Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par JPhMM le Mer 24 Juin 2015 - 9:42

À Villetaneuse, une adolescente de 13 ans s'est donnée la mort dans la nuit de jeudi 18 à vendredi 19 juin en se jetant du onzième étage de l'immeuble où elle vivait. Ses parents ont porté plainte contre l'Éducation nationale.

http://www.francetvinfo.fr/societe/education/harcelement-a-l-ecole/seine-saint-denis-une-affaire-de-harcelement-au-college-tourne-au-drame_966585.html

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par Cleroli le Mer 24 Juin 2015 - 9:51

C'est un terrible drame et qui me questionne car il est dit par la maman que cette jeune fille voyait un psy scolaire (et avait fait une TS) sans que les parents en soient informés. Et que dire de la sanction prise contre les harceleurs pale
Il y a une dizaine d'années j'avais appris par un couple d'amis que leur fille aînée avait fait l'objet d'un suivi psy dans le cadre scolaire sans que la famille en soit informée. Ils l'avaient appris après une TS ratée et étaient très remontés contre l'EN. Je suis donc surprise qu'on n'informe pas automatiquement les parents du mal être de leur enfant et je n'aimerais pas être dans cette situation avec l'un de mes enfants.

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par CotPouletCot le Mer 24 Juin 2015 - 10:07

Est-ce que les établissements disposent du nécessaire ? Dans mon étab', l'infirmière est dépassée par tout ce qui n'est pas mal de tête - sa solution miracle est d'ouvrir les fenêtres en attendant que la fissure crânienne passe - et la COP (conseillère d'orientation psychologue) s'apparente plus à une médiatrice en cas de conflits qu'à une psychologue.

J'imagine que leurs missions sont terriblement délimitées et restreignent le champ de leurs compétences utilisables. Alors, la mère n'a peut-être pas tord, l'école n'est pas une bulle increvable, il faut qu'elle communique avec les parents (on nous fait suffisamment c**** avec les parents-partenaires-de-formation-des-monchérimoncœur).

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains

CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par the educator le Mer 24 Juin 2015 - 10:36

Au dela des compétences et des emplois du temps de chacun, la communication avec les parents dans ces situations est sujette à pas mal de paramètre. Ce ne sont pas des décisions simples à prendre.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par AmyR le Mer 24 Juin 2015 - 10:54

Pour moi, prévenir les parents peut nuire à la confiance que l'adolescent à envers le psychologue scolaire. C'est peut être même pour ça qu'il voit quelqu'un à l'école et non en dehors. En avertissant les parents, on prend le risque que l'adolescent se braque et ne se confie plus (ce qui n'empêche pas de les prévenir si la situation dérape).

AmyR
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par Jane le Mer 24 Juin 2015 - 11:01

Quel drame... Like a Star @ heaven

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par the educator le Mer 24 Juin 2015 - 11:03

il y a aussi le probleme du droit du mineur a acceder aux soins, et a disposer de son corps. Enfin ce n'est pas si simple.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par C'est pas faux le Mer 24 Juin 2015 - 11:11

Gasp ! C'est la demi-sœur d'une de mes élèves. Je l'ai appris hier, mais je ne savais pas si c'était tout-à-fait vrai.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par Ronin le Mer 24 Juin 2015 - 12:14

Je ne vous raconte pas mes histoires avec les COP du coin cette année, mais marre de chez marre.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par kero le Mer 24 Juin 2015 - 12:19

D'un côté, des harceleurs qui s'en tirent avec une heure de colle et un peu de nettoyage, de l'autre quelqu'un qui souffre au point de mettre fin à sa vie...

MAIS WTF ??? furieux furieux furieux

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 24 Juin 2015 - 12:28

Mais l'article n'est pas clair. "En mars, des jeunes avaient pourtant été punis pour leur comportement par une heure de colle et du ramassage de déchets à la cantine" : quel comportement a été puni ? Il n'est pas sûr qu'il s'agisse des brimades, des insultes et du harcèlement dont on parle aujourd'hui.

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par leptiflo le Mer 24 Juin 2015 - 12:31

Ce qui me dérange également, c'est la plainte...

_________________
aaw  "Tu es TZR, bah on t'as donné les pires classes"

leptiflo
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par Euphémia le Mer 24 Juin 2015 - 12:31

Ce qui me frappe, c'est le témoignage du représentant de l'inspection qui parle de "cadre normal de ce qui peut se passer entre élèves", "en aucun cas des problèmes plus que habituels", bref de "rien d'alertant". En somme, tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

L'indiscipline et la violence entre élèves se sont banalisées dans beaucoup d'établissements et nous, adultes, ne sommes plus capables d'en percevoir la gravité. J'en veux pour preuve dans ce cas la simple punition d'une heure de colle d'élèves pour s'être mal comportés avec leur camarade. Une simple punition pour une atteinte à la personne !!! Mais où va-t-on ? Et je ne parle pas de la mesure réparatrice, citoyenne, tout ce qu'on veut du "ramassage de déchets à la cantine". Ils s'en prennent à une camarade alors on leur fait ramasser des poubelles : joli comme association d'idées, intelligent !

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par Cleroli le Mer 24 Juin 2015 - 12:32

@AmyR a écrit:Pour moi, prévenir les parents peut nuire à la confiance que l'adolescent à envers le psychologue scolaire. C'est peut être même pour ça qu'il voit quelqu'un à l'école et non en dehors. En avertissant les parents, on prend le risque que l'adolescent se braque et ne se confie plus (ce qui n'empêche pas de les prévenir si la situation dérape).
Il n'empêche, les enfants sont mineurs et sous la responsabilité des parents. Si le pb est de nature familial alors il y a d'autres démarches à entreprendre.

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par Euphémia le Mer 24 Juin 2015 - 13:04

@leptiflo a écrit:Ce qui me dérange également, c'est la plainte...
Si ma fille avait des problèmes et que je découvrais après qu'elle se soit suicidée que son établissement scolaire et l'Inspection d'académie en étaient informés sans qu'ils ne m'aient rien dit, je crois bien que porterais également plainte.

Cette tendance des personnels infirmiers, psychologues, éducatifs... à se sentir habilités à se substituer entièrement aux parents est parfois inquiétante, je trouve.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par InvitéL3 le Mer 24 Juin 2015 - 13:14

@Euphémia a écrit:
@leptiflo a écrit:Ce qui me dérange également, c'est la plainte...
Si ma fille avait des problèmes et que je découvrais après qu'elle se soit suicidée que son établissement scolaire et l'Inspection d'académie en étaient informés sans qu'ils ne m'aient rien dit, je crois bien que porterais également plainte.
+1, d'autant plus qu'ils ont considéré la situation comme "normale"... Pour avoir vécu une situation similaire en tant que lycéenne, je comprends le désarroi et la colère de la mère... Je pense qu'elle aurait du être prévenue. Cela lui aurait permis de rencontrer le CPE, la COP, le PP afin de désamorcer la situation ou d'envisager de changer sa fille d'établissement. Lorsque les parents ne sont pas au courant, il est très difficile de régler le problème...

InvitéL3
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par Ergo le Mer 24 Juin 2015 - 13:15

Il y a tout de même pas mal de choses qui rendent difficile le fait de se prononcer sur cette histoire (outre, évidemment, la compassion envers la famille) :
- comportement (lequel ?) puni par 1h de colle et du ramassage de déchets à la cantine...il me semblait que les TIG avaient un certain lien logique avec ce qu'ils punissent, non ? Donc quoi ? Les gamins lui ont balancé de la nourriture ? Sinon quel lien entre le fait de ramasser des déchets et du harcèlement ?
- les langues se délient toujours après coup mais avant... furieux
- c'est fou comme depuis nos diverses interventions "le harcèlement, c'est pas bien" à la place des heures des cours, il y a moins de harcèlement dans les établissements. Ah, non.
furieux

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par Ronin le Mer 24 Juin 2015 - 13:16

Mais c'est bien l'objectif ! pouvoir étouffer ces affaires en toute discrétion et éviter de se retrouver au tribunal.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par skindiver le Mer 24 Juin 2015 - 14:11

Nous ne savons pas pourquoi elle voyait une psychologue scolaire et une assistante sociale, il se passait peut être de choses à la maison également, on ne peut donc pas porter de jugement là dessus.

Il y a aussi la "responsabilité" (je ne trouve pas le mot que je souhaiterai mettre à la place) des collégiens qui par la loi du silence n'informent pas les adultes d'un établissement de mal être d'un élève.

Et puis il y a aussi certaines administrations qui prennent très à la légère les insultes et brimades entre élèves.

skindiver
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par Simone Boué le Mer 24 Juin 2015 - 17:54

édité...

_________________
Tant de pages, tant de livres qui furent nos sources d'émotion, et que nous relisons pour y étudier la qualité des adverbes ou la propriété des adjectifs.
E.C.

Simone Boué
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par Olympias le Mer 24 Juin 2015 - 18:13

@Euphémia a écrit:
@leptiflo a écrit:Ce qui me dérange également, c'est la plainte...
Si ma fille avait des problèmes et que je découvrais après qu'elle se soit suicidée que son établissement scolaire et l'Inspection d'académie en étaient informés sans qu'ils ne m'aient rien dit, je crois bien que porterais également plainte.

Cette tendance des personnels infirmiers, psychologues, éducatifs... à se sentir habilités à se substituer entièrement aux parents est parfois inquiétante, je trouve.
Exactement. En outre il faut éviter de confondre toutes les situations...celle où l'élève a une famille problématique (violences diverses, mauvais climat familial ce qui génère des peurs légitimes) et celle où l'élève a simplement peur de se confier à sa propre famille par crainte de ne pas être écouté/cru, d'être mal jugé et qui culpabilise de causer des soucis à ses parents. J'ai eu à gérer deux situations d'importante crise où la santé de l'élève était en question et j'ai pu arriver à un déblocage. Mes élèves sont à présent adultes et m'en ont toujours remerciée. Dans un des cas, ça a permis d'éviter un drame. Explication en mp pour qui veut.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par Venus_noire88 le Jeu 25 Juin 2015 - 13:37

"Il n'y avait rien d'alertant" : selon quelle échelle? Quand comprendra-t-on qu'en matière de psychologie, les dégâts que peuvent occasionner un comportement ne doivent pas se mesurer à l'aune d'une norme inexistante mais de la personne qui en est la victime? C'est pas parce que Gilberte a réussi à supporter les insultes de X et Y que Paulette en fera autant. O en psychologie. J'espère que l'acte désespéré de cette jeune fille les fera un peu réfléchir!


Venus_noire88
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par CotPouletCot le Mer 1 Juil 2015 - 12:09

@Venus_noire88 a écrit: J'espère que l'acte désespéré de cette jeune fille les fera un peu réfléchir!

…je n'y crois pas, mais alors pas du tout. Hélas.

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains

CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par DesolationRow le Mer 1 Juil 2015 - 12:11

Quelle horreur. Toute ma compassion aux parents.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Seine-Saint-Denis : une affaire de harcèlement au collège tourne au drame

Message par the educator le Jeu 2 Juil 2015 - 7:45

@olympias a écrit:Exactement. En outre il faut éviter de confondre toutes les situations...celle où l'élève a une famille problématique (violences diverses, mauvais climat familial ce qui génère des peurs légitimes) et celle où l'élève a simplement peur de se confier à sa propre famille par crainte de ne pas être écouté/cru, d'être mal jugé et qui culpabilise de causer des soucis à ses parents. J'ai eu à gérer deux situations d'importante crise où la santé de l'élève était en question et j'ai pu arriver à un déblocage. Mes élèves sont à présent adultes et m'en ont toujours remerciée. Dans un des cas, ça a permis d'éviter un drame. Explication en mp pour qui veut.
Il y a également des enjeux juridiques par dessus, autour de l'acces aux soins de l'enfant, du droit a disposer de son corps, etc... C'est souvent très difficile de prendre une décision sans connaître les tenants et les aboutissants ou d'opposer la protection de l'enfance a l'autorité parentale (y compris dans des cas ou les familles sont bien sous tous rapports, mais absolument pas préparées a se prendre la vague dans la figure...).

cot a écrit:"Il n'y avait rien d'alertant" : selon quelle échelle? Quand comprendra-t-on qu'en matière de psychologie, les dégâts que peuvent occasionner un comportement ne doivent pas se mesurer à l'aune d'une norme inexistante mais de la personne qui en est la victime? C'est pas parce que Gilberte a réussi à supporter les insultes de X et Y que Paulette en fera autant. O en psychologie. J'espère que l'acte désespéré de cette jeune fille les fera un peu réfléchir!
Réflechir qui? Les gens ne sont pas des imbéciles, et il peut arriver de passer à travers une situation. Les services medico sociaux de l'EN ne sont clairement pas de taille pour individualiser un suivi pour chaque élève, effectivement, à cette echelle, on met en place des grilles de lecture pour se planter le moins possible, dans le temps imparti. Et il y a des tas de bonnes raisons pour que la situation passe a travers la grille, même quand elle est bien utilisée. Tu sais c'est un peu de la médecine de campagne, il faut faire vite, avec les moyens du bord. Et hélas se planter parfois, avec dans les cas extrêmes des circonstances tragiques.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum