Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par bernardo le Sam 27 Juin 2015 - 13:49

http://www.marianne.net/luttedesclasses/college-2016-reforme-egalitaire-vraiment-100235076.html

Extrait : "La réforme du collège supprime donc les sections bilangues, de plus en plus nombreuses, gratuites,  et présentes dans de nombreux établissements défavorisés. Par exemple, dans le collège Robert-Doisneau de Clichy-sous-bois, dont Zyed et Bouna étaient élèves. Les ouvertures de sections ne sont, de fait, limitées en nombre... que par l’institution scolaire.

Mais, en revanche, la réforme se garde bien de supprimer d’autres dispositifs, autrement plus élitistes. La circulaire d’application donne ainsi cette précision : « en ce qui concerne les classes à horaires aménagés (classes à horaires aménagés musique, danse et théâtre et sections sportives) ainsi que les sections internationales, les dispositions horaires restent identiques aux conditions actuelles. »

Qu'on se rassure : les classes CHAM ou les sections internationales des collèges (par exemple, dans l’ouest parisien, de La Celle-Saint-Cloud, de Sèvres, du Pecq, de Buc, de Saint-Germain-en-Laye ou de Rueil etc.) ne sont en rien menacées par cette réforme égalitaire ! (…)

En vérité, le discours moralisant du ministère, fustigeant des sections bilangues « élitistes », a pour vocation de faire accepter une réforme qui fait des économies sur le dos des plus défavorisés."


Dernière édition par henriette le Dim 28 Juin 2015 - 15:02, édité 1 fois (Raison : Titre modifié)

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par marimuri le Sam 27 Juin 2015 - 14:25

Je m'étais fait la même réflexion. On nous met en avant un principe d'égalité pour supprimer des sections qui fonctionnent très bien et ne sont pas du tout élitistes, au contraire, comme les sections euro qui sont ouvertes à TOUS. Mais par contre on ne touche pas aux sections musique, danse et sport.

Quelqu'un sait si les sections bi-culturelles sont en danger ? Ce ne sont ni des euros, ni des internationales, alors évidemment, rien n'est clair à leur sujet.
Ma fille entre en bi-culturel allemand en 6e, pas par goût particulier pour l'allemand mais tout simplement parce que c'est tout ce qu'on propose chez nous pour les élèves désireux de mettre l'accent sur les langues. En principe, une fois qu'elle sera en 5e, la section disparaîtra ... à moins qu'elle n'arrive à passer entre les mailles de la réforme en tant que section internationale ... On verra bien.

Mais je suis écoeurée par le massacre des sections euros et l'apprentissage de la LV2 dès la 5e, totalement inutile pour bon nombre d'élèves déjà en difficulté avec les autres matières.

marimuri
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Mcready1 le Sam 27 Juin 2015 - 14:28

Ouais ! Merci à Luigi_B pour l'article et à MUTIS pour l'inspiration. Smile

Mcready1
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par MUTIS le Sam 27 Juin 2015 - 14:30

Ne serait-il pas possible de fusionner ce fil avec celui que j'ai lancé ce matin de façon à éviter la dispersion pour les lecteurs et à rassembler les idées ?
Avis aux modérateurs.
Bravo Luigi au passage, tu complètes mon initiative.
Demain c'est moi qui te piquerai des idées sur ton blog ! Razz

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Olympias le Sam 27 Juin 2015 - 14:33

J'allais mettre le lien !!

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par bernardo le Sam 27 Juin 2015 - 14:55

@Mcready1 a écrit:Ouais ! Merci à Luigi_B pour l'article et à MUTIS pour l'inspiration. Smile

Pardon (et surtout merci !!!) à tous deux … je n'étais pas là ce matin Very Happy

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Luigi_B le Sam 27 Juin 2015 - 17:37

topela

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Hoa Mai le Sam 27 Juin 2015 - 18:08

@Luigi_B a écrit:topela


Oui, enfin, merci de ne pas attirer l'attention de notre ministre sur les rares dispositifs qu'elle a oublié de massacrer dans sa réforme..... Inutile de pointer du doigt les derniers survivants pour qu'ils coulent à leur tour...

Hoa Mai
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Korémuse le Sam 27 Juin 2015 - 19:25

Merci Hoa Mai.  Je suis choquée de voir que des enseignants s'indignent que les CHAM ne soient pas touchées par le massacre annoncé de la réforme. 

Les élèves qui fréquentent les CHAM ne proviennent pas d'une élite financière. C'est une école de l'effort: 

croyez-vous que les collégiens se la coulent douce en CHAM ? qu'ils soient des privilégiés ? 

Connaissez-vous le nombres d'heures de cours qu'ils suivent en plus dans les conservatoires et le nombre d'heures passées à travailler leur instrument en plus de leur scolarité ?

Je ne pourrai pas mettre ma fille en CHAM justement, parce que nous habitons trop loin de ce type de collège, mais pour rien au monde, j'en viendrai à désirer leur disparition !! ce serait de la jalousie gratuite  et stupide.
D'autant plus que les collèges CHAM vont bien devoir fonctionner eux aussi en EPI et compagnie ... Les enfants  bénéficient seulement d'une matinée ou apm dégagée pour permettre aux élèves d'aller au conservatoire; le reste est identique.

Korémuse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par JPhMM le Sam 27 Juin 2015 - 19:30

Ou : "comment la France a basculé dans l'idiocratie."

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Dimka le Sam 27 Juin 2015 - 19:35

Dire que les cham permettent de contourner la carte scolaire… Rolling Eyes Tu fais commencer la musique à ton gamin vers cinq-six ans, tu le fais bosser tous les jours y compris pendant les vacances, tu t’arranges pour qu’il entre dans un conservatoire, qu’il soit parmi les meilleurs, en instrument et en solfège, tu lui fous la pression des exams, en remettant tout en jeu tous les ans… juste pour contourner la carte scolaire, à l’entrée au collège ? Mais bien sûr…

Et tout ça pour intégrer un cursus qui lui permettra à terme d’avoir un métier précaire et mal payé.

Sûr que ça vend du rêve.

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par RequiemForADream le Sam 27 Juin 2015 - 19:45

Pour être dans un collège où il y a une classe CHAM depuis 2 ans, il est loin d'être évident de la conserver et chaque année le collègue d’éducation musicale, qui fait un travail remarquable avec eux, doit limite aller pleurer pour qu'on conserve ce dispositif (qui, avec les horaires ALLEGES de ces élèves permettent de donner plus d'heures à d'autres classes !).

Bref, ça sent le mauvais procès d'intention...

RequiemForADream
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Dinaaa le Sam 27 Juin 2015 - 19:56

@Korémuse a écrit:Merci Hoa Mai.  Je suis choquée de voir que des enseignants s'indignent que les CHAM ne soient pas touchées par le massacre annoncé de la réforme. 

Les élèves qui fréquentent les CHAM ne proviennent pas d'une élite financière. C'est une école de l'effort: 

croyez-vous que les collégiens se la coulent douce en CHAM ? qu'ils soient des privilégiés ? 

Connaissez-vous le nombres d'heures de cours qu'ils suivent en plus dans les conservatoires et le nombre d'heures passées à travailler leur instrument en plus de leur scolarité ?

Je ne pourrai pas mettre ma fille en CHAM justement, parce que nous habitons trop loin de ce type de collège, mais pour rien au monde, j'en viendrai à désirer leur disparition !! ce serait de la jalousie gratuite  et stupide.
D'autant plus que les collèges CHAM vont bien devoir fonctionner eux aussi en EPI et compagnie ... Les enfants  bénéficient seulement d'une matinée ou apm dégagée pour permettre aux élèves d'aller au conservatoire; le reste est identique.


Les élèves de CHAM sont méritants, je crois que personne n'a dit le contraire. Mais il faut être honnête : quand tu habites une banlieue pourrie et que tu as juste du goût pour les apprentissages, tu peux (pouvais), en travaillant sérieusement, entrer en classe euro pour approfondir une langue et une culture. En revanche, tu n'as aucune chance d'entrer en CHAM sans un soutien familial (parents qui te font découvrir la musique ou la danse, qui t'emmènent régulièrement aux cours et aux galas.)
Il n'empêche que je suis parfaitement d'accord : le maintien des CHAM est une chance, puisque ces élèves sont de vrais bosseurs, des élèves motivés : ouf, "on" leur offre la possibilité de continuer leur cursus d'exception. Mais la disparition des classe euro n'en est pas moins une honte totale.

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par JPhMM le Sam 27 Juin 2015 - 20:00

@Dinaaa a écrit:En revanche, tu n'as aucune chance d'entrer en CHAM sans un soutien familial (parents qui te font découvrir la musique ou la danse, qui t'emmènent régulièrement aux cours et aux galas.)
C'est faux. Ici on ne prend en CHAM que des élèves qui n'ont jamais fait de musique auparavant.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Lenagcn le Sam 27 Juin 2015 - 20:12

Il existe des cham de 2 grands types: les formations au conservatoire avec aménagement d'EdT scolaire, et les formations en établissement, où les professeurs de musique se déplacent.

Je suis dans une école avec des cham (voix, danse) du 1er type; le conservatoire d'accueil envisage les établissements scolaires liés comme des maux nécessaires, et en terme de lien pédagogique, on approche du zéro absolu (je sais les textes disent le contraire...  Rolling Eyes ).

Clairement, c'est un moyen de contourner la carte scolaire, dès le CE1, pour des élèves au moins bons, souvent très bons. Jusqu'à présent la mairie acceptait les dérogations venant d'autres communes, maintenant elle arrête, mais à l'intérieur de la ville, le phénomène se poursuit.
Arrive la fin de 1er cycle (CM2), et le conservatoire conserve qui il veut, voire accepte de faire redoubler; entre temps, l'école a parfois du sortir du dispositif des élèves dont le niveau scolaire n'est finalement pas bon (un excellent CE1 n'est pas toujours un excellent CM1  Wink  ) . Mais l'enfant reste dans l'école-bien, pas dans l'école-pas-bien-de-son-quartier, même si il arrête.
Ensuite, hop, entrée au collège, et à nouveau, être cham est la porte royale vers un établissement publique réputé, dans une classe excellente (les "moyens" ont intérêt à bien s'accrocher). Et l'élève y reste ensuite même si il arrête le cursus cham (bon là, les parents déchantent, le vulgum pecus est beaucoup plus mixte que ce qu'ils imaginent au départ).
Au lycée, cela se gâte pour l'orientation professionnelle des réels (mais finalement rares) artistes en devenir, plus de "bac musique", mais le pli est pris de continuer au lycée le + côté du département.

Nous avons de moins en moins d'élèves cham (mais les contraintes qui vont avec - répartitions dans les classes et trajets au CNR - restent intactes; les élèves non-cham subissent), et au collège, c'est aussi de pire en pire. Je crains (pour eux) qu'ils perdent leur 2ème classe rapidement. A croire que de moins en moins de familles sont partantes pour cet effort.

Le CNR est le moyen le moins onéreux qui existe de pratiquer la musique. En cela, il distingue une élite culturelle plus que financière.
Quel que soit leur lieu d'étude, les instrumentistes sont le plus souvent un plaisir comme élèves: travail régulier, parents qui suivent, j'en veux toujours +  cheers  !
Par contre, les danseuses n'ont pas de travail à la maison pour leur discipline, et elles sont beaucoup plus proches, en terme d'attitude, du vulgum pecus scolaire (il y a "de tout"). Juste que le jour de la fête de l'école, elles sortent du lot pour l'incontournable chorégraphie! veneration

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Korémuse le Sam 27 Juin 2015 - 20:47

@Lenagcn a écrit: 

Clairement, c'est un moyen de contourner la carte scolaire, dès le CE1, pour des élèves au moins bons, souvent très bons. 

Dans ma région, cela a été l'inverse ! : il y a une bonne dizaine d' années, le maire a décidé de supprimer les classes CHAM se situant dans une école primaire qui jouxtait le conservatoire, ce qui permettait aux enfants d' y aller en toute sécurité. 
Les CHAM ont été ainsi  transplantées dans un quartier défavorisé.

Je sais qu'au début, cette décision a entraîné une chute du nombre d'inscrits, les parents craignant pour la scolarité de leur enfant. Je ne sais pas en revanche ce qu'il est advenu de cette section , si elle est florissante aujourd'hui;
 Cela a eu au moins le mérite d'intégrer d'autres enfants qui ne seraient pas venus à la musique d'eux mêmes.

Korémuse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Aliceinwonderland le Sam 27 Juin 2015 - 21:26

@JPhMM a écrit:
@Dinaaa a écrit:En revanche, tu n'as aucune chance d'entrer en CHAM sans un soutien familial (parents qui te font découvrir la musique ou la danse, qui t'emmènent régulièrement aux cours et aux galas.)
C'est faux. Ici on ne prend en CHAM que des élèves qui n'ont jamais fait de musique auparavant.

Mais ça doit être rare. Toutes les CHAM que je connais (ma sœur a inscrit son fils aîné en CHAM ), il faut avoir fait un instrument, ou de la danse ou arts pla depuis un certain temps pour que le dossier passe. C'est d 'ailleurs pour ça aussi que j'avais inscrit mes fils au conservatoire (bon je trouvais que c'était un enrichissement d'apprendre un instrument mais pas que, la fameuse classe CHAM du coin était un argument de poids)

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par bernardo le Sam 27 Juin 2015 - 21:43

@Lenagcn a écrit:Il existe des cham de 2 grands types: les formations au conservatoire avec aménagement d'EdT scolaire, et les formations en établissement, où les professeurs de musique se déplacent.

Je suis dans une école avec des cham (voix, danse) du 1er type; le conservatoire d'accueil envisage les établissements scolaires liés comme des maux nécessaires, et en terme de lien pédagogique, on approche du zéro absolu (je sais les textes disent le contraire...  Rolling Eyes ).

Clairement, c'est un moyen de contourner la carte scolaire, dès le CE1, pour des élèves au moins bons, souvent très bons. Jusqu'à présent la mairie acceptait les dérogations venant d'autres communes, maintenant elle arrête, mais à l'intérieur de la ville, le phénomène se poursuit.
Arrive la fin de 1er cycle (CM2), et le conservatoire conserve qui il veut, voire accepte de faire redoubler; entre temps, l'école a parfois du sortir du dispositif des élèves dont le niveau scolaire n'est finalement pas bon (un excellent CE1 n'est pas toujours un excellent CM1  Wink  ) . Mais l'enfant reste dans l'école-bien, pas dans l'école-pas-bien-de-son-quartier, même si il arrête.
Ensuite, hop, entrée au collège, et à nouveau, être cham est la porte royale vers un établissement publique réputé, dans une classe excellente (les "moyens" ont intérêt à bien s'accrocher). Et l'élève y reste ensuite même si il arrête le cursus cham (bon là, les parents déchantent, le vulgum pecus est beaucoup plus mixte que ce qu'ils imaginent au départ).
Au lycée, cela se gâte pour l'orientation professionnelle des réels (mais finalement rares) artistes en devenir, plus de "bac musique", mais le pli est pris de continuer au lycée le + côté du département.

Nous avons de moins en moins d'élèves cham (mais les contraintes qui vont avec - répartitions dans les classes et trajets au CNR - restent intactes; les élèves non-cham subissent), et au collège, c'est aussi de pire en pire. Je crains (pour eux) qu'ils perdent leur 2ème classe rapidement. A croire que de moins en moins de familles sont partantes pour cet effort.

Le CNR est le moyen le moins onéreux qui existe de pratiquer la musique. En cela, il distingue une élite culturelle plus que financière.
Quel que soit leur lieu d'étude, les instrumentistes sont le plus souvent un plaisir comme élèves: travail régulier, parents qui suivent, j'en veux toujours +  cheers  !
Par contre, les danseuses n'ont pas de travail à la maison pour leur discipline, et elles sont beaucoup plus proches, en terme d'attitude, du vulgum pecus scolaire (il y a "de tout"). Juste que le jour de la fête de l'école, elles sortent du lot pour l'incontournable chorégraphie! veneration

Personne, je crois, ne dit du mal des classes CHAM. L'auteur de l'article veut montrer que le discours qui justifie la suppression des classes bi-langues par une volonté égalisatrice est pris ici au piège. Si l'intention était sincère, alors pourquoi ne pas supprimer aussi les classes CHAM ? Le but de l'article est de montrer une contradiction qui révèle que le discours officiel cache d'autres intentions. Ce n'est pas une charge contre les classes CHAM ou même contre les "privilégiés". Je crois que nous sommes nombreux ici à préférer que ni les classes CHAM ni les classes bi-langues ne disparaissent.

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Adri le Sam 27 Juin 2015 - 22:26

Effectivement, il est bien que les classes CHAM existent, et les sections sport-études, mais aussi les bilangues, le latin, le grec et les euro : il faut des options pour répondre à toutes les envies d'apprendre plus.
Il n'est pas normal que les unes ou les autres de ces options disparaissent.
Le silence assourdissant sur les classes bilingues, CHAM et sections sportives est une contradiction de plus dans la politique annoncée par NVB.


_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Dinaaa le Sam 27 Juin 2015 - 22:41

@Aliceinwonderland a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Dinaaa a écrit:En revanche, tu n'as aucune chance d'entrer en CHAM sans un soutien familial (parents qui te font découvrir la musique ou la danse, qui t'emmènent régulièrement aux cours et aux galas.)
C'est faux. Ici on ne prend en CHAM que des élèves qui n'ont jamais fait de musique auparavant.

Mais ça doit être rare. Toutes les CHAM que je connais (ma sœur a inscrit son fils aîné en CHAM ), il faut avoir fait un instrument, ou de la danse ou arts pla depuis un certain temps pour que le dossier passe. C'est d 'ailleurs pour ça aussi que j'avais inscrit mes fils au conservatoire (bon je trouvais que c'était un enrichissement d'apprendre un instrument mais pas que, la fameuse classe CHAM du coin était un argument de poids)

Désolée si j'ai dit une bêtise : dans les 2 collèges où j'ai connu des CHAM, il fallait que les élèves justifient d'un certain niveau dans la pratique instrumentale, niveau délivré par le conservatoire. Idem pour les danseurs, ils étaient sélectionnés sur lettre de recommandation de leur professeur de danse.

Mais effectivement, ce qui est écoeurant, c'est la contradiction entre la volonté affichée d'égalitarisme (comme si nous étions tous égaux dans nos capacités physiques et intellectuelles !) et la disparité des traitements appliqués aux uns et aux autres.

Dans un autre domaine (quoi que) je me demande ce que deviennent les SEGPA dans la réforme : maintenues ou pas ?

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Mcready1 le Dim 28 Juin 2015 - 6:07

Ils rejoindront les classes classiques et finiront en 1ère S.

Mcready1
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Luigi_B le Dim 28 Juin 2015 - 9:43

@Korémuse a écrit:Merci Hoa Mai. Je suis choquée de voir que des enseignants s'indignent que les CHAM ne soient pas touchées par le massacre annoncé de la réforme. 

Les élèves qui fréquentent les CHAM ne proviennent pas d'une élite financière. C'est une école de l'effort: 
Je n'en doute absolument pas. Loin de moi l'idée de vouloir la disparition des CHAM : ce type de classes est évidemment nécessaire.

Mais ces classes peuvent aussi être détournées de leur vocation première puisque c'est l'un des rares cas de dérogation possible pour l'entrée au collège. Bref, il s'agit de souligner la contradiction dans le discours ministériel.

PS : le titre du fil devrait plutôt opposer sections internationales et sections bilangues.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Presse-purée le Dim 28 Juin 2015 - 9:50

@Korémuse a écrit:Merci Hoa Mai.  Je suis choquée de voir que des enseignants s'indignent que les CHAM ne soient pas touchées par le massacre annoncé de la réforme. 

Les élèves qui fréquentent les CHAM ne proviennent pas d'une élite financière. C'est une école de l'effort: 

croyez-vous que les collégiens se la coulent douce en CHAM ? qu'ils soient des privilégiés ? 

Connaissez-vous le nombres d'heures de cours qu'ils suivent en plus dans les conservatoires et le nombre d'heures passées à travailler leur instrument en plus de leur scolarité ?

Je ne pourrai pas mettre ma fille en CHAM justement, parce que nous habitons trop loin de ce type de collège, mais pour rien au monde, j'en viendrai à désirer leur disparition !! ce serait de la jalousie gratuite  et stupide.
D'autant plus que les collèges CHAM vont bien devoir fonctionner eux aussi en EPI et compagnie ... Les enfants  bénéficient seulement d'une matinée ou apm dégagée pour permettre aux élèves d'aller au conservatoire; le reste est identique.

Avec quelques nuances, on peut reprendre ton texte et remplacer CHAM par LCA. ça n'empêche pas qu'on s'est fait traîner dans la boue, qu'on se fait voler nos heures et insulter, qu'on lit partout que tous les dispositifs optionnels sont supprimés alors qu'on voit dans la réalité que ce n'est pas le cas.

Bref, deux poids deux mesures, et un mensonge (un de plus) dans le discours ministériel.

C'est cela que nous pointons, pas l'existence des classes CHAM.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Adri le Dim 28 Juin 2015 - 10:11

@Dinaaa a écrit:
Dans un autre domaine (quoi que) je me demande ce que deviennent les SEGPA dans la réforme : maintenues ou pas ?

Les SEGPA vont être "confortées" : comprendre avec la novlangue de NVB, supprimées plus ou moins rapidement par dilution...
Les élèves vont être inclus dans les classes (= 0 moyen, économies). Si j'ai bien compris, l'entrée en SEGPA ne sera possible qu'en cycle 4.

_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article de Marianne : des sections très élitistes subsisteront après la réforme.

Message par Korémuse le Dim 28 Juin 2015 - 11:19

@Presse-purée a écrit:
@Korémuse a écrit:

Je ne pourrai pas mettre ma fille en CHAM justement, parce que nous habitons trop loin de ce type de collège, mais pour rien au monde, j'en viendrai à désirer leur disparition !! ce serait de la jalousie gratuite  et stupide.
D'autant plus que les collèges CHAM vont bien devoir fonctionner eux aussi en EPI et compagnie ... Les enfants  bénéficient seulement d'une matinée ou apm dégagée pour permettre aux élèves d'aller au conservatoire; le reste est identique.

Avec quelques nuances, on peut reprendre ton texte et remplacer CHAM par LCA. ça n'empêche pas qu'on s'est fait traîner dans la boue, qu'on se fait voler nos heures et insulter, qu'on lit partout que tous les dispositifs optionnels sont supprimés alors qu'on voit dans la réalité que ce n'est pas le cas.

Bref, deux poids deux mesures, et un mensonge (un de plus) dans le discours ministériel.

C'est cela que nous pointons, pas l'existence des classes CHAM.

Oui, il est vrai que ma réaction est épidermique en ce moment   Laughing car depuis bientôt 4 mois , je suis à cran (comme les enseignants qui ont essayé de lutter contre la réforme)   donc je dégaine vite.

Et je suis la première aussi à relayer les pétitions pour le latin et le grec (ma fille rentrera au collège en 2016 justement et de savoir qu'elle sera privée de classe bilangue et de latin alors que sa soeur en a bénéficié me rend malade)

Et cette question des CHAM, je me la suis posée dès le mois de Mars, alors lorsque j'apprends qu'elle continue d'exister, je respire (pas pour moi, mais pour les enfants qui auront la chance d'y accéder) 
Avec souvent  dans la plupart des CHAM,  un second cycle d'instrument et de FM exigé tout de même.
Par csq,  lorsque je lis sur néo que c'est un moyen de contourner la carte scolaire, cela me fait doucement rigoler. Motivation première de certains parents peut être et compréhensible parfois, mais comme il faut être sacrément travailleur et motivé : je crois que les parents n'ont pas de réel pouvoir sur les capacités réelles de leur gamin  : ils peuvent les contraindre à travailler mais si les enfants  n'ont pas la moindre capacité, la moindre intelligence  musicale, ils ne franchiront pas l'entrée en CHAM ;  Même chose pour les sportifs, danseurs, etc

Enfin, Lisontine (sur un autre fil hier) a fait très justement remarquer une vérité criante que je me permets de reprendre ici : 
"Si on maintient les classes à horaires aménagées type sports-étude ou autres c'est simplement parce qu'elles ne coutent rien à l'EN : ce sont des intervenants extérieurs payés par d'autres structures qui font cours. Cette réforme est purement économique, le maintien de ces classes en est le parfait constat !"

Korémuse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum