doute sur nature de subordonnée...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: doute sur nature de subordonnée...

Message par retraitée le 9/6/2009, 15:27

sérafina a écrit:Retraitée, j'avais raté ta réponse.
Je fonctionne de la même façon que toi, je revois systématiquement, fonction par fonction, toutes les natures possibles. Par contre, il est vrai que mes élèves confondent certaines relatives/conjonctives par que. Il faut que je me penche sur la question... Suspect
Pas trop dur ! Tu leur fait décomposer la phrase complexe en deux indépendantes.
Exemple avec relative :
Les fleurs que tu m'as offertes parfument le salon.
Les fleurs parfument le salon
Tu m'as offert des fleurs.
Ils voient facilement que le nom fleurs est répété, et que le pronom que , dans la relative, remplace le GN les fleurs. Le pronom que sert à la fois de reprise du GN et de crochet pour accrocher la relative à l'antécédent.

Même boulot avec la conjonctive;
Mes parents espèrent que je vais réussir ce concours.
Mes parents espèrent (quelque chose)
Je vais réussir ce concours.
Aucun mot "en double", je remplace le contenu des parenthèses par la 2e proposition,, mais j'ai besoin d'un crochet pour faire tenir ensemble, pour assurer la jonction des deux propositions : la con-jonction que.
C'est expliqué à la va-vite, mais l'idée de base est là.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: doute sur nature de subordonnée...

Message par Aëmiel le 9/6/2009, 16:07

Oui, ça, pas de souci, on décompose comme ça aussi.
Mon problème concernait ton exemple "l'idée que tu viennes me réjouit".
Comment leur fais-tu faire la différence ?
(j'explique aussi le sens des mots : con-jonction, pré-position... Ca permet toujours d'expliquer que puisq'une conjonction relie deux choses, les phrases commençant par "car" ou "parce que" sont forcément incorrectes)

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: doute sur nature de subordonnée...

Message par retraitée le 9/6/2009, 16:26

sérafina a écrit:Oui, ça, pas de souci, on décompose comme ça aussi.
Mon problème concernait ton exemple "l'idée que tu viennes me réjouit".
Comment leur fais-tu faire la différence ?
(j'explique aussi le sens des mots : con-jonction, pré-position... Ca permet toujours d'expliquer que puisq'une conjonction relie deux choses, les phrases commençant par "car" ou "parce que" sont forcément incorrectes)

Tu leur montres que tu ne peux pas remplacer que par idée dans la subordonnée :
L'idée me réjouit.
Tu viens (l'idée) = impossible.
Donc que n'est pas pronom. C'est une conjonction. Ensuite, tu peux leur faire analyser la subordonnée conjonctive comme expansion (apposition) du nom l'idée, en montrant qu'on peut mettre le signe = entre l'idée et "tu viendras"
Cette idée = "tu viendras"

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: doute sur nature de subordonnée...

Message par Aëmiel le 9/6/2009, 16:37

Je n'y avais même pas pensé...
Merci, effectivement, c'est tout bête.

_________________
Auteur jeunesse
le site : http://www.anne-ferrier.fr
le blog : http://anne-ferrier.blogspot.fr/

Aëmiel
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: doute sur nature de subordonnée...

Message par retraitée le 10/6/2009, 14:11

sérafina a écrit:Je n'y avais même pas pensé...
Merci, effectivement, c'est tout bête.

Alors, après, il va falloir leur expliquer que certaines relatives (sans antécédent) ne sont pas CDN!
Qui dort dîne. (sujet)
Sautez, dansez, invitez qui vous voudrez! (COD).
Quand ils en seront là, ils seront déjà au top en grammaire.
Avec les dernières 3e que j'ai eues, je n'ai pas du tout abordé cela, alors que je le faisais systématiquement autrefois dès la 4e.
Bien à toi, et vive la grammaire, qui fait réfléchir.

Petit ajout au passage : la conjonction que sert aussi à introduire des circonstancielles, elle remplace les autres conjonctions qu'on ne veut pas répéter, si bien que si tu pars du mot subordonnant et non de la fonction, ils vont se planter.
Exemple : Quand il fait beau et que j'ai fini mon travail, je vais me promener.
Que introduit bel et bien une circonstancielle de temps!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum