ESPE : « la professionnalisation est en marche ! »

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: ESPE : « la professionnalisation est en marche ! »

Message par InvitéPPP le Mar 30 Juin 2015 - 11:37

Je ne suis pas convaincu par les propositions un peu plus haut. Mettre la DEEP sous l'autorité du ministre, c'est-à-dire Valls et NVB, et tous ceux qui les suivront qui iront dans le même sens.
ESPE en écoles d'application : est-ce la peine lorsqu'il suffirait qu'un réseau de formateurs sérieux et suivis interviennent dans les établissement et dans les équipes pédagogiques. Tout cela pourrait se produire et être très positif. Mais de part et d'autre, gros problème de culture.
Que les CDE soient titulaires d'un concours d'enseignement ? Parce que la plupart d'entre eux n'ont pas été profs par le passé ? Qu'ils aient six heures d'enseignement, oui bon ... C'est pas ça qui changera le CDE terreur cinglé en un être doux et conciliant. Il y a déjà des profs comme ça ... On ne tire pas toujours les leçons et les bonnes leçons de la pratique de l'enseignement.

Entre le front et les EM ... Quid est ? Peux-on nous expliquer de quoi il retourne ?

InvitéPPP
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: ESPE : « la professionnalisation est en marche ! »

Message par PauvreYorick le Mar 30 Juin 2015 - 11:57

L'État-major était loin des lignes.

_________________
« Les bons gouvernements aiment la sainte indignation des gouvernés, pourvu qu'elle reste lyrique. » (M. Foucault)
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: ESPE : « la professionnalisation est en marche ! »

Message par archeboc le Mar 30 Juin 2015 - 12:41

philophilophilo a écrit:Entre le front et les EM ... Quid est ? Peux-on nous expliquer de quoi il retourne ?

Dans l'étrange défaite, Marc Bloch décrit la difficulté que les états-majors avaient à se représenter la guerre de tranchée. Ils étaient bloquées dans des représentations issues des guerres du XIXe, des représentations périmées. On peut ajouter que lorsque les généraux se sont trouvés au feu, c'est lors des phases d'offensives allemandes, et non pas lors des phases de guerre de siège et d'offensive française.
Or pour l'efficacité de leurs états-majors (ou pour cause de piston), les généraux ont conservé près d'eux leurs officiers d'état-major (des genres de super secrétaires administratifs). La distance entre la troupe et les généraux a commencé à devenir béante.
A un moment, on a commencé à faire tourner les officiers subalternes entre les états-majors et le commandement des régiments. D'un coup sont arrivés dans les états-majors des officiers qui avaient traîné dans la boue et dans le sang, et qui pouvaient dire : là, mon général, cela ne va pas marcher comme vous le pensez.

_________________
« [..] tout avait sombré dans un tel bourbier d'incompétences qu'au lieu de choisir celui qui était le plus digne d'être élu, on avait tendance à chercher celui qui était simplement le moins pire, le moins stupidement inepte, le moins dramatiquement incapable, et on votait pour lui. La médiocrité était devenu un mérite, et l'incompétence la règle. » ---- Silvana de Mari, auteur européen du XXIe siècle.
J'ai aimé : Corporate.

archeboc
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: ESPE : « la professionnalisation est en marche ! »

Message par InvitéPPP le Mar 30 Juin 2015 - 14:34

Intéressant, merci

InvitéPPP
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum