.
Je t'ai souvent trouvé amusant.
Là tu es aussi léger et aussi fin qu'un Allègre dans un magasin de cristal.
Prépare tes cours, bosse et laisse les grands discuter.
Visiblement, tu es un peu jeune pour comprendre les enjeux.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Ilse le Sam 13 Juin 2015 - 14:49

@Thalia de G a écrit:
@Ilse a écrit:Dans mon collège, le CDE et le CA se font une priorité de faire des groupes en sciences et techno. Et bien sûr, rien ailleurs (classes de 28 ou 29 élèves...)
Non mais tu rigoles ? Question d'une ironie amère. Comme si faire rédiger nos élèves ne relevait pas d'une discipline expérimentale.
mp

C'est bien ce que je dis régulièrement !
Sans parler de l'AP qu'on voudrait nous faire faire en classe entière...
J'ai réussi à ne prendre que les élèves en difficultés, en sortant les textes et en bataillant en plénière puis au CA.

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Thalia de G le Sam 13 Juin 2015 - 14:52

Bien d'accord avec toi, Ilse, hélas.
C'est triste de devoir justifier qu'on veut donner un peu plus aux élèves qui en ont besoin.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par fabienne7564 le Sam 13 Juin 2015 - 15:06

@fracflo a écrit:Et comme d'habitude, on discute sur un projet de projet...
Pour ma part, je préfère préparer mes cours pour la semaine prochaine.

Et bien, prépare-les...

fabienne7564
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Elyas le Sam 13 Juin 2015 - 15:11

Fracflo intervient et tout le monde tombe dans le panneau.


Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par neo-fit le Sam 13 Juin 2015 - 15:22

@Jane a écrit:
@neo-fit a écrit:
Ah mais, il faut télécharger la saison 2 : "formation ambitieuse", là on en saura plus ou pas car c'est la fumeuse autonomie.

Pas encore eu le courage... Ce truc me déprime comme jamais. C'est pour ça que mes questions peuvent paraître un peu naïves Embarassed Embarassed
La saison 2 n'est pas encore sortie ! Elle est en cours de production.

@BrindIf a écrit:
@Ilse a écrit:Je me suis fait une réflexion à propos des heures de "marges prof".
Elles seront en priorité pour les sciences et la technologie =>1,5h ... comme actuellement !
Et  :  choix 1 : pour les langues (1h) et l"EMC (0,5)...
  ou  choix 2 : pour l'enseignement de complément de latin (1h en 5è, 2h en 4è et 3è).

Dans tous les cas : pas de cours en petits groupes en maths, français, ... ni en AP !!
et dans le "cas 2" : pas plus de groupes que maintenant !! (mais moins de latin)

Comment peut-on communiquer sur les cours en petits groupes grâce à la réforme ?
Pourquoi les syndicats, associations, ... ne le disent-ils pas plus ?

@Ilse a écrit:
@Laepixia a écrit:Comment communiquer sur les marges ?

Exemple dans notre tract pour les parents :

LA REFORME NE PERMETTRA UN TRAVAIL EN PETITS GROUPES QUE SUR QUELQUES HEURES !
Pour assurer tous les enseignements en petits groupes annoncés par le Ministère et nécessaires aux contenus et pratiques pédagogiques imposés par cette réforme, le Ministère dégage une marge horaire de 2h45 en 2016 et de 3h en 2017 par classe.
La répartition de cette marge horaire se décidera en Conseil Pédagogique et ne couvrira pas tous les besoins.
Exemple : en 2017, le Conseil Pédagogique décide de consacrer une partie de cette marge aux SVT, sciences physiques et chimiques et à la technologie en classe de 5ème. Cela prendra 1,5h sur la marge. Il décide ensuite de consacrer l’autre 1,5h aux langues. Il ne restera donc plus d’heures pour les EPI et l’AP qui s’effectueront en classe entière.

et tu oublies : pour l'enseognemnt de complément de latin !! Si on prend pour cela 1h en 5ème et 2h en 4ème...
Et toutes les matières à qui les programmes imposent un dédoublement par exemple pour la pratique des activités numériques.

Tu as ici un calcul sur ce qui serait ou non possible : http://www.reformeducollege.fr/emploi-du-temps/la-marge-en-pratique
Et ici un exemple de quelqu'un qui y croit : http://www.se-unsa.org/spip.php?article8091
Sur Twitter, j'ai demandé à un de ces se-unsa si c'était possible d'avoir un exemple avec des dédoublements pour les disciplines parce que leur exemple ne propose une utilisation de la marge que pour les AP, EPI et l'enseignement de complément sur un groupe dans chaque niveau.
Il m'a dit que oui il en ferait prochainement que ce 1er n'était qu'un exemple, et puis j'ai eu une 2ème réponse : "Les équipes seront mieux placées pour faire les arbitrages de répartition" à quoi je lui ai répondu ""La confiance ds les initiatives des équipes pédago. et éducatives est une des clés de la réussite" esprit du Men sort de ce corps". Je ne suis pas sûre d'avoir une réponse maintenant.

Claudie Paillette a écrit:
Réunion ministérielle « suite des textes collège » - 10 juin 2015

publié le 11/06/2015 à 18H44 par Claudie Paillette

Participants : Pour le Ministère de l’Éducation nationale, Bernard Lejeune, Florence Robine, Nicolas Feld, Agathe Cagé, Eric Tournier. Organisations syndicales : Se-UNSA , Sgen-CFDT, CGT, SNES, FO et SUD.

[…]:
Bernard Lejeune, directeur adjoint du cabinet, présente un document de cadrage (qui n'est pas encore un projet de circulaire), précisant que la réunion a pour but de discuter le plus ouvertement possible. Il évoque la possibilité d'inscrire des éléments dans un arrêté complémentaire des éléments de cadrage de nature à rassurer les collègues sur l'organisation du collège. Enfin, Bernard Lejeune précise que le « véhicule législatif » de l’arrêté complémentaire est possible, puisqu'il est nécessaire pour la clarification sur les langues régionales.

Le SNES, au nom de l'intersyndicale (CGT - FO - SUD - SNES), réaffirme la demande d'un retrait complet des textes sur le collège ; FO, comme la CGT, renchérissent, précisant que si les fondamentaux de la réforme subsistent, il est hors de question de continuer la discussion. L'intersyndicale quitte alors la réunion.

Florence Robine, de la Direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO), évoque l'accompagnement de la réforme :

- Un travail est actuellement en cours sur les emplois du temps avec des principaux de collèges ; les recteurs mettent en place des cellules d'appui ;

- les chefs d'établissements et inspecteurs pédagogiques régionaux seront formés en septembre.

[…:
"- En octobre et novembre, formation de professeurs référents (périmètre en cours d'étude : formateurs, conseils pédagogiques, …).

Florence Robine évoque également l'idée d'une université d'automne rémunérée pour les volontaires (probablement durant les vacances de la Toussaint).

Le texte  proposé par le ministère est donc réexaminé avec le Sgen-CFDT et le SE-UNSA, après que le ministère a précisé que du fait du départ des autres organisations, l’arrêté complémentaire ne porterait que sur les langues régionales et que le texte mis en discussion servirait de base à la rédaction de la circulaire.

https://sgen.cfdt.fr/portail/sgen/lieu-de-travail/colleges-et-segpa/reunion-ministerielle-suite-des-textes-college-10-juin-2015-srv1_274383
Argument pour abrogation : comment peut-on décréter une réforme dont les modalités d'application (ici la simple conception d'edt) n'ont pas été pensées en amont ? Si cela se révélait impossible, elle est nulle et non avenue. Si les assurances données (Lca, petits groupes…) s'avèrent impossibles, elle est nulle et non avenue.
Je pense que c'est parce que c'est la même procédure qui a été utilisée pour Réforme Chatel Lycée, qu'elle s'est avérée impraticable dans les faits telle qu'elle était prévue initialement : faisable sur papier mais pas en réalité.

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Daphné le Sam 13 Juin 2015 - 15:32

@MUTIS a écrit:
@fracflo a écrit:Et comme d'habitude, on discute sur un projet de projet...
Pour ma part, je préfère préparer mes cours pour la semaine prochaine.
Je t'ai souvent trouvé amusant.
Là tu es aussi léger et aussi fin qu'un Allègre dans un magasin de cristal.
Prépare tes cours, bosse et laisse les grands discuter.
Visiblement, tu es un peu jeune pour comprendre les enjeux.

Laughing

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Laepixia le Sam 13 Juin 2015 - 17:44

Avec les collègues LC de mon établissement, on a trouvé la solution ultime pour se répartir les marges : le combat en arène.
Par contre, on a un peu peur que les collègues d'EPS raflent toutes les marges pour le coup.

Laepixia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par neo-fit le Sam 13 Juin 2015 - 18:32

@Laepixia a écrit:Avec les collègues LC de mon établissement, on a trouvé la solution ultime pour se répartir les marges : le combat en arène.
Par contre, on a un peu peur que les collègues d'EPS raflent toutes les marges pour le coup.
Est ce possible de connaître cette répartition ?

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Synapse le Sam 13 Juin 2015 - 19:13

@Laepixia a écrit:Avec les collègues LC de mon établissement, on a trouvé la solution ultime pour se répartir les marges : le combat en arène.
Par contre, on a un peu peur que les collègues d'EPS raflent toutes les marges pour le coup.
Pas sûr avec tous nos EPI "combats de gladiateurs", on est parés:)

_________________
« Non quia difficilia sunt non audemus, sed quia non audemus difficilia sunt. »

Synapse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Laepixia le Sam 13 Juin 2015 - 19:33

@Synapse a écrit:
@Laepixia a écrit:Avec les collègues LC de mon établissement, on a trouvé la solution ultime pour se répartir les marges : le combat en arène.
Par contre, on a un peu peur que les collègues d'EPS raflent toutes les marges pour le coup.
Pas sûr avec tous nos EPI "combats de gladiateurs", on est parés:)

Exact, j'avais oublié cette donnée. Bon je vais prendre un cours avec Spartacus et je reviens.

Laepixia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par bernardo le Dim 14 Juin 2015 - 0:26

@Ilse a écrit:
@Laepixia a écrit:Comment communiquer sur les marges ?

Exemple dans notre tract pour les parents :

LA REFORME NE PERMETTRA UN TRAVAIL EN PETITS GROUPES QUE SUR QUELQUES HEURES !
Pour assurer tous les enseignements en petits groupes annoncés par le Ministère et nécessaires aux contenus et pratiques pédagogiques imposés par cette réforme, le Ministère dégage une marge horaire de 2h45 en 2016 et de 3h en 2017 par classe.
La répartition de cette marge horaire se décidera en Conseil Pédagogique et ne couvrira pas tous les besoins.
Exemple : en 2017, le Conseil Pédagogique décide de consacrer une partie de cette marge aux SVT, sciences physiques et chimiques et à la technologie en classe de 5ème. Cela prendra 1,5h sur la marge. Il décide ensuite de consacrer l’autre 1,5h aux langues. Il ne restera donc plus d’heures pour les EPI et l’AP qui s’effectueront en classe entière.

et tu oublies : pour l'enseognemnt de complément de latin !! Si on prend pour cela 1h en 5ème et 2h en 4ème...

Avec les EPI, c’est 20 pour 100 de l’organisation du collège qui va dépendre de chaque chef d’établissement : finie l’éducation nationale, puisque la nation ne proposera plus à tous les élèves les même enseignements. Il y a apparemment des syndicats de professeurs que cela ne gêne pas. Passons.

Passons aussi sur le mensonge par omission qui consiste à annoncer des moyens supplémentaires (« le total hebdomadaire des heures mis à la disposition des établissements pour la prise en charge des élèves de la sixième à la troisième augmente : il passe de 110,5 heures à 115 heures à la rentrée 2016, et à 116 heures à partir de la rentrée 2017″), sans préciser que ces moyens supplémentaires sont obtenus grâce à la suppression des classes bi-langues et européennes et des options latin et grec : « le volume de la dotation horaire supplémentaire pour l’établissement est calculé sur la base de deux heures quarante-cinq minutes par semaine et par division pour la rentrée scolaire 2016, puis sur la base de trois heures par semaine et par division à compter de la rentrée scolaire 2017. Il est, dans l’organisation actuelle du collège, de deux heures pour quatre divisions. Un collège de 20 divisions pourra ainsi utiliser une enveloppe de 55 heures à la rentrée 2016 et 60 heures à partir de la rentrée 2017, contre 10 heures aujourd’hui, ce qui équivaut à une multiplication par six de la dotation horaire heures professeurs. »

Les EPI sont présentés comme des enseignements interdisciplinaires. Il est d’autre part question de « groupes à effectifs réduits » et « d’interventions conjointes de plusieurs enseignants » (« une dotation horaire supplémentaire pour l’établissement, afin de favoriser, en fonction des besoins, le travail en groupes à effectifs réduits, les interventions conjointes de plusieurs enseignants, et de mettre en place les enseignements de complément »). Cela signifie-t-il que les EPI se feront en groupes à effectifs réduits avec plusieurs enseignants ? C’est évidemment ce que l’on veut que les parents comprennent. Mais, bien entendu, cela ne sera pas le cas.

La « dotation horaire supplémentaire » est en effet si insuffisante qu’il faudra faire des choix « en fonction des besoins » : soit le travail en groupes à effectifs réduits soit les interventions conjointes de « plusieurs » enseignants soit des enseignements de compléments. Donc l’un ou l’autre, et non pas les trois, et cela « en fonction des besoins », c’est-à-dire au bon vouloir du chef d’établissement, des professeurs siégeant au conseil « pédagogique », et, bien sûr, des parents et des représentants « des collectivités territoriales ».

Mais, au-delà de cela, qui suffit déjà largement à condamner la réforme, ce qui me gêne finalement le plus dans les EPI c’est qu’ils procèdent d’un aveuglement idéologique digne des « grands totalitarismes ». L’interdisciplinarité apparaît comme le fer de lance d’une offensive décisive contre l’enseignement « traditionnel », rendu responsable de l’échec des élèves les plus « défavorisés ». On va donc faire de la merde pour satisfaire aux délires de visionnaires qui n’ont jamais … vu de véritables élèves, mais qui jugent que les professeurs « à l’ancienne » sont des mammouths dont il faut accélérer la disparition.

Les IUFM nous avaient déjà pas mal abîmés. La réforme nous donnera le coup de grâce. C’est cette bouillie pseudo intellectuelle de technocrates radoteurs et impuissants qu’il va falloir avaler, de gré ou de force. Il y a là comme un relent de stalinisme qui me fait dire que, tout en étant une ministre de droite, NVB est aussi une ministre communiste (au mauvais sens du terme, et sans vouloir offenser mes camarades). De là à penser que l’éducation nationale est en train de virer à la rééducation du corps enseignant, il n’y a qu’un pas, que je ne vous pousse pas à franchir mais que je franchis moi-même allègrement (sans jeu de mot).

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par archeboc le Dim 14 Juin 2015 - 1:56


Le terme de "grand totalitarisme" me semble incorrect, non du fait de sa connotation péjorative, mais parce qu'il ne rend pas compte de trois aspects, qui sont :
- l'adhésion sociale que ces totalitarisme arrivait à obtenir : que ce soit par la terreur ou par l’enthousiasme, les "grands totalitarisme" entrainaient la société avec eux.
- le pragmatisme : au delà des grands principes fondateurs, l'organisation laissait une grande place à l'expérience, au tâtonnement. Les informations remontaient du terrain, et étaient prises en compte.
- l'efficacité qu'ils visaient et obtenaient : tous les efforts étaient mis au service des buts choisis, et cela fonctionnait.

Après tout, Staline a gagné ses guerres et est mort dans son lit, laissant un empire au fait de sa puissance.

Ce qui frappe avec l'éducation nationale aujourd'hui, c'est exactement le contraire : la préférence aux solutions les plus absurdes, l'indifférence aux contraintes de mise en oeuvre, et l'obstination dans le désastre.

Cela fait penser moins aux grands totalitarismes qu'à la Bolivie depuis son indépendance, ou la chevalerie française piétinant régulièrement ses arbalétriers pour charger l'archerie anglaise et se faire décimer.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par neo-fit le Dim 14 Juin 2015 - 2:56

guennec a écrit:
La « dotation horaire supplémentaire » est en effet si insuffisante qu’il faudra faire des choix « en fonction des besoins » : soit le travail en groupes à effectifs réduits soit les interventions conjointes de « plusieurs » enseignants soit des enseignements de compléments. Donc l’un ou l’autre, et non pas les trois, et cela « en fonction des besoins », c’est-à-dire au bon vouloir du chef d’établissement, des professeurs siégeant au conseil « pédagogique », et, bien sûr, des parents et des représentants « des collectivités territoriales ».
Je pense aussi que la dotation est insuffisante pour faire tous les "groupes" (même sans aller jusqu'à petits) mais comme
@Laepixia a écrit:Avec les collègues LC de mon établissement, on a trouvé la solution ultime pour se répartir les marges : le combat en arène.
Par contre, on a un peu peur que les collègues d'EPS raflent toutes les marges pour le coup.
je me demande donc si c'est possible et c'est pourquoi je repose ma question : est-il possible de connaître cette répartition Laepixia ? éventuellement en MP ou bien était-ce une boutade ?

guennec a écrit:Mais, au-delà de cela, qui suffit déjà largement à condamner la réforme, ce qui me gêne finalement le plus dans les EPI c’est qu’ils procèdent d’un aveuglement idéologique digne des « grands totalitarismes ». L’interdisciplinarité apparaît comme le fer de lance d’une offensive décisive contre l’enseignement « traditionnel », rendu responsable de l’échec des élèves les plus « défavorisés ». On va donc faire de la merde pour satisfaire aux délires de visionnaires qui n’ont jamais … vu de véritables élèves, mais qui jugent que les professeurs « à l’ancienne » sont des mammouths dont il faut accélérer la disparition.

C'est ce qui agace beaucoup d'entre nous mais c'est ce sur quoi, on peut difficilement convaincre car les partisans trouveront tout autant que nous des exemples, des études… pour affirmer le bien fondé de telle ou telle mesure.

Alors j'aimerais pouvoir récolter des faits sur lesquels, la discussion sera moins ouverte :
-le problème des edt,
-le problème de faire des groupes de besoin pour l'AP,
-le problème de la pause méridienne (voir autre topic),
-le problème du déménagement d'un élève,
-le problème de la continuité des apprentissages pendant la transition horaires&programmes (période assez longue qui commence en 2016 jusqu'à l'arrivée des maternelles de 2016 au collège), alors qu'on nous rabâche l'importance des liaisons entres cycles et dans les cycles (cela veut-il dire qu'on sacrifie plusieurs cohortes)
… (à compléter si vous avez des idées)
Ce sont des arguments qui
-convaincront plus facilement les parents,
-sur lesquels on peut demander des réponses précises qui sont loin de toute idéologie et qui peuvent montrer l'incohérence totale des mesures envisagées et la fausseté des affirmations de campagne.

L'autonomie va créer des disparités sur le plan national mais c'est déjà plus difficile à faire passer car la grande excuse est de dire que l'horaire disciplinaire est le même partout peu importe la manière ("traditionnelle" ou "EPI") d'aborder les connaissances, les élèves auront tous étudié la même chose. Même si nous on sait bien qu'en réalité, il y a aura de grandes disparités à la fin, cela me semble plus difficile à expliquer.

Pour l'AP, c'est un peu pareil, puisque là encore, pour les disciplines qui interviendraient, elles ne "perdraient" pas car le travail fait en AP est "au service" de la discipline (apprendre les méthodes de travail, remédier, approfondir… impactera favorablement le travail dans le groupe classe, ce qui n'est pas faux sur le papier lorsqu'on a déjà suffisamment de temps pour le groupe classe, ce qui ne sera malheureusement plus le cas).

Par contre, quand le MEN dit "personnalisé" il ne faut pas seulement comprendre "petits" groupes (c'est ce que j'avais compris initialement dans la bouillie de la communication) mais plutôt "regroupement" hors du groupe classe en fonction des besoins, c'est ça le sens de "personnalisé".
Il fallait trouver un autre mot que "niveau", car vous imaginez bien l'émoi ou le soulagement que ce mot aurait suscité.
Or pour un tel fonctionnement, on peut argumenter :
-qu'il nécessitera des progressions communes et que cela va à l'encontre de la liberté pédagogique,
-que les élèves seront amener à travailler avec des professeurs qui ne les connaissancent pas aussi bien que leur professeur de classe,
-que la constitution de tels groupes modulables sur l'année s'avère très difficile (voir ex au lycée)
-que la constitution des edt en est compliquée
… (à compléter si vous avez des idées)
Et donc que le dispositif risque de ne pas s'avérer aussi efficace que prévu

On peut aussi indiquer le peu de lisibilité sur l'organisation des EPI (voir les consignes ds la circulaire notamment et toutes les interprétations déjà lues ici et là sur ce site).
Ce flou est à mettre en avant, on peut arguer qu'outre les doutes sur l'efficacité pédagogique, les professeurs pourtant habitués aux répartitions horaires les plus variées, sont cette fois plutôt perdus et ne comprennent pas tous la même chose et que cela n'est pas bon signe sur la bonne réflexion qui a accompagnée ce nouveau dispositif et n'augure rien de bon sur sa mise en place donc son efficacité. Ils ne veulent pas attendre les formations qui soit disant permettront de "s'approprier" les nouvelles modalités.

Voilà seriez vous d'accord, pour faire une analyse de ce type : un fait pris dans
-le décret ou l'arrêté,
-le projet de circulaire,
-les programmes (car lorsqu'ils paraîtront définitivement, on pourra voir alors si des "problèmes" y sont toujours)
et le remettre en question concrètement sur sa possibilité de mise en oeuvre qui nuirait à son "efficacité" présumée.

Je crois qu'ainsi, on se battra sur un terrain plus sain et surtout avec des arguments qui manquent dans le camp adverse et si on se trompe, on saura le reconnaître aussi.
Vous me direz que cette analyse est peut être déjà faite par des syndicats mais l'information est alors dispersée, essayons de la réunir en un même lieu : je propose donc le topic "lister ici des arguments qui remettent en cause la possibilité concrète de réaliser cette réforme" et je vais le créer de ce pas.

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Laepixia le Dim 14 Juin 2015 - 9:38

neo-fit, c'était une boutade. Smile
Je n'avais pas répondu car je ne comprenais pas bien ta question. On ne peut pas avoir une répartition des marges encore maintenant.
On peut donner des exemples, de toute façon c'est assez simple. Tu as 3h à disposition pour une classe en 2017. Tu prends 1h30 pour les groupes en SVT, SPC et techno. Tu prends 1h30 pour une LV. Et hop, plus rien pour le reste.

Laepixia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par neo-fit le Dim 14 Juin 2015 - 9:46

@Laepixia a écrit:neo-fit, c'était une boutade. Smile
Je n'avais pas répondu car je ne comprenais pas bien ta question. On ne peut pas avoir une répartition des marges encore maintenant.
On peut donner des exemples, de toute façon c'est assez simple. Tu as 3h à disposition pour une classe en 2017. Tu prends 1h30 pour les groupes en SVT, SPC et techno. Tu prends 1h30 pour une LV. Et hop, plus rien pour le reste.
Grâce à Audrey j'ai compris ma méprise.
1h30 en SVT, SPC et techno c'est pour faire 0,5h pour chacune de ces 3 disciplines ?
1h30 pr une LV c'est pas trop ds la perspective d'en laisser un peu aux autres ?

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Ilse le Dim 14 Juin 2015 - 9:47

@Laepixia a écrit:neo-fit, c'était une boutade. Smile
Je n'avais pas répondu car je ne comprenais pas bien ta question. On ne peut pas avoir une répartition des marges encore maintenant.
On peut donner des exemples, de toute façon c'est assez simple. Tu as 3h à disposition pour une classe en 2017. Tu prends 1h30 pour les groupes en SVT, SPC et techno. Tu prends 1h30 pour une LV. Et hop, plus rien pour le reste.
Les recommandations du projet de circulaire d'application sont effectivement : priorité aux sciences (1h), techno (0,5h), langues (LV1 et LV2 : 1h), EMC (0,5).
et c'est tout....
Problème : on est censé prendre l'horaire de latin sur les marges (1h en 5è; 2h en 4è et 3è)...

Si on met en place le latin (complément), il n'y a pas plus de groupe qu'actuellement (les groupes existent déjà en sciences et techno ; le latin y perd)
Sinon, les seuls "gagnants" sont les LV.

Et l'AP se fera en classe entière... (alors que c'est en groupes à effectifs réduits chez nous)
Où est le progrès ?

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Laepixia le Dim 14 Juin 2015 - 10:01

@Ilse a écrit:
Les recommandations du projet de circulaire d'application sont effectivement  : priorité aux sciences (1h), techno (0,5h), langues (LV1 et LV2 : 1h), EMC (0,5).
et c'est tout....
Problème : on est censé prendre l'horaire de latin sur les marges (1h en 5è; 2h en 4è et 3è)...

Si on met en place le latin (complément), il n'y a pas plus de groupe qu'actuellement (les groupes existent déjà en sciences et techno ; le latin y perd)
Sinon, les seuls "gagnants" sont les LV.

Et l'AP se fera en classe entière... (alors que c'est en groupes à effectifs réduits chez nous)
Où est le progrès ?

Il faut arrêter de généraliser à partir d'un seul établissement. Dans une très grande partie des collèges, les groupes en sciences et techno, hormis en 6ème, n'existent plus. Je discute sur le forum national de SVT, je rencontre mes collègues en stage, il y a encore des groupes dans quelques collèges, c'est tout.
Les recommandations faites aux CDE depuis quelques années est la suppression de nos groupes. Nous coûtons trop chers nous en sciences.


Laepixia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le projet de circulaire

Message par Laepixia le Dim 14 Juin 2015 - 10:03

Cela dit nous coûtons chers mais cela coûterait encore plus cher de mettre des groupes systématiques dans d'autres matières, sauf en arts et éducation musicale, puisque nous n'avons qu'1h30 de cours avec les élèves par semaine.

Laepixia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum