Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Albert Jarl le Jeu 11 Juin 2015 - 19:36

Question : comment a-t-on fait avaler cette couleuvre aux profs de lycée ? L'opposition médiatique était-elle aussi prégnante que pour la réforme du collège ?

Rien que sur l'AP les profs de lycée ont dû péter les plombs à l'époque.

_________________
Si vis pacem, para bellum

Albert Jarl
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par qui-vive le Jeu 11 Juin 2015 - 19:39


J'ai la sombre impression d'entendre un mauvais disque rayé. Rolling Eyes
Selon le SGEN, si la réforme Chatel a échoué, c'est bien sûr qu'on n'est pas allé assez loin : il aurait fallu notamment supprimer les filières "rigides" et évaluer "l'aptitude au travail collectif", les "capacités d'apprentissage", plus que des connaissances.

Heureusement que ces gens-là existent pour "penser le métier enseignant autrement"... Suspect

qui-vive
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Asha Kraken le Jeu 11 Juin 2015 - 19:44

@qui-vive a écrit:

J'ai la sombre impression d'entendre un mauvais disque rayé. Rolling Eyes
Selon le SGEN, si la réforme Chatel a échoué, c'est bien sûr qu'on n'est pas allé assez loin : il aurait fallu notamment supprimer les filières "rigides" et évaluer "l'aptitude au travail collectif", les "capacités d'apprentissage", plus que des connaissances.

Heureusement que ces gens-là existent pour "penser le métier enseignant autrement"... Suspect

Façon Zézette du Père Noël (imaginez les chuintements) : "C'est tout le SGEN ça".
Enfin, on pouvait pas espérer un chemin de Damas non plus, c'est dans leur ADN d'élucubrer. araignée

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par neo-fit le Jeu 11 Juin 2015 - 19:50

@Albert Jarl a écrit:Question : comment a-t-on fait avaler cette couleuvre aux profs de lycée ? L'opposition médiatique était-elle aussi prégnante que pour la réforme du collège ?

Rien que sur l'AP les profs de lycée ont dû péter les plombs à l'époque.
Honnêtement, de l'opposition médiatique je ne m'en souviens pas.
Je pense que je n'avais pas réalisé à l'époque, sans doute comme beaucoup de collègues de collège actuellement.
Mais les couleuvres, je n'arrive toujours pas à les digérer et c'est pour ça que collège2016 me fait bondir.
Les dommages seraient irrémédiables.
Pour l'AP je confirme, pétage de plomb à l'époque et à venir.

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Moonchild le Ven 12 Juin 2015 - 0:34

@Albert Jarl a écrit:Question : comment a-t-on fait avaler cette couleuvre aux profs de lycée ? L'opposition médiatique était-elle aussi prégnante que pour la réforme du collège ?

Rien que sur l'AP les profs de lycée ont dû péter les plombs à l'époque.
L'opposition médiatique s'est focalisée sur la disparition de l'histoire en terminale S et le reste est quasiment passé inaperçu. Et puis il faut reconnaître que Chatel a très bien fait son travail de VRP de ministre en vendant l'AP aux parents comme si ça allait être du Acadomia gratuit et en affirmant que, grâce à cette réforme, les élèves souhaitant se réorienter en fin de première pourraient le faire sans redoubler avec un simple stage de remise à niveau (du coup, plus rien ne s'opposait à ce que les élèves tentent la première S même s'ils étaient trop faibles) - et dans l'ensemble ces nigauds ont avalé la couleuvre avec un grand sourire béat.

Quant aux enseignants, j'ai l'impression que beaucoup se sont laissé intimider par les injonctions à individualiser l'enseignement, à changer leur approche pédagogique, à monter des projets...
Dans mon établissement, il a suffit de quelques "super profs" qui étaient déjà impliqués dans divers projets pour spontanément donner la ligne directrice des réunions de réflexion sur la mise en place de la réforme et, face à autant d'entrain et d'éloquence, la plupart des collègues s'est laissé impressionner : entre la docilité de l'ancien bon élève, le sentiment de culpabilité et le déni de l'échec programmé (lorsque les élèves passent sans avoir les bases, il arrive un stade où toute approche pédagogique est vaine ; mais je crois que certains collègues ont besoin pour leur équilibre de croire le contraire), c'est finalement le discours "de toute façon ce qu'on fait ne marche pas, alors on doit essayer autre chose" qui l'a emporté. Même les collègues les plus sceptiques se sont résignés sans trop broncher pour la bonne et simple raison qu'on a complètement perdu la main sur l'orientation et, partant de là, le reste devient presque accessoire (vogue la galère !) ; sans compter que oppositions et réticences se voient systématiquement opposer l'argument "il faut être constructif et/ou optimiste" qui suffit sinon à emporter l'adhésion de la majorité mais au moins à inhiber l'esprit critique et à circonscrire les contestations.
Dans le fond, ça avait déjà été la même chose lorsque les TPE (et aussi l'aide individualisée) ont été mis en place : sur le terrain, le discours dominant a été pendant quelques années que "mais non, on ne peut pas dire que c'est inutile ; ça dépend de la manière dont on les met en place, on peut vraiment en faire quelque chose d'intéressant". Avec le recul, la majorité des collègues s'est rangée à mon diagnostic de nullité des TPE même s'il en reste encore quelques-uns qui continuent à dire que "l'idée de départ était bonne et si on avait eu les moyens, ça aurait pu être efficace" (pour l'aide individualisée, le problème est un peu différent : même moi qui étais un détracteur j'en arriverais presque à la regretter puisqu'elle a été remplacée par l'AP qui est encore plus inutile).

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par neo-fit le Ven 12 Juin 2015 - 1:10

@Moonchild a écrit:
@Albert Jarl a écrit:Question : comment a-t-on fait avaler cette couleuvre aux profs de lycée ? L'opposition médiatique était-elle aussi prégnante que pour la réforme du collège ?

Rien que sur l'AP les profs de lycée ont dû péter les plombs à l'époque.
L'opposition médiatique s'est focalisée sur la disparition de l'histoire en terminale S et le reste est quasiment passé inaperçu. Et puis il faut reconnaître que Chatel a très bien fait son travail de VRP de ministre en vendant l'AP aux parents comme si ça allait être du Acadomia gratuit et en affirmant que, grâce à cette réforme, les élèves souhaitant se réorienter en fin de première pourraient le faire sans redoubler avec un simple stage de remise à niveau (du coup, plus rien ne s'opposait à ce que les élèves tentent la première S même s'ils étaient trop faibles) - et dans l'ensemble ces nigauds ont avalé la couleuvre avec un grand sourire béat.
Est-ce qu'en plus ça n'a pas été noyé dans d'autres "réformes" ?
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/07/08/01016-20100708ARTFIG00698-chatel-prepare-une-rentree-scolaire-de-reformes.php

@Moonchild a écrit:Quant aux enseignants, j'ai l'impression que beaucoup se sont laissé intimider par les injonctions à individualiser l'enseignement, à changer leur approche pédagogique, à monter des projets...
Dans mon établissement, il a suffit de quelques "super profs" qui étaient déjà impliqués dans divers projets pour spontanément donner la ligne directrice des réunions de réflexion sur la mise en place de la réforme et, face à autant d'entrain et d'éloquence, la plupart des collègues s'est laissé impressionner : entre la docilité de l'ancien bon élève, le sentiment de culpabilité et le déni de l'échec programmé (lorsque les élèves passent sans avoir les bases, il arrive un stade où toute approche pédagogique est vaine ; mais je crois que certains collègues ont besoin pour leur équilibre de croire le contraire), c'est finalement le discours "de toute façon ce qu'on fait ne marche pas, alors on doit essayer autre chose" qui l'a emporté.
Même les collègues les plus sceptiques se sont résignés sans trop broncher pour la bonne et simple raison qu'on a complètement perdu la main sur l'orientation et, partant de là, le reste devient presque accessoire (vogue la galère !) ; sans compter que oppositions et réticences se voient systématiquement opposer l'argument "il faut être constructif et/ou optimiste" qui suffit sinon à emporter l'adhésion de la majorité mais au moins à inhiber l'esprit critique et à circonscrire les contestations.
D'où danger avec college2016
@Moonchild a écrit:
Dans le fond, ça avait déjà été la même chose lorsque les TPE (et aussi l'aide individualisée) ont été mis en place : sur le terrain, le discours dominant a été pendant quelques années que "mais non, on ne peut pas dire que c'est inutile ; ça dépend de la manière dont on les met en place, on peut vraiment en faire quelque chose d'intéressant". Avec le recul, la majorité des collègues s'est rangée à mon diagnostic de nullité des TPE même s'il en reste encore quelques-uns qui continuent à dire que "l'idée de départ était bonne et si on avait eu les moyens, ça aurait pu être efficace" (pour l'aide individualisée, le problème est un peu différent : même moi qui étais un détracteur j'en arriverais presque à la regretter puisqu'elle a été remplacée par l'AP qui est encore plus inutile).
Ca je m'en souviens, nous avons râlé quand l'AI (destinée à 8 élèves max) a supprimé des heures classe (en groupe, je crois notamment) à Maths et Français avec des nouveaux programmes qui auraient mérité qu'on les garde ces heures.
Puis maintenant, c'est vrai qu'avec l'arrivée de l'AP, on pourrait avoir la nostalgie de l'AI.
Ah quand, l'Autonomie du Professeur : une heure dévolue à la liberté du prof pour qu'il fasse exactement ce qu'il veut comme il veut avec sa classe selon les besoins qu'il ressent en changeant chaque semaine d'organisation si ça lui chante. Un peu de confiance dans notre conscience professionnelle que diable.

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par User5899 le Ven 12 Juin 2015 - 1:34

Avant Chatel, j'avais
2e 6h
1reS 4h
T L 4h
1re ch. 1h

Avec Chatel + nouveau décompte des heures, je vais avoir
2e 4h
1reS 4,4h
T L 2,2h
AP 1re 2,2h
BTS 1re année 2,5

Changer la vie, qu'ils disaient cafe

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par neo-fit le Ven 12 Juin 2015 - 1:37

Cripure a écrit:Avant Chatel, j'avais
2e 6h
1reS 4h
T L 4h
1re ch. 1h

Avec Chatel + nouveau décompte des heures, je vais avoir
2e 4h
1reS 4,4h
T L 2,2h
AP 1re 2,2h
BTS 1re année 2,5

Changer la vie, qu'ils disaient cafe
C'est sûr ça ? avant Chatel en 1S plutôt au moins 5h pour l'élève : 4h+1h, ça faisait 6h prof, non ?
Et encore avant, je dirais qu'il y avait plus en 1S
l'AP en 1 comptera 1,1h aussi ?

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par User5899 le Ven 12 Juin 2015 - 1:40

@neo-fit a écrit:
Cripure a écrit:Avant Chatel, j'avais
2e 6h
1reS 4h
T L 4h
1re ch. 1h

Avec Chatel + nouveau décompte des heures, je vais avoir
2e 4h
1reS 4,4h
T L 2,2h
AP 1re 2,2h
BTS 1re année 2,5

Changer la vie, qu'ils disaient cafe
C'est sûr ça ? avant Chatel en 1S plutôt au moins 5h pour l'élève : 4h+1h, ça faisait 6h prof, non ?
Et encore avant, je dirais qu'il y avait plus en 1S
l'AP en 1 comptera 1,1h aussi ?
Je suis professeur de lettres Smile
Oui, toutes les heures de 1re/T sont décomptées avec 10%.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par neo-fit le Ven 12 Juin 2015 - 1:49

Cripure a écrit:
@neo-fit a écrit:
Cripure a écrit:Avant Chatel, j'avais
2e 6h
1reS 4h
T L 4h
1re ch. 1h

Avec Chatel + nouveau décompte des heures, je vais avoir
2e 4h
1reS 4,4h
T L 2,2h
AP 1re 2,2h
BTS 1re année 2,5

Changer la vie, qu'ils disaient cafe
C'est sûr ça ? avant Chatel en 1S plutôt au moins 5h pour l'élève : 4h+1h, ça faisait 6h prof, non ?
Et encore avant, je dirais qu'il y avait plus en 1S
l'AP en 1 comptera 1,1h aussi ?
Je suis professeur de lettres Smile
Oui, toutes les heures de 1re/T sont décomptées avec 10%.
Oh là là, n'importe quoi Embarassed , je perds la boule  affraid  je croyais être dans le fil "maths",  vite  nutella pour moi et du miel pour toi, pour me faire pardonner ?

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Albert Jarl le Ven 12 Juin 2015 - 2:22

Cripure a écrit:Avant Chatel, j'avais
2e 6h
1reS 4h
T L 4h
1re ch. 1h

Avec Chatel + nouveau décompte des heures, je vais avoir
2e 4h
1reS 4,4h
T L 2,2h
AP 1re 2,2h
BTS 1re année 2,5

Changer la vie, qu'ils disaient cafe

Ton AP c'est avec ta 1reS au moins ?

_________________
Si vis pacem, para bellum

Albert Jarl
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par neo-fit le Ven 12 Juin 2015 - 2:26

@Cripure
Au fait j'ai bien aimé l'évolution de ton avatar.
Finalement, moi après être passée par un moins humoristique  "je suis prof mais je ne voterai plus PS sur fond de rose écrabouillée" volé à d'autres sur le forum, ça me faisait finalement encore plus mal de le voir à chacun de mes messages. Je suis revenue au 1er : un beau papillon mathématique.

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par cecile23 le Ven 12 Juin 2015 - 8:07

Je souscris en tout point au diagnostic établi par Moonchild, en ce qui concerne mon lycée.

cecile23
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Whypee le Ven 12 Juin 2015 - 8:27

Et la réforme du LP en 2008...

En 1994 j'étais 16H hebdomadaires, en 1ère comme en Tale, face au élèves pour ma matière professionnelle (55% de réussite au BP).
En 2003 je suis passé à 12H (70% de réussite au BP).
En 2008 je suis passé à 2H en 1ère et 9H en Tale (90% de réussite au BP).
Moins je fais cours plus ils ont le bac... Vous n'êtes que des mauvaises langues ! Les réformes sont bonnes ! pas vrai

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Jane le Ven 12 Juin 2015 - 9:17

Tarzan enseignait la défunte matière génie méca prod. Avant la réforme Chatel, il faisait son service avec 3 classes (s'il avait des 2e et des Te par ex), parfois 2 selon (s'il avait des 1e ou des Tle). Depuis la réforme, non seulement il a vu le nombre de classes se multiplier (les 2e étant passées de 4h à 1h30...). La pédagogie du projet pour les Tle en particulier nous fait vivre un enfer domestique; il passe un temps fou en inutilités types réferentiels... Il a vu également le nombre de matières enseignées augmenter sensiblement: aujourd'hui, il fait du SI, du CIT, de la LV tech, de STI2D. Et sur i-prof, l'intitulé de son concours a changé du jour au lendemain sans qu'il n'ait passé d'autre concours: autrefois c'était géni méca prod, aujourd'hui c'est STI2D Shocked

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Carnyx le Ven 12 Juin 2015 - 9:35

@Moonchild a écrit:
lorsque les élèves passent sans avoir les bases, il arrive un stade où toute approche pédagogique est vaine ; mais je crois que certains collègues ont besoin pour leur équilibre de croire le contraire...
Même les collègues les plus sceptiques se sont résignés sans trop broncher pour la bonne et simple raison qu’on a complètement perdu la main sur l’orientation et, partant de là, le reste devient presque accessoire

Avec le recul, la majorité des collègues s’est rangée à mon diagnostic de nullité des TPE ... (pour l’aide individualisée, le problème est un peu différent : même moi qui étais un détracteur j’en arriverais presque à la regretter puisqu’elle a été remplacée par l’AP qui est encore plus inutile).
Plusieurs points voulus par les réformateurs fous et le ministère et ayant réussi de leur point de vue :

1. Orientation : nous avons perdu tout à fait la main alors que nous sommes les seuls à connaître les élèves sur le plan scolaire ! Tous passent dans la classe supérieure sans conditions, c’est ça la « promotion sociale » conçue par les pédagos et les gestionnaires ? Pauvre promotion…

2. Nullité des TPE : certains ont cru par naïveté aux TPE (je choisis ce mot par politesse). L’idée meiriole des TPE ne pouvant, comme d’hab’ pour ces idées, que profiter aux meilleurs élèves. Festival de copiés-collés, volcans en carton, diapos dormitives…

3. L’Acadomia au lycée L’AP est une fumisterie qui nous fait perdre notre temps à part les bahuts où on l’a transformée en cours. Déjà l’appellation en novlangue : « accompagnement personnalisé » ! « Accompagnement » : le pédagol adore le vocabulaire médical et « personnalisé » à 30-35 élèves (qu’on ne connaît pas de préférence) ?

4. Plus de classes par prof, plus de petits horaires (1 heure et demie de ceci, 2 heures de cela) : « productivité » accrue de la main-d’œuvre diraient les économistes. Épuisement garanti pour nous et zapping pour les élèves qui se désintéressent totalement !
Suppressions de postes : ce qui était un des principaux objectifs de la réforme. Le gouvernement se fout de la vie des gens, ce qui ne va étonner aucun citoyen.

Une réforme comme le SGUNSA aimerait en voir plus souvent !

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Iphigénie le Ven 12 Juin 2015 - 9:43

L'AP, les TPE (c'est plus ancien que la réforme du lycée...) ...et personne n'a parlé de la fabuleuse réussite des Explorations?
et , déjà, de l'étrangeté de l'"exploration des langues et cultures de l'antiquité " qui
1) ne précise pas vraiment de quelles "langues antiques il s'agit": après tout si on veut y faire du sanskrit, hein..., en tout cas c'est au moins latin et grec ensemble, mais...
2) surtout n'a pas de cadre horaire délimité (confondu avec l'option,et donc censée regrouper des débutants et des "confirmés" (si tant est qu'il reste des confirmés, mais bon, c'est une autre histoire.) Donc mis en place dans très peu d'établissement, plus ou moins confondu avec une option, une option plus ou moins confondue avec un atelier d'explorations expérimentales, le tout confondu avec du grand n'importe quoi...
Mais on a déjà, là, expérimenté comment faire semblant de donner une place aux langues anciennes sans la donner, pire, en faisant en sorte de détruire en même temps la place "normale" de l'option , noyée dans des injonctions contradictoires.
Fabuleux enseignements qui explorent mais seulement en seconde, qui ne sont pas notés en principe (donc où c'est le foutoir dès février quand les secondes ont compris le système et voient se dessiner une orientation qui n'a pas toujours à voir avec l'exploration choisie en aveugle en troisième...) et dont les contenus interdisciplinaires (littérature et société...) sont la porte ouverte au glandage et foutage de gueule...Et ça marche, parce que c'est une variable d'ajustement des EDT des profs. Et qu'on peut passer le temps en "recherches" (ben oui quoi, j'explore) au CDI.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par User5899 le Ven 12 Juin 2015 - 10:00

@Albert Jarl a écrit:
Cripure a écrit:Avant Chatel, j'avais
2e 6h
1reS 4h
T L 4h
1re ch. 1h

Avec Chatel + nouveau décompte des heures, je vais avoir
2e 4h
1reS 4,4h
T L 2,2h
AP 1re 2,2h
BTS 1re année 2,5

Changer la vie, qu'ils disaient cafe

Ton AP c'est avec ta 1reS au moins ?
Oui. Enfin, ce sera avec 3 ou 4 élèves de cette 1re, plus un panel des autres S, et aussi de L, ES, STMG, STL, voire pro, selon "l'atelier" que j'aurai déclaré pour les 3 semaines en cours Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Carnyx le Ven 12 Juin 2015 - 10:01

@Iphigénie a écrit:
Fabuleux enseignements qui explorent mais seulement en seconde, qui ne sont pas notés en principe (donc où c'est le foutoir dès février quand les secondes ont compris le système et voient se dessiner une orientation qui n'a pas toujours à voir avec l'exploration choisie en aveugle en troisième...) et dont les contenus interdisciplinaires (littérature et société...) sont la porte ouverte au glandage et foutage de gueule...Et ça marche, parce que c'est une variable d'ajustement des EDT des profs. Et qu'on peut passer le temps en "recherches" (ben oui quoi, j'explore) au CDI.
Fabuleuses « explorations » !
Il est dommage  qu’on ne connaisse jamais les auteurs des réformes, jamais signées, parce que vraiment des inventions et des appellations pareilles ça vaut son pesant de   !
Et « Littérature et société », c’est-y pas beau ?

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par neo-fit le Ven 12 Juin 2015 - 11:33

@Jane
@Carnyx
@Iphigénie
merci pour ces témoignages qui permettent de se dire que c'est un peu pareil partout.
Oui il ne fallait pas oublier les enseignements exploratoires.
Dans mon lycée en MPS, ceux de maths qui s'y sont frottés (avec beaucoup d'investissement au début) on vite dit non merci. Mais chaque année la menace plane. ace

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Albert Jarl le Ven 12 Juin 2015 - 12:23

Cripure a écrit:
@Albert Jarl a écrit:
Cripure a écrit:Avant Chatel, j'avais
2e 6h
1reS 4h
T L 4h
1re ch. 1h

Avec Chatel + nouveau décompte des heures, je vais avoir
2e 4h
1reS 4,4h
T L 2,2h
AP 1re 2,2h
BTS 1re année 2,5

Changer la vie, qu'ils disaient cafe

Ton AP c'est avec ta 1reS au moins ?
Oui. Enfin, ce sera avec 3 ou 4 élèves de cette 1re, plus un panel des autres S, et aussi de L, ES, STMG, STL, voire pro, selon "l'atelier" que j'aurai déclaré pour les 3 semaines en cours Razz

Smiley qui se pend.

_________________
Si vis pacem, para bellum

Albert Jarl
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Cleroli le Ven 12 Juin 2015 - 13:24

@Albert Jarl a écrit:Question : comment a-t-on fait avaler cette couleuvre aux profs de lycée ? L'opposition médiatique était-elle aussi prégnante que pour la réforme du collège ?

Rien que sur l'AP les profs de lycée ont dû péter les plombs à l'époque.

Pour l'opposition médiatique, les parents étaient au contraire ravis car dans les médias, l'AP était présenté comme une aide, un soutien personnalisé (une sorte de prof particulier, c'est comme ça que les parents l'avaient compris, je me souviens parfaitement du démenti que j'avais dû faire à la rentrée qui a suivi la réforme). Bref, il y avait d'un côté des profs râleurs (pas tous, certains de mes collègues trouvaient ça extra et étaient déçus que ça n'aille pas plus loin) et de l'autre des parents ravis (pas tous non plus).

Au passage les horaires disciplinaires ont baissé, les SES et l'éco gé ont été sortis du tronc commun (avec une réduction de moitié des heures), les classes ont pu être mixées (1ère ES-L par exemple) pour économiser des heures prof et le niveau est tjs autant catastrophique (sans compter le nbre de classes en plus par prof) et des enseignements mixtes sont apparus (MPS, Littérature et société par exemple).

Dans mon lycée, les premières années on choisissait collectivement de partager l'enveloppe des 10h de dédoublement par niveau et filière, aujourd'hui c'est la CDE qui gère seule et on n'arrive même plus à comprendre comment elle les affecte (au passage, elle reste très obscure sur ce point). Quant à l'AP, je me suis retrouvée à faire du soutien de Français alors que ce n'est pas ma matière ( pas par manque d'heure mais parce que c'était la politique de l'établissement pour décloisonner de force les matières) et une de mes collègues d'Italien a dû gérer 2 ans de suite un groupe d'élèves germanistes !!! Bref, du n'importe quoi ..... qui continue (sous d'autres formes mais tjs pour un résultat nul).

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Carnyx le Ven 12 Juin 2015 - 14:09

Je rappelle quand même que si nous avons des classes en plus dans nos services, nous ne sommes pas mieux payés ! Very Happy
Et quand on voit les syndicats jaunes qui demandent à ce que nous soyons corvéables à merci !

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme Lycée 2010 et Réforme collège 2016 : quelles ressemblances ?!

Message par Moonchild le Ven 12 Juin 2015 - 15:45

@Carnyx a écrit:3. L’Acadomia au lycée L’AP est une fumisterie qui nous fait perdre notre temps à part les bahuts où on l’a transformée en cours. Déjà l’appellation en novlangue : « accompagnement personnalisé » ! « Accompagnement » : le pédagol adore le vocabulaire médical et « personnalisé » à 30-35 élèves (qu’on ne connaît pas de préférence) ?
Mais il ne va pas au bout de sa logique ; ce dispositif, moi je l'aurais appelé "soins palliatifs".

D'ailleurs certains collègues qui n'ont pas réussi à déserter le front de la seconde et qui ne sont pourtant pas des pédagoles finissent par dire que, compte tenu de la proportion croissante d'élèves qui nous arrivent avec un niveau absolument catastrophique et pour lesquels aucune remédiation ne sera efficace, ces heures d'AP où on ne fait pas de l'enseignement mais de l'animation, du tutorat, du pseudo-culturel, deviennent une nécessaire soupape de sécurité pour éviter que certaines classes n'explosent.

La fonction concrète de l'AP dans certains établissements est donc bien de prolonger au maximum la durée de présence au lycée de certains élèves dont on sait qu'ils sont déjà scolairement condamnés, tout en faisant en sorte que ça soit le moins douloureux possible pour tout le monde.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum