Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par invitéW le Lun 15 Juin 2015 - 9:37

Katia Blas a écrit:Dès les premiers jours de juin, les lycées renvoient les élèves de terminale pour "réviser", comme si on ne révisait pas mieux dans l'établissement avec des professeurs... Souvent le même sort est d'ailleurs réservé aux élèves des autres niveaux "pour préparer les salles d'examen" , comme s'il fallait plus d'une journée pour préparer les salles (nettoyage par les agents et collage des étiquettes sur les tables). Au plus tard, il n'y aura plus de cours dans les lycées à partir du 13 juin, la plupart des professeurs étant appelés à partir du 17, pour surveiller puis corriger les épreuves du baccalauréat. La fin d'année scolaire officielle est bien le 4 juillet? Donc, à cause du bac, trois semaines de cours perdues en seconde, puis en première puis en terminale... Ajoutons à cela les absences de professeurs en novembre et décembre pour proposer, préparer, étudier, tester les sujets - sujets premiers ET sujets "de secours"- de chaque discipline  pour les 9 séries: il y en a plus de 150, avec les disciplines technologiques, et les 60 langues courantes, rares ou régionales possibles. Nous sommes, par élève, au minimum, à 3 mois de cours perdus -un trimestre- sur une scolarité de 9 trimestres en lycée, rien que pour la préparation du baccalauréat!
lire l'article.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par hypermnestre le Lun 15 Juin 2015 - 9:42

Je ne connais aucun établissement qui renvoie ses terminales au début du mois de juin. Ils sont tenus d'être là jusqu'à la fin, et s'ils sont absents, c'est parce qu'ils prennent la liberté de décider eux-mêmes de la date d'arrêt des cours.
Les secondes perdent trois semaines, certes, mais pourquoi ne pas les rappeler après les épreuves ? Tous les lycées n'accueillent pas d'oraux, tous les collègues n'ont pas dix jours de correction.
Quant aux deux mois d'absence pour préparer et cobayer les sujets... Shocked ! Un jour pour les uns, quatre jours au maximum pour les autres...
Quand on veut tuer son chien...

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par nuages le Lun 15 Juin 2015 - 9:51

@hypermnestre a écrit:Je ne connais aucun établissement qui renvoie ses terminales au début du mois de juin. Ils sont tenus d'être là jusqu'à la fin, et s'ils sont absents, c'est parce qu'ils prennent la liberté de décider eux-mêmes de la date d'arrêt des cours. Les secondes perdent trois semaines, certes, mais pourquoi ne pas les rappeler après les épreuves ?
Fin des cours dans mon établissement le 5 juin et je crois que c'est plus tôt dans d'autres lycées!  Rappeler les secondes après les épreuves serait les faire venir... à partir du 10 juillet (jury final du bac le 9 juillet) Dans l'académie où je travaille le bac s'étend sur un mois: les EAF  orales commencent le 11 juin et le rattrapage finit le 9 juillet. Mais pire: beaucoup d'épreuves de langues ont lieu en mai.

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par hypermnestre le Lun 15 Juin 2015 - 10:00

Pour la date de fin de cours début juin, je l'ignorais : tous les établissements autour du mien, centres d'examens (oraux ou écrits) ou pas, viennent juste de fermer.
Quand je disais "rappeler les secondes après les épreuves", je voulais dire "après les écrits". J'ai des collègues en sciences physiques, SVT... qui ont une matinée de surveillance et une journée de correction, et qui seraient donc disponibles le reste du temps pour poursuivre les cours ; de même pour les professeurs d'EPS, pour ceux, toutes matières confondues, qui ne sont pas convoqués...
Et si, effectivement, le mois de juin est très perturbé, nous sommes bien d'accord pour dire que "les deux mois retranchés" en novembre - décembre sont une pure élucubration ?

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Touche pas à ma SEGPA le Lun 15 Juin 2015 - 10:13

Je ne connais pas Katia Blas. Est - elle marseillaise ? Elle pratique à merveille l'hyperbole...

Touche pas à ma SEGPA
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par invitéW le Lun 15 Juin 2015 - 10:15

@hypermnestre a écrit:
Et si, effectivement, le mois de juin est très perturbé, nous sommes bien d'accord pour dire que "les deux mois retranchés" en novembre - décembre sont une pure élucubration ?

C'est 4 ou 5 jours entre septembre et décembre et ça ne concerne que très peu de professeurs en fait.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Laotzi le Lun 15 Juin 2015 - 10:36

@Touche pas à ma SEGPA a écrit:Je ne connais pas Katia Blas. Est - elle marseillaise ? Elle pratique à merveille l'hyperbole...

Elle s'est faite remarquer dans le passé en se faisant débarquer du lycée Balzac à Paris dont elle était proviseur pour avoir voulu mélanger les sections internationales avec les autres classes. Elle correspond tout à fait à l'idéologie actuelle en matière d'éducation de nos gouvernements.
D'ailleurs, il faudrait qu'elle se mette à la page. On ne va plus rendre nos copies quelques jours avant et il n'y a plus de travail de saisies pour les secrétaires, tout du moins en Ile-de-France, là où elle exerçait. Nous rentrons désormais nous-mêmes les notes, ce qui limite aussi les erreurs de saisies. Le coup des copies qui s'envolent d'un rocher me semble être un grand classique de l'anecdote que l'on invente pour appuyer une idée. D'ailleurs, si elle était chef d'établissement, elle en avait du temps à perdre à la plage au moins de juin...
La question qu'il faut se poser avec ce genre d'article, c'est toujours de savoir si c'est une simple tribune sans intérêt d'une CDE retraité ou bien une commande en haut lieu pour tester la réaction de l'opinion sur ce sujet...

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."

Laotzi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Nemuyoake le Lun 15 Juin 2015 - 10:41

Il faut faire les examens et les concours le samedi et le dimanche. Ca marche très bien au Japon. Twisted Evil

(Si vous me cherchez, je suis déjà dehors... yesyes yesyes yesyes yesyes )

Nemuyoake
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Whypee le Lun 15 Juin 2015 - 10:47

Que tous les lycées, collèges et autres établissements soit renommés Jacques Martin.
"Les enfants sont extraordinaires, ils ont tous gagné !"

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par JPhMM le Lun 15 Juin 2015 - 10:52

Je suis pour la suppression du baccalauréat car cela crée un élitisme de ceux qui l'ont contre ceux qui ne l'ont pas, qui reproduit l'élitisme social de la société. Il n'est pas acceptable dans une société du progrès que les élites sociales se reproduisent par le concours de l'institution qui se veut égalitaire. Il faut supprimer le baccalauréat, les notes, le brevet, les examens à l'université, les concours ... et donner le diplôme à toute personne qui le demande, après validation des compétences du vivre-ensemble et du respect de la biodiversité, en groupe et sur tablette numérique connectée.

Non à l'élitisme, oui à la pluridisciplinarité chirurgie dentaire/pilote de ligne/doctorat en langue et civilisation sumérienne pour tous !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Daphné le Lun 15 Juin 2015 - 11:05

Tsssss c'est n'importe quoi !
Pas d'accord Evil or Very Mad

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Laurie 001 le Lun 15 Juin 2015 - 11:14

Effectivement Will, chez nous, les terminales sont parties le 2 juin au soir et les 1ères le 10

Laurie 001
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par gauvain31 le Lun 15 Juin 2015 - 11:18

@JPhMM a écrit:Je suis pour la suppression du baccalauréat car cela crée un élitisme de ceux qui l'ont contre ceux qui ne l'ont pas, qui reproduit l'élitisme social de la société. Il n'est pas acceptable dans une société du progrès que les élites sociales se reproduisent par le concours de l'institution qui se veut égalitaire. Il faut supprimer le baccalauréat, les notes, le brevet, les examens à l'université, les concours ... et donner le diplôme à toute personne qui le demande, après validation des compétences du vivre-ensemble et du respect de la biodiversité, en groupe et sur tablette numérique connectée.

Non à l'élitisme, oui à la pluridisciplinarité chirurgie dentaire/pilote de ligne/doctorat en langue et civilisation sumérienne pour tous !

aaq aaq aaq aaq aaq aaq

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Laotzi le Lun 15 Juin 2015 - 11:21

A ce compte là, il faut aussi demander la suppression des partiels en fac. Les cours ont souvent fini vers la mi avril, pour laisser place aux vacances, révisions, partiels, corrections, rattrapages etc.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."

Laotzi
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Paul Dedalus le Lun 15 Juin 2015 - 12:04

Mon vieux prof de littérature en terminale L tenait aussi ce discours.

Après je le vois bien : le bac permet quand même de garder nos ados-jeunes adultes motivés jusqu'au bout et à acquérir des savoirs afin d'obtenir le précieux sésame qui est bien souvent pour eux la clef de la liberté/ de l'entrée dans le monde adulte et perçu ainsi par les parents.

Pourquoi changer quelque chose qui marche?

_________________
« La puissance des mouches, elles gagnent des batailles, empêchent notre âme d’agir, mangent notre corps. »

Blaise Pascal,Pensées.

Paul Dedalus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par User5899 le Lun 15 Juin 2015 - 12:06

@hypermnestre a écrit:Je ne connais aucun établissement qui renvoie ses terminales au début du mois de juin. Ils sont tenus d'être là jusqu'à la fin
Jusqu'à la fin de quoi ? Les terminales sont dehors depuis vendredi 12 au soir. Et notre bahut a fait comme les autres : il s'est assis sur le BO de novembre qui fixait les dates de conseils de classes pour l'ensemble du secondaire, en les anticipant toutes.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par User5899 le Lun 15 Juin 2015 - 12:07

laure-gemma a écrit:Effectivement Will, chez nous, les terminales sont parties le 2 juin au soir et les 1ères le 10
A part ça, au BO, aucun conseil de 1re/terminale ne devait avoir lieu avant le 10/6 et aucun conseil de 6e-2e avant le 12/6 Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Laurie 001 le Lun 15 Juin 2015 - 12:32

Les conseils de 2nde ont démarré la semaine du 1er juin ( à cause des commissions d'appel ), ceux des terminales le 04 et ceux des 1ères le 9

Laurie 001
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Laurie 001 le Lun 15 Juin 2015 - 12:36

Les 2des sont en stage pendant 15 jours, stage en entreprise à partir d'aujourd'hui

Laurie 001
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Malavita le Lun 15 Juin 2015 - 12:54

J'ai beaucoup aimé la conclusion de l'article :
"Le baccalauréat français est le plus lourd en organisation et en nombre d'épreuves de tous les examens de fin de lycée en Europe, peut-être même dans le monde entier.
Le contrôle continu introduit pour l'épreuve d'EPS, pour les TPE (travaux personnels encadrés), pour l'évaluation des capacités expérimentales en physique et SVT ne donne pas de mauvais résultats. Les inspecteurs des spécialités exercent un contrôle vigilant sur le déroulement des épreuves et l'"harmonisation" des résultats, ce qui signifie que les lycées doivent justifier d'écarts trop importants éventuels avec les lycées de même type. Etre évalué régulièrement tout au long de son année de terminale, jusqu'en juin, par des professeurs différents de ceux du cours habituel (c'est le principe du contrôle continu) est une pratique courante chez nos voisins, expérimentée dans plusieurs disciplines et qui n' exige pas cette "montagne" d'organisation qui accouche chaque année d'une souris!"

Le contrôle continu ça existe en LP et ça s'appelle le CCF (Contrôle en cours de formation) et c'est une vrai usine à gaz désorganisant encore plus les établissements. Pourquoi ?
- on fait les sujets et on évalue nos propres élèves
- les élèves ne viennent pas à leur CCF, pas grave, on a l'obligation légale de les reconvoquer une deuxième fois (ne pas oublier la lettre recommandée, sinon, il conteste et gagne son diplôme)
- pour les oraux, on est censé faire passer les élèves pendant que les autres travaillent gentiment dans la même salle ! yesyes Du coup, les oraux se passent sur une journée et les élèves entrent et sortent des autres cours (enfin dans mon lycée). On perd donc des heures de cours et on perturbe les cours des autres. Surtout qu'il y en a bien-sur qu'une seule épreuve orale !
- on perd un nombre d'heures de cours invraisemblable à évaluer les élèves, résultats, je n'ai eu aucune note à fournir pour une de mes classes au 3e trimestre
- certains collègues demandent de banaliser des journées de cours (avec parfois appui de leur IPR) pour remplir les grilles d'évaluation en x exemplaires.
- on a quand même droit aux réunions d'harmonisation pour contrôler qu'on est dans la moyenne.
- on est toujours convoqué pour corriger les copies ou faire passer à l'oral les candidats libres et CFA et donc on perd encore des heures de cours
- CCF passé en fin d'année = plus d'élèves en cours et d'ailleurs, il sèche volontiers notre cours, s'ils ont un CCF à passer dans la journée pour mieux le préparer...
- le lourdeur et le temps de préparation énorme : certains collègues (PSE) ont 18 classes, donc 18 CCF à préparer et corriger, à multiplier par le nombre d'élèves, évidemment.
- et enfin, les notes de CCF doivent être remontées pour début juin, nous obligeant à les faire en mai, donc là il faut plutôt parler de reconquête du mois de mai, puisque les élèves ne viennent plus après !

Bref, un vrai bonheur, qui plus est très économique avec une prime d'une centaine d'euros (qui disparait à la rentrée, remplacée par une autre, encore moins avantageuse), pour des heures et des heures et des heures... de préparation, organisation...

J'ai mis en garde un collègue de lycée G que cela allait arriver chez eux... Il m'a dit, mais, non... ce n'est pas possible ! Et bien, je vous le souhaite, mais cela a déjà commencé avec les TPE et en langues, non ?

Malavita
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par ycombe le Lun 15 Juin 2015 - 12:54

En tant que parent d'élève d'une fille de seconde, j'ai reçu par mail le 18 mai une note donnant les dates de fin des cours (10/6 pour les T, 12/6 pour les 1e, 15/6 pour les 2nd) accompagné d'une remarque:

Nous avons pu déplorer depuis début mai un taux d'absentéisme dans certaines classes, en particulier en terminale, inhabituel et préoccupant.

Elle va faire quoi, Katia Blas, pour faire venir en classe fin juin des élèves qui, déjà début mai, ne viennent plus ? Leur envoyer la police?

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Lenagcn le Lun 15 Juin 2015 - 12:57

un point de moins sur la collante du bac par jour d'absence Laughing

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par Rabelais le Lun 15 Juin 2015 - 13:00

C'est marrant, si je n'avais pas lu les commentaires je n'aurais pas su qu'elle était proviseur...je croyais à la lire que c'était une élève ( et pas de genre autonome, du genre qui ne peut reviser seule son bac...).
De plus, je déteste le mensonge, en aucun cas un trimestre entier n'est perdu, premièrement et de plus, les secondes qui effectivement sont boutés le 12 juin ont bien entendu terminé leur programme de l'année, les professeurs s'en sont chargés , ils ne sont pas demeurés et savent d's le début de l'année combien de semaines de cours ils ont pour cela.Même une pauvre petite stagiaire comme moi.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par JPhMM le Lun 15 Juin 2015 - 13:22

@gauvain31 a écrit:
@JPhMM a écrit:Je suis pour la suppression du baccalauréat car cela crée un élitisme de ceux qui l'ont contre ceux qui ne l'ont pas, qui reproduit l'élitisme social de la société. Il n'est pas acceptable dans une société du progrès que les élites sociales se reproduisent par le concours de l'institution qui se veut égalitaire. Il faut supprimer le baccalauréat, les notes, le brevet, les examens à l'université, les concours ... et donner le diplôme à toute personne qui le demande, après validation des compétences du vivre-ensemble et du respect de la biodiversité, en groupe et sur tablette numérique connectée.

Non à l'élitisme, oui à la pluridisciplinarité chirurgie dentaire/pilote de ligne/doctorat en langue et civilisation sumérienne pour tous !

aaq aaq aaq aaq aaq aaq
Flûte, je suis allé trop loin, je ne suis pas crédible.

lol!

Pourquoi quand c'est moi qui l'écris, ça fait rire, quand c'est une ministre, ça fait pas rire ? Rolling Eyes

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi je suis pour la suppression du baccalauréat

Message par gauvain31 le Lun 15 Juin 2015 - 13:24

JPhMM : tu es impayable !!! Il faut que tu fasses du one man show comme ma collègue de SVT qui a démissionné pour être humoriste Smile

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum