À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par bruno09 le Mer 24 Juin 2015 - 22:02

J'ai lu attentivement le texte de Mérieu. A aucun moment on ne trouve trace de la plus petite injonction de travailler, la moindre mention d'un devoir exigé ou exigible. Pas une fois, on ne se pose la question de savoir si les élèves ne seraient pas inattentifs entre autre parce qu'on leur permet de l'être.

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par gauvain31 le Mer 24 Juin 2015 - 22:09

@bruno09 a écrit:J'ai lu attentivement le texte de Mérieu. A aucun moment on ne trouve trace de la plus petite injonction de travailler, la moindre mention d'un devoir exigé ou exigible. Pas une fois, on ne se pose la question de savoir si les élèves ne seraient pas inattentifs entre autre parce qu'on leur permet de l'être.

Ah ben là il faut changer tout le logiciel de pensée de Meirieu et vu son âge, le disque est un peu rayé.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par linkus le Mer 24 Juin 2015 - 22:33

@Ronin a écrit:Non, ils sont justes cons. Le constructivisme ça fait 15 ans qu'on l'a abandonné dans le spé pour les élèves en grande difficulté et/ou handicapés. Mais faut croire que les IPR et les chargés de missions du MEN sont tellement incompétents qu'ils ne sont même pas au courant.

Cette partie m'interesse. Pouvez-vous développer?

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Ronin le Mer 24 Juin 2015 - 23:02

Ouch, je peux mais il va me falloir beaucoup de temps. Je me demande si je n'ai pas développé dans le fil sur l'enseignement spécialisé justement.

Pour faire rapide, le constructivisme est construit sur les apports du psychologue russe Lev Vygotsky dans les années 20-30. L'idée est que les élèves n'apprennent réellement que s'ils découvrent par eux-mêmes tout en restant dans une zone de difficulté proche de ce qu'ils connaissent déjà ( ZPD, zone proximale de développement ). On retrouve beaucoup de points communs avec les travaux de Jean Piaget ( les schèmes de pensée ) et, ce qui plaît beaucoup à nos pédagogues, avec les idées politiques de Rousseau.

On mixe tout ça et on a l'idée que les élèves n'apprennent et n'intègrent réellement que ce qu'ils ont découvert et manipulé par eux-mêmes. Sauf que ça ne marche qu'avec les gamins qui ont déjà des bases de connaissances, qui n'ont pas de fragilité narcissique et peuvent supporter l'anxiété de patauger dans l'inconnu et qui ne vont pas se décourager ni se convaincre qu'ils sont nuls parce qu'ils n'ont pas trouvé ou trouvé moins vite que les copains.

Dans le primaire, il est flagrant que ça marche avec les très bons élèves et que ça enfonce irrémédiablement les faibles, les fragiles psychologiquement et les élèves avec un déficit cognitif ou une grande anxiété. Résultat ( et je t'épargne le fait que depuis les années la psycho cognitive a progressé....) en segpa/ulis/IME/clis, etc, on recommande au contraire de pratiquer une pédagogie explicite, très guidé, très structurée.

Mais nos pédagogues sont fascinés par tout ce qui ressemble sur le plan scolaire aux idées nouvelles des 60-70's sur fond de remise en cause de la tradition. Donc, un psycho de l'URSS qui traduit des idées de Rousseau et ressemble aux idées des réformateurs californiens des années 50, ça leur a fait atteindre l'orgasme en 85-90. Ils n'en sont toujours pas revenus, en dépit des avancées en psycho, des observations de terrain.

L'idéologie, encore l'idéologie, toujours l'idéologie.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par gauvain31 le Mer 24 Juin 2015 - 23:26

Il faut se reporter à l'étude Follow Through par Engelman

http://www.formapex.com/telechargementpublic/peladeau2000a.pdf

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par the educator le Jeu 25 Juin 2015 - 6:46

Avec toutes les reserves que comporte cette etude (qui a au moins le merite de brasser es echantillons larges).

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par MUTIS le Jeu 25 Juin 2015 - 6:52

@the educator a écrit:Avec toutes les reserves que comporte cette etude (qui a au moins le merite de brasser es echantillons larges).

C'est vrai que les études qui vont dans un autre sens ... n'existent pas.
Voir Nathalie Bulle qui l'explique très bien.
L'efficacité des pédagogies constructivistes n'est avancée que par ceux qui y croient et les défendent. Aucune étude sérieuse pour montrer leur utilité supérieure aux pédagogies de la transmission explicite.
Le contraire est vrai en revanche... Twisted Evil La supériorité des pédagogies explicites est démontrée par toutes les études aux Etats-Unis et au Canada...De l'absurdité des EPI au passage !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par the educator le Jeu 25 Juin 2015 - 6:58

On en a déjà parlé, mais les FT ne concerne que des performances scolaires en contexte scolaire. Elles posent aussi un gros problème de rapport entre le personnel et la pédagogie. ça ne les invalide pas, ce sont juste des réserves.
Pour comparer, c'est comme si tu disais que l’élevage en batterie était plus efficace parce qu'il produit plus de bidoche pour moins d'investissement. C'est en effet tout à fait exact.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Adso le Jeu 25 Juin 2015 - 7:40

Marre du constructivisme ! Comment arrêter leur nuisance?... Tout à fait d'accord avec Ronin ce sont les élèves les plus faibles qui en pâtissent sauf si on n'applique pas les méthodes préconisées ;ce que je m'emploie à faire. Pas de séquence, pas de compétence mais de cours les plus clairs possibles avec des applications simples pour que tous y parviennent. Et surtout beaucoup de travail à l'écrit. Ca marche bien..

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par MUTIS le Jeu 25 Juin 2015 - 17:41

@Adso a écrit:Marre du constructivisme ! Comment arrêter leur nuisance?... Tout à fait d'accord avec Ronin ce sont les élèves les plus faibles qui en pâtissent sauf si on n'applique pas les méthodes préconisées ;ce que je m'emploie à faire. Pas de séquence, pas de compétence mais de cours les plus clairs possibles avec des applications simples pour que tous y parviennent. Et surtout beaucoup de travail à l'écrit. Ca marche bien..
topela
Rebelle ! yesyes

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Adso le Jeu 25 Juin 2015 - 19:25

Je suis un prof heureux en classe! Je voudrais bien que ce soit la même chose pour tous. Et je n'ai pas la résignation facile..origine Bretagne tout au bout de la pointe là où ils ont la tête dure! Very Happy

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Venus_noire88 le Jeu 25 Juin 2015 - 20:01

Assez d'accord avec tout le monde.
J'ai lu l'article à peu près jusqu'au bout, et voici ce que j'en ai retenu :
A. Pour passionner les élèves, il faut soi-même être passionné...
B. Il faut que le professeur exerce une "linguistique ferme" afin de permettre aux élèves de développer leur propre activité psychique. J'ai un peu du mal avec ce passage car très théorique et se basant sur une étude elle aussi très théorique.
C. Chaque cours doit dans l'ordre :
1. Mobiliser l'attention (attention affective = qui naît de l'étonnement).
2. Passer d'une appréhension globale du problème soulevé à une étude plus approfondie.
3. On doit leur donner une activité soutenue lorsqu'on passe de l'appréhension globale à l'appréhension analytique. On doit les accompagner dans la manipulation du symbolique (ex: la langue)
5. Terminer sur une activité réflexive.
Je crois que je n'ai rien compris à son programme dans les faits Laughing !

Venus_noire88
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Adso le Jeu 25 Juin 2015 - 20:09

Normal !le bon sens et la simplicité l'ont quitté depuis longtemps. Laughing

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Asha Kraken le Jeu 25 Juin 2015 - 21:54

@bruno09 a écrit:J'ai lu attentivement le texte de Mérieu. A aucun moment on ne trouve trace de la plus petite injonction de travailler, la moindre mention d'un devoir exigé ou exigible. Pas une fois, on ne se pose la question de savoir si les élèves ne seraient pas inattentifs entre autre parce qu'on leur permet de l'être.

pale Alors là respect, je peux plus pour ma part.

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par MUTIS le Jeu 25 Juin 2015 - 22:33

@Adso a écrit:Je suis un prof heureux en classe! Je voudrais bien que ce soit la même chose pour tous. Et je n'ai pas la résignation facile..origine Bretagne tout au bout de la pointe là où ils ont la tête dure! Very Happy

topela
Et les mômes aussi doivent être heureux.
Vous n'avez peut-être pas la sensation de les ennuyer et d'être un maillon faible non plus ?
Réactionnaire va ! Laughing
En stage de rééducation l'an prochain, et que ça saute !
On va vous reformater vite fait le disque dur, petit insolent.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par InvitéFi le Ven 26 Juin 2015 - 1:13

Dans le primaire, il est flagrant que ça marche avec les très bons élèves et que ça enfonce irrémédiablement les faibles, les fragiles psychologiquement et les élèves avec un déficit cognitif ou une grande anxiété. Résultat ( et je t'épargne le fait que depuis les années la psycho cognitive a progressé....) en segpa/ulis/IME/clis, etc, on recommande au contraire de pratiquer une pédagogie explicite, très guidé, très structurée

C'est très intéressant ce que tu dis. J'ai constaté ces effets là avec mes ULIS de 5e ... Ca leur a fait très peur au début d'avoir des activités où ils n'étaient pas guidés (contrairement à mes 5e classiques qui eux prennent très vite la parole car beaucoup plus confiant!).
Ils me reprochaient de ne pas avoir d'exemples sur lesquels s'appuyer ! Smile

J'ai lutté un peu, changé d'approche pendant un moment pour retrouver leur confiance, puis j'ai refait des activités ouvertes lorsque ça allait mieux !

Je pense qu'il n'y a pas de règles, le constructivisme ça marche sur certaines notions, et avec certains élèves. Je suis plutôt pour mixer un peu de toutes les pédagogies et les adapter à la classe et aux savoirs en jeu.

InvitéFi
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Adso le Dim 28 Juin 2015 - 10:47

Ce que tu dis est juste j'ai eu un autiste que le cadrage rassurait vraiment et cette année trois ULIS en 6e pour qui une consigne simple et un guidage clair est positif. Cela dit avant d'entre parler du constructivisme le bon sens était un doux guide et après le constructivisme il en sera de même. On trouve toujours des moyens de s'adapter aux difficultés qu'on certains élèves sans pour autant pénaliser les autres. Ce qui m'irrite c'est cet espèce de dogmatisme idéologique...

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Adso le Dim 28 Juin 2015 - 10:49

Je relis mon message avec horreur! une consigne simple et un guidage clair sont positifs. entendre parler. qu'ont certains. Voilà comme çà ce sera plus facile à lire !!! Smile

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Asha Kraken le Dim 28 Juin 2015 - 10:52

Comme ça, ce sera plus facile à lire. Wink

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Cath le Dim 28 Juin 2015 - 10:53

(tu peux éditer pour te corriger Wink )

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Ronin le Dim 28 Juin 2015 - 10:53

Ce que je dis est toujours juste professeur Razz

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Adso le Dim 28 Juin 2015 - 10:56

oui ,je n'ai pas eu l'habitude d'éditer mais j'ai vu la manip Smile c'est bien pratique surtout quand le tel écrit ce qu'il veut!!

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: À l'école, offrir du temps pour la pensée (Ph. Mérieu)

Message par Cowabunga le Dim 28 Juin 2015 - 13:13

@Venus_noire88 a écrit:Assez d'accord avec tout le monde.
J'ai lu l'article à peu près jusqu'au bout, et voici ce que j'en ai retenu :
A. Pour passionner les élèves, il faut soi-même être passionné...  
B. Il faut que le professeur exerce une  "linguistique ferme" afin de permettre aux élèves de développer leur propre activité psychique. J'ai un peu du mal avec ce passage car très théorique et se basant sur une étude elle aussi très théorique.
C. Chaque cours doit dans l'ordre :
1. Mobiliser l'attention (attention affective = qui naît de l'étonnement).
2. Passer d'une appréhension globale du problème soulevé à une étude plus approfondie.
3. On doit leur donner une activité soutenue lorsqu'on passe de l'appréhension globale à l'appréhension analytique. On doit les accompagner dans la manipulation du symbolique (ex: la langue)
5. Terminer sur une activité réflexive.
Je crois que je n'ai rien compris à son programme dans les faits Laughing !
Moi, je n'arrive pas à l'ouvrir au-delà de la page 4. Tu n'as pas eu de problème de chargement ?

Edit : OK, c'est bon, j'ai trouvé.

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum