autosatisfaction : le grec ancien et moi

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par virgere le Ven 26 Juin 2015 - 22:20

Bonsoir,

Ce petit post pour crier ma joie et ma satisfaction : après une semaine de travail, je connais mon alphabet, je sais oraliser un texte (bon, c'est pas fluide non plus, hein !) et je viens de traduire ma première version d'imitation (à un mot près, pour être honnête) : je vais peut-être atteindre l'objectif que je me suis fixé pour cet été : être prête pour commencer ma licence de LC à la fac par correspondance à la rentrée Very Happy

pour les curieux, c'est celle-ci :

Ζεὺς πρῶτος θεὸς τοῦ Ὀλύμπου καὶ τῶν θεῶν ἐστιν. Δυνατὸς καὶ μέγιστός ἐστιν.
Ὁ Ὄλυμπός ἐστιν τόπος ὅπου οἱ Θεοί βιοτεύουσιν.
Ζεὺς υἱὸς Κρόνου, κακοῦ θεοῦ, ἐστιν.
Ζεὺς τὸν Κρόνον οὐ φιλεῖ. Τὸν Κρόνον ἐκ τοῦ Ὀλύμπου ἐκβάλλει
Ὁ Ζεὺς τὸν κεραυνὸν ἔχει. Ἐκ τοῦ οὐρανοῦ τὸν κεραυνὸν βάλλει.
Ὁ Ἥφαιστος τὸν κεραυνὸν ποιεῖ. Καὶ ἐν τῷ Ὀλύμπῳ βιοτεύει.
Κατὰ τὸν Αἰσχύλον, ὁ Ζεὺς δίκαιος καὶ βοηθητικὸς θεός ἐστιν.
Ὁ Ζεὺς ἑκάστῳ ἀνθρώπῳ βοηθεῖ, τῶν γὰρ ἀδυνατῶν ἀνθρώπων καταφρονεῖ. Ὁ Ζεὺς τοὺς ἀνθρώπουςφιλεῖ.
Ἕκαστος ἄνθρωπος νομίζει ὅτι ὁ Ζεὺς μέγιστος θεός ἐστιν. Οἱ ἄνθρωποι λέγουσι : «ὦ ἄριστε καὶ μέγιστε τῶν θεῶν, βοηθητικὸς εἶ.»
Ἕκαστος τῷ δυνατῷ θεῷ ἐν τῷ βιῷ ἅπαξ τοὐλάχιστον δωρεῖται. Οἱ ἄνθρωποι πολλάκις δῶρον τοῖς θεοῖς φέρουσιν .
Certes, elle est sans doute d'une facilité déconcertante, certes j'avais le vocabulaire juste dessous. Mais quand même : il y a une semaine, je n'aurais même pas su par quel bout la prendre.
Désolée de cette minute autocentrée, mais j'avais envie de crier, donc, ma joie et ma satisfaction ! (je les ai criées IRL aussi, mais sans grand effet sinon celui de passer pour une illuminée... D'où je me suis dit qu'il n'y a qu'ici qu'on comprendrait ce sentiment de bonheur soudain Laughing ... et puis comme je vous saoule déjà avec le latin... ^^)

Bref, en un smiley comme en cent (et avec une grande modestie... ou pas ^^) : succes


Dernière édition par virgere le Ven 26 Juin 2015 - 22:25, édité 1 fois

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Asha Kraken le Ven 26 Juin 2015 - 22:23

fleurs

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Aemilia le Ven 26 Juin 2015 - 22:26

cheers

Super !

Tu bosses avec quelle méthode ?

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par JPhMM le Ven 26 Juin 2015 - 22:26

yesyes yesyes yesyes

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Fires of Pompeii le Ven 26 Juin 2015 - 22:29

Bravo!!!!

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Lefteris le Ven 26 Juin 2015 - 22:29

@virgere a écrit:Bonsoir,

Ce petit post pour crier ma joie et ma ma satisfaction : après une semaine de travail, je connais mon alphabet, je sais oraliser un texte (bon, c'est pas fluide non plus, hein !) et je viens de traduire ma première version d'imitation (à un mot près, pour être honnête) : je vais peut-être atteindre l'objectif que je me suis fixé pour cet été : être prête pour commencer ma licence de LC à la fac par correspondance à la rentrée Very Happy

pour les curieux, c'est celle-ci :

Ζεὺς πρῶτος θεὸς τοῦ Ὀλύμπου καὶ τῶν θεῶν ἐστιν. Δυνατὸς καὶ μέγιστός ἐστιν.
Ὁ Ὄλυμπός ἐστιν τόπος ὅπου οἱ Θεοί βιοτεύουσιν.
Ζεὺς υἱὸς Κρόνου, κακοῦ θεοῦ, ἐστιν.
Ζεὺς τὸν Κρόνον οὐ φιλεῖ. Τὸν Κρόνον ἐκ τοῦ Ὀλύμπου ἐκβάλλει
Ὁ Ζεὺς τὸν κεραυνὸν ἔχει. Ἐκ τοῦ οὐρανοῦ τὸν κεραυνὸν βάλλει.
Ὁ Ἥφαιστος τὸν κεραυνὸν ποιεῖ. Καὶ ἐν τῷ Ὀλύμπῳ βιοτεύει.
Κατὰ τὸν Αἰσχύλον, ὁ Ζεὺς δίκαιος καὶ βοηθητικὸς θεός ἐστιν.
Ὁ Ζεὺς ἑκάστῳ ἀνθρώπῳ βοηθεῖ, τῶν γὰρ ἀδυνατῶν ἀνθρώπων καταφρονεῖ. Ὁ Ζεὺς τοὺς ἀνθρώπουςφιλεῖ.
Ἕκαστος ἄνθρωπος νομίζει ὅτι ὁ Ζεὺς μέγιστος θεός ἐστιν. Οἱ ἄνθρωποι λέγουσι : «ὦ ἄριστε καὶ μέγιστε τῶν θεῶν, βοηθητικὸς εἶ.»
Ἕκαστος τῷ δυνατῷ θεῷ ἐν τῷ βιῷ ἅπαξ τοὐλάχιστον δωρεῖται. Οἱ ἄνθρωποι πολλάκις δῶρον τοῖς θεοῖς φέρουσιν .
Certes, elle est sans doute d'une facilité déconcertante, certes j'avais le vocabulaire juste dessous. Mais quand même : il y a une semaine, je n'aurais même pas su par quel bout la prendre.
Désolée de cette minute autocentrée, mais j'avais envie de crier, donc, ma joie et ma satisfaction ! (je les ai criées IRL aussi, mais sans grand effet sinon celui de passer pour une illuminée... D'où je me suis dit qu'il n'y a qu'ici qu'on comprendrait ce sentiment de bonheur soudain Laughing ... et puis comme je vous saoule déjà avec le latin... ^^)

Bref, en un smiley comme en cent (et avec une grande modestie... ou pas ^^) : succes
Si tu as traduit ça après une semaine de grec, même avec le vocabulaire , c'est que tu maîtrises les déclinaisons (y compris le duel !) , ainsi que les terminaisons verbales. La suite va aller très vite si tu es motivée, je te l'affirme, étant moi-même autodidacte en grec.
Ce que je découvre en revanche  c'est que ça déclenche une sorte d'orgasme.J'ai dû rater quelque chose  scratch

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par JPhMM le Ven 26 Juin 2015 - 22:33

@Lefteris a écrit:J'ai dû rater quelque chose  scratch
O popoï ! si tu savais !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Oudemia le Ven 26 Juin 2015 - 22:41

Il n'y a pas de lauriers dans les smileys, tu les mérites pourtant !
fleurs2

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par virgere le Ven 26 Juin 2015 - 22:42

Merci cheers

Je travaille à partir du cours pour les troisièmes de ce site
Et j'avais commencé par travailler la première leçon de celui-ci

Leftéris, je crains m'être trop vantée : je ne maîtrise pas les déclinaisons, j'en avais une en modèle, ainsi que les verbes traduits conjugués (mais le lien cas/fonction est le même qu'en latin et j'ai repéré du coup quelques invariants) et je ne connais pas encore le "duel" (même si son nom me laisse imaginer de quoi il retourne).
Du coup, je devrais plutôt parler de traduction approximative. Mais je reste contente quand même Laughing Je vise surtout un débroussaillage, pour me préparer aux cours en septembre. Je voudrais savoir lire de manière fluide (que la lecture soit automatique, que chaque lettre sonne sans que j'y réfléchisse) surtout. Si en plus j'ai déjà des bases en grammaire et vocabulaire d'ici-là, tant mieux, ça me laissera plus de temps pour préparer mes cours à moi Very Happy
Autodidacte, je n'y arrive pas, j'ai besoin de contraintes et de repères (devoirs, examens) sinon je ne m'y tiens pas. Embarassed
Quant aux orgasmes, que veux-tu, on les prend où on les trouve ^^

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Lefteris le Ven 26 Juin 2015 - 23:08

@virgere a écrit:
Leftéris, je crains m'être trop vantée : je ne maîtrise pas les déclinaisons, j'en avais une en modèle, ainsi que les verbes traduits conjugués (mais le lien cas/fonction est le même qu'en latin et j'ai repéré du coup quelques invariants) et je ne connais pas encore le "duel" (même si son nom me laisse imaginer de quoi il retourne).
C'st ça qui compte , la mémorisation définitive, ça va venir tout seul . Pour le duel j'ai dit une bêtise, il n'y en avait pas, (j'avais mal vu les dernières lignes sur ma fenêtre qui coupait le texte) . D'ailleurs, le duel ne sert pas à grand chose , ce n'est pas une urgence (on en trouve surtout chez Homère, en prose classique il est plus rare) .

Je voudrais savoir lire de manière fluide (que la lecture soit automatique, que chaque lettre sonne sans que j'y réfléchisse) surtout. Si en plus j'ai déjà des bases en grammaire et vocabulaire d'ici-là, tant mieux, ça me laissera plus de temps pour préparer mes cours à moi Very Happy
Autodidacte, je n'y arrive pas, j'ai besoin de contraintes et de repères (devoirs, examens) sinon je ne m'y tiens pas.  Embarassed
Ca vient assez vite, mais il faut se forcer à faire la distinction longue/brève, qui aide à mémoriser, et à prononcer les diphtongues ew/aw  et non "au" "eu" (prononciation dont on est certain aujourd'hui , car phonétiquement elles n'auraient pu donner autrement "av/af" "ev/ef" en grec moderne). On abandonne souvent ça par flemme...
Demande à ton collègue de LC de t'écouter lire deux lignes par-ci par-là.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Ronin le Ven 26 Juin 2015 - 23:30

yesyes yesyes yesyes

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par virgere le Ven 26 Juin 2015 - 23:35

J'ai pas de collègue de LC... Sad c'est même pour ça que j'ai tenté d'enseigner du latin aux 5e cette année, sinon plus de latin, ou par le CNED comme les 4e et 3e cette année, donc plus de latin quand même. (et le poste reste vacant cette année, et la CdE, ancienne prof de LC donc (et) conquise à la cause part. Il sera prêt pour la réforme, le collège...)
Bref, du coup c'est vrai que je ne suis pas sûre de ma prononciation. J'ai bien un pote qui parle grec, mais grec moderne du coup ce n'est pas pareil.
J'espère que la fac a prévu de beaux outils numériques pour pallier cette difficulté !

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Thalia de G le Sam 27 Juin 2015 - 5:38

Bravo pour ces premiers pas et ta motivation ! cheers

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par nlm76 le Sam 27 Juin 2015 - 7:44

Si vous voulez écouter du beau grec ancien en ligne, vous pouvez aller ici: lecture de Platon

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Lefteris le Sam 27 Juin 2015 - 8:49

@nlm76 a écrit:Si vous voulez écouter du beau grec ancien en ligne, vous pouvez aller ici: lecture de Platon
Sacré boulot ... Je remarque qu'il prononce le ει "ei" , tel que le préconise Vernhes , et non "éé" allongé, théorie qui semble avoir vécu (adoptée pourtant par l'assimil, il me semble) , la fermeture de la diphtongue paraissant bien réalisée à l'époque classique, pour tendre à la monophtongaison dès l'époque romaine (on le voit dans les confusions graphiques), puis au iotacisme du grec actuel. Pour -αυ et -ευ , il tend plus au -aou -eou qu'au -aw/-ew, mais il est vrai que c'est délicat. Prononce-t-il légèrement les iotas souscrits ? pas eu le temps de vérifier , là je pars ...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par trompettemarine le Sam 27 Juin 2015 - 9:24

Bravo !

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par virgere le Lun 28 Déc 2015 - 13:36

Me revoici, après quelques mois de rude labeur (et une visite d'Athènes ^^)
Pas de bô zoutils numériques proposés par ma fac, du coup niveau prononciation, euh... je fais ce que je peux. Et même les cours, je ne trouve pas qu'ils soient vraiment adaptés à un enseignement en ligne. Mon enthousiasme a été quelque peu douché par le principe de la réalité. M'enfin...
Mes examens approchent (mi janvier), je finis la leçon 7 du Lebeau, et je n'ai pas accès aux corrigés des exercices (pour les 5 premières leçons, j'ai des notes purement informatives puisque contrôle terminal, mais pas de correction lisible...)
Du coup, je m'adresse à vous : viendez lire mon grec et me fouetter pour mes fautes ! Enfin, me fouetter avec bienveillance, oeuf corse... ^^

I- version

Ἦστα δεινὴ καὶ σοφή. Tu étais habile et sage ("tu" étant une fille)
Τῆς εἰρήνης ἐπιθυμεῖτε. Vous désirez la paix.
Σὺ μὲν γάρ παιδείας ἐπιθυμεῖς, ἐγὼ δὲ παιδεύειν ἄλλους ἐπιχειρῶ. En effet, toi tu désires l'éducation et de mon côté j'entreprends d'éduquer les autres. (toujours du mal à savoir comment traduire γὰρ et du mal à rendre le balancement μὲν... δὲ)
Καὶ γὰρ ἐκεῖνοι τῆς... ἀληθείασ οὐδὲν φροντίζουσιν. En effet ceux-là ne se soucient nullement de la vérité.
Ταὐτὰ λέγει ὄτε Σόλων ἐν τοῖς νόμοις καὶ ὁ θεὸς ἐν τῇ μαντείᾳ. Solon dans les lois et le dieu dans l'oracle disent les mêmes choses. (j'avoue que j'ai comme un gros doute sur cette phrase, le sujet de λέγει étant ταὐτὰ, mais je ne vois pas comment traduire autrement...)

II- thème

L'âme des mortels est éprise de liberté. Ἡ ψυχή τῶν βροτῶν ἐλευθερίασ ἐπιτυμεῖ.
Je suis la servante de cette jeune fille. Ταύτῃ τοὺ παρθένου ἡ θεράπαινα εἰμι.
Cette victoire apporte le salut au peuple tout entier. Αὔτη ἡ νίκη φέρει τὴν σωτηρίαν τῷ ὅλῳ δήμῳ.
La masse des hommes encore maintenant ignore que la science est supérieure à l'opinion. Οἱ πολλοί τῶν ἄνθτρωπων ἔτι νῦν ἀγνοεῖ ὄτι τὴν ἐπιστήμην τῆς δόξης διαφέρειν.
Il est clair que depuis sa jeunesse il s'applique à la piété. Δῆλον ὄτι (αὐτόν?) ἐκ νέου περί τὴν εὐδέβειαν σπουδάζειν.
Il ne vous convient pas de porter ce jour-là un vote contraire aux serments. Ὑμῖν οὐ πρέπει ἐν ἐκείνῃ τῇ ἠμέρᾳ τὴν ἐναντίαν τῷ ὄρκῳ ψῆφον ηέρειν.

Travail sur les prépositions :

Vous étiez dans la maison. Ἐν τῷ οἶκῳ ἦτε.
Ils viennent de la maison. Ἐκ τοῦ οἶκου ἥχουσι.
Nous vous accompagnons à la maison. Ὑμῖν ἀκολουθοῦμεν εἰς τὸν οἶκον.
Il était auprès d'elle. Παρά αὐτῇ ἦ.
Je vous conduis auprès d'elle. Ὑμᾶς παρά αὐτήν ἄγω.
Vous apprenez d'elle la sagesse. Παρά αὐτῆς σοφίαν μανθάνετε.

Si vous voyez des défauts récurents, ça m'intéresse des les connaître (je précise toutefois que je place les accents au même endroit qu'au nominatif, car sauf pour les pronoms et articles, je n'ai pas de règles ni de modèles. De même, je place les mots au feeling, je ne sais pas s'il y a un ordre à privilégier...)

Merci de votre lecture et de vos remarques Smile



_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Oudemia le Lun 28 Déc 2015 - 13:49

@virgere a écrit:
Ταὐτὰ λέγει ὄτε Σόλων ἐν τοῖς νόμοις καὶ ὁ θεὸς ἐν τῇ μαντείᾳ. Solon dans les lois et le dieu dans l'oracle disent les mêmes choses. (j'avoue que j'ai comme un gros doute sur cette phrase, le sujet de λέγει étant ταὐτὰ, mais je ne vois pas comment traduire autrement...)
Je passe rapidement et m'arrête ici : tu ne vois pas comment traduire autrement, et tu maintiens ça ?  affraid
Il ne faut pas voir partout ta dzoa !  Razz
Pourquoi le verbe est-il au singulier ? par accord de proximité, et le neutre pluriel est à l'accusatif, comme tu le traduis.

Pas le temps d'autres commentaires, sauf pour te féliciter pour ta constance, et t'encourager à continuer. fleurs2

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par virgere le Lun 28 Déc 2015 - 13:52

Ben je sais qu'un verbe ayant pour sujet un neutre pluriel s'accorde au singulier, et là je suis perturbée par l'ordre des mots : Solon et le dieu sont après la conjonction de subordination, du coup j'avais commencé par traduire "il dit que", sauf que ça ne tient pas et j'en suis arrivée à la traduction ci-dessus, en me disant que ces Grecs devaient avoir encore trouvé un moyen compliqué de faire une phrase simple Embarassed Very Happy

Solon dans les lois dit les mêmes choses que le dieu dans l'oracle ?

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par nlm76 le Lun 28 Déc 2015 - 19:56

@virgere a écrit:Ben je sais qu'un verbe ayant pour sujet un neutre pluriel s'accorde au singulier, et là je suis perturbée par l'ordre des mots : Solon et le dieu sont après la conjonction de subordination, du coup j'avais commencé par traduire "il dit que", sauf que ça ne tient pas et j'en suis arrivée à la traduction ci-dessus, en me disant que ces Grecs devaient avoir encore trouvé un moyen compliqué de faire une phrase simple Embarassed Very Happy

Solon dans les lois dit les mêmes choses que le dieu dans l'oracle ?
Quelle conjonction de coordination ? ὅτε = ὁ + τε

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par nlm76 le Lun 28 Déc 2015 - 20:06

@virgere a écrit:
I- version

Ἦστα δεινὴ καὶ σοφή. Tu étais habile et sage ("tu" étant une fille)
Τῆς εἰρήνης ἐπιθυμεῖτε. Vous désirez la paix.
Σὺ μὲν γάρ παιδείας ἐπιθυμεῖς, ἐγὼ δὲ παιδεύειν ἄλλους ἐπιχειρῶ. En effet, toi tu désires l'éducation et de mon côté j'entreprends d'éduquer les autres. (toujours du mal à savoir comment traduire γὰρ et du mal à rendre le balancement μὲν... δὲ)
Καὶ γὰρ ἐκεῖνοι τῆς... ἀληθείασ οὐδὲν φροντίζουσιν.  En effet ceux-là ne se soucient nullement de la vérité.
Ταὐτὰ λέγει ὄτε Σόλων ἐν τοῖς νόμοις καὶ ὁ θεὸς ἐν τῇ μαντείᾳ. Solon dans les lois et le dieu dans l'oracle disent les mêmes choses. (j'avoue que j'ai comme un gros doute sur cette phrase, le sujet de λέγει étant ταὐτὰ, mais je ne vois pas comment traduire autrement...)

II- thème

L'âme des mortels est éprise de liberté. Ἡ ψυχή τῶν βροτῶν ἐλευθερίασ ἐπιτυμεῖ.
Je suis la servante de cette jeune fille. Ταύτῃ το παρθένου θεράπαινα εἰμι.
Cette victoire apporte le salut au peuple tout entier. Ατη ἡ νίκη φέρει τὴν σωτηρίαν τῷ ὅλῳ δήμῳ.
La masse des hommes encore maintenant ignore que la science est supérieure à l'opinion. Οἱ πολλοί τῶν ἄνθτρωπων ἔτι νῦν ἀγνοεῖ ὄτι τὴν ἐπιστήμην τῆς δόξης διαφέρειν.
Il est clair que depuis sa jeunesse il s'applique à la piété. Δῆλον ὄτι (αὐτόν?) ἐκ article νέου περί τὴν εὐδέβειαν σπουδάζειν.
Il ne vous convient pas de porter ce jour-là un vote contraire aux serments. Ὑμῖν οὐ πρέπει ἐν ἐκείνῃ τῇ ἠμέρᾳ τὴν ἐναντίαν τῷ ὄρκῳ ψῆφον ηέρειν.

Travail sur les prépositions :

Vous étiez dans la maison. Ἐν τῷ οἶκῳ ἦτε.
Ils viennent de la maison. Ἐκ τοῦ οἶκου ἥχουσι.
Nous vous accompagnons à la maison. Ὑμῖν ἀκολουθοῦμεν εἰς τὸν οἶκον.
Il était auprès d'elle. Παρά αὐτῇ ἦ.
Je vous conduis auprès d'elle. Ὑμᾶς παρά αὐτήν ἄγω.
Vous apprenez d'elle la sagesse. Παρά αὐτῆς σοφίαν μανθάνετε.
Vite fait, j'ai barré ce qui me paraît être des coquilles ou des fautes.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Gryphe le Lun 28 Déc 2015 - 20:06

Il y a un esprit doux dans la phrase problématique.
Mais tu nous ouvres des pistes, merci ! idee

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Derborence le Lun 28 Déc 2015 - 20:12

Virgere, je découvre ton fil. veneration
J'ai appris le grec à la fac avec le Lebeau-Métayer. J'ai scanné tous mes cours l'an dernier.
Si tu as besoin des corrigés des leçons déjà faites, n'hésite pas.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par Oudemia le Lun 28 Déc 2015 - 20:15

Je reviens, toujours rapidement, sur la même phrase : ta première traduction était juste, Razz ,  mais il faut que tu comprennes pourquoi  Razz  Razz

Rappel : le nom propre grec a un article, cet article ici est agrémenté de te en lien avec le kai : deux sujets donc pour le verbe, qui est au singulier par accord de proximité ; le verbe avant le sujet, ça se trouve en latin aussi, et le COD, élément important pour le sens est mis en première place, rien de troublant.

Je te laisse, regarde ce qu'a mis Nlm.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: autosatisfaction : le grec ancien et moi

Message par nlm76 le Lun 28 Déc 2015 - 22:15

@Gryphe a écrit:Il y a un esprit doux dans la phrase problématique.
Hein ?! Quel esprit doux, dans quelle phrase ?

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum