Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par Luigi_B le Ven 26 Juin 2015 - 12:45

Numéro spécial de "Marianne" papier de cette semaine : "Sauvons l'école !"


Que s'est-il passé, depuis trente ans, pour que le niveau baisse à ce point et que les inégalités, elles, augmentent ? En s'opposant à la réforme du collège, une partie de la gauche met en cause un bilan essentiellement... de gauche !

>>> Nos 10 propositions pour reconstruire l'école par Jacques Julliard
Chaque réforme de l'Education nationale étant, malheureusement, l'occasion de sinistrer encore plus la maison, c'est désormais à l'esprit de la réforme qu'il faut réfléchir. Nous en appelons donc à toutes les familles spirituelles pour collaborer à la renaissance de l'école. Il en va de l'avenir du pays.

>>> On pense les profs acquis à la gauche - Les leçons du vote des enseignants par Yves-Marie Cann, politologue et directeur chargé de l'opinion à l'institut CSA
Avant, c'était simple : les profs votaient très majoritairement pour le PS. Lassés par vingt ans de disette budgétaire et de politiques publiques indifférenciées, ils utilisent désormais le bulletin de vote pour faire passer leurs messages. Une donnée cruciale pour 2017.

>>> Lecture : méthode globale, erreur coupable
Plusieurs travaux scientifiques ont récemment démontré les vertus de la « bonne vieille » méthode syllabique comparée à la méthode globale - notamment auprès des enfants d'origine modeste - pour apprendre à lire. A-t-on depuis déclaré d'urgence la remise en vigueur du fameux b.a-ba ? Pas du tout ! Enquête sur une aberration française.

>>> Alfred-Nobel : le lycée qui déjoue les préjugés
Avec 85 % de réussite au bac, le lycée Alfred-Nobel de Clichy-sous-Bois (93) contredit les statistiques et les déterminants sociaux. Ici, on tire les éléves vers le haut avec beaucoup de travail, de bienveillance et de... discipline. « Old school » ? Oui, mais efficace !

>>> Pisa, ce classement qui fait loi
Chaque année, l'enquête Pisa dit qui est bon et qui est nul en matière d'éducation. Une cata ! Car ce nouvel oracle, géré par l'OCDE, incite les politiques à se focaliser sur l'aspect utilitaire de l'école.

>>> L'institut Louis-Germain : bienvenue à Normale ZUP
L'école de la République ne joue plus son rôle d'ascenseur méritocratique auprès des bons éléves des quartiers populaires. Certains citoyens, comme Julien Puel, ne peuvent s'y résigner. Entourés de ses hussards, venus de la société civile, cet ancien expert-comptable joue les réparateurs de destins. Reportage

>>> Le "miracle finlandais" a des ratés
Depuis quelques années, le système éducatif de la Finlande est considéré comme l'un des meilleurs, attirant l'attention des médias du monde entier. Mais tout n'est plus si rose dans les écoles de ce pays nordique.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par MUTIS le Ven 26 Juin 2015 - 18:36

Un numéro à acheter et à diffuser.
Il serait bien que beaucoup le lisent et le montrent aux collègues et aux parents. J'ai parlé avec quelques collègues aujourd'hui en correction. Amusant : des très motivés qui ont envie de se battre et des collègues de lettres qui savaient à peine qu'il y avait une réforme et qui n'avaient même pas regardé le nouveau projet de programme en Français. No
Heureusement qu'il reste des intellectuels pour mobiliser et argumenter, car certains profs sont vraiment consternants... L'avenir de l'école, des gamins et l'avenir de leur métier ne semblent pas les concerner. Et ils sont censés former des êtres pensants avec un esprit critique ? J'avoue que là, je suis choqué par l'incurie intellectuelle de certains qui préfèrent attendre et obéir bien sagement à toutes les injonctions pour être tranquilles.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par Luigi_B le Ven 26 Juin 2015 - 18:38

Je précise qu'il y a un peu de Vie moderne dedans. Wink

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par Marie Laetitia le Ven 26 Juin 2015 - 18:46

@Luigi_B a écrit:Je précise qu'il y a un peu de Vie moderne dedans. Wink


cheers

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par may68 le Ven 26 Juin 2015 - 18:47

@MUTIS a écrit:Un numéro à acheter et à diffuser.
Il serait bien que beaucoup le lisent et le montrent aux collègues et aux parents. J'ai parlé avec quelques collègues aujourd'hui en correction. Amusant : des très motivés qui ont envie de se battre et des collègues de lettres qui savaient à peine qu'il y avait une réforme et qui n'avaient même pas regardé le nouveau projet de programme en Français. No
Heureusement qu'il reste des intellectuels pour mobiliser et argumenter, car certains profs sont vraiment consternants... L'avenir de l'école, des gamins et l'avenir de leur métier ne semblent pas les concerner. Et ils sont censés former des êtres pensants avec un esprit critique ? J'avoue que là, je suis choqué par l'incurie intellectuelle de certains qui préfèrent attendre et obéir bien sagement à toutes les injonctions pour être tranquilles.

affraid

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par Carnyx le Ven 26 Juin 2015 - 19:13

@MUTIS a écrit:Un numéro à acheter et à diffuser.
J'ai parlé avec quelques collègues aujourd'hui en correction. Amusant : des très motivés qui ont envie de se battre et des collègues de lettres qui savaient à peine qu'il y avait une réforme et qui n'avaient même pas regardé le nouveau projet de programme en Français. No
Comme à chaque fois : des collègues découvrent la nouvelle catastrophe seulement à la rentrée !

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par Daphné le Ven 26 Juin 2015 - 19:13

@MUTIS a écrit:Un numéro à acheter et à diffuser.
Il serait bien que beaucoup le lisent et le montrent aux collègues et aux parents. J'ai parlé avec quelques collègues aujourd'hui en correction. Amusant : des très motivés qui ont envie de se battre et des collègues de lettres qui savaient à peine qu'il y avait une réforme et qui n'avaient même pas regardé le nouveau projet de programme en Français. No
Heureusement qu'il reste des intellectuels pour mobiliser et argumenter, car certains profs sont vraiment consternants... L'avenir de l'école, des gamins et l'avenir de leur métier ne semblent pas les concerner. Et ils sont censés former des êtres pensants avec un esprit critique ? J'avoue que là, je suis choqué par l'incurie intellectuelle de certains qui préfèrent attendre et obéir bien sagement à toutes les injonctions pour être tranquilles.

Oui c'est consternant !
A ce point j'ai quand même du mal à y croire.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par kero le Ven 26 Juin 2015 - 19:15

On dirait bien que pour la première fois de ma vie, je vais acheter un numéro de Marianne.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par MUTIS le Ven 26 Juin 2015 - 19:18

@kero a écrit:On dirait bien que pour la première fois de ma vie, je vais acheter un numéro de Marianne.

Pourquoi ?
T'as pas acheté celui du 1er mai : "Ecole : le massacre des innocents !" Very Happy
Plein d'articles intéressants pourtant dont j'ai pu me servir pour la réunion avec les parents ! Comme celui-la d'ailleurs !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par kero le Ven 26 Juin 2015 - 19:19

@MUTIS a écrit:
@kero a écrit:On dirait bien que pour la première fois de ma vie, je vais acheter un numéro de Marianne.

Pourquoi ?
T'as pas acheté celui du 1er mai : "Ecole : le massacre des innocents !"  Very Happy
Plein d'articles intéressants pourtant dont j'ai pu me servir pour la réunion avec les parents ! Comme celui-la d'ailleurs !

J'ai toujours été allergique à J.-F. Kahn. Sans doute ceci explique-t-il cela.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par MUTIS le Ven 26 Juin 2015 - 19:23

@kero a écrit:
@MUTIS a écrit:
@kero a écrit:On dirait bien que pour la première fois de ma vie, je vais acheter un numéro de Marianne.

Pourquoi ?
T'as pas acheté celui du 1er mai : "Ecole : le massacre des innocents !"  Very Happy
Plein d'articles intéressants pourtant dont j'ai pu me servir pour la réunion avec les parents ! Comme celui-la d'ailleurs !

J'ai toujours été allergique à J.-F. Kahn. Sans doute ceci explique-t-il cela.

Il n'est plus dans Marianne à ma connaissance.
C'est Jacques Juillard aux manettes et sur l'école il est très bon !
Des arguments qui pleuvent.
C'est, avec le Point peut-être, le seul magazine qui analyse la réforme...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par Laepixia le Ven 26 Juin 2015 - 20:27

@MUTIS a écrit:Un numéro à acheter et à diffuser.
Il serait bien que beaucoup le lisent et le montrent aux collègues et aux parents. J'ai parlé avec quelques collègues aujourd'hui en correction. Amusant : des très motivés qui ont envie de se battre et des collègues de lettres qui savaient à peine qu'il y avait une réforme et qui n'avaient même pas regardé le nouveau projet de programme en Français. No
Heureusement qu'il reste des intellectuels pour mobiliser et argumenter, car certains profs sont vraiment consternants... L'avenir de l'école, des gamins et l'avenir de leur métier ne semblent pas les concerner. Et ils sont censés former des êtres pensants avec un esprit critique ? J'avoue que là, je suis choqué par l'incurie intellectuelle de certains qui préfèrent attendre et obéir bien sagement à toutes les injonctions pour être tranquilles.

C'est une conséquence logique de la dévaluation de notre profession, mal payée, mal considérée. Un certain nombre de profs font de l'alimentaire et ne se préoccupent pas de l'évolution du métier dont ils n'attendent rien.

Laepixia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par Pierre-Henri le Ven 26 Juin 2015 - 20:48

@Laepixia a écrit:
C'est une conséquence logique de la dévaluation de notre profession, mal payée, mal considérée. Un certain nombre de profs font de l'alimentaire et ne se préoccupent pas de l'évolution du métier dont ils n'attendent rien.

Les professeurs sont KO debout. Et puis, honnêtement, qui peut comprendre la masse délirante de bureaucratie sous laquelle nous étouffons ? Qui peut suivre les réformes qui nous tombent dessus en rafale à chaque rentrée ? Qui peut lire les 2700 pages du "code de l'éducation", dans son édition Dalloz, pour chercher, analyser, dénoncer les passages problématiques ?  Nous en deviendrons fous.  On ne combat pas 2700 pages de charabia bureaucratique illisible. Ils forment une arme invincible.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par MUTIS le Ven 26 Juin 2015 - 21:01

@Pierre-Henri a écrit:
@Laepixia a écrit:
C'est une conséquence logique de la dévaluation de notre profession, mal payée, mal considérée. Un certain nombre de profs font de l'alimentaire et ne se préoccupent pas de l'évolution du métier dont ils n'attendent rien.

Les professeurs sont KO debout.

Non, ils ne sont pas KO debout. Ils sont effarouchés à la simple idée de devoir combattre et préfèrent jouer les autruches et tendre leur fondement... Ils doivent se battre et éviter de courber l'échine comme on le leur demande (et apprend parfois) depuis des décennies. Un peu d'indignation et de dignité, fichtre. Mais cela commence avec chacun d'entre nous. Il faut se faire respecter dans son établissement d'abord et imposer le respect partout. Et cela commence aussi en défendant son métier et l'éducation des enfants. Beaucoup de parents de demandent que cela...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par fabienne7564 le Ven 26 Juin 2015 - 21:15

@Daphné a écrit:
@MUTIS a écrit:Un numéro à acheter et à diffuser.
Il serait bien que beaucoup le lisent et le montrent aux collègues et aux parents. J'ai parlé avec quelques collègues aujourd'hui en correction. Amusant : des très motivés qui ont envie de se battre et des collègues de lettres qui savaient à peine qu'il y avait une réforme et qui n'avaient même pas regardé le nouveau projet de programme en Français. No
Heureusement qu'il reste des intellectuels pour mobiliser et argumenter, car certains profs sont vraiment consternants... L'avenir de l'école, des gamins et l'avenir de leur métier ne semblent pas les concerner. Et ils sont censés former des êtres pensants avec un esprit critique ? J'avoue que là, je suis choqué par l'incurie intellectuelle de certains qui préfèrent attendre et obéir bien sagement à toutes les injonctions pour être tranquilles.

Oui c'est consternant !
A ce point j'ai quand même du mal à y croire.
Un tel désintérêt pour son métier, une telle indifférence, une telle servilité que c'est à se demander à quoi pensent certains collègues tout au long de l'année, pourquoi ils ont choisi ce métier si ce n'est pour les vacances... Nous étions une profession intellectuelle, mais finalement, force est de constater que nous sommes devenus des valets qui ne pensent plus par eux-mêmes, par paresse, par habitude, par dépit ou lassitude. La sottise généralisée dans laquelle notre pays macère depuis des années nous a contaminés. Je suis tour à tour désespérée ou dans une colère noire. Ce n'est pas pour mes collègues que j'ai envie de me battre mais pour les élèves. "Les Français sont des veaux" disait notre Général...

fabienne7564
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par MUTIS le Ven 26 Juin 2015 - 21:20

@Daphné a écrit:
@MUTIS a écrit:Un numéro à acheter et à diffuser.
Il serait bien que beaucoup le lisent et le montrent aux collègues et aux parents. J'ai parlé avec quelques collègues aujourd'hui en correction. Amusant : des très motivés qui ont envie de se battre et des collègues de lettres qui savaient à peine qu'il y avait une réforme et qui n'avaient même pas regardé le nouveau projet de programme en Français. No
Heureusement qu'il reste des intellectuels pour mobiliser et argumenter, car certains profs sont vraiment consternants... L'avenir de l'école, des gamins et l'avenir de leur métier ne semblent pas les concerner. Et ils sont censés former des êtres pensants avec un esprit critique ? J'avoue que là, je suis choqué par l'incurie intellectuelle de certains qui préfèrent attendre et obéir bien sagement à toutes les injonctions pour être tranquilles.

Oui c'est consternant !
A ce point j'ai quand même du mal à y croire.

Malheureusement, j'ai discuté avec une qui m'a consterné et qui m'a avoué ne pas vouloir même lire le nouveau programme. Et quand je lui ai parlé de la réforme, j'ai senti que cela la dérangeait vraiment. Non qu'elle soit d'accord mais le simple fait d'évoquer le sujet la mettait mal à l'aise. Je lui ai demandé si ils avaient bougé dans son bahut. Non, pas du tout... Et là j'ai senti un grand vide.
Effectivement, heureusement qu'il y a encore de vrais intellectuels mais il y en a de moins en moins dans les collèges et les lycées. Et là ça fait peur car c'est aussi le modèle d'une pensée libre et rebelle qui disparaît...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par Venus_noire88 le Ven 26 Juin 2015 - 22:18

Mutis, je ne pense pas que la collègue soit complètement idiote. Je pense que tu en as simplement trouvé une qui est tellement stressée par le monde actuel qu'elle préfère ne pas regarder la réalité en face. D'une certaine manière, je la comprends...!

Venus_noire88
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par Lefteris le Ven 26 Juin 2015 - 22:51

@MUTIS a écrit: Non, ils ne sont pas KO debout. Ils sont effarouchés à la simple idée de devoir combattre et préfèrent jouer les autruches et tendre leur fondement... Ils doivent se battre et éviter de courber l'échine comme on le leur demande (et apprend parfois) depuis des décennies. Un peu d'indignation et de dignité, fichtre. Mais cela commence avec chacun d'entre nous. Il faut se faire respecter dans son établissement d'abord et imposer le respect partout. Et cela commence aussi en défendant son métier et l'éducation des enfants. Beaucoup de parents de demandent que cela...
Il y a un peu des deux, il faut reconnaître... Je finis par me battre juste par dignité, sans savoir trop comment ( une grève saute-mouton par-ci, une grève des corrections par-là, pas mal de mails et de tracts ...) , pour ne pas ressembler aux larves qui ont peur d'avoir la trouille, pour ne pas me dire plus tard que j'ai un peu contribué à ça , mais je ne crois pas vraiment à la victoire.
"Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès ! Non ! non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile !"

@fabienne7564 a écrit:
Un tel désintérêt pour son métier, une telle indifférence, une telle servilité que c'est à se demander à quoi pensent certains collègues tout au long de l'année, pourquoi ils ont choisi ce métier si ce n'est pour les vacances... Nous étions une profession intellectuelle...
Bon, ça n'empêche pas d'aimer les vacances, et même sans être un intello, comme moi, on peut s'inquiéter du futur de notre jeunesse Very Happy .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par Reine Margot le Sam 27 Juin 2015 - 8:16

Il y a aussi beaucoup de gens blasés, qui ont vu passer un certain nopmbre de ministres et de réformes et qui se disent que c'est inutile vu tout ce qui est déjà passé...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par MUTIS le Sam 27 Juin 2015 - 8:29

@Reine Margot a écrit:Il y a aussi beaucoup de gens blasés, qui ont vu passer un certain nopmbre de ministres et de réformes et qui se disent que c'est inutile vu tout ce qui est déjà passé...

Le problème, ce sont les gens blasés de 30 ans !
Car la fille à qui je parlais avait à peine plus...
Je ne crois pas qu'il s'agit de cela. Je crois que beaucoup préfèrent le confort de la docilité et de l'obéissance à l'engagement. Et puis pour dire non, il faut bosser ses arguments, il faut analyser, il faut y passer des soirées, des week end. On est beaucoup plus tranquille quand on répète la parole officielle.
En tout cas, je trouve que les indignés de tous bords sont beaucoup plus stimulants et enthousiasmants, qu'ils font même beaucoup plus jeunes (voir Stéphane Hessel) que tous ceux qui ont pris l'habitude de se résigner et de courber l'échine dès le plus jeune âge.
Et comme je l'ai dit déjà, si on ne se bat pas pour l'avenir des enfants et l'avenir de ses enfants, on est vraiment dans une servitude honteuse et lâche.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par WabiSabi le Sam 27 Juin 2015 - 8:34

Mutis, dans le dernier cas que vous citez, la gêne de cette collègue est peut-être due aussi à des motifs politiques si elle est encartée au PS et partisane elle préfèrera sans doute détourner le regard des détails qui la dérangent plutôt que de remettre en cause un engagement dévoyé... j'ai malheureusement l'impression que toutes les forces réellement immobiles de ce pays relèvent plus ou moins de ce cas de figure, tous partis confondus.

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par Reine Margot le Sam 27 Juin 2015 - 8:40

Pour les gens de 30 ans c'est un désengagement général, pas seulement à l'école. Il faut dire que ce sont des gens qui ont vu leurs parents se battre, pour quel résultat...souvent ce sont des gens moins syndiqués, moins affiliés à un parti...
Mais je suis d'accord, ce n'est pas une raison.

Il y a aussi des convaincus, je bosse avec deux syndiqués de l'UNSA, et pour eux ben la réforme elle était nécessaire, les rythmes scolaires en primaire les problèmes que je pointais ben c'était parce que c'était le début, etc. Là tu laisses tomber.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par MUTIS le Sam 27 Juin 2015 - 8:41

@WabiSabi a écrit:Mutis, dans le dernier cas que vous citez, la gêne de cette collègue est peut-être due aussi à des motifs politiques si elle est encartée au PS et partisane elle préfèrera sans doute détourner le regard des détails qui la dérangent plutôt que de remettre en cause un engagement dévoyé... j'ai malheureusement l'impression que toutes les forces réellement immobiles de ce pays relèvent plus ou moins de ce cas de figure, tous partis confondus.

Peut-être mais je vois aussi autour de moi des comportements de résignation et de "servitude volontaire" qui tiennent moins à un engagement politique qu'à un désengagement total du domaine intellectuel et à une faiblesse éthique.
Bon, pour revenir au sujet initial, il serait bon de faire lire ce numéro à tous les profs pour leur montrer que la réforme n'a rien à voir avec une politique de justice. Elle poursuit la politique de massacre qui accroît les inégalités et préserve les véritables privilégiés...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par WabiSabi le Sam 27 Juin 2015 - 8:48

Oui bien sûr l'aveuglement partisan n'explique pas tout et il est clair que notre belle jeunesse est mieux qu'aucune autre avant elle "éduquée" au suivisme et à la lâcheté, grâce aux mass media mais aussi, malheureusement, c'est à craindre, à un manque total de familiarité avec la pensée en général (quasi-illettrisme conjoint à une baisse dramatique de la qualité du journalisme dans ce pays) et à une absence partielle d'éducation ou de transmission familiale des valeurs fondamentales à l'engagement dans la société.
Et le pire, c'est effectivement de voir une génération aussi amorphe devenir responsable de la formation d'une jeunesse!

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Numéro spécial de "Marianne" : "Sauvons l'école !"

Message par touby le Sam 27 Juin 2015 - 10:14

Je viens de l'acheter. J'ai dû faire deux kiosques. Il était en rupture de stock dès mercredi dans le premier. Le buraliste m'a dit qu'il avait entendu une pub à la radio pour ce numéro spécial. yesyes

touby
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum