Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par MUTIS le Sam 13 Juin 2015 - 10:13

Dans le collège de mon fils, les élèves qui avaient une pause de 2h00 (ou de 1h30) se voyaient proposer des ateliers divers (dans le cadre de l'Accompagnement Educatif). Ils pouvaient donc s'inscrire et participer à une activité toute l'année.
Avec cette magnifique réforme, ils n'auront plus rien et devront rester dans la cour, hiver comme été pendant 1h30 ou 2h00 avec le repas. Comme les ados mangent en général assez vite (20mn disons) cela fait 1h à 1h30 dans la cour, voire davantage.
Les chronobiologistes en général insistent sur le réveil trop matinal et le début des cours beaucoup trop avancé pour des ados. Ils recommandent même de commencer plutôt à 9h00 qu'à 8h00. D'où vient l'allongement de la pause méridienne ? Quelles sont les études qui montrent son intérêt ?
J'ai un doute : ne s'agit-il pas d'allonger la journée de présence au collège alors que les horaires de cours vont être réduits... de façon à ce que les parents ne râlent pas trop ! Car avec 26h00 en 3ème par exemple, il est tout à fait possible de raccourcir les journées ou de libérer des demi-journées entières... Ou de faire de la garderie dans la cour ! Twisted Evil
Est-il sûr que les adolescents qui auront passé 1h ou 1h30 à l'extérieur seront plus attentifs ensuite en classe ?

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par ylm le Sam 13 Juin 2015 - 10:20

De ce que je comprends du décret c'est pour les enseignements qu'il doit y avoir une pause d'1h30, les ateliers le midi seront toujours possibles.

ylm
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par touby le Sam 13 Juin 2015 - 10:22

C'est juste que les profs qui feront ces ateliers devront le faire gratuitement...


Dernière édition par touby le Sam 13 Juin 2015 - 10:32, édité 1 fois

touby
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par MUTIS le Sam 13 Juin 2015 - 10:28

@ylm a écrit:De ce que je comprends du décret c'est pour les enseignements qu'il doit y avoir une pause d'1h30, les ateliers le midi seront toujours possibles.

Et ils seraient payés comment ? Vous êtes tout de même au courant que l'AE disparaît l'an prochain dans 85% des collèges non ? Le décret dit qu'il doit y avoir une pause d'1h30 MINIMUM...

Plus d'options, plus d'ateliers... tourner en rond dans la cour...
En route pour le collège de l'ENNUI.... Twisted Evil


Dernière édition par MUTIS le Sam 13 Juin 2015 - 10:36, édité 1 fois

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par anneso de la 106 le Sam 13 Juin 2015 - 10:29

Notons aussi que l'enseignement privé n'est pas soumis à cette obligation. Ni à celle des journées de 6 heures maxi.
Cela permet peut-être de maintenir des options payantes puisqu'il y a davantage de créneaux horaires disponibles.
Mais je vois le mal partout sans doute... No

anneso de la 106
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par MUTIS le Sam 13 Juin 2015 - 10:44

Personne ne peut expliquer cette pause de 1h30 MINIMUM ?
Une étude pour la justifier ?

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par MUTIS le Sam 13 Juin 2015 - 11:21

j'ai trouvé ceci pour le primaire :
http://media.education.gouv.fr/file/06_juin/67/1/Rythmes_scolaires_rapport-d-orientation_184671.pdf
Et cette explication :
"Proposer de réduire le temps de présence à l’école n’était toutefois pas la bonne méthode. Des enfants sortis à 15h de l’école primaire et livrés à eux-mêmes -ce qui accentuerait les inégalités sociales -, la perte du « pic de vigilance » de l’aprèsmidi,les contraintes de la logistique du ramassage scolaire pour les deux niveaux d’enseignement : autant de conséquences indésirables qui ont amené le comité de pilotage à proposer une journée non pas plus courte, mais moins lourde.
Une école qui laisserait l’après-midi libre relèverait au demeurant d’une singulière conception de la société, présupposant que l’un des parents soit toujours disponible, ce qui va à l’encontre d’un monde moderne où les deux parents ont le plus souvent une activité professionnelle. Le travail des femmes est une évolution sociétale qui ne saurait être remise en question ; il est même établi qu’elle est un facteur positif de réussite scolaire pour les enfants.
Le découpage de la journée proposé accorde une importance particulière à la pause méridienne, aujourd’hui de durée extrêmement variable, alors qu’elle est essentielle au bien-vivre de l’enfant à l’École. Il importe de respecter cette pause pendant laquelle aucune tâche à caractère scolaire ne devrait prendre place (ni cours, ni aide, ni soutien) : ce temps sans enseignement pourrait être utilement consacré à des activités culturelles ou sportives, en accordant toutefois un temps raisonnable au déjeuner13. La durée de la pause ne devrait pas être en principe inférieure à 1h30."


Lisez bien : c'est énorme !
En fait rien ne justifie scientifiquement cette pause... aucune étude n'est citée et celles que je connais ne mentionnent pas cette pause.
Mais cela permet de faire garderie et d'allonger la journée des élèves. Avec 26 h00 de cours par semaine, les emplois du temps vont comporter des trous, des pauses, des plages libérées... pour faire quoi ? RIEN...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par Provence le Sam 13 Juin 2015 - 11:29

Et comme la nature a horreur du vide... Bon courage à la vie scolaire qui devra gérer les tensions du midi-deux... Je ne serais pas surprise qu'on observe une recrudescence des incidents sur la pause déjeuner...

Certains grands penseurs n'ont visiblement pas compris qu'un collégien était un enfant et non un adulte en miniature...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par anneso de la 106 le Sam 13 Juin 2015 - 11:35

@MUTIS a écrit:j'ai trouvé ceci pour le primaire :
http://media.education.gouv.fr/file/06_juin/67/1/Rythmes_scolaires_rapport-d-orientation_184671.pdf
Et cette explication :
"Proposer de réduire le temps de présence à l’école n’était toutefois pas la
bonne méthode. Des enfants sortis à 15h de l’école primaire et livrés à eux-mêmes -ce qui accentuerait les inégalités sociales -, la perte du « pic de vigilance » de l’aprèsmidi,les contraintes de la logistique du ramassage scolaire pour les deux niveaux d’enseignement : autant de conséquences indésirables qui ont amené le comité de pilotage à proposer une journée non pas plus courte, mais moins lourde.
Une école qui laisserait l’après-midi libre relèverait au demeurant d’une singulière
conception de la société, présupposant que l’un des parents soit toujours disponible, ce qui va à l’encontre d’un monde moderne où les deux parents ont le plus souvent une activité professionnelle. Le travail des femmes est une évolution sociétale qui ne saurait être remise en question ; il est même établi qu’elle est un facteur positif de réussite scolaire pour les enfants.
Le découpage de la journée proposé accorde une importance particulière à la pause méridienne, aujourd’hui de durée extrêmement variable, alors qu’elle est essentielle au bien-vivre de l’enfant à l’École. Il importe de respecter cette pause pendant laquelle aucune tâche à caractère scolaire ne devrait prendre place (ni cours, ni aide, ni soutien) : ce temps sans enseignement pourrait être utilement consacré à des activités culturelles ou sportives, en accordant toutefois un temps raisonnable au déjeuner13. La durée de la pause ne devrait pas être en principe inférieure à 1h30."





Lisez bien : c'est énorme !
En fait rien ne justifie scientifiquement cette pause... aucune étude n'est citée et celles que je connais ne mentionnent pas cette pause.
Mais cela permet de faire garderie et d'allonger la journée des élèves. Avec 26 h00 de cours par semaine, les emplois du temps vont comporter des trous, des pauses, des plages libérées... pour faire quoi ? RIEN...


Pour le bien-vivre, remplissons la journée de riens... Ou d'EPi sur le bien-être... Ou de débats, ou de maquettes...
pale

anneso de la 106
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par Isis39 le Sam 13 Juin 2015 - 11:35

Mais nous avons déjà une pause méridienne d'une heure trente. Je ne vois pas où est le problème.
Par contre je déplore l'arrêt de l'AE qui permettait à certains élèves de faire des activités pendant cette pause.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par ProvençalLeGaulois le Sam 13 Juin 2015 - 11:37

Je vais aller à contre-courant mais c'est la seule chose qui ne me paraisse pas débile dans la réforme.

Même si les gamins mangent généralement en 20-25 minutes, l'accès au self dans la plupart des établissements n'est pas instantané.

Quand vous avez plus de 700 demi-pensionnaires qui finissent en majorité à 12h pour reprendre à 13h à faire manger dans un self de 200 places, c'est la galère pour que tout le monde arrive à l'heure, une demi-heure de plus permettrait que les dernières classes appelées soient un peu moins ric-rac pour manger correctement.

ProvençalLeGaulois
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par Nadejda le Sam 13 Juin 2015 - 11:37

Dans mon collège la pause déjeuner dure toujours 2h. Ça laisse la possibilité aux collégiens de participer à des clubs (échecs, santé, ciné, sport...) mais ça ne concerne pas beaucoup d'élèves. Je me dis souvent que le temps doit leur sembler long...

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par Synapse le Sam 13 Juin 2015 - 11:45

@MUTIS a écrit:j'ai trouvé ceci pour le primaire :
http://media.education.gouv.fr/file/06_juin/67/1/Rythmes_scolaires_rapport-d-orientation_184671.pdf

Une école qui laisserait l’après-midi libre relèverait au demeurant d’une singulière conception de la société, présupposant que l’un des parents soit toujours disponible, ce qui va à l’encontre d’un monde moderne où les deux parents ont le plus souvent une activité professionnelle. Le travail des femmes est une évolution sociétale qui ne saurait être remise en question ; il est même établi qu’elle est un facteur positif de réussite scolaire pour les enfants.
Dans la ville où j'habite, les écoles sont fermées l'aprem au profit d'activités périscolaires payantes (écoles publiques et privées)....C'est vraiment galère quand dans le secondaire, par exemple, nous bossons de 7h à 18h...Nos enfants sont dans le public mais nous devons payer pour l'aprem et la mairie exsangue n'a plus les moyens de payer les bus et les activités: on reçoit un sms à 13h qui nous explique qu'il faut venir chercher les enfants car plus rien n'est prévu...

_________________
« Non quia difficilia sunt non audemus, sed quia non audemus difficilia sunt. »

Synapse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par Daphné le Sam 13 Juin 2015 - 11:59

@Synapse a écrit:
@MUTIS a écrit:j'ai trouvé ceci pour le primaire :
http://media.education.gouv.fr/file/06_juin/67/1/Rythmes_scolaires_rapport-d-orientation_184671.pdf

Une école qui laisserait l’après-midi libre relèverait au demeurant d’une singulière conception de la société, présupposant que l’un des parents soit toujours disponible, ce qui va à l’encontre d’un monde moderne où les deux parents ont le plus souvent une activité professionnelle. Le travail des femmes est une évolution sociétale qui ne saurait être remise en question ; il est même établi qu’elle est un facteur positif de réussite scolaire pour les enfants.
Dans la ville où j'habite, les écoles sont fermées  l'aprem au profit d'activités périscolaires payantes (écoles publiques et privées)....C'est vraiment galère quand dans le secondaire, par exemple, nous bossons de 7h à 18h...Nos enfants sont dans le public mais nous devons payer pour l'aprem et la mairie exsangue n'a plus les moyens de payer les bus et les activités: on reçoit un sms à 13h qui nous explique qu'il faut venir chercher les enfants car plus rien n'est prévu...

Comme ça doit être pratique !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par MUTIS le Sam 13 Juin 2015 - 13:22

@Isis39 a écrit:Mais nous avons déjà une pause méridienne d'une heure trente. Je ne vois pas où est le problème.
Par contre je déplore l'arrêt de l'AE qui permettait à certains élèves de faire des activités pendant cette pause.

Désolé mais ce n'est pas exact :
1) Dans le collège où j'enseigne beaucoup d'élèves ont une pause d'une heure car les options comme le latin ou l'anglais européen ont souvent lieu sur le créneau libéré le midi quand 2 heures sont prévues...
2) Dans le collège de mon fils des ateliers sont proposés pour occuper les élèves et ces ateliers fort intéressants sont financés par l'AE. La suppression de l'Accompagnement Educatif va entraîner la disparition de ces clubs et les élèves vont se retrouver dans la cour. Peu d'espace au passage et peu d'espace couvert en particulier. Que se passera-t-il en cas de pluie, de neige, de froid ?
3) Enfin, je cherche les arguments des spécialistes des rythmes pour expliquer cette pause. Pour le moment, les seules justifications que j'ai trouvées n'ont rien à voir avec une nécessité de ce type. C'est l'objet de la discussion
Cela change donc beaucoup de choses ; tous les élèves seront dans la cour (ce qui va inévitablement créer des problèmes de surveillance et même des difficultés plus graves), ils n'auront rien à faire et ils vont être encore plus énervés et fatigués quand ils rejoindront les cours l'après-midi.
Fatigue, ennui, énervement : voilà ce qui se prépare.
Le collège au rabais est aussi le collège de l'ennui généralisé.
C'est un argument de plus pour les parents...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par bernardo le Sam 13 Juin 2015 - 16:47

@anneso de la 106 a écrit:Notons aussi que l'enseignement privé n'est pas soumis à cette obligation. Ni à celle des journées de 6 heures maxi.
Cela permet peut-être de maintenir des options payantes puisqu'il y a davantage de créneaux horaires disponibles.
Mais je vois le mal partout sans doute... No

Je reprends l'article 2 :
Art. 2. – A compter du 1 er septembre 2016, l’article D. 332-4 du même code est ainsi rédigé :
« Art. D. 332-4. – I. – Les enseignements obligatoires dispensés au collège se répartissent en enseignements communs à tous les élèves et en enseignements complémentaires définis par l’article L. 332-3.
« Les programmes des enseignements communs, le volume horaire des enseignements communs et complémentaires, ainsi que les conditions dans lesquelles ce dernier peut être modulé par les établissements, sont fixés par arrêté du ministre chargé de l’éducation. Cet arrêté fixe également le cadre des enseignements complémentaires dont le contenu est défini par chaque établissement.
« Cet arrêté peut prévoir d’autres enseignements pour les élèves volontaires.

« II. – Conformément à l’article R. 421-41-3, le conseil pédagogique est consulté sur la préparation de l’organisation des enseignements. En application du 2 o de l’article R. 421-2, l’organisation des enseignements est fixée par le conseil d’administration, après avis du conseil pédagogique et conformément au projet d’établissement.
« L’amplitude quotidienne ne dépasse pas six heures d’enseignement pour les élèves de sixième, sauf dérogation accordée par le recteur d’académie en cas de contraintes spécifiques.
« Une pause méridienne d’une durée minimale d’une heure trente minutes est assurée à chaque élève, sauf
dérogation accordée par le recteur d’académie en cas de contraintes spécifiques.

« III. – Pour la mise en œuvre du premier alinéa du II dans les établissements d’enseignement privés sous contrat, l’organisation des enseignements est fixée par le chef d’établissement en concertation avec les professeurs.
Ces derniers sont informés par le chef d’établissement des suites de cette consultation. Dans ces établissements, les deux derniers alinéas du II ne sont pas applicables. »

Moralité : Ils pourront donc proposer, dès la 6e, une deuxième langue vivante, en option, pendant le temps du midi. Actuellement dans le privé il n’y a à Paris que 4 classes bilangues. Par contre, les 118 collèges publics parisiens ont presque tous une classe bi-langue. Si ces classes sont supprimées dans le public, où iront les parents qui veulent une deuxième langue dès la 6e ?

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par MUTIS le Sam 13 Juin 2015 - 18:09

guennec a écrit:
@anneso de la 106 a écrit:Notons aussi que l'enseignement privé n'est pas soumis à cette obligation. Ni à celle des journées de 6 heures maxi.
Cela permet peut-être de maintenir des options payantes puisqu'il y a davantage de créneaux horaires disponibles.
Mais je vois le mal partout sans doute... No

Je reprends l'article 2 :
Art. 2. – A compter du 1 er septembre 2016, l’article D. 332-4 du même code est ainsi rédigé :
« Art. D. 332-4. – I. – Les enseignements obligatoires dispensés au collège se répartissent en enseignements communs à tous les élèves et en enseignements complémentaires définis par l’article L. 332-3.
« Les programmes des enseignements communs, le volume horaire des enseignements communs et complémentaires, ainsi que les conditions dans lesquelles ce dernier peut être modulé par les établissements, sont fixés par arrêté du ministre chargé de l’éducation. Cet arrêté fixe également le cadre des enseignements complémentaires dont le contenu est défini par chaque établissement.
« Cet arrêté peut prévoir d’autres enseignements pour les élèves volontaires.

« II. – Conformément à l’article R. 421-41-3, le conseil pédagogique est consulté sur la préparation de l’organisation des enseignements. En application du 2 o de l’article R. 421-2, l’organisation des enseignements est fixée par le conseil d’administration, après avis du conseil pédagogique et conformément au projet d’établissement.
« L’amplitude quotidienne ne dépasse pas six heures d’enseignement pour les élèves de sixième, sauf dérogation accordée par le recteur d’académie en cas de contraintes spécifiques.
« Une pause méridienne d’une durée minimale d’une heure trente minutes est assurée à chaque élève, sauf
dérogation accordée par le recteur d’académie en cas de contraintes spécifiques.

« III. – Pour la mise en œuvre du premier alinéa du II dans les établissements d’enseignement privés sous contrat, l’organisation des enseignements est fixée par le chef d’établissement en concertation avec les professeurs.
Ces derniers sont informés par le chef d’établissement des suites de cette consultation. Dans ces établissements, les deux derniers alinéas du II ne sont pas applicables. »

Moralité : Ils pourront donc proposer, dès la 6e, une deuxième langue vivante, en option, pendant le temps du midi. Actuellement dans le privé il n’y a à Paris que 4 classes bilangues. Par contre, les 118 collèges publics parisiens ont presque tous une classe bi-langue. Si ces classes sont supprimées dans le public, où iront les parents qui veulent une deuxième langue dès la 6e ?

Alors ça c'est énorme aussi...
Je n'avais pas vu passer ! affraid topela
Argument supplémentaire pour les parents !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par Fraser le Sam 13 Juin 2015 - 18:12

@MUTIS a écrit:Dans le collège de mon fils, les élèves qui avaient une pause de 2h00 (ou de 1h30) se voyaient proposer des ateliers divers (dans le cadre de l'Accompagnement Educatif). Ils pouvaient donc s'inscrire et participer à une activité toute l'année.
Avec cette magnifique réforme, ils n'auront plus rien et devront rester dans la cour, hiver comme été pendant 1h30 ou 2h00 avec le repas. Comme les ados mangent en général assez vite (20mn disons) cela fait 1h à 1h30 dans la cour, voire davantage.
Les chronobiologistes en général insistent sur le réveil trop matinal et le début des cours beaucoup trop avancé pour des ados. Ils recommandent même de commencer plutôt à 9h00 qu'à 8h00. D'où vient l'allongement de la pause méridienne ? Quelles sont les études qui montrent son intérêt ?
J'ai un doute : ne s'agit-il pas d'allonger la journée de présence au collège alors que les horaires de cours vont être réduits... de façon à ce que les parents ne râlent pas trop ! Car avec 26h00 en 3ème par exemple, il est tout à fait possible de raccourcir les journées ou de libérer des demi-journées entières... Ou de faire de la garderie dans la cour ! Twisted Evil
Est-il sûr que les adolescents qui auront passé 1h ou 1h30 à l'extérieur seront plus attentifs ensuite en classe ?

Après l'épisode des rythmes en primaire, j'aurais tendance à ranger la chronobiologie dans la rubrique bonimenteurs....Rolling Eyes

Fraser
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par MUTIS le Sam 13 Juin 2015 - 18:15

D'accord alors pourquoi une pause d'une heure trente ?
Quelles sont les justifications ?
(Pour le début des cours à 9H00 au lieu de 8 beaucoup de médecins et de spécialistes confirment tout de même.)

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par ycombe le Sam 13 Juin 2015 - 18:41

@MUTIS a écrit:D'accord alors pourquoi une pause d'une heure trente ?
Quelles sont les justifications ?
(Pour le début des cours à 9H00 au lieu de 8 beaucoup de médecins et de spécialistes confirment tout de même.)

Je propose de commencer à 7h45 et de finir à 13h:
7h45/8h40/9h35/récré/9h55/10h50/11h45/récré/12h05/fin des cours à 13h.

Une fois par semaine, un cours supplémentaire à lieu de 1h05 à 2h (pour arriver à 26h).

La pause méridienne d'1h30 est placée après la fin des cours, ce qui respecte parfaitement la circulaire.

Après leur pause méridienne, les élèves à tour de rôle  prêtent la main à l'entretien de l'établissement, sous le contrôle des agents: nettoyage, peinture, menues réparations, jardinage, ou participent aux activités de l'UNSS.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par arum le Sam 13 Juin 2015 - 18:51

guennec a écrit:
@anneso de la 106 a écrit:Notons aussi que l'enseignement privé n'est pas soumis à cette obligation. Ni à celle des journées de 6 heures maxi.
Cela permet peut-être de maintenir des options payantes puisqu'il y a davantage de créneaux horaires disponibles.
Mais je vois le mal partout sans doute... No

Je reprends l'article 2 :
Art. 2. – A compter du 1 er septembre 2016, l’article D. 332-4 du même code est ainsi rédigé :
« Art. D. 332-4. – I. – Les enseignements obligatoires dispensés au collège se répartissent en enseignements communs à tous les élèves et en enseignements complémentaires définis par l’article L. 332-3.
« Les programmes des enseignements communs, le volume horaire des enseignements communs et complémentaires, ainsi que les conditions dans lesquelles ce dernier peut être modulé par les établissements, sont fixés par arrêté du ministre chargé de l’éducation. Cet arrêté fixe également le cadre des enseignements complémentaires dont le contenu est défini par chaque établissement.
« Cet arrêté peut prévoir d’autres enseignements pour les élèves volontaires.

« II. – Conformément à l’article R. 421-41-3, le conseil pédagogique est consulté sur la préparation de l’organisation des enseignements. En application du 2 o de l’article R. 421-2, l’organisation des enseignements est fixée par le conseil d’administration, après avis du conseil pédagogique et conformément au projet d’établissement.
« L’amplitude quotidienne ne dépasse pas six heures d’enseignement pour les élèves de sixième, sauf dérogation accordée par le recteur d’académie en cas de contraintes spécifiques.
« Une pause méridienne d’une durée minimale d’une heure trente minutes est assurée à chaque élève, sauf
dérogation accordée par le recteur d’académie en cas de contraintes spécifiques.

« III. – Pour la mise en œuvre du premier alinéa du II dans les établissements d’enseignement privés sous contrat, l’organisation des enseignements est fixée par le chef d’établissement en concertation avec les professeurs.
Ces derniers sont informés par le chef d’établissement des suites de cette consultation. Dans ces établissements, les deux derniers alinéas du II ne sont pas applicables. »

Moralité : Ils pourront donc proposer, dès la 6e, une deuxième langue vivante, en option, pendant le temps du midi. Actuellement dans le privé il n’y a à Paris que 4 classes bilangues. Par contre, les 118 collèges publics parisiens ont presque tous une classe bi-langue. Si ces classes sont supprimées dans le public, où iront les parents qui veulent une deuxième langue dès la 6e ?

Avec quelle dotation horaire, les établissements privés pourront ils faire ces heures?
Ils n'en auront pas les moyens?
La marge ne pourra pas servir à cela puisque les élèves, quelque soit le niveau de classe doivent avoir 26h de cours (avec pour certains élèves les heures de latin ou grec, seule exception possible si elle est choisie par le CDE et le CP.)

Ne sont-ils pas obligés d'appliquer la réforme, comme nous, non?

arum
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par neo-fit le Sam 13 Juin 2015 - 18:58

@ycombe a écrit:
@MUTIS a écrit:D'accord alors pourquoi une pause d'une heure trente ?
Quelles sont les justifications ?
(Pour le début des cours à 9H00 au lieu de 8 beaucoup de médecins et de spécialistes confirment tout de même.)

Je propose de commencer à 7h45 et de finir à 13h:
7h45/8h40/9h35/récré/9h55/10h50/11h45/récré/12h05/fin des cours à 13h.

Une fois par semaine, un cours supplémentaire à lieu de 1h05 à 2h (pour arriver à 26h).

La pause méridienne d'1h30 est placée après la fin des cours, ce qui respecte parfaitement la circulaire.

Après leur pause méridienne, les élèves à tour de rôle  prêtent la main à l'entretien de l'établissement, sous le contrôle des agents: nettoyage, peinture, menues réparations, jardinage, ou participent aux activités de l'UNSS.
C'est le meilleur EPI que j'ai jamais lu et quelle répartition horaire.  Finalement je vais demander une mut en collège. Ah non, c'est vrai, les disciplines ont moins d'heures et ça on ne peut rien faire.

neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par Pseudo le Sam 13 Juin 2015 - 19:03

@MUTIS a écrit:Personne ne peut expliquer cette pause de 1h30 MINIMUM ?
Une étude pour la justifier ?

On nous a sorti une histoire de chronobiologie. Il faut une pause suffisamment longue pour se reposer, une vraie coupure. Dans la cour, l'agitation, les intempéries.

Ici aussi l'ae est supprimée, ainsi que d'autres moyens spécifiques, ou comme des postes de surveillants qui pouvaient éventuellement proposer des choses le midi. Ca va être joyeux les pauses méridiennes...

Je crois qu'on ne sais plus quoi inventer pour faire croire qu'on se préoccupe des gosses tout en leur faisant vivre toujours pire.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par MUTIS le Sam 13 Juin 2015 - 19:06

@Pseudo a écrit:
@MUTIS a écrit:Personne ne peut expliquer cette pause de 1h30 MINIMUM ?
Une étude pour la justifier ?

On nous a sorti une histoire de chronobiologie. Il faut une pause suffisamment longue pour se reposer, une vraie coupure. Dans la cour, l'agitation, les intempéries.


Laughing Laughing Laughing

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la pause méridienne d'1h30 minimum...

Message par Pseudo le Sam 13 Juin 2015 - 19:06

@MUTIS a écrit:

Lisez bien : c'est énorme !
En fait rien ne justifie scientifiquement cette pause... aucune étude n'est citée et celles que je connais ne mentionnent pas cette pause.
Mais cela permet de faire garderie et d'allonger la journée des élèves. Avec 26 h00 de cours par semaine, les emplois du temps vont comporter des trous, des pauses, des plages libérées... pour faire quoi ? RIEN...

Ca les habituera au monde du travail : beaucoup de présence vide.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum