Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Benji-X
Niveau 9

Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Benji-X le Jeu 25 Juin - 7:56
Atlantico a écrit: La part du PIB alloué par l'Etat français à l'Education nationale est parmi les plus élevées des pays de l'OCDE, alors que les professeurs français font partie de ceux qui sont les moins bien payés. Voici quels sont les principaux postes de dépense.

En France, 6,1% du PIB est alloué à l'Education nationale, classant la France devant l'Allemagne, l'Autriche ou le Japon. Comment sont concrètement investis ces 145 milliards d'euros annuels ? Quels sont les principaux postes de dépenses ? Les professeurs français font pourtant partie de ceux qui sont le moins bien payés de l'OCDE - et gagnent 72% du salaire des actifs français ayant un diplôme équivalent. Comment expliquer qu'un si gros budget n'assure pas de meilleurs rémunérations ?

http://www.atlantico.fr/decryptage/budget-mammouth-mais-profs-mal-payes-ou-passe-concretement-budget-education-nationale-eric-verhaeghe-2208712.html
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Marie Laetitia le Jeu 25 Juin - 8:31
Par exemple, il est courant qu'à l'étranger un même enseignant enseigne l'anglais et l'allemand ou le français et l'italien, ou l'histoire et la géographie. En France, ce principe de la bivalence n'est pas accepté.

Laughing Laughing Laughing ah c'qu'on se marre, dès le matin...


Eric Verhaeghe *plonk*


_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Herrelis
Doyen

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Herrelis le Jeu 25 Juin - 8:35
C'est vrai ça, je ne suis PLUS bivalente (tri même) grâce à notre ministre, l'exception française est sauve!!!!  cheers cheers

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
avatar
nitescence
Érudit

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par nitescence le Jeu 25 Juin - 9:02
Concrètement, l'écart s'explique parce que nous avons beaucoup plus de petites structures que les allemands par exemple qui ont des établissements de plusieurs milliers d'élèves, ce qui génère un surcoût énorme chez nous en terme d'encadrement (un proviseur et un ajoint plus tout le staff administratif à chaque fois, sans compter les effectifs pléthoriques des rectorats, dixit la cour des comptes). C'est la technostructure qui constitue un gouffre financier...


Dernière édition par nitescence le Jeu 25 Juin - 9:16, édité 1 fois

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par gauvain31 le Jeu 25 Juin - 9:02
En France, ce principe de la bivalence n'est pas accepté. On enseigne la physique ou la biologie, mais pas les deux

Mais mon chéri, en SVT , nous sommes déjà bivalents : on enseigne et la biologie , et la géologie. 'mais peut être considère-t-on l'une de ces sciences comme des "sous-sciences" ?

Les collègues de SPC sont aussi bivalents : ils enseignent et la Physique et la Chimie. Donc enseigner et les SVT et les SPC revient à être comme l'atome de Carbone : tétravalent.

Travailler deux disciplines à l'échelle universitaire est déjà très lourd, mais garanti une maîtrise minimale de celles-ci permettant d'enseigner correctement. Mais ça doit échapper apparemment à certains esprits
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Ronin le Jeu 25 Juin - 9:04
On le sait depuis longtemps que l'administratif bouffe le fric. Mais comme ce sont eux qui sont aux commandes, c'est pas près de changer.

_________________
avatar
titus06
Niveau 9

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par titus06 le Jeu 25 Juin - 9:10
Article qui enfonce des portes ouvertes sur le mode :"les profs n'en font pas assez..."
Et je n'évoquerai pas les commentaires sous peine d'être hors charte!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Reine Margot le Jeu 25 Juin - 9:15
@Benji-X a écrit:
Atlantico a écrit: La part du PIB alloué par l'Etat français à l'Education nationale est parmi les plus élevées des pays de l'OCDE, alors que les professeurs français font partie de ceux qui sont les moins bien payés. Voici quels sont les principaux postes de dépense.

En France, 6,1% du PIB est alloué à l'Education nationale, classant la France devant l'Allemagne, l'Autriche ou le Japon. Comment sont concrètement investis ces 145 milliards d'euros annuels ? Quels sont les principaux postes de dépenses ? Les professeurs français font pourtant partie de ceux qui sont le moins bien payés de l'OCDE - et gagnent 72% du salaire des actifs français ayant un diplôme équivalent. Comment expliquer qu'un si gros budget n'assure pas de meilleurs rémunérations ?

http://www.atlantico.fr/decryptage/budget-mammouth-mais-profs-mal-payes-ou-passe-concretement-budget-education-nationale-eric-verhaeghe-2208712.html

Encore une fois cela suppose des cursus universitaires à plusieurs disciplines..

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Seikilos
Niveau 9

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Seikilos le Jeu 25 Juin - 9:16
Les profs de langue régionale sont également bivalents. Ah, mais ce n'est pas une matière ? Ok, ok. pingouin

_________________
Inter deum et diabolum semper musica est.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Pseudo le Jeu 25 Juin - 9:27
Je n'ai pas d'avis définitif sur la question de la bi-valence (vu que moi je n'enseigne aucune discipline), mais ce qui laisse quand même songeur c'est que cela semble une exception française et pour autant les petits étrangers ne sont pas tous mal formés. Les profs étrangers seraient à même de réussir là où nous ne pourrions qu'échouer ? Enfin, je ne sais pas, dîtes moi.
A titre purement personnel, les docs sont également une exception française et je militerais bien pour leur disparition. C'est dire si je ne défends pas l'exception française de façon systématique.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
thebestchicken
Expert

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par thebestchicken le Jeu 25 Juin - 9:48
La difficulté, c'est quand même de bien connaître deux matières quand les cursus universitaires ne concernent qu'une matière, à quelques exceptions près.

J'ai passé le CAPLP Lettres-histoire et je l'ai eu, avec des notes catastrophiques en histoire-géo et de très bonnes en lettres. J'ai eu le CAPES la même année, et j'en suis bien contente : je ne me sentais pas capable d'enseigner l'histoire-géographie, à moins d'étudier en profondeur chaque point du programme avant de l'enseigner (ce que je n'aurais sans doute pas eu le temps de faire).


Dernière édition par thebestchicken le Jeu 25 Juin - 9:56, édité 1 fois
avatar
nitescence
Érudit

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par nitescence le Jeu 25 Juin - 9:53
Disons que c'est aux défenseurs de la bivalence d'en prouver l'intérêt, car à part ne pas traumatiser les choubinous en ayant deux profs à la place d'un (dur, dur, on croit rêver quand on entend des arguments pareils), je n'en vois guère la valeur ajoutée : quel est l'intérêt pédagogique de la bivalence ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Marie Laetitia le Jeu 25 Juin - 10:05
@nitescence a écrit:Concrètement, l'écart s'explique parce que nous avons beaucoup plus de petites structures que les allemands par exemple qui ont des établissements de plusieurs milliers d'élèves, ce qui génère un surcoût énorme chez nous en terme d'encadrement (un proviseur et un ajoint plus tout le staff administratif à chaque fois, sans compter les effectifs pléthoriques des rectorats, dixit la cour des comptes). C'est la technostructure qui constitue un gouffre financier...

On en revient au même problème: des contrastes forts entre grandes villes, dotés d'établissements aux effectifs considérables, et espaces ruraux où il faut maintenir des effectifs beaucoup plus réduits faute de pouvoir faire faire chaque jour des heures de route aux élèves ou faute d'internats.

Comme on est incapable de gérer correctement l'ensemble de l'espace français en développant les villes moyennes et/ou périphériques des très grandes villes cela génère des surcoûts. Parallèlement, de nombreuses entreprises paient très cher le mètre carré dans de très grandes villes saturées où les employés doivent faire chaque jour des trajets qui n'en finissent plus. Tant que l'on ne développera pas un réseau de transports corrects qui ne passe pas forcément par Paris, les villes moyennes et les espaces ruraux resteront sous-peuplés et sous-développés économiquement, les grandes villes resteront saturées en habitants, en transports, avec les conséquences que l'on sait sur la pollution, on n'avancera sur aucun domaine...

Mais comme d'habitude, on multiplie les rustines (dans l'EN, faute de moyen on sous-paie les enseignants, pour faice face aux besoins de logement on défiscalise pour faire construire des immeubles médiocres là où on n'en a pas besoin, pour faire face à la pollution, on taxe ou on interdit les voitures qui ont plus que x années et ainsi de suite...). Le système dans son ensemble coûte de plus en plus cher, alors pour pallier le problème financier, on taxe, on pressure et on s'étonne d'aller dans le mur (en klaxonnant).

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Pseudo le Jeu 25 Juin - 10:09
@nitescence a écrit:Disons que c'est aux défenseurs de la bivalence d'en prouver l'intérêt, car à part ne pas traumatiser les choubinous en ayant deux profs à la place d'un (dur, dur, on croit rêver quand on entend des arguments pareils), je n'en vois guère la valeur ajoutée : quel est l'intérêt pédagogique de la bivalence ?

Hé bien d'après l'article c'est source de dépenses supplémentaires. Les profs seraient mal payés en partie à cause de leur non bi-valence. Il faut recruter plus de profs de différentes disciplines pour couvrir les besoins.
Le deuxième intérêt que j'y vois c'est d'avoir les élèves un plus grand nombre d'heure (si le même prof enseigne les deux disciplines à la même classe). Ca me semble intéressant d'avoir moins de classe plus d'heure, ne serait-ce que pour mieux les connaître, éviter la dispersion des énergies. Cela me semble aussi intéressant du point de vue de la gestion de la classe : mieux les élèves nous connaissent, et plus on a des chances de tisser un lien. Bon, je t'accorde qu'il y a des classes dont on ne rêve pas de les voir plus souvent Laughing

Mais une question. Si les défenseurs de la bi-valence doivent en prouver l'intérêt, pourquoi les défenseurs de la mono-valence ne devraient pas, eux aussi, en prouver la validité ?


Dernière édition par Pseudo le Jeu 25 Juin - 10:12, édité 1 fois

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Pseudo le Jeu 25 Juin - 10:11
@thebestchicken a écrit:La difficulté, c'est quand même de bien connaître deux matières quand les cursus universitaires ne concernent qu'une matière, à quelques exceptions près.

J'ai passé le CAPLP Lettres-histoire et je l'ai eu, avec des notes catastrophiques en histoire-géo et de très bonnes en lettres. J'ai eu le CAPES la même année, et j'en suis bien contente : je ne me sentais pas capable d'enseigner l'histoire-géographie, à moins d'étudier en profondeur chaque point du programme avant de l'enseigner (ce que je n'aurais sans doute pas eu le temps de faire).

Oui, ce problème est pointé par l'article. Les disciplines du secondaire sont calquées sur les cursus universitaires. Et on ne s'improvise pas prof de çi ou ça au débotté, évidemment. Mais c'est un problème pratique (proposer des filières universitaires bi-valente), or j'ai l'impression qu'on ne fait une question de principe. La bi-valence serait mal, par définition.


Dernière édition par Pseudo le Jeu 25 Juin - 10:15, édité 1 fois

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Lora
Neoprof expérimenté

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Lora le Jeu 25 Juin - 10:12
Mais comment sont formés ces profs étrangers pour pouvoir enseigner deux matières ? :shock:
avatar
Catalunya
Expert

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Catalunya le Jeu 25 Juin - 10:12
@nitescence a écrit:Disons que c'est aux défenseurs de la bivalence d'en prouver l'intérêt, car à part ne pas traumatiser les choubinous en ayant deux profs à la place d'un (dur, dur, on croit rêver quand on entend des arguments pareils), je n'en vois guère la valeur ajoutée : quel est l'intérêt pédagogique de la bivalence ?
Peut-être pour que les TZR aient plus souvent un remplacement dans certaines matières, sinon je ne vois pas...
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Pseudo le Jeu 25 Juin - 10:13
@Lora a écrit:Mais comment sont formés ces profs étrangers pour pouvoir enseigner deux matières ? :shock:

Oui, c'est une bonne question. Je l'ignore mais il n'y a pas de raison qu'on ne puisse pas faire aussi bien qu'eux. Voir mieux, soyons fous !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Reine Margot le Jeu 25 Juin - 10:17
@Lora a écrit:Mais comment sont formés ces profs étrangers pour pouvoir enseigner deux matières ? :shock:

Ils ont un double-cursus universitaire.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Pseudo le Jeu 25 Juin - 10:18
@Reine Margot a écrit:
@Lora a écrit:Mais comment sont formés ces profs étrangers pour pouvoir enseigner deux matières ? :shock:

Ils ont un double-cursus universitaire.

Ils passent deux licences ou deux masters ? Ou bien ce sont des diplôme bi-valent dans leur construction ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Reine Margot le Jeu 25 Juin - 10:20
@Pseudo a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Lora a écrit:Mais comment sont formés ces profs étrangers pour pouvoir enseigner deux matières ? :shock:

Ils ont un double-cursus universitaire.

Ils passent deux licences ou deux masters ? Ou bien ce sont des diplôme bi-valent dans leur construction ?

Je crois que ce sont des doubles-licences ou masters.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
InvitéL3
Niveau 5

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par InvitéL3 le Jeu 25 Juin - 10:22
En Allemagne, les professeurs sont bivalents. Dès la L1 ils entrent en cursus enseignement (Lehramt) où ils étudient deux disciplines et ont des cours de pédagogie. Au niveau du diplôme, cela donne par exemple : licence anglais-religion mention enseignement.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Daphné le Jeu 25 Juin - 10:45
@Marie Laetitia a écrit:
Par exemple, il est courant qu'à l'étranger un même enseignant enseigne l'anglais et l'allemand ou le français et l'italien, ou l'histoire et la géographie. En France, ce principe de la bivalence n'est pas accepté.

Laughing  Laughing  Laughing ah c'qu'on se marre, dès le matin...


Eric Verhaeghe *plonk*


C'est vrai que c'est totalement inconcevable en France, de même que les collègues qui enseignent le français latin grec, l'Economie gestion avec déjà 4 codes discipline différents...........
Et que je sache les PEGC ne sont pas les collègues qui gagnent les plus Razz
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Lefteris le Jeu 25 Juin - 10:49
Ceux qui veulent la bivalence ont autre chose en vue, derrière l'argument de diviser le nombre d'enseignants uniquement pour ne pas traumatiser les élèves (LOL !) : tout simplement maintenir dans l'établissement et  faire travailler double.
Visée uniquement utilitariste et économique , puisqu'on oublie que certains enseignants sont déjà bivalents ou trivalents, et qu'on veut faire disparaître ces derniers.
Quant à l'exception française,  elle réside justement dans le fait que les collégiens ont droit à des enseignants qui ont un haut niveau disciplinaire (attendons les nouvelles moutures  Rolling Eyes ), tous étant enseignants du second degré , et susceptibles d'enseigner au delà  (la division collègue/lycée est relativement récente est factice, ne l'oublions pas) . Dans beaucoup de pays étrangers, ce n'est pas le cas.

Le problème ne vient pas des enseignants en France, mais de la gabegie dans l’organisation, du laisser-aller général, parce que l'on a renoncé à mettre ne place coûte-que-coûte les conditions d'enseignements, dans le dégoût du métier qu'on inspire aux enseignants.

Et malgré tout la polyvalence implique qu'on ait souvent une matière plus faible que les autres, ou qu'on aime moins il est difficile d'exceller partout. A un certain niveau, d'ailleurs les trivalents deviennent monovalents, ils se spécialisent à l'université.
Alors si en plus  l'on a une bivalence bancale, le niveau de base risque d'être fort bas. Un proche enseigne à l'étranger dans un lycée français (Australie), il me dit que le niveau des collègues est catastrophique, ils passent des "valences" à toute vitesse.Lui-même fait lettres modernes -philo , mais en philo , il n'aura jamais le niveau d'un spécialiste, même si évidemment il en sait plus que les élèves.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Fires of Pompeii
Vénérable

Re: Budget mammouth mais profs mal payés : où passe concrètement le budget de l'Education nationale ?

par Fires of Pompeii le Jeu 25 Juin - 10:52
Et puis le budget passe notamment dans le paiement, au hasard, de la prime astronomique des recteurs.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum